N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 La vie en mauve [PV Nie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Message(#) Sujet: La vie en mauve [PV Nie] Mar 25 Mar 2014 - 15:31

On dit souvent qu’un homme aventurier est un homme qui a découvert de nombreuses contrées et visité un bon nombre de pays. Je ne partage pas cette vision des choses. Je pense, moi, qu’un véritable aventurier est un homme qui a rencontré un nombre incalculable de personne. Un homme qui a su se lier à des centaines d’âme et qui a laissé à chacune d’entre elle un souvenir impérissable. Il est très difficile de correspondre à cette description et cela prend souvent toute une vie pour que l’on mérite enfin le titre d’aventurier. Personnellement, je ne me prends pas vraiment pour un aventurier, pas encore du moins. Mais j’ai un désir ardent de diversifier mes connaissances. Connaitre le monde, en apprendre plus sur les peurs des gens, leurs désirs et, le plus important, leur haine. Chacun possède ce passager noir en lui que l’on appelle communément haine. Il s’agit de le déterrer et de le retrouver. Il est souvent enfoui bien profondément mais rien n’empêche. A force de persévérer et d’appuyer sur les bon boutons, il finit par pointer le bout de son nez.

Il faisait chaud ce jour là. L’été devenait véritablement insupportable dans le reste du monde et j’osais à peine imaginer le calvaire que devaient ressentir les sunajins par ces temps de canicule. J’avais d’ailleurs pour l’occasion troqué mon éternelle tunique noire contre un débardeur noir ainsi qu’un jean déchiré sur presque toute la surface des genoux. Mes chaines enroulées autour de mes bras, je faisais plus figure de punk égaré que de shinobi. Heureusement mes longs cheveux blonds me rendaient un peu plus civilisé aux yeux des pauvres mortels. Mes sabres à la ceinture, mes baskets noires et rouges, j’étais clairement prêt pour une excursion. Récemment, je me situais surtout dans les environs de Nami no kuni. Mes activités me menant par-ci par là, je me déplaçais un peu partout dans le reste du monde. J’évitais cependant au maximum les quatre grands villages shinobis. Deux d’entre eux voulaient ma tête et les deux autres n’avaient pas l’air vraiment amical non plus. Mais la vie d’un criminel était encore aisée à l’époque.

Ce jour là, je n’avais en fait rien à faire. Aucune affaire ne requérait mon attention quant à l’organisation et j’étais donc libre de faire ce que bon me semblait. J’avais cependant décidé de mettre ce temps de libre à profit et de ne pas gâcher une journée comme ça. Voilà pourquoi, me trouvant à Nami no kuni, j’avais demandé à Near de me rejoindre à un point donné. Il ne se fit pas long, conscient que je n’aime pas beaucoup que l’on me fasse attendre. L’entrevue fut courte, je lui demandai s’il avait fait ce que je lui avais demandé et il me fit un rapport détaillé. Il me confia que Goren avait effectivement des relations nouvelles avec une jeune fille de 19 ans. Une personne particulièrement intéressante d’après ses dires. Bien sûr j’aurais pu directement demandé à Goren qui était cette fille mais la manière détournée était bien plus amusante et puis, je voulais me forger une opinion totalement personnelle et non influencée de l’extérieur. Near me donna, avant de partir, la position précise de la jeune fille. Dans ses yeux je vis une lueur de satisfaction lorsque je lui demandai quel était le nom de la fille. Il me répondit que Goren avait dit que ce serait bien plus amusant que je le trouve de moi-même. Cette dernière réflexion me fit sourire, je reconnaissais bien là le golem de pierre. Mon subordonné se retira et je me mis en route.

J’arrivai rapidement à l’emplacement indiqué. Là se trouvait alors la dite jeune fille. Je fus tout de suite frappé par le côté «mauve» de sa personnalité. Elle avait les cheveux mauves, les yeux mauves, même ses vêtements étaient mauves. Elle tenait dans sa main une sorte de peluche à première vue et la serrai fortement. Je descendis de la branche sur laquelle je m’étais perché et fis ressentir ma présence par un raclement de gorge. La fille se retourna vers moi, elle était plus vieille que moi, je le remarquai à présent que j’étais plus proche.

-Je suis Yusuke, un ami de Goren. A tes yeux je ne sais pas si c’est un bon point pour moi ou un mauvais. De toute manière, je me suis dit que nous pourrions discuter un peu, j’aime à savoir qui entour mon environnement.

Je ne souris pas ni ne fis de clin d’œil. Je me contentais juste de sortir de ma sacoche un petit sac de friandises à la viande que je me mis à déguster. J’espérais qu’elle accepterait l’invitation à la discussion et me soulagerais du poids de ces petites gourmandises…

Je ne l’avais pas encore remarqué mais le distant Katano Yusuke qui jusqu’alors ne parlait que par ordre ou intimation à la faute avait un peu disparu et l’enfant innocent était revenu le temps de quelques minutes. C’était cet enfant qui avait proposé les friandises, une action beaucoup trop bisousnours pour le tranchoir fantôme de Kiri. Quelque chose se produisait dans l’esprit du fantôme, quelque chose d’étrange que cette gamine réveillait en lui…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nuke-Nin de rang C
Messages : 177
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: La vie en mauve [PV Nie] Mer 26 Mar 2014 - 2:13


{ Goren ? Ça se mange ? }
{ Oh bordel... T'as déjà oublié?!!... ...
Qu'est-ce que j'ai fait pour avoir un cerveau lent pareil...
Gamine débile !
}
{ Cerf-volant ?!! On va s'amuser ? C'est vrai ! J'aime bien ce garçon! }
{ Remets moi dans ma peluche avant que j'arrache ce qui te sert de décor de tête... }

Elle souriait béate alors qu'elle venait de faire une mise au point en privé dans sa tête avec son démon. Lui qui exaspéré reprenait sa place dans son corps en mousse, même jouet que sa maîtresse lâchait pour saluer d'une main, avant de se saisir de gourmandises entre les mains du tentateur.  Le lapin en mousse se redressait, dépoussiérerait et bien sûr, pour ne pas changer, bientôt....

« NIE !! 'spèce d'idiote ! INCAPABLE DE FEMELLE ! »

Il criait... Avant de manger le pied la belle et voler au loin ce qui étouffait à peu près tous les jurons qui suivaient. La fille quant à elle soupira tout en commençant à porter vers sa bouche un premier met, arraché de ses doigts par la chose, le fascié de la belle voulait tout dire, autant que son regard pour Kong, son démon qui rejetait la poche à son propriétaire d'origine. Une façon de dire pas si vite...

«  MA chose bolosse ! T'es qui Yusuke qui, tu veux quoi !
JE LE PREND QUAND IL VEUT TRONCHE DE CAKE de GORET de Goren des sables, c'pas lui le patron !!! C'est ma NIE ! MA gnome ! Elle entoure rien du tout vaurien !
»

La demoiselle ne s'occupait pas du lapin, trop habitué à son côté farouche, bruyant détestable, ça ne l'effleurait même plus, en revanche elle s'était armée de son plus beau regard de chat à l'encontre du jeune homme, adressant de tant en tant des petits coups d'oeil à la nourriture. Ce qu'elle voulait été clair et facile à deviner... D'ailleurs elle ne comprenait pas pourquoi Kong s'énervait comme ça, quasi tout le temps et un nouveau soupir, elle sortait un calepin, pour y griffonner un mot, le geste faisait halluciner son compère alors qu'elle le glissa dans les doigts de l'inconnu. Enfin le silence, le démon devait s'en remettre...

{ NIE ! Tu m'as désobéis! }
{ Arrête d'hurler, on s'entend plus Kong. Goret donne des bons trucs à manger ! }
{ Tu penses qu'à bouffer, tu sers à rien, mais vraiment... Mange plus de poisson... }
{ Pourquoi ? Je préfère la viande ! }
{ Je me comprend... J'espère encore une lueur d'intelligence...}
{ La ferme Kong... }

«  Tu veux quoi toi ?! »

Grognait-il amer le lapin, non pas sans ajouter son traditionnel...

«  Je te prend quand tu veux où tu veux, je te plie en deux HUMAIN ! »

Nie secouait la tête, l'air de dire, en fait l'air de dire qu'il y avait rien à dire justement...

Il était écris sur un bout de papier :
Sinon, tu voulais quoi? Parler, c'est rappé, pas mon fort tu vois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: La vie en mauve [PV Nie] Mer 26 Mar 2014 - 19:18

Je savais qu’en me frottant à la protégée de Goren, j’aurais probablement affaire à une cinglé, une illuminée ou une lunatique du dernier degré. Je m’attendais à une sorte de folle aux cheveux ébouriffés et au maquillage gothique sur le visage. Curieusement, ce n’était pas vraiment ce que j’avais devant moi. La jeune fille était certes une sorte de hipster étrange, mais de la à la qualifier de cinglée, il fallait chercher loin. Je lui ai donc sortit ma proposition et je croyais qu’elle accepterait tout bonnement et que nous nous mètrerions à discuter de ci et de ça. Ce n’est pas du tout ce qui s’est produit alors.

La jeune fille s’approcha et le lapin en peluche qu’elle tenait fermement dans ses mains se mit à crier. Je n’avais jamais vu ça et je fus d’abord surpris. La jeune fille se saisit de mon paquet de gourmandise tandis que je gardais les yeux fixés sur le lapin. Comment une peluche peut-elle parler ? Le lapin insultait sa maitresse et paraissait particulièrement en rogne. Ainsi, lorsque la jeune fille tenta de s’engouffrer un second morceau de met, il me balança le paquet dans les mains et me hurla des menaces dans un jargon presque incompréhensible. Je choisis tout d’abord de ne pas relever la remarque et je gardais les yeux plongé dans le regard de chat de la jeune fille. Elle me faisait les yeux doux tout en gardant le regard tantôt tourné vers le sac de nourriture. C’était une fille particulièrement difficile à cerner et je comprenais de moins en moins ce qui la motivait réellement. Elle semblait ailleurs… en plein monologue intérieur. Mais était-ce bien un monologue ? Elle finit par sortir de son coma éveillé pour saisir un calepin et noter quelque chose. Elle arracha ensuite la page du dessus et me tandis le mot. Je le pris et lut : « Sinon tu voulais quoi ? Parler, c’est râpé, pas mon fort tu vois… » Autant dire que là j’étais subjugué, la jeune fille était réellement intéressante et son lapin encore plus. L’animal me questionna d’ailleurs à nouveau avec son ton provocateur et je ne relevai toujours pas. Il employa néanmoins un terme étrange : Humain. Ainsi il ne l’était pas. Ce n’était pas une entité morte ? Peut-être un démon. Je décidai de la jouer finement pour une première rencontre, ne pas trop entrer dans l’intimité de la cible.

Je concentrais mon chakra dans mon environnement tout en gardant le regard fixé sur la jolie jeune fille. Je fis ainsi s’élever quelques particules d’eau dans les airs entre elle et moi à la manière d’un mur, une sorte de brouillard mais bien moins épais et qui n’entravait donc pas notre vision. Je relevai alors ma main vers le dit mur de vapeur d’eau et je déversais du chakra Raiton. Je me mis à écrire, des mots de foudre. Mon doigt coulissait sur l’eau que je maintenais en équilibre et les particules se séparaient à la fin de chaque mot afin de ne pas influer sur le suivant. Je pouvais moduler l’équilibre des particules d’H2O à ma guise et je donnai ainsi à mon écrit un côté ‘’calligraphique’’. Je ne mis que quelques secondes pour terminer mon travail. Au final sur le mur d’eau entre moi et mon interlocutrice était gravés les mots suivants : Parler n’est pas nécessaire mais j’aimerais en apprendre plus sur toi ? Bugs bunny peut m’aider tu crois ? Au moins pour avoir ton nom.

J’étais pratiquement sûr que la réaction du lapin n’allait pas se faire attendre et j’étais assez excité de voir comment les choses allaient se présenter. Allait-elle refuser la discussion ? Allait-elle au contraire la démarrer ? Et que se passerait-il si je décidais kidnapper son lapin ? Peut-être est-ce le meilleur moyen de la faire sortir de ses gonds et de me révéler qui elle est vraiment…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nuke-Nin de rang C
Messages : 177
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: La vie en mauve [PV Nie] Jeu 27 Mar 2014 - 4:45


Elle clignait des yeux presque émerveillés dans le tour de magie qui n'en était pas un, mais comme dirait le lapin, après tout, « un rien captivé l'intérêt de cette idiote ! », fin de la citation, n'empêche que ce n'était pas rien quand même avait-elle aussi pensé en suivant de la logique qu'aurait son lapin. Juste avant de rire cependant, elle ne parlait pas, certes, mais il était amusant de penser qu'elle n'entendait pas, n'empêche que jouait le jeu ne l'aurait pas gênée si le mur brumeux pouvait rester pour ça... Kong gâchait tout, encore...

« Hey MORVEUX ! Tu me provoques c'ça !! »

Mou désapprobatrice de sa maîtresse à l'aura sombre sombre maintenant, la peluche se retournait en sentant les mauvaises ondes et la boule de tissu se calmait un peu, non pas sans grogner, il comprenait enfin, on ne se débarrasserait pas de l'humain... Même histoire que tronche de cake, le foutu Goren.

{ Rappelle moi pourquoi le colosse sans cervelle et devenu ton SENSEI!}
{ C'est toi qui bavais devant lui Kong... }
{ Toi qui as voulu le suivre idiote ! }
{ Toi qui as pactisé avec... C'est notre allié lui alors ? }
{ Les HUMAINS ne seront jamais nos alliés stupide créature ! Mais tu as raison, si il est ami avec l'autre taré, il peut aussi déranger, aussi utile... Laisse-moi faire !}

Comme si elle avait le choix, la mauve roulait des yeux en quittant le regard de sa peluche et cette dernière s'agitait en grognant devant l'attitude de la fille qui croisait les bras avant de soupirer.

« Je suis le vénérable KONG, démon de l'avarice, cette chose, c'est Nie, une Mamoru, ma... Mon invocatrice ? »

Il jetait un œil à la fille, il ne savait même pas comment la nommer pour un autre, il aurait bien dit esclave, patin de chair, mais il savait qu'elle le punirait, au fond, elle était sa maîtresse, lui une sorte de familier... Mais au fond, ni l'un, ni l'autre n'aimait le penser. Le lapin horrible était sa seule attache dans le monde, mais la môme était la même chose pour le démon, duo complexe, ils ne s'appréciaient l'un l'autre pas pour autant... Quoi qu'il en soit, la demoiselle approuvait les dires de sa peluche avec un hochement de tête, puis un sourire pour le grand blond à l'allure étrange, enfin, elle était mal placée pour faire une remarque... Le démon reprenait...

« Nie ne parle pas, mais elle entend très bien crétin ! Qu'est-ce que tu veux savoir au juste, puis avant tout, tu auras des réponses que si nous en avons aussi ! D'où tu viens ? Ton nom et dans quel genre de délire tu suis le Goret, ne crois pas que n'importe qui à la prestance pour pouvoir parler avec moi le.... »

Il ne pouvait pas finir, nouveau coup de pied de la part de la fille et la boule de poil volait au loin, il ne l'avait pas venu venir. Une main de la belle s'agitait pour réclamer un autre dû quant à elle, pas comme si tout ça l'intéressait, ce n'était que des détails, en voilà d'autres qu'elle notait sur un papier, non, elle ne savait pas faire de tel tour de magie elle...

La peluche est mon démon, il est moins chiant quand il a une forme physique, bien qu'il soit bruyant je te l'accorde, mais au moins on peut l'envoyer valsé au loin pour quelques secondes de répits. Nous nous sommes liés à ma naissance et c'est lui qui se bat plus que moi, je fais que des sceaux sous ses indications. Tu ne peux pas attendre de réponses de ce genre de moi donc, comme Goren, faudra négocier avec le lapin. Pourquoi dans une peluche ? Pour l'embêter, mais chut, c'est un secret...

« NIE !! Arrête ça morveuse, je vais vraiment m'énerver si tu recommences ! »

Elle rigolait simplement, Kong aboyait beaucoup, c'est tout... Elle pointa du doigt le mur de brume électrique... Un arc électrique sortait de ce dernier, mais combien même elle usait de son raiton, ça n'avait pas le même effet... Son sourcil se relevait, un air un peu déçu, bon elle se doutait que ça ne serait pas si simple, mais essayer ne coûtait rien... Pourtant, Kong râlait encore et la mauve ne voyait pas le mal, elle.

« OH purée, mais qu'elle est ! QU'ELLE EST !... Tu viens de montrer ton affinité, je t'ai déjà dit de ne pas faire ça, un SECRET Nie ! »
Ah bon ? Mais pourquoi, décidément, plus le temps passait, moins elle comprenait cet univers dans lequel on l'avait plongé, le blond allait vouloir se battre comme Goret ? Sûrement et l'idée l'agaçait déjà, c'était quand qu'on mangeait avec tout ça... Ce qui lui faisait penser hâtivement gribouillé...

Où est passé Goren ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 964
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: La vie en mauve [PV Nie] Dim 30 Mar 2014 - 15:55

Le lapin continua de me lancer des pics. J’avais vraiment envie de dégainer mon sabre et de le trancher en deux. Il faut dire que je n’étais pas habitué à converser avec une boule de poils d’un mètre sur un mètre. Je n’aimais pas particulièrement sa face et son orgueil me paraissait particulièrement mal placé. La fille par contre, elle, était charmante. Elle avait tout ce que j’aimais bien chez une fille : elle ne parlait pas beaucoup et souriait pour un rien. Mais elle paraissait curieusement attiré par la nourriture. Il faut croire que c’est encore le meilleur moyen de se rapprocher ce quelqu’un. Comme quoi il y bien une raison au fait que l’on invite ces demoiselles au restaurant au lieu de les emmener à un match de lancer de shuriken. Cependant le lapin, dans son incroyable vanité et colère injustifiée se présenta a moi comme le démon de l’avarice et me fit bien comprendre que la jeune fille –dont j’appris que le nom était Nie- était issue des Mamoru. Ainsi la belle jeune femme mauve invoquait des démons. Je n’en savais pas beaucoup à propos de ce clan mais depuis ma propre culture, je savais qu’il ne fallait pas trop s’y frotter et qu’un combat peut vite s’avérer problématique. Le lapin continua de gueuler et me dit que sa maitresse n’était pas une grande bavarde. Il me précisa également que je n’obtiendrais aucune réponse si je n’en fournissais pas moi-même. D’un côté, je devais admettre que sa logique me parlait assez et que j’étais plutôt d’accord.
Le lapin s’apprêta à continuer de hurler lorsqu’il se prit un violent coup de pied de la part de sa maitresse. Un coup de pied rudement bien lancé et qui devait faire très mal. La jeune fille me tendit un nouveau petit mot que je lus en silence et qui me fit sourire. Elle ne pouvait peut-être pas parler mais elle avait clairement un grand sens de l’humour. Je levai les yeux vers les siens et cherchai quelque chose dans ses petites pupilles mauves. Je n’arrivais pas à la cerner et cela me mettais assez mal a l’aise.
Le lapin sortit des buissons où il était tombé et il revint menacer sa maitresse. Des menaces bien en l’air car j’étais maintenant sûr que c’était bien elle qui avait l’avantage dans leur relation et non le contraire. Je plaçai mon regard sur l’un puis sur l’autre, ils se fixaient avec intensité. La jeune fille tenta ensuite d’écrire sur mon mur de vapeur d’eau mais n’y parvint pas. C’était dommage mais j’étais le seul à connaître la bonne polarité pour écrire dessus. Le lapin recommença à gueuler et je soupirai d’épuisement. La situation pompait toutes mes forces et je n’étais même pas sûr de vouloir en savoir d’avantage.
La jeune fille me tendit un autre bout de papier dans lequel elle me demandait où était le golem de pierre. J’eus une petite pensée pour mon compagnon mais je l’oubliai bien vite.

-Il est clair que je vous dois une ou deux explications. Je m’appelle Yusuke Katano. Je suis un ancien ninja de Kiri, actuellement déserteur. Je suis un des compagnons de Goren. Lui et moi avons une relation professionnelle étroite et compliquée mais quand j’ai su qu’il s’intéressait à toi j’ai voulu voir de qui il s’agissait exactement. Pour le moment je ne veux pas me battre mais je tenais juste à faire ta connaissance. Je te laisse le paquet de nourriture mais je dois partir. J’ai du travail. Sachez cependant que je suis un allié et qu’un de ces jours, nous pourrions bien faire affaires ensemble. A la revoyure !

Je lançais le paquet de nourriture dans les airs et je disparu dans un jaillissement de foudre venant du ciel. Un petit tour que j’avais appris il y a longtemps. J’aimais bien la mise en scène et puis sa faisait un peu plus pro.
A présent il fallait se demander se que je pensais sur cette jeune fille. En fait j’étais clairement dans le brouillard mais tout est une question de perspective. Je sentais quelque part que je n’allais pas tarder à la revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La vie en mauve [PV Nie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Nami no Kuni-