N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Groupe #7 : Même les plus faibles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1433
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Groupe #7 : Même les plus faibles Mar 8 Avr 2014 - 21:18

L'ÂGE DES FURYOU
ACTE IV
« Jamais ils ne seront attendus à une telle punition, et c'est pour ça qu'elle prendra tout son sens. »
─ Sa Majesté parlant à ses Furyou
CONTEXTE
    Le plus terrifiant dans la bataille de Tsuchi no Kuni n'est peut-être pas ce groupe d'êtres surpuissants. En effet, sans que personne ne sache pourquoi, certains shinobis se prennent à se battre eux-mêmes. Des alliés s'affrontent et deviennent fous.
    C'est d'ailleurs ce qu'il pourrait arriver à Yamada Mikoto, Kadoria KakouTon, Kiryû Naoki et Iscariote Xaphan qui commencent à avoir mal à la tête...

RÈGLES
    Ø Respectez l'ordre de post, et privilégiez ce RP pour ne pas le faire traîner.
    Ø Vous avez 36h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, le Maître du Jeu viendra poster pour vous laisser une seule et unique fois 12h supplémentaires. Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe.
    Ø Chaque personnage a droit à un seul délai de 24h s'il le demande dans le Bureau de SNH.
    Ø Le premier tour est un tour d'introduction, vous devez décrire tout ce qu'il s'est passé jusqu'à maintenant. Pas de technique donc.
    Ø Si combat il y a, résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide.
    Ø N'hésitez pas à utiliser les Principes de combat, le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.

ORDRE DE POST
    Yamada Mikoto
    Kadoria KakouTon
    Kiryû Naoki
    Iscariote Xaphan
    Narrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 131
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Même les plus faibles Mer 9 Avr 2014 - 15:37

La guerre, cette perspective me terrifiait.. Et pourtant c'était le cas, j'étais envoyé en mission pour assurer la protection d'un fort à Tsuchi no Kuni. Comment pouvais-je servir à quelque chose alors que je n'étais qu'un simple Genin ? Je n'en savais rien mais espérais être le plus performant possible. Je faisais partit de ceux qui devaient assurer la protection du fort par l'intérieur. De nombreux Shinobis de tous les villages ce trouvaient autour de moi, allions nous réussir à combattre ensemble ? Faire abstraction de toutes les tensions passé ? Je n'y croyais pas, bon nombre de Shinobis étaient rancuniers ou bien stupide, lesquels allaient déclencher les hostilités ? Je n'en savais rien, mais nous étions ici de manière à combattre contre un ennemi commun, et nous quereller entre nous serait des plus pathétique.

Je savais qu'un mal rognait sur nous, et que ce mal était plus menaçant que jamais. Nous avions tous mal à la tête, était-ce du à l'étouffement générer par un cumul de Shinobi ? Ou bien au stress ? Je n'en savais rien, je savais juste que ma tête tournait comme si j'avais une gueule de bois. Je me tenais à un des murs, je perdais mes repères mais devais conserver ma position, faiblir n'était pas permis et ce peut importe le mal de crâne que nous pouvions avoir.

Cependant la tête qui tourne au milieu d'un océan de tension était souvent dévastateur, et nous allions en témoigner aujourd'hui. Des Shinobis commençaient à ce prendre la tête, allant même jusque ce battre, laissant place à une grande mêlée de Shinobis, je ne comptais pas prendre part à ce genre de puérilités, je ne comprenais pas qu'on puisse être aussi immature. L'homme était-il donc fait ainsi ? Incapable de contrôler ses pulsions ? Le moindre mal pouvant le rendre fou ? Je ne comprenais pas cette mentalité. Je souffrais peut-être d'un grand mal de tête mais arrivais à rester lucide, enfin j'essayais en tout cas.

Mais j'étais autant victime de ce mal de tête que mes compatriotes, et le bruit qu'ils faisaient ne faisait qu'enfoncer le clou qui semblait ce planter dans mon crâne, aussi aussi débile que cela pouvait sembler je commençais à imposer ma carrure dans la mêlée et à cogner tous les Shinobis que je voyais jusque me frayer un chemin au milieu d'eux. Une fois au milieu je faisais chauffer mes mains et attrapais un Shinobi de mon village par le cou, laissant une brûlure branche imprimé mes mains sur le cou de ce ninja. Aussi ils faisaient du bruit, mais je me savais capable d'en faire plus qu'eux.

"Nous ne sommes pas des animaux ! Nous avons tous le même mal et crier et ce battre comme des chiens n'arrangera rien, nous sommes tous anxieux mais nos ennemis viendront qu'on le soit ou pas, nous devons combattre comme un seul homme et non comme de vulgaires chiens!"

Allais-je être appuyé de manière à mettre fin à cette zizanie ? Ou bien mes propos allaient-ils être ignorés ? Je n'en savais rien mais créer un conflit par dessus un conflit était bien digne de l'homme, très peut de Shinobis sont assez sages pour ne pas prendre part au conflit ? Etais-je le seul ? J'en doutais et espérais trouver du soutient parmi mes congénères. Cependant rester lucide avec le mal de tête que j'avais était des plus compliqué, et si je n'avais pas réussi à calmer ces hommes il y avait de grandes chances que je devienne fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 69
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Même les plus faibles Mer 9 Avr 2014 - 20:57



Dernière édition par Kadoria KakouTon le Jeu 10 Sep 2015 - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Membre du Kyomu
Messages : 466
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Même les plus faibles Jeu 10 Avr 2014 - 0:20

La vie de Naoki était en train de prendre un tournant décisif, irréversible. En vérité, c’était même le monde entier qui était sur cette voie. Le destin de chacun allait être bouleversé, changé, et peut-être même à jamais. Certainement, à jamais. Alors qu’on croyait que le nom de Gogyou Makka resterait une légende pour toujours, il ressurgissait. Elle avait déjà été terrorisante, incroyablement puissante, forçant les shinobis de tout horizon à former une force de frappe coalisée, et alors que les guerres actuelles avait chassé des esprits ce démon, on demandait à livrer le sceau dans lequel elle était emprisonnée. ‘’On’’, qui était-ce ? La nouvelle c’était répandue bien vite, lors d’un sommet entre les Kages, un messager aurait porté un avertissement. Il était envoyé par ‘’Sa Majesté’’. Personne, ou quasiment, ne savait qui étaient ces individus, mais à en croire leurs discours et leurs réclamations, leur but premier n’avait pas l’air d’être de rendre ce monde tout rose. Rien que le terme de majesté horripilait le jeune samouraï, cela ne représentait pour lui qu’une bride à la liberté, et ce n’est pas un fou furieux qui veut libérer Makka qui prônera le contraire. Un combat s’annonçait, une ‘’punition’’ comme il avait été dit, allait être infligée aux shinobis. Bien qu’il n’en soit pas littéralement un, le Bushido prit lui aussi la menace pour lui, conscient qu’en réalité peu de gens faisaient la différence, et que la question n’était pas là.

La guerre inter-village s’était achevée avec le conseil des quatre Kages, et déjà un nouveau conflit s’engageait. Cependant, comme lorsqu’ils avaient dû affronter Makka, les shinobis de tous les pays avaient pour mission de s’unir, et de défendre leur intérêt, et leur vie, à tous. Le monde était concerné, et personne n’échapperait aux dommages, directs ou collatéraux, qui s’apprêtaient à s’abattre. Les nouvelles se répandaient vite, et on appelait à chaque homme apte à se battre, chaque shinobi en extérieur, à participer à l’effort de guerre. S’il fallait protéger le sceau tant convoité, le défendre jusqu’à son dernier souffle, pour que l’entente entre les puissances dure, Naoki était forcément de la partie. Comment refuser de s’engager dans un combat si noble ? Décliner serait une pure folie pour le samouraï, qui voyait aussi sur le long terme un gage de stabilité. Si des ennemis aux pouvoirs démesurés et aux ambitions plus que malsaines étaient repoussés par des forces composées de combattants de chacun des villages cachés, ainsi que des Nukenins, quoi de mieux pour installer un climat plus prospère ?

Toujours était-il que le samouraï avait tracé sa route vers Tsuchi no Kuni. C’était là-bas qu’avait été transporté le sceau, et c’était donc là-bas que la défense devait être le plus efficace. Le pays de la roche était assaillit par une pluie torrentielle, pire que celle qui avait mouillé jusqu’à l’os Naoki lors de son périple à Ame. Ce dernier avait néanmoins enfilé une tenue plus adaptée, il avait emporté sa tenue guerrière, à savoir son armure, qui recouvrait son kimono, et son casque, qui le protégeait surtout de la pluie jusqu’alors. Il fit en sorte d’arriver aussi vite qu’il le pouvait, apeuré à l’idée d’arriver trop tard. Il se doutait bien que sa seule puissance se montrerait dérisoire en cas d’assaut titanesque, mais il était partisan de l’idée que lui plus tous les autres, pourraient faire la différence. Il apporterait sa pierre à l’édifice.

Le bushido, dont la venue était prévue, arriva bientôt près de la forteresse. Il n’était pas le premier arrivé, loin de là. Depuis qu’il avait aperçu la bâtisse, il avait ressenti un léger mal à la tête. Lui qui était rarement atteint de migraines ou de maux divers, ressentait une douleur qui s’amplifiait à mesure qu’il s’approchait. Arrivé à quelques pas de l’entrée, il ne put se retenir de poser la main sur sa tête, et de s’arrêter quelques secondes. Deux hommes arrivèrent devant lui, et lui demandèrent son identité. Après la leur avoir donnée, Naoki pénétra dans l’enceinte du fort. A l’intérieur, il y avait du monde, beaucoup de monde. Malgré que tous les shinobis présents ici aient un objectif commun et devraient marcher dans le même sens, des tensions montaient entre les différents individus présents. Des bousculades, des coups, mais rapidement deux jeunes hommes s’opposèrent au conflit interne, assez virulemment. Le samouraï ne leur prêta d’ailleurs pas une grande attention, son esprit étant focalisé sur son mal de crâne grandissant. La porte par laquelle il venait d’entrer s’ouvrit quelques temps après lui. Quelqu’un rentra.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 160
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Même les plus faibles Jeu 10 Avr 2014 - 3:18




    La guerre… la guerre ne change jamais … Cette phrase raisonnait depuis l’éternité, passant de bouche de vétéran à oreilles de bleusaille … certains de ces derniers avaient réussi à comprendre le sens profond de ces mots … enfin plutôt l’un de ses possibles sens, un sens caché, tabou, bannis par les sois disant cœurs purs et bienveillants … La guerre fait partie de l’Homme, elle est ancrée dans sa nature profonde et qu’importe les armes, les protagonistes ou les lieux elle sera toujours là, chevauchant nos sentiments les plus sombres et les plus renfermés, les forçant à se manifester à prendre de l’ampleur et à nous contrôler…

    Huhuhu …Je revivais … sentant cette odeur particulière … une odeur de cendres de fraiches, d’os calcinés et de peur … Les shinobi des quatre grandes puissances c’étaient tous donné rendez-vous ici pour défendre ce qui semblait être la chose la plus importante de ce monde actuellement … huhu~ une chose si importante que les ombres elles-mêmes avaient pris la peine de se déplacer … Ce sceau que tous se dépêchaient d’aller défendre … il pourrait m’être d’une aide précieuse ! Et je ne doute pas que ceux qui le veulent pourraient m’aider … et ceux meme indirectement … d’ailleurs ils le faisaient déjà … cette guerre était une opportunité pour moi, une chance de voir de quelle façon sont fait ces vulgaires mercenaires coalisés qu’étaient les ninjas des villages …

    Un appel avait été lancé pour réunir le maximum de combattant, une sorte d’armistice temporaire avait même était offerte aux déserteurs et à certain criminel … Etait-elle donc si dangereuse ? Celle dont on ose désormais que rarement prononcer le nom ? Celle qui aida les villages à se coaliser ? Celle qui démontra que la solution pouvait se trouver dans le chaos ? Elle n’avait juste pas été assez loin … enfin plutôt elle ne put aller plus loin … peu d’entre nous peuvent comprendre et apprécier le raisonnement que je tiens.

    Mais peu importe. Il fallait que j’y sois … au moins pour contempler la puissance qui serait déployée contre les fidèles de « Sa Majesté » … hu … majesté … prétentieux ... ou crétin … il ne s’agit là que d’un titre pour les gens qui ne savent pas se faire respecter pour leur mental ou leur force… les titres, la hiérarchie et les lois ne sont présents que pour les faibles … les ignares incapables de réfléchir. Et c’est avec ce genre de personnes que je devrais « combattre » … je comptais surtout trouver un moyen de tirer la situation à mon avantage … après tout, je reste un ennemi de ces villages, même si pour l’instant je ne suis rien pour eux

    Mais quelque chose d’étrange se passait … plus je m’approchais de la forteresse de Tsuchi no kuni plus j’avais l’impression que mon crane allait imploser … comme si je m’étais drogué au dela du raisonnable … euh je veux dire … comme si j’avais gobé une glace trop froide d’une traite … hum … au moins je n’avais pas perdu mon sens de l’humour … Qui au passage n’est généralement drôle que pour moi …les artistes sont vraiment incompris de nos jours …

    J’allai me présenter aux garde qui étaient chargés de contrôler les entrées … mais ils ne semblaient pas réellement en forme … en effet ils étaient en train de se prendre la tête pour savoir qui aurait sur lui les fiches avec les noms des personnes conviées et attendu … et je dois dire que cela tombait relativement bien car je n’étais pas vraiment invité … hum … Et ce mal de tête qui ne partait pas bon sang … Je me baladais aux hasard des couloirs … enfin plus ou moins car la très grande majorité de ceux-ci était condamnés …

    Quand j’eus enfin trouvé ce qui semblait être la bonne porte, je riais intérieurement quand j’entendis l’agitation qui subsistait dans cette pièce… enfin parlons plutôt de tension … Ils semblaient tous être à cran ici… prêt à se sauter à la gorge à la moindre étincelle … je dois avouer que cela tombait bien huhuhu ~ Je pourrais me servir de ca …

    Malheureusement au grand dam de la personnalité sadique qui se logeait dans mon corps- et je dois vous avouer qu’elle était très présente ces derniers temps … un peu comme un chat qui viendrait vous planter ses griffes dans la peau le matin car il a faim … saleté de chats - , quelques troubles fêtes firent des interventions pour calmer les esprits les plus aptes à semer la zizanie … comme c’était dommage … j’allais devoir me salir les mains .. mais avec discrétions …

    MESSIEURS ! J’ose espérer que vous êtes prêt à mourir ici ! Car Personne ne repartira tant que l’un des deux camps ne sorte vainqueur … en d’autres termes … La victoire ou la mort !


    Ah … oui … discrétion… Je suppose que le ricanement que je fis à la fin de ma phrase m’avait légèrement démarqué des autres … enfin un truc du genre quoi …



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1433
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Même les plus faibles Ven 11 Avr 2014 - 23:07

Contexte :

Votre mal de tête s'intensifie à tel point que vous êtes angoissé et énervé. Est-ce à cause des autres ? Vous n'en savez rien, mais ça vous énerve. Pourquoi sont-ils là déjà ? Et vous, pourquoi êtes-vous là ? C'est la guerre autour de vous, et vous perdez votre temps à souffrir sans savoir pourquoi.
Votre mal de tête disparaît alors que vous trouvez une raison ou plutôt un moyen de vous énerver sur quelqu'un. Qu'importe la raison qui vous apparaît évidente : c'est de la faute des autres si vous ne vous vous sentez pas bien. Vous voulez combattre, vous défouler, faire passer ce mal de tête.
Cependant, vous arrivez encore à raisonner relativement raisonnablement et à reconnaître vos alliés et vos "ennemis".

Obligations :

Vous êtes obligés d'utiliser au moins une technique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 131
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Même les plus faibles Dim 13 Avr 2014 - 11:37

Toute cette agitation, c'était des plus déconcertant, cette impression de me retrouver au milieu d'un rassemblement de sauvage commençait à me dégoûter de cette mission. Comment pouvions-nous gagner une guerre si nous nous entre tuons ? Je n'en savais rien, ce que je savais, la folie s'emparait de moi, je n'avais qu'une envie, que les autres Shinobis ici présent stoppent leurs gamineries, je commençais à n'avoir qu'une seule envie. Tous leur arracher les cordes vocales, ils ne méritaient pas d'être qualifié de Shinobis si ils étaient incapable de ce contrôler. Et au moment où j'allais péter un plomb car ces énergumènes ne m'avaient pas écoutés, ils furent sauvés par l'intervention d'un Shinobi de Kumo, celui-ci fit un discours qui me redonnait espoir, oui, je commençais à croire que je n'étais pas la seule personne sensée en ces lieux, que nous n'étions pas tous des abrutis et que certaines personnes comme nous sont capables de rester raisonnable.

Cependant il semblerait que nos homologues aient décidés de ne pas nous écouter. La mauvaise ambiance continuait de plus belle, aussi je décidais de monter en haut d'une tour et de m'isoler, je prenais la tête dans mes mains de manière à me calmer puis m'allongeait le long d'un mur. Si ils n'étaient pas décidés à ce maitriser, il n'y avait plus qu'à attendre le calme après la tempête. Et pour cela je devais faire preuve de patience, mais allais-je y arriver? J'en doutais, l'agitation m'empêchait de rester serein, et ce mal de tête grandissant... Oui il nous rendait tous fou, à quoi était-il du ? Je n'en savais rien, une épidémie ? Un genre de virus c'était-il diffusé en ce lieu ? Ou bien était-ce un coup de nos adversaires ? Je n'en savais rien, mais tant d'hypothèses étaient possibles.

Cependant une chose était sur, si nous étions attaqués nous étions trop dissipé et dispersés pour nous en sortir, nous devions réussir à combattre comme un seul homme, et au lieu de cela, nous passions tous notre temps à nous quereller. Ne comprenaient-ils pas que nous étions en guerre ? Une guerre ne peut être prise à la légère, et ces personnes ne ce comportaient pas comme des combattants, si nous n'arrivions pas à les calmer nous étions condamné d'office, comment pouvions nous nous en sortir ? Je n'en savais rien, j'ignorais comment nous pourrions parvenir à triompher de ce virus qui s'abattait sur nous ? Je ne connais pas la réponse mais étais curieux de finir par la connaitre.

Et il n'y avait qu'un Shinobi qui c'était démarqué des autres et semblait capable de ce contrôler, aussi j'étais désireux de communiquer avec lui, d'un Sunshin enflammé j'arrivais à côté de ce Shinboi de Kumo. Aussi je décidais de prendre la parole et de lui exposer mes hypothèses.

"Tu sembles être un des rares Shinobis sensés en ces lieux. Que penses-tu sur cette épidémie ? Un virus ? Le bruit ? Ou bien un coup de nos adversaires ? Peut-être même un genjutsu, si nous ne trouvons pas de solution lorsqu'ils passeront à l'attaque nous allons tous mourir."

Oui je lui transmettais mon inquiétude, car deux cerveaux concernés valent mieux qu'un, aussi j'espérais sincèrement qu'on trouverait une solution, car loin de moi l'envie d'échouer dans la protection de notre lieu, j'étais un Shinobi et ne pas parvenir à réussir ma mission n'était pas envisageable, aussi j'espérais qu'il en serait de même pour d'autres Shinobis ici présent.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 69
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Même les plus faibles Dim 13 Avr 2014 - 19:24

I'm the Devil in disguise ..





Technique utilisé :
Rang C
In Rokyu
Fûinjutsu
L'utilisateur applique un sceau " Gravité " いんりょく sur un objet quelconque, d'une taille et d'un poids raisonnable. Ainsi fait, l'objet en question entre alors sous le total contrôle du Kadoria, défiant les lois de la gravité. Dans le deuxième cas, s'il est apposé au sol, l'utilisateur est capable, via son pouvoir de gravitation de le fracturer et de faire léviter sous son contrôle des éclats de pierre jusqu'au nombre de dix. Il est ainsi capable de projeter ces mêmes éclats vers son adversaire. L'emprise réalisée n'est effective que sur une courte portée.


➜ Concernant les effets de ma techniques, la courte portée n'a plus lieu d'être puisque je suis en contact permanent avec l'objet en question[/hide]

[/spoiler]


Dernière édition par Kadoria KakouTon le Jeu 10 Sep 2015 - 13:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Membre du Kyomu
Messages : 466
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Même les plus faibles Lun 14 Avr 2014 - 0:51

Celui qui avait suivi Naoki, en passant la porte après lui, n’était autre que Xaphan. Sa présence étonna le samouraï, aux dernières nouvelles il n’était pas tellement du côté des villages shinobis. Quoi que, il avait dit partir pour Suna, peut-être avait-il changé d’avis quant à ses plans fixés sur le chaos. Il aurait trouvé une voie qui semblerait plus modérée ? Sinon, il devait avoir ses raisons, comme tous ceux présents, d’être ici. C’était une bonne chose, parmi tout ce peuple, il y avait enfin quelqu’un dont le vagabond avait déjà vu la tête. En parlant de tête, les maux qui frappaient celle du jeune homme ne cessaient à peine quelques instants et reprenaient de plus belle par moment. C’était douloureux. Pourtant, le Bushido était habitué à la souffrance, à repousser les limites de son endurance, de son corps. Mais là, c’était un mal contre lequel il ne pouvait rien, un mal venu de l’intérieur.

Tous les shinobis présents dans la pièce subissaient ces coups de marteau à l’intérieur de leur crâne. Certains réagissaient à peu près bien, en s’asseyant et se reposant comme ils le pouvaient, mais d’autres avaient le mal de tête mauvais. Les tensions qui montaient auparavant se transformaient en bousculades, en injures et en claques. Il y en eu des belles, des piquantes, des brûlantes, et même des mandales. On aurait eu l’impression de se trouver dans un bar à ivrognes, les réactions étant quasiment du même niveau qu’un homme avec deux grammes dans le sang. On peinait à croire que tout ce beau monde se trouver dans un fort, où se trouvait peut-être un objet crucial pour l’avenir mondial, et qu’une attaque pouvait être lancée à n’importe quel moment pour s’emparer du précieux sceau.

Naoki sentait que la pression montait. Le stress ? Non, visiblement ce n’était pas ça… C’était le mal de tête, il le frappait de plus en plus violement, et finit par l’irrité de plus en plus. La colère montait. Et plus elle montait, moins les maux qu’ils subissaient étaient forts. C’était étrange, cette sensation le Bushido ne l’avait ressenti. Se laissait envahir par la colère ce n’était d’habitude pas de son tempérament, lui qui avait une grande maitrise de lui-même. Il essayait tant bien que mal de se contenir. Il se retourna en direction de Xaphan.

    « Xaphan ! Content de te revoir ! Qu’est-ce que tu fais ici ? Ca … »


Le samouraï n’avait pas eu le temps de finir sa phrase. Un des types qui avait déjà beuglé quelques dizaines de secondes avant venait de recommencer. Il commençait à être lourd. Enfin lourd, tout est relatif, il n’était pas assez lourd, avec son pote, pour faire redescendre à terre la table sur laquelle il volait. Oui, il volait sur une table, comme si de rien n’était. Il y avait vraiment des gens étranges. Il venait en prime de crier et d’interrompre Naoki, ce qui ne manqua pas de faire grimper d’un cran encore la colère qui s’était emparé de lui. Mais ce n’était pas fini, la meilleure était à venir ! Du haut de sa table, à quelques mètres du sol, il venait de s’attaquer à un lustre ! Il était complètement malade, il n’y avait pas d’autre explication. L’objet s’écrasa par terre, dans un fracas immense. Du bruit, encore du bruit. Les torches qui touchaient le sol ne manquèrent pas d’embraser le sol et d’enfumer rapidement une partie de la pièce. C’était trop.

    « Mais t’es complètement con toi ! Qu’est ce qui tourne pas rond dans ta tête ?! Tu bosses pour ceux d’en face ? Je vais vous régler votre compte à ton pote et toi ! Et descendez de cette table ! Aaaaaaaaah !!! »

Le jeune homme était devenu à moitié hystérique. La colère avait pris le dessus, et c’était inexplicable. En même temps qu’il hurlait, il bondit en l’air, sa lame sortie et dressée au-dessus de sa tête, prêt à découper verticalement le prochain obstacle qui se trouverait face à lui. Idéalement, c’était le clown volant sur sa table, en deuxième c’était son acolyte qui l’accompagnait. Sinon, tout ce qui pouvait se trouver là. Le sabre du samouraï était recouvert d’une fine couche de l’aura de son manieur, lui donnant une couleur bleutée, mais surtout rendant le tranchant encore plus… tranchant ! Pendant ce temps, la plupart des shinobis fuyaient la fumée et cherchaient à sortir de la pièce à tout prix, formant un gigantesque embouteillage au niveau de la petite porte.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 160
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Même les plus faibles Lun 14 Avr 2014 - 23:38




    Enfin … le chaos … et qui plus est provoqué par les membres des villages cachés … je pourrais donc agir à ma guise … au final ca ne sera que de l’auto défense huhuhu ~ Mais ce mal de tête … cette douleur interminable …je fermais les yeux pour essayer de me recentrer … pour voir avec précision et discernement … pour tenter de faire le tri dans mes pensées … Tout le monde était affecté … un genjustu ? Ninjutsu médical quelconque ? Un fuin … non pas un fuin … ca serait impossible une telle zone … le sceau serait géant …

    Cette zizanie était forcément prémédité … elle avait un but … ça ne pouvait être de la zizanie que pour la zizanie je ne pouvais concevoir ca … Mais il était encore la ce ninja …enfin ce samouraï … utilisateur du Bushido … Je ne pouvais me battre seul mais de ce que je me rappelais, il était du côté des villages non ? … Wo wo wo wo ! Une horde de ninja me fonçaient dessus apres qu’un shinobi plutôt remonté eu fait tomber un grand lustre sur eux … il y eu des blessés … mais pas a cause de la chute de l’objet … non … ils s’attaquaient entre eu … qu’ils soient du meme village ou non … Je fis un salto et me cala contre le mur au-dessus de la porte d’entrée, laissant ces furies s’entre déchirer pour leur vie

    Oh fait … et si c’était lui ? ce ninja qui volait sur une table ? Si c’était lu qui provoquait ses mots ? Ca pourrait être presque logique … il était l’un des rares à hausser la voix … Je ne pouvais réfléchir … et il prenait de la hauteur avec un autre … ma tête … un otage ? Un allié ? … ceux maux ! … et il essayait de faire se disperser la coalisation sans prendre en compte leur grade … ma vue qui se trouble … mais il était peut être gradé ? … Mais quel grade aurait-il pour donner des ordres directement aux forces coalisées ? Non … il n’était rien.

    Katon … Kaisen !


    Je créai une petite bille enflammée qui partit à toute vitesse en direction de la plateforme. Au contact de cette dernière et de la flammèche, celle-ci commença à se répandre … certes ce n’était pas un feu immense mais il fragilisa la structure sur laquelle se trouvait les deux shinobis …


    Au lieu de vous la jouer … descendez un peu … Je pense que vous avez quelques informations sur ce qui se passe non ?


    Un sourire malsain s’incrusta sur mon visage… Il fallait que je pense à autre chose pour atténuer la douleur … ce n’est que psychologique … Mais ça fait quand même mal … Aaaaaaaaaaaaaah ! j’en avais marre je voulais que ça se termine ! Mais je dois avouer que si je mets la main sur celui qui avait fait ça … je lui demanderais sa recette, ça peut être marrant à utiliser sur un village huhu ~





Techniques et état:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1433
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Même les plus faibles Mer 16 Avr 2014 - 17:32

Contexte :

C'est idiot, mais le combat semble aérer votre esprit et votre mal de tête qui relève maintenant du passé. Pourtant, sans savoir pourquoi, vous tenez tous les autres responsables de ce qu'il vous est arrivé. Sans raison, ils sont tous fautifs. Sans raison, ils doivent tous payer.
Que ce soit pour retourner chez vous tranquillement, vous battre enfin contre un Furyou, aider votre village ou toute autre justification qui vous apparaît propre : il vous faut combattre, vous méfier de chacun.
Les autres autour de vous sont devenus fous. Mais vous, sans que vous en le sachiez, vous l'êtes tout autant.

Obligations :

Vous êtes obligés d'utiliser au moins une technique offensive.
Vous ne percevez plus les autres comme des alliés ou personnes neutres : ils sont tous vos ennemis.
C'est le dernier tour qui sera commun aux trois groupes 7; 8 et 9. Ensuite, les obligations et contextes se différencieront.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 131
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Même les plus faibles Sam 19 Avr 2014 - 12:37

La folie ? Oui c'était ce qui s'emparait de moi, tel une aura bienveillante m'invitant à l'embrasser, je plongeais dans les bras de cette folie. Moi qui m'étais battu pour la contenir je finissais par céder, par accepter mon sort, lutter ne servait plus à rien puisque plus personne ne semblait rester raisonnable. Ce comportement était d'un ridicule assez déconcertant venant de moi, mais il semblerait que fasse à la douleur tous les hommes ce ressemblent et finissent par céder, certains plus vite que d'autres, cependant désormais c'était à mon tour de perdre la face.

Seul une personne semblait rester sereine, et pourtant son action semblait celle de quelqu'un passablement énervé tout de même, oui la personne à qui j'avais partagé mon point de vue semblait vouloir maintenir un certains calme en instaurant un sentiment de peur, une crainte, oui, seul la peur pouvait réussir à maintenir cette meute dans un semblant de résonnement logique lorsque nous sommes en guerre. Cependant il semblerait que la peur elle même ne suffisait pas sur ces Shinobis qui étaient d'avantage enragé qu'une horde d'animaux. Comment des combattants formés par le plus noble des arts pouvaient ce rendre coupable d'un comportement aussi déplacé ? Je l'ignorais mais je devais m'avouer outré par ce comportement.


Ma chaleur corporelle montait au même rythme que mon énervement et mon mal de tête, comment pouvais-je agir en personne sensé alors que mes sens m'abandonnaient laissant place à une douleur me perforant le crâne, mes yeux ce troublaient et des voix semblaient vouloir sortir de ma tête. J'étais prêt à exploser sous les yeux de tous les Shinobis ici présents. Un groupe d'attardés incapables de ce contenir, et désormais j'étais sur le point de devenir le pire d'eux. Mon caractère sanguin avait toujours été enfouis par mon intelligence et ma capacité à rester serein en toutes situations, mais désormais, alors que mon mental ce brise par une douleur inexpliquée, rien ne pouvait refouler mon envie de meurtre, et si tout cela ne cessait pas d'ici peut de temps, un bain de sang allait s'écouler du torse de chaque personnes incapables de garder son calme.

Mais alors que j'étais consumé par cette haine qui m'envahissait il semblerait qu'une tierce personne ait décidée de rajouter son grain de sel, laissant la chaleur de mon corps augmenter d'avantage. Ne jamais énerver un Yamada si on ne veut pas devenir de vulgaires braises, et pourtant, il semblerait que tous les Shinobis ici présent aient décidés que leurs corps serviraient de charbon pour notre repas. Alors que l'objet sur lequel mon seul allié et moi même étions appuyé s'effondrait, mes yeux ce vidèrent laissant une rage totale me consumer, oui je ne répondais désormais plus de mes actes, ces abrutis ne respectaient même plus ceux qui réfléchissaient à une solution tout en essayant de maintenir un semblant d'ordre. Il voulait parler ? Et bien cet abruti n'avait qu'à nous rejoindre plutôt que de nous provoquer.

A peine étais-je retombé sur le sol, que mes mains ce mirent à composer une série de signes sans même que ma conscience ne s'en rende compte. Et avant que je n'ai eu le temps de vraiment réaliser ce que je faisais, une dizaine de boules de feu sortaient de ma bouche en direction de la foule devant moi, non, je ne visais pas. Mes cibles étaient tout cet ameutement devant la porte, je désirais tous les voir flamber, mais le peut de conscience qui faisait encore effet m'interdisait de brûler d'avantages de Shinobis et me proposait une autre alternative, oui, celle à laquelle j'avais pensé plus tôt, la peur...

"JE JURE DE TUER LA PROCHAINE PERSONNE CE COMPORTANT COMME UN ANIMAL, NE COMPRENEZ VOUS DONC PAS QUE NOUS SOMMES EN GUERRE ? VOULEZ-VOUS QU'ON CE SOUVIENNE DE VOUS DE LA SORTE ? VOUS ÊTES PATHÉTIQUES, MINABLES."


Ces mots avaient du mal à extérioriser la rage qui m'envahissait, mais si je l'extériorisais complètement seul un bain de sang allait découler et le résultat serait une énorme bataille entre Shinobis et j'aurais aggravé la situation. Je regardais cependant les personnes touchées par les boules de feu brûler, certes ça n'allait pas leur être mortel, mais il n'est pas prudent de jouer avec le feu, j'espérais qu'ils s'en souviendraient désormais.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Messages : 2236
Rang : Par

Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Même les plus faibles Lun 21 Avr 2014 - 14:50

Kadoria KakouTon n'a pas posté dans les temps, joker de 12h unique utilisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Spécial
avatar
Informations
Messages : 2236
Rang : Par

Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Même les plus faibles Mar 22 Avr 2014 - 22:06

KakouTon est exclu de l'Acte. A Naoki de poster.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Membre du Kyomu
Messages : 466
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Même les plus faibles Mer 23 Avr 2014 - 1:22

La rage envahissait toujours le samouraï. Au fur et à mesure, elle s’emparait de plus en plus de lui, le laissant bientôt inconscient de ses actes. Il ne pouvait plus distinguer ses alliés de ses ennemis. Déjà qu’il n’avait pas vraiment grand monde de son côté, désormais il avait l’impression d’avoir tout le monde à dos. Après avoir crié comme un dingue et bondit en direction des deux gueulards, il allait assener un violent coup au shinobi qui avait fait voler la table. Son tour de magie était moyennement drôle, et le feu qu’il avait déclenché avait carrément déplu à Naoki. Alors que ce dernier se jetait à corps perdu pour le trancher en deux, l’homme se tint la tête, d’un geste incontrôlable. Il avait dû être victime comme les autres quelques secondes auparavant d’une forte migraine. Dommage pour lui, ce n’était pas le moment. La lame du vagabond alla se loger droit dans les flottantes de sa cible, l’envoyant valser à plusieurs mètres plus bas. Il était inconscient, mais avait eu de la chance : il était tombé loin des flammes et de l’attroupement qui aurait pu le broyer. Sa faiblesse avait résidé dans les aléas du combat, personne n’était à l’abri d’un coup pareil. Le seul problème, c’est que ce mal de tête et cet énervement étaient récurrents en ces lieux.

Juste au moment où la lame du samouraï envoyait valser son adversaire, Xaphan tirait une bille enflammée sur la table encore en suspens. Celle-ci brûla et retomba quasi-instantanément lorsque le type qui l’avait mis en l’air perdit connaissance. L’autre shinobi qui tenait dessus, et qui n’avait pas perdu la fâcheuse manie de gueuler, sauta avant la chute de la table et toucha le sol sans encombre. Il balança ensuite une dizaine de boules enflammées sans viser quelqu’un en particulier, mais quelques-unes se dirigèrent en direction de Naoki. Envahi par la rage, le jeune homme n’y prêta même pas attention. C’était une erreur. Il en avait esquivé une par pure chance, mais trois vinrent le frapper. Les brûlures étaient légères, mais elles demeuraient douloureuses et gênantes, placées justement sur des points sensibles, à savoir le flanc sous les côtes de chaque côté. Prendre ces quelques projectiles avait sorti quelques instants le jeune homme de sa rage.

    « Fais chier ! Eh toi ! T’as pas bientôt fini de nous les briser ? Je crois que t’as pas encore compris ! »


La douleur disparue. Le samouraï avait focalisé son attention sur le combat, et ignorait totalement ce que pouvait lui dire son corps. La rage reprit le dessus, et ses attaques allaient devenir encore plus puissantes. La pièce continuait de s’embraser, faisant grimper la température. Cependant, à ce moment précis, c’était le dernier des soucis de Naoki. Il n’était préoccupé que par une seule chose : comment allait-il achever celui sur qui il avait jeté son dévolu, et qu’il tenait entre autre responsable de son mal de tête passé, celui qui avait disparu pour laisser la colère s’installer. Il avait trouvé. Il fonça droit sur sa cible, la lame dégainée, et feinta une attaque verticale de face. Son assaut fini cependant par cibler le genou gauche de son adversaire. La feinte était rapide, et le coup s’annonçait dévastateur. S’il était touché, le shinobi pouvait dire au revoir à sa jambe pour un moment, et ce serait pour lui un coup de chance si les dégâts s’arrêtaient à son seul genou. En frappant ainsi, peut-être allait-il se taire ? Du moins, cela devrait calmer les ardeurs du samouraï, et accessoirement l’apaiser. Mais pour combien de temps ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 160
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Même les plus faibles Mer 23 Avr 2014 - 2:17



    Ouch ça fait mal … ca … quand il se réveillera il n’y aura pas que sa tête qui l’embêtera … pauvre ninjas de Kumo va … Quoi qu’il en soit … l’alliance ninja était belle … tant d’ordre, de respect, de motivation … bien entendu c’était n’importe quoi si ça continuait comme ça, cette pseudo coalition ne durerait pas longtemps … Et ce mal de tête qui empirait encore … d’où ça pouvait venir ? Qu’est ce qui se passait ici bordel ? ET IL ETAIT OBLIGER DE CRIER COMME CA ? le brouhaha ambiant et le bruit des croisements de fer ne suffisait pas ? il faillait en plus qu’un chieur fasse sont ch… Oh !

    On ne lui avait jamais dit que le feu brulait … je n’avais même pas le temps de délirer qu’il balança de manière totalement aléatoire une dizaine de boule de feu … Trois vinrent frapper Naoki … bien ait saleté de samuraï ... Il me semblait qu’il m’avait paru sympathique à une époque … c’était ce mal de tete … cette rage inépuisable … Aaaah ! Saleté de boule de feu …ma jambe droite … la cuisse … il faut vraiment que j’arrete de penser a l’arrache … Aag… la douleur m’empêchait de maintenir ma position actuelle, je sautai dans la foule, écrasant la tête du premier qui passait par la pour essayer de m’extraire tant bien que mal malgré la douleur …

    Il était temps pour moi de bouger un peu plus … en quelques mudras qui furent accompagné d’un mouvement sec d’un de mes bras, j’envoyai un serpent de feu droit sur le ninja Suna, avec un peu de chance l’explosion toucherait les deux huhu ~ … mais il ne fallait pas oublier le samurai après tout, qui me disait qu’il n’avait pas un souvenir négatif de notre dernière discussion, qui pouvait me certifié qu’il n’en profiterait pas pour saigner … Il fallait parer a toutes éventualités … rapidement je crachais une brume de vapeur … la chaleur augmentait rapidement … mais cette purée de pois n’avait rien d’offensive … elle était uniquement la pour forcer l’adversaire à agir … et que feraient-ils ? Peur importe … la vapeur n’est pas comme la brume, elle ne disparait pas si facilement, il fallait la refroidir … changer ce qu’elle était …

    Comment j’allais m’en sortir ? Au final j’étais un ennemi des villages… et ces deux la non … et les autres autours non plus … il fallait aussi prendre en compte cette brulure a la jambe … elle me ralentirait et me rendra moins agile … il ne me restait pas beaucoup d’armes encore à disposition … mais suffisamment pour me défendre … Aaaaaaaah je réfléchissais trop bon sang et ce mal de tête … prenant, obscurcissant … D’OU BON SANG ? Un de ces fameux furyou ? Il était ici ? Camouflé ? Et si c’était effectivement le cas, que pourrions-nous faire ? nous sommes ici tous faibles … et nous nous affaiblissons encore et encore … Ksss …





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1433
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Même les plus faibles Mer 23 Avr 2014 - 18:53

Contexte :

Les autres autour de vous sont devenus fous. Mais vous, sans que vous en le sachiez, vous l'êtes tout autant. Le combat continue.

Obligations :

Vous êtes obligés d'utiliser au moins une technique offensive.
Les techniques d'esquives et de charges sont interdites ce tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1433
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Même les plus faibles Lun 5 Mai 2014 - 21:25

Les effets se dissipent : votre mal de tête, votre envie de vous battre... Mais pendant plusieurs heures, un mot ne cessera de vous revenir en tête : Rage.
A vous de poursuivre votre RP ou pas, le Narrateur n'interviendra cependant plus désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Membre du Kyomu
Messages : 466
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe #7 : Même les plus faibles Mer 7 Mai 2014 - 0:41

Le choc fut violent. Le gueulard qu’avait ciblé Naoki encaissa de plein fouet l’attaque de ce dernier. Sa feinte avait dupé la cible et celui-ci ne devrait plus être en état de se déplacer pour un bon moment, son genou devant être complètement hors-service. L’impact le propulsa à plusieurs mètres. Un tel acte de barbarie avait apaisé le samouraï. C’était étonnant mais cela lui avait fait le plus grand bien. Il se sentait désormais beaucoup moins oppressé, énervé. Cependant, le problème qui perdurait était de taille : tous les autres shinobis présents étaient toujours plus fous. Ils criaient toujours, bien qu’une partie ait fuit les flammes et se soit dirigé vers la sortie. Mais ceux qui restaient-là étaient les pires, tous autant les uns que les autres continuaient leurs querelles. Et ce n’est pas faute d’envie, mais le vagabond ne pouvait pas à tous leur éclater la face.

Il y en avait d’ailleurs un autre qui était bien frappé, c’était le shinobi qu’avait rencontré le jeune homme à Ame, Xaphan. Lui qui avait eu l’air plutôt pacifiste jusque-là changea soudainement. Il retourna sa veste et fut digne d’un traitre, attaquant l’adepte du Bushido dans le dos. C’était lâche, mais c’était aussi inesquivable. Il avait envoyé un serpent de feu lorsque Naoki allait toucher sa cible, et le temps qu’il releva la tête, ce dernier fut projeté en avant, brulé à l’arrière par le projectile. Lorsqu’il se retourna, le traitre s’était dissimulé derrière un épais nuage de vapeur. La chaleur se faisait de plus en plus intense et le samouraï était à moitié encerclé par les flammes, pour ne rien arranger. Quand un mal part, un autre revient, et il en était presque venu à regretter le mal de tête pas si terrible dont il était victime il y a encore peu. En même temps, il se retrouvait maintenant brulé sur le torse et dans le dos, et transpirant de sueur à cause de la température. Un cocktail bien désagréable…

Ils étaient tous fous, ils étaient frappés par une folie mystérieuse, et pas un en échappait. Naoki était persuadé d’être le seul à avoir encore toute sa tête, mais tout le vice était là, il n’en était rien, il était aussi fou que les autres. C’est ainsi qu’il se releva difficilement, se tenant les côtes et marchant avec peine. Il se dirigea vers un coin où la foule n’était pas trop agitée, ou du moins pas autant que dans le reste de la salle. Ainsi, il était fondu dans la masse et pouvait fuir l’affrontement, qui pouvait s’avérer dur désormais. Les flammes avaient pris de l’ampleur, et les plus imposantes mesuraient plusieurs mètres. La fournaise qu’était le fort devint bientôt insupportable, si bien que le samouraï comme beaucoup d’autre fut contraint à aller respirer de l’air frais.

Bizarrement, les tensions s’apaisèrent d’un coup, aussi vite qu’elles étaient venues. Certains restaient énervés, mais la plupart n’avait plus cette envie folle de se battre, de faire un carnage. Tous ces évènements demeuraient étranges, trop pour être naturels. Mais après tout, si c’était un coup des Furyous, on avait assisté là à une démonstration de leur puissance : influencer le comportement de dizaines de shinobis et de guerriers, sans même que quiconque ne puisse y faire quelque chose, c’était impressionnant. Le monde avait de nouveaux ennemis, des ennemis bien plus redoutables que ceux rencontrés jusqu’alors. Naoki en avait conscience, et il comprit aussi bien vite qu’il était plus judicieux de quitter les lieux, vivant, plutôt que de se faire achever au prochain piège tendu par les Furyous. Il s’escapa…

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Groupe #7 : Même les plus faibles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Actes :: Acte #4 : Destruction-