N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 [Mission de rang D - Solo] Il est gentil le toutou !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: [Mission de rang D - Solo] Il est gentil le toutou ! Mer 23 Avr 2014 - 22:44

Que savez-vous sur les chiens ? Êtes-vous capables de déterminer la race exacte d’un représentant des canidés rien qu’en le voyant ? Arrivez-vous à évaluer la puissance d’un chien simplement en l’observant ? Connaissez-vous la différence entre la marque Royal Canin et Pedigree ? Si oui… euh… je n’avais pas songé à cette réponse… bon, disons que non et passons !

Il existe un cercle très fermé de personnes qui sont des spécialistes… ils savent tout sur tout concernant les chiens, allant de la marque de croquettes au jouet le plus inutile mais ô combien plaisant ! Et, parmi les habitants de Sunagakure no Sato, se trouvait un de ces calés en la matière : Habicha Gemono, artiste reconnu dans le monde entier.

Bien que sculpteur de renom et de profession, cet habitant du Village caché du Sable est un passionné de chiens et bichonne son petit protégé : Banzaï… original, vous ne trouvez pas ? Mais attention : ce n’est pas parce que ce gentil toutou se nomme comme la très célèbre exclamation japonaise que l’animal est… foufou.
Banzaï est un gros bull noir impressionnant. Un très bon chien de garde qui, sans faire quoi que ce soit, effraie les voleurs qui souhaiteraient s’approcher trop près de la demeure de son maître. Mais ne vous fiez pas aux apparences : ce chien semble dangereux et pourtant… c’est un gros nounours !
Chouchouté, adoré, bichonné… cet animal a tout pour plaire ! Les autres représentants de son espèce doivent l’envier… ou alors se moquer de lui en le voyant totalement dénué d’instincts animaux.

Mais trêve de bavardages et passons au vif du sujet !

Deux silhouettes marchaient lentement dans le Village caché du Sable. Liés par cette laisse qui permettait à la fois à notre héros de tenir l’animal et l’empêcher de fuir mais aussi au chien d’emporter, dans sa fougue, son maître temporaire, Neo et Banzai se promenaient tous deux au sein des rues et ruelles de la ville. Notre protagoniste commençait à trouver le temps long et surtout la tâche qu’on lui avait assignée dénuée d’intérêt… S’occuper d’un toutou une journée ou deux, pourquoi pas… mais une semaine ! Voilà qui était trop ! Alors qu’il pourrait profiter de quelques jours de repos pour élargir ses connaissances ou s’entraîner un peu, voilà qu’il devait s’occuper d’un gros molosse qui avait perdu tout son aspect bestial…
Ce n’était plus un chien de garde ou un animal potentiellement féroce mais une stupide poupée brossée et pouponnée que l’on présentait lors des concours canins…
L’animal reniflait devant lui et avançait en zigzag, tandis que notre Genin, lui, marchait en ligne droite, les doigts de la main droite bien repliés sur la poignée de la laisse et la main gauche dans la poche…

« Pfff… c’est lourd… râla Yami qui demandait un peu d’action.
- Je ne te le fais pas dire. Courage, plus que… mentalement, Neo compta le nombre de jours avant le retour du sculpteur, puis acheva suite à un soupir désespéré trois jours…
- Les missions de rang D sont ennuyeuses.
- Je sais, mais je ne peux pas faire de missions plus intéressantes… sauf en groupe et encore… »

Le jeune garçon, qui durant toute la promenade s’assurait de ne pas trop s’éloigner de sa maison, tira sur la laisse pour indiquer au chien de tourner à droite. Celui-ci, qui visiblement avait flairé quelque chose d’intéressant à gauche, s’arrêta quelques secondes, le temps pour lui de renifler davantage. Son poids était si imposant que Neo ne parvint pas à faire quelques pas de plus… ce chien était un vrai roc ! Et un roc vivant !
Déterminé à aller voir ce qu’il y avait par là-bas, Banzai se mit en route, emportant avec lui le jeune gringalet. Les rôles venaient de s’inverser : le chien promenait le maître…
Après plusieurs tentatives pour reprendre le contrôle de ce char à bœufs, Neo abdiqua et se laissa traîner quelques mètres. Situation qui amusa beaucoup Yami, le faisant rire aux éclats.

Le bull approcha son museau de quelques cartons entassés derrière ce qui semblait être un restaurant et les poussa un à un avant de plonger la gueule dans celui qui était le plus proche du sol, sous la pile. Des restes jetés ! Quel gâchis pensait l’animal, heureux de pouvoir grignoter un petit quelque chose durant sa promenade. Une fois de plus, Neo tira sur la laisse pour l’empêcher de manger cette nourriture suspecte mais à quoi bon : il n’était pas de taille…

Une demi-heure plus tard, après une longue promenade dans les rues du Village, notre jeune Sunajin et Banzai revinrent à la maison. La mère du jeune Genin ouvrit la porte et demanda alors à son fils, le sourire aux lèvres :

« Alors ? Cette balade, cela vous a fait du bien ? »

Neo répondit uniquement par un grommèlement, avant d’ajouter qu’il en avait plus que marre de cet animal. Pourquoi se plaindre, de toute façon il devait honorer sa mission…

Mais alors qu’il pensait pouvoir laisser l’animal errer dans la maison seul et ainsi se débarrasser de lui pour le reste de la journée, sa mère l’arrêta. Son père, Kami, qui passait par là, s’arrêta quelques instants, fixa le bull avant de tourner la tête en direction de son fils. D’une voix étonnée, il lui demanda d’où sortait cet animal. Celui-ci leva la tête et l’inclina légèrement sur le côté, s’interrogeant sur cet inconnu. Après avoir jeté un rapide coup d’œil au chien, Neo répondit à son paternel qu’il s’agissait du chien du sculpteur de Suna dont il avait la garde pour cette semaine. Et, sans prêter une quelconque attention supplémentaire à la chose, Kami répondit par un simple « D’accord. » avant de retourner à ce qu’il faisait… Ce comportement avait pour don d’énerver notre jeune héros. Son père ne semblait que très peu intéressé par ce qu’il faisait… ou plutôt c’était comme cela que Neo percevait les choses. Avec le temps il finit par nourrir un sentiment de rejet, s’éloignant ainsi petit à petit de son père.
De nouveau seul avec le chien et sa mère, celle-ci préféra refermer cette parenthèse et rappela au jeune Genin qu’il avait encore Banzai à laver avant le dîner. Neo lâcha un soupir avant de se diriger vers la salle de bain. A quelques mètres de la porte, il se retourna vers le chien qui n’avait pas bougé d’un centimètre, puis tapota délicatement sa cuisse tout en l’appelant. Ni une ni deux celui-ci approcha, contourna notre héros puis pénétra dans la salle de bain.

Il était l’heure de laver Banzai… ô joie !

PARTIE I - FIN
Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission de rang D - Solo] Il est gentil le toutou !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels-