N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Perdu [PV Shio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 816
Rang : B+

Message(#) Sujet: Perdu [PV Shio] Lun 19 Mai 2014 - 13:26

J’avais eu l’autorisation de pénétrer dans l’enceinte du Shozaichi. Un nom m’avait été donné, et je devais aller rejoindre cette personne dans le palais du Triumvirat. On m’avait dit de rechercher « Kaguya Shio » : c’est ce protagoniste avec qui j’allais converser pour pouvoir – je l’espérais – faire partie de leur fratrie. Je me montrais patient tandis que je vagabondais dans le centre-ville du village, à la recherche de ma destination. Je m’étais souvent arrêté pour demander ma route, mais mon teint blanchâtre et mon regard naturellement noir ne devait pas inspirer confiance. Chaque route m’ayant été donné s’avéré être fausse. C’est dans un grand soupire que je m’arrêtai tandis que je m’adossai à un mur d’un commerce, réfléchissant à où je devais me diriger.

A première vue, le commerçant ne semblait pas heureux que je m’adosse à sa propriété puisqu’il vint à ma rencontre armé d’un manche à balai. Un sourire se dessina tandis qu’en un clin d’œil, le manche se retrouva coupé en deux sous la stupéfaction du propriétaire. C’est alors que je pris conscience de mon erreur : je ne devais – en aucun cas – attirer l’attention sur moi et c’est ce que j’étais en train de faire. Je m’excusai d’un simple signe de tête et repris la route au plus vite tentant d’oublier cette sale histoire. Derrière, l’épicier ramassait ce qu’il restait de son ramasse merde tandis que je marchai d’un pas rapide, déterminé à trouver ce que je cherchais.

La soif me saisit la gorge, le soleil se fracassait sur ma tête et pour envenimer le tout, mon ventre se tordait dans tous les sens. Cela faisait maintenant deux jours que je n’avais ni dormi, ni manger, ni bu… Je me retrouvais à l’état de Sans Domicile Fixe. Une étable auprès de moi, je pris une bouteille d’eau lorsque la vendeuse me tourna le dos. Je la saluai amicalement et allai me cacher dans un coin plus ou moins isolé alors que je débouchais le breuvage avant de m’en imbiber les lèvres. Il fallait y aller en douceur : je ne devais pas faire trop travailler mon estomac sous peine de vomissement…

C’est lors du chemin de l’eau fraîche traversant ma gorge que je vis ma destination. Le Palais du Triumvirat était là. A quelques mètres de moi. Je jetai la bouteille à terre tandis que le liquide s’écoulait sur le sol sec. Un civil m’avait interdit cet endroit en me stipulant qu’il était dangereux d’y pénétrer : j’étais loin de m’imaginer qu’il pouvait s’agir du palais… La bouche à moitié ouverte, le regard remplit d’étoile sous la beauté du bâtiment, je levai le visage jusqu’au ciel pour en admirer la hauteur d’un peu plus près. M’aventurer jusqu’au sommet ? Malgré mon courage, j’étais persuadé que je ne resterai pas indifférent sous un vide aussi profond…

Je me retrouvai là, devant le Palais, à attendre… Mais à attendre quoi ? Moi-même je ne le savais pas encore… Mon instinct me poussait à attendre… Alors j’attendais, patiemment… Qu’allait-il m’arriver dans les minutes ou heures à suivre ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Perdu [PV Shio] Ven 23 Mai 2014 - 12:49

« Nous pouvons tous briller ...»


Assis sur ce trône, toujours aussi pensif pour changer de mes habitudes. Le temps passe et les jours se ressemblent, la paperasse, les entraînements, les nouveaux arrivés. C'est drôle comme tout semble s'être passé si vite et pourtant. Me voilà désormais capitaine d'une unité, il est de mon devoir de protéger les miens et désormais les responsabilités ne sont plus les mêmes. Ai-je droit à l'erreur ? Je ne le pense pas, mais sommes-nous parfaits ? C'est dans cette question, que naît mes songes, le regard perdu dans le vide, j'attends, je ne sais quoi encore, je ne sais qui. Peut-être un signe ? Un renouveau ? Un miracle ? Une attaque des Furyou ? Si seulement je pouvais me venger au plus vite, mes mains sont encore tachetées de leur sang, mon souffle respire encore le souffre des explosions, mes yeux pleurent encore ce carnage.

J'observe les murs, ils sont remplis de richesses et divers décors montrant toute la grandeur de la nouvelle alliance. Ce n'est pas vraiment ce que j'aime, peu importe la richesse ou même qui aura le plus beau palais, l'important est de savoir qui dirige le mieux et le plus stratégiquement. Au fil de ma vie de Shinobis j'ai croisé des Kages, chacun avec son style de direction. Certains sont autoritaires, d'autre plutôt participatif, il y en à pour tout les goûts. En fait, chacun dirige comme il l'entend, mais l'important est de se faire entendre. Pour ma part, je menais mon unité comme on me l'eut enseigné, dans la rigueur, le respect et la discipline. Ils ne sont pas mes esclaves, ce sont des shinobis. Je ne suis pas leur maitre, je ne suis qu'un homme. Un respect mutuel s'impose alors, tends moi la main, je saurai la prendre.

Je quitte alors mon siège, mes jambes ne supportent pas de rester là à rien faire. Il fallait que je sorte, que je pense à autre chose, ou bien même que je m'entraîne. Mes exercices de la veille avaient révélé quelques failles dans mes approches au corps à corps, certaines de mes techniques laissaient parfois des ouvertures dangereuses et profitables pour mon adversaire. De plus le temps défilait sans que l'on ne puisse l'arrêter, bientôt les Furyou reviendront et nous devrons faire face. Et ce jour là je leur montrerai de quoi est capable le capitaine du Buki. J'ai toujours ce sourire en prononçant "Buki". Je préfère appeler ça la première ligne, les vrais soldats prêt à se battre au péril de leur vie. C'est pour ça que je respecte mes Hommes, ils seront surement les premiers à mourir pour leur convictions.

Alors que je marche, je semble apercevoir un individu à l'autre bout du couloir. Je ne l'ai jamais vus et sa façon de regarder le décor semble signifiée qu'il est perdu. Plus je m'approche, plus j'ai l'impression de me voir lors de mon arrivée, le regard hagard, ne pas savoir quelle direction prendre. C'est alors instinctivement que je m'approche de ce dernier, je porte toujours mon manteau noir, ma balafre est à demi-cachée par mes cheveux et lui semble aussi avoir un certains vécu, voyons ce qu'il peut bien raconter :
Fraîchement arrivé n'est-ce pas ? J'avais les même yeux lors de mon premier jour. On se demande où l'on est, qui sont ces gens, on semble perdre tout repère.
Observant l'homme je tentais de le décrypter de bas en haut. Il semblait robuste et sa carrure m'indiquait des aptitudes pour le corps à corps. Par contre son état laissait à désirer, il avait bien besoin d'un bain et de repos, néanmoins ma curiosité le retarderait un peu.
Pardon j'ai oublié de me présenter. Je suis Shio, Kaguya Shio. Actuellement Capitaine du Buki, je m'occupe de l'armée du Shûkai. Et toi, qui es-tu ?
Je croise les bras, c'est un réflexe, je ne sais plus où je l'ai attrapé, mais je l'ai bien dans le sang. Je me demande si cet inconnu est bon pour le Shûkai, après tout il a peut-être de mauvaises intentions, beaucoup ont essayé de venir pour ensuite nous détruire. Certains croupissent dans les cachots, d'autre ont servi de repas aux corbeaux. Ce serait dommage, il semble intéressant ...
Ah j'oubliais, quant je dis "Qui es-tu?", je ne m'attends pas seulement à une identité.
Le silence se réinstalle peu à peu, il n'y à pas de sourire, pas de sourcils froncés, rien. Pour le moment ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 816
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Perdu [PV Shio] Sam 24 Mai 2014 - 16:18

Je m’étais tout de même aventuré dans ce grand bâtiment, errant dans les couloirs dont les décors muraux étaient splendides. Mon visage s’inclinait de haut en bas stupéfait par ses œuvres. Oubliant mes divers problèmes, jusqu’à ma venue en ces lieux, je contemplais les dessins avec admiration. Je m’étais arrêté en plein milieu de cette circulation tandis que je divaguais dans mes pensées. Lorsque soudain, une voix m’interpella. Cet individu savait que je venais à peine d’arriver rien qu’en voyant les étoiles que j’avais dans les yeux. Moi qui d’ordinaire étais une personne ne ressentant aucune émotion, voilà un homme changé – malheureusement. Je l’observai suite à ses propos tandis que je voyais un homme tapis dans l’ombre – seul un bout de son visage était visible… Je fis un signe de tête affirmant ses dires qui étaient tout à fait vrai.

Mes doutes s’envolèrent lorsqu’il m’indiqua être Kaguya Shio, le capitaine du Buki. Je connaissais les Kaguya : ils étaient des êtres très redoutables au corps à corps et ils n’étaient pas à sous-estimer. Mes yeux s’écarquillèrent à l’annonce de son identité tandis que j’écoutais la suite de son discours… L’ensemble des informations relatives à mon sujet devaient maintenant être abordés. Je devais répondre dans l’ordre et ne pas tout lui balancer à la gueule comme un mal propre. Je pris quelques secondes de mon temps pour réfléchis avant de trouver comment j’allais l’informer de tout cela.


    « Tu es donc un Kaguya : c’est la première fois que j’en rencontre un. Quel honneur ! » Dis-je, le caressant dans le sens du poil. « Je m’appelle Kamejirô. Contrairement à toi, je n’appartiens à aucun clan particulier et je n’ai plus aucun souvenir de mes parents depuis… » Mes pensées vinrent resserrer leurs étreintes laissant quelques secondes de silence. « Depuis mon combat contre l’Homme Masqué et la capture qui en a découlé. »

Je venais de lui annoncer que je fus jadis l’otage de Kyoshi Rei. Une information à ne pas prendre à la légère puisqu’il s’agissait à l’époque de l’ennemi public numéro 1 jusqu’à l’apparition des Furyou. Ma main vint caresser mon visage qui fut caché par le masque lors de mon duel contre cet homme. Ce masque qui fut littéralement brisé sous la violence des coups.

    « Comme j’ai dit à l’un de tes confrères à l’entrée principale, il m’a capturé suite à un combat devant les Longs Tunnel de Kiri où il n’en ai pas ressorti indemne. » Insistai-je. « Mais il m’avait averti que je garderais la vie si toutefois j’avais quelque chose à lui proposer. Et j’ai eu une idée… » Je serrais mon poing repensant à ce moment. « Je lui ai proposé ma libération contre une traque qui aboutira à un duel à mort, une fois que je l’aurais retrouvé. Proposition qu’il accepta, à mon plus grand étonnement. »

Je laissais une courte pause le temps de ravaler ma salive et de réfléchir à la suite des évènements. Je voulais intégrer leur Alliance… J’étais prêt à tout et j’allais le lui faire savoir..

    « Aussi, ma requête est simple. Nous trouverions tout deux un avantage à coopérer ensemble… D’une part, parce que j’ai eu affaire à l’Homme Masqué, d’autre part car votre Alliance est en phase de se faire connaître. Vous avez besoin d’une certaine armée, et je serais prêt à servir sous tes ordres. Les informations que je détiens – et pas seulement sur l’Homme Masqué – pourront vous être utiles… »

Ce n’est qu’après avoir fini tout ce que j’avais à lui dire que ma main s’avança vers lui pour une petite poignée. Je le regardais droit dans les yeux, me maintenant prêt à agir.

    « Accepterais-tu que l’on bosse ensemble ? » Dis-je tout en laissant une émanation de chakra massive lui montrant un avant-goût de l’étendu de mon pouvoir…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Perdu [PV Shio] Dim 25 Mai 2014 - 1:56

« Nous pouvons tous briller ...»


C'était un visage en plus qui s'inscrivait dans ma mémoire, inconsciemment il s'agissait d'une nouvelle rencontre. Je le regardais attendant ses réponses, ce dernier semblait réfléchir. Après tout il jouait sa place au sein de mon armée, c'était étrange d'être à ma place. En effet, toute ma vie j'avais servi quelqu'un au dessus de moi et désormais c'était l'inverse. C'est désormais à moi de recruter, de fonder des équipes solides, de former des shinobis, de leur donner une voie, un but. Ce ne sera pas facile, il y aura des moments difficiles, je m'en doute bien. Mais, que serait-ce une vie sans difficultés ? Regardant l'homme devant moi, je vois bien que je n'ai rien à lui apprendre, la vie semble avoir été la meilleure des écoles pour ce dernier. Il n'est pas un shinobi fraichement sorti de l'académie, il semble avoir du vécu.

Il prend alors la parole, je en fais guère attention à l'honneur qu'il a de rencontrer un Kaguya. Je n'y vois aucun compliments ni même mérite, je n'aime pas mon sang et ne porte aucune fierté à le montrer. Je suis surement l'un des derniers encore vivants, je ne fais pas partie de cette branche fière de leur racine. Je ne suis pas de ceux se battant pour leur famille, je suis comme un vieux loup solitaire qui a perdu sa meute. J'ai tant erré, j'ai tant vu, si tu savais. Plus rien ne m'étonne et encore moins que tu n'ai plus de souvenirs. Il t'a volé ta mémoire, mais ton courage et ta volonté sont encore là, tu n'as pas à avoir peur. Je vois ton poing se serrer, ton cœur le fait-il aussi ? Je ne cherche pas à acquérir des hommes forts au sein de mon unité, je ne souhaite que ceux se battant pour une cause, quelle est la tienne ?

La vengeance alors. Cet homme masqué, cela faisait bien longtemps que je n'en n'avais pas entendu parlé. Il semblait avoir disparut et voilà que tu apparais comme son otage. Et pourquoi toi ? Mes yeux se froncent un peu, tu m'intéresses un peu plus. Non pas pour les infos que tu peux détenir, qui de toute façon m'importe peu. Mais, tes motivations ne sont pas différentes des miennes. Tu souhaites te venger, gagner, vaincre et tuer. Tout comme moi, il t'a détruit, ils ont rasé mon village. Tu vois finalement nous pouvons certainement devenir frère d'armes. Il y aura par contre certaines conditions, n'espère pas pouvoir m'amadouer de la sorte. Je l'observe alors, il me tend la main fièrement tout en dégageant une partie de son chakra. Plutôt pas mal, j'étais obligé de le reconnaître, il semblait puissant. Mais cela ne te servira à rien ici. Le respect ne se gagne pas de cette manière dans la capitale, mais par les actes.
Ton histoire semble intéressante et ton passé semble difficile. Je suppose que la vengeance est ton nindo désormais. Je ne suis pas là pour te juger de toute façon, il est vrai que nous avons besoin de bras ...
Marquant une légère pause, je le regarde, un sourire est présent sur mes lèvres. Il est annonciateur de la suite, laisse moi te montrer qui je suis :
Tu n'es pas le seul à en avoir en réserve ...
Je laisse mon chakra se déverser tout autour de moi, il est imposant et cela est voulu. Je ne joue pas à qui en aura le plus, ne fais pas le surpris et contente toi d'entendre la suite. C'est une leçon :
Mais, ce n'est pas avec ça que tu gagneras le respect à Shozaichi. La puissance ne m'a pas fait m'assoir sur un trône. Néanmoins mes actes et mon dévouement le furent. Vois-tu où je veux en venir ? Ici, tu n'as rien sans rien, n'espère pas avoir si tu ne donnes pas, si tu ne prouves pas.
Ma main serre alors la sienne, la poigne est ferme sans trop forcer, une poignée de main entre deux hommes quoi. Je le regarde une fois de plus tout en lâchant la main :
N'y vois pas un contrat ou un marché conclut. Tes informations m'importe peu, ton rôle au sein de la cité et tes futurs frasques seront surement plus intéressants ...
Allons, dis moi que tu as compris ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 816
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Perdu [PV Shio] Ven 30 Mai 2014 - 19:26

Sa main vint se loger dans la mienne tandis qu’une partie de son chakra se déversa tout autour de lui. La densité de son chakra était imposante, pesante. Je le sentais puissant mais je n’eus aucun air surpris ou étonné. Je m’étais battu contre un adversaire largement plus fort que nous et c’est pour cela que plus rien ne m’étonne pour le moment : si ce n’est les Furyou… Je me concentrais, l’observant droit dans les yeux tentant de regarder au plus profond de lui tandis que je buvais la moindres de ses paroles souhaitant rejoindre leur Alliance plus que tout. L’étreinte de nos mains respectives fut rompue et je mis les miennes dans les poches, l’air décontracté. J’avais démontré à quel point ma force de frappe pouvait faire mal, c’était à lui de juger si j’étais apte ou inapte.

Je fus rapidement au courant de son jugement. Mon nindô était effectivement la vengeance et j’acquiesçai dès lors qu’il émit ce terme. Les raisons de cette voie étaient plus que valables : il l’avait dit lui-même, Rei m’a détruit et j’irais mieux seulement lorsque je creuserais le trou dans lequel son corps reposera.

Quelques informations étaient à savoir avant de pouvoir espérer faire partie de leur armée : nous ne sommes pas acceptés par notre force ou notre puissance, mais par les actes que nous allons faire pour cette Alliance. La notoriété est maître en ces lieux et quelque part, je suis ravi d’entendre cela pour la simple et bonne raison qu’enfin, ce que j’allais réaliser pour eux aller être reconnu. Un sourire se dessina le long de mes lèvres tandis que je sortais mes mains étant incapable de ne pas les utiliser pour animer mon discours.


    « Je comprends que nous sommes reconnu d’après nos actes, et pas d’après notre puissance. Mais je tiens à joindre les deux : en effet, je vais utiliser cette puissance pour le Shûkai ! Et non à titre personnel. Ce n’est qu’en me vouant corps et âmes à l’Alliance que je pourrais atteindre mon but. »

J’espérais sincèrement que Shio comprendrait où je veux en venir. Je sentais dans notre discussion que la fin de celle-ci était proche. Mais j’avais encore quelques questions à lui poser et j’allais les lister avec mes doigts… Premièrement :

    « J’ai cependant quelques questions pour toi, Shio. J’ai eu affaire au bras droit de l’öda à l’entrée principale. Et il se trouve que tu es le Capitaine du Buki… Aussi, j’ai une question : combien de branche a votre armée, à quoi servent-elle et comment rejoindre l’une d’entre elle ? »

Montrant mon pouce, mon index et mon majeur, je venais de lister trois questions pour mon interlocuteur. Mais avant même qu’il ne puisse me répondre, j’allais rajouter une petite phrase pour savoir s’il était bel et bien d’accord à m’accorder ma chance parmi eux…

    « Si toutefois tu es disposé à me prendre sous ton aile, je serais ravi de coopérer avec toi… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Perdu [PV Shio] Ven 6 Juin 2014 - 11:40

« Nous pouvons tous briller ...»


L'homme avait une certaine présence dans ses mots, on le sentait déterminé. J'aimais ce genre de caractère, prêt à se battre pour survivre, pour satisfaire une soif de vengeance, quitte à tout donner pour sa nation. Je fus comme ça, je le suis toujours, j'ai besoin d'un allié comme lui. Même si la confiance pour le moment n'est pas au rendez-vous, je ne peux cracher sur de l'aide. Le Shukaï brillera tel un soleil, mais pour celui il lui faudra des rayons. Soit l'un des miens, ne me trahis pas et reste fidèle. Ainsi tu y trouveras une aide en retour, une main tendue qui est toujours bonne à prendre. Je l'avais appris par le passé et me voici désormais à la place de Capitaine. Néanmoins, le chemin est long jusqu'à la victoire, il est parsemé d'embuches, d'obstacles, mais la réussite vaut le coup. La gloire, la satisfaction personnelle, rien de plus important. Procédons ainsi, voyons de quoi tu es capable.
Trois branches distinctes forment le Shûkaï. Le Buki, plus couramment appelé l'armée. J'en suis le capitaine, nous sommes les soldats, ceux qui se battent au nom de la nation, rien de plus glorieux. Ensuite tu trouveras l'Ôda, il s'agit de l'ordre. Ce sont eux qui jugent les solutions possibles et demande à ce qu'elles soient appliqué, bien sûr jamais sans l'accord des deux autres. Ce qui nous amène à la dernière banche, le Joho, l'information. Recueillir, espionner, informer, cette section est indispensable pour ne pas avancer à l'aveugle.
Je marque alors une pause, il est temps pour moi de réfléchir quelques instants. Quelle branche souhaite-il rejoindre ? J'aimerai l'avoir dans l'armée, sa puissance me serait utile et le voir dans le Joho serait du gâchis, je suppose d'autant plus qu'il n'est pas si réfléchit que ça. Une petite pensée qui me fait sourire légèrement avant de me concentrer une fois de plus sur lui. Cheveux blancs, corps musclé, une vrai carrure de soldat. Espérons qu'il soit bon dans son domaine, car même si cela est difficile à lire sur mon faciès je m'inquiète pour notre avenir. Le Shûkaï devra bientôt faire face à des ennemis, sur le devant de la scène certains tenteront forcément de nous faire tomber, de l'intérieur comme de l'extérieur. Et pour cela il me faut des gens de confiance, nous verrons donc par la suite. Je reprends alors la parole, pour compléter mes propos.
En fait, les branches sont complémentaires. Nous ne pouvons avancer en solitaire, c'est ce qui fait tout la subtilité de ce Triumvirat ...
C'est alors que celui-ci souhaite que je le prenne sous mon aile. Pourquoi pas, cela pourrait s'annoncer dès plus prometteur. Cependant, est-ce que je peux lui faire confiance ? Après tout je ne le connais que trop peu, il pourrait se retourner contre moi. Néanmoins, je n'ai cessé de me méfier durant toute ma vie, il est peut-être temps de tendre une main à mon tour et si je me fais arracher le bras alors ce sera de ma faute. En attendant, il faut espérer que tout se passe bien, qu'il soit l'un des meilleurs, si il souhaite le devenir je ferai de lui un grand Homme. Non je ne te mettrai pas sous mon aile, je vais t'aider à briller, faire de toi le meilleur pour que tu puisses te venger et revenir en héros. Il est temps pour moi d'aider, de soutenir, d'accompagner, prends ma main :
Suis-moi, nous avons de longues heures de discussions et d'entraînements qui nous attendent. Nous sommes encore trop faible face à ce qui nous attends ...
Je souris alors, j'espère qu'il a comprit. C'est un oui, clair et net. Tu es désormais mon protéger, mais ne me déçois pas. Ma gentillesse à ses limites, ma colère n'en possède aucune. Il est temps pour nous de partir du palais, nous avons tant de choses à nous raconter, nous entraîner, progresser. Croyez-vous que le Buki peut se permettre d'être faible ? Je suis le bras armée de cette nation, je ne laisserai personne nous détruire. J'écraserai, ou plutôt, nous écraserons chacun de nos adversaires. Préparez-vous ...
Ne me déçois pas ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Perdu [PV Shio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Iwagakure no Satô :: Ancien palais impérial-