N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Petit voyeur aux bains [Mission D/ solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 67
Rang : C+

Message(#) Sujet: Petit voyeur aux bains [Mission D/ solo] Mer 11 Juin 2014 - 22:15


    Un nouvel ordre de mission, j’ouvre le parchemin, le rouleau laisse apparaître un petit texte devant mes yeux. Cloîtré dans ma chambre, je lisais le paragraphe, un regard dépité sur le bout de papier. Encore du travail, je jetai un regard plein de regret vers l’insigne du village qui traînait sur mon lit. Encore une journée à bronzer sous le soleil du printemps, faisant semblant de surveiller évitant tout ennuie avec la hiérarchie.  Je bondi de mon bureau prenant au passage mon bandeau et passant par la salle de bain. Je pris quelques secondes devant la glace, je passais ma main à plusieurs reprises à travers ma chevelure essayant d’arranger ma coiffure mais sans vain. Je finis par lancer un regard las vers le miroir, la tête tombante et le dos courbé. Je manquais de motivation et cela se voyait, je pris mes lentilles bleues pour enfin sortir.Enfin dehors, le soleil m’aveugla. Quelques larmes se formèrent aux coins de mes yeux. Je passai mon avant-bras sur mon visage, essuyant les gouttelettes d’eau de mes yeux. Mes yeux s’habituèrent doucement à la lumière, jetant un coup d’œil sur la ruelle ou je me trouvais. Celle-ci était déserte, heureusement pour moi personne ne fut témoin de mes larmes. La porte se referma derrière moi, j’avançais dans la ruelle, le quartier du clan était vide comme à son habitude. Je traînais les pieds sous le soleil vers la sortie du quartier. Comme à mon habitude je me perdais dans mes pensées, cette fois un peu plus perverse que la normale. Ma destination, les bains publics féminins, pleins d’idées vinrent s’incruster dans mon esprit, des pensées s’inspirant de ma future mission, des images que je ne décrirais pas afin de laisser mon histoire ouverte pour tout âge.

    Quelques minutes plus tard, l’enseigne des bains apparaissant devant mes yeux me tira de mes songes. Je faisais face à une grande silhouette, le bandeau sur son front me fit vite comprendre son appartenance à l’armée de la feuille. Je passais mon avant-bras sur mon visage une deuxième fois, essuyant la bave qui pendait sur ma bouche entrouverte. Le shinobi me lança un regard intimidant, je senti mon dos se crisper par toute la froideur dont l’homme fit preuve à mon égard. Je remarquais ses muscles se gonfler, son poing se resserrer et son regard se durcir. La peur me fit revenir d’un pas vers l’arrière,  j’agrippais le parchemin dans ma poche.

    -Dégage sale pervers ! Me lança l’homme d’une voix rude et sévère, celui-ci me prenait pour l’un des pervers qui prenait plaisir à observer la gente féminine dans les bains, je ne pouvait le contre dire j’étais entrain de baver devant les bains féminins. Si tu ne pars pas maintenant t’auras affaire à mes poings, Rugit le shinobi d’une voix rauque. Mes chevilles tremblaient devant les menaces de la grande silhouette qui me faisait face, oubliant la raison de ma présence. Devant mon immobilité, l’homme lança son poing en ma direction exécutant ses menaces sans attendre. Voyant le danger s’approcher de plus en plus vite de mon visage, je sortis de ma léthargie évitant le coup de poing de justesse faisant preuve d’agilité devant l’attaque du shinobi. Je revenais d’un pas en arrière, laissant une distance de sécurité entre la boule de nerf et moi. Je suis ninja aussi, bégayais-je en sortant l’ordre de mission. Le visage du shinobi changea laissant tomber la terrifiante expression qu’il tenait quelques secondes auparavant pour une expression plus amicale. L’homme se jeta sur moi, cette fois-ci malgré toute l’agilité dont je fis preuve je ne pus échapper à sa prise. Tout son poids retomba sur moi, me serrant entre son bras et directement sous ses aisselles, ce dernier frotta ma tête d’un geste amical. Fallait-le dire plus tôt ! S’exclama-t-il le sourire au visage, je ne savais pas ce qui était le plus pire, la douleur au niveau de ma tête, l’étreinte, l’odeur émanant de ses aisselles ou bien la sensation de sa transpiration se collant à mon visage à travers les auréoles qui ornaient ses vêtements. Je m’échappai de la prise avec grande difficulté restant à distance de l’homme qui me faisait face.     

    Je passais ma main sur mes cheveux essayant de me recoiffé et pour une troisième fois je passai mon avant-bras sur mon visage essayant d’essuyait la transpiration du monstre qui me faisait face. Le shinobi continuait de me regarder d’un air amical, un sourire aux lèvres. ‘scuse pour le coup de poing ! Ces derniers temps le nombre de ces gros porc pervers à augmenter et je dois faire avec, content qu’en ai plus de support. Je lui lançais un regard désolé, Que dois-je faire ? Lui lançais-je afin d’éviter de passer le moins de temps en sa compagnie et ainsi ne pas risquer de goûter une nouvelle fois à la sueur de ses aisselles. Tu restes pour la journée c’est ça ? L’homme lu  le parchemin que je sortis quelques secondes plutôt, je lui répondis d’un hachement de la tête. Ok ! L’ami tu prendras l’arrière des bains, fait attention ces petits pervers ne sont pas à prendre à la légère. Soufflant l’air dépité. Ok Chef ! Lançai-je d’un air motivé lui rendant le sourire, Je t’aime bien petit, vas-y et botte moi le derrière de ces petits pervers.Je pris le chemin vers ma position tout en levant le bras faisant signe aux pauvres shinobi surmené par sa mission.

    Au tournant j’aperçu trois petit vieillard au dos courbé, l’un deux était chauve, un autre avait une petite barbiche qu’il n’arrêtait de tirer et le troisième avait des sourcils grossièrement touffue. Les octogénaires se battaient devant un petit trou dans la muraille des bains. Je cherchai des yeux le responsable de cette zone, quand soudainement mon regard tomba sur un homme attaché à un tronc. Je sortis un kunai de ma pochette puis le lançai en direction des vieillards essayant de leur faire peur. L’arme se planta aux pieds des voyeurs, effrayé ces dernier prirent la fuite sans prendre le temps de voir d’où venait l’attaque. Je courus vers mon camarade de garde, ligoté et bâillonné, tout en reprenant mon projectile. Je pris soin de découpé ses liens avant de lui enlever le bout de tissu qui le priver de parole. Ils m’ont pris par surprise, assez agile pour des vieilles peaux. Je lui souris en réponse à sa remarque puis repris mon chemin vers mon poste.

    Cela faisait quelques heures que j’avais rejoint ma zone de garde. Le soleil commençait à s’abaisser doucement, mes yeux en faisait autant. L’ennuie avait réussis à avoir raison de moi, quand soudainement un semblant de murmures me fit reprendre mes esprits, mes sens revinrent à leur état habituel. Je scannais la zone mais sans vain, plus aucun son ni aucune trace de présence. J’activais mon Byakugan d’un signe de main, de petits nerfs firent leur apparition aux cotés de mes yeux et mes lentilles prirent feu avant de disparaître dans une fumée bleuâtre. Mon pouvoir héréditaire me permit de trouver les intrus, deux petit corps se tenaient à quelques mètres de ma position. Ce n’était que de petit pervers a la recherche de nouvelles aventures, ma garde baissa alors à la découverte de la menace. Je tirai un kunai de ma pochette, le lançant vers l’arbre ou se tenaient les deux mômes. Le projectile se planta directement dans sa cible, faisant sursauter les deux sources de chakra que j’apercevais. Les deux enfants prirent peur et s’enfuirent à grande vitesse.

    L’ennuie me reprit et mon corps me le faisait savoir, je baillais à m’arracher la mâchoire. Le soleil commençait à disparaître sonnant la fin de ma mission. Alors que je prenais la route vers le chef des gardes, la curiosité me pris soudainement qu’on j’entendis le gémissement de ce qui m’apparaissait être une femme. Je passai mon œil par un trou que j’avais remarqué auparavant dans la journée. Ma surprise fut grande quand j’aperçu les corps de vielles femmes se tortillaient aux bords des bains. Je commençai à ressentir mon estomac se retournait, et commençai à vomir suite à la mauvaise surprise que j’eu en jouant au petit voyeur. Alors que j’étais a quatre patte dégueulant tout le contenu de mon ventre, j’aperçu le chef de garde portant un regard de dégoût à mon égard. On pouvait voir son expression tourner vers une rage indescriptible. Le shinobi me mit un coup de pied au visage me balançant à quelques mètres le nez pissant du sang avant de disparaître par où il était apparu sans ajouter un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Petit voyeur aux bains [Mission D/ solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-