AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Chasse aux piverts - Mission D - Solo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Chasse aux piverts - Mission D - Solo Sam 14 Juin 2014 - 12:40

Triumvirat Konohajin:
 

Une ombre traversa la rue. Fugitive, brève, instantanée.
Immédiatement, une silhouette s'anima, sortant de sa torpeur. Dissimulé à l'ombre des hauts-clochers, un garçonnet s'élança sur les traces de l'ombre. Vif et agile, ses mouvements s'apparentaient à ceux d'un félin. Ce jeune garçon n'était autre que Nara Sôkaku.

Depuis sa récente promotion au rang de Genin, il avait enfin été mandé pour une première mission, et quelle mission, mes aïeux ! Il était difficile d'en faire une aussi chiante et contraignante. Il devait en effet trouver la source d'une invasion de piverts au sein de la Feuille.

Cela faisait maintenant au minimum trois heures que le jeune homme faisait le pied de grue dans un silence et une immobilisation totale dans l'espoir d'apercevoir la moindre plume de ces satanés piafs. Si ces bébêtes semblaient inoffensives, les nuisances sonores et trous forés dans les baraquements en bois avaient eu raison de la patience des KOnohajins, sans compter le pauvre hère s'étant cassé une jambe après avoir dégringolé l'un des grands escaliers de la place de Konoha en glissant sur l'une de leur fiente. Sa fierté avait prit un coup encore plus rude que sa jambe, pour sûr !

Et le voilà donc suivant l'un de ces maudits volatiles, sentant avec bonheur ses muscles encore un peu raides se dégourdir, le sang affluant enfin normalement au sein de son corps jeune et légèrement musclé. AU fur et à mesure qu'il suivait la piste de l'oiseau, il aperçut des collègues à celui-ci venir le rejoindre, comme s'ils agissaient en bande. Tous convergeaient dans la même direction : à l'extérieur du centre-ville, vers une zone résidentielle bien plus aisée et tranquille, longeant les murs de la ville.
Alors que les yeux du jeune Nara se posèrent sur la plaque chancelante d'une propriété privée, lui barrant le passage sur une longue parcelle de terre non entretenues, parcourues de hautes herbes sauvages, il distingua les piafs venir se poser sur le toit d'une vieille villa faite de bois toute décrépie.

Haletant encore légèrement de sa longue course, des gouttes perlant le long de son visage, sous l'écrasante chaleur qui enveloppait aujourd'hui la Cité de la Feuille, l'héritier du Cerf se mordit la lèvre, ses yeux se mettant alors à se mouvoir en tout sens, comme s'ils lisaient et voyaient une infinité de possibilités. C'était en effet ce qu'ils faisaient. C'était de cette manière que notre jeune éphèbe pouvait utiliser son encéphale de la manière la plus efficace. L'analyse de la situation fut très brève, cependant. En effet, au vu de la complexité de la situation, il n'y avait pas grand chose à faire. Ni même de dangers à estimer.

Lorgnant aux alentours de lui-même, le Nara sauta agilement par-dessus la barrière gardant la propriété et se fondit parmi les hautes herbes. S'approchant de la maison en catimini. Malaxant son chakra au bout de ses pieds, il escalada alors avec aisance le mur de la villa, afin de se rendre vers le toit, là où semblaient se pointer les piverts de la région. Entendant du bruit alors qu'il s'approchait du sommet, il ralentit le pas, se faisant bien plus discret, tendant l'oreille. Passant discrètement un œil par-dessus l'édifice, il vit alors que ce qu'il avait prit pour une cheminée au loin était en réalité une haute volière en colonne. A l'intérieur, nombre de piverts semblaient ricaner à en mourir, comme le voulait leur cri si caractéristique. Debout, ou plutôt avachie, devant l'énorme volière se trouvait l'ombre d'une vieille femme à l'âge profondément avancé. Chacun de ses gestes, lents et saccadés, prouvaient que la pauvre vieille était maintenant plus proche de la mort que de la vie. Ayant un léger pincement au cœur pour elle, comprenant que ces oiseaux était surement tout ce qui lui restait comme compagnie, le Genin ne s'attarda pas sur les lieux, ayant eu ce qu'il voulait : la confirmation que la maisonnée était bien la base de ces oiseaux ricaneurs.

A peine eu-t-il fini de traverser en sens inverse la propriété que, déjà, il retournait au bureau de mission, afin de donner aux validateurs les précieuses informations qu'ils souhaitaient, afin de nettoyer du village ces parasites volants.

Il avait aujourd'hui arraché à une pauvre vieille dame sans défense son seul et unique plaisir, tout cela dans le seul but de réussir un ordre de sa hiérarchie. Était-il un salaud ? Peut-être. Mais c'était son nindo. Il était une arme, froide et sans sentiments. C'est ainsi qu'il souhaitait devenir, être un parfait shinobi.
Revenir en haut Aller en bas
 

Chasse aux piverts - Mission D - Solo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-