AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 L'Intendant - Relationnel - Sabakyô Seitô

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
Informations

Message(#) Sujet: L'Intendant - Relationnel - Sabakyô Seitô Sam 14 Juin 2014 - 15:29

L'air était lourd et étouffant. Dans le ciel, l'astre solaire baignait de sa chaleur l'immense forêt de Konoha. S'étendant sur des kilomètres, une mer d'arbres s'étendait sur le pays du Feu. Au milieu de cet océan de végétation, un homme. Nara Sôkaku.

L'héritier du Clan Nara avait aujourd'hui reçu une mission d'aspect simple, mais pourtant d'une dangerosité sans nom : il devait s'occuper de la terre ancestral de son clan.
Avant de s'établir dans le village de la Feuille, le clan possédait évidemment un lopin de terre, luttant férocement afin de préserver celui-ci, mais également de l'agrandir. Ce terrain, ils l'avaient conservés. Il était devenu un lieu saint pour tous membres du clan, il représentait leur origine, le lieu de création du clan.

Cette terre était constituée d'une grande clairière, bordée par de vénérables chênes. Des points d'eau sillonnaient la vallée, offrant une incroyable variétés de fleurs et plantes, chacune ayant été testée par les membres du Clan, ayant ainsi développés une large connaissance en médecine et poison, à base de plante. Les cerfs étaient également légion en ce territoire, ce noble animal donnant son nom au Clan Nara, le Clan du Cerf.

La mission ne fut pas le problème, loin de là. Dès la matinée, Sôkaku s'était rendu sur la terre de ses ancêtres, débutant par un tour des lieux afin de vérifier que nul ne l'avait bafoué. Il commença ensuite à faire le listing des différentes plantes, vérifiant si elles étaient en bonne santé, soignant celles en difficulté, cherchant après d'éventuelles nouvelles espèces à récolter et analyser. Il avait alors parcouru chaque parcelle de terre, y semant de l'engrais afin de renforcer les jeunes pousses.
A l'aide d'huile de coude, et de beaucoup de motivation, il avait dépoussiéré le manoir ancestral, y délogeant toiles d'araignées et détritus de tout poil.
Pour finir, il s'était occupé des cerfs, soignant leur sabot, passant un coup de peigne dans leur toison épaisse.

Non, ce fut sur le chemin du retour que les difficultés débutèrent. Afin de rejoindre le territoire Nara depuis Konoha, il fallait passer impérativement par une forêt sauvage et dangereuse. Redoutable, elle était normalement interdite à tout Genin non accompagné. Pourtant, Sôkaku l'avait empruntée. Le garçon, en principe, en connaissait tous les dangers, et l'avait déjà parcourue de nombreuses fois... chaque fois accompagné. Au matin, il l'avait d'ailleurs franchie avec aisance. Mais voilà, sur le retour, harassé par sa journée, il s'était montré imprudent et non attentif.

Ainsi était-t-il maintenant parfaitement ligoté contre l'écorce rugueuse et suintante d'un large tronc. Des fils invisibles entravant bras et jambes. Au fur et à mesure que les minutes s'écoulaient, l'emprise des cordages se resserraient, douloureusement, écrasant bientôt ses poumons. Parfaitement lucide de sa situation, le Genin sentait son souffle s'affaiblir, l'air de ses poumons comprimés devenant de plus en plus rare.

Contrôlant sa respiration, le Nara réussit à résister longuement, se donnant le temps de réfléchir à sa respiration. Un pari risqué s'offrait à lui. Soit il gardait son souffle, et espérait que l'on le découvre par miracle, soit il sacrifiait le rare oxygène qui circulait encore dans son sang, afin d'appeler à l'aide, espérant qu'une aide proche de lui l'entende. Inspirant longuement, le jeune homme prit sa décision.

Des hurlements se firent entendre. D'abord puissants, puis de plus en plus faibles. L'air lui manquant alors. Sa peau bleuissant petit à petit.
Quant bien même il devait y perdre la vie, il devait absolument trouver une oreille attentive et alerter les alentours. Ces fils n'étaient pas apparus dans les parages comme de par enchantement... Quelqu'un était dans la forêt. Quelqu'un qui ne devait pas y être. Quelqu'un qui devait être stoppé. Après tout, non loin de la réserve naturelle reposait l'immense temple de Kyûbi d'Hi no Kuni. Peut-être les vénérables bonzes avaient-ils du soucis à se faire à l'instant même ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Informations
Grade : N°4 du Kyomu
Messages : 1286
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: L'Intendant - Relationnel - Sabakyô Seitô Sam 14 Juin 2014 - 17:36


    « Sabakyô-Dono ! Il y a urgence ! »
    « Mhh ? »


Pourquoi tant d’agitation. Il faut dire que depuis ma nomination en tant qu’Intendant de Konoha, je n’ai quasiment aucun instant pour moi. Mais je le comprends, l’urgence de la situation le demande… Mais je dois dire que la monotonie du travail actuel n’est pas vraiment ma… Tasse de thé. Et un peu d’action me réjouis plus qu’autre chose... Car je fut forgé dans la guerre et le sang, et je ne connais pas d’autre moyens que la guerre et le sang pour être efficace. C’est mon élément. Au fond, je ne suis passé que de la guerre d’Ame, contre un gouvernement injuste, vers une guerre continuelle, pour un village juste et fort.

C’est ce qui justifie mes actes.
Et c’est très bien ainsi.
Comme je le dis souvent, la Fin justifie les moyens.


    « Une attaque dans la zone du Temple de Kyûbi. Les attaquants semble se diriger vers le Shinzen. »

    « La réserve naturelle ? Vous avez une idée de ce qu’ils cherchent ? »

    « Le clan Nara est en période de moisson. Il y a nombres de plantes médicales, d’espèces protégées rares et coûteuses là-bas. D’après les éclaireurs, les attaquants sont des ninja de niveau intermédiaire. »


Et pas seulement ça… Dans cette zone, il y avait des Genin en mission. Et il y aurait à coup sûr, des pertes si l’on ne fais rien rapidement.

    « Je vois… Prenez les dispositions nécessaires. Je veux trois équipes avec moi pour intercepter les attaquant. Deux autres pour récupéré les Genin, et enfin deux autres. Une équipe sécurisera le Lac Tatsu, et l’autre se placera à la frontière du Shinzen et des prairies Herbeuses. Je ne veux pas qu’ils s’échappent. »

    « Bien, Sabakyô-Dono. »



Enfilant rapidement un équipement d’urgence, j’ouvre la fenêtre avant d’utiliser un Shunshin no jutsu.

***Plus tard, dans la forêt de Konoha, proche de la zone du Shinzen***


Les équipes sont en place, et nous allons prendre en embuscade ce groupe de ninja intermédiaire bien trop téméraire. Vous pensez vous en prendre impunément à Konoha ? Pauvres fou. Ancien Kirijin ou pas, village détruit ou pas, le châtiment est la mort. Et je vais vous l’infligez moi-même.

Un hurlement…

Les ennemis se mettent en alerte et commence à ce réjouir… Pourtant, le lieu de provenance du hurlement n’est pas parcouru par les équipes… Un Genin ? Je n’avais pas prévu ça… Et je ne peux pas me permettre une perte dans cette période de crise. Déléguant un chef d’équipe par intérimaire, j’effectue rapidement un Shunshin no Jutsu. En arrivant, un Genin, bleuissant, attaché par des fil invisibles. Observant le piège, je comprends rapidement que sa libération va être délicate. Si je coupe un fil mais pas les autres, la vitesse produite par la libération de la tension qui réside d’en ceux-ci aurait une conséquence dramatique. Néanmoins, il y a une solution.

M’avançant proche de lui, je lui murmure à l’oreille.

    « Ne bouge pas, et respire lentement. Si tu respires trop brusquement, les liens se briseront et ta gorge avec… »


Effectuant une suite de mundra, je touche les fils invisibles. Petit à petit, les fils brûlent et la pressions se détends. Arrivé à un point critique, je l’extirpe du piège avec vivacité, et nous retombons sur le sol, tandis qu’il reprends sa respiration.

    « Maintenant que tu es libre, rentre au village et fait attention. »


J'avais une mission à accomplir, et aucunement du temps à perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: L'Intendant - Relationnel - Sabakyô Seitô Dim 15 Juin 2014 - 15:48

Alors que lentement il sentait sa conscience s'estomper, plongeant peu à peu dans les abysses de l'inconscience, le noir emplissant ses yeux, il sentit quelque chose s'approcher de lui. Non, plutôt quelqu'un. Dans un chuchotement indistinct, le jeune Nara comprit que le nouveau venu lui voulait du bien. Ouf, ce n'était pas un ennemi.

Ravalant sa salive, luttant afin de reprendre ses esprits, il tenta d'appliquer le conseil de son sauveur, maîtrisant sa respiration, prenant de longues et lentes goulées d'air, avant de les laisser s'échapper. Il sentait un léger échauffement s'emparer de son corps, comme si la corde s'était mise à s'enflammer. Bientôt, les cordes cédèrent. Immédiatement, il sentit son corps pris brusquement et arraché de l'arbre avant que les filins ne le broient.

Là, couché, crachotant et toussant avec force, tentant désespérément de reprendre son souffle, sentant ses poumons en feu, le Nara sentit son encéphale se remettre en action. A peine reprenait-il ses esprits que, déjà, l'homme était prêt à repartir. Avant de disparaître, il intima l'ordre au Genin de rentrer au village. Et puis, plus rien. Il s'était éclipsé.

Restant quelques secondes là, allongé, le Nara récupéra. Lorsqu'il s'en sentit capable, il se remit sur pied, se tenant à l'arbre qui l'avait précédemment emprisonné. Le goût amer de la défaite et de la honte s'emparait de sa langue, qu'il laissa humidifier ses lèvres. Rentrer au village ? Il n'en avait pas envie. Non, il ne désirait qu'une chose : se venger.
Il devait rendre la monnaie de leur pièce à ces salauds qui l'avaient piégé et bousculé aux portes de la mort. Contrôlant chaque partie de son corps, il vérifia qu'il était en état de rester et d’amorcer son désir de revanche. Oui, il pouvait. Il était pleinement opérationnel. Seule sa gorge lui était douloureuse, et il sentit qu'il était à bout de force. L'épreuve s'était montrée bien plus épuisante que ce qu'il imaginait. Mais soit. La colère qui montait en lui lui apportait un surplus d'énergie et d'adrénaline. Il devait agir.

Circulant à travers la forêt, la direction par laquelle son supérieur s'en était allé était la seule piste qui restait au Nara afin de retrouver ses assaillants. A chaque pas, il sentait ses forces décliner. Pourtant, il mordait sur sa chic, endurant al fatigue. Enfin, il se sentit proche du lieu du combat, des bruits de batailles et des cris se faisant entendre.
Fonçant vers ceux-ci, Sôkaku se stoppa net, tombant sur une vision apocalyptique. Une longue clairière s'étendait devant lui, où nombre de shinobis s'affrontaient. Parmi le capharnaüm de la foule, le Nara repéra celui qui l'avait sauvé aisément. Le lourd masque de gaz qui encombrait sa figure était reconnaissable entre mille. L'homme était là, au milieu du champs de bataille, semblant contrôler un sable argenté. Du fer ? En tout cas, les ennemis face à lui tombaient comme des fourmis.

Soudain, du coin de l'oeil, le Genin repéra un ennemi qui entrait dans la danse mortelle, en catimini. Au vu de son regard, sa cible n'était nul autre que l'expérimenté shinobi de la Feuille. Alors que l'homme s'élançait vers le gradé, le Cerf agit par réflexe. Immédiatement, ses mains formèrent un mundra et son ombre s'agita, s'étirant à l'infini, passant parmi les ombres laissées par les hauts arbres afin de gagner de al distance. Alors que l'ennemi était passé dans le dos de l'intendant, prêt à frapper, celui-ci put constater avec stupeur qu'il ne pouvait plus bouger. Telle une statue, il s'était retrouvé immobilisé.

Cette petite seconde de répit, le Nara savait que le haut-gradé de Konoha saurait en profiter afin de se débarrasser du nuisible. Mais ça, jamais il ne le verra. En effet, en bout de course, l'exécution rapide de son sort lui avait brûlé ses dernières forces. Alors que son sort se rompait, il chuta depuis son arbre, tombant en chute libre sur une haie haute et moelleuse en contrebas. Sûr que le réveil serait douloureux, mais il sera en vie. Et puis, au sourire qui étirait ses lèvres, le jeu semblait avoir valu la chandelle.

Il avait pu se venger de ses abrutis d'agresseurs.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Informations
Grade : N°4 du Kyomu
Messages : 1286
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: L'Intendant - Relationnel - Sabakyô Seitô Mar 17 Juin 2014 - 12:49

Je dois rejoindre mon équipe le plus rapidement possible. Bien que mon action a permis de sauver un Genin, j’espère que cela n’a pas tuer un membre de mon équipe. Sinon… Et bien il y a intérêt à ce que le jeune ninja soit plus performant que le mort probable. D’un autre côté, je doute qu’il y est vraiment des morts…

En arrivant, je comprends que les ennemis sont plus nombreux que prévus. Mais mon équipe dispose de masque à gaz, je peux donc utiliser mon pouvoir en toute liberté. Première action fait, je désactive la paroie filtrante de mon masque, et libère ma limaille de Fer, suivis d’un gaz à effet vomitif. Les ennemis autour de moi sont pris d’une violente nausée et totalement déconcerté. S’en suis une valse mortelle, ma limaille dansant et se solidifiant avant de se planter allègrement dans la gorge de mes adversaires. Libérant un énième gaz, les ennemis commence à cracher du sang. Hémorragies internes, infection généralisée, fièvre…

Dans cette danse macabre, la limaille de fer volante massacrant les adversaires, les jutsu s’enchaîne et, sur mon côté gauche, une nouvelle personne. Un ennemi ?! Non… C’est le Genin ! Que fait-il ici ?! Est-ce qu’il pense pouvoir combattre dans son état ? Soit. Tu es téméraire, mais as-tu le sens des priorités dans un combat ? C’est ce que je vais voir en te mettant à l’épreuve.

Laissant un ennemi dangereusement s’avancer, je vais vite voir si ce petit Genin téméraire en a dans le ventre. A cette distance, peux tu me protéger ? C’est là toute la question. Et je suis curieux de voir tes capacités. Ce que je découvre bien assez tôt en remarquant ton ombre qui s’allonge et qui immobilise la silhouette derrière moi. Instantanément après quoi, la limaille de fer lui transperce la gorge. Suite après quoi, le Genin s’effondre. Imbécile, dans l’air rôde un puissant gaz hallucinogène. Néanmoins, j’apprécie ton attitude… Ce fut courageux de ta part de venir défendre l’honneur de ta Nation.

Le combat après ça ne dura pas plus de 3 minutes. Les adversaires tombèrent comme des mouches, et une fois le tout terminé, je renvoyais les équipes au village, restant seul sur le champ de bataille, et récupérant ma limaille de fer. Une fois cela fais, je soulèves le corps inerte du jeune Genin avant de partir en direction de l’hôpital de Konoha.

Deux heures après, le Genin se réveille enfin. Je lui est fait administré un antipoison dans l’urgence pour accéléré son rythme de guérison. Après tout, je n’ai pas l’éternité devant moi… Et ces deux heures furent très instructives. Je sais tout ce qu’il y a à savoir sur ce Nara…

    « Tu es enfin réveillé ? Tant mieux… Sôkaku. Oui, je connais ton nom, et tant d’autres choses. Tes capacités, ton dossier de Ninja, entre autre. Tu as un profils intéressant… Néanmoins, j’ai une question primordiale… La réponse va déterminer ton avenir au sein de Konoha.»


Oui, si la réponse me plaît, je le prendrai en tant que Genin, sinon… Je le renverrai à l’académie.

    « Pourquoi es-tu devenu Ninja ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'Intendant - Relationnel - Sabakyô Seitô

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-