N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Un rendez-vous secret ... [PV ONI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Message(#) Sujet: Un rendez-vous secret ... [PV ONI] Sam 21 Juin 2014 - 0:10

«Le temps ne guérit pas toujours les plaies ...»


Il n'y avait pas de bruit dans cette pièce obscure, tout semblait mort. Pourtant je me trouvais bien sur ce lit, ma gorge me faisait atrocement souffrir comme tout mon corps. Mes derniers combats me furent fatales, j'avais poussé mes jutsus à leur paroxysme et la récupération se faisait compliquée, un peu trop difficile. Soudain, je me mis à tousser, impossible de contenir le sang qui sortit peu à peu de ma bouche pour finir sur le sol. Mon état semblait critique et je ne souhaitais pas le partager au médecin du Shûkaï. Bien que je ne doutais pas de leur compétence, néanmoins un capitaine de l'armée ne pouvait se montrer en position de faiblesse. Je n'avais plus qu'un seul choix possible et je m'en mordis les doigts rien qu'à y penser. Shin. Un ancien membre du Misuto qu'Aoji' m'avait confié au Shozaichi. Celui-ci créchait dans les quartiers du Buki, un seul moyen de le joindre. Envoyant Kaïos le chercher je me levais tant bien que mal de mon lit, mes jambes tremblotaient, mon corps semblaient ailleurs. Pour une fois que ce n'était pas l'esprit ...

Même le félin semblait triste de me voir dans un tel état, je dus froncer les sourcils pour lui faire quitter la pièce au plus vite.
Je détestais me retrouver dans ce genre de situation, qui pouvait apprécier cela ? Me dirigeant vers la fenêtre j'attendais la venue de mon messager. J'avais entendu parler par des rumeurs, d'une femme s'étant intéressé au Kaguya par le passé, quant Kiri était une grande nation, fier et supérieur à tout les villages. Cependant depuis sa destruction celle-ci semblait avoir disparu, mais Shin devrait surement la retrouver. J'avais quelques pistes possibles pour cela. Espérons qu'il ne soit pas trop tard, j'avais réellement besoin de son aide, ou notre clan était perdu pour de bon. D'ailleurs quel était le nom de cette femme déjà ? Ori-Omi-Opi ? AH NON ! Oni Shiba. C'était assez court, pas très dur à retenir, je pense que l'homme aux cheveux verts ne devraient pas l'oublier, il était formé pour ça de toute façon.
On toque à mon carreau, un homme une capuche, un espoir.
Te voilà enfin ...
Je n'ai pas la force nécessaire pour parler, je tousse alors, quelques gouttes de sang sortent de ma bouche ...
Qu'est-ce qui se passage Shio-sama ? Kaïos semblait préoccupé !
J'ai besoin de soin, la maladie avance à grand pas et je ne connais qu'une seule femme capable d'un tel exploit. Elle se nomme Shiba Oni, sa position je ne la connais que vaguement, quelque part dans le pays de Ki no Kuni.
Très bien , que devrai-je lui dire ? !
Que je suis le dernier à pouvoir lui apporter des réponses et que nous avons les moyens, cela devrait suffire.
Bien ! Je m'en vais de ce pas, reposez-vous un peu si je peux me permettre ...
Il y eut un silence comme pesant, nous savions, mais aucun de nous ne voulaient se résigner à s'étaler sur le sujet. L'heure était grave, mais dans ces moments là nous savons tous mentir.
Ne t'en fait pas, n'oublie pas de la faire passer par notre passage secret, sa venue ne doit pas se savoir.
C'est entendu ...
Et il disparut dans la nuit, la lune n'était pas au rendez-vous ce soir, le ciel était bien trop encombré de nuages. Décidément je me retrouvais bien seul. Aoji' en prison, une maladie qui m'emporte, était-ce mon heure qui approchait à grand pas ? Aucun moyen de le savoir, mais je n'aimais pas cela. Observant le ciel une fois de plus je pensais à tout cela, depuis son absence je n'étais plus réellement le même, renfermé sur moi-même j'en avais oublié mes amis, mes fréquentations. De toute façon je n'en n'avais pas beaucoup ce qui réglait le soucis assez facilement.
Fermant les yeux je respirai l'air frais une dernière fois avant de retourner dans mon lit, trop faible pour rester debout. Un raclement de gorge se fait entendre tandis que je me glisse sous mes draps.

Kaïos rompt alors les règles établies et se positionne au pied de mon lit. Comme pour me protéger de tout les intrus, cela me touche dans le fond. Néanmoins je ne préfère pas lui montrer seul mon silence peut tenter de lui faire comprendre. Ma main se pose instinctivement sur son flanc, je m'endors peu à peu me laissant emporter par un flots de pensées. Espérons que Shin soit de retour demain, mes jours sont comptés. Tu vois Kaï, la vie est plus courte qu'on ne le pense et dans ma solitude je me demande qui sera la pour me pleurer. Il se pourrait que tu sois réellement le seul ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1554

Message(#) Sujet: Re: Un rendez-vous secret ... [PV ONI] Sam 21 Juin 2014 - 0:39


Des papiers partout, partout, partout, un bordel monstre, mais organisé, il ne fallait pas croire, le rat de cet endroit savait l’exacte position de chaque chose. C’était ses notes ! Ce qu’elles contenaient en revanche, mieux ne valait pas savoir, car il était amusant de voir l’auteur qui les écrivait toutes, quand on savait, qu’elle les connaissait si tôt posé sur papier par cœur… L’avantage de la mémoire visuelle, c’était son rituel. Puis elle devait aimer le désordre aussi en fait.

-Je touche tes affaires moi ?

Grognait-elle en premier bonjour à son invité, avant de balancer son nom, sans même l’avoir observé ou entendu…

-Shin Chin…

Comment faisait-elle hein ? Que ce crétin d'assez fou pour mettre son nez dans ses notes et si perdre assez longtemps pour laisser entendre qu’il les comprenait. Un gus du Misuto, ça sentait mauvais, même si Kiri n’était plus, d’autant qu’elle et lui… Longue histoire autour d’une Kaguya… Oni avait été virée du Misuto justement à cause de ça… Par lui d’ailleurs en passant. Ce qui forcément nous amenait au…

-Dégage.

Non, elle n’avait toujours pas levé le museau de son calepin et l’homme de sa lecture, il réajusta ses lunettes et le bruit suffisait à faire tourner la tête de la maîtresse de maison agacée, c’était son labo… secret ! Bon sang. Un échange de regards et se fut bref, un échantillon de ryos qui tombait et une promesse.

-Quatre fois, même plus à ton arrivée, dix fois, même plus à ta réussite.

Le regard rouge perçant se figeait un instant sur l’appât, entretenir des études sur spécimens, ça coutait cher… Tellement cher… Tant, que sa silhouette blanche disparaissait déjà sous un manteau gris, que sa main attrapait ses essentiels et que sa voix espiègle raisonnait déjà dans la tête de l’homme aux cheveux verts…

-Planning serré ! Dépêche-toi ! Oh serait-ce tes talents d’iryu qui manquent de compétence mon cher… « Mentor »…

Premier pic. Le chemin serait très long, bien que court au final, c’était le point de vue de l’homme l’escortant du moins et cela se passait bien jusqu’à ce qu’il émet une idée totalement ridicule...

-Me bander les yeux ? Tu plaisantes ? Tu ne veux pas non plus m’attacher avec un harnais tant que tu y es !

Petite négociation et bataille vaine… C’était bel et bien tel qu’elle était à l’arrivée que la femme a l’albinisme très voyant se présentait tel… Talentueuse, ne voulait pas dire facile à vivre et c’était sans grande conviction qu’elle s’approchait d’un patient visiblement. Un homme souffrant, mort ou assoupi ? Peu importe, Oni n’était pas du genre à avoir beaucoup de tact gratuitement, un regard pour la peluche méfiante, trop mignonne ! Voilà ce qui était bien son premier sourire de la journée tandis qu’elle débarrassait le maître de l’animal des couches de tissus superflus. Être payé pour si peu d’efforts, un diagnostic de ce qu’on lui avait dit… ça en devenait ridicule. Cependant, quand ses mains douces et tièdes rencontraient cette peau froide, la femme perdait presque instantanément son côté foutiste…

-Un Kaguya…

Un spécimen ! Un beau, mais en sale état. La souris blanche grognait un peu, son surnom lui était tenu de là d’ailleurs… Tout en remontant la cage thoracique à la recherche de la source la plus urgence sujette aux réparations. Son élan se coupait près des poumons et une douce lueur chaude daignait alors ce propageait à ce niveau… Mais comme la belle allait le renseigner…

-Ce n’est pas un soin à proprement parlé, ça ne fera que soulager un temps et il faudra que je refasse… Le problème est plus complexe, vous en avez déjà conscience hein ?

Si tôt son autre main rejoignait la bouche de la désormais, rareté de Kiri, histoire d’essuyer du bout des doigts le sang qui s’en échappait. Un qu’elle examinerait, visqueux et trop noir. Elle avait déjà vu ça malheureusement… Contaminé et elle savait par quoi, enfin qui. Sale garce. C’était elle en fait ! Son plus beau sourire s’étirait alors, il connaissait sa première spécimen de test, très bien même et l’homme, sans le vouloir, avait contribué à ses études… Le bilan lui semblait maîtrisable, avec du temps…

-Je suppose qu’on ne peut pas espérer une assignation au lit avec peluche ?

Elle connaissait déjà la réponse et aussi, la bonne nouvelle, voilà qui allait faire gonfler ses tarifs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un rendez-vous secret ... [PV ONI] Sam 21 Juin 2014 - 1:34

«Le temps ne guérit pas toujours les plaies ...»


Le lion grogna une fois, deux personnes entrèrent. Elle était donc là, la fameuse Oni. Des cheveux blancs, des pupilles très rouges, une peu pâle. Pas de toute c'était bien elle, mais ce n'était pas pour sa beauté qu'elle était ici. La Kunoïchi avait une mission bien plus importante, me soigner. Shin lui retira alors son bandeau, il avait respecté le protocole, au moins elle ne pourrait pas venir m'espionner en cachette ou même m'attaquer par derrière. Des mesures de sécurité que nous étions obligés de prendre, c'était comme ça. Observant la jeune femme, je portais une main sur Kaïos, calme toi elle n'est pas là pour me faire de mal. Ces derniers temps il se voulait de plus en plus protecteur, nos combats quotidien nous avaient rapproché et une véritable amitié c'était crée et c'était bien plus. Il s'agissait bien là d'un protecteur fidèle et dévoué et sans lui je ne saurai certainement plus de ce monde. La jeune femme s'approche alors, plutôt confiante d'ailleurs, observons.

Elle retire alors mes vêtements, rien que le haut cela suffira. Aucune excitation dans un tel acte, pas dans un état comme le mien. Je regarde attentivement chacun de ses geste, le patient est toujours méfiant face au médecin, bien qu'il fait semblant de regarder ailleurs. Nous savons tous ce que c'est. Sait-on jamais, dans une telle situation elle peut m'ôter la vie, mais mon lion pourrait surement lui arracher la tête par la suite. Je ne dis rien, mon silence semble limite de trop dans la pièce, mais pour le moment je n'en n'ai pas la force. Elle parle, surprise de voir un Kaguya ? Et bien oui voilà le dernier de son espèce recensé pour le moment, l'autre est comme morte, dans une cellule. Elle est ce que j'ai connu de plus beau et ce qui m'a surement détruit le plus, voilà d'ailleurs où elle m'a mené. Qu'est-ce qui nous différencie ? Elle n'a pas peur de mourir, j'en ai malheureusement une trouille bleu, mais comment l'avouer ? J'aime vivre, ces petites sensations, ce vent qui vous caresse, toutes ces attentions du quotidien, les surprises de la vie. Qui peut détester tout ça ?

Une aura verte entoure alors ses mains, ces dernières s'arrêtent à mon poumon, des picotements, une chaleur et très rapidement un poids s'enlèvent. Néanmoins je ne suis pas guéri, juste soulagé. Son doigt passe alors sur ma bouche, faisant valser le sang noirci qui s'en dégage ? Suis-je répugnant? Je ne le sais pas, borgne, balafré, Kaguya en piteuse état. Le jouet a mal vieillit il faut croire.
Ne t'en fait pas je sais bien et c'est pour cela que tu es là. Il semblerait que tu es fais diverses expériences par le passé, il est venu le temps pour toi de te mettre à la pratique sur un vrai sujet ...
Une légère pause marqua mes mots, faible, il était dur pour moi de parler. Cependant, cela était nécessaire pour communiquer et je ne pouvais faire semblant que tout allait bien. Je tente alors de me lever tant bien que mal, mais la douleur est trop forte, elle même le sait et ma l'a dit, consigner au lit cela est impossible. Pas pour un guerrier, encore moins pour un capitaine, encore moins pour un Kaguya. Je pense qu'elle le sait dans le fond, une petite provocation par là ou une boutade ? A voir selon les esprits. Cloué sur ce lit je fais part de mes songes depuis bien longtemps, c'est bien rare :
On ne dit pas de rester au lit à un soldat, encore moins à l'un de mon clan. Dis moi Oni, les Ryos, la curiosité ou e plaisir d'aider ? Laquelle de ces trois propositions t'a poussé à venir aider un homme mourant comme moi ? Laisse moi deviner, l'argent !!
Je toussote légèrement, l'envie de rire était trop forte et je n'ai pu m'empêcher. Néanmoins je ne suis pas vraiment en position de taquiner, surtout face à mon infirmière et encore plus cloué sur un lit de la sorte. Bon reprenons un peu, j'ai envie de parler ce soir :
Tu penses qu'il me reste combien de temps ?
Comment passer du coq à l'âne, du chaud au froid. J'en étais le maître, d'ailleurs la pièce semblait désormais sous tension. Qu'allait-elle me dire ? Mourir pouvait être une délivrance ? Tant de questions qui me tourmentaient, mon regard perdu dans le plafond en disait long ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1554

Message(#) Sujet: Re: Un rendez-vous secret ... [PV ONI] Sam 21 Juin 2014 - 2:03


Il parlait, était même réveillé faut croire, pas si mal en point que ça, la plupart du temps, d’ici que madame se décide à agir, ses patients voyaient déjà la lumière blanche, ça voulait dire qu’elle pouvait prendre son temps. Alors comme ça il était bel et bien au courant, jusqu’à quel point d’ailleurs ? Voilà qui ne semblait pas très important pour l’heure, on lui avait posé des questions, non ?

-Tu te doutes bien que je ne fais pas dans le bénévolat. Et que le lieu ne me plait pas. Alors pourquoi je ferai ça ? Je veux dire, t’aider. Même pour de l’argent. D’autres payent aussi bien, sans m’obliger à me déplacer.

Parce qu’elle était dans ses quartiers et qu’elle pourrait vite rejoindre quelques camarades eux aussi ne les ayant pas suivi, eux, les kirijins rassemblés ici… C’était ça Kiri… La masse avait toujours tous les droits et les choix, ceux qui ne suivaient pas… Eh bien, ils étaient traîtres ou parias, pourtant la femme ici ne se sentait ainsi, fallait dire qu’on avait besoin d’elle aussi, ça aidait à être mieux traité.

Néanmoins, elle devait lui accorder un sacré avantage sur tous les autres. Un Kaguya, un qui lui disait à demi-mots être prêt à accepter de servir de cobaye, pour peu qu’il puisse rester vivant. Etrange sourire sur le fascié de la femme, vivre avait différente signification, avec elle, il valait mieux bien choisir et appuyer ses mots, sans quoi elle avait une tendance à en jouer. Mais avant tout, elle devait corriger une erreur dans le discours de l’homme.

-Mes expériences ont déjà abouties sur cobayes, parfois réussies, parfois non, tout ce que j’ai pu en retenir, c’est que vous êtes très difficile à effacer tant par la résistance que la faculté de votre corps à s’adapter. Pourtant, c’est lui-même qui crée de quoi se détruire, pas très logique hein ? Eh bien non, c’est tout l’inverse au contraire.

Sans y être invitée, elle décidait de s’asseoir sur les côtés de son patient, car il était bien dès lors non ? Une main trifouillait sa poche pour attraper une sucrerie, tandis que l’autre reprenait son infusion de chakra dans le corps affaibli, voilà qui allait le remettre provisoirement sur pied, mais elle sur la touche. Perdre pour gagner.

-J’ai observé que la sélection naturelle est plus présente que nulle part ailleurs dans vos gênes, il n’y a que les meilleurs ou les plus résistants qui survivent, les autres, incapables de s’en remettre disparaissent. Mais cumul à ça l’accélération trop rapide sur les guerriers justement et tu comprends, ils s’épuisent simplement plus vite qu’ils s’adaptent.

Il avait compris le charabia qu’elle lui exposait ? Peu importe là encore, en fait le programme était des plus simples, tellement qu’il laissait septique l’homme aux cheveux verts venu la chercher.

-Je ne vais pas te soigner, je ne le peux pas, au pire, je pourrais retarder ou alors parait ça, mais bien pire encore se profilerait, comme il s’est passé à ma première tentative de remède. La seule chose que je peux te proposer, reste une assistance. Je soulagerais tes maux, comme là, mais tu devras prendre ton mal en patience. Combien de temps tu as ? Je ne sais pas. Mais si tu évites les excès, nous serons vite fixés.

Le dernier quart de stock de chakra de la médic s’entamait quand elle retirait sa main, un spècimen gourmand, c’était embêtant, mais gérable.

-Mais voilà encore la question qui se pose. Pourquoi je te donnerais de mon temps ? Jusqu'où tu irais pour ça, dis moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un rendez-vous secret ... [PV ONI] Lun 23 Juin 2014 - 19:48

«Le temps ne guérit pas toujours les plaies ...»


Le lion ne grognait plus, au contraire il se leva et tendu sa tête comme un chat, il frotta son crâne contre l'épaule de la jeune femme. Kaïos voulait la remercier maintenant qu'elle m'avait guéri. Et je me sentais même revivre, un peu trop d'ailleurs. Pourquoi me donner autant de chakra, de me soigner autant ? Je ne suis qu'un vulgaire soldat, ne le lis-tu pas dans mes pupilles ? Tu sais dans le fond tu lui ressembles, vous avez ce même air taquin, la façon de parler aussi et même dans les cheveux j'y vois une ressemblance. En fait tout me ramène à toi Aoji', il faut que tu sortes de mon crâne. Cesse d'envahir mes esprits, je me sens même coupable d'être en si charmante compagnie. Elle me porte de l'attention elle, à sa manière aussi, vous êtes vraiment similaire. Serait-ce comme toute les femmes ? Souriant aux paroles de mon interlocutrice, celle-ci ne me connaît pas encore assez.
Tout semble paisible dans la pièce, mais le lion se met alors à grogner un peu, quelque chose cloche, elle utilise un peu trop de chakra, elle se vide.

C'est toujours agréable de voir une femme faire autant d'efforts pour vous, néanmoins je ne voulais pas qu'elle meurt à cause de moi. J'étais bien trop gourmand en chakra, allait-elle tenir ce rythme pour des rendez-vous régulier ? Ou était-ce à moi de trouver une solution pour me battre et ne pas trop m'épuiser. Une évidence s'offrait alors à moi ou plutôt une ligne de conduite, ne plus utiliser mes techniques Kaguya. Plutôt étrange et même complexe pour un membre de clan de ne plus utiliser ses propres techniques. Cela n'allait pas être simple et j'allais avoir besoin d'entraînements, beaucoup d'exercices et de patience. Observant Oni dans les yeux, j'avais du mal à la regarder fixement, mon regard se faisait fuyant comme timide et pourtant sa présence ne m'intimidait pas. J'avais surement honte de poser les yeux sur une autre femme, même au fond des pires cellules tu avais ton mot à dire Aoji'. Souriant alors, sourire marquée par une gêne enfantine, je prie la parole :
Je sais très bien qu'il n'y a pas de remèdes. Depuis l'enfance je suis maudit, condamné. Je n'ai plus le choix, je dois stopper tout jutsus Kaguya, il va falloir trouver une autre alternative. Ironique non pour un Capitaine de l'armée n'est-ce pas ?
Il y eut comme un rire par la suite, à moitié avaler de travers. C'était toute une remise en question qui me faisait face, comment allais-je me battre maintenant ? Je ne pouvais plus utiliser mes os, c'était une nouvelle aventure qui m'attendait. Tandis que je me levais du lit, je remarquais d'ailleurs l'absence totale de douleur. J'approchais de la fenêtre tant bien que mal. Pensif comme depuis toujours, je réfléchissais au parole de la Shiba, ce qu'elle désirait c'était de l'argent. Mais dans le fond, elle voulait surtout trouver un remède, résoudre enfin l'énigme de notre maladie. J'allais lui offrir les moyens pour cela, c'est à dire une chambre dans mes quartiers, un laboratoire et un droit d'entrée et de sortie à sa disposition. Personne n'avait eut auparavant ce privilège, il fallait qu'elle comprenne ça et puis elle partagerait parfois le lit avec le Capitaine. Bah oui il faut bien penser à mes besoins naturelles tout de même !
Pourquoi me donner de ton temps ? Tu y gagnes des Ryôs, une place dans mes quartiers, un laboratoire flambant neuf, un cobaye. De la reconnaissance ...
Ma main se glissa alors dans ses cheveux puis caressa sa joue. Elle était douce, elle semblait si paisible si calme et pourtant une fureur s'en cachait. J'avais entendu des tas d'aventures sur cette Shinobi, je savais de quoi elle était capable, comme de couper mon bras là en un instant. C'était un rapport de force comme ça que je recherchais, bien que je voulais garder mon bras tout de même. Pour faire clair, j'aimais les femmes sauvages et ce n'était plus un secret pour personne. Au moins elle me correspondait d'une certaine manière.
J'attrapais alors la jeune femme par la taille pour la tirer vers moi, nous étions face à face et je l'avais levé un peu brusquement du lit :
Il n'y a pas que la maladie qui me fait souffrir. Une douleur est plus profonde la et je crois qu'aucun soin n'est possible ...
Je passais sa main sur mon torse plus particulièrement pile au dessus du coeur pour qu'elle comprenne. L'amour est beau, nous rend aveugle, mais quant il part il nous laisse seul dans le noir. Qui pourrait éclaircir la noirceur de celui-ci ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1554

Message(#) Sujet: Re: Un rendez-vous secret ... [PV ONI] Mar 24 Juin 2014 - 1:30


Stoppé tous jutsus Kaguya, oui, c’était préférable, du moins, la médecin lui conseillait si il voulait vivre vieux. Cette pensée la faisait sourire, des anciens de ces spécimens-là, elle n’en avait pas croisé beaucoup, hormis, le reconvertis… Une ironie pour un capitaine de l’armée de ne plus user de ses os ? La femme arquait un sourcil sans trop comprendre ce que là tout de suite il attendait d’elle… Du réconfort ? Pauvre garçon…

-Prend une épée pour jouer, met une cape et sors un cigare, tu seras parfait…

Ricanement, il avait le profil après tout et elle jeta un regard à la bestiole qui se frottait contre elle avant de lui offrir un contact chaleureux avec la paume de sa main. C’était si simple la communication avec les animaux, eux, ils n’avaient jamais d’arrière-pensée et les hommes oubliaient parfois qu’ils en étaient aussi. Elle s’était perdue un instant dans le regard de la peluche, la fatigue sûrement qui l’avait à ce point fait baisser sa garde, une revenue au galop quand un contact sur sa joue se faisait sentir. Pas de sursaut malgré la surprise, trop de contrôle pour ça, mais un regard perçant signifiant qu’elle ne cautionnait pas tellement l’action, une que la demoiselle contrariée chassait d’un revers de sa main. Encore une question ?

-Pourquoi ? Tu me payes pour ça non ? Mon temps, mon chakra, mes soins. En revanche…

La femme allait râler face à la familiarité avec laquelle il la traitait, quand comme pour illustrer ça, le capitaine rajoutait le pompon. La voilà entrainée, limite enlacée, certes, le premier réflexe était de concentrer son flux dans ses mains, histoire de charcuter tout ça, mais encore le contrôle qui lui rappelait qu’il était un client après tout. Un qui pourrait être plus difficile que prévu, pas de quoi l’inquiéter encore, elle en avait l’habitude… A l’écoute, son regard vif glissait là où le Kaguya semblait vouloir l’entrainer et quelques minutes passaient, la Shiba n’était pas convaincu d’avoir vraiment bien compris… Pourtant… Voilà qui ne faisait pas partir de son contrat, un long souffle et…

-Hum… ?

C’était censé l’émouvoir ? Il y croyait dur comme fer en plus. Bien sûr, la Shiba, comme beaucoup était au courant, Shin qui n’avait pas su tenir sa langue avec elle, en chemin… Après tout, ils étaient d’ancien camarade. Quant au Kaguya… Quel spécimen intéressant, c’était ça donc les têtes d’armée de Kiri ? Un ramassis de Gros bras en manque d’affection… ? Ne fallait pas chercher plus loin pourquoi elle n’existait plus ! Mâles stupides !

Un long soupir, l’albinos se dégageait pour se relever et de haut, même si courte sur patte, elle jetait un regard perplexe au maitre des lieux. Une réflexion dans sa petite tête concernant Kiri… Elle n’était pas pour le sabreur au pouvoir. Elle n’était pas non plus fervente du Kaguya. Quant aux lutins, ente le fou et le fou, elle s’était demandé si ça n’avait pas juste été une blague. Restait le Samui. Un pompe cul doré quoi ! Pauvre Kiri et de sa succession voilà ce qu’elle voyait…

-Un crétin.

Haussement d’épaules, puis elle se courbait pour caresser le lionceau qui la fixait depuis le début, le tout lui profilait aussi un beau tête à tête avec le maître, un avec qui il faudrait parler des petites lignes plus tôt que prévu.

-Je ne suis pas psy. Ma fonction s’arrête aux blessures physiques je te préviens, si ça te dit cependant, je pratique les lobotomies.

Un sourire s’étirait, mais elle ne plaisantait pas pourtant, puis enchaînement directe, pas question de s’embourber dans ce terrain-là.

-Pour ce qui est de ta rééducation, je peux t’aider aussi, mais il faudra aligner davantage évidemment et pour ton manque flagrant de contact féminin, je te conseille d’envoyer ton second cherchait de quoi le satisfaire.

Elle trifouillait sa sacoche, puis en sortant quelques pilules bleues qu’elle glissait dans les mains de l’homme. Cette fille était incorrigible et l’homme aux cheveux verts se plaquait le visage avec sa main pour se retenir de grogner…

-Une assistance pour toi, si tu doutes !

Clin d’œil et Shin grognait… Et Oni riait. Le Kaguya?


Dernière édition par Shiba Oni le Mar 24 Juin 2014 - 4:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un rendez-vous secret ... [PV ONI] Mar 24 Juin 2014 - 2:32

«Le temps ne guérit pas toujours les plaies ...»


Froide et distante, il n'y avait pas mieux pour la décrire. Tout ce que j'aimais, mais il y avait une part de frustration en moi. Je ne pensais pas me faire repousser de la sorte, chez nous on soigne le mal par le mal, on remplace ce qui nous a fait souffrir par le passé. Mon regard se fait alors d'un seul coup plus sombre, plus méchant. Je n'ai pas envie de la tuer, mais une haine légère naît en moi peu à peu. Je ne sais pas vraiment comment réagir à toutes ses réactions entre rage et incompréhension. Tu n'es pas la pour me faire plaisir non plus ? Pourtant je t'ai remis une forte somme d'argent, tu devrais en être heureuse et te faire dès plus docile. Cependant, toi tu résistes encore. Il faut vraiment que je comprenne ce qui se passe là, suis-je repoussant à ce point ?
La tension reprend peu à peu sa place dans la pièce tandis que celle-ci me marmonne qu'elle ne sera pas une psychologue pour moi. Oh ne t'en fait pas, désormais nous allons inverser les rôles, je parle et tu écoutes.
Ai-je dis que cela était négociable ? T'ai-je une fois interrogé ?
Mon ton se fait un peu plus ferme, ma voix n'est plus la même qu'auparavant. Elle en a perdu toute douceur, toute émotion particulière. Il n'y a qu'une voix froide et limite démoniaque qui sort de mon gosier. Je la retiens toujours fermement par la taille tandis qu'elle tente de me mettre des pilules dans la main, quelque chose censé me rendre plus actif. Au lit je parle bien sur. Un grand sourire s'affiche alors sur mon visage, si tu savais je n'ai pas besoin de ça. Ma main attrape alors doucement son cou pour se resserrer d'une force plus brute cette fois, ne tente pas de me sectionner les bras, tu t'épuiserais encore plus, c'est toi qui m'a donné cette force en te vidant de la tienne. Que comptes-tu faire désormais. Je la plaque alors brusquement contre le sol et lui chuchote des mots à l'oreille d'une voix espiègle :
Si tu me soignes, tu dois le faire jusqu'au bout. Tu es mienne désormais, tu me suivras comme mon ombre, au début tu vas me considérer comme un monstre. Mais tu t'y feras, le plaisir charnel adoucit la haine, tu verras.
Ricanement enfantin de ma part, je dois lui faire peur. Pourtant derrière ce masque du monstre se cache surtout une envie, un désir humain. Je ne vais pas la violer, non quant même pas, je cherche juste à la séduire d'une autre manière que par les mots doux. Il faut savoir s'adapter à tout type de femme et la pour l'occasion j'étais dans une situation plutôt difficile. Le lion grogna, allez savoir envers qui. Mais, un chut de ma part vint instaurer un silence total, toute la pièce semblait tendue, même Shin qui ne savait quoi faire désormais. Qui allait-il défendre si cela partait en sucette ? Pas question pour moi d'utiliser mes techniques Kaguya, mais mon Taijutsu était toujours là lui. Attention à toi Oni.
Mon second est déjà allé chercher de quoi me satisfaire, il se trouve que c'est toi !
Mes lèvres viennent alors se poser sur les siennes, un doux baiser, très rapide. Il n'y a pas de viol, car il n'y pas d'autre contact. Je ne la libère toujours pas de son étreinte, je ne veux surtout pas risquer ma vie. Je sais qu'elle bouillonne intérieurement et c'est ce qui me fait jubiler. J'observe ainsi tout son corps, le dévorant de mon œil droit. Shin se frappe la tête avec son visage une fois de plus, pauvre de lui face à un piètre spectacle. Je ris alors, plus fort que les précédents, plus intenses et plus taquin :
IOups, un baiser voler. Le premier d'une longue série !
Bon et bien préparons nous à la suite, la riposte sera surement de taille. Mais désormais, c'est moi qui commande et toi qui écoutes, tu vas me suivre bien gentiment et tout se passera bien. Tu seras encore plus proche que mon ombre. Être mon médecin personnel est risqué et n'est pas de tout repos, j'ai surement oublié de te le dire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1554

Message(#) Sujet: Re: Un rendez-vous secret ... [PV ONI] Mar 24 Juin 2014 - 3:13


Wtf ?... La tête de la femme, comment passé du blanc au noir, non elle ne s’y attendait pas, l’évidence était là, il l’avait bien joué son jeu ce foutu Kaguya, assez pour faire perdre son fil à une filoute comme la Shiba?.. Pas vraiment, si il savait le pauvre où elle avait trainé en quatre ans après qu’on l’ait chassé de Kiri…

-Carrément.

Elle m’ajoutait pas un mot tandis qu’il s’époumonait, enfin elle était médecin général, ça ne comprenait pas les troubles mentaux si ? Pourtant, ne venait-elle pas de dire qu’elle ne ferait pas psy ? Pire encore, il la voulait façon Hétaïre, la femme ne bronchait pas, ne rageait même pas, à vrai dire, même un cerveau si vif d’ordinaire avait commencé à buger si tôt son crâne avait eu un contact avec le sol…

Son éclat rubis rejoignait celui du borgne, aucune animosité, aucun blase encore, elle était des plus sérieuses quand elle croqua dans la sucrerie toujours présente dans sa bouche, elle n’aurait certes pas permis qu’il la confisque ! Voilà qui aurait embêtant pour lui autant que pour elle, pas question qu’elle le soigne. Puis son fascié se faisait espiègle, limite moqueur en y repensant, adoucir les haines ? Elle aurait presque pu lui soufflait ce qui était arrivé à ses anciens Kages quand ils avaient fait preuve de la même stupidité que le capitaine. Mais à la place, elle se contentait de rire… Va savoir.

-Hum, je suppose que tu es maso en fait.

Ce qui lui allait, la Shiba savait être d’un sadisme sans fin, qui plus est, la ramenait maintenant ne serait pas très en sa faveur, pas la position de force cette fois, ne voulait pas dire définitive, d’ailleurs, la malice lui disait de taire ce point et de la lui mettre à la première occaz à ce prétentieux Kaguya, mais l’orgueil lui voulait être satisfait. Surtout devant Shin !

-Eh bien, un petit boost et tu te sens pousser des ailes ? N’avais-je pas dit que ce n’était pas là un soin ? Demain, tu seras à nouveau une larve. Bon certes, tu me diras, qu’il peut s’en passer des choses d’ici là et là je pourrais te dire qu’en suivant il pourrait y en avoir bien plus encore, mais là tu rappellerais le lieu, ta condition… Ect !

En fait, elle parlait plus pour elle, en pleine réflexion pas vraiment, Oni n’était pas dupe, ni impulsive, jouer la carte de la soumission avec une femme de tant de malice… Pure folie. Elle ajoutait alors…

-Change de second en passant…

Tout en lançant un regard du coin de l’œil à son confrère visiblement aussi surpris que mal à l’aise. Le Kaguya riait, la médic souriait, satisfaite déjà des idées qu’elle avait pour faire souffrir à l’excès son patient, pour commencer.

-C’quoi ton nom déjà ?

Ce à quoi elle enchainait en attrapant son col pour s’engouffrer plus profondément quant à elle dans cette bouche, un baiser, un retour « charnelle » ? Bah voyons. Il pouvait y croire si le cœur lui disait, cependant… la besogne fait, la voilà qui extirpait la pilule sucrée de sa bouche, du moins un morceau restant, toujours dans un calme surprenant. Un regard subitement sévère cependant… Elle l’avait sous-estimé, il était vrai, mais lui aussi. Son front se posait sur le sien avec une apparente douceur traîtresse…

-Bonne nuit.

Vu le poison qu’elle venait de lui faire assimiler, peu de chance qu’elle le soit. Bon, il était temps de négocier ce contrat non ? Elle ? Voyons, elle était habituée et surtout avait déjà usé de l’antipoison avant de le mettre dans sa bouche pendant qu’elle l’auscultait. Pas une enfant de la dernière pluie… Sa main tapotait une joue du capitaine pour l’informer, l’effet prendrait vite va… Elle avait déjà la tête qui tournait elle en ayant fait de la prévention pourtant !

-Et là comment tu te sens?

Avec un poison en remède? Pour commencer déjà !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un rendez-vous secret ... [PV ONI] Jeu 26 Juin 2014 - 1:06

«Le temps ne guérit pas toujours les plaies ...»


Joueuse, mais pas tant que ça. Elle n'avait pas l'air d'avoir apprécié la petite dame. Sourire aux lèvres, comme si je lui laissais le choix. En parlant de lèvres, les siennes avaient un léger goût de ... AH zut ! Poison ! Et dans son sourire machiavélique je pouvais lire la victoire au bout de sa bouche, mais croyait-elle vraiment comme ça ? Quel Capitaine pouvait se permettre d'inviter une Nukenin maîtrisant les poisons et l'Iryu sans penser à certains antidotes de poison ? Notamment celui de la léthargie dans notre cas, d'où d'une certaine façon la présence constante de notre cher vieil ami Shin. Et bien Oni déçut ? Tu n'es pas la seul à avoir plus d'un tour dans ton sac, quel dommage hein. Et alors quant elle me demanda comment je me sentais je ne peux plus m'empêcher de rire diaboliquement, si fort que tout le palais allait m'entendre :
AHAHAHAHAHA PAUVRE IDIOTE ! Crois-tu vraiment que je t'aurai invité dans ma chambre si je n'avais pas prévu certains antidotes de base ? Shin, à toi de jouer !
Il s'empressa alors de m'introduire l'antidote dans mon bras, vitesse d’exécution au rendez-vous, nous étions parfaitement synchro. Alors c'est qui les bleus ? Continuant de la regarder d'un sourire, ma main vint sur mon visage pour finalement atterrir dans mes cheveux tout en les plaquant en arrière. Petit geste désespéré de sa part tout de même, mais bon je retiendrai quant même ces lèvres ont un petit goût salé. Elle m'avait retiré de l'emprise que j'avais sur elle, m'approchant alors une fois de plus et d'un pas plus confiant, je l'embrassais sur le front avec un petit gloussement, vous savez celui qui dit "Tu as presque failli m'avoir, mais raté" !
En plus de ma présence, va falloir que tu t'habitues à ça aussi. J'aurai toujours un tant d'avance sur toi !
Un petit coup d’œil vers Shin, il semblait rire à son tour, mais d'une manière plus gêné pour ne pas offusquer la jeune femme. Mon infirmière avait tout de même tenté de m'empoisonner, je devrai surement faire attention par la suite. Me retirant ainsi de la jeune femme, je me dirigeais vers la fenêtre, Kaïos grogna une fois. Tiens, quelqu'un n'était pas loin.
Quelques secondes plus tard on toqua au carreau, un ninja de mon unité d'élite. Mon faciès se ferma alors, cela ne présageait rien de bon. Quelques instants plus tard, le voilà dans la pièce, je lui ai tout de même permit de rentrer. Celui-ci se nomme Sora. Masaru Sora, ancien Kirijin porté disparu qui avait fait son apparition au Shûkaï il y a peu. Il faisait partit de ma garde personnelle et j'avais une confiance totale en lui
Capitaine, nous avons retrouvé une arme plutôt étrange au cœur du volcan Namikazan'. Je souhaitais vous l'offrir, il n'y a rien de spéciale sur celle-ci, elle semble totalement dénoué d'énergie. Un katana de base ? !
Mon regard se posa alors sur l'arme qui était enveloppé dans un tissu. La tirant de cette emprise, je l'observais. Elle était très fine c'était surprenant, néanmoins elle était d'une longueur impressionnante, un peu comme une aiguille. Elle semblait d'une résistance incroyable, il n'y avait qu'à observer le métal. Mais soudain une lueur sort alors de l'épée, la pièce semble s'assombrir, une aura démoniaque semble en sortir, qu'est-ce qu'il se passe. De la fumée noire, de la magie noire ? Puis tout s'arrête, l'épée semble alors reprendre une forme banale :
Sora, cela s'est-il produit aussi en ta présence ?
Rien de tout cela Monsieur, vous aurait-elle choisi ?
Aucune réponse de ma part, j'attrape l'arme sur le sol et me contente de l'observer dans tout ses contours. Il ne se produit rien, tout semble réduit à néant. Mon regard se porte sur Oni, qu'elle peut bien être sa réaction face à tant de mystère ?Nous sommes désormais quatre dans la pièce et les évènements viennent de prendre une tournure dès plus intéressante, voyons où cela peut nous amener. Sora et Oni se connaissent surement en plus, intéressant ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1554

Message(#) Sujet: Re: Un rendez-vous secret ... [PV ONI] Jeu 26 Juin 2014 - 2:08


Idiote?... De la part d'un idiot pareil, était-ce vraiment blessant? Non, certes, mais énervant, la Shiba aurait du mal la tout de suite à le nier. Il riait de plus belle en se vantant, la femme, elle se demandait un instant lequel achevé en premier, elle se disait qu'elle prendrait son temps quand le moment viendrait. Un long regard à son confrère qui déjouait son tour, prévisible en même temps, mais elle ne relevait pourtant pas en se contentant de rouler des yeux. Le début d'un long jeu. Heureusement, elle était bien payée et combien même la familiarité du Kaguya était déplacée, elle avait connu bien pire, bien pire ouais, n'est-ce pas Shin?

D'ailleurs son regard aussi perçant qu'assassin se jetait sur cet individu, un qui ne bronchait totalement soumis, pas nouveau ça, il serait si facile de l'écorcher juste sur ce point, mais pas le genre de la femme blanche... Elle était bien plus terrible que ça. La tête de laitue le savait en plus, chaque chose en leur temps! Là tout de suite, c'était celui de la révision de contrat ! Le borgne braillait encore, l'albinos se contentait de souffler pour lui répondre, elle allait faire la liste de ses exigences, mais un intrus venait à ce moment...

Un que la femme connaissait encore, nouveau soupir en le voyant qui inévitablement attiré l'attention du nécro sur elle. Bras croisés, elle accueillait son regard avec froideur tandis qu'il papotait avec son "chef"? Tout Kiri était donc vraiment ici? Bien sa veine tient, quand on savait qu'elle avait un contentieux avec la moitié de cette citée, fort heureusement la lame avait eu le don de changer l’atmosphère... Ou en fait non peut-être, l'avait-elle juste sublimée.

-Une lame qui vous choisi... Bah voyons, mes sembons ont crié "achète moi !" Eux aussi.

Elle roulait des yeux en se rapprochant, ce crétin de Sora, toujours aussi illuminé, ils faisaient la pair avec le serpent à lunette tient ! Une observation lui suffisait amplement, d'autant qu'on avait dévoré tout son chakra... Un regard se lançait à la fin sur le coupable, attend un peu toi ! Pensée profonde, pourtant elle souriait mine de rien. Sefl contrôle...

-Bah la voilà ton épée, manque la cape et un gros cigare?

Fixation pour le Masaru en finissant sa phrase et tête de laitue grognait presque aussi bien que le lion, le seul mâle de bonne compagnie ici il faut croire.

-Et si vous alliez calmer les ardeurs de votre capitaine dehors histoire qu'il teste son nouveau jouet hein? Moi je prendrais bien le thé avec le chat en observant ça !

C'était le lion qu'elle pointait en disant ça. Quoi le fou des os n'avait pas dit qu'elle était son ombre? Elle allait le prendre au mot... La garce.

-Deux iryu pour encadrer ça et Sora à mieux que des pantins en bois à envoyer se faire trancher sous la lame non?

Elle avait une idée dérrière la tête? Evidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un rendez-vous secret ... [PV ONI] Lun 30 Juin 2014 - 23:53

«Le temps ne guérit pas toujours les plaies ...»


J'étais totalement perplexe face à cette lame, à vrai dire je ne savais même pas comment l'utiliser, néanmoins une drôle de sensation parcourait mon bras. Observant les protagonistes autour de moi, on aurait dit une petite réunion du Misuto. Oni, Shin, Sora, en voilà de vaillant soldats ! C'était un plaisir de les avoir à mes côtés, bien que je préférai bien sûr une présence féminine comme celle de la Shiba. Mon regard ne se détachait pas une seconde de cette lame, elle avait quelque chose d'envoûtant, elle semblait même avoir une âme. Totalement perdu par tant de nouvelles, je soupirai un peu. D'autant plus que les paroles de la jeune femme ne m'aidait pas non plus, après tout il fallait bien que je m'exerce, que je découvre son pouvoir.
Mais, cela pouvait-il être un piège ? Une épée maudite par exemple ? Qu'avais-je à perdre dans le fond ? Après tout j'étais malade, je devais abandonner mes capacités de Kaguya, tout était à refaire. Dans le fond c'était surement pour moi une main tendue. Cadeau du ciel ou des enfers ?
Sortons un peu, Oni suis-moi, nous aurons besoin de tes soins, Shin va chercher Akishi. Il doit être dans les parages, il ne dort jamais.
Il disparut alors d'un seul coup de la pièce, tandis que mon regard se portait sur Oni. Il était temps pour nous de partir, Sora serait lui aussi de la partie. J'avais une idée en tête en fait, Oni et Shin me soigneraient tandis que j'allais affronter Sora et Akishi. Deux adversaires redoutables, mais il était temps pour moi de reprendre du poil de la bête. C'est le moment de libérer tout ce que je canalise en moi, faisant signe aux protagonistes de me suivre, ainsi que Kaïos, nous empruntions le passage secret. Direction la forêt non loin de la capitale, le chemin allait être un peu long, mais cela devrait passer rapidement avec mon entourage.
Une heure plus tard nous voilà dans une forêt sombre, il n'y a pas un bruit si ce n'est un hurlement de loup qui se fait entendre au loin. Le Gekei est là, Shin le suit de près. Akishi reprend alors sa forme humaine et me salut avec respect, je fais de même et décide de faire de même.
Akishi, Sora vous serez mes adversaires, je dois découvrir de quoi est capable cette épée. Oni et Shin vous restez en retrait vous serez les soigneurs, cela risque d'être long.
Chacun se place alors, je fais signe à Sora et Akishi de commencer. Le Gekei se transforme partiellement et sort des griffes aiguisés, il m'attaque alors de plein front. Je dois me protéger et je n'ai qu'une solution, ce sabre. Pas le temps de réfléchir, je brandis le sabre devant moi qui disparaît alors sous mes yeux. QUOI ? Quelle est cette sorcellerie ? Trop tard, Akishi me touche en plein thorax et m'envoit valser à quelques mètres dans un grand fracas. Tout le monde semble surpris et lui le premier. Je me relève tant bien que mal, il ne faut pas oublier que le loup-garou est un ninja d'élite. J'entends alors comme une voix, quelque chose me parle

* Mon pouvoir est dans ton bras, concentre toi ... *

Mon bras prend alors une toute autre allure, il semble entourer d'une aura totalement noir, celle-ci est sombre et même si je ne sais pas ce qu'il se passe, je fais confiance en cette lame. Prenant appuis je contre attaque en fonçant directement sur le Gekei, un face à face va alors avoir lieu. Je lance mon bras droit alors à toute vitesse, il est tendu comme une épée, le loup à quant à lui sortit les griffes.
Le choc est dès plus violent et une légère tempête soulève la végétation nous entourant, néanmoins je sens que mon bras a sanctionné. Les griffes du Gekei ne sont plus, elles sont coupées d'une netteté étrange, heureusement pour lui elle repousse. Mais ce n'est pas ça qui me surprend le plus, cela voudrait-il dire que mon bras est devenu une arme. Je m'arrête alors en prenant du recul, totalement surprit. Je fonce sur un arbre, j'ai besoin d'en avoir le coeur net d'un seul coup je lance mon bras et le sanctionne avec une grande aisance. Cela n'a pas de sens ...
Je vois, elle semble avoir fusionné avec moi, mon bras est désormais une arme. Et ...
Je préfère alors me taire, je ne veux pas qu'ils sachent qu'elle m'a parlé. Il vaut mieux pour mon bien et son bien, ils ne comprendraient pas. Certains me traiteraient de fou, d'autre voudraient me l'enlevé. Il est préférable pour moi de garder le silence à ce sujet, bien que je sens qu'Oni se pose quelques questions ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1554

Message(#) Sujet: Re: Un rendez-vous secret ... [PV ONI] Mar 1 Juil 2014 - 0:46


La voilà traînait comme un caniche, difficile de dire comment elle le prenait, vu que la femme ne faisait aucun commentaire sur le sujet, elle se contentait seulement, maintenant qu’elle avait mieux compris la situation, de demander un service à son ancien camarade… L’homme à lunette.

-Hey tête de Laitue. Mes familiers ont besoin de soins, va falloir expliquer ça à ton patron !

Ce dernier ricanait, tout en secouant la tête avant de s’exécuter à l’ordre de son maître, l’albinos elle, arquait un sourcil, son seul maître c’était elle, il ne fallait pas que le Kaguya s’imagine pouvoir en disposer comme tous ses rats. Bon, bien sûr, elle aurait pu envoyer promener tout ce petit monde, mais sa curiosité la poussait à voir de plus près le nouvel élément qu’il semblait enclin à lui présenter. Pas pressée après tout, Meï organiserait le labo en son absence, mais laissait une gamine aussi folle que la Gekei aux commandes sans surveillance… Un bon plan ?

Décidément, l’avenir de l’iryu s’assombrissait, comme la lumière dans le dédale qu’on lui faisait parcourir, silencieuse, elle écoutait tout en maniant ses aiguilles d’acuponcture sur sa nuque, son cou et ses poignets. Elle accentuait ainsi son regen, détail qu’elle se gardait de donner alors qu’elle s’était moquée quand on lui avait parlé de soins…

-Et avec quel chakra au juste je te porte assistance ?

De plus, la vile se tâtait encore de ne pas profiter de l’assaut du Gekei loup quand il fut présenté à sa vue, après tout, pourquoi ne pas lancer un de ses tours de passe-passe et si tôt scellé le chakra offert au Kaguya… ? A la place de tout cela, la femme prit place sur une souche d’arbre mort pour admirer le spectacle, très vite rejointe par son confrère, évidemment, elle ne lui jetait pas même un regard en contrario de son venin…

-Tu te sens moins seul accompagné dans ta niche Chin Shin ?

Aucune réponse de la part de l’homme durant un court temps, puis avec l’instance de la langue fourchue de la belle, il lui rappelait ce qu’elle savait déjà…

-Tu sais Oni, si ta tête est restée accrocher à ton cou, c’est parce que Kiri est tombée avant qu’on soit tous envoyé la défaire. Et le Shukai, c’est plus de cinquante pourcent de Kirijins.

Un simple rire las, mais l’albinos ne lui confirmait pas qu’elle comptait bien exercer le même effet sur leur nouvelle patrie, elle voyait déjà un capitaine en cobaye… Un magnifique Gekei de plus et surtout… Son moralisateur préféré aux premières loges impuissant, Shin soignait, Oni détruisait, ils ne s’étaient jamais accordé à cause de ça en général. Leur discussion tournait courte grâce à la démonstration du Capitaine, une épée qui s’évade, des bras qui tranchent, enfin un… Le même qui l’avait poussé à quitter sa position pour faire face sans crier gare au Kaguya, dont elle voulait tester elle-même l’effet. Un doigt rapidement engagé vers le membre/arme et une giclé de sang d’albinos, une taillade qui ne semblait pas la traumatiser le moins du monde, alors qu’elle relevait son index au bout perdu.

-Intéressant.

Une regard insistant se figea sur le bras de Shio, une conclusion farfelue, mais logique lui parvenait, une fusion ? Voilà très vite qui lui faisait oublier ses idées de départ…

-Je veux un échantillon de la lame, puis aussi du bras en fusion, et…

Sa main abîmée se tendait vers Shin désabusé…

-Toi soigne ça.

Il aimait les ordres lui non ?

-Il se pourrait que je me montre sage alors...

Vraiment? Elle connaissait ce mot elle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un rendez-vous secret ... [PV ONI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Iwagakure no Satô :: Ancien palais impérial-