N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 La jeunesse et la sagesse (hem ....) [Feat Kakeshuou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3963
Rang : S

Message(#) Sujet: La jeunesse et la sagesse (hem ....) [Feat Kakeshuou] Dim 22 Juin 2014 - 23:50

Mes travers les plus anciens m'avaient poussé dans des investigations dont je ne me serais jamais cru capable. À peine avais-je compris la trahison que j'étais retournée la maison, que j'avais détruit une partie de cette dernière. Une telle perfidie ... Je ne pouvais l'imaginer de sa part.

Quelques heures à peine s'étaient écoulées depuis les évènements du shukaï, quelques heures qui m'avaient permis de détruire à grand coup de techniques Doton et des pattes aux griffes acérées de Sunilda le sol de notre chambre. L'endroit même ou nous dormions, ou nous faisions l'amour. Il avait osé le profaner de la sorte. J'en étais écœurée et déboussolée à la fois alors que je m'enfonçais sans vraiment savoir où, dans le profond tunnel qui me rappelait malgré moi ce lieu si atroce que j'avais découvert à Yuki no Kuni.
Mon exploration me mena aux égouts de la capitale et une main devant le nez et la bouche pour me protéger des odeurs pestilentielles, je continuais ma route au travers de la vase pour finalement arriver à une petite embouchure dans les égouts et au fond de cette dernière ... Une porte ouverte.
Pas de doute possible, je suis méfiante, mais je m'avance vers cette dernière avant de pénétrer dans l'endroit ou je n'ai aucun doute possible de son utilité à mon ex amant. Des plans, des parchemins, des communications secrètes. Il préparait visiblement tout cela depuis un moment déjà et sa fuite n'a été que rapide vu tout ce qu'il oublié derrière lui.
Je suis perdue et ma main se pose malgré moi sur une correspondance avec ce ... Goren. Mon poing se ferme sur la note. J'ai envie de la détruire pour calmer la colère sourde qui niche en moi, mais ça serait détruire une preuve de sa trahison, alors je me contrôle.

Je ferme les yeux et dans un soupçon de force, je scelle une partie des documents dans cet endroit puis la porte elle-même de cette cache. Impossible à présent pour quiconque de violer cet endroit sans mon autorisation ou alors une puissance plus grande encore que la mienne en matière de Fuinjutsu. Mais je n'en ai pas fini avec Yusuke ... Je peux le traquer ... C'est mon rôle... Mon but ... Ma vengeance !

Dans un soupçon de colère, je fais apparaître Eldborg :


"C'est le moment de faire tes preuves ... Repère son odeur ... Trouve-le ! La fillette doit être avec lui !"


Je n'ai pas besoin d'un senseur extraordinaire ... Juste qu'il suive son odeur, que je sache où il va, vers quel pays il se dirige. Que je le traque et que je rapporte sa terre en pâture.
Nous nous élançons, nous laissant glisser au rythme du courant, puis rejoignant bien vite le fleuve Yangtze, je comprends alors sa destination.
Moi et l'ourson, nous traquons dans une course effrénée l'odeur jusqu'à Taki no Kuni, mais il est trop tard et la pluie fine qui s'abat sur le pays des cascades à trop rapidement effacer l'odeur de ce traite.

Lorsque Eldborg m'annonce la nouvelle, une cinquantaine de kilomètres après avoir franchit la frontière. Je m'effondre en larmes et en rage. Hurlant toute ma colère dans un cri de douleur, je suis trahie, impure à cause de cet homme qui m'a tout volé et le réconfort de l'ourson est apaisant, mais de courtes durées.
Plus de douze heures que je le traque et je n'ai pas réussi à le rattraper. Trop rapide, trop perfide, il est aussi insaisissable qu'une vipère.


"Je me vengerai Yusuke ... Je t'en fais la promesse ! Pour tout le mal que tu m'as fait ! Pour toutes les promesses que tu n'as pas tenues ! Pour mon innocence que tu as bafouée de ta semence impure, je te tuerais !"


Mes yeux lancent des éclairs vers l'horizon. Jamais je n'ai été aussi fière et détruite à la fois, mais le chemin du retour sera long ... Très long et je suis épuisée. Tant pis, je n'ai pas le temps de me reposer.

Ce n'est que seize heures plus tard que je rejoins le Shozaichi. Épuisée et dans un état lamentable, mon esprit et ma conscience sont détruits. Mais je sais ce qu'il me reste à faire. Je sais ce que j'ai bafoué par les semaines passées, je sais qui je dois aller voir pour expier mes péchés.
Je grimpe par le bâtiment lui-même le palais du Triumvirat jusqu'à arriver aux appartements du capitaine de la justice. Il ne dort pas bien sûr malgré l'heure avancer de la nuit. Ça serait mal le connaître après tout ce qui s'est passé.

J'hésite un peu devant la baie vitrée. Il ne s'est pas rendu compte de ma présence et j'ai du mal à faire le point de mon esprit.
Les larmes ne m'ont pas quitté depuis Taki no kuni, depuis les égouts où j'ai compris que je n'avais été qu'un objet de sa trahison.
Je suis sale et non présentable, mais à l'instant présent, je m'en moque. J'ai besoin de son réconfort tant bien qu'il puisse me l'apporter.
Je rentre discrètement dans la pièce, mais pas assez pour lui cacher ma présence et lorsque son regard droit et fier se porte sur moi, je ne fais que baisser les yeux pour m'avancer vers le bureau.
Là, j'y dépose un papier et un journal munis d'un sceau en parlant d'une voix rapide et basse :


"Ce sceau vous permettra de lever toutes les protections que j'ai apposées sur la planque secrète de Katano Yusuke, situé secteur A23 des égouts du Shozaichi ... Vous y trouverez tous les plans que ce dernier avait orchestrés pour ... S'en prendre à notre cité !"


Je suis réellement détruite de devoir dire tout ça et les larmes sont nombreuses à s'écouler de mon visage sale, mais je reste calme durant toute mon explication avant de reculer de quelques pas.


"J'ai traqué la traite au delà de la frontière de Taki no kuni ou j'ai perdue sa trace ... Il avait la fillette que nous avions capturée avec lui ..."


S'en est définitivement trop pour moi. Une seconde, deux secondes. Je tombe finalement à genoux. En larmes véritablement cette fois-ci, les nerfs me lachent. Les sanglots et le poids sur mes épaules sont trop durs à supporter. Je reste prostré un moment dans cette position avant de finalement poser le visage contre le sol devant le bureau de l'ancien :


"Je suis désolée Kakeshuou Sama ... J'aurais dû, vous écoutez lorsque vous m'aviez dit que ce n'était pas une personne de confiance ..."


J'ai du mal à reprendre mon souffle. Les pleurs m'étranglent, pourtant après avoir failli à plusieurs reprises perdre pied, je sors enfin ce qu'il attend depuis longtemps, je pense. Un cri de désespoir, de haine, de douleur :


"Je veux le tuer ... Je veux qu'il meure Kakeshuou Sama !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: La jeunesse et la sagesse (hem ....) [Feat Kakeshuou] Sam 28 Juin 2014 - 14:34

Vous connaissez ce sentiment ? Celui qui vous envahit lorsque la chose vous revient de droit ? Lorsque vous prenez pied au sommet d’une montagne que personne n’a jamais gravi avant vous ? Ce baume au cœur qui vous soigne de toutes les peines passées et vous persuadent que tout est maitrisable ? Cette joie qui vous picote les fesses et vous donne envie de danser comme un gai-luron sans vraiment savoir pourquoi ? Voici un très rapide aperçu des émotions qui emplirent le vieux briscard lorsque ce dernier vit la petite fleur rentrer en larmes dans son bureau, espérant quelque miracle de sa part. Comment ?? Tu veux dire … que tu dépends de moi ? Que tu comptes sur moi pour te soutenir, pour t’apporter mon aide et mes alliés de façon inconditionnelle ? Cet être qui m’abjecte en tout point, tu veux à ce point qu’il meurt ? Sais-tu que Kakeshuou Samui ne croit au Père Noël qu’en cet ultime instant ? Doit-on se préparer à voir un profond bouleversement des relations de ces deux protagonistes à l’intérieur du Clan ??

Soyons sérieux ne serait-ce qu’une minute. Ce genre de retournement aussi soudain et impromptu n’était même pas envisageable. L’ancien avait bien conscience qu’il avait là l’unique occasion de rallier sa nièce – ou plutôt petite-fille ? – à sa cause et à ses rangs. Trop de choses les avaient séparés dernièrement. Cette relation avec un ancien déserteur, ce comportement sauvageon qui les avait plusieurs fois mis en danger, cette volonté de lui résister et de ne jamais prêter oreille à ses ordres et recommandations, malgré son droit d’aînesse et son grade ; tout ce qui pourrait plaire à un quinquagénaire attaché aux règles, aux principes et aux valeurs de cette nouvelle Alliance. Bref : encore un chapitre qui n’allait pas apporter beaucoup de changements à leurs relations.

Étant resté de marbre aux nouvelles, aux cris et aux larmes, le Capitaine de l’Ôda avait malgré tout abandonné sa lecture. Il était tôt, et on ne trouverait certainement que lui d’éveillé dans les lieux. Raison pour laquelle sa nièce savait où le trouver et à quelle heure. Malgré son grand âge, Kakeshuou Samui n’en restait pas moins un travailleur sérieux, assidu et déterminé. Accomplir son devoir, peu importe la forme que cela pouvait revêtir, était chose essentielle à son quotidien. Mais il devait également écouter les maux et misères de sa Race. Et, malgré son impertinence, cette morveuse en faisait partie. Comprenant que le débat devait être bien plus grave que prévu, il s’était donc accordé à lui prêter un peu d’attention.

Les arguments que la fillette mit sur la table laissèrent rapidement le vétéran présager du pire. Pour qu’elle enrage à ce point, la trahison de Yusuke Katano – fait très récent pour l’Alliance qui n’avait pas encore pris de décision à ce sujet – c’est que la relation qui les liait n’était pas du colifichet pour elle. Devait-on craindre plus encore ? A la réflexion, le vieil homme préférait n’en rien savoir. Garde donc pour toi tes vilaines frasques et tes lamentations, je ne t’ai que trop conseillé et rappelé à l’ordre ces dernières … quoi, années ?? Tes pleurs n’y feront rien … .
Mais que tu veuilles le tuer était soudainement un point intéressant. Intéressant et dangereux. Il y avait certainement quelque chose à tirer de cela, mais il allait falloir la jouer rusé. Une chose était sûre : cette gamine était là pour une bénédiction avant de partir en guerre ! Fallait-il la donner … ?

Yuki Samui ne serait jamais quelqu’un pouvant être tenu en laisse. Et c’était pourtant ce qu’il lui fallait. Quelques jeux sado-maso avec son ex lui auraient peut-être fait du bien, en fin de compte … . Rassurez vous, cette idée ne traverse pas une seconde les pensées calculatrices du combattant de l’Ombre. En revanche, ce dernier essaie déjà d’aligner les arguments, de prévoir la suite, de préparer l’avenir en cours de route. Il faut d’abord reprendre le rythme de la conversation et s’imposer progressivement comme la figure à écouter.

~ Pour commencer, assied-toi et calme-toi … .

Sur ces paroles, l’homme laissait la gamine se diriger vers le coin à coussins où ils avaient déjà discuté tous les deux, et allait chercher de l’eau et des verres. Essayer de retrouver l’esprit de raison chez cette enfant ne serait pas simple, mais il fallait quand même tenter l’opération. Elle paraissait essoufflée, irritée, perdue : tâchons de faire de ces lieux un moment de détente et de repos. La rejoignant, l’ancêtre posait sur la table basse devant elle un verre rempli, invitant silencieusement sa nièce à boire et à reprendre son souffle. Il s’installait de son côté, afin d’être à l’aise dans les coussins.
La suite serait pour commencer un rappel au passé et aux douleurs.

~ Combien de fois t’ai-je dis que toute relation avec un homme aussi étranger et dépourvu de principes te conduirait au gouffre ! Tu n’as voulu en faire qu’à ta tête, et te voilà à venir pleurer dans mon bureau ! Tu es peut-être dévastée, mais les faits sont cruels : tu n’as pas voulu m’écouter et tu m’as même rejeté. Tu ne peux t’en prendre qu’à toi-même ! …

Le regard de l’ancien était sévère. Mais ses paroles transpiraient la vérité. Depuis trop longtemps, il subissait la moue désagréable d’une prépubère incapable de réfléchir avec sa tête, et préférant agir avec son cœur … à défaut d’autre chose. Elle s’était élancée dans les bras d’un Nuke-Nin, un homme sans foi et sans honneur. Ta surprise à la conclusion de cette affaire est aussi choquante qu’évidente : ca ne pouvait pas bien se passer.
Mais évitons les sermons trop longs au risque de la perdre. Mieux valait chercher les mots de la compassion et de la raison. En vérité, l’homme ne connaissait pas véritablement celle qui était en vérité sa petite-fille. Ce qui ne pouvait rendre la chose que plus délicate. Mais s’il devait espérer qu’elle mûrisse et fasse preuve d’un peu d’attention et d’intelligence, c’était dans cet unique instant. Avançons donc prudemment … .

~ Tu veux qu’il meure. Soit. Mais aucune décision n’a encore été prise par le Triumvirat. Son sort sera statué dès lors, mais en attendant, il te faudra attendre un peu. Comprends bien une chose : Yusuke était certes un déserteur, mais il n’était pas un homme lambda du monde. Il a des contacts, avec des personnes dont nous ignorions les forces. On ne peut pas se permettre de se jeter à sa poursuite sans un minimum d’éléments. Par ailleurs, tu me diras le contraire, mais tu n’es pas en état. Si tu es venu pour une bénédiction avant ton départ, je ne peux pas te la donner … .

Il se servait un verre d’eau à son tour, en espérant ne pas voir poindre la fureur de la morveuse. Patiente encore un peu, écoute tous mes arguments avant de t’emporter dans une énième colère qui ne connaîtra plus de fond.

~ Tu n’agis plus sous la réflexion, mais sous la colère. Cette même colère qui t’a jeté aux Portes de Konoha pour aller chercher Tenzö Kaguya. Tu n’obtiendras rien en agissant ainsi, voire tout l’inverse ! Si Yusuke trouve refuge dans un autre Village, que feras-tu ? Tu fonceras dans le tas, jusqu’à le trouver et l’abattre ? Ton plus gros défaut est ton impatience et ton emportement. Si tu veux l’abattre, tu devras agir avec plus de sagesse et de retenue … même si ca signifie mettre tes sentiments de côté !

Buvant son verre d’eau, le quinquagénaire prenait ensuite ses aises dans les coussins. Il était prêt à aider cette gamine. Après tout, il était prêt à tout pour éliminer cet homme. Ce danger de tous les Villages, ce carnassier qu’il ne voulait plus voir prospérer.

~ Pour traquer une bête, il faut connaître son territoire et ses atouts, les limiter, et frapper au moment opportun. Que proposes-tu pour agir dans ce sens ? Montre moi que tu es plus maline que ça, et j'appuyerais ta demande de traque auprès du Triumvirat ... .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3963
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: La jeunesse et la sagesse (hem ....) [Feat Kakeshuou] Dim 29 Juin 2014 - 15:19

Les sanglots, les pleurs, les cris, le manque de souffle. Prostrée à même, le sol, le nez dans la moquette qui orne ce dernier, j'ai du mal à retrouver mon souffle, pourtant le vieux essaye de m'apaiser. Il se lève et me demande d'aller dans le coin calme de la pièce. Un coin remplit de coussin, le même qu'il avait à Yuki no Kuni. J'y vais d'un pas trainant et je m'effondre au milieu de l'amas duveteux en callant un contre ma poitrine. Toujours sanglotante, alors qu'un verre est déposé devant moi sur une table basse.
L'ancêtre s'installe alors à côté de moi, sans trop me regarder alors que je m'adosse l'air toujours aussi perdue contre le mur avant de prendre le verre pour le porter à mes lèvres.
L'eau fraîche me fait du bien et mes larmes ne tardent pas à se noyer dans ce dernier alors que je regarde au loin tout en écoutant les paroles de l'homme ...
Un nouveau sanglot alors que je conçois finalement :


"Je suis désolée ... J'aurais dû, vous écoutez depuis le début !"


Mais je savais que ce n'était pas fini. Le doyen allait se venger de tout ce que je lui avais fait subir au court des derniers mois. Les paroles affluaient dans mon esprit et je ne pouvais que les approuver d'un petit :


"Je sais ... Je suis désolée ..."


Une nouvelle fois des excuses et ce n'était malheureusement pas finie, pourtant pour la première fois, je prêtais attention aux paroles du vieux lion. Mes yeux embués se portaient sans arrêt dans sa direction avant de se poser une nouvelle fois sur le sol de façon honteuse. Oui, j'avais honte à présent de m'être autant fourvoyer, autant laissé bercer d'illusion. J'avais été trahie et à présent, je voulais me venger, mais je savais également reconnaitre que l'ancien avait raison à présent.


"Je comprends votre point de vue ... J'attendrais que vous ayez pris une décision quant à son sort ... Je ne tiens plus à me mettre en porte à faux vis-à-vis de vous et du clan désormais !"


La réflexion à présent. Coincer l'animal. Pour la première fois, il me demandait mon avis, il voulait que je participe vraiment à la chose. Nouveau coup d'œil dans sa direction alors que finalement après quelques secondes réflexions, je m'aventurais à proposer quelques choses :


"Il faut essayer de le repérer ... Lui faire une réputation quitte à prévenir les autres pays du monde shinobi ... Il a déjà trahi Kiri, puis le Shukai, il représente une menace pour eux aussi ... S'il est traqué par tous, il n'aura plus d'endroit ou se réfugier


Puis j'hésite sur la suite à donner avant de finalement me confier :


"Je ... Je pensais essayer de retrouver sa trace avant toutes choses ... Ne pas agir seule dans tous les cas, ça ne serait pas dans mon intérêt ... Il a beaucoup trop de pouvoir sur moi, j'ai besoin de quelqu'un pour me remettre les idées en place et ne pas retomber une nouvelle fois sous son emprise ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: La jeunesse et la sagesse (hem ....) [Feat Kakeshuou] Jeu 3 Juil 2014 - 20:19

C’était sans doute une première. Quelque chose que l’humanité n’avait jamais vu depuis plusieurs décennies. La nouvelle branche du Clan … consent !! à écouter l’ancienne. Toute une époque. Moïse, es-tu parmi nous ? Car il faudrait bien un miracle pour que pareille chose se produise ! Doit-on voir poindre une nouvelle époque, avec plus de vacances, moins de travail de merde, et votre fidèle serviteur comme Maître du Monde ? … Mouais, je serais vous, je ferais trois fois le tour de moi-même, et j’ouvrirais les yeux sur la réalité. Ca n’a jamais fait de mal à personne !
Non, plutôt qu’un signe de consentement, il fallait y voir … une soumission totale et délicat synonyme mielleux d’esclavage !! Oooooooooooowi, bon ok, j’arrête cette fois. Il fallait véritablement voir là un effort des deux côtés. Si la gamine était enfin prête à reconnaître ses erreurs, l’ancien était disposé à tester une nouvelle forme de communication qui ne s’en tenait pas aux claques et aux engueulades. Le Clan Samui en pleine évolution … . Darwin devait être un ancien Shinobi de Kiri … .

Le kunoichi continuait à se confondre en plates excuses, en moues dépitées et en approbation diverses. Mettons le Hola, demoiselle. Tu peux peut-être acquiescer tout ce que je dis, mais qu’en sera-t-il lorsque tu seras face au fait accompli ? Lorsque ton Yusuke d’amour nagera dans son propre sang, et ne se relèvera plus, seras-tu capable de dépasser tes sentiments ? Tu admets toi-même que tu ne peux plus être seule dans ce genre de quête. Et c’est un bel effort ; mais il faut maintenant espérer que tu puisses le tenir … .
Il faudra donc que tu aies quelqu’un à tes côtés ? L’ancêtre lui-même ? Le vieux briscard se lancerait volontiers dans la traque d’un pareil mécréant. Le souci restait qu’il avait des responsabilités. Que l’individu n’était pas encore clairement localisé, et que Kakeshuou Samui ne pouvait se lancer dans une quête homérique le poussant d’un bout à l’autre du monde en délaissant ses charges au sein du Shukaï. En tant que Capitaine, il ne pouvait agir que sur son territoire, et une fois que les choses seraient clairement identifiées et localisées. Or, pour l’instant, rien ne lui permettait vraiment cela. Hé oui, être au sommet de la pyramide signifie souvent avoir davantage de devoirs que de droits … .

Ayant demandé son avis à l’enfant, le quinquagénaire prêtait attention à son analyse. Elle n’avait pas tort sur un certain nombre de points. Mais elle restait naïve sur bien d’autres. On ne peut pas attendre d’un enfant qu’il grandisse en une demi-journée. Et si votre serviteur est capable de se montrer raisonnable et mature, il pourra alors s’expliquer clairement et montrer à l’enfant quels sont ses points forts et ses faiblesses.

~ Tu as de bonnes idées, mais tu dois les confronter à la réalité du monde. C’est vrai que Yusuke a trahi Kiri, puis le Shukaï. Mais si à nos yeux il est une source de problèmes à répétition, pour les autres il peut être un atout sans précédent.


L’homme prenait ses aises dans les coussins. Il venait de poser son verre d’eau, et il étendait ses bras comme pour englober le plus de coussins possible. Étrange composition : un air et un corps détendu, mais un visage toujours aussi sévère et rugueux. Notre vétéran avait-il connu la joie, le plaisir et la passion au cours de sa longue vie … ?

~ Il révèle à lui seul nos faiblesses ! Malgré mes avertissements répétés, il s’est montré plus rusé que nos deux Nations réunies, et a fait sa place. Il a pu obtenir quantité de renseignements, et pour cela, certaines nations préfèreront le protéger … . Tu dois savoir de quelle Nation en particulier je parle, puisqu’il est parvenu à nous grâce à elle … .

Un bref instant de silence, le temps que ca cogite et que ca gigote dans ce cervelet de jeune pubère. De son côté, Kakehsuou se laissait aller à un amusant exercice. Scrutant la gamine, il essayait de trouver quelque chose. Un indice. Un élément qui prouverait officiellement leur parenté. On lui avait révélé il y a peu ce lien précieux qui devait l’unir à elle. Mais il ne parvenait pas à trouver chez elle les qualités qui faisaient de lui un exceptionnel combattant. Était-ce donc une bête question d’expérience ? A y regarder à deux fois, il y avait bien quelques points de ressemblance. Le nez … les oreilles … les cheveux … ? Non, surtout le caractère de cochon, en vérité ! Ces deux-là étaient des bombes atomiques à la naissance ! Combinez Chifumi et Kakeshuou Samui, et vous héritez d’un conflit menaçant le règne naissant du Yondaïme Mizukage et d’une fille capable de détruire un quartier entier en pleurant ! Et on se demande pourquoi les Kaguya tenaient à les éradiquer … .

Revenons à la discussion qui a lieu.

~ On ne parviendra pas à le bloquer de toute part. Mais il faut commencer à limiter ses accès. En particulier auprès de ceux qui ont su se montrer fiables par le passé. Et dans ce sens, il faudra dans un premier temps envoyer des délégations dans les différents Pays Majeurs. Ne serait-ce que pour savoir quels sont leurs sentiments sur cette nouvelle Alliance dont ils ont déjà du entendre parler maintenant … .

L’homme prit un semblant d’élan et se pencha en avant pour poser ses prunelles glacées sur sa nièce. Ses doigts s’entremêlèrent, et il courba le dos. Se faisant plus proche, tout en gardant son sérieux.

~ Quels rapports as-tu avec le Village caché du Sable ? Tu as des contacts sur place qui nous permettrait d’établir une première relation avec eux … ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3963
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: La jeunesse et la sagesse (hem ....) [Feat Kakeshuou] Sam 12 Juil 2014 - 8:29

Je baisse une nouvelle fois les yeux en signe de réflexion vis-à-vis des paroles de l'ancien. Je ne suis pas forcément d'accord avec son point de vue vis-à-vis de Konoha. Certes pour eux envoyer Yusuke en émissaire était peut-être une façon de nous espionner, mais s'était avant toute chose une façon de nous tendre la main. Qu'à cela ne tienne, je garderai ma pensée pour moi pour la ressortir au moment opportun, car je pense qu'il est intéressant de juger l'appui potentiel du pays du feu dans ma traque ... Après tout ... Il a trahi aussi ce pays en quittant le Shukaï de cette façon et au vue de ses antécédents avec eux, je ne suis pas sûre qu'ils soient en mesure de lui pardonner cette nouvelle frasque ...

Pensive, voilà mon état à l'instant présent et alors que le doyen continue ses palabres m'évoquant à présent le pays du sable. Mon regard s'illumine alors d'une lueur intéressée :


"Il s'est fait très proche d'un certain ... Goren ... C'était mon adversaire lors de l'examen chuunin... Un sunajin plutôt brutal et imbus de lui-même ... Il ne pense pas pouvoir être vaincu ! Suna pourrait être intéressé par une potentielle alliance en vue de capturer ... où tuer un de ses nukenins ? Surtout que ce dernier ne semble pas inactif d'un point de vue général ... Yusuke fait partie d'une organisation, mais il n'a pas voulu m'en dire plus à ce sujet ! Je pense que nous devons rester méfiants !"


Voir plus que méfiant au vu des récents évènements, mais je me taisais à présent et j'attendais la suite de la discussion. Me contentant d'un simple hochement de tête approbateur quand le vieillard évoqua le fait d'envoyer des délégations dans certains pays afin d'établir un premier vrai contact réel avec ces derniers, je ne m'attendais certainement pas à ce qu'il me demande quels étaient mes rapports avec ... Certains Sunajins.
Immédiatement ... Je rougis, mais je réponds avec franchise :


"J'ai rencontré une certaine Sonoshee lors de la guerre, ainsi que Gabushi Jisetsu et Kioshi Rei lorsqu'ils sont venus au pays de l'eau pour établir l'alliance avec Mizu ... Et puis il y a Kibo avec qui j'ai correspondu durant un peu plus d'un an et avec qui j'ai passé quelques jours à Konoha , mais je n'ai plus de nouvelles de lui ... Je ne sais pas si ça sera vraiment utile comme contact ..."


Impossible de me cacher à présent, pourtant, j'essaye de rester sérieuse tout en évitant le regard du grand-père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: La jeunesse et la sagesse (hem ....) [Feat Kakeshuou] Sam 19 Juil 2014 - 2:14

Recevant des informations au compte-goutte, Kakeshuou Samui n’en restait pas moins concentré sur ces deux questions, et rassemblait sans s’arrêter les pièces du puzzle. Pour commencer, la question de ce Nuke-Nin qu’il faudrait bientôt exterminer. En vérité, il fallait réaliser une analyse claire : de quels soutiens pouvait-il disposer ? La mention de ce Goren n’était pas une existence inconnue. Il avait combattu à côté de cet homme lors de la dernière guerre ! Il avait été vaincu rapidement par un duo entre la Feuille et la Foudre. Mais il n’en avait pas moins été un homme fougueux et téméraire. S’il devenait un combattant qualifié et doué, il pourrait devenir un bon allié pour Yusuke Katano … et un redoutable ennemi pour ceux cherchant à l’abattre.

Aussi, comment couper les accès à cet homme ? Comment l’acculer, et le cerner dans des antres dont il ne pourrait pas ressortir à moins d’être enfumé comme un lapin ? Il fallait déjà voir les choses telles qu’elles étaient. Déserteur de Kiri, traître pour le Shukaï, il serait certainement rejeté par Konoha qui l’avait capturé, puis envoyé dans ces Pays Neutres. En raison de son passif, les deux autres grandes Nations Ninjas seraient-elles prêtes à lui faire accueil ? De Suna, il fallait parier que non. Après tout, ce Village était certainement la base militaire la plus pacifiste de ce monde ; et dans ce sens, le Sable ne se risquerait pas à introduire un scorpion au dard si venimeux dans ses rangs. Kumo ? Ma Foi, la Foudre est bien imprévisible ! Ils avaient déjà démontré leur puissance, mais jusqu’où seraient-ils prêts à aller pour agrandir leur pouvoir ? Oseront-ils la folie, ou prôneront-ils la prudence ? La Foudre est imprévisible ; elle frappe sans prévenir … .

La meilleure solution était certainement de créer les premières mailles du filet. Contacter les autres Villages ? Cela ne risquait-il pas d’être perçu comme une faiblesse de cette Alliance ? Et qui contacter … tous les Villages ? Ceux dignes de confiance ? La confiance est un terme qui n’existe pas dans le Monde de l’Ombre. Les Ninjas sont des soldats prêts à toutes les bassesses pour accomplir leurs tâches. Pouvait-on vraiment compter sur une coopération autour d’un criminel de renommée internationale ? La chose s’était vue autour des Furyou. Pourquoi ne pas tenter l’expérience … .
Mais dans cette démarche, le Shukaï était sa propre faiblesse. Le Capitaine de l’Ôdâ ne pouvait agir sans avoir eu l’accord ou la validation du Triumvirat. Dans cette pyramide à trois sommets, il fallait impérativement passer par cette voie légale pour assurer un minimum d’autorité. Si le quinquagénaire faisait des ronds de jambe et des détours, on ne le lui pardonnerait pas, et il pourrait même en payer le prix fort. Alors qu’il représentait l’Ordre et la Justice, il ne pouvait sortir du Code de Justice fixé par le sommet de l’Alliance des Pays Neutres.

Puis les réponses à ses questions sur le Village caché du Sable vinrent se poser. Quelques noms ressortirent … mais finalement, aucun n’était très satisfaisant. Pour des raisons à la fois variées, mais toutes très simples. Depuis la guerre contre les Furyou, les pertes avaient été immenses, et certaines révélations ces deux dernières années avaient coûtés chères à bien du monde. Suna ne s’en était pas sorti indemne, et avait du payé le prix de son temps. C’est pourquoi, bien que restant toujours aussi sérieux et concentré, Kakeshuou Samui détruisait les arguments avancés par sa nièce.

~ Kioshi Rei s’est avéré être un traître, qui agissait pour ses propres intérêts. Il y a fort à parier que les actions des Furyou et les siennes soient liées … . Gabishi Jisetsu, qui est venue une fois à Kiri, semble avoir pris sa retraite, et s’être retiré du monde Shinobi. Quant à Sonoshee, une connaissance de longue date … elle a péri lors de la première confrontation avec les Furyou … .

Effectivement, à y regarder une seconde fois, les grands responsables du Village caché du Sable semblaient avoir été la cible d’une éradication définitive ! Pourtant, il devait bien y avoir quelqu’un, à la tête de ce Village Ninja encore aujourd’hui ! Énonçant Kibo comme dernier contact, la jeune Princesse des Neiges semblait rougir en le nommant. Une relation épistolaire, hein ? Mouais mouais mouais … . On ne trouble pas un vieux Loup en faisant du feu devant lui ! Il y avait quelque chose sous l’enveloppe … . Mais peu importe. Le Capitaine de l’Ôdâ préférait encore laisser couler l’eau sous les ponts. La gamine n’avait qu’à vivre de ses propres expériences, et apprendre à ses dépends. Après tout, le vieux Lion n’avait-il pas appris cela lui-même il y avait peu, concernant cette relation qui devait les lier ?

~ Si ton Kibo est quelqu’un de fiable et de raisonné, et que tu te montres capable de faire la part des choses, nous pourrons t’envoyer à Suna pour t’entretenir avec le Kazekage actuel. Il faudra encore décider avec le Triumvirat si ce dernier est d’accord, et quelle sera la nature du message que nous lui enverrons à travers toi.

Un verre d’eau, avant de reprendre.

~ Naturellement, je compterais sur toi pour être diplomate ? Ne pas céder à la colère ? Si nous parvenons à créer un premier lien avec Suna, nous pourrons également créer un premier plan d’interception contre Yusuke … . Cela te convient ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3963
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: La jeunesse et la sagesse (hem ....) [Feat Kakeshuou] Dim 3 Aoû 2014 - 12:19

La suite du discours n'est bien entendue qu'enchainement d'approbations silencieuses au moyen de léger hochement de tête alors que mon regard se fait plus attentif encore aux paroles du vieillard.
Pourtant, mon esprit bouillonne au fur et à mesure que les informations qu'il me donne afflux dans mon cerveau. Je découvre ainsi qu'il ne serait pas contre l'idée de m'envoyer à l'extérieur du Shukaï pour y développer nos relations avec les autres pays. Cependant, je suis toujours sous le choc de la nouvelle de Sonoshee et mes mains se serrent douloureusement autour du verre d'eau que je tiens alors que je baisse pitoyablement le regard en ravalant ma salive pour dissimuler ma tristesse. Une si jeune femme ... Je ne dis rien durant quelques secondes encore, me contentant juste de quelques regards interrogatifs sans plus. Puis, finalement, j'observe sans rien dire la chevelure blanche de l'homme face à moi avant d'approuver ses dernières paroles :


"Je me montrerais digne de la tâche que vous souhaitez me confier et je réussirais à rencontrer le nouveau Kazekage ... Mais ..."


Oui, car il y avait un, mais malgré tout. Une ombre noire au tableau. En disant ce petit, mais, je repensais à toute mon aventure avec Kibo, à la façon dont nous nous étions séparés. Je n'étais même pas sûre qu'il accepterait une nouvelle fois de me parler :


"Je ne sais pas combien de temps cela prendra ! Je vais faire mon possible et je partirais une fois que nous aurons l'aval du Triumvirat dans son ensemble !"


Petit regard en direction du sol alors que je me mettais à marmonner plus pour moi-même qu'autre chose :


"Nora ne sera pas contre l'idée, je pense. Elle veut que je vive mes propres expériences ... Mais Shio est très protecteur à mon encontre ... Je ne suis pas sûre qu'il accepte de me laisser partir ..."


Nouveau regard en direction c de l'ancêtre. La discussion allait bientôt toucher à sa fin, pourtant :

"Pensez-vous arriver à le convaincre ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: La jeunesse et la sagesse (hem ....) [Feat Kakeshuou] Sam 9 Aoû 2014 - 4:10

Il n’y avait pas vraiment besoin de s’éterniser sur la question. Ce n’était pas seulement deux membres d’un même Clan qui interagissaient ici ; c’était également les représentants officiels de deux Sections du Shukaï. Et en ce sens, les propositions et décisions faites ici ne pouvaient aller que dans le meilleur sens. Comprenant l’inquiétude de sa nièce, Kakeshuou Samui restait platonique, mais confiant. Ses traits s’étaient relachés lors de cette discussion ; sans doute avait-il révélé une nouvelle facette de son identité ?

Peu importe, au diable tout cela ! Il tenait à faire comprendre à la jeune enfant qu’elle pouvait compter sur son soutien en cette circonstance. Et non pas pour une histoire de famille ; mais en raison d’une confiance mutuelle, à désormais agir au mieux dans l’intérêt de l’Alliance. La jeune princesse ne tenant plus à décevoir son senior, elle donnerait le meilleur d’elle-même et se distinguerait par ses réussites. Il n’y avait pas besoin de voir plus loin que cela. Sur un hochement de tête face à la dernière question posée, le quinquagénaire, rouillé des articulations, recherchait ses appuis en formulant un premier trait de réponse.

~ Shio n’a pas son mot à dire en la matière. Il est certes protecteur envers toi, mais il est avant tout Capitaine. Et doit savoir où se trouve son devoir. Tu n’as pas à t’inquiéter : un seul homme ne pourrait s’opposer à ton départ. Et au besoin, je le convaincrais plus tard. Pars la tête légère.

Ca y est, l’ancien était sur ses pieds ! Il avait emmené avec lui son verre, et se dirigeait maintenant vers son bureau. L’heure restait avancée dans la nuit, et il ne devait pas déserter son bureau et son travail. Encore une sacrée pile de dossiers à potasser avant la réunion ! Le Capitaine de l’Ôdâ s’était lui-même entretenu avec son Bras-Droit un peu plus tôt, et savait qu’il devait arriver armé pour cette discussion d’une grande importance. N’ayant guère d’idées arrêtées sur les priorités et les objectifs des autres factions, le Dernier des Kirijins avait bien conscience qu’il devrait bientôt conjuguer ses intentions avec celles d’autrui. Un exercice bien difficile, il faut l’avouer.

Quelques dernières recommandations pour le voyage et les décisions à venir étaient nécessaires. On n’envoie pas sa nièce dans la fosse aux lions sans l’avoir armé un minimum. Il est vrai que cela paraissait illusoire. Après tout, cette gamine avait déjà beaucoup voyagé pour son âge ! Mais cette fois-ci, les implications seraient bien plus importantes. Devant rendre compte devant l’Alliance des Pays Neutres, en mission diplomatique, Yuki allait devoir endosser une responsabilité jusque là jamais effleurée. Il fallait donc lui faire un topo de ce qui pouvait l’attendre … .
Prenant place dans son siège de ministre, Kakeshuou se saisissait d’une plume pour continuer son travail ; mais au lieu d’écrire, il préférait dessiner en l’air, sur une feuille invisible, comme pour pointer les aspects les plus importants de cette mission.

~ Pense à conserver une correspondance avec quelqu’un de l’Alliance ou du Clan. Informe-nous du déroulement, de tes progrès, de la situation sur place. Chaque élément aura son importance, ne négliges rien. Ne t’implique pas trop dans les préoccupations du Village ; tu n’interviens pas comme personne, mais comme représentante. C’est un tout autre domaine, qui est bien plus complexe et délicat à manier. Ne force pas l’amitié, propose-la. Reste calme, sage et contrôlée : personne ne te résistera, pas même le Triumvirat.

Concluant ces conseils par une signature magnifiquement envolée sur un papelard qu’il avait lu plus tôt, il mettait ce document sur la pile des « Lu et Approuvé », et posait sa plume. Croisant les bras, il se penchait légèrement en avant. Un dernier mot à souffler avant de voir la demoiselle quitter les lieux et de la rencontrer à d’autres occasions … .

~ Tu as un potentiel non seulement précieux pour cette Alliance, mais aussi capital pour notre Clan. Désormais, tu dois être réfléchie, sage, prudente et avisée. Finis, les sauts dans l’huile bouillante ! Ce n’est pas mon respect que tu dois obtenir. Mais celui des Tiens, de cette Alliance et de chacun de ses membres. J’espère avoir l’occasion de te traiter comme un égal un jour … lorsqu’une nouvelle tête sera recherchée pour le Jôhô … .

Ces mots étaient on ne peut plus clair ! Ce n’était pas question d’un putsch … . Mais de grands espoirs étaient fondés ici même. Ne restait plus qu’à espérer … et à voir la fleur Samui s’épanouir davantage.

~ Prends congé … médite cette nuit sur cette discussion … et nous nous reverrons plus tard, pour la réunion. déclarait l’ancien, en s’emparant d’une nouvelle fiche. Il tenait à en faire le maximum avant d’être à court de temps et d’énergie … .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La jeunesse et la sagesse (hem ....) [Feat Kakeshuou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Iwagakure no Satô :: Ancien palais impérial-