N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 En train de remonter la pente |Mamoru Kurei|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: En train de remonter la pente |Mamoru Kurei| Mer 2 Juil 2014 - 18:53

__________________________________________________________________________________________________________
En train de remonter la pente.

    Petite journée de repos pour notre jeune héros, qui en avait décidément trop fait ces temps. Son retour de Konoha remonte désormais à plus de quelques mois. Il était revenu détruit, non pas physiquement, mais mentalement. L’amour était à l’origine de cette destruction. Il s’agissait plus précisément de Samui Yuki. Le cœur de la princesse des neiges était partagé en deux, entre Katano Yusuke et Kibō. L’ancienne Kirijin avait donné le choix au Sunajin, c’était à lui de choisir pour la demoiselle et ce dernier décida de la laisser entre les mains de l'Épéiste. Pourquoi avoir fait un tel choix ? Simple, il était trop faible et il voulait que sa douce moitié soit entre de bonnes mains.

    L’élève de Kioshi était gentiment en train de remonter la pente et pour se faire, il enchaînait entrainement, mission, réunion, etc. Tout cela, dans l’unique but de se changer les idées et de ne plus penser à elle. Cependant, lorsqu’il était seul, ses pensées n’étaient que pour elle, du coup, il ne dormait quasiment plus. Il se promenait, il effectuait des rondes, il faisait de tout pour ne pas se souvenir des beaux moments passés en compagnie de l’Edelweiss. Le rêveur avait même intégré le Kakumeigun, l’Unité Spéciale de Suna, grâce à l’excellent travail accompli depuis son retour. Ce fut Zanshi, la Kazekage à lui ordonner de prendre une journée de repos, car son corps ne tenait plus.

    Le jeune homme aux regards de glace décida de quitter le village pour aller visiter un monument qu’il n’avait jamais eu l’occasion de voir. Le Temple d’Ichibi. Le fameux démon à une queue. Ces créatures possédaient une puissance et une quantité de Chakra inimaginable. Un peu de leur pouvoir pourrait contrer la puissance des Furyou, si seulement Kibō pouvait en récupérer ne serait-ce qu’une infime partie. Malheureusement, ces démons avaient disparu de la surface de la terre. Seul le travail permettrait à notre jeune héros d’avoir une puissance avoisinant celle de ces créatures légendaires.

    Le garçon aux cheveux blancs arriva à destination, le Temple se trouvait au beau milieu de sables mouvants. Or, il n’y avait rien de compliqué, pour un ninja, de rejoindre l’entrée de l’établissement. Le membre du Kakumeigun pénétra à l’intérieur de ce monument tout gentiment. Ses pas résonnaient, c’était immense et spacieux. Plusieurs statues, peintures et autres représentait Ichibi dans toute sa splendeur. Le membre de l’équipe Miira s’avança vers une de ces statues pour l’effleurer, afin de percevoir l’esprit du démon disparu. Soudainement, d’autres pas retentirent dans le Temple, notre jeune héros n’était pas seul.


      • Qui va là ?

    Dit-il, un peu surpris de ne pas être seul…


Dernière édition par Kibō le Mer 2 Juil 2014 - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Errant
Messages : 571
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: En train de remonter la pente |Mamoru Kurei| Mer 2 Juil 2014 - 20:25

    Le pouvoir d'un Mamoru réside dans la puissance de ces esprits et de ces démons. Selon l'histoire que son père lui a racontée, l'origine de cette force viendrait des bijuu, ces démons à queues dont parle la légende. Kurei était un fanatique d'histoire et c'est pour cela qu'il décide d'en apprendre un peu plus sur ces fameux démons. Il décida de se rendre à Suna pour visiter le temple d'Ichi bi. Le tanuki à une queue.
    Le chemin n'est pas de tout repos, un desert grand comme la mer l'attendait. Il était prêt pour partir et prit toute l'eau dont l avait besoin pour ne pas arrivé desséché au temple. Lorsqu'il arrivait dans le desert, il se rendait compte de son erreur. Il avait sous-estimé la chaleur du desert. Il sort une vieille carte du desert de Suna qu'il avait trouvé durant d'ancienne exploration. Il regarde ou est le temple sur la carte, la direction à prendre. La position du soleil et il part à toute vitesse en direction du nord. Il traverse le desert au pas de course. En peu de temps il avait bu toute son eau et commençait à fatiguer, mais il avait tout prévu. L'Oasis d'eden était sur sa route. Il fait un bref arrêt pour s'hydrater et repartir en direction du temple.

    Il y arrive enfin, et ses gourdes sont toujours remplies. Mais le problème, c'est que le temple est gardé par des gardes. Comment y entrer ? Il fait un tour complet des lieux et réfléchi à un plan pour y entrer sans se faire remarquer. Comme il n'est pas de Suna, il ne peut y entrer. Il réfléchit, mais en vain. Pas de plan. Il fait le tour et trouve une entrée discrète par la plus grande chance. Une fois à l'intérieur, il commence à explorer. Mais ce n'est que peu de temps après sont entrés que des bruits de pas firent leurs entrées en scène. Kurei se presse d'aller se cacher derrière une statue d'Ichibi.

    • *Ils m'ont vu entré ?*


    Il fait du bruit en bougeant car ça résonne fort dans le temple. Malheureusement pour lui, ça ne passe pas inaperçu, et un "Qui va là ?" se fait entendre et se répète à cause de l'éco qui est dans la pièce. Kurei cependant n'était pas si maudit que ça. Ça n'avait pas l'air d'être un garde, étant donné que la voix qu'il a entendue était celle d'un jeune d'une quinzaine d'années. Il sortait de sa cachette avec les bras en l'air pour montrer qu'il n'y avait aucune agressivité qui émanait de lui.

    • "Du calme l'ami ! Je ne suis présent que pour les vestiges. Je ne te veux aucun mal."


    Une fois totalement sorti, il remarque le bandeau frontal du jeune homme. C'est un Shinobi de Suna. Il n'a pas l'air d'en vouloir plus que ça à Kurei. Il était peut-être surpris de voir un étranger dans ce temple. Peut-être qu'il se demandait comment Kurei était rentré.


    • "Je m'appel Raiha, je ne veux qu'observer ces merveilles. Pas d'inquiétude à avoir ! Pourquoi es-tu là ? Tu es de Suna, tu as déjà du visité ce temple par le passé, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: En train de remonter la pente |Mamoru Kurei| Mer 2 Juil 2014 - 21:25



    Un jeune homme sortit de derrière quelques statues du Bijuu à une queue. Ce dernier avait des cheveux noirs et avait les mains en l'air, pour montrer qu'il n'était pas là à des fins obscures. L'individu demanda à notre jeune héros de se calmer, mais Kibō n'avait pas un Kunai en main ou autre chose qui pouvait le rendre agressif, même si le ton qu'il avait utilisé pouvait porter à penser cela. L'étranger se disait être un admirateur des vestiges de ce Temple. Le jeune garçon au regard de glace ne savait pas que des personnes, de nos jours, s'intéressaient encore à ces ruines.

    L'inconnu s'avança et sortit de l'ombre, il devait s'agir d'un simple civil, car ce dernier ne possédait pas de bandeau frontal ou d'équipement ninja. L'homme se présenta, il se nommait Raiha. Il était venu uniquement pour observer le monument de ce Temple. Il s'agissait d'une personne curieuse, car il voulait savoir que faisait l'élève de Kioshi au milieu de ces ruines, d'après lui, notre jeune héros avait déjà visité la maison d'Ichibi, mais non. Le membre du Kakumeigun n'avait jamais posé les pieds ici, c'était la première fois, mais il se disait qu'il aurait dû venir avant, tellement cet endroit était magique.


      • Non, c'est la première fois que je rentre dans ce Temple, je n'ai jamais eu l'occasion d'y venir. J'ai profité d'une journée de repos pour visiter.

    Dit-il zieutant les alentours, les yeux illuminés, pour admirer les différents monuments se trouvant à l'intérieur de cet endroit.

      • Au fait, je m'appelle Kibō et comme tu as pu le comprendre par mon accoutrement et mon bandeau, je viens de Suna. Et toi ? Tu es un historien ou quelque chose du genre ? Il est rare de voir des personnes s'intéresser à ces vestiges du passé.

    Le rêveur était habillé avec sa tenue décontractée et portait le bandeau avec l'insigne de Suna et non celui avec le symbole du Kakumeigun. Le Sunajin resta distant de son interlocuteur, son visage ne laissant apparaître aucune émotion. L'ancien Kibō serait allé vers Raiha et lui aurait serré la main, mais il n'était plus le même ou du moins, pour le moment, peut-être qu'il retrouva sa joie de vivre. Le défenseur moral de la paix resta planté là, en attendant que le noiraud réponde à son tour aux questions du Shinobi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Errant
Messages : 571
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: En train de remonter la pente |Mamoru Kurei| Jeu 3 Juil 2014 - 20:04

    Le jeune shinobi de Suna n'était pas agressif, mais il était prudent. Il se tenait loin de Kurei. Il restait loin au cas ou Kurei déciderai d'attaqué. Cette façon de voir les choses amenait souvent le rire chez Kurei. Il n'est pas du tout le genre d'homme qui attaque sans raison. De plus, il n'a jamais rien eu contre Suna, il a même aidé le camp Kiri/Suna pendant la guerre de l'indépendance. Il avait fait un duo avec une kunoichi du pays du vent dans le passé le temps d'un combat. Mais c'est vrai qu'il n'est pas sensé le savoir. Malgrés sa prudence, il restait tout de même poli et courtois, il s'est présenté. Il s’appelait Kibo, il n'avait jamais mis les pied dans ce temple avant ce jour.

    • *Bizarre !*


    Il dit que rare son les personnes qui viennent visité ce temple et demande à Kurei s'il est une sorte d'historien.

    • "Un historien ? Moi ? En quelque sorte, mais pas tout à fait. Les historiens vont dans les lieux culturel pour raconté aux génération futur ce qu'ils y ont vu. Moi, au contraire, c'est pour ma culture personnel. J'essaye d'en apprendre plus pour mes propres projets. Tu vois la nuance ?"


    Kurei se retournait vers une statue et reprend son discours.

    • "Tu dis que rare sont les personnes qui vienne visité ce temple ? Les gens ne savent pas ce qu'ils ratent. Voir ces merveilles du passé est une chose à faire au moins une fois dans sa vie. Pourquoi personnes ne vient ici ?"


    En observant bien le jeune homme, Kurei remarquait assez rapidement qu'il n'avait pas l'air bien. Il était venu dans ce temple habillé en tenu décontracté, mais il avait quand même oublié d'enlevé son bandeau de shinobi. C'est le signe qu'il fait parti de ces personnes qui sont toujours dans le travail. De plus, en observant son age et son regard froid, glaciale même, sans émotion, tout cela prouve qu'il travail tout le temps pour oublier ce qu'il a pu faire dans le passé.

    • *Il y a surement un événement récent qui a du le bouleversé.*


    Pourquoi récent ? Tout simplement que Kurei se doute que d'après son age, il doit avoir vécu quelque chose de dure assez récemment. Peut-être pendant la guerre. Kurei sait exactement ce qu'est cet état, de vouloir oublié par le travail. Il est passé par la pendant un bon gros moment.

    • "Je ne suis pas un psychologue, mais on voit tout de suite que tu ne vas pas bien. Tu veux en parlé ? Je suis sur de pouvoir t'aidé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: En train de remonter la pente |Mamoru Kurei| Jeu 3 Juil 2014 - 20:46



    Il n'était pas tout à fait historien, il voulait en apprendre plus sur le passé pour sa propre personne. Il ne souhaitait pas forcément en faire part à d'autres personnes, il disait vouloir utiliser les informations du passé pour ses propres projets. Du coup, une interrogation passa au travers de l'esprit de Kibō, quel projet avait-il ? Que faisait-il précisément dans la vie pour passer ses journées dans de tels endroits ? Notre jeune héros était bien curieux, même trop, des fois. Quoi qu'il en soit, le Sunajin comprenait bien ce que voulait dire Raiha.

      • Oui je vois, mais du coup, tu fais quoi exactement dans la vie ? Tu travailles sur quelle sorte de projet ?

    Effectivement, les personnes étaient rares entre ses murs, pourquoi ? Premièrement, parce qu'il n'était pas aisé de trouver le Temple. Deuxièmement, les sables mouvants entouraient l'établissement, l'accès à l'entrée n'était pas donné à tout le monde et finalement, les gardes ne laissaient pas rentrer n'importe qui. Il était dur de se faire accepter dans le Temple, si l'on ne provenait pas du Pays du Vent. D'ailleurs, comment avait fait le noiraud pour rentrer ? Avait-il un pass spécial vu qu'il était un genre d'historien ?

      • Le Temple est dur à trouver et difficile d'accès. En plus de cela, les gardes ne font pas rentrer n'importe qui, tu as un papier spécial pour rentrer ici ? Ou bien, tu es originaire du Pays du Vent ?

    Ces questions n'étaient pas des pièges, il s'agissait de simples interrogations que l'élève de Kioshi se posait. Il ne voulait en aucun cas mettre mal alaise sa nouvelle connaissance. Libre à lui de répondre ou d'ignorer les questions du membre du Kakumeigun. Enfin bref, le regard de Raiha se fixa sur le Shinobi et il décela que Kibō n'était pas dans sa peau. L'étranger se montra très poli et il lui demanda si le spécialiste en Fûinjutsu voulait lui en parler. Le jeune homme au regard de glace allait lui répondre « Non » sans hésiter, mais il reflétât sur la proposition. Le ninja de Kaze no Kuni n'en avait jamais parlé ou dans les grandes lignes, sans jamais rentrer dans les détails, ceux qui faisaient mal, très mal. Il était souvent très dur d'en parler à quelqu'un que l'on connaît, les personnes n'aiment pas montrer leur faiblesse, leur fragilité, alors que parler à un parfait inconnu était souvent bien plus simple. En plus, Raiha disait être sûr de pouvoir aider le membre de l'équipe Miira, alors pourquoi pas, notre jeune héros n'avait rien à perdre, il avait déjà tout perdu.

      • Très bien, j'accepte ton aide...

    Le rêveur se rapprocha du noiraud et s'appuya contre une statue se trouvant à côté, les bras croisés, le regard plonger contre le sol.

      • J'ai tout perdu, tout ce qui m'était cher... Mes rêves, ma détermination, mon envie, mon maître, la femme de ma vie... Tout cela en un instant, en l'espace de quelques jours... Tout commença à Tsuchi no Kuni, la fameuse guerre contre les Furyous, je ne sais pas si tu es au courant, enfin bref, j'ai connu la défaite et j'ai pris conscience de ma faiblesse, ce jour-là j'ai perdu mes rêves et toute mon envie... Je suis retourné à Konoha retrouva mon âme soeur, Samui Yuki, mais les choses se compliquèrent, car son ex petit ami débarqua à Konoha, mais en prison et là, elle eut un retour de flamme... Elle était indécise et elle me laissa le choix, de la prendre avec moi ou de la laisser là-bas avec son ex. Malheureusement, je n'avais pas la force, ni la puissance nécessaire pour pouvoir la protéger, je savais qu'elle était bien plus en sécurité avec son ex, Katano Yusuke... Alors je suis revenu à Suna, ravagé par la guerre et par l'amour, mais lors de mon retour, j'ai appris que mon maître, Yamada Kioshi, fut gravement blessé et qu'il avait perdu tous ses souvenirs, ainsi que son ouïe... Je me suis retrouvé seul, alors que je nageais au milieu des ténèbres, des enfers... Je n'avais personne sur qui m'appuyer pour ne pas chuter et malheureusement, je suis tombé, de très haut d'ailleurs...

    Comment revenir comme avant après avoir vécu tout ça dans un lap de temps très restreint ? Il n'avait pas eu le temps de digérer une défaite, que la suivante s'abattait sur lui. Kibō tenait debout, il n'avait pas succombé à l'obscurité, il s'accrochait à cette lueur d'espoir, qui lui donnait ce peu de force pour toujours avancer. Les larmes lui montèrent aux yeux, alors il leva la tête, fixant le plafond, essayant de les faire redescendre là d'où elle venait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Errant
Messages : 571
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: En train de remonter la pente |Mamoru Kurei| Ven 4 Juil 2014 - 1:13

    Kibo se posait des questions sur Kurei. Quel était son projet ? Comment était-il rentré ? Des réponses simples pour Kurei. Sauf pour la deuxième question, pour lui expliqué comment il était rentré, c'était différent, mais Kibo n'avait pas l'air méchant. La vérité allait être exposé.

    • "Je n'ai pas de projet à proprement parlé, je ne suis qu'un shinobi qui s’intéresse à l'histoire ancienne. Je ne t'ai pas dit toute la vérité. Je m'appel Kurei et je suis rentré par un passage secret à l'arrière. Je ne suis pas un Sunajin, ni un historien, mais pour un passionné comme moi. Rien ne peux m’arrête. Je suis désolé, mais je dois préserver l'anonymat en général. Je suis prudent comme tu l'as été lorsque tu ne voulais pas t'approché de moi au début de cette conversation."


    Le shinobi s'était approché de Kurei. Il racontait son histoire à Kurei, le pourquoi de son malheur. Il répond rapidement pour lui expliqué ce qui lui est arrivé dans le passé.

    • "Tu sais, je vais te raconté un truc."


    Il s'adosse à la statue et s'assied.

    • "Bon, C'est assez difficile d'en parlé, donc je tacherais d'être bref. Mon village à fait l'objet d'une attaque, d'un pays ou d'une organisation inconnue. Durant cette attaque, j'ai perdu beaucoup de gens qui m'était proche comme mon cher père qui était aussi mon sensei, mon meilleur ami et ma défunte promise."



    Kurei commençait a regardé ses mains avec un air nostalgique. Il touche sa joue gauche et fait un sourire. Puis il enchaîne.

    • "Ecoute moi. Si je peux te donner un conseil. Tant que ces personnes sont en vie et pas au bord du désespoir, tu dois prendre soin d'elles et ne jamais abandonner la vie. Tu dois chaque jours te souvenir le bonheur qu'elles ont pu t'apporté. Stop moi si j'ai tord. Mais je sais que tu ne le fera pas, car au fond de toi, tu sais que ce que je dis est vrai. Tu dois savoir que ce qui t'arrive, c'est une épreuve parmi tant d'autre. Tu es encore jeune, moi aussi d'ailleurs, mais je le sais, car l'histoire que je t'ai raconté m'est arrivé à ton âge, je suppose que tu as 16 ans, 17 ans tout au plus. J'en ai 23 aujourd'hui. Je ne suis pas un vieillard, mais sa fait quand même plus de 6 ans que ça s'est passé."


    Il se lève d'un coup.

    • "Bref si je te raconte ça, c'est pour te dire que certes, c'est dur. Mais je me dit que je suis sur qu'ils ne voudraient pas que je me morfond sur moi même. Ni mon père, ni mon ami et encore moi Kurenai et je suis sur que Kyoshi ne voudrait pas sa non plus pour toi !"


    Pour finir Kurei sourit en le regardant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: En train de remonter la pente |Mamoru Kurei| Ven 4 Juil 2014 - 15:00



    Raiha ou plutôt Kurei lui avait menti, alors que Kibō venait de s'ouvrir à lui. Il n'était pas un simple civil ou un historien, comme le pensait notre jeune héros. Le noiraud était un shinobi, tout comme le rêveur. Pourquoi ne pas lui avoir dit la vérité tout de suite ? Cela n'aurait rien changé, mais les gens étaient bien trop méfiant, surtout dans la situation actuelle de notre monde. Le rêveur avait peut-être été sincère sur son nom et ses origines, mais il se méfiait aussi de lui, enfin plus maintenant, vu qu'il venait de lui raconter son plus grand malheur. Le Sunajin ne lui rapprocha donc pas d'avoir été prudent, car il l'avait été avant lui.

    Kurei s'appuya contre la statue sur laquelle était Kibō, pour ensuite se laisser glisser et s'asseoir. Le jeune homme voulait lui raconter quelque chose, alors le membre de l'Unité Spéciale de Suna resta attentif aux paroles de sa nouvelle connaissance. Le moment était aux confidences et l'histoire du Shinobi était tout autant dramatique que celle de l'élève de Kioshi, voir plus, car lui, il les avait tous perdu. Tandis que les proches de notre jeune héros étaient encore tous vivants.

    Kurei marqua une pause avant de conseiller le membre de l'équipe Miira. Il ne devait pas pleurer la vie ou l'abandonner, il devait aider les personnes, qui lui étaient chers, avant de les perdre. Il fallait se rappeler des bons moments passés avec et ne pas sombrer dans les ténèbres, car il s'agissait simplement d'une épreuve de la vie. Peut-être plus coriace que d'autres, mais cela allait le rendre plus fort. Il était hors de question d'abandonner ses proches, il devait profiter d'eux, tant qu'ils étaient encore en vie, car contrairement à Kibō, Kurei ne pouvait plus leur parler, il pouvait uniquement les pleurer, mais il ne le faisait pas.

    L'étranger n'avait pas tort, à quoi bon se morfondre ? Ça n'allait certainement pas changer les choses, alors que positiver et regarder de l'avant allait l'aider. Il s'agissait de l'unique chemin pour retrouver ce qu'il avait perdu, Kioshi, Lucy, Mikoto et peut-être Yuki. Tant que ses personnes étaient vivantes, il y avait de l'espoir, les choses pouvaient redevenir comme auparavant, mais ce n'était pas en restant là à déprimer que cela allait changer. Seul les faibles abandonnaient, le rêveur avait toujours pensé cela et il était justement en train de tout lâcher. Il était temps de changer ! Le membre de l'équipe Miira retourna ses mains et contempla la paume de celles-ci, puis il resserra les poings. Oui, il pouvait le faire, il devait foncer et ne jamais douter de quoi que soit, quitte à en mourir, mais il devait tout risquer pour réaliser ses rêves les plus fous et vivre heureux avec les personnes qu'il aimait.


      • Tu as raison, déprimer ne sert à rien. Dorénavant, je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour réaliser mes rêves et ramener, les personnes que j'aime, près de moi ! Merci pour tout Kurei, merci infiniment.

    Une espèce d'aura lumineuse, remplie d'espoir, entoura notre jeune héros, il était en train de retrouver la détermination d'antan, à présent, plus rien, mais vraiment plus rien ne l'arrêtera. C'était sa voie, son Nindo, plus jamais il n'abandonnera quoi que ce soit. Que le monde Shinobi se prépare, le Vrai Kibō était de retour.

      • Je te dois une fière chandelle mon ami, quel est ton rêve ? Je ferais de tout pour t'aider à le réaliser, je te dois bien ça.

    L'ancien rêveur était de retour, l'espoir était de retour, la lumière également, désormais plus aucune ombre de ténèbres ne siégeait en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Errant
Messages : 571
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: En train de remonter la pente |Mamoru Kurei| Sam 5 Juil 2014 - 20:54

    Le discours de Kurei a eu un effet positif sur le jeune Kibo. Il a compris le message subliminal qui se cachait derriere cette histoire que Kurei a raconté et le sourire qu'il a esquissé. C'était pour montré que malgré tout les malheur qui lui est arrivé, le sourire n'a pas quitté son visage. Alors pour un homme comme Kibo, encore jeune et qui peut encore agir avant que tout aille encore plus mal. Il devrait vivre sa vie pleinement et arrêté de se plaindre de son sort alors que bien pire aurait pu lui arrivé. Son visage a complètement changé, on ressent le bonheur sur son visage et Kurei en était ravi. Aidé quelqu'un était son passe-temps favori.

    • "Heureux que tu aille mieux, si je peux aidé quelqu'un en temps de guerre, tout le plaisir est pour moi."


    Mais cette histoire ne s’arrête pas la. Le jeune Sunajin est quelqu'un de très reconnaissant. Son bonheur ne s’arrête pas à quelque remerciement. Il propose une offre à Kurei. Il lui demande quel est son rêve le plus fou, et quel qu'il soit, il l'aiderais à le réalisé. Kurei souriait devant autant d'enthousiasme.

    • "Merci, c'est gentil, mais aidé les gens est tout ce qui me fait plaisir à moi. Je n'ai pas vraiment de rêve."


    Kurei repensait à ce qu'il venait de dire. Il n'avait pas de rêves. Kurei s'est toujours dit qu'il lui manquait un truc dans sa vie. Un rêve... Et si c'était ce qui lui manquait ? En y réfléchissant bien, son rêve, c'est le combat. Tout ce qu'il voulait c'est se battre et testé ces capacités. Cette discussion avec Kibo lui avait ouvert les yeux, elle a été bénéfique pour les deux shinobi qui ne savait plus trop ou ils en étaient.

    • "Maintenant que tu me pose la question, Je crois que je viens de me définir un rêve. Je veux juste être le meilleurs shinobi. Après tout, c'est ce que cherche tout les shinobi, mais moi c'est un peu différent dans le sens ou je cherche plus le combat que la renommé, si tu voie ce que je veux dire. Tel est mon rêve et tu ne peux m'aidé. C'est l'avantage de mon rêve, je le vie tout les jours. C'est tout ce qui compte pour moi. Du moment que j'ai quelque chose à combattre, je vie mon rêve."


    Kurei s’arrête dans sa phrase, laisse un blanc et reprend.

    • "Merci Kibo. Tu m'as fait réfléchir !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: En train de remonter la pente |Mamoru Kurei| Mar 8 Juil 2014 - 12:15



    Kurei était une personne en or. Il se faisait un plaisir d'aider les personnes. Depuis quand les shinobis pensaient ainsi ? Le noiraud faisait un candidat idéal pour l'organisation de Kibō. Oui, maintenant qu'il avait retrouvé sa motivation, notre jeune héros allait tout faire pour travailler afin de mettre sur pied son groupe, ayant pour but de répandre la paix dans le monde. Midorhato était le nom de l'association. Ça voulait dire Colombe Verte. La colombe représentait la paix et le vert était la couleur de l'espoir. Cependant, cela n'allait pas être pour tout de suite, il fallait que le rêveur gagne encore en puissance, mais il y était presque. Il faisait déjà partie de l'Unité Spéciale de Suna, il lui manquait encore un peu d'expérience et son alliance verra le jour. Il allait recruter des ninjas ayant un coeur comme celui de Kurei, car il ne souhaitait pas répandre la paix par le combat ou la force, mais par les paroles et les actes de bienfaisances. Enfin, il essayera, car sa maigre expérience lui a montré que des fois, seul la force était l'unique solution, mais hors de question d'ôter la vie à quelqu'un.

    Le nouvel ami de l'élève de Kioshi n'avait donc pas de rêve, mais grâce aux paroles du spécialiste en Fûinjutsu, il venait d'en trouver un. Comme quoi, ils avaient réussi à s'entraider. La vie était bizarre, il n'y avait même pas quelques heures de cela, Kibō était au fond du gouffre et Kurei n'avait aucun Nindo. Les voilà à présent rempli d'énergie et ayant trouvé une voie pour laquelle se battre. Leur chemin allait sans doute se recroiser, car le défenseur moral de la paix avait l'intention de le retrouver. Un élément comme lui ne pouvait pas vivre sans contribuer au projet ambitieux du jeune homme au regard de glace, ils allaient devenir les artisans du nouveau monde, celui où la paix et l'harmonie règnera.


      • Content d'avoir pu t'aider également. À l'avenir je viendrais te chercher, j'ai besoin de personne comme toi pour réaliser mon rêve, celui que je chérie depuis ma plus tendre enfance, celui d'apporter la paix dans notre monde.

    L'utilisateur du Onkyôton parlait déjà comme si Kurei faisait déjà partie de l'équipe. Si le noiraud était heureux lorsqu'il aidait les personnes, alors il sera la personne la plus heureuse au monde, s'il parvenait à répandre la paix. Quelle allait être la réaction du jeune homme face aux propos tenus par notre jeune héros ? Allait-il le prendre pour un pauvre fou ou bien, allait-il marcher à ses côtés pour un lendemain meilleur ? Quoi qu'il en soit, Kibō avait retrouvé son énergie et sa détermination grâce à lui, alors même s'il refusera son offre, il aura quand même participé à la création du nouveau monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Errant
Messages : 571
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: En train de remonter la pente |Mamoru Kurei| Mer 6 Aoû 2014 - 1:38

  • Content d'avoir pu t'aider également. À l'avenir je viendrais te chercher, j'ai besoin de personne comme toi pour réaliser mon rêve, celui que je chérie depuis ma plus tendre enfance, celui d'apporter la paix dans notre monde.

    Kurei était vraiment heureux de voir un tel enthousiasme, et ceux, grâce à ses paroles. Il était content d'avoir pu aidé quelqu'un. Au départ, il ne savait pas s'il allait être utile, mais apparemment, c'était les meilleurs conseils qu'il a donné depuis longtemps. Mais des questions subsistaient et Kurei ne tardait pas à le faire savoir à son nouvel ami qui était emballé.

    • "Comme tu le sens! Si je ne suis pas indisponible, je t'aiderais avec plaisir."

    Après avoir marqué une courte pause avec un petit sourire, il reprend.

    • "Le problème est comment me retrouvera tu ? Je suis un nukenin errant. Je peux être n'importe-ou. Autrement dit, je peux être nul pars. Je t'aurais bien accompagné dès aujourd'hui, mais j'ai pas mal de chose à faire pour le moment."

    Kurei se relève de sa position en s'appuyant sur la statue sur laquelle il était adossé, il s'essuie et reprend ses esprits. Il avait fini avec ce temple. Son parcours à Suna no Kuni s’arrête ici. Le pays du vent était un très bon souvenir et Kurei n'oubliera pas ce jeune shinobi qui était maintenant dans le droit chemin. Il le salue en lui faisant comprendre une chose.

    • "Bon je te laisse. J'ai été ravi de te rencontré, mais je dois y aller maintenant. Tu as dis que tu viendra me retrouvé, je te fais confiance pour cette tâche. J’espère que lorsqu'on se reverra, on sera en bonne forme. C'est le minimum si on veut aider ce monde, il faut avoir l’énergie qui va avec."

    Kurei commence à se retourné pour partir, une fois de dos, il retourne sa tête et promet une dernière chose à Kibo.

    • "Si je croise cette Yuki, je te promet de tout faire pour qu'il ne lui arrive rien tant qu'elle ne t'as pas revue. Sur ce, Ciao !"

    Et Kurei reprend son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: En train de remonter la pente |Mamoru Kurei|

Revenir en haut Aller en bas
 

En train de remonter la pente |Mamoru Kurei|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Kaze no Kuni :: Temple d'Ichibi-