N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Girl Power à la Racine [A - Miko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 953
Rang : S

Message(#) Sujet: Girl Power à la Racine [A - Miko] Sam 12 Juil 2014 - 18:32

Seki Zennosuke a écrit:
Aburame Miko & Yamanaka Meia

De nombreux rapports concluants indiquent qu'un de nos shinobis, originiraire du pays de la terre est un espion à la solde du Shukaî à qui il enverrait de nombreux rapports sur l'état de la nation. Cet homme est un ANBU, ayant été un des fidèles du précédent Hokage. Beaucoup d'éléments peuvent expliquer ce revirement, cette nouvelle affiliation d'un homme ayant juré de défendre Konoha, à un Etat étranger nouvellement créé. Seulement, nous ne pouvons tolérer une pareille traîtrise. Votre objectif est de l'éliminer. Discrètement. Il faut que l'on croit à un accident, une désertion, une disparition.

Document remis : fiche d'information de la cible.

Ces derniers temps, de nombreuses choses ont changé dans la vie de la Dame. Le départ à tout cela est bien sûr son entrée à la Racine. Une chose fait un peu à la va vite suite au fait que Meia a elle-même découverte cette unité spéciale de l’ombre, en ayant mené sa petite enquête personnelle. Une chose qui a poussé les membres à lui proposer un poste. Un grade secret qu’elle a immédiatement accepté, puisque tout cela colle exactement avec sa façon de penser. Si elle avait été à la tête du village, elle aurait au bout d’un moment pensé à créer une unité spéciale dans le genre… mais il semblerait que quelqu’un en ait eu l’idée avant. Cependant, ce changement dans sa vie n’a fait qu’entraîner tous les autres. Son mari a fini par prendre sa retraite, seul, dans un village reculé du pays du feu. Même si de base elle ne l’aurait pas suivie, ce nouveau poste important l’a encore plus poussé à ne pas le suivre. Un départ qui a entraîné un divorce non officiel.

Dans la même journée, une réunion urgente a été demandée au sein du clan Yamanaka. Rien de bien exceptionnelle en soi… du moins, pas cette fois. En effet, cette réunion a entraîné quelque chose de très important : La nomination de Meia à la tête du clan des manipulateurs de l’esprit. Un autre poste important qui ne faisait qu’augmenter l’influence de la Dame au sein du village. Seulement, tout ça amène à autre chose… une chose assez importante en soi. Maintenant, il faut qu’elle fasse ses preuves. Au niveau de son clan, c’est déjà à peu près fait, puisqu’ils connaissent tous sa réputation ou la connaissent même personnellement. Or, dans la Racine, elle n’est encore que « La nouvelle recrue ». Une chose qu’elle va rapidement changer.

D’ailleurs, on dirait bien que le destin va l’aider dans cette tâche. Comme souvent, la Yamanaka a reçu une lettre avec un ordre de mission. Or, cette lettre ne possède pas le sceau de l’Hokage et pourrait être facilement confondu avec une lettre de courtoisie. C’est à la vue de cela qu’elle comprit. Voici donc sa première mission en tant que membre de la Racine. En effet, comme cette unité n’est pas censée exister, les missions qui en découlent ne sont pas non plus censées exister, et quand on voit le genre de mission, on comprend bien le rôle de ses ombres discrètes. Assassiner un membre de l’ANBU, accompagné d’une autre membre de la Racine. Voilà la mission à laquelle est assignée la Dame. Dès la première lecture, un petit sourire ses glissé sur le visage de Meia. On dirait bien que ce travail colle parfaitement avec elle…

Contrairement à d’habitude, la Yamanaka ne va pas enfiler sa tenue de Jônin, surplomber par sa cape de chef de clan. Non, elles doivent être discrètes, donc être habillé en habits de tous les jours semble être la meilleure option. C’est donc sans passer par la case garde-robe qu’elle quitte son domicile, pensant brièvement à sa coéquipière. Une femme aux cheveux noirs, légèrement plus jeune qu’elle et maîtrisant les insectes. Meia avait déjà entendu parler d’elle. Elle serait par ailleurs l’une des plus puissantes Aburame, selon les rumeurs qui circulent. En outre, elle semble être l’un des membres majeurs de la Racine, ce qui fait indirectement d’elle la supérieure de la Dame.

Les deux femmes avaient comme point de rendez-vous une rue des plus banales, en plein milieu du centre-ville de Konoha. Comme on dit, la meilleure solution pour se cacher, c’est de se mettre sous le nez de nos adversaires. C’est donc confiante, que la Dame s’approche d’une fille semblant être sa coéquipière de la Racine. Affichant un grand sourire, elle l’aborde la première

- Enchantée de faire votre connaissance Miko. Je suppose que vous le savez déjà, mais je m’appelle Meia, chef du clan Yamanaka.

Comment va être la première impression entre les deux femmes ? Vous le saurez, après la pub !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3512
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Girl Power à la Racine [A - Miko] Ven 25 Juil 2014 - 19:34

Trois coups venaient d’être frappes à la porte vitrée de la serre. Il n’existait pas beaucoup de personnes qui se permettaient de passer la porte d’entrée de sa maison pour se diriger avec autant d’assurance jusqu’à son petit labo dans lequel elle avait établi ses différents dispositifs de distillation et autres qui lui permettaient d’élaborer pilules, drogues et onguents. Se retournant alors qu’elle cherchait un bec à gaz pour sa dernière concoction, son regard croisa celui du blondinet qui l’agaçait le plus au monde. Il fallait dire que des blondinets elle n’en connaissait pas énormément mais tout de même. S’emparant du bec qu’elle avait fini par trouver, elle le plaça sur sa paillasse en bois et l’alluma. Le matériel mis à sa disposition par Suguato il y avait de cela quelques années tenait toujours la route mais elle devrait peut-être le renouveler prochainement.

    « Oh encore dans tes poisons ? C’est pour qui ? C’est pour les insectes ? Salut les insectes ! T’as besoin d’aide ? »


Le Yamanaka rentrant tout guilleret dans la serre approcha dangereusement sa tête des insectes qui se reposaient sur les bords des creux gravés à même le bois de la paillasse remplis d’une drogue qu’elle avait confectionné peu avant. Pourvu que l ’un d’entre eux le pique. En fait non. Il n’en serait que plus agaçant à jacter tout le temps. Pauvre Iji. Il faut dire qu’elle lui avait à moitié pardonné sa trahison qui avait permis au Yondaime de s’échapper sans soucis. Mais bon, son amertume minime ne l’empêchait pas de le voir tel qu’il était à savoir un compagnon précieux et un petit bonhomme dévoué à la Racine et au village.

    «Non. Que veux-tu Iji ? »


    « Ok ok c’est toi qui voit ! M’enfin j’ai assisté Suguato lors de ses expériences tout ça hein donc j’ai du savoir-faire moi aussi, au cas où t’ais besoin d’une autre paire de main. Et puis comme ça j’saurai c’que c’est quoi ta recette secrète … Au cas où tu vois. Ouais bon j’ai rien dit, c’est pas ça qui m’ouvrira les portes de ton labo. ‘fin bon oui voilà ! J’suis là pour t’sais-quoi (la Raciiiine). Nouvel ordre ! Tu vas kiffer celui-là ! »


Pfff pénible. Mais bon s’il en parlait aussi ouvertement, c’était qu’il avait dû vérifier qu’il n’y avait personne dans les environs.

    « Une mission ? Bon donnes-moi la version courte. »


Un peu curieuse, elle attendait la suite.

    « La courte ? Bah en gros c’est un mec de l’ANBU qu’a trahi Konoha et qu’il faut buter. Et vu qu’les traîtres tu les kiffes pas j’me suis dit que … »


Mais quelle vision il avait d’elle ?

    « Je suppose que cet ordre-là ne vient pas d’Onpu. »


Demanda-t-elle, connaissant pertinemment la réponse. A son avis même Maïka n’était pas au courant. Un ANBU condamné à mort… Probablement parce qu’il n’y avait pas d’autre choix vu les résolutions du bonhomme ou ses actes. Mais quoiqu’il en était l’ordre devait venir de Natsuki. Elle lui avait apprise une technique avant qu’il ne rejoigne la Racine, et depuis elle avait pris un peu de recul, n’étant jamais partie en mission ou autre avec lui. Elle savait qu’On’ lui avait confié les rênes de l’unité et jusqu’à maintenant il en avait fait bon usage. Ne pas s’adresser à lui directement lui convenait très bien tant qu’Iji et Maïka continuaient à faire office de relais. Après tout il ne l’avait jamais convoqué donc bon. Cependant s’il menaçait l’intérêt du village par ses ordres ou actions elle irait à cette occasion lui rendre visite.

    « Yep. ‘fin pas dur à deviner. La Racine a bien changé, on devient méchants tout ça ahah. Bref tiens la vraie paperasse avec l’ordre et le dossier du mec. Par contre sois gentille un peu pour changer ! »


    « Je croyais qu’il fallait lui faire la peau ... »


    « AHHHH non mais j’parlais pas d’ça ! J’parlais de la nouvelle ! Tu fais équipe avec elle. Bon d’après c’que j’ai capté ça sera genre un p’tit test pour elle-même si niveau compétence elle gère. Juste pour avoir ton avis. Faudra noter tout ça et envoyer la paperasse à Maïka. J’crois qu’elle l’a vu elle mais j’sais pas c’qu’elle en pense. ‘fin elle doit pas l’aimer. Faut dire qu’elle est assez diva. Pas Maïka non hein ! La Dame ! Meia Yamanaka ! C’est la nouvelle cheffe des Yamanaka. T’as vu la Racine a du lourd ! »


Meia Yamanaka. Elle en avait déjà entendu parler. Oui niveau compétences elle devait sans conteste avoir le niveau requis. Une autre Yamanaka ? Déjà qu’un c’était dur à vivre alors deux …

    « Je vois. Ton avis sur ta nouvelle cheffe ? »


    « Putain mais chiante ! ‘fin non pas vraiment chiante mais elle a son caractère tu vois… Disons qu’elle est un peu blingbling et un peu vantarde, genre ouais j’suis cheffe, j’suis trop ouf et trop bonne je sais. Ah oui parce qu’elle a deux gros obus tu vois et avec ses cheveux bien rouges, t’es vite cramée avec elle ! Mais bon elle a son style, j’suis sûr que tu vas t’entendre avec elle vu qu’elle a quand même pas mal l’sens du devoir malgré tout et une réput’ assez dark quand elle s’y met genre ‘‘t’es pas de Konoha j’te bute’’. Non et en plus la mission vous va bien. ‘fin j’te spoile pas plus tu verras ! »


Génial … Sortant le dossier du bonhomme– un excellent manipulateur du Yôton passé maître dans l’art du Ninjutsu originaire du pays de la Terre - alors qu’Iji partait, elle le parcourut un moment, éteignit le bec, prit son long manteau et quitta l’endroit. Arrivée au centre-ville elle aperçut rapidement la rousse en question. Il était vrai qu’elle avait une bonne paire de … Mais son accoutrement n’avait rien d’ostentatoire. Certes sa chevelure et ses atouts la rendaient voyante … Mais tout de même.

    « Enchantée également … Chef hein ? »


Gardant son jugement en suspens, elle ne put s’empêcher de comprendre ce qu’avait voulu dire Iji. Elle semblait en effet quelque peu complaisante.

    « Marchons voulez-vous. Je suppose que vous avez eu part de l’ordre de mission. Pouvez-vous retracer la piste de notre homme ? S’il se pense toujours en sécurité il n’aura pas encore fui le village mais l’information aurait pu fuiter, il sera peut-être aux aguets et donc dangereux. Un plan d’action en tête ? J’ai également une autre question qui me taraude. Serez-vous vraiment prête à aller jusqu’au bout ?»


Beaucoup de questions alors que les deux femmes avançaient. Si le bonhomme se trouvait dans le village il ne serait pas dur d’aller à son domicile –chemin qu’elles empruntaient, Meia l’avait-elle remarqué ?- mais sinon … L’Aburame espérait que les capacités sensorielles de la rousse étaient à la hauteur de sa réputation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 953
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Girl Power à la Racine [A - Miko] Ven 25 Juil 2014 - 22:50

Sans plus attendre, l’Aburame échange à son tour une politesse avec la Dame. Cependant, elle semble tiquer légèrement sur le chef, se le répétant plus pour elle que pour Meia. Du moins, c’est ce que pense la Yamanaka. Puis, sans plus attendre, les deux femmes prennent la route. Instinctivement, la femme aux cheveux rouges suit son ainé de la Racine, remarquant bien rapidement qu’elles se dirigent en direction du domicile de leur future victime. D’ailleurs, à peine-ont-elles pris cette direction que Miko assaille sa camarade de questions. De son côté, la nouvelle recrue comprend parfaitement où veut en venir son alliée. Cette première mission est assurément un test pour elle, et elle s’attendait donc à recevoir un paquet de question.

En premier temps, il s’agit de retracer la piste de l’ANBU. Une tâche des plus faciles pour elle si par chance elle avait déjà eu affaire au chakra de leur cible. Or, ce n’est absolument pas le cas, et l’Aburame doit sûrement le savoir. Avec toutes les personnes présentes dans le village, elle n’a aucune chance de reconnaître un chakra qu’elle n’a jamais vu. Que ce soit un Inuzuka, un spécialiste du son ou autres, c’est quelque chose de quasiment impossible. Seul un Hyûga pourrait à la limite le repérer puisqu’ils peuvent le reconnaître physiquement de très loin grâce à leur vision sur plusieurs kilomètres.

Cependant, la Dame n’interrompt pas une seule fois sa « supérieur », lui laissant le temps de poser toutes les questions qui lui passaient par la tête. Aucune n’avait réussi à faire changer l’expression qu’arborait le visage de la Yamanaka, hormis la dernière. À l’entente de celle-ci, elle ne put s’empêcher de lâcher un petit rire, orné d’un rictus amusé. Un seul mot lui vient à l’esprit : Naïve. Soit elle s’est mal renseigné, soit elle la sous-estime. S’il y a une des deux qui n’est pas prête à aller au bout, ce n’est sûrement pas Meia. C’est donc par cette question qu’elle commence à répondre.

- Allons allons… Vous pensez sincèrement que je ne suis pas prête à aller jusqu’au bout ? Je suis assurément la dernière personne du village sur qui vous pouvez avoir ce genre de doute, ça je peux vous l’assurer ma chère.

Une réplique qui devrait faire comprendre à Miko qu’elle n’est assurément pas le genre de personne à hésiter dans ce genre de situation. La Dame serait capable de tuer l’Hokage si c’est pour le bien de Konoha, alors ce n’est pas un petit ANBU qui va la faire hésiter ! Loin de là même !

- Il doit être assez futé pour savoir que sa trahison peut lui retomber dessus à tout moment. Voilà pourquoi je pense qu’il doit être sur ses gardes. L’approcher sans éveiller ses soupçons risque d’être une des parties les plus délicates de la mission. En ce qui concerne une éventuelle fuite, j’espère fortement que ce n’est pas le cas, vu qu’en théorie, seuls les membres de la Racine sont au courant de notre mission.

Tout en marchant, la Dame trie dans son propre esprit les futures possibilités qui sont offertes aux deux trentenaires. Seulement, avant de proposer un quelconque plan, il lui faut réponde sur le repérage.

- Pour ce qui est du traçage de sa piste, je pense que vous savez comme moi qu’il me faut avoir ressenti au moins une fois son chakra pour le différencier parmi ceux de tous les autres Shinobi du village. Heureusement, je devrais pouvoir trouver de son chakra chez lui si jamais il n’y est pas. Ainsi, je pourrais le retrouver aisément.

Cette question était sûrement un test pour la Yamanaka. À moins que l’Aburame ne s’y connaisse vraiment pas en sensorialité, ce qui est peu envisageable au vu de l’expérience qu’elle doit avoir.

- Pour terminer, j’avais pensé à un moyen de régler cette mission vite fait bien fait. Avec mon don héréditaire… le faire se suicider ne sera qu’un jeu d’enfant. Reste à voir si ce plan vous convient, Miko.

On prend possession de son corps, on lui fait écrire une lettre bien déprimante et on le fait se trancher la gorge. Rien de plus simple et de plus efficace pour tuer quelqu’un discrètement. Une méthode que la Yamanaka a utilisée plusieurs fois et qui a toujours fait ses preuves. Maintenant, il ne reste plus qu’à savoir si cela convient à l’Aburame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3512
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Girl Power à la Racine [A - Miko] Mar 29 Juil 2014 - 19:19

Acquiesçant intérieurement, Miko ne broncha cependant pas, ne laissant pas transparaître de ce qu’elle ressentait auprès de sa collègue. Il était dit que les Yamanakas étaient des plus habiles à discerner les expressions faciales qui trahissaient les émotions de leurs interlocuteurs. Elle qui n’avait pas l’habitude de s’épancher sur ses émotions, se trahir de la sorte ne lui disait absolument rien. Au moins sa nouvelle collègue l’avait assuré de sa fidélité et de ce qu’elle était prête à faire pour protéger son village. Une bonne chose. Mais elle n’était pas stupide. La Yamanaka avait déjà dû subir un interrogatoire de la sorte lors de son admission. Cependant avoir elle-même confirmation n’était pas déplaisant, même si l’Aburame se serait contentée d’une certification plus sobre.

Ecoutant la rousse alors qu’elle donnait ses impressions sur la suspicion de leur cible, l’Aburame demeura muette, s’accordant avec sa collègue sur ce qu’elle racontait. Certes leur cible serait sur le qui-vive et il serait difficile de l’approcher. Cependant ce que n’avait pas pris en compte la Yamanaka était qu’il ne pouvait s’afficher officiellement méfiant envers ses congénères Konohajins. Elles allaient donc devoir le prendre par surprise quitte à jouer l’hypocrisie. Continuant à écouter la cheffe des Yamanakas, elle tiqua légèrement alors que l’autre lui détaillait le principe fondamental d’une traque : avoir une piste à suivre. Etait-ce une pique à son encontre ? Elle démarrait très mal son début de carrière dans la Racine.

    « Je crois que nous ne nous sommes pas comprises. Je vous demandais si vous aviez les compétences nécessaires pour traquer notre homme en cas de soucis, votre clan ayant plusieurs senseurs compétents dans ses rangs.


Allait-elle devoir lui faire un dessin ? Elle pensait pourtant s’être correctement exprimée.

    « Cependant je vous remercie de votre rappel élémentaire sur la question. Au moins sommes-nous d’accord sur les fondamentaux de la sensorialité.»


Vous. Votre. Son ton formel était peut-être un peu trop poussé. Mais elle appréciait très peu qu’une parfaite inconnue –même une nouvelle dans son unité- la traite avec autant de familiarité. C’était vrai, elle était passée du vouvoiement au tutoiement en quoi, cinq minutes avec elle ? Cette Meia enchaînait les mauvaises impressions. Il fallait espérer que ses talents de Yamanaka étaient autant voir plus poussés que ceux d’Iji afin de prendre le contrôle de leur homme et de l’éliminer sans éveiller trop de soupçons.

    « Votre stratégie est parfaitement adaptée. Mes attaques envers sa personne risqueraient de laisser des traces … à des yeux avertis. Alors que vous … Ne reste plus pour moi qu’à connaître les conditions de votre technique de possession, un temps d’incantation quelconque ?»


Attendant la réponse de la rousse, Miko s’arrêta finalement. A quelques mètres devant eux se trouvait la porte de leur cible.

    « Nous y voilà. Peut-être devrais-je y aller en première. S’il n’est pas là mes insectes pourraient s’infiltrer en toute discrétion chez lui, détecter les pièges et autre pour que nous fouillions l’appartement de fond en comble. »


Regardant la Yamanaka, elle attendit de savoir ce qu’elle en pensait. Il était temps de voir ce que donnaient les techniques de détection de sa nouvelle alliée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 953
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Girl Power à la Racine [A - Miko] Jeu 31 Juil 2014 - 22:16

Il semblerait que la remarque concernant le traçage ait tiqué l’Aburame. En effet alors que cette dernière écoutait jusque-là calmement, elle reprit la Dame sans attendre très longtemps. Il semblerait qu’il ait eux confusion, comme le faisait remarquer la partenaire de la rousse. Une chose qui embarrasse Meia, mais qui lui fait clairement comprendre quelque chose. L’autre membre de la Racine ne semble pour l’instant pas trop la portée dans son cœur… Dommage, elles auraient pu faire amie amie au vu de leur âge rapproché. M’enfin bon, cela n’importe que peu la Yamanaka. Tout ce qu’on lui demande, c’est de faire équipe avec elle, pas forcément de l’apprécier et elle se met clairement un doigt dans l’œil si elle pense être un tant soi peu supérieure à la Dame. Certes elle fait partie depuis longtemps de l’organisation, mais elles sont autant gradées l’une que l’autre. De plus, Meia se trouve être l’ainé de l’autre femme…

- Oh, excusez-moi de la confusion, c’est ma faute.

MAIS. Il ne faut pas oublier que la Jônin se trouve être une grande adepte de la politesse et du savoir-vivre. Elle a fauté et le comprend parfaitement, voilà pourquoi elle se doit de s’excuser. Il ne faut pas croire qu’elle est bornée comme sa fille. Quand elle fait une bourde, elle le reconnaît, même si cela ne lui fait pas toujours très plaisir. C’est donc en affichant un petit sourire sincère qu’elle répond à l’Aburame.

- Je me débrouille plutôt bien en sensorialité en effet… Tracer sa piste ne devrait pas me poser de problèmes.

Toujours en marchant, les deux femmes continuent leur discussion. Cette fois-ci, l’Aburame avoue tout simplement que le plan de Meia se trouve être parfaitement adapté à la situation. Après tout, beaucoup de ses capacités lui permettent d’être un élément de choix pour la Racine. Qui peut prétendre pouvoir faire se suicider une personne, sans que celui-ci n’ait beaucoup de chance de s’en sortir ? Quasiment personne. Certains diront que quasi tous les Yamanaka peuvent le faire avec une version légèrement améliorée du transfert complet basique. Or, très peu d’entre eux maîtrisent la version la plus poussé… Le contrôle total quasiment imparable et n’ayant aucun malus. C’est exactement ce que va utiliser Meia lors de cette mission.

- Aucune condition. J’utiliserais le contrôle total le plus puissant qu’aient inventé mes ancêtres. Il faudra juste faire attention au cas où il arrive par je ne sais quel moyen, à contrer ma possession.

Sans plus attendre, les deux femmes arrivent à quelques mètres de la maison. Comme à l’unisson, elle s’arrête alors que l’Aburame prend une nouvelle fois la parole, expliquant que s’il n’est pas là, ses insectes pourront détecter les pièges pour nous permettre d’entrer en toute sécurité. Puis, elle pose son regard dans celui de la Yamanaka, lui faisant clairement comprendre que c’était à elle de déterminer si leur cible est ici ou non. Affichant un petit sourire, la Dame exécute donc un seul et unique signe. Aussitôt, ses sens se mettent en éveil et toutes les sources de chakra sont ressenties par la rousse. À peine trois secondes plus tard, son verdict tombe.

- Il n’est pas là. Mais j’ai ressenti la présence de chakra concentré en un point vers le sol. À mon avis, il doit s’agir d’un fuinjutsu assez puissant. Peut-être un parchemin explosif amélioré ou alors un sceau scellant la maison et les intrus qui ont pénétré les lieux…

Cette fois, c’est au tour de la Yamanaka de poser un regard sur sa collègue. Un regard lui faisant à son tour comprendre que c’était à elle de jouer maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3512
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Girl Power à la Racine [A - Miko] Jeu 14 Aoû 2014 - 0:56

Impressionant. Un contrôle total sans aucune condition ? Elle qui avait souvent été témoin des limites des pouvoirs des Yamanaka. Un faux pas et en combat leurs capacités les handicapaient plus qu’elles ne pénalisaient leurs ennemis. Iji était-il à même de faire ce genre de choses ? La laissant détecter ou non la présence de leur homme, Miko approuva d’un signe de tête aux indications de la rousse. La présence de chakra au niveau du sol ? En effet ç’avait tout l’air d’être un sceau ou un parchemin. Il n’y avait pas dix mille possibilités. Posant sa main contre la porte, elle laissa s’échapper une petite colonie d’insectes. C’était à eux de jouer maintenant. Seraient-ils en mesure de désactiver le piège ?

Trente secondes passées elle ouvrit la porte. La voie était libre. Regardant au sol elle laissa constater à sa collègue pourquoi le désamorçage et l’ouverture de la porte avaient été si rapides. Un simple parchemin explosif relié à la porte par un fil et si on tendait ce fil, nul doute que tout l’endroit explosait. Leur homme avait donc bel et bien quelque chose à cacher ici. Sinon à quoi bon piéger l’endroit ? Pour un espion c’était un comble de laisser chez lui de telles évidences … Eh bien il vivait très sommairement. Elle partageait ce goût pour ce peu d’attaches matérielles mais ce n’était pas pour autant que l’espion du Shûkai aurait une fin différente de ce qui l’attendait.

    « Attendez, j’ai de quoi nous aider. »


Laissant à sa camarade le soin de fermer la porte, l’Aburame tendit ses bras devant, laissant déferler un essaim entier de ses insectes dévoreurs de chakra. Nul doute qu’ils ne laisseraient rien au hasard. S’avançant tout de même pour aller dans la chambre de leur cible, Miko regarda autour d’elle, quelque chose sur ou dans son bureau ? Quelques lettres par ci par là, feuilletant parmi elles, l’Aburame continua à se concentrer sur l’étude. Meia et ses insectes n’avaient pas donné signe d’avoir trouvé quelque chose qui valait la peine d’être dit alors autant continuer sa petite investigation. Des ordres de mission, un wakizachi dans son fourreau, rien de bien intéressant. S’attardant sur la lecture des missions, Miko n’y détecta rien de suspect. Les glissant dans son manteau, elle s’accroupit pour ouvrir le tiroir du haut. Rien d’intéressant.

Vérifiant qu’il n’y avait pas de double fond elle le referma de sa main gauche, la droite étant agrippée au haut du bureau. Tirant sur la poignée du tiroir du bas, elle rencontra cependant une petite résistance. Ramenant sa main droite vers elle pour tirer des deux mains, elle remarqua au passage la fine couche de poussière sur son gant. C’avait beau être rangé, ce n’était pas si propre que ça... Ou bien il n’était pas revenu ici depuis quelques temps … Ayant cette fois ci plus de force, elle parvint à ouvrir le tiroir mais pas de répit pour se réjouir alors un *clac* sonore se faisait ressentir. Un cable avait lâché. Elle avait actionné malgré elle quelque chose.

Se tendant d’un coup elle regarda autour d’elle avant de se retourner vivement vers l’encadrement de la porte qui donnait sur l’entrée principale, elle avait cru à une explosion d’un liquide quelconque mais les gerbes qu’elle apercevait n’était pas aussi rassurantes. Rougeoyantes, celles-ci sortaient comme un geyser en trombe de la porte d’entrée comme une petite bombe qui ne s’arrêtait pas. De la lave. Et au vu de comment ce qui était rentré en contact avec la matière visqueuse et rougeoyantes, si elle se faisait toucher elle finirait brulée vive. Meia ?! Où était-elle ?! La fumée et le feu commençaient à envahir les lieux, et l’Aburame craignait que la rousse ne se soit faite surprendre dans une autre pièce.

    « Meia ! … Il faut sortir d’ici !!»


L’entendait-elle ? Regardant le tiroir pour voir en quoi il avait mérité une telle protection, elle ne vit absolument rien. Pas de double fond, rien. Faire semblant que le piège avait été désactivé était plus qu’intelligent. Elle qui l’avait sous-estimé une fois rentrée, se demandant comment il pouvait faire partie de l’ANBU … Il fallait sortir d’ici et rapidement. Déjà la vague de lave rampait vers elle à vive allure alors que le sceau continuait à dégobiller son coulis flamboyant. Un espace confiné enfumé ... Rien de très favorable à une utilisatrice d’insectes comme elle. Faisant néanmoins sortir ses insectes, elle était prête à enfoncer les murs de l’habitation si besoin était. Pour une mission basée sur la discrétion elle avait fait fort d’entrée de jeu …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 953
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Girl Power à la Racine [A - Miko] Mer 20 Aoû 2014 - 16:02

Efficacité et rapidité, voilà ce qui caractérise le duo que forment les deux dames. À peine Meia a-t-elle donné son verdict concernant la présence de chakras que Miko use de ses insectes d’un simple contact avec la porte. Observant sa camarade d’un œil inquisiteur, ce n’est que trente secondes plus tard, la brune ouvre la porte doucement, comme si de rien n’était. C’est alors que se dévoile ce qu’avait repéré la Dame, un simple parchemin explosif relié par un fil à la porte. Affichant un petit sourire, la rousse se doute bien que c’est grâce au don de Miko que l’explosif n’a pas fonctionné correctement. Outre cela, les deux femmes peuvent maintenant affirmer que leur cible semble vivre avec le strict minimum, ne cherchant pas à avoir le meilleur confort possible. Après tout, étant ANBU, il ne doit pas rester très très longtemps chez lui.

Seulement, alors que la Yamanaka s’apprête à pénétrer plus en profondeur les lieux, elle se fait couper dans son élan par une réplique de sa collègue. Ne cherchant pas plus loin, elle observe simplement Miko en train de déployer un nombre considérable d’insectes à travers toute la bâtisse. Une fois cela de fait, elle ne tarde pas à prendre une autre direction que celle de sa collègue. Cela peut paraître étrange de fouiller en premier la cuisine, même si l’Aburame s’occupe déjà du bureau… mais réfléchissez un peu. Instinctivement, les gens penseront que des documents cachés sont dans ou aux alentours du bureau, mais personne n’irait penser qu’ils sont dans la cuisine. Un espace qui comporte en plus de nombreuses cachettes.

Pendant pas moins de cinq minutes, elle vérifie tous les placards et tous les recoins qu’elle trouve, mais rien. Pas une seule trace de quelque chose de suspect. Soupirant, Meia commence à se dire que leur cible a été assez futée pour ne rien laisser chez lui de suspect. Une chose qui ne serait pas étonnante vu qu’il fait partie des forces spéciales du village. Cependant, autre chose attire son attention l’espace d’un instant.

Du chakra. Ayant gardé sa technique de repérage activé, elle a ressenti une apparition de chakra venant… de l’entrée ? Serait-ce leur cible ? Non… le chakra semble s’écouler, il ne reste pas fixe comme dans le corps d’un humain. Un jutsu donc ? À cette hypothèse, la Dame fonce à vive allure jusqu’à la porte d’entrée, découvrant alors une véritable coulée de lave. Analysant la situation à vitesse grand V, elle entend la voix de sa camarade la mettant en garde. Se baissant légèrement pour éviter de respirer la fumée noire s’accumulant au plafond, elle répond tant bien que mal à sa coéquipière.

- Miko ! La sortie est condamnée, il faut trouver un autre moyen de sortir d’ici !

Sur ces mots, la Dame ne perd pas plus de temps. Son plan ? Empêcher la lave de les brûler vive le temps que Miko trouve ou ne crée une autre sortie. Or pour cela, il faut qu’elles soient dans la même pièce et il se trouve qu’il y a un par terre de lave entre l’entrée et la pièce où se trouve l’Aburame. Qu’importe, ce n’est pas ce genre de détail qui va arrêter la Yamanaka. Faisant un mudras, de la vapeur inoffensive s’expulse de ses pieds, lui faisant gagner assez de hauteur pour passer au-dessus de la lave. Passant tant bien que mal au-dessus de cet élément ravageur, elle rejoint sa collègue à qui elle n’offre qu’un bref regard. Faisant face à la lave qui s’écoule de plus en plus rapidement dans leur direction, elle s’adresse à la brune.

- Je vais m’occuper de ralentir la lave aussi longtemps qu’il vous faut pour trouver ou faire une autre sortie, compris ?

Ne cherchant pas de réponse, elle se concentre pendant une petite seconde, avant d’expulser deux dragons faits d’eau, faisant presque la même hauteur que la pièce. Ces deux créatures aqueuses viennent se fracasser contre l’élément brûlant, le refroidissant instantanément pour former une roche solide. De la roche rapidement recouverte par une autre coulée de lave. Ralenti, mais pas arrêté on dirait… Il ne reste plus qu’à croire en Miko qui devrait être capable de créer une autre sortie. Discrétion ou non, il faut dire qu’elles n’ont pas trop le choix là…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Girl Power à la Racine [A - Miko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-