AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 L'orange du marchand ! [Mission rang C / Pv Seki Raiken]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Messages : 566
Rang : A

Message(#) Sujet: L'orange du marchand ! [Mission rang C / Pv Seki Raiken] Lun 19 Déc 2011 - 14:43

  • Au voleur ! Voilà qui pourrait bien résumer la mission du jour. D’après les directives, un pauvre marchand qui vend des oranges sur le marché se fait piquer quelques-uns de ses fruits chaque jour. Incapable de trouver lui-même les voleurs, il avait demandé au village de l’aider hurlant au passage que ce n’était pas normal qu’il y ait des actes de vandalisme de ce genre à Kumo. D’après lui, les bougres étaient plusieurs et accompagnés d’un animal. Ce dernier détail laissa Namiko assez perplexe. Un animal ? Mais pour quoi faire ? Bref, le temps n’était pas aux conclusions, il fallait d’abord se rendre sur place et trouver son compagnon. Oui, il n’était pas seul pour cette tâche. Le village avait classé cette mission en rang C et la plupart du temps les genins étaient par groupe de deux pour cela. Son binôme du jour se nommait Seki Raiken. Namiko le connaissait, ils étaient ensemble à l’académie. Lui aussi faisait parti des premières familles kumojins et avait participé à la construction du village. Le médecin était du genre timide et ne s’était pas fait beaucoup de camarade pendant son passage à l’école ninja. Cependant, il se souvenait de tous les aspirants. Déjà à cette époque ces talents d’observation le prédestinaient à la médecine. Raiken était un jeune homme qui avait un an de plus que lui et qui, étrangement, avait des cheveux blancs. Les rares fois où il l’avait côtoyé il se souvient que c’était un garçon sympathique, peut-être un peu trop dynamique à son goût. Namiko aimait le calme.

    Comme tous les exposants du marché, il fallait se lever tôt et ça, Namiko avait du mal. Ainsi, il avait mis son réveil deux heures à l’avance pour avoir le temps de préparer ses outils avant le départ. Tel un zombie, il avançait quasiment les yeux fermés dans sa maison exécutant machinalement son rituel quotidien. Habillé et lavé, il descendit prendre un bon petit déjeuner. Quand il regarda par la fenêtre, il faisait encore nuit. Marchand… quel métier de fou pensa-t-il. Son bol de chocolat avalé, il partit préparer ses outils. Un bon médecin se doit d’avoir du matériel toujours au point ! Son équipement prêt, il quitta le domaine familial.

    Couvert par une écharpe noire, Namiko avait aussi mis un pull à capuche de plus pour lutter contre le froid qui sévissait à cette heure-ci. D’ailleurs, il n’y avait encore personne dans les rues. C’est seulement quand il approcha de la place du marché qu’il commença à voir quelques têtes. Les mains dans les poches, il avançait avec sa démarche nonchalante habituelle. Ses yeux de lynx observaient méticuleusement les lieux. Quoiqu’il en soit, les exposants étaient tellement serrés ici qu’il allait falloir prendre des précautions ici pour ne pas tout casser lorsqu’ils découvriront le voleur. Mais, la mission n’avait pas encore commencé. D’abord, il fallait trouver le marchand. Une étape pas très compliquée étant donné qu’il n’y en avait qu’un qui vendait des oranges. Namiko s’avança vers lui. C’était un homme d’une cinquantaine d’année avec des lunettes et un bouc. Il portait un habit très léger, il devait être habitué à la fraicheur matinale.
    Avant de l’aborder, le médecin jugea bon d’attendre son coéquipier…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Membre de l'ANBU
Messages : 517
Rang : SSS


Message(#) Sujet: Re: L'orange du marchand ! [Mission rang C / Pv Seki Raiken] Lun 19 Déc 2011 - 15:59

Une mission de vole comme celle-ci ? Les voyous, je ne supportait pas la malhonnêteté. Kumo a été construit pour symboliser le nouveau départ après la guerre. Faire preuve de vandalisme dans ce nouveau contexte était.. Impardonnable.. Je plains d'avance ceux qui ont fait ça. Car il ne faut pas se leurrer, ça commence par voler un oeuf, avant de voler le boeuf comme le dit le proverbe. Si personne n’arrête ces premiers petits vols, dans quelques temps on se retrouvera avec des fuites colossale. Pas si nul comme mission finalement. Et puis c'est pas comme si j'avais fais la tronche lorsque Uriô m'a demandé d’exécuter cette mission. Premièrement car j'aime aider les autres, c'est l'une des raison pour lesquelles je suis devenus ninja. Mais il m'avait aussi également signalé que je reverrais une connaissance, une de l'académie précisément. Il est gentil le Uriô.. Mais à l'académie, c'était plusieurs classes qu'il y avait. Je me rappellerais bien du type en voyant sa tête. Déjà pour la voir, il faudrait que je sorte de mon lit, si possible. Je savais que j'avais mission et je m'étais quand même couché tard pour me lever tôt. Les mauvaises habitudes je vous jure, après j'étais obligé de passer un temps fou aux sources pour me ressourcer. La bonne excuse oui, ça m'arrangeais ! Pour le moment une bonne douche suffisait pour me pré-réveiller et me préparer correctement.

Avant de sortir j'enfilais une chose capital, mon long kimono blanc. J'étais partis avec une bonne heure d'avance. Pour deux raisons. La première étant de faire ma balade matinale et quotidienne pour pouvoir me réveiller totalement et avoir l'esprit clair, tout en se rapprochant un peu plus de mère nature. La seconde car bien que les marchands ouvre tôt leurs commerce, il se lève encore plus tot pour pouvoir le préparer. De plus, c'était le seul moment ou je pouvais demander une petite chose qui aiderait bien à l’enquête. C'est donc dans cette idée que j'étais déjà dans les rues et reconnus le marchand, qui d'ailleurs était lui aussi présent au bureau du Raikage. Oui il était venu pour se plaindre et vu que j'étais dans la même pièce, qui c'est qu'à hérité de la mission ? C'est bibi ! C'est pour cela que je savais que c'était le seul répit qu'il avait à m'accorder, il me l'avait conseillé si j'avais des questions. Je lui avait même demandé le papiers des taxes, des bons de commandes et tout le bla bla sur le moment.

Mais il n'avait pas les papiers sur lui, ce qui était totalement compréhensible. Si on devait trimbaler partout nos papiers officiels qui souvent ne servent pas.. Il fallait donc que je viennes le voir, de bonne heure le lendemain. Et voila pourquoi j'étais à nouveau devant lui, à lui demander encore tout les papiers pour pouvoir vérifier si tout était en ordre et faire, si possible, avancer l’enquête. Il me fis rentrer à l'intérieur de sa boutique, me donnait tout les papiers tout en s'excusant, il devait surveiller son stand dehors et pouvoir vendre si il y avait de potentiel acheteur. Je lui dis qu'il n'y avait pas de problème et que c'était tout naturel. Je comparais pendant un moment toutes la différentes paperasses. Après de long calcul j'en venais à plusieurs conclusion que j'écrivis sur un petit papier. La le truc impensable se produisit, le seul truc pouvant faire foirer la mission. La mine de crayon péta... Je pliais le papier en quatre que je mis dans ma poche. Bon, pas grave, je retiendrais la moitié des informations. Au sol que je regardais en rangeant le petit bout de papier, mon regard croisa celui d'une horloge. L'autre allait pas tarder à arriver.. Je sortis donc enfin respirant à nouveau l'air frais du matin. Un type au cheveux noir, assez dark était la, devant, debout, sans bouger. Lui il me disait bien un truc ! Pour sur je l'avais eux quelques fois comme voisin de classe à l'académie ! Je me dirigeais vers lui en me frayant un passage entre le vendeur d'un certains age d'ailleurs, le stand et deux, trois personne passant par la alors que la rues était, il y a quelques secondes, totalement déserte. En levant les mains pour lui faire signe, tout en profitant pour m'étirer, je prononçais ces quelques paroles :


" Ryukuu Namiko !! Si je m'attendais à te revoir et accomplir une mission avec toi ! Bon je suis arrivé un peu plus tôt pour faire quelques petites bidouilles.. Vu la quantité et la fréquence des vols, c'est une bande agissant parfaitement synchronisé, rapidement tout en étant habitué. Il y a certainement un dresseur d'animaux parmi eux afin de pouvoir mener à bien leurs vandalisme. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 566
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'orange du marchand ! [Mission rang C / Pv Seki Raiken] Lun 19 Déc 2011 - 18:19

  • Raiken ne mit pas longtemps à se manifester, en fait, il était présent sur les lieux depuis plus longtemps que Namiko. Il s’était levé encore plus tôt pour débuter l’enquête. Soit, pensa le médecin, ce sera ça de moins à faire. Quand il le vit arriver, il abaissa sa tête pour le saluer. Il semblait assez enthousiasme à l’idée de coopérer avec lui et se souvenait de Namiko, c’était une bonne chose. Il enchaina directement en émettant une hypothèse plutôt bien ficelée sur l’identité des coupables. D’après lui, c’étaient des récidivistes accompagnés d’un animal dressé pour ne pas éveiller les soupçons. Hmm, ça se tient. Ils devaient bien connaître les lieux et être parfaitement rodés pour arriver à ne pas se faire prendre chaque jour. Peut-être étaient-ils plusieurs pour surveiller les alentours ? Il ne fallait pas trop s’avancer mais c’était une piste à creuser.

    - Bonjour Raiken, ça fait plaisir de voir une tête connue. Dit-il platoniquement. Tes conclusions sont un peu hâtives mais ne sont pas idiotes, il faut approfondir tout ça. Je te propose d’observer et de prendre les voleurs sur le fait. On devrait se fondre dans la masse je pense. Pourquoi leur courir après alors qu’ils devraient venir à nous ?

    Pas faux, le marchand avait précisé qu’ils venaient quotidiennement le voler, aujourd’hui ne devait pas faire exception à la règle. Tout en parlant, il fouilla dans une de ses sacoches et en sortit deux pilules blanches. Il en avala une et tendit l’autre à Raiken. Ce petit objet permettait à celui qui l’avalait de résister aux poisons des produits de Namiko. C’était le seul à en posséder et il en prenait chaque jour. Le médecin n’avait pas vraiment idée de comment l’enquête allait se dérouler mais s’il fallait aller au contact, il ne fallait pas prendre de risque pour lui et son coéquipier.

    - Prends ça, ce sera utile. Tu ne seras pas affecté par mes poisons, on ne sait jamais.

    La pilule avait un goût un peu amer, cela faisait grimacer la plupart des gens. Mais bin, ce n’était pas fait pour être bon ! Pour la suite de la mission, Namiko pensa se faire tout simplement passer pour un client et surveiller du coin de l’œil les oranges du marchand. Néanmoins, il attendait la réaction de Raiken pour débuter la surveillance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Membre de l'ANBU
Messages : 517
Rang : SSS


Message(#) Sujet: Re: L'orange du marchand ! [Mission rang C / Pv Seki Raiken] Mer 21 Déc 2011 - 22:37

La remarque de Namiko était plutôt intéressante. Pourquoi se fatiguer à chercher lorsqu'il suffit d'épier depuis un endroit ? Je venais de me souvenir que Namiko avait de grande faculté d'analyse, voir meilleurs que les miennes et était dans le poltron des meilleurs notes à ce domaine à l'académie. Cependant ça prenait limite des dimensions d'infiltration et de camouflage, se fondre dans la masse, avec les autres personnes. Il sortit un truc dont je m'y attendais vraiment pas. De sa sacoche ninja il sortit deux pilule blanche et m'en proposa une. C'était quoi ça ? Je ne savais même pas à quoi ça servait. J'étais alors prêt à demander à Namiko qu'est-ce que cela voulait dire mais il répondit à mes questions avant même que je ne les posent. Je pris alors la pilule. Ouais enfin dit comme ça.. C'est pas le truc de femme pour leurs colis mensuelle bien entendus. En tout cas je ne sais pas qu'elle gout avait ces dernières mais celle-ci étaient dégueulasse. Je les avaient avalé et pourtant, un affreux gout amer comme je déteste était rester coincé dans toute la gorge. Tout simplement répugnant. Il avait gardé le silence. Je ne pense pas qu'il ait fait ça pour admirer mon dégoût mais plutôt savoir mon point de vue sur ce qu'il avait dit à propos de la manière de procéder.

" Pouaah.. Désolé mais je ne supporte vraiment pas le gout amer. Je te propose de monter sur un toit afin de pouvoir discuter. Pour patienter mais aussi pour m'assurer que personnes nous écoute et avoir une vue global pour mieux repérer les comportements suspects. "

Il n'avait apparemment rien contre. Je me permis de choisir moi-même le toit sur lequel nous allons percher. On avait une bonne vue et on était bien caché. Alors Namiko était devenus un ninja utilisant le poison. Mais cette pilule qui avait un effet anti-poison. Se pouvait-il qu'il soit aussi un Eisei Nin ? J'avais préciser que l'on pouvait bavarder la haut. Et puis lorsqu'on aura repéré les individus, l'action nous submergera et il sera alors trop tard pour faire, ou plutôt refaire ample connaissance.

" Dis Namiko. Tu es devenus un ninja médecin ? Je me rappelle de tes capacités d'analyse et je crois qu'il en faut pour pouvoir étudier le poison et ses remèdes. "

Rien en vue. Toujours rien.. Cette rue était déserte. Les voleurs n'allaient surement pas agir maintenant. Quelle effet de surprise sinon et quel savoir-faire ! Mais voler c'est voler. Et voler c'est mal, je devais donc punir ce délits. Avec cette attente j'eus assez de temps pour élaborer un plan efficace. Namiko n'était pas le seul à avoir une tête.. Mon raisonnement s'était basé sur sa réponse qui s’avérait valider mes hypothèses sur son style ninja. Je tuais donc ce silence ennuyeux après en avoir avoir appris un peu plus sur Namiko.

" Avec ton style de combat, il serait bon qu'une fois qu'on est localisé des comportements troublants, que tu descendes et te fondes dans la masse. Si tu peux, paralyse les avec ton poison. Pour ma part je n'ai pas encore assez d’expérience dans l'infiltration pour jouer ce jeu. Je garderais donc tes arrières en cas de danger et poursuivrait nos coupable en cas de fuite. Ça te vas ? "


Dernière édition par Seki Raiken le Jeu 22 Déc 2011 - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 566
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'orange du marchand ! [Mission rang C / Pv Seki Raiken] Jeu 22 Déc 2011 - 12:43

  • Monter sur le toit ? Namiko y avait pensé mais il fallait espérer que les voleurs ne viennent pas par cette voie, ce que Raiken n’avait visiblement pas prévu. Cependant, le médecin décida de lui faire confiance, lui-même avait avalé sa pilule sans rechigner, il pouvait bien faire de même. Ce serait l’occasion de faire plus ample connaissance en s’écartant un peu de la foule. Avec une grande agilité, il atteignit les toits et s’accroupit pour mieux observer la scène. Il faisait froid et il se félicita d’avoir pris une écharpe. Il regarda du coin de l’œil son équipier qui lui ne portait qu’un kimono blanc. Soit il est résistant, soit il est congelé et ne le montre pas pensa-t-il. Puis il se rappela de son comportement à l’académie. Dans ses souvenirs, c’était un ninja courageux et loyal, ce n’était pas son genre de se plaindre. Il se souvint également de son style de combat assez étrange. Il utilisait une affinité propre à lui dont Namiko n’avait pas toujours compris la provenance, sûrement un pouvoir de clan avait-il conclu à l’époque. En y repensant, il n’y avait pas vraiment de personne qu’il détestait à l’académie, hormis les phénomènes gesticulants comme Bakusho Akusei. C’est Raiken qui débuta la conversation et il avait vu juste en lui posant cette question.

    - En effet, j’ai choisi la voie de la médecine. Enfin, c’est plutôt elle qui est venue à moi. Grâce à mes résultats dans certains domaines comme l’analyse les senseis m’ont vivement conseillé de devenir Eisei-nin. Mais j’espère ne pas avoir à te montrer mes capacités. Dit-il en souriant.

    Namiko aimait son métier, mais moins il exerçait moins il y avait de blessés, c’était logique. Quelques minutes passèrent et les rues commençaient à se remplir. La traque devenait de plus en plus difficile et il fallait garder sa concentration. Or, il n’y avait toujours rien de suspect en vue. Le marchand vaquait à ses occupations et son stand n’avait pas bougé d’un poil. Raiken exposa donc un plan d’attaque. Son raisonnement partait d’une bonne intention mais il avait oublié un détail, les capacités de Namiko. Certes il maitrisait les poisons mais lui aussi n’était qu’un genin, il était donc débutant dans le domaine.

    - Ai-je mentionné par mégarde que j’avais un poison paralysant ? Dit-il en affichant un regard étonné vers son équipier. Je ne crois pas, mais j’ai une autre alternative. Je pourrais les paralyser par un autre moyen, mais je ne peux toucher que deux cibles maximums. Le reste sera pour toi. Je suis sûr que tu es capable de t’en charger. Tu as bien dû apprendre quelques jutsus depuis l’obtention de ton grade genin, non ? Ajouta-t-il d’un ton inquiet.

    Bien sûr que oui ! Les autorités ne l’auraient jamais envoyé sur une mission de rang C dans le cas contraire. Ce serait aussi l’occasion pour Namiko d’en apprendre plus sur son style de combat. Bref, le médecin était serein, ce n’était pas une bande de voleurs qui allaient les empêcher d’arriver à leurs fins. Ecoutant la réponse de son acolyte, il gardait un œil vigilant sur la situation en bas. Son visage à moitié couvert par son écharpe noir, il ressemblait réellement à un assassin attendant sa victime. D’ailleurs, il ne tarda pas à repérer un mouvement suspect dans la foule. Un groupe de trois adolescents qui ne devaient pas être bien plus âgés que lui trainaient vers les oranges du marchand. Et, détail qui l’interpella en premier, ils étaient accompagnés d’un singe portant un chapeau melon. C’était sûrement les voleurs. La description collait parfaitement aux déductions déjà faites. Pour s’assurer que Raiken avait lui aussi aperçu la scène, il tendit discrètement son bras vers les malfaiteurs.

    - Il faut les prendre sur le fait. Je descends.

    Le garçon avait raison, on ne pouvait les arrêter sans être sûr que c’était eux. Tel un serpent approchant de sa proie, Namiko glissa doucement le long du mur et se confondit dans la foule. Ses yeux affutés ne quittaient pas le groupe. Il se souvint des conseils de Raiken, ils étaient sûrement organisés et bien préparés. L’un d’entre eux s’écarta avec le singe et s’avança vers les oranges tandis que les deux autres se tenaient quelques mètres plus loin dans une rue parallèle et les observaient au loin. Beau dispositif, si les deux genins ne les avaient pas repérés depuis le début ils n’auraient jamais pu faire le lien entre les deux. Namiko jeta un regard vers son coéquipier pour lui faire comprendre de garder l’œil sur les deux en retrait. Leur technique était intelligente, pendant qu’il faisait mine de regarder les oranges, le singe à ses pieds piquaient au hasard et les mettaient dans un sac. L’acte avait débuté, il fallait intervenir. Namiko prit quatre senbons autour de sa ceinture et s’approcha silencieusement. Arrivé à portée de bras, il utilisa ses connaissances en médecine pour viser deux points précis. Avec célérité, il planta les senbons dans un point nerveux de chaque jambe de l’adolescent et du singe. Ils étaient paralysés. Leurs cris alertèrent la foule qui s’écarta. A peine eut-il le temps de faire autre chose que ses acolytes balancèrent un fumigène en plein milieu. Aveuglé, Namiko ne put réagir mais il entendit un brouhaha significatif. Ils tentaient de récupérer leurs amis avant de fuir. Cependant, avec deux jambes bloquées ils n’iraient pas bien loin. Le médecin comptait désormais sur Raiken pour intervenir le temps qu’il retrouve ses repères…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Membre de l'ANBU
Messages : 517
Rang : SSS


Message(#) Sujet: Re: L'orange du marchand ! [Mission rang C / Pv Seki Raiken] Ven 23 Déc 2011 - 0:04

L'idée de se fondre dans la masse était la sienne, c'est en autre pour cela que je l'avais envoyé en bas. Il était Genin comme moi et j'avais peut-être un peu plus d’expérience que lui sur le terrain puisqu'il devait être occupé par des leçons de médecine qui devait l'occuper un certains temps. J'avais certes un jolie jeu de comédien pouvant s'adopter dans presque n'importe quel situation. Mais pour cette infiltration la, ça ne servait à rien. Namiko était quelqu'un d'assez spécial, timide et par ce fait d'une présence limité, très discrète. Habillé de noir dans une rue à l'ombre et vous obtenez un fantôme. Il devrait se spécialiser dans les infiltration pensais-je, ses poisons seront la encore utile pour agir en toute discrétion. M'enfin le futur nous le fera découvrir. Petit problème dans mon plan.. Namiko devait certainement encore être Eisei-nin débutant et à ce niveau, la composition des poisons sont plus simple mais ont moins d'effets plus léger. Mais en tout ninja médecin qui se respecte il devait connaitre l'anatomie des êtres humain sur le bout des doigts non ? C'est ce que je pensais lorsqu'il disait qu'il avait un autre moyen d'aboutir à la paralysie. Un groupe de jeune venait de débouler dans la rue et Namiko m'en fit signe. Avec son écharpe noir autour du visage il descendit au sol pour pouvoir surprendre sur le fait les voleurs. Le groupe se séparait plusieurs mètres avant le stand en deux, dont le garçon avec le singe se dirigeais vers les oranges.

Je ne m'attendais vraiment pas à ça. Je trouvais vraiment ça grotesque et sans imagination. Je dirais même pire, c'était flagrant. Ce vol devait surement reposer sur la vitesse d’exécution qui devait être exceptionnel car avec ses méthodes barbares ils n'iraient pas très loin. Il suffisait que le marchand quitte son stand et revienne dans leurs dos pour les prendre en flagrant délits. Avec un singe qui était à leurs pied en train de mettre les fruits dans le sac il serrait prit en flagrant délits. Une fois les suspects repérés et déclarés coupable je vis passer Namiko passer à l'action. Il avait paralyser le singe et son complice. La foule s'écartait donnant l'occasion au second groupe de lancer à terre une fumigène pour l'éclater au sol et libérer son gaz gênant la vue. Et le ninja qui m'accompagnait était lui aussi dans la zone à effets. La bande était très bien organisé en cas de fuite en tout cas. De la ou j'étais je remarquais que deux autres se jeter dans le nuages de fumigène sortant de nul part, en plus du second groupe plus en retrait. Trois portaient leurs amis tandis que l'autre était apparemment chargé de fuir avec le sac plein. Ou il allait ? La quantité était énorme dans son sac, pour plus de personnes qu'ils n'étaient et il devait être lourd, le ralentissant à courir. Il était cependant surement habitué puisque même ainsi il courrait très vite. Combien de personnes étaient-ils au total ? J'avais l'intime conviction qu'ils étaient bien plus que ceux que nous ayons aperçus dans la rue.

Je pris donc la décision de poursuivre celui avec le sac qui était visiblement moins âgé par rapport aux autres. J'effectuais tout d'abord mon drone bestial et fis apparaître un petit oiseau qui avait la mission d'aider Namiko en partageant mes information pour pouvoir se situer dans la zone de conflit, connaitre leurs nombre et leurs position, montrer le chemin pour me rejoindre et libérer mon message, c'est-à-dire la poursuite du voleur. Cela allait certainement l'aider. Je sautais du toit pour pouvoir atterrir sur un autre, répétant ainsi le même procédé évitant la foule qui commençait à être de plus en plus. Ainsi je le rattrapais sans trop de difficulté. Soudainement il tournait dans un petit coin de rue et je fus forcé de créer des lianes pour pouvoir me saisir des lampadaires et me propulser à l'autre bout de la rue, juste pour le suivre. Très vite il arrivait dans un espèce de donjon ou d'autres encore l'attendaient, je crus bon d'attendre Namiko qui ne devait pas tarder. J’espère que mon oiseau lui avait aussi transmit pourquoi je traquais celui qui fuyais. C'était simple.. La quantité d'orange pour le petit nombre qu'ils étaient. L'organisation. Et surtout, c'était le moins âgé qui fuyait, comme si il était une famille. On devait en savoir un peu plus sur cette histoire et de toutes manière, le groupe du singe était surement très lent et voulait sans doute eux-aussi rejoindre leurs chez eux. Si c'était bien chez eux.. Ce que je peux douter vus l'état des lieux qui me paraissait abandonné.


Dernière édition par Seki Raiken le Lun 26 Déc 2011 - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 566
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'orange du marchand ! [Mission rang C / Pv Seki Raiken] Lun 26 Déc 2011 - 14:20

  • Doucement la fumée se dissipa. Namiko était resté immobile et se protégeait le visage avec le bras pour ne pas s’étouffer. Quand enfin il put voir normalement, les passants se tenaient à distance et le marchand s’était réfugié dans sa boutique. Les voleurs avaient disparu également. Le médecin jeta un œil sur le toit et put s’apercevoir que Raiken avait aussi quitté son poste. Probablement avait-il vu la fuite des brigands et étaient parti à leur poursuite. De toute manière avec leur paralysie, ils ne devaient pas être bien loin. Le garçon fit rapidement un tour d’horizon pour retrouver la trace de ses cibles mais il ne vit rien. Il serra le poing de frustration. C’est à ce moment qu’il vit arriver un petit oiseau visiblement constitué de chakra qui s’approcha de lui. Namiko comprit que c’était une création de son acolyte, bien joué. La chose vint vers lui puis repartit vers les toits. Pas de doute, c’était un signe indiquant qu’il fallait la suivre. Agilement, l’eisei-nin grimpa contre le mur et virevolta de toits en toits. Par ce moyen, il évitait la foule et espérait vite rejoindre son coéquipier qui avait sûrement besoin d’aide.

    Sur le chemin, d’une façon assez étrange le drone fit passer un message à Namiko. C’était comme s’il entendait la voix de Raiken. Celle-ci lui indiqua sa position ainsi que le nombre d’assaillants. Elle lui explique qu’il avait poursuivi le porteur du sac d’orange jugeant que c’était le plus prompt à les mener à la planque des voleurs. De toute évidence il était inutile de courser ceux qu’il avait affaiblis, ils n’iraient pas bien loin. Il se demanda même si le marchand ne les avait pas rattrapé lui-même. Prestement, Namiko arriva à hauteur de Raiken qui l’attendait devant une sorte de petit donjon abandonnée. A l’intérieur on pouvait entendre des petites voix. Le médecin regarda vers son équipier.

    - Je crois que cette mission est plus complexe qu’elle en avait l’air.

    Il s’accroupit et regarda attentivement le donjon. Il n’y avait qu’une petite entrée où il n’y avait de place que pour une seule personne à la fois. Quelques petites ouvertures laissaient à peine le soleil entrer. Il faisait sombre à l’intérieur mais on pouvait quand même se repérer. C’était délabré et plutôt sale, Namiko se demandait s’ils vivaient ici. Il allait falloir être prudent en pénétrant ce lieu. Les voleurs devaient y être habitués et avaient l’avantage du terrain.

    - Je pense que tu devrais passer devant, je couvre tes arrières cette fois.

    Namiko détacha deux senbons de sa ceinture.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Membre de l'ANBU
Messages : 517
Rang : SSS


Message(#) Sujet: Re: L'orange du marchand ! [Mission rang C / Pv Seki Raiken] Mar 27 Déc 2011 - 16:47

Namiko arrivait à mes cotés, apparemment tout c'était bien déroulé. On observait ce donjon abandonné avant d'entendre de petites voix. A la fin de celles-ci, c'était mon coéquipier qui reprenait ce qu'il pensait. Une mission pas si facile que cela, elle avait au moins le mérite de nous faire passer le temps à vive allure. Il avait l'air motivé, il prenait même les devant en sortant deux senbons. Lui, l'élève de la classe dont je me rappelais être une personne calme et renfermé dans son coins avait prit une décision. Un leader, pas encore mais c'était peut-être la première fois que je le voyais vraiment avoir envie d'accomplir une tache. Il faut dire que je ne l'ai pas côtoyé tant que ça. Mais ça me suffisait, cette flamme d'ardeur dans ses yeux eut effet de lui donner ma confiance. Seul une petite entrée se dégageait de l’obscurité omniprésente. On descendit ensemble et je pénétrais en premier dans le lieu, c'était plutôt sale et je me demandais encore si il habitait ici et si oui, pourquoi. En tout cas, on ne connaissait pas les lieux mais ceux qu'on poursuivait semblait s’être déjà caché ou enfuis avec le silence qui régnait. C'était le fameux avantage du terrain. Soudainement quelque chose ralentit ma progression au sol, quelques chose qui se saisissait de ma cheville en la brûlant sur une ligne bien définie. Un fils de fer ! Très vite trois kunais virent essayer de se pointer en moi mais c'est sans compter encore une fois sur mon précieux Entrelacement Chakraique qui me permis de m'appuyer sur le sol et de dévier ma trajectoire.

Le saut dura quelques instants, assez pour voir le mécanisme caché et son fonctionnement. Ce n'était pas du grand art mais c'était opérationnel et l'environnement contribuait énormément à la réussite du piège. Ce n'était pas un ninja qui avait fait ça, c'était quelque chose de bidouillé mais un certain savoir-faire était présent, il faut l'avouer. En retombant j'entendis un "clic" signifiant que j'avais encore une fois marché la ou il ne fallait pas. J'entendis un grincement parcourant les murs sans savoir de quel coté le second piège allait provenir. Le plancher cédait sous mes pieds me renversant en arrière et me coinçant ainsi le pied. Au même moment j'aperçus du coin de l'oeil une lueur métallique qui traversait un fin rayon de soleil qui avait réussit à se frayer un passage dans la sombre pièce. Prés, beaucoup trop prés. Je commençais à bouger mes bras en espérant qu'aucune partie vitale ne soit touché et c'est à quelques centimètres de moi qu'un senbon fut dévié. J’atterris lourdement sur le sol en fessant un gros boucan qui résonnait dans toute la structure. Je fis un geste à Namiko devinant que c'était grâce à lui que je m'étais sortit de ce faux pas pour ne pas qu'il vienne. Je sortis encore mon Entrelacement Chakraique pour les planter dans le murs en face et me soulever au dessus du sol jusqu’à l'endroit voulus. Une fois la bas je m'adressais à Namiko.


" Je vais te soulever au dessus du sol au cas ou d'autre processus auraient été caché. Laisses-toi faire et ne bouges pas trop. "

La je fis prendre à mon pic une longueur semblable à une liane d'environs cinq mètre pour l'enrouler autour de la taille de Namiko. Une fois fait je le soulevais et le ramenais à mes cotés. On marchait à nouveau et arrivait dans une seconde sale semblable mais plus lumineuse. Par prudence on répétait le même procédé. Enfin j'ouvris la porte qui donnait sur un espace lumineux, me rendant aveugle quelques temps à cause des différence de conditions extérieur et intérieur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 566
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: L'orange du marchand ! [Mission rang C / Pv Seki Raiken] Mer 28 Déc 2011 - 0:45

  • L’exploration débuta. Namiko se tenait à quelques mètres de distance de son partenaire, il ne fallait pas qu’ils soient une cible facile. Ainsi, il serait plus difficile de les toucher. Ses senbons bien en main, il scrutait de son regard appliqué les moindres recoins du donjon. Comme si leur présence était attendue, plus aucun bruit ne se propageait. Un silence mettant une ambiance lourde de suspens pesait sur la scène. Le médecin pouvait presque s’entendre respirer. Il savait qu’à un moment quelque chose d’inattendu allait arriver. Comment un tel endroit pouvait exister à Kumo ? Ce petit bastion abandonné était une cachette parfaite. Le clic du déclencheur parvint aux oreilles de Namiko qui était resté dans l’entrée. Pendant ce temps Raiken s’était avancé dans l’inconnu et était la cible d’une nuée de kunais. Un fil ninja, un classique mais ça marchait à tous les coups. Dans la pénombre, c’était un piège extrêmement malin. Heureusement son équipier utilisa une de ses techniques de clan pour se sortir de cette impasse. Or, en évitant la première salve il tomba dans un second traquenard. Le sol délabré se déroba sous son pied et le bloqua. Namiko fut contraint d’intervenir pour protéger son équipier en mauvaise posture. Avec une précision chirurgicale, il balança son senbon et vint dévier la trajectoire d’un autre qui venait d’être lancé par le piège. Le choc fut assez fort pour modifier l’attaque qui vint se planter à quelques centimètres du bras de Raiken. C’en était moins une ! En guise de râle devant la maladresse de son acolyte le médecin fit une moue significative. Celui-ci lui fit signe de ne pas le rejoindre pour l’instant. Ça tombait bien, il n’en avait pas la moindre intention.

    Finalement, Raiken utilisa une nouvelle fois son jutsu étrange pour avancer. Cette fois, il attrapa l’eisei-nin par la taille et le fit traverser la zone à priori sécurisée. Enfin sait-on jamais, il pouvait encore trainer un ou deux mécanismes fourbes. Namiko n’était pas serein, il n’aimait pas ne pas être maître de ses mouvements. Quand il toucha à nouveau le sol, il fit un signe de la tête pour indiquer que l’équipe pouvait continuer d’avancer. Leur progression continuait et ils arrivèrent dans une salle plus éclairée. Cela semblait être l’arrière du donjon. A leur approche, Namiko remarqua une ombre qui disparut dans un recoin à quelques mètres. Ils étaient là ces garnements.

    - Soyons tout de même prudent. Dit le médecin, en posant sa main sur Raiken pour lui faire comprendre que cette fois il passait en premier.

    Lentement, il marcha vers le recoin. Les sens en alerte, il s’attendait au pire. Décidément, ces voleurs d’orange ne se laissaient pas attraper aisément. Cependant, la chasse touchait à sa fin. Quand Namiko passa le mur qui le séparait de son but, il vit un groupe d’enfants de différents âges serrés les uns contre les autres. Devant cette scène attendrissante, il ne put s’empêcher de baisser sa garde un instant. Il n’en fallut pas moins pour que d’une trappe sur le toit un dernier assaillant tente de lui sauter dessus. Avec un cri de guerre proche du « YAAAAA !! », il apparaissait comme une toile d’araignée tombant sur sa proie. Avec dextérité, Namiko fit un bond en arrière et utilisa un de ses jutsus de médecin. Composant prestement un signe, il lui cracha un nuage de fumée au visage. C’était inoffensif mais cela avait pour but de déstabiliser et de laisser le temps au médecin de le coincer. En tombant au sol, le garçon s’étouffa et le genin le souleva par le bras.

    - J’espère que tu étais le dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Membre de l'ANBU
Messages : 517
Rang : SSS


Message(#) Sujet: Re: L'orange du marchand ! [Mission rang C / Pv Seki Raiken] Mer 28 Déc 2011 - 18:08

Une ombre qui avait une forme de tête allongé dépassait d'un coins et Namiko semblait l'avoir remarqué avant moi. Une nouvelle fois il prit les choses en mains. J'étais sur mes gardes comme il me l'avait conseillé et lorsque le dernier gamin essayait de lui sauter dessus je n'eus même pas à prendre la peine de surveiller ses arrières. Il les avait coincé seul et avait maîtrisé le dernier. Sous-estimer un médecin pouvait comme quoi être fatal, dans d'autres conditions, je m'en rappellerais à l'avenir. Le fait qu'il soit tous des enfants, aux nombres environnant la dizaine en comptant ceux n'étant pas présent étant actuellement dans les rues avec le singe, ainsi que leurs habits parfois trop petit et leurs physique globalement sale me démontrèrent quelques choses. Avec le contexte d'il y a deux ans et plus, la guerre avait fait de nombreux morts et de nombreux orphelins, qui la plupart du temps s'étaient réunit et volaient pour pouvoir subsister. Et c'était ainsi un peu partout dans le monde, ou du moins la ou j'ai voyagé alors que j'ai évité les zones de combats ou d'affrontements directs. Plus aucune guerre comme celle-la ne devrait concerner ces gosses. La vie pour eux était déjà dure, si on en rajoutait une couche avec Namiko cela pouvait leurs être douloureux. C'est donc avec assurance que je pris la parole et avec un ton attendrissant.

" Racontez-nous un peu de votre histoire. Après cela moi et mon collègue agiront en conséquence.. Pour vous et dans l’intérêt de tous. "

Même avec ça ils ne voulaient apparemment pas parler, jusqu'à ce que le plus âgé s'avance en me regardant droit dans les yeux avec un regard voulant défier le monde entier.

" On s'est rassemblé dans le pays de la Foudre petit à petit en prenant la direction d'un nouveau village, ce village. Notre but était de participer à sa construction pour enfin avoir un chez sois mais nous sommes arrivé trop tard et voila ou nous en sommes. C'est ma faute. C'est moi qui les ai poussé à faire cela. A voler.. Si vous voulez un coupable, prenez-moi. "

Je m'approchais de lui en passant une main dans ses cheveux, tout en lui parlant.

" Personne ne prendra personne, je te le promet. Je vais vous offrir un nouveau départ mais pour ce il faudra s'excuser auprès du marchand que vous volez depuis un certains temps et réparer vos erreurs. Je m'arrangerais avec quelques connaissance et en attendant vous passerez la nuit chez moi. Vous êtes une famille à vous tous, vous avez le droit à un foyer et je suis navré que vous n'avez pas encore pus voir celui de Kumo. Allez venez."

J'étais content de leurs venir en aide je ne sais pas si c'était pour cela que j'avais réussis à les convaincre mais il me suivait. Cette fois-ci c'est sans utiliser les toits que nous nous déplaçons dans les rues. Sur le chemin nous croisons le petit groupe toujours avec le singe. Mon Entrelacement Chakraique servit encore une fois, à une tout autre utilisation car je soulevais l'enfant dont Namiko avait paralysé pour qu'il puisse se déplacer. En même temps Namiko s'occupait de lui pour atténuer les effets. Les autres expliquaient la situation et c'est sans trop de mal qu'on arrivait devant la boutique du marchand, au grand complet. Quelle ne fut pas la grande surprise de voir tout ce petit monde en face, rassemblé et contrôlé. C'était surement les ressentis du marchand qui restait bouche bée. Je pris la parole avant qu'il n'eut le temps tout en regardant avec complicité mon coéquipier mais aussi le plus âgé de la bande.

" Brave marchand, nous avons accomplit la mission que vous nous avez donné et j'ai eus de leurs bouche la promesse que plus jamais ils ne voleront. J'ai cependant une faveur à vous demander. Prenez quelques uns de ces enfants en tant qu'employé. Vous vous êtes plaint qu'à cause d'eux vous ne pourrez sans doute pas voyager et ouvrir d'autres boutiques tout en gardant celle-la car vous n'avez pas assez de bénéfice. En fessant cela je vous assure que plus aucun vol ne sera commis et vous aurez une protection efficace contre les voleurs, puisqu'eux même connaissent les stratagèmes. Je tiens aussi à dire qu'il ne volaient pas pour le plaisir mais par nécessité. "

Le marchand hocha la tête, signe qu'il n'avait rien contre. Je fis signe à Namiko qu'il pouvait partir et que je me chargeais du reste. On s'échangeait seulement quelques paroles par politesse, que ce fut un plaisir d'avoir été accompagné par l'un et l'autre et que l'on se reverrait sans doute. Je saluais le marchand pour sa compréhension et c'est avec plus de dix enfants que je rentrais ce soir à la maison. Je leurs conseillais de prendre quelques chose dans le réfrigérateur pendant que j'allais régler les quelques problèmes causés coté administratif. Avec mon post d'Agent ce fut avec facilitée que j'obtenais leurs papiers et tout ce qu'il allait avec mais il leurs manquait une chose, une adresse.. Ils n'allaient pas rester indéfiniment chez moi. Je remplissais donc moi-même les papiers leurs donnant la propriété de la boutique du marchand pendant deux ans, signé par lui-même puisqu'il serait partit pendant ce laps de temps. Malheureusement le marchand avait besoin de soutiens lors de son voyage. Il fallait donc annoncer à ce petit groupe qu'il devrait se séparer en deux, l'un pour tenir la boutique de Kumo et l'autre pour accompagner et aider le marchand. C'était dure, autant que la nouvelle mais je leurs avait dit. Entre eux, ils avaient décidé qui partirait ou non et se mirent d'accord sur le fait d'amasser assez d'argent pendant les deux prochaines années pour pouvoir enfin posséder leurs propre foyer lors de leurs rassemblement, comme une famille. Cette scène me fit chaud au coeur. Après deux jours de camping chez moi et de sérieuses discussions nous arrivons enfin au jour ou ces garnements gagneraient leurs vie comme des hommes honnêtes. Le journal fit même part de cette histoire sur lequel toutes les informations avaient été récoltées, cela me rassurais et je pensais qu'en ce moment même Namiko était en train de lire ce que je lisais. A savoir que la boutique tenus par des orphelins marchait du tonnerre et que son possesseur avait fait de ses accompagnateurs ses disciples en commerce. Leurs situation économique leurs était favorable et Kumo mit en oeuvre une association pour les orphelins dans le même but que ceux que Namiko et moi avons oeuvré. Soit sortir de la misère les personnes défavorisé aux seins du village des Nuages et leurs donner un véritable avenir. Autant le dire, j'étais fière de moi et je connaissais un autre qui devait surement penser la même chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'orange du marchand ! [Mission rang C / Pv Seki Raiken]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays de la Foudre :: Kumogakure no Satô :: Centre Ville-