N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Comment tuer sans les mains.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1626
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Comment tuer sans les mains. Jeu 21 Aoû 2014 - 10:34

Debout devant le miroir de sa salle de bain, le regard de Natsuki se perdait bien plus loin derrière son reflet brisé. Ce n'était plus les vestiges de son corps qu'il observait, mais l'ensemble de sa vie. Comment en était-il arrivé son état d'aujourd'hui ? C'est simple : tout s'était joué depuis le début, car il était né ainsi, enfanté par des Forces Supérieures pour semer le chaos. Il n'était pas si différent des Furyou au final, et pourtant tout le séparait d'eux : lui avait été élevé par les Hommes, et grandit avec un sens moral pendant que sa véritable nature demeurait scellée en lui. Il était devenu un homme accompli et fier de sa vie, jusqu'à ce que Yuureisen balaie tout d'un revers de main. En un instant, tout avait été détruit. Natsuki s'était effondré au fil des mois, incapable de supporter la pression grandissante d'une soif de tuer inextinguible. Malgré sa lutte, à chaque jour qui passait, une parcelle de son humanité disparaissait, au profit d'un besoin impérieux toujours plus grand de violence et de destruction aveugle. Il détestait ce qu'il devenait, mais était impuissant dans sa futile résistance. Progressivement, à force de léthargie imposée pour ne pas blesser autrui dans ses accès de rage, sa masse musculaire avait fondu, ses réflexes s'étaient érodés, ses réserves de chakra atrophiées. Et à force de vivre seul, reclus chez lui et noyé dans le désespoir qui le rongeait, il avait perdu la foi de croire en un avenir meilleur pour lui. Tout ce qu'il avait accompli et sacrifié dans sa vie, tout cela pour en arriver à maintenant, un cadavre décharné à la puissance d'écolier. Saisissant à deux mains la glace de l'armoire murale, il l'arracha hors de ses gonds, et la brisa contre le mur. Cela ne pouvait plus durer...

**********************

La cascade était clichée, mais elle offrait à Natsuki tout ce dont il avait besoin pour se retrouver. L'eau glacée qui se brisait sur ses épaules atténuaient toutes ses perceptions, jusqu'à le recouvrir dans un linceul de glace. Une sensation qui ne lui était pas étrangère : son maléfice l'avait depuis longtemps privé de toute chaleur et de tout réconfort. Sous la cascade, il laissait les flots purifier son être corrompu jusqu'à la moelle, les vagues emportant avec elles sa souillure. La pression écrasante réparait son dos cassé et ses épaules voutées, elle raffermissait ses muscles flétries et focalisait ses pensées. C'était un entrainement classique, mais les grands classiques ne le devenaient pas pour rien : leur efficacité n'était plus à prouver. Il était rude, mais Natsuki ne pouvait se permettre moins. Il n'avait plus aucune perspective d'avenir dans sa situation : avec une demi-mesure, c'était comme s'il ne faisait rien du tout. Alors il se concentra simplement, endurant le supplice sans un mot, écoutant son cœur battre et le sang pulser à ses tempes. Mis en branle après une longue inactivité, son réseau de chakra se réactivait et se dilatait.

************************

'' Les cieux seront mon Royaume, et les tempêtes mes armées.''

Bien loin de Konoha, Natsuki se propulsa dans les airs avec force, sans bouger le moindre muscle. Toute son énergie était concentrée sous la plante de ses pieds, émise en un flux continu pour générer une pression telle qu'il défiait la gravité. Les pieds joints, et les bras plaqués le long du corps, il fendait le ciel à la verticale, l'air glacé et rare de l'altitude lui fouettant le visage. Plus il grimpait, et plus il devait compter sur ses propres ressources pour continuer, jusqu'à finalement renoncer à poursuivre plus loin. Il continua sur quelques mètres encore, inertie de son élan, puis la gravité sembla se souvenir qu'elle avait des droits sur lui. C'est alors qu'il déclencha une véritable tempête. Les bras tendu, et les muscles en ébullition, il attira le Vent à lui. Les courants aériens s'engouffrèrent entre ses doigts et recouvrirent ses avant-bras, les entourant comme un serpent sans cesser de s'agiter. Il claqua de paumes devant lui : la tornade horizontale qui s'en dégagea le jeta en arrière dans sa chute, puissance dévastatrice et incontrôlée. Son bras droit balaya le vide : une lame de vent immense déchira les attroupements de nuages sur des centaines de mètres. Tout son corps s'entoura d'un grand courant cinglant. Cœur central, moteur même dans l'œil du cyclone, il alimenta de sa propre énergie sa tempête qui déferla dans les cieux, ravageant la vacuité qui le cernait. Un instant d'inattention pouvait le conduire à sa fin : happé dans sa tornade, il finirait projeté avec force en direction du sol. Et monstre ou pas, à cette altitude, il n'avait aucune chance d'y survivre.

Lorsqu'il se posa à terre, singeant une réussite similaire à son atterrissage lors de l'affaire du Château Ambulant, il s'écroula, épuisé. Mais déjà, il lui fallait recommencer. le temps jouait contre lui.

***************************

'' Puisse la Terre te protéger. Puisse la Terre te nourrir et te couvrir. Puisse la Terre te faire sienne. ''

Levant un bras, la terre gronda sous la volonté de Natsuki, et de la lande rocailleuse émergea un pieu de roche. En frappant du pied le sol, un véritable mur de pierre compact s'érigea. Les bras croisés devant lui, il dessina le périmètre qui l'entourait. A une échelle 100/1ièm, la terre se déchira dans un hurlement, et une crevasse se forma en avalant les gravats dérangés. Ses poignets levés, les doigts crispés, une colline s'éleva en réponse, fendu en partie par une topographie malmenée. Les signes filaient, formés rapidement par ses mains, et les monts s'écroulèrent en avalanche, se ramassant sur eux-même pour combler les brèches, affaisser les sols et et reformer son niveau. La poussière soulevée emplissait l'air, épais rideau adhérant à la peau détrempée de sueur de Natsuki, et s'infiltrant dans ses poumons. Il agit à nouveau les doigts, et le sol rugit de plus belle.

****************************

'' Les Vagues purifient, et la Mer est la source de la vie. Mais l'Eau finit toujours par récupérer ce qu'il lui a appartenu. ''

Immobile devant le lac, Natsuki effleura du pied la marque de Daïki, balise de repérage qu'il utilisait de son vivant pour ses téléportations. Le ciel était dégagé ce jour là, et l'étendu d'eau lisse comme un miroir, reflet parfait du firmament. Seul le saut d'un poisson venu gober une libellule imprudente troublait ce calme, mais il n'allait plus durer très longtemps. Une onde se forma sous son pas à la surface, premier d'une longue série en direction du cœur du lac, faible remous dans l'eau qui ne tarda pas à se multiplier et se croiser. Un signe simple du Nara tatoué, et une sphère d'eau, lentement arrachée de la masse immobile, s'éleva à hauteur d'yeux. Elle flotta quelques secondes, miroitant les rayons d'un soleil d'automne, puis éclata tout bonnement, retournant en gouttes parmi ses semblables. Un autre signe, et un tourbillon se créa à ses pieds, grandissant lentement puis tiré hors des flots une fois qu'il eu atteint la taille au garrot d'un homme. Défiant les lois de la physique, le maelström continua, projetant des gerbes d'eau. D'autres prirent naissance autour de lui, des dizaines puis des centaines se battant les courants à brasser. Des poissons paniqués volèrent en tout sens, troublés dans leur quiétude. Les tourbillons fusionnèrent progressivement, jusqu'à n'en former plus qu'un, délimité uniquement par les bords du lac. Et au milieu de ce chaos, le Nara tatoué demeurait immobile, l'eau s'écartant autour de ses pas jusqu'à déborder en larges vagues.

Natsuki s'octroyait des droits sur la nature qui ne luis revenait pas, déréglant des écosystèmes jusqu'alors parfaitement rodés. Mais c'était un mal auquel il ne pouvait couper, un besoin nécessaire pour recouvrir et développer sa force. Son emprise devait être parfaite, sa maîtrise du ninjutsu sans défaut.

*************************

L'on m'a souvent demandé pourquoi ce revirement d'orientation. Pourquoi, alors que je m'entraine depuis que je suis capable de tenir sur mes pieds au combat rapproché et que mes prouesses au taijutsu étaient connues de tous, j'ai choisi de me concentrer exclusivement sur le ninjutsu. La réponse tient dans une autre question : A quoi bon m'exercer à une discipline martiale draconienne, à affuter mes réflexes jusqu'à l'extrême et développer ma mémoire musculaire si c'est pour perdre toute maîtrise au cœur de la bataille ? La rage donne de la force à l'homme, mais celui qui s'y abandonne perd toute raison. Et lorsque je me bats, je n'ai ce choix : mon maléfice finit toujours par prendre le dessus. Oui, il me rend puissant au combat, mais il m'ôte tout self-contrôle, drapant ma vision d'un voile rouge pour étouffer ma conscience. Ce pouvoir me répugne, et il est dangereux, bien trop pour que je puisse me reposer dessus. Mais surtout, m'entrainer sur cette voie là ne me mènerait à rien, car seul la violence guide mon poing lorsque la folie me déborde, semant sans distinction la mort parmi tout ceux qui m'entoure. Je réagis à la violence, au sang et à la douleur bien plus que n'importe qui. Et si je peine à me canaliser au quotidien, dites-vous qu'en plein affrontement, la frénésie finit toujours par m'emporter. Quand seuls l'instinct et le besoin de destruction animent mon corps, mes années d'entrainements ne me servent plus à rien. Le ninjustu reste donc la seule arme avec laquelle je peux encore progresser.

Peut-être assez pour ne plus jamais sentir les morceaux d'entrailles de mes ennemis ruisseler le long de mes bras ensanglantés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Comment tuer sans les mains.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-