AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Un léger malentendu... [Ft. Inabikari Shingen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Grade : Taichou
Messages : 187
Rang : B


Message(#) Sujet: Un léger malentendu... [Ft. Inabikari Shingen] Ven 3 Oct 2014 - 20:45

    L'aube s'annonçait à Konoha, et je sentais comme une odeur bizarre chez moi. Je ne saurai vraiment la définir, ce n'était pas une odeur désagréable, à vrai dire ce n'était même pas une véritable odeur. Je pense qu'il serait plus juste de le qualifier de "pressentiment". Oui voilà, un pressentiment qui m'assaillit, peut-être n'était-ce qu'une impression, mais quelque chose me disait que cette journée ne serait pas banale. Haussant les épaules, je ne prêta pas plus d'attention à ce pressentiment et me leva de mon lit, avant de me préparer afin de partir en ville. Aujourd'hui je me sentais de bonne humeur, voire d'excellente humeur, et croyez-moi, ça ne m'arrivait vraiment pas souvent. Une fois prêt, je sortis donc de chez moi en fermant la porte à clé, et à ce moment-là, j'entendis un léger couinement qui provenait de derrière moi. Je me retourna et pourtant, personne ne semblait être là, enfin mise à part cette petite touffe blanche qui dépassait d'un coin de l'immeuble où je vivais. Une touffe blanche ? Je me dirigea vers la fameuse touffe et quelle ne fût ma surprise de voir... Un lapin.

    Nous nous fixâmes pendant un bref instant, et le lapin s'enfuit, me laissant sur place, comme un idiot. Un lapin à Konoha ? Ce n'était pas commun, enfin bref. Je poussa un bref soupir puis descendit en ville, histoire de voir ce qu'il y avait d'intéressant. Bon d'accord, en réalité je ne savais pas quoi faire, mais je ne sais pas, je sentais comme une drôle d'odeur dans l'air.. Oui la même odeur que ce matin ! Bon, je n'y prêta pas attention une nouvelle fois et jeta des regards aux alentours, à la recherche d'une activité. Décidément, il y avait des jours où l'ont serait prêt à tout faire pour vaincre ennui, mais alors vraiment tout. Poussant un nouveau soupir, je m'en alla m'asseoir sur un banc. Enfin je tenta, mais au moment où j'allais amorcer le mouvement pour m'asseoir, un chat noir fila entre mes jambes, suivit d'une assez vieille dame qui me percuta de plein fouet. Le choc ne fut pas assez puissant pour me mettre à terre, mais elle faillit s'envoler par terre. Regardant le chat qui venait de s'enfuir par une ruelle, je reporta mon regard vers la vieille dame et lui tendit une main généreuse :

    - Huuum... Je suppose que je dois m'excuser hein ? Alors excusez-moi, je suis Kodokuna Katsu. Euuh, ce n'est pas que je suis curieux, mais pourrai-je savoir ce que vous vouliez à ce chat ?

    Ma question aurait-elle été trop déplacée ? Enfin je veux dire, pourquoi cette femme me fixait-elle comme si je venais d'un autre monde ? Elle prit ma main et se releva précipitamment, avant de s'épousseter de me jeter un regard sévère :

    - Tss, mais vous ne pouvez pas regarder où vous marcher franchement ? Mais que faîtes-vous encore planté gamin ? Allez vite m'attraper Mistigrette !

    Mistigrette ? Ce serait donc le nom de ce chat ? Mais, pourquoi me choisir moi pour aller cherche un animal donc j'étais aucunement lié ? Et puis c'est elle qui m'avait percuté et non l'inverse ! Bon, je devais rester calme. Un peu d'exercice ne me ferait pas de mal, si ? Je me gratta l'arrière de la tête tout en minant de réfléchir, puis m'élança vers la ruelle où s'était engagé le chat. Bon, je devais avouer que j'étais un peu perdu avec tous ces évènements. Où avait bien put filer ce maudit chat ? Je poussa un nouveau soupir tout en continuant ma course effréné. Décidément, ce village n'était pas le plus simple pour se repérer. J'y vivais depuis un certain temps maintenant, mais je trouvais tout de même le moyen de me perdre. Il fallait que je me rende à l'évidence : Je le trouverai jamais de cette manière. Je pris donc la décision d'interroger les villageois afin de récolter des informations sur "Mistigrette". Quel nom ridicule au passage. J'interrogeais différentes personnes, mais personne ne semblait avoir aperçue ce chat, ou alors pas celui qui correspondait au signalement. C'est alors que je vis un homme, un homme qui aurait passer inaperçu. Si son œil droit n'était pas violet ! Une nouvelle odeur me parvient, une odeur me disant que cet homme... Enfin ce ninja, en comptant le bandeau du village qui recouvrait son oeil gauche. Ce ninja m'inspirait confiance, cette odeur si particulière et si indéfinissable me hurlait dans ma tête que lui, il saurait où était passé ce fameux chat noir. Je l'interpella donc et lui demanda :

    Bonjour, je me nomme Katsu, Kodokuna Katsu et je suis à la recherche d'un petit chat noir aux poils hérissés et qui porte un collier où il est marquer "Mistigrette". Aurai-tu vu ce chat par hasard ?

    Définitivement, cet homme s'annonçait être plus intéressant que les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 241
Rang : B+


Message(#) Sujet: Re: Un léger malentendu... [Ft. Inabikari Shingen] Sam 4 Oct 2014 - 15:50

Après ma mission où j'avais joué le fermier, j'avais décidé d'utiliser cette journée comme congé pour me détendre un peu. C'est donc après m'être préparé en mettant mon haut de kimono, un pantalon et tout le reste que je sortis de chez moi. J'avais toujours mon katana attaché dans le dos et même si je n'en n'avais pas réellement besoin, c'était devenu un accessoire obligatoire pour moi, tout comme le bandeau de shinobi pour couvrir mon oeil gauche. Les gens ne devaient pas spécialement voir mon oeil mort et à défaut d'avoir envie de jouer au pirate avec un cache-oeil, le bandeau restait plus... discret.

Lorsque ma préparation était terminée, je sortis de chez moi pour faire un tour au cimetière, comme à mon habitude à vraie dire. Je restais de longues minutes devant la tombe de mon frère, réfléchissant à tout et n'importe quoi. Je perdais souvent la notion de temps qui s'écoulait très rapidement et pourtant il n'était pas rare de me voir y passer des heures. Aujourd'hui j'avais la chance que rien de spécial était prévu si se n'était me faire plaisir, il restait juste à savoir comment. Je n'avais pas d'idée particulière pour ma journée, peut-être prendre un bain, manger quelque chose ou tout simplement se balader. Peut-être que boire un peu d'alcool allait me faire du bien, voila déjà un moment que je n'avais plus eu l'occasion de savourer ce si délicieux nectar.
Au final les activités de ma journée allaient se faire au feeling, tout allait dépendre de ce qui allait se proposer en temps et en heure.

Je finis par quitter le cimetière pour me rendre en ville, je marchais d'un pas tranquille avec les mains dans les poches. Je savourais cette petite balade sous le beau temps de cette si merveilleuse journée, du moins elle s'annonçait merveilleuse. Je traversais tranquillement la ville, mon regard parcourant le paysage citadin qui s'offrait à moi.
Je finis par rejoindre le centre ville qui était plutôt animé, il fallait plutôt s'inquiéter lorsque se n'était pas le cas. La grosse foule pouvait vite m'énerver lorsqu'elle traînait, bouchait le chemin ou se montrait particulièrement irrespectueuse en nous bousculant à tout va. Aujourd'hui elle était plutôt calme et agréable, chose que j'appréciais particulièrement et qui ne me faisait pas regretter la venue ici.

Je n'avais pas le temps de m'attarder davantage dans les pensées, un événement assez curieux attira mon intention. Un chat noir courrait à pleine vitesse à côté de moi comme s'il fuyait quelqu'un ou quelque chose, mon regard le suivait un temps alors qu'il fini par disparaître dans la masse de gens. Je regardais dans la direction d'où il venait et pourtant rien ne semblait indiquer qu'il était poursuivi par quelque chose de menaçant, peut-être c'était-il enfuit parce que sa propriétaire était du genre... chiante. Je pouvais bien m'imaginer une vieille dame maquillée comme un clown le serrer contre elle telle une peluche, je ne pouvais m'empêcher d'afficher un sourire amusé à cette idée. Les gens devaient me prendre pour un fou à délirer tout seul dans mes pensées, peut-être étais-je fou... Aller savoir !

Je continuais à marcher d'un pas tranquille et toujours de mon air, involontaire, nonchalant. Les mains toujours dans les poches comme il se devait, on ne pouvait pas dire que j'avais l'air tendu ou stressé. Un jeune vint m'interpeller, j'étais plutôt étonné de le voir si directe. Les gens n'avaient pas pour habitude de venir me parler ainsi, loin de là mon idée à trouver cela déplacé ou irrespectueux. Je levais mon sourcil lorsqu'il me parlait d'un chat noir du nom de Mistigrette, à l'instant où j'avais entendu ce nom je me suis dis « Quel nom pourri ! ». J'espérais que le chat ne lui appartenais car pour trouver un nom pareil, il fallait le vouloir ! Mais c'était bien le genre de nom que les vieilles dames utilisaient, néanmoins je souris légèrement.


Bonjour....
Je suis Inabikari Shingen..... J'ai vue un chat noir courir en effet mais je ne sais pas s'il s'appelait Mistigrette. Il semblait fuir quelque chose ou quelqu'un. Il est parti dans cette direction.


Je pointais du doigt la direction dans laquelle j'avais vue le chat partir, fort à parier d'ailleurs qu'il avait déjà changé de direction et qu'il se trouvait certainement à l'autre bout du village. En tout cas la fuite du chat pouvait déjà s'expliquer, il fuyait après cet homme qui voulait l'attraper, peut-être pour le rendre à une mémé à peine capable de tenir sur ses propres jambes.

Tu veux faire quoi au juste avec le chat ? Il est à toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Taichou
Messages : 187
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Un léger malentendu... [Ft. Inabikari Shingen] Mer 8 Oct 2014 - 12:15

    Effectivement, l'homme au katana m'indiqua qu'il avait effectivement aperçut un chat passer par cette rue, mais il n'avait pas put m'apporter plus de détails. Je me gratta l'arrière de la tête tout en réfléchissant à quoi faire. En réalité, rien ne me forçait à chercher ce chat, j'aurai très bien pus laisser la femme de tout à l'heure en plan.. Mais j'étais un ninja de Konoha pas vrai ? Je devais donc m'en montrer digne, même si je ne portait ce village dans mon cœur, je me devais de faire en sorte de ne pas le salir, a moins pour leur rembourser l'hospitalité donc le village avait fait preuve envers moi. Je posa ensuite mes yeux sur l'individu qui disait se nommer Inabikari Shingen. Un nom pour le moins intéressant, je n'avais jamais entendu parler d'une famille nommée "Inabikari", je devais donc supposer que lui non plus ne venais pas de ce village, enfin peut-être.

    - Bon, Shingen c'est ça ? Je vais te faire un topo très bref. En gros, une dame me percute, laissant son chat s'échapper, et m'accuse de lui avoir bloqué le chemin et me somme d'aller le récupérer.... Tu vois le genre ?

    Je ne sais pas pourquoi je lui avais dit cela, il devait sûrement se dire que je parlais trop et que ce que je disais n'avait que peu d'intérêt pour lui, et c'était compréhensible. Mais je me sentais de bonne humeur aujourd'hui, et quand j'étais de bonne humeur, j'avais une fâcheuse tendance à parler sans cesse à la première personne que je croisais. Mais je ne pouvais pas me permettre de perdre mon temps, plus vite je trouverai Mistigrette, et plus vite je pourrai me recentrer sur mon pro plaisir, car il n'y avait jamais de mal à ce faire plaisir n'est ce pas ? J'attendais une éventuelle réponse de Shingen tout en jetant des regards aux alentours. Lorsque j'aperçus le chat qui repassa par la rue, un sourire se peint sur mon visage et déclara Inabikari :

    - Ecoute, je sais que c'est bizarre, qu'on vient tout juste de se rencontrer... Mais voudrai-tu m'aider à attraper ce chat ? Pour être honnête avec toi, je me sens pas capable de l'avoir tout seul, et à deux, nous pourrons l'encercler !

    Sans attendre une quelconque réponse de mon interlocuteur, je m'élança vers le chat qui, m'ayant repéré, fila entre mes jambes et s'engouffra dans un ruelle. Pourquoi fallait-il qu'ils soient si agiles bon sang ?! Pestant dans ma barbe -C'est une façon de parler, je n'ai pas réellement de barbe hein- je fixa Shingen et lui sourit, je ne pouvais tout simplement pas me montrer défaitiste maintenant qu'il était là, il se sentirait inutile vous voyez ? Oui je sais, je m'y connais un peu en psychologie. D'un simple signe de tête, je lui proposa d'entrer dans la ruelle où était entré le fameux Mistigrette. Soudain, j'aperçus un lapin qui passa juste devant moi. Étais-ce le même lapin que tout à l'heure ? Et puis que faisais un lapin ici ? Ce village était vraiment bizarre je trouve. Bref, je ne devais pas me préoccuper de ça pour l'instant, prenant une grand inspiration, je m'élança alors à la poursuite du chat noir...

    Et cette fichue odeur qui se faisait toujours plus insistante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 241
Rang : B+


Message(#) Sujet: Re: Un léger malentendu... [Ft. Inabikari Shingen] Ven 10 Oct 2014 - 16:50

Il me fit un rapide résumé de la situation, je ne comprenais pas réellement pourquoi il perdait tant de temps à courir après un chat. Je pouvais comprendre si on lui avait donné comme mission, mais là le faire sur base du volontariat ? À moins qu'il se sentait coupable du sort de cette pauvre bête.... À vrai dire je ne comprenais même pas pourquoi il me racontait sa vie alors que nous nous connaissions même pas, même s'il se montrait sympathique, il était qu'un étranger pour moi. Il semblait toujours chercher le chat de son regard, je n'étais pas certain qu'il allait le trouver si rapidement et puis le chat allait probablement retourner chez lui tôt ou tard. Cette bête n'allait pas cracher sur un foyer qui le nourrissait et lui offrait un endroit chaud et sec ! Et puis les gens devaient apprendre que le chat n'était pas un chien qu'on pouvait tenir en laisse et lui dire « Gentil chat ».

le couronnement arrivait lorsqu'il me proposa de l'aider à attraper le chat, pourquoi allais-je le faire ? Il n'était guère mon problème et je ne connaissais même pas l'homme en face de moi. J'étais plutôt d'entendre de sa part qu'il n'était pas capable de l'attraper seul, certes un chat pouvait se montrer particulièrement rapide et agile mais un Shinobi n'était-il pas capable de se déplacer sans faire le moindre bruit ? Je ne connaissais pas ces compétences, peut-être n'était-il même pas un shinobi, après tout la chose pouvait être possible.

Il ne me donna pas vraiment le temps de réagir à quoi que se soit qu'il tentait déjà d'attraper le chat qu'il avait repéré. Je ne pouvais m'empêcher de lâcher un soupire, l'air de dire « sérieux ? », je n'étais pas vraiment chaud à courir après un chat. Je n'étais déjà pas fan des missions de rang D que je trouvais assez dévalorisante, comment ça on disait que j'étais orgueilleux ? Pas du tout ! Bon d'accord peut-être un peu, voir beaucoup même mais je n'allais jamais l'admettre ! Néanmoins voir la bête filer entre ses jambes était plutôt amusant et peut-être que cela allait me divertir un peu.

Je le suivais, toujours les mains dans les poches et de mon air nonchalant. Le chat s'était enfuit dans une ruelle et la surprise ne se fit pas attendre, un lapin passait juste devant Katsu. Décidément cet homme avait l'art d'attirer toute les choses bizarres de ce monde, se n'était pas courant de voir un lapin se balader dans une ruelle en plein centre ville...... Je n'osais même pas ce qu'on allait encore découvrir, peut-être un éléphant rose en tutu ? Vue comme la chose était partie je n'en doutais pas un instant !

Je n'étais pas certain qu'il allait réussir à attraper le chat en lui courant bêtement derrière, à moins qu'il était si rapide qu'il pouvait le rattraper, le chat allait gagner le bataille contre lui. Il allait devoir élaborer un plan pour réussir à l'attraper ou même utiliser des clones afin de le piéger. Pour ma part, je continuais à marcher d'un pas plutôt tranquille après lui avant de lui lâcher, en haussant suffisamment la voie pour qu'il m'entende.


Si tu continues à lui courir bêtement derrière, je doute que tu réussiras à l'attraper. Utilises des clones pour le piéger ou tend lui un piège ! Je doute que tu l'attraperas comme ça !

L'expression de mon visage ne changea pas, elle était toujours aussi nonchalante. Je restais un instant avant de reprendre la parole d'un ton assez neutre, pour ne pas changer dans mes bonnes habitudes !

Et pourquoi perdre ton temps pour un chat qui ne t'appartient pas et qui n'est pas une mission ? Il finira sûrement pas rentrer chez lui tôt ou tard, se n'est pas un chien qui doit être tenu en laisse après tout.... Tu pourras être sûr que si tu l'attrapes et que tu le rends, il ne faudra pas attendre une heure avant qu'il reprenne la fuite !

Je n'étais pas sûr qu'il allait apprécier ma remarque mais a cet instant cela m'était égal, après tout c'était la réalité ce que je disais. Un chat n'était pas un chien et si la propriétaire ne l'avait pas compris, elle allait régulièrement perdre son chat.... Si on pouvait parler de perdre....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Taichou
Messages : 187
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Un léger malentendu... [Ft. Inabikari Shingen] Dim 12 Oct 2014 - 10:49

    Je ne cessais de courir après ce chat, Shingen sur mes talons. Je regardais partout autour de moi à la recherche de cette fichue boule de poils. Les rues se succédaient et pourtant, rien ne semblait montrer qu'un quelconque chat était passé par là. Shingen lui gardait toujours cette même expression impassible et sans émotion, je me demandais ce qu'il devait penser à ce moment-là. Après tout, il avait bien accepté de me suivre alors qu'il n'avait rien demandé, je le plaignais un peu. Et puis ces lapins que je voyais aujourd'hui, cette journée s'annonçait vraiment être l'une des plus étranges de mon existence. Pourtant cette odeur qui planait dans l'air me suffisait pour garder ma bonne humeur, je n'avais aucune idée de pourquoi je me sentais léger, mais je l'étais et je ne pouvais que sourire à cette bonne humeur.

    Shingen haussa alors la voix et s'adressa à moi. Il souligna le fait que courir bêtement après ce chat n'aidera en rien à l'attraper. Puis il me proposa d'utiliser des clones ou d'au moins lui tendre un piège. Étonné de ses remarques, je m'arrêta et me tourna vers lui, le fixant intensément. Son ton était neutre, mais il semblait tout de même me reprocher d'agir idiotement en courant juste après ce chat. Puis il me demanda pourquoi je perdais mon temps avec cet animal, qu'il finirait par rentrer chez lui, qu'il n'est pas un chien, et que même si je l'attrapais et le rendait, il s'enfuirait de nouveau. Je baissa alors la tête, laissant mes cheveux voilés mon visage. Je vois, alors Shingen était ce genre de personne... Je poussa un long soupir avant de relever la tête et de lui répondre, d'un ton calme et posé, à la limite du murmure :

    - Shingen, dis moi, pourquoi as-tu décidé de me suivre ? Pourquoi avoir accepté de chercher ce chat alors que tu aurai très bien pus me snober et poursuivre ta route, sans me voir ? Tu vois, il existe en nous ce qui s'appelle un cœur. Certes j'aurai pus laisser tomber ce chat et laisser la demoiselle se débrouiller toute seule, mais je suis un shinobi. Mon rôle est de venir en aide à la population, qu'importe la récompense. Et puis, si j'attrape ce chat et que je peux le lui rendre, voir le sourire satisfait de sa propriétaire suffira pour me dire que je n'ai pas perdu ma journée. Et si son chat venait à s'enfuir de nouveau, je l'attraperai de nouveau, encore et encore, jusqu'à qu'il n'en puisse plus.

    Je fixa alors le visage neutre du Inabikari. Comprenait-il ce que je venais de lui dire ? C'était ma vision du shinobi, et même si ça ne convenait pas à tout le monde, c'était la mienne et c'était tout ce qui importait à mes yeux. Un sourire se forma alors sur mes lèvres, un sourire un peu idiot mais joyeux.

    - Et puis, si j'utilisais des techniques ninjas pour attraper ce chat, ce ne serait pas drôle t'es pas d'accord ?

    Et je partis dans un éclat de rire. Décidément, moi qui était d'habitude si dépressif, je me sentais incroyablement heureux aujourd'hui. Était-ce à cause de cette odeur ? De la perspective de rendre une femme heureuse aujourd'hui ?

    .. Ou alors que je ne me sentais pas seul aujourd'hui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 241
Rang : B+


Message(#) Sujet: Re: Un léger malentendu... [Ft. Inabikari Shingen] Mar 14 Oct 2014 - 15:49

La question qu'il me posait était plutôt... délicate. J'allais difficilement lui dire que c'était dans le but de me divertir à l'observer faire. Il commençait à me faire un discours sur le coeur et tout ce qui pouvait s'en suivre, certes de la générosité, l'entraide etc mais perdre son temps jour et nuit pour courir après un chat.... Il avait, à mes yeux, des choses bien plus utiles et productives. Pendant que l'on perdait son temps à courir après un chat qui allait reprendre la fuite à la première occasion, on pouvait faire une mission qui avait un réel intérêt mais tout cela n'était qu'une question de point de vue.

J'étais curieux de voir comment tu te débrouillais à attraper le chat en question et ce que tu allais faire.... Mais après j'avoue que lui courir après ne m'intéresse pas plus que ça car le temps que je perds à lui courir après pour l'attraper, je pourrais l'utiliser pour des choses plus productives comme...... Une mission !
Les missions mettent en avant des soucis bien plus importants du village et de nos citoyens qu'un chat qui fuit.... Attraper un chat est bien pour un gamin de l'académie mais pas pour quelqu'un qui a déjà un plus haut niveau.


Le ton employé n'était pas agressif ni méprisant, il était calme. Je ne cherchais pas à le rabaisser ou à lui faire la morale, j'exposais surtout mon avis et ma vision des choses après s'il y adhérait ou pas.... Se n'était que son problème. Je ne pouvais m'empêcher de hausser les épaules lorsqu'il me dit que ça n'allait pas être amusant d'utiliser des techniques pour attraper la sale bête, une drôle de vision de l'amusement mais je savais qu'il fallait peu parfois pour s'amuser.

Je continuais à le suivre alors qu'il cherchait toujours après le chat, je me sentais presque comme un sensei qui observait son élève tenter d'attraper la boule de poil. Après un moment d'hésitation je l'interpellais une nouvelle fois pour lui proposer une chose, s'il voulait déjà aider le village.... Nous pouvions toujours faire une mission ensemble. Après tout on ferait une bonne tâche et nous y gagnions quelque chose, que des gagnants en somme !


Si tu veux déjà aider.... Pourquoi ne pas faire une mission avec moi ? Par exemple une mission de rang C, on aiderait le village et les gens tous en gagnant quelque chose.....

Je le regardais, je n'étais pas sûr qu'il allait accepter ou même s'il allait bien le prendre ou pas.... Ma proposition avait le mérite d'être sincère et puis une mission permettait de souder les shinobi entre eux, du moins en règle générale car il existait toujours des exceptions. J'espérais qu'il allait l'accepter, après tout une mission intéressante me tentait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Taichou
Messages : 187
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Un léger malentendu... [Ft. Inabikari Shingen] Sam 18 Oct 2014 - 17:29

    M'observer. C'était ce qu'avait voulu Shingen. Tout simplement, m'observer. Bah, après tout pourquoi pas, c'est moi qui lui avait proposé de m'accompagner après tout, je n'allais pas chipoter pour si peu de choses. C'était incroyable comme Shingen arrivait à cacher ses émotions. Ses yeux était presque vides de tout sentiment, son ton restait calme et poséqu'importe la situation, je ne le connaissais pas encore, mais je savais que quelque chose en lui avait dut se produire par le passé. Je laissais Shingen parler, de sa proposition de mission. Elle était intéressante, mais bon, je ne comprenais pas pourquoi il me proposait soudainement de faire une mission avec lui. Je fronça les sourcils et pris une mine songeuse.

    Il est vrai que faire une mission pourrait être lucratif et enrichissant, et j'aimerai en effet la faire en compagnie de Shingen, histoire de le connaitre un peu mieux. Néanmoins je devais réfléchir à sa proposition plus profondément. Pourquoi tout d'un coup, avait-il un intérêt soudain pour faire une mission ? Peut-être profitait-il de l'occasion tout simplement ? Peut-être aussi qu'il n'avait rien d'autre à faire, allez savoir. Dans tous les cas nous avions tout d'abord un chat à attraper, et je devais concéder au moins un point au Inabikari : Pus vite ce sera fait, mieux ce sera. Poussant un léger soupir, je leva une main devant Shingen pour lui signifier d'attendre ici quelques instants. Puis mis en pratique mes connaissances de ninja pour me déplacer rapidement sur les toits.

    Ne vous imaginez pas qu'il suffisait de s'entraîner tous les jours pour pouvoir se déplacer comme un ninja, ça demandait une pratique quotidienne de plusieurs exercices physiques et mentales, et puis j'étais un Chûnin maintenant, ma technique était donc bien au point. En quelques minutes, je parcoura les divers ruelles, rues, avenues... Jusqu'à tomber comme par hasard face à Mistigrette. Cet idiot de chat ne s'attendait pas à me voir, vu qu'il s'écrasa littéralement contre mes jambes. Satisfait, je le pris entre mes bras et revînt devant Shingen, le chat noir entre mes mains.

    - Une mission hein ? Très bien, après tout ça peut toujours être intéressant, surtout avec toi, monsieur-je-ne-souris-jamais.

    Je ponctua ma phrase d'un léger sourire en coin avant de me diriger calmement vers la propriétaire du cht, qui avait dut rester devant le banc de tout à l'heure. Une fois le chat rendu, je poussa un soupir de lassitude puis me tourna denouveau vers Shingen. C'est là que j'aperçu précisément quatre lapins, les uns derrière les autres, se dirigeant d'un pas sautillant vers un vieil homme. Je pense qu'il devait s'agir d'un berger... Pour lapin ? Fronçant de nouveau les sourcils, je montra à Shingen d'un signe de tête la position du vieil homme, entouré d'un grand nombre de lapins blancs, puis me dirigea vers lui, les mains dans les poches et la mine soudainement boudeuse. Ces fichus lapins m'avait ennuyé toute une matinée, il était donc normal que j'aille me plaindre non ?

    - Humm.. Excusez-moi de vous déranger Monsieur, mais puis-je savoir ce quevous faites avec tou ces lapins ? Etes-vous un habitant de ce vilage ?

    L'homme se tourna vers moi -il avait d'ailleurs une canne avec lui- et leva sa canne avant de me frapper le crâne avec. Une vive douleur me parcoura alors l'arrière de la tête, douleur qui descendit péniblement le long de mon corps. Mais pourquoi m'avait-il frappé ?! Décidément, les gens s'obstinaient à vouloir gâcher ma journée aujourd'hui !

    - Qu'est ce que c'est que cette curiosité mal placé gamin ? Votre mère ne vous a jamais appris à ne jamais vous adresser à de parfaits inconnu ? M'enfin puisque je vous ai sous la main vous et votre ami, quelques lapins de mon troupeau se sont enfuis, donc attrappez-les ! Et vite !

    Je le fixais tout en me massant la tête. Je me demande ce que pensais Shignen de cette situation. Mais moi je trouvais que les gens avaient une fâcheuse tendance à abuser de ma gentillesse. Poussant un énième soupir, je croisa les bras et jeta un regard interrogateur au vieil homme avant de lui poser une question essentielle :

    Et pourquoi élevez-vous des lapins ? Pourquoi êtes-vous ici ? Et qu'est-ce que nous y gagnions nous deux ?

    Le vieil homme pencha la tête sur le côté, et me flanqua un nouveau coup de canne sur la tête. Mais c'est pas possible je vais l'étriper cet homme ! Puis il me regarda comme si j'étais le garçon le plus idiot de la planète avant de me répondre :

    Gamin... Je suis un cuniculiculteur voyons ! Et je suis un nomade me baladant de village en village, de pays en pays en vendant mes lapins chéris aux personnes en souhaitant un.

    Un.. Cnicul.. Quoi ? Je haussa un sourcil et fixa tour à tour Shingen, puis le vieil homme, puis de nouveau Shigen avec un air d'ahuri. Mais je nageais en plein rêve c'était pas possible ? D'abord une femme qui m'ordonnait d'attraper son chat, alors que je voulais juste m'asseoir sur un banc, ensuite Shingen avec son visage complètement fermé qui me proposait de faire une mission en sa compagnie, et maintenant ce vieil homme qui m'ordonnait d'attraper ces lapins éparpiller aux quatres coins du village ? Mais la vie se foutait littéralement de moi. Tentant de conserver mon calme, je pris ma tête entre mes mains et tenta de reprendre le fil de mes pensées. Mais le vieil homme jugea bon d'en rajouter une couche :

    -Si vous parvenez à me ramener mes lapins sains et sauf, vous aurez une grande récompense !

    Je releva alors brusquement la tête. Une récompense ? Ah, sa proposition devenait enfin intéressante. Je me tourna alors vers Shingen et lui demanda son avis.

    - Qu'est ce que t'en penses Shingen ? Ca peut être considéré comme une sorte de mission non ?

    Puis je lui souris, comme un ninja trouvant enfin un rayon de soleil dans cette journée nuageuse... Et même cette étrange odeur qui m'assallait les narines ne suffira pas cette fois à m'ôter ce sourire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 241
Rang : B+


Message(#) Sujet: Re: Un léger malentendu... [Ft. Inabikari Shingen] Mar 21 Oct 2014 - 2:04

Voila que katsu décida de ne pas chômer et fit tout son possible pour capturer le chat en question, bon je n'allais pas me plaindre personnellement. Je le laissais donc courir après le chat, m'adossant à un mur avec les mains dans les poches. Je fermais les yeux et profitais du moment de calme, si l'on pouvait l'appeler ainsi. Le centre ville juste à côté avec son boucan ne rendait pas particulièrement ses ruelles calme mais enfin, ne chipotons pas sur du détail !

J'ouvrais à nouveau les yeux lorsque Katsu revint avec ce chat, je ne m'attendais pas à le revoir sitôt ni même aujourd'hui. Il me surpris positivement bien que je jugeais toujours la chasse après le chat comme une perte de temps, ma foi s'il y trouvait son plaisir, autant le faire hein ! Au moins il était intéressé par une mission, c'était déjà un bon point bien que je n'étais pas certain qu'il était un shinobi très puissant.
Le pire arrivait lorsqu'il se moquait de moi ! L'envie de l'attraper, le mettre ventre sur mes jambes, lui baisser son pantalon et lui donner la fessée du siècle pour lui apprendre à respecter les gens plus âgés que lui ne manquait pas mais.... Je n'avais pas envie. Imaginez l'histoire que cela allait créer et surtout l'humiliation, il n'allait jamais s'en remettre c'était certain !

De toute façon il fallait rendre cette saloperie de bête à la personne en question pour qu'elle le perde à nouveau, c'était logique hein ! Ma foi, je le suivais donc jusqu'à la vieille qui attendait déjà, à croire qu'elle n'avait rien de mieux à faire que d'espérer qu'un inconnu se bouge les fesses volontairement pour chercher son chat. En tout cas c'était le cas, les gens ici étaient toujours bizarre. Katsu fut interpellé par un homme qui possédait quelques lapins, ma foi s'ils étaient vraiment à lui. Je ne savais pas spécialement pourquoi il était tant attiré par cet homme ou plutôt pourquoi il faisait une fixette sur les lapins.

Ma foi, je le suivais jusqu'à l'homme qui devait être la cause de tous les lapins qui se baladaient actuellement à Konoha pour une raison mystérieuse. Nul besoin de préciser que mes mains étaient toujours dans les poches. J'observais la scène avec beaucoup d'intérêt et ne pu m'empêcher de ricaner lorsque le vieillard lui bottait le crâne à coup de canne bien placée, dommage qu'il ne lui donnait pas une fessée ! Ma foi, on ne pouvait pas tout avoir.

J'avais préféré rester silencieux face à cette situation, Katsu avait tout sous contrôle après tout ! Le vieillard commençait donc à lui raconter rapidement sa vie comme quoi il était un cuniling... euh cuniculiculteur, ma foi un éleveur de lapins quoi mais pourquoi faire simple quand on sait faire compliqué ? Logique de l'Homme !


Le mieux allait venir lorsqu'il nous proposait d'aller récupérer ses lapins, non mais c'était le délire du jour aujourd'hui. Entre la mémé qui cassait les pieds avec son chat qui avait certainement reprit la fuite depuis et le vieillard cuniculiculteur qui voulait en plus nous acheter pour courir après des lapins qu'il n'a pas été fichu de tenir. Avait-il fumé de l'herbe ou quelque chose comme ça ? Non mais il manquait plus qu'il nous demande d'attraper un lapin rose avec une pipe en bouche et nous aurions tous vue aujourd'hui. D'ailleurs comment a-t-il fait pour perdre ses lapins ? Se n'était pas compliqué de les garder dans des cages ! Bref tout ça pour dire que je ne pouvais m'empêcher de soupirer, j'avais l'impression de me retrouver dans un mauvais film.

Je regardais katsu qui réfléchissais en toute sériosité à cette proposition, je le regardais l'air de dire « Sérieux mec? » tout en tirant une tête déprimée. Si on pouvait manger les lapins, je n'allais pas dire le contraire mais là je doutais fort qu'il allait accepter. Je soupirais à nouveau, guère motivé à vrai dire et puis que pouvait-il bien nous offrir ? Il avait intérêt à nous sortir des coffres remplis d'argent car sinon il pouvait bien aller se mettre les lapins où je le pensais, mais trêve de vulgarité. Je pris la parole d'un ton mi-lassé, en fait lassé tout court !

Qu'elle est cette fameuse récompense ? Des coffres remplis d'argent ? De bijoux avec beaucoup de valeur ?
Ne vous avisez pas à venir avec des lapins !


Ben oui, autant mettre le point sur le i directement, je n'avais guère envie d'un ou plusieurs lapins, bien qu'ils pouvaient être mignons ils finiraient forcément dans la casserole ! Mais nul besoin de crier à la peste tant qu'il n'avait pas parlé de sa récompense mais franchement, prendre des shinobi pour des larbins c'était moyen ! Vivement une nouvelle guerre pour que l'on puisse être utilisé à notre juste valeur, ou pas....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Taichou
Messages : 187
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Un léger malentendu... [Ft. Inabikari Shingen] Jeu 13 Nov 2014 - 19:12

    Est-ce qu'il y avait réellement des points positifs dans toute cette histoire ? Enfin ce que je voulais dire, c'était qu'au bout du compte, nous aurions passé notre journée à pourchassé des animaux sans grande valeur. Je fixais tour à tour Shingen et le vieil homme, tout en m'interrogeant d'un air devenant de plus en plus lassant sur l'objectif de cette pseudo mission. Honnêtement, aider les habitants à résoudre des problèmes ne me posaient aucun soucis, néanmoins je devais admettre que j'aurai préféré être employé dans des affaires un tant soit peu plus sérieuse. Je ne pouvais m'empêcher d'esquisser un très léger sourire. Finalement, je comprenais bien l'attitude un peu blasé de mon compagnon du jour.

    Shingen demanda alors ce qu'était précisément la récompense que le vieil homme nous avait promis. Curieux moi aussi de connaitre ce détail, je me tourna vers l'individu en attendant patiemment sa réponse. Celui-ci mit un certain temps à nous répondre, il passait sa main dans sa barbe blanche tout en fixant les lapins qui se trouvaient autour de lui. Qu'est ce qu'il attendait pour nous répondre ? Ce n'était pas comme si j'avais toute la journée.. Enfin si c'était un peu le cas mais bon, je ne pouvais pas me permettre de patienter alors que je pourrai faire des choses bien plus lucratives.

    - Vous attachez bien trop d'importance aux biens matériels jeune homme. Je ne suis pas un homme riche, ni un cambrioleur, je ne peux donc pas vous offrir ce genre de fantaisies. Je ne vous donnerai pas des lapins non plus, j'y tiens trop pour vous les céder sans que vous me les achetiez. Néanmoins, je peux vous offrir quelque chose d'encore plus grand. Mes lapins ne sont pas "normaux". Ce sont des expériences scientifiques. Ils ont été légèrement modifiés et possèdent du chakra en eux, ce qui a en quelque sorte boostés leurs capacités. Alors si vous réussissez la tâche impossible de les attraper, le prestige que vous en tirerez sera gigantesque. De plus, j'accepte de vous donner un objet de grande valeur, mais seulement si vous me ramenez mes six lapins en vie !

    Du prestige ? Un objet de grande valeur ? Ce n'était pas très original tout ça. Mais le fait que ce ne soit pas des lapins normaux m'intriguait beaucoup. Cela voudrait dire qu'il faudra user de nos capacités de ninjas afin de les attraper. Je devais avouer que c'était excitant comme perspective, même si affronter des lapins n'était pas un exploit très glorieux. Je fronça les sourcils en considérant cette fameuse récompense, puis je me tourna vers Shingen afin de recueillir son avis :

    - T'es partant ? Ca pourrait constitué un bon entrainement que d'affronter des lapins modifiés. Sache que si tu refuses, je refuserai ainsi. Une mission est bien plus amusante est intéressant à faire à plusieurs. Et puis on peut gagner un objet rare, qu'en penses-tu ?

    De quoi était capable ce Inabikari ? Depuis notre rencontre, je n'avais encore eu aucun aperçu de ce dont il était capable, j'étais curieux de voir ce qu'il savait faire. Et puis, ce serait un bon moyen de m'entrainer aussi. J'étais un ninja très faible, pour une très bonne raison d'ailleurs : Contrairement aux autres ninjas, je ne me préoccupait pas de mes techniques. Je ne faisais que travailler mon endurance, ma force brute, et ma tactique de combat. J'avais délaissé mon ninjutsu afin de me renforcer physiquement et mentalement. Mais je me devais de maitriser de véritables techniques d'ici peu, sans quoi je pense que Konoha ne me gardera pas longtemps dans ses rangs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 241
Rang : B+


Message(#) Sujet: Re: Un léger malentendu... [Ft. Inabikari Shingen] Jeu 20 Nov 2014 - 0:18

Je regardais l'homme, me prenait-il pour un idiot ? Je devais courir après des lapins modifiés par des scientifiques fous qui se retrouvaient avec du chakra parce que lui était bien trop idiot pour les maintenir dans des cages ? En plus de cela il voulait nous offrir, d'après lui, un objet de grande valeur. On ne savait même pas ce que c'était et espérer que ce fameux objet serve à quelque chose. En d'autre terme, cela allait être un service gratuit pour un parfait inconnu plutôt louche.

Il ne fallait pas oublier le fameux prestige dont il parlait, il n'avait rien de prestigieux à attraper des lapins, modifiés ou non et à moins qu'ils puissent se transformer en démon géant capable d'anéantir le village, nous n'allions rien avoir. Si la chose était si prestigieuse, pourquoi ne le faisait-il pas ? Je ne pouvais m'empêcher de lâcher un soupir, qu'est-ce qu'on ne devait pas entendre parfois ! Un vrai calvaire.

Je regardais Katsu, étonné qu'il me demande si j'avais envie de courir après des lapins. Voulait-il réellement perdre son temps à ça ? Courir après des lapins éparpillé dans tout le village pour un mec que nous ne connaissions pas, pour un pseudo prestige et un pseudo objet de valeur ? Ma foi, s'il le voulait autant pour lui mais moi personnellement, je n'en n'avais pas envie !

Partant pour courir après des lapins pour un prestige inexistant ? Courir après des lapins pour un objet inconnu et espérer que ça va valoir quelque chose ? Soyons honnête, même une merde pourrait nous être offerte....


Je me retournais puis commençais à m'éloigner de la scène, je n'avais pas spécialement envie d'y passer ma vie. Je ne savais pas ce que Katsu comptait faire mais moi je le savais déjà. Je repris la parole.

Je vais rentrer chez moi avant d'avoir un lapin à neuf oreilles et six tête venir nous parler pour nous demander de partir à la quête de la carotte dorée magique..... Nous nous reverrons sûrement un jour katsu.

Maintenant c'était direction maison avant que d'autres choses plus délirantes que les précédentes se passent, je n'avais pas réellement envie de les découvrir davantage. Je n'osais même pas imaginer l'impression que je venais de laisser à Katsu à mon sujet, même si la chose ne m'intéressait pas plus que ça au final.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un léger malentendu... [Ft. Inabikari Shingen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-