N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Une simple reconnaissance pour une Carte [SOLO] [Mission de Rang C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Une simple reconnaissance pour une Carte [SOLO] [Mission de Rang C] Sam 4 Oct 2014 - 16:44

Ordre de Mission:
 

L’Hiver n’était pas la saison que Rakuzan Satochi préférait, pourtant en cette hiver de l’an 10. Sa vie avait prit un tout autre chemin. Auparavant habitué à faire des mission de bas rang, visant à apporter un soutien à la population du Pays du Feu ou de Konoha. Recherche d’animaux, livraison de marchandise , vérification d’équipements, labourage de champs, mais tout ça c’était une temps révolu, il avait depuis le début de la saison hivernale enchaîné des missions plus importantes, où il avait du enquêter sur les des disparitions, protéger une espèce de loup chassée pour de fausses raisons et enquêter sur d’étranges phénomènes qui se produisaient dans un quartier de Konoha.

Aujourd’hui le sujet était une nouvelle fois différent. C’était l’une des forces des missions, on découvrait sans cesse de nouvelles choses et ceci quelques soit le rang de ces dernières. Il y avait derrière chaque mission une enseignement à retenir pour notre progression. Aujourd’hui Sato’ devait partir prendre connaissance d’une région qui serait mal cartographiée d’après les récents rapports de villageois. Un fois sur place il devra établir un rapport assez détaillé afin de pouvoir permettre aux spécialistes de faire au mieux leurs travails.

Son sac à dos sur le dos, Satochi quitta le village de Konoha au pas, bandeau frontal sur le front et tenue habituelle noire sur le dos. La fin de l’hiver approchant à grand pas, il s’était autorisé le droit de laissa sa cape dans son armoire. Sur les sentiers qu’il empruntait les jours nouveaux annonçait déjà la venu du printemps, la légère et fine couche de neige disparaissait pour laisser place à de minces flaques d’eau. Certains animaux commençait à pointer leur museaux et les chants des oiseaux commençait faiblement par se faire entendre.

Le brun avait beaucoup de chance de vivre ici dans ce Pays où les forêt rendaient l’air aussi pur que le cristal. Ici la nature était reine et les shinobis ont depuis la fin de la guerre appris à vivre en communion avec cette dernière.
Il était un vrai régal de marcher à travers le bois qui entourait Konoha. Le Genin se dirigeait vers le Nord. Il avait récemment connu le Sud du pays, il allait connaître à présent connaître sont antipode un peu plus à l’Ouest.
Une légère brise hivernale se faufilait à travers les tronc d’arbres pour venir caresser le le visages du Rakuzan.

Il profitait de ce paysage pour prendre de grandes bouffées d’air frais tout en apprenant à reconnaître les lieux.
Il avait à sa disposition la carte du Pays du Feu, il était donc en mesure de savoir où il se trouvait et c’est pourquoi il savait qu’il se dirigeait vers la rivière Kaiho…


Le petite rivière qui s'écoulait au Nord Ouest du Pays se trouvait à quelques heures de marche de Konoha. Elle tirait sa source du Lac Sennyo près du Temple du Feu, et la Forêt Saigen arborait de ses grands arbres chacune de ses berges sur plusieurs kilomètres. Pour s'y rendre sans difficulté, le Konohajin n'avait cas traverser la Forêt du Feu en allant tout droit une fois le Village du Clan Inuzuka passé par l'Est. Même un enfant pourrait suivre les indications de cette très bonne carte, mais la problématique que la mission donnait était une zone pas inscrite sur la carte, elle serait ainsi beaucoup plus difficile à trouver. Sato' n'avait juste qu'un ordre d'idée de là où elle pourrait se trouver, mais rien de précis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Une simple reconnaissance pour une Carte [SOLO] [Mission de Rang C] Dim 5 Oct 2014 - 2:09


Une demi-journée s'était écoulée depuis son départ de Konoha. Sur les coups de Midi, le Konohajin s'était autorisé une pause repas à l'ombre d'un grand arbre. Un Sandwich adorablement préparé par les soins de sa mère, une gourde d'eau fraîche remplie à raz-bord, le décor était planté pour un repas en plein air. Le ventre plein, l'assoupissement n'avait put être évité. Mais après tout était ce bien grave ? Son Ordre de Mission ne lui imposait pas une retour rapide, au contraire il lui conseillait même de prendre son temps ainsi rien ne l'empêchait de se reposer le dos appuyer contre un arbre pour profiter de l'air pur qu'offrait la pleine nature.

Seulement, la petite sieste se transforma en vrai sommeil, malgré la vétusté de son installation de fortune à même le sol où sa tête reposait sur un tronc bien trop dur pour être associé à un coussin, l'unique lieu, la sérénité qu'il dégageait suffit à bercer Satochi des heures durant, pour finalement le réveiller à la tomber de la nuit, là où la luminosité allait se faire de plus en plus rare, elle offrirait alors aux jeunes yeux du shinobis la pièce de théâtre de la nuit où les petites animaux sortaient enfin pour se nourrir profitant de l'obscurité pour tromper la vigilance des prédateurs. Mais si petit animaux, il y avait, il était logique de penser que les gros étaient également de sortie, sortant de leur sommeil sentant la venue de la chaire fraiche.

Sachant cela, le Rakuzan devait se mettre à l'abri lui aussi, c'était sa première sortie en solitaire à l'extérieur du village, un nouveau cap franchi, mais il devait se montrer à la hauteur de son évolution, et se prouver à soi même qu'il pouvait se débrouiller seul. Ce trop long sommeil était tombé à point nommé. Il n'avait pas l'intention de continuer sa route pendant la nuit. Il serait facile de se perdre dans cette forêt dense, manquant de repère il lui serait ensuite impossible de retrouver son chemin et ceux malgré la carte.
Il trouva alors refuge sur les haut branchages d'un arbre, et écouta en silence le concert donné par les créatures de la nuit jusqu'à ce que le sommeil vienne à nouveau le forcer à fermer ses paupières sereinement.


Le lendemain matin, descendant de son perchoir, il pu se remettre en route en direction du Nord-Ouest, les batteries replient à bloque, mais à la vue de son temps de sommeil de la veille, ce n'était pas une surprise inattendue. Après de nouvelles heures de marche, il finit par sortir enfin de la forêt. Les pleines de verdures s'offraient alors à lui, à partir de ce lieu il devait retenir tout ce qu'il voyait, la zone inconnue se trouvait peut-être dans les environs.

S'enfonçant dans les pleines, il découvrait de nouveau paysages, les pleines du Nord étaient différentes des plaines du Sud qu'il avait pu traverser lors de sa précédente mission, elle était un peu moins vertes, surement du à la longue distance qui les séparaient d'un point d'eau conséquent, ce qui n'était pas le cas des Pleines du Sud qui se trouvait près du Lac Tetsu et de la Rivière Nemuru.
Il était étonnant de constater les différences naturelles géographique à l'intérieur d'un même pays. Mère Nature était vraiment fascinante, cela ne faisait pas l'ombre d'une doute.


Finalement, Sato' arriva finalement au devant d'un point d'eau, et fut alors témoin d'une constatation des plus incroyable. Il se trouvait devant la Rivière Kaiho... Sortant rapidement sa carte de son sac à dos, il voulait vérifier l'exactitude du cap qu'il avait prit et maintenu depuis son départ du village. Mais il n'y avait pas d'erreur, il se trouvait exactement là où il pensait atterrir. Mais pour être honnête il aurait préféré se tromper sur ce coup là car à l'endroit où il se tenait devait se trouver un forêt. Moins dense que la Forêt du Feu certes mais une forêt quand même, avec des arbres quoi ! Or , il n'y avait rien. Pour être honnête ce qui se trouvait tout autour du Konohajin ressemblait plus à un cimetière d'arbre qu'à une forêt. Cette partie de la forêt avait vraisemblablement était coupée, mais d'une manière plus que barbare, les tronc avaient été inégalement coupé présentant des différences nettes. C'était sans aucune doute possible un travail clandestin, bien loin des normes de déforestation qui autorisaient parfois la section des arbres à des fins commerciales, mais là rien ne semblait avoir été fait dans les règles.

Remontant en amont de la rivière il découvrait un peu plus l'étendu de la catastrophe, la forêt avait été rasée sur plusieurs centaines de mètres. Mais de sa position plus surélevée par rapport au plateau des pleines, il pouvait voir très distinctement de la fumée s'échappait dans le ciel. De la fumée qui semblait prévenir d'un village construit au bord de la rivière. Ce village n'était pas sur la carte, Sato' en était absolument certain et un nouveau contrôle de cette dernière fit disparaître définitivement toutes traces de scepticisme.

Quel était ce village au juste ? Une question à laquelle il allait devoir trouver une réponse, néanmoins, ses précédentes questions quant à sa mission commençaient à s'éclairer. Et ses illuminations ne lui disaient rien de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Une simple reconnaissance pour une Carte [SOLO] [Mission de Rang C] Dim 5 Oct 2014 - 13:00


Découvrir un nouveau village, était sujet à de nombreuses interrogations, découvrir un village et une forêt en partie rasée, ça c'était sujet à des constatations accablantes. Ce village et cette forêt, deux points suspects qui méritaient quelques petits éclaircissements.
Du haut de son point d'observation Satochi rangeait son bandeau de Konoha dans son sac. Il ne savait pas ce qu'il allait trouver dans ce village, alors autant être le plus prudent possible et passer pour un simple civil que pour un shinobi en phase d'observation.


Descendant d'un pas serein le long du rivage après une bonne dizaine de minute, le brun arrivait enfin au abord de ce village. Ce dernier était construit en partie sur des pilotis de bois le reste sur la berge.
Le Konohajin ignorait depuis combien de temps ce village était là, toujours était-il qu'il ne figurait pas sur la carte du Pays du Feu, et ça c'était un fait bien étrange. Normalement tout les villages, forêts, rivières et montagnes importantes devaient figurer sur la carte. C'était une règle mise en place pas le Seigneur Féodal or d'après ses premières observations, ce village au bord du Kahio ne ressemblait en rien à un petit village.

Le Shinobi de Konoha effectuait une première ronde, il découvrit un village dynamique, les commerces étaient divers et variés, les restaurants affichaient généralement complets. La population semblait bonne vivante, ils n'étaient pas en manque à en juger par la corpulence des hommes. Les femmes elles se faisaient majoritairement belles, beaux vêtements, produits de beauté tout l'arsenal féminin était présent pour rendre les femmes de ce village pimpantes et présentables.

Plus au niveau de la rivière, un moulin bâtit sur bois semblait tourner à plein régime afin de distribuer l'énergie nécessaire au village, dans ce village, tout les bâtiments étaient par ailleurs fait de bois. La forte probabilité pour que la déforestation concorde avec la création de ce village était de plus en plus évidente. Plus étonnant encore, un pont de bois avait était construit afin de relier l'autre berge, où se trouvait un grand bâtiment mais également ce qui se rapprochait le plus d'une scierie. Une fumée intense se dégageait au dessus de cette dernière provoquant très probablement le nappage de fumée que Sato' avait aperçu plus en amont.

Encore un peu plus en aval de la rivière, un quai semblait avoir été aménagé et une grosse embarcation était en train d'être chargée... chargée de rondin de bois de tailles diverses. Satochi comprenait enfin. Le paysage inconnu qu'avait rapporté un villageois à Konoha n'était en réalité pas inconnu, il s'agissait juste d'une forêt fortement touché par la déforestation ce qui avait logiquement modifier le paysage. Une déforestation qui avait aboutit à la création de ce village et à un commerce maritime de rondin rendu possible grâce à la rivière elle même. Les choses commençaient à s'éclaircir, mais le brun avait encore besoin d'informations avant de retourner au village de la feuille.

Il prit place dans un restaurant de nouilles lorsque son estomac commença à crier famine. Le Chef cuisinier avait l'air particulièrement joyeux, pourtant son restaurant était loin d'afficher le même rendement que ceux de ses voisins. Seul un autre homme enfouit sous son chapeau faisait plus acte de décoration qu'autre chose. Mon repas commandé, je pouvais festoyer tranquillement et la nourriture malgré l'ambiance suspecte qui tournait autour de ce village avait au moins le mérite d'être bonne.
Il était peut-être temps de profiter de ce moment de calme pour en apprendre plus sur ce village.


- Euh ... Excusez moi Chef... Je suis arrivé dans la matinée dans votre village, je suis assez surpris d'avoir trouvé un village ici, pouvez-vous me dire où est ce que je me trouve ?
- Il m'avait semblé ne jamais t'avoir vu dans les environs , tu te trouves à Risōgakure no Sato, où autrement dit le Village des Idéaux, et toi gamin, d'où est ce que tu viens comme ça ?

Le village des idéaux ? Cette appellation était étrange, je devais découvrir de quoi il en retournait.

- Je n'ai pas vraiment de foyer, je parcours le Pays à la recherche des trésors naturels qui s'y trouvent, le village des Idéaux ? Pourquoi un tel nom ?
- Avant... tout les habitants de ce village étaient de pauvre vagabonds et mendiants. Mais sous la direction d'une personne nous avons bâtit ce village afin de pouvoir réaliser nos rêves, nos idéaux ... J'avais toujours rêvé d'ouvrir mon propre restaurant, ici c'est choses faites.

Ce village était donc un lieu de rassemblement de personnes n'ayant pas forcément de chance, sous la direction d'une personne ... Les pauvres sont généralement des proies faciles à la manipulation, ils sont tellement désespérés qu'ils accepteraient n'importe quoi pour un morceau de pain, alors si on leur promettait de réaliser leurs rêves... Il était évident qu'ils ne refuseraient jamais une telle offre.
Sato' devait découvrir qui était cette personne.


- Je comprends... c'est une belle histoire... Vous semblez attaché à cette personne, c'est une personne de valeur cela ne fait aucun doute, aider les plus démunis est un acte noble. Votre village est étonnant, mais comment une telle construction à telle pu aboutir ?
- Oui... Sawano-sama est une personne admirable, il a nous offrir à tous un foyer. Et bien, nous avons prit l'initiative de couper nous même nos arbres pour en faire nos maisons et aujourd'hui notre activité se base essentiellement sur la vente de nos rondins de bois.
- Tu ne crois pas que tu devrais la fermer Ujikita ? Tu sais très bien que l'on a pas le droit de parler de certaines choses à des étrangers.

Le type jusqu'ici silencieux, venait pour la première fois d'ouvrir la bouche et de manière fort peur recommandable, toutefois il semblait être le plus sensé des deux hommes car lui semblait avoir comprit la situation, mes dans ses paroles ce qui ressortait le plus était le souhait d'autarcie que souhaitait adopter ce village. Si le Chef avait donné les noms et les informations clefs, l'homme inconnu avait apporter la conclusion aux observations de Satochi. Ce village était définitivement plus que louche.

- Écoutes moi bien sale gosse. Ici, tout le monde à le droit d'accéder à ses rêves, mais il y a des règles, Sawano gère se village d'une main ferme et toutes infractions à ce règlement est sévèrement punis. Un conseil ne remet plus les pieds par ici.

Il ôta son chapeau pour donner place à un oeil balafré de toute part, après un tel discours, il était facile de s'imaginer ce qu'il lui était arrivé.
A présent tout était clair dans la tête du jeune ninja, ce village, la forêt, Sawano, tout était intimement lié dans une machination illégale. Satochi avait tout les éléments désormais pour rédiger un rapport détaillé de la situation.
Ne se pressant pas pour terminer son repas afin d'éveiller les soupçons, il paya l'addition et s'en alla avec politesse. Il fit très attention sur le chemin de retour, observant s'il était suivit ou non mais il arriva sans embuche à l'orée de la Forêt du Feu. Grimpant toute de suite sur un arbre il poursuivit son chemin en accélérant le rythme sautant de branche en branche. Avant de se poser sur l'une d'elle en sortant un rouleau de parchemin. Il était temps de rédiger son rapport.


Rapport:
 

Enroulant son parchemin après sa rédaction, il le rangea puis rattacha son bandeau frontal avant de rendre la route, il devait arriver le plus vite au village afin de transmettre ces informations.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une simple reconnaissance pour une Carte [SOLO] [Mission de Rang C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-