N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 A la recherche de la Feuille [PV Gekei Pô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 759
Rang : S

Message(#) Sujet: A la recherche de la Feuille [PV Gekei Pô] Mar 7 Oct 2014 - 22:00

Année 11, Printemps.
Pays du Feu, ville portuaire de Shinro et village civil de Hasu.

Le crépuscule bien présent commençait à laisser place à la nuit. Les fleurs dégageaient leur parfum après s'être ouverte grâce au merveilleux temps qui flottait sur le Pays du Feu depuis quelques jours. Le vent était à peine présent et la pluie faisait de timides apparitions sans réussir à rendre un quelconque sol boueux. Les forêts denses de ce pays vivaient en harmonie en cette saison si parfaite pour la nature, les populations s'attelaient à leurs tâches quotidiennes, nul ne prêtait attention aux problèmes du monde, une journée de routine en somme.

Shinro était une ville portuaire située sur le sud-est du pays et c'était généralement ici que venait accoster les bateaux en provenance d'îles éloignées. Les voyageurs désirant visiter les environs se ravitaillaient dans ce village animé par la pêche et les cultures. Il y avait également quelques petits bars. Ceux-ci n'étaient pas forcément dans un excellent état mais on y faisait des rencontres intéressantes et les informations mineures y circulaient aisément. Sensoo Kiru, sabreur et maître forgeron, se trouvait justement dans l'un de ces établissements. Son arme mythique avait été laissée à l'extérieur pour gêner le moins possible et on le retrouvait ainsi accoster au comptoir, saké à la main. Une certaine fatigue se faisait voir sur son visage et pour cause : le jeune homme avait dormi quelques heures seulement durant les deux derniers jours. Il les avait passé en mer sur une embarcation peu confortable accompagné de pêcheurs assez bruyants et de voyageurs inconnus qui ne semblaient pas être des shinobis. Ainsi, il avait décidé de s'accorder une petite pause dans ce village avant de reprendre sa route.
Son but actuel était de retrouver son partenaire et de se rendre au village caché de la Feuille par la suite. Lui et ledit partenaire s'étaient mis d'accord sur l'île centrale du Pays de l'Eau pour se retrouver à Hasu, un village non-loin d'une forêt supposée proche de Konoha. En effet, on le nommait village caché parce qu'il était justement suffisamment dissimulé pour ne pas être trouvé au hasard. D'ailleurs, le sabreur s'était volontairement réfugié dans ce bar pour tenter d'y glaner quelques informations sur le fameux village shinobi.

Après avoir fini d'un trait son alcool, le ninja à la peau mat alla s'intéresser à une partie de bras de fer non loin de lui. Les deux hommes qui s'affrontait tenait ferment la petite table d'une main tandis ce que l'autre était fermement empoignée par celle du concurrent dans un effort particulièrement intense à priori. Les veines de ces messieurs étaient bien visibles sur leurs bras musclés et leurs dents serrées témoignaient de la violence de l'effort. Ils semblaient aussi se connaître visiblement, compte-tenu des remarques taquines qu'ils se renvoyaient sans arrêt. Le jeu plu à Kiru qui souriait pour la première fois depuis longtemps. Il avait aimé ce genre d'épreuves de force auparavant et se demandait si cela était toujours d'actualité.

Homme : « Il veut jouer le jeunot ? »

Une soudaine question l'avait sorti de ses pensées. Cela devait bien faire une bonne minute que le dernier bras de fer s'était terminé par une victoire difficile de l'individu qui venait de s'adresser à lui. Le sabreur parut perdu en premier lieu avant qu'il ne ressaisisse. Son sourire était toujours présent malgré sa récente visite au Pays de l'Eau, il faisait de son mieux pour gérer ses émotions et son remord pesant.

Kiru : « On parie combien ? »

Il avait parlé en s'asseyant à la place du perdant qui était parti se mettre dans la petite foule qui les entourait. Étrangement, malgré son ton enjoué, ses yeux restait d'un froid glacial et le sourire qu'il arborait aurait pu paraître forcé pour quiconque aurait pu réussir à l'observer convenablement.
Le temps passa et au bout de la seizième partie d'affilée, avec neuf victoires pour l'ex-Kirijin, celui-ci décida d'abandonner la compagnie bien enivrée pour aller trouver le repos dans une auberge non-loin de là. Il avait pu apprendre quelques informations à propos du village caché de la Feuille et comptait les utiliser pour parvenir à son but.
Le réveil fut moins pénible que Kiru le craignait. Le soleil se levait à peine lorsqu'il se mit en marche. Avant de quitter la ville portuaire pour de bon, il décida de se remettre à neuf. Il troqua donc ses vêtements abîmés par le temps et les combats contre de l'équipement en parfait état. On le retrouvait donc vêtue de son habituelle panoplie obscure avec un manteau long muni d'une capuche, couvrant un débardeur blanc ainsi que d'un pantalon de combat noir et accessoirisé de multiples moyens pour ranger sa grande liste d'armes blanche en tout genre.
Son air froid avait repris place sur son faciès, comme si le sourire qu'il arborait la veille n'avait été rien de plus qu'un moyen de soutirer quelques mots à des ivrognes trop alcoolisé pour se rendre compte que Kiru n'avait pratiquement rien bu et que ses quelques défaites relevaient simplement de son principe pour parvenir à ses fins. Il avait donc appris vers où se diriger une fois le village de Hasu franchit. Le sabreur en parlerait à son allié et ils réussiraient certainement à trouver ce qu'ils cherchent. Et puis, une étrange idée avait mûrie depuis son départ de l'ancien village caché de la Brume, une idée qu'il lui fallait partager au plus vite.
Ainsi, l'homme à la lame noire reprit sa route. Il ne croisa pas grand monde et allait à une vitesse difficilement réalisable pour un civil quelconque. Le temps qu'il avait passé au bar n'avait pas été celui utilisé sur les routes et il était hors de question qu'il retarde qui que ce soit. Au fond de lui, il avait hâte d'arriver à Konoha, sa soif de réponse devait être étanché au plus vite pour apaiser sa colère grandissante d'heure en heure.
Au total, il lui fallut un peu plus d'une journée pour atteindre le village suivant, son point de rencontre avec un autre Kirijin. La nuit s'était donc installée une nouvelle fois et Kiru était satisfait de son parcours et se rendait donc un peu à l'écart de Hasu, là où quelques arbres permettaient à la fois discrétion et sécurité dans la pénombre grandissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1086
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: A la recherche de la Feuille [PV Gekei Pô] Sam 11 Oct 2014 - 16:11

La première étape de mon plan débutait à peine, j’avais fort heureusement retrouvé l’un de mes compagnons de mon clan : Asagoro, le Gekei du gorille. Un homme un peu dur caractériellement, mais avec une force non négligeable et une loyauté que peu de gens possédait. Alors que j’avais pris le bateau pour rejoindre la ville portuaire de Shinro, j’avais planifié les quelques mois qui viendraient, mais tout d’abord, je me devais de retrouver les deux Gekei qui étaient avec moi lors de la prononciation du pacte des marais. Je me devais de réunifier le clan, et je ne pourrais pas y arriver sans la tête du clan. A part moi, il ne manquait que deux autres membres, Soranamida et Masashi. Cependant, s’ils s’avéraient mort ou introuvable malgré mes recherches, je ferais en sorte de prendre la tête du clan afin de faire de ma famille l’une des plus puissantes de cet âge. Dans ma courte vie, j’avais vu de nombreuses personnes, et beaucoup de famille qui se déchiraient les uns les autres pour l’ascension au pouvoir. Cependant, si nous nous unissions, nous pourrions devenir l’une des plus grandes puissances claniques et ainsi imposer notre volonté, ou du moins, à défaut de pouvoir imposer notre volonté, notre voix aurait un poids non négligeable pour les autres clans et les grandes nations.

Mais pour le moment, je devais me concentrer sur les évènements à venir. Avec mon compagnon ex-Kirijin, nous avions pris la décision de rendre visites aux grandes puissances afin de connaître la vérité sur la désolation de Kiri, et les mieux placés étaient bien évidemment les têtes des grandes nations. J’avais rejoins Kiru car je savais pertinemment qu’il le ferait avec ou sans moi, mais cependant, avoir deux anciens hauts gradés qui se présentent devant un village en exigeant voir le maître des lieux à forcément plus d’impact qu’une seule personne. Moi, j’avais toujours fais attention à rester discret dans mes relations avec les autres nations, car je vouais mes armes plus sur l’information et la discrétion que sur la force. J’étais donc entrain de penser que personne ne me reconnaîtrait au sein de Konoha, ou du moins, très peu de personnes. Je ne m’étais moi-même jamais rendu au sein même de Konoha, mais je savais que cette fois-ci, mon passage.. Notre passage aurait un impact au sein du village de la feuille. Cependant, au vue des objectifs qui nous liaient l’ancien chef des épéistes et moi, je me demandais si les réponses de l’Hokage ne seraient pas d’un goût amère..

Quoi qu’il en était, après le bateau, j’arrivais dans la petite ville de Shinro, je descendis du bateau et je scrutais attentivement les environs afin de repérer les lieux, de connaître un minimum l’aménagement des lieux, les gens qui y habitaient, ce qu’on pouvait trouver comme commerce ici et j’en passe.. Je faisais ça tout le temps, et grâce à ça, j’avais emmagasiné un nombre incroyable d’informations sur des lieux, des gens. J’avais des connaissances dans beaucoup de domaines et je m’en servais comme d’une arme pour servir mes intérêts. Sans attendre, dans ma combinaison noire à capuche, j’effectuais avec discrétion quelques mudras avant de sortir ma main à l’extérieur, paume vers le ciel, sans lever le bras. J’attendais la pluie, puis je levais les yeux vers le ciel avant qu’une soudaine pluie assez lourde ne s’abatte sur tous le pays. Le ciel s’assombrissait légèrement alors que cette pluie. Je fermais les yeux, fixe, me concentrant sur les sensations que j’avais, lorsque je le repérais enfin. Oui, cette pluie était de mon fait, une technique de pluie qui s’abattait sur tout le pays, afin de repérer le chakra.

Sans attendre, je me ruais en direction du chakra, en courant, je le sentais plus précisément sur le chemin en direction du centre de Hi no kuni. Je dépassais donc le village de Shinro pour rejoindre mon allié, ex-chef des épéistes de la brume. En quelques heures, je rattrapais ma proie, j’arrivais près du village de Hasu tout en continuant mon chemin. De temps en temps, j’activais ma technique pour repérer les différentes positions de Kiru. Je dépassais le village de Hasu avant de rejoindre la dernière position de mon compagnon. Dans les arbres, je le vis dans un coin, il s’était mit à part du village, voulant très certainement un peu de discrétion. Afin qu’il ne soit pas repéré par trop de monde. Quand à moi, mis à part les marins et les quelques dockers que j’avais vu sur le port du village de Shinro, j’avais fais en sorte de dissimuler ma présence aux yeux de tous. N’oubliez pas ! Moi, je travaille dans l’ombre !

« Tu vois, je t’avais bien dit que je retrouvais toujours mes proies. Dis-je avec un sourire taquin en tombant de l’arbre sur le sol, surprenant très certainement mon homologue. Comment s’est déroulé ton voyage ? Sans encombres ? »

Je faisais une courte pause, regardant à gauche et à droite afin de vérifier si nous étions bien seuls. Dans tous les cas, tous mes sens étaient aux aguets, j’avais certes désactivé ma technique faisant tomber la pluie sur tout le pays, mais j’avais encore de nombreuses capacités et facilités pour la sensorialité. Si quelqu’un arrivait, j’en serais rapidement informé. J’enlevais ma capuche de ma tête afin de dévoiler mes longs cheveux blonds et mon regard de glace. Il fallait que lui et moi parlions de nos objectifs, de la façon dont on allait s’y prendre pour entrer dans Konoha, de la façon dont nous allions poser nos questions, sans attirer ni les soupçons ni les foudres de la feuille. Nous avions déjà certainement un grand nombre d’ennemis, car la nation de Kiri ne s’était pas détruite seule, il ne fallait donc pas agrandir ce nombre d’adversaire. Je reprenais alors sur un ton un peu plus formel et sérieux.

« Dis moi ce que tu as clairement en tête Kiru.. Obtenir des réponses est une chose, mais que comptes tu faire après ? La vengeance de Kiri est un objectif noble auquel je me joindrais avec le plus grand des plaisirs mon ami, mais il faut définir la façon dont nous allons nous y prendre, envisager toutes les possibilités. Si c’était justement la faute de Konoha ? Qu’ils étaient responsables du génocide des Kirijins et de la destruction de Kiri, que comptes tu faire ? Attaquer l’Hokage ? J’ai eu tout le temps d’y penser sur le chemin pour te rejoindre. Il faut être prudent, ni toi ni moi n’avons désormais le soutien de toute une nation. Malgré mes quelques relations restantes, nous sommes seuls, il faudra donc prendre des précautions supplémentaires. Dis moi, comment vois-tu la chose ? » Concluais-je. J’étais un stratège, et retrouver Asagoro m’avait rendu plus lucide que lorsque j’avais découvert Kiri, je retrouvais mes aptitudes stratégiques et tactiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 759
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: A la recherche de la Feuille [PV Gekei Pô] Dim 12 Oct 2014 - 19:18

L'obscurité du matin naissant était plutôt reposante pour le sabreur. Il s'était adossé à un arbre non loin de Hasu, la seule zone résidentielle sur quelques kilomètres à la ronde et attendit patiemment son nouvel allié. Une pluie soudaine s’abattit quelques instants plus tard et l'expérience de Kiru lui permettait de comprendre qu'il s'agissait d'un usage shinobi. Qui se permettait donc de sonder les environs ? Était-ce l'attendu, ou une menace ? Le jeune homme commença alors à faire les cent pas et écoutait la pluie... Oui c'était cela, il écoutait cette douce mélodie dans la nuit noire en contemplant la zone herbeuse qui l'entourait. Le temps parut extrêmement long et ce fut seulement lorsqu'il crut entendre une perturbation dans la tombée de l'eau qu'il s'arrêta de marcher. La seconde qui suivie fut accompagnée par un bruit sourd dans son dos. Pô venait de sauter de l'arbre sur lequel il s'était reposé plus tôt. Son arrivée ressemblait fortement à sa première rencontre avec Kiru par sa soudaineté presque inquiétante pour le sabreur.
Cette fois-ci, un sourire barrait son visage si froid habituellement. Le jeune homme à la grande lame sourit aussi sur le coup, un visage familier était toujours réconfortant. Il répondit brièvement à ses premières questions concernant son avancée dans le Pays du Feu et ne prit pas compte de sa première remarque. Kiru n'avait rencontré aucun problème en particulier sur son trajet après tout et il n'allait pas gaspiller du temps à expliquer l'inutile. La pluie s'arrêta bientôt, confirmant la théorie de l'ex-Kirijin quant à un éventuel sondage de la zone, il ne dit rien à ce propos et observa que Pô était très attentif à l'environnement. Sur ses gardes, le Gekei guettait le moindre mouvement environnant et le sabreur esquissa à nouveau un sourire lorsqu'il le constata. S'en suivit alors d'une longue déclaration de la part du zoomorphe, il voulait que tout soit mis au point dès cet instant. Le sabreur réfléchit quelques secondes avant de répondre et finit par expliquer ses ambitions dans un ton calme.

Kiru : « Mon but est de collecter un maximum d'informations sur les responsables de la disparition de Kiri. Effectivement, s'il s'avère que c'est l'un des villages que nous comptons visiter, l'affaire risque de se compliquer un peu... Mais je pense que si cela avait été le cas, le pays de l'Eau aurait été occupé par les vainqueurs. Après je ne suis sûr de rien. »

Il se tut une première fois. Kiru avait annoncé la couleur bien rapidement, il n'avait en aucun cas le désir de se battre dans l'immédiat et réservait sa rage profonde pour les auteurs de la catastrophe Kirirjin. Il proposa alors de commencer leur chemin vers Konoha en indiquant la direction qu'on lui avait conseillé. Ainsi, il se dirigeait avec Pô vers l'ouest par rapport à Hasu et le duo finit par arriver au lac qu'ils traversèrent pour atteindre la forêt prochaine. Le soleil avait eu le temps de pointait le bout de ses rayons et l'humidité surtout causé par la récente pluie artificielle rendait l'environnement frais et agréable. Le jeune homme tendait l'oreille, il ne voulait pas être surpris par une patrouille de la Feuille car à son sens il ne se trouvait ni en territoire allié, ni en territoire ennemi, la prudence était donc de mise. Il finit par reprendre la parole et cette fois, son regard parut flamboyant, comme s'il brûlait de colère seulement à la simple déclaration qu'il allait entreprendre.

Kiru : « En fait... J'ai un autre objectif. Je voudrais connaître la position des villages ninjas pendant la suppression de Kiri. Savoir quel soutient avait eu notre village, connaître l'intérêt des autres pendant ce funeste moment. Plus simplement, je tiens à classifier les shinobis : il y aura mes ennemis d'un côté... et les autres de l'autre. »

Un vent léger accompagna la fin de sa dernière phrase. Il avait volontairement omis de parler d'amis car pour lui cette notion ne valait plus grand-chose à l'heure actuelle. Ceux qui étaient proches de lui il y a longtemps étaient morts ou disparus désormais. Seul Pô pouvait peut-être représenter une forme amicale pour le moment, le cœur meurtri de Kiru lui interdisait de s'attacher à quiconque et cela pour une période indéfinie. Toutefois, le sabreur avait décidé de faire part d'une idée qui avait germé en lui depuis son départ de son ancienne terre. Une idée saugrenue, presque folle...

Kiru, arrêtant sa marche : « Pô... Voudrais-tu te battre au nom de la patrie ? Voudrais-tu réellement te lier à moi pour cette cause ? Je sais que ça peut paraître étrange comme demande mais, il est d'une importance capitale que l'on soit en parfait accord et cela ne peut se faire qu'à travers ce genre de décision... »

La création d'une organisation se mettait lentement en place. Une organisation liée au sort de Kiri, au désir de reconstruction ainsi qu'à celui de vengeance. Elle se nommerait... Jikoku. (la Patrie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1086
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: A la recherche de la Feuille [PV Gekei Pô] Mer 15 Oct 2014 - 12:58

J’étais là, debout, face à mon homologue. J’étais fortement amusé de la réaction de mon compagnon face à ma pointe d’humour sur mes talents de chasseurs lorsque j’avais fais irruption à ses côtés, alors que le monsieur était entrain de m’attendre bien tranquillement adossé à un arbre. Mais malgré ça, je ne pensais pas qu’il avait relâché son attention, il avait très certainement prit des dispositions pour assurer sa sécurité. Cependant, je n’avais pas eu à m’en soucier, nous étions inconnus de tous, beaucoup nous pensaient certainement morts, donc la seule personne pouvant être sur ses traces, ce ne pouvait être nul autre que moi. En un mudras, je mis alors cesser cette fine pluie qui m’aidait à détecter tous les chakras environnants. J’attendais donc patiemment que mon binôme ne se décide à répondre à mes interrogations, il le fallait afin que nous puissions continuer – ou non – sur la même route, sur le même chemin de la vengeance.

Après quelques instants de réflexions, il me répondit enfin, me répétant ce qu’il m’avait déjà dit lorsque nous étions au sein de l’archipel de la brume, qu’il se devait de chercher et de trouver des réponses sur l’origine et les responsables de la désolation de notre cher nation brumeuse. Bien entendu, c’était aussi mon objectif principal, mais mes mots semblaient tout de même avoir eu un certain impact sur l’épéiste qui prit alors en compte a situation dans laquelle c’était un village shinobis qui était responsable de la destruction de Kiri. Celui-ci m’avoua que dans ce cas là, ce serait plus complexe, mais qu’il pensait que si ma supposition était exacte, le pays vainqueur se serait contenté d’annexer la pays vaincu et non de la réduire à néant comme c’était le cas. Il était vrai que les dires de Kiru étaient plus logique, car le pays vainqueur pourrait profiter de son annexion sur l’autre village pour le mettre à sa botte, tirer profit de son économie et des forces militaires restantes, alors que détruire complètement la nation serait bien mal vu de la part des autres nations, car un homme pouvait comprendre une guerre, aucun homme ne tolérait un génocide comme ça avait été le cas pour Kiri.

A cette pensée, je sentais que mon cœur pesait lourd dans ma poitrine, qu’il noircissait, que mes yeux devenaient plus glacés qu’ils l’étaient déjà. Nous vivons actuellement des jours sombres, et je ferais en sorte en compagnie de l’ancien chef des épéistes de remplacer cette obscurité par une lumière aveuglante, lumière engloutissant tous les hérétiques et les responsables de choses aussi atroces. Mais brève de projets, je me concentrais de nouveau sur les dires de mon compagnon, qui continuait alors de parler, répondant toujours à mes questionnements. Il me dévoila qu’il souhaitait savoir la position des autres nations au moment de la destruction de Kiri. Ces mots firent tilts dans mon esprit, je me rendis compte que Kiru voulait non seulement punir les responsables, mais aussi l’inaction des autres pays face à une telle cruauté, face à une telle horreur. En gros, il voulait savoir qui doit vivre et qui doit mourir. Finalement, la noirceur de mon cœur était semblable à celle de Kiri, lui maitrisait et faisait en sorte de dissimuler toutes ces émotions, mais son cœur était meurtri, son âme déchiquetée face à cette tragédie qu’est la désolation de Kiri. Je baissais mes yeux légèrement en pensant à ce que ces mots voulaient dire, Kiru s’en prendrait au monde entier..

Puis je soulevais ma tête lentement alors que Kiru me faisait une proposition, il me demandait de me battre pour la patrie, de me battre à ses côtés pour cette cause plus que juste. Je me demandais justement quand est ce que nous en arrivions ici… Nous avons les mêmes objectifs, la même noirceur dans nos cœurs et la même blessure à la vue du champ de cendre qu’était autrefois le village de la brume. Lui et moi pourrions former une équipe, une équipe redoutée de tous, regroupant l’ex-chef des épéistes de Kiri et l’ex-chef des forces spéciales de Kiri. Cette idée me fit sourire, je lançais un regard complice à mon compagnon alors que je tendais mon bras afin qu’il puisse le saisir. Cela voulait dire que désormais, je considérais Kiru comme mon meilleur allié. Je ferais donc en sorte de faire profiter à l’épéiste mon réseau d’informateur, et lui de sa force. Un binôme qui ferait beaucoup de dégâts. Qu’importe qui se trouvait derrière la chute de Kiri, ils en payeraient le prix. De plus, qui sait, si je retrouvais Michiki, je le ferais intégrer cette équipe, ainsi que d’autres alliés éventuels, formant donc une organisation secrète, ayant pour objectif de réduire à néant les responsables de la désolation de Kiri.

« Compte moi parmi tes plus chers alliés mon ami ! Nous avons les mêmes objectifs et je mettrais toutes mes forces pour atteindre nos buts. J’ai mis en place pendant de longues années un grand réseau d’informateurs, je le mettrais au service de cette cause. Toi et moi pourrions faire tourner la balance de ce monde, nous ne sommes pas les plus faibles, pas les plus inconnus, j’ai encore beaucoup d’alliés dans ce monde, nous irons loin mon ami ! Nous irons loin.. » Dis-je toujours avec le bras tendu, attendant qu’il s’en saisisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 759
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: A la recherche de la Feuille [PV Gekei Pô] Sam 18 Oct 2014 - 13:06

Kiru avait vidé son sac. Il avait dit tout ce qu'il comptait faire à Pô et lui avait même proposer de se joindre à lui pour réaliser ses objectifs. Le zoomorphe semblait également avoir le même genre de but et le sabreur l'avait perçu lors de leur rencontre glaciale sur l'ancien territoire de la Brume.
Ainsi il ne s'était trompé lorsqu'il fit sa proposition et le Gekei accepta en laissant paraître une pointe d'ambition dans la voix. C'était exactement ce que recherchait Kiru, des personnes ambitieuses animées par des désirs profonds, il n'était pas question d'être mal accompagné pour cette quête, les enjeux lui tenait trop à cœur pour les partager avec un individu sans réelle motivation en ce qui concerne le possible avenir du village caché de la Brume. Il sourit lorsque son interlocuteur eut terminé sa déclaration et lui serra la main dans un élan d'espoir. Leurs yeux semblable par leur froideur se croisèrent et ce fut comme s'ils comprirent sur le moment qu'ils allaient êtres les meilleurs soutiens l'un pour l'autre dans les mois qui allaient suivre. Ils décidèrent de se mettre en route à la recherche du village caché de la Feuille et le jeune homme aux cheveux blancs ne tarda pas à faire part de ce qu'il avait pu découvrir lors de son aventure précédente dans la ville portuaire.

Kiru : « Bien... D'après les informations que j'ai obtenu, Konoha se situerait quelque part dans l'Est de notre position. Il faut qu'on traverse le lac en premier lieu à une centaine de kilomètres d'ici. »


Il se mit à marcher pendant qu'il parlait, le temps était venu pour le duo d'anciens ninjas de la Kiri de faire réellement route vers les réponses qu'ils avaient hâte d'entendre. Kiru se souvenait de ce qu'il avait entendu, il avait fait attention à faire vérifier les informations récupérées en les recoupant au cours de plusieurs conversations avec des personnes toujours différentes. Cela avait été un travail plutôt pénible pour lui qui n'avait plus la patience d'antan mais il avait tout de même réussi à se créer une base de données solides sur la Feuille. Il poursuivit donc ses explications sans plus attendre, la chemin semblait déjà bien long à mesure que ses explications arrivaient.

Kiru : « Une fois le lac franchi, on aura encore une bonne centaine de kilomètres à parcourir pour arriver aux alentours du Temple de Kyûbi. D'ailleurs, il faudra faire attention dans ce secteur, il est assez bien surveillé d'après ce que je sais... Et donc, une fois ce point franchi, tes capacités de senseur nous seront très utiles puisqu'on m'a seulement dit que le village était plus ou moins au nord du temple dans un énorme rayon d'environ soixante-quinze kilomètres... »


Il se tut un moment alors que le lac était déjà visible dans la pénombre. Si ses informations étaient exactes et que les qualités sensorielles de Pô n'étaient pas usurpés, ils arriveraient à l'endroit prévu probablement d'ici deux, voire trois jours. Kiru n'excluait pas la possibilité de tomber sur des Konohajins et il se tenait d'ailleurs prêt au cas où il serait confronter à cette situation. Avant de prendre la direction qu'il avait choisi, il se retourna un moment pour s'adresser au Gekei.

Kiru : « Est-ce que cet itinéraire te convient ? »

Maintenant que Pô avait décidé de l'accompagner, le jeune sabreur voulait que les décisions soient prises d'un commun accord sinon il ne valait même pas la peine de poursuivre leur chemin ensemble. Désormais, ils devaient agir de concert pour se faire entendre et l'intention de Kiru était résidait bien en ce point : se faire entendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1086
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: A la recherche de la Feuille [PV Gekei Pô] Sam 18 Oct 2014 - 13:49

Après avoir tendu ma main droite, tout en fixant de mes yeux aux pupilles glacés le regard de mon homologue de l’ex-Kiri, celui-ci m’attrapa le bras, affirmant de ce fait être mon frère d’arme, un homme qui serait mon meilleur allié aujourd’hui et demain. Je savais parfaitement, et un petit sourire se dessinait sur mon visage lorsque je pensais à l’impression qu’aurait les Konohajins en voyant arriver deux silhouettes ayant le chakra d’un shinobis de haut rang, et ce n’est pas peu dire. A nous deux, nous représentions une source intarissable de problèmes et de danger, mais pour les meilleurs joueurs d’échecs, nous pouvions aussi représenter les meilleurs atouts, les fou, capable de se déplacer sur les cases d’une façon qui n’est pas permise aux autres pions. Je saisis fermement le bras de Kiru pendant quelques instants avant de le relâcher. Je sentais de la sincérité dans son regard et.. « Serait-ce une pointe de soulagement.. ? » pensais-je tout bas. Il était vrai que seul, cela aurait été difficile, même pour une personne aussi puissante et influente que l’ancien chef des premiers épéistes de la brume.

Alors que je relâchais son bras, mon homologue changeait totalement de sujet, reprenant alors les affaires qui nous tenaient occupées en ce jour et depuis le début de la semaine. Sans attendre, il me parla directement de l’itinéraire qui serait le nôtre pour les centaines de kilomètres à venir, il précisa que Konoha devait se situer à quelque part à l’Est. J’approuvais d’un simple hochement de tête, il avait raison, c’était à l’Est, car lorsque j’avais utilisé la technique de pluie pour localiser mon interlocuteur, j’avais aussi amassé pas mal d’informations et de signatures de chakra dans les environs, et les plus grosses se concentraient à l’Est, preuve qu’une grande nation devait se trouver dans cette direction. Nous nous mirent ensuite en route alors que Kiru continuait de m’expliquer le chemin pour nous rendre dans la capitale du pays du feu. Nous allions tout d’abord arriver au temple de Kyuubi après avoir franchit un lac. Je suivais avec précision les dires de Kiru, tout en intégrant tout dans ma mémoire.

Cependant, il avait raison, il fallait faire attention au niveau du temple de Kyuubi « et pas que » pensais-je, car nous n’étions pas du pays, et nous ne connaissions pas encore la situation de Konoha face à la destruction de Kiri. Une possibilité était que Konoha soit la cause de la désolation de la brume, même si j’en doutais fort et que les shinobis de la feuille nous attaquent à vue. Je ferais donc la part de mon travail pour éviter tout cela. Après les dires de Kiru, celui-ci me demanda si l’itinéraire qu’il venait de proposer me convenait. Cependant, j’eu un petit sourire non dissimulé tout en remettant correctement ma capuche sur ma tête, couvrant presque tout mon visage. J’effectuais quelques mudras avant que l’air ne devienne humide. Une nouvelle pluie très fine tombait de nouveau sur le pays du feu. Mon travail était de traquer, de prévoir et d’éviter que l’on se fasse prendre dans une attaque surprise. Mon simple sourire et l’activation de ma technique aurait du suffire à Kiru pour comprendre ce que je voulais faire, mais je pris tout de même la parole.

« Je vais couvrir notre route, je suis désolé de ne pas faire la route avec toi, mais ce n’est pas à toi que je vais apprendre les dangers d’une embuscade. Je ne remplis que mon rôle – dis-je en esquissant un nouveau sourire -. On se retrouvera juste avant le temple de Kyuubi. » Puis d’un saut, je disparus dans la cime des arbres.

RP CLOS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

A la recherche de la Feuille [PV Gekei Pô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-