AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Une petite faim ~ Myrdhal-Jackal ~ [RP libre en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 27
Rang : C


Message(#) Sujet: Une petite faim ~ Myrdhal-Jackal ~ [RP libre en cours] Jeu 9 Oct 2014 - 21:37



Lorsqu'il passa le seuil harmonieusement décoré de boiserie et de quelques fleurs suspendues, la lumière du soleil lui brûla les yeux de son étincelle aveuglante. Pour se protéger de l'agression naturelle, le jeune homme qui sortait de la bibliothèque interposa instinctivement sa main devant ses yeux plissés. Un petit air de gêne mêlé a de la surprise pouvait se lire sur son visage, l'attaque fourbe du soleil n'avait eu que pour effet de faire crisper son visage un court instant, avant de le laisser reprendre son chemin. C'est là l'effet qu'il connait bien après avoir passé une mâtinée entière à l'une de ses activités favorites : Lire des livres de poésies. Il était donc habitué, mais cela ne semblait pas l'empêcher de continuer, de plus, l'éblouissement du soleil représentait qu'une faible incommodité face à son plaisir hebdomadaire. Ses pas le guidèrent jusqu'au centre du village. Les pensées encore dévouées à sa mâtiné passée, récitaient dans sa tête les meilleures passages des livres qu'il avait lu. D'après les bonnes odeurs de nourriture frit et autres merveilles qui emplissaient ses sens de délicieuses saveurs, le centre-ville n'était plus très loin. Le son urbain d'une ambiance sociale qui se faisait entendre de loin, commençait à se rapprocher au fur et à mesure des pas qu'il faisait. Comme pour se rassurer d'une chose, sa main gauche effleurait sa sacoche arrière pour en déduire le contenu. Ça ne se voyait pas vraiment sur son visage masqué d'une cagoule beige clair, mais il avait échappé un sourire en constatant que le livre qu'il avait acheté se trouvait toujours à sa place. Quant à sa main droite, elle se posa ensuite sur son ventre dans l'espoir de camoufler un gargouillement. En vain.

Le ninja de konoha vêtu de noir à l'image de son surnom, sentait enfin son supplice se calmer quand il aperçut une ruelle dominée par la présence de plusieurs restaurants. Bien décidé d'apaiser sa faim, la même qui l'avait forcé à sortir de sa bibliothèque, il s'avançait dans la rue aux mile parfums. Jugeant du regard et à l'odeur, lequel de tous ces restaurants ne lui ferait pas regretter le voyage. Il avait presque totalement parcouru la rue dans toute sa longueur, jusqu'à qu'une cantine attire son œil et le stoppe dans sa démarche. Pas de doute, il allait déjeuner ici. La magnifique façade rouge et orange qui faisait agréablement songer à de la nourriture chaude avec de puissantes saveurs, avait retenu son attention, mais c'était aussi par rapport au nombre de client qu'il avait fait son choix. Il s'agissait surement de l'un des plus appréciés de la galerie et, peut être même du village qui sait. En tout cas, il avait trop l'estomac dans les talons pour faire son difficile et refuser un repas, surtout qu'il avait même de quoi se payer un dessert. Sans plus attendre, Myrdhal pénétra sous le hall de l'entrée en poussant la porte. L'aire y était aussi frais que dehors, pour la bonne et simple raison que le fameux hall n'était que la face décorative d'une terrasse. Un véritable trompe oeil dont il sera plus prudent à l'avenir. Ce manque d'observation ne s'était pas non plus montré désagréable, car en effet manger dehors en plein aire et, caché du soleil grâce à l'ombre des bâtiments était apaisant. Il n'avait plus qu'à attendre qu'un gérants du restaurant arrive à sa rencontre pour prendre sa commande, imaginant déjà en salivant ce qu'il choisirait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1137
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Une petite faim ~ Myrdhal-Jackal ~ [RP libre en cours] Ven 10 Oct 2014 - 18:49

Voilà une dizaine de jours que je suis arrivé dans ce village. Mon commerce marche bien et je commence à avoir des fonds. Konoha semble même m'avoir pris sous son aile. Cela de fait, je prends cela comme une philosophie. Moi nourrissant les villageois, eux me donnent un lieu où je peux exercer mon talent. Enfin cela n'est qu'une étape dans mes grands projets. En pensant que j'ai pris deux jours pour évaluer les lieux, les autres journées furent des journées non-stop de travail. La journée étant faite pour la restauration quand les journées de travail bien chargé furent fini, je reprends la tache sur diverses choses comme trouver mes ingrédients ou même trouver du personnel compétent pour mes idées d'empires commercial. Ce village regorge d'incroyable talent. J'en suis agréablement surpris, surtout quand je me mets à voir dans le lot des habitants, une connaissance. Un de mes anciens collègues de cuisine. L'un de ceux ayant travaillé avec moi dans le restaurant de Shimo no Kuni. Dix années passèrent la dernière fois que je l'ai rencontré et ma surprise quand ce dernier me reconnut, elle fut plutôt grande. Dans un sens par rapport à ma jeunesse je n'ai pas vraiment beaucoup changé. Toujours se même teint pale et cette tenue noire qui me fait plutôt mon charme. Je le regarde toujours aussi calme que dans mon habitude puis dit à ses salutations:

Bonjours ça fait un moment. Que fais-tu ici?

Ben écoute, je travaille maintenant à Konoha depuis quatre années. Je travaille pour un patron dans la ruelle juste là. Hé toi?

Ben, disons que je tiens un restaurant ambulant. Je commence ainsi avant d'avoir mon propre restaurant.

C'est vrai? Ben viens avec moi. Mon patron va avoir ça retraite dans quelques mois. Si à cette période-là tu arrives à avoir les fonds ou à t'arranger avec lui qui sait, tu auras peut-être à ça retraite le restaurant dont tu cherches.

Cela peut être intéressant je te suis.

Voilà comment de ma première journée de repos je passe à voir si une affaire pourrais m'être intéressante pour mon avenir. Entrant donc dans un restaurant avec une enseigne rouge. Je regarde les lieux qui semblent plutôt agréable. L'établissement semble réputé et au fond il semble même avoir une terrasse plutôt discrète. Le lieu idéal en somme. Cependant dans ce genre de cadre souvent l'établissement demande une somme des plus impressionnante. La raison étant que la réputation déjà faite et ce que dégage le lieu rend ça valeur plus qu'importante. De là mon ami d'enfance se met à me présenter. Je salue l'homme qui semble d'un certain âge, puis lui dit:

Bonjours vous en avez un bel établissement. J'en suis jaloux.

Bonjours, je vous remercie je suis Kateroshi Yamata.

Bonjours patrons, voici Jackal, je vous en ai un peu parler, vous savez l'enfant qui travaille avec moi à Shimo no Kuni. C'est lui.

Ha celui qui cuisine avec des scalpels. Ravie de te rencontrer.

De même.

J'ai parlé de votre envie de vendre votre établissement à Jackal..

Oui, mais au vu de l'établissement j'ai peur de ne pas avoir les fonds suffisants et cela même dans six mois.

Ha, ha. Oui je cherche à vendre mon établissement , mais si je trouve un homme sachant gérer mon établissement je pourrais faire une proposition plus intéressante. Vous savez à mon âge l'argent n'est plus le plus important vous savez et j'ai tant mis dans ces murs que le voir s'arrêter en même temps que moi me ferait beaucoup de peines.

Cela donc peut m'intéresser. Je vous propose si vous le souhaitez que je vous montre se que je sais faire, que se soit dans la restauration comme dans le service ou n'importe quel autre domaine.

D'accord. Une semaine, je vous payerai votre travail et si vous êtes à la hauteur on parlera du prix à ma retraite.

Marché conclu.

Une semaine donc sans augmenter ma réputation auprès de client. Ou du moins pas dans mon petit restaurant ambulant. Cependant, avec cet homme j'ai une chance inespérée d'avoir un tel établissement. C'est donc de suite que je me mets à la tâche. Je vois donc un homme arriver puis me mets donc à l'accueillir. Un ninja. Sourire aux lèvres, je m'avance puis lui dis:

Bonjours veuillez me suivre.

De là, je lui montre la terrasse, je lui laisse le choix d'y aller ou de rester à l'intérieur. L'homme prend la terrasse et donc je le mène à une table pour deux puis enlève la seconde assiette. Je regarde si les tables sont numéros, se qui est le cas. Ok, le service se repère donc avec des numéros:

Vous avez une carte je vous laisse choisir?

Par mauvaise chance je ne pouvais lui proposer quelque chose et c'est donc après avoir assis deux autres clients que je me mets à partir en cuisine expliquant que je suis un nouveau serveur venant pour la semaine, demandant ainsi le plat que je dois vendre en principale. La réponse donnée, je m'avance de nouveau devant mon premier client puis lui dis:

Désolé de vous avoir fais attendre vous êtes le premier client que je sers dans ce restaurant j'espère ne pas vous décevoir. Vous avez choisi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 27
Rang : C


Message(#) Sujet: Re: Une petite faim ~ Myrdhal-Jackal ~ [RP libre en cours] Mar 14 Oct 2014 - 4:29

Aux premiers pas qu'il avait fait dans le restaurant, ou plus exactement la terrasse qu'il avait choisi, l'ambiance y était très conviviale tout en gardant une certaine intimité entre les clients. Les voix des discutions tout intéressantes les une que les autres, s'entremêlaient en formant un brouhaha à peine compréhensible, du moins pas par des oreilles humaines. Pourtant, malgré tous cet enchainement de paroles désynchronisées, les maîtres du lieu se sentaient parfaitement à l'aise dans cet élément qui paraissait désordonné. Les serveurs avaient l'exceptionnelle maitrise de leurs talents d'organisation, de vitesse et de politesse. Il fallait l'avouer, c'était bluffant de les voir gérer de telles situations qui stresseraient n'importe qui sous les nombreuses demandes. En tout cas, ce n'était actuellement pas le problème du sombre ninja qui venait d'entrer en tant que nouveau client dans cet établissement gastronomique.

Un serveur et un cuisinier, du moins ils en avaient l'apparence vestimentaire, étaient en train de discuter avec un autre personnage vêtu de noir de la tête aux pieds. Myrdhal était arrivé au moment où la discussion avait pris fin et, à ce moment-là, l'homme en noir s'était approché de lui après un court temps de réflexion. De manière distinguée il l'invita à le suivre afin de le mener à une table pour deux à laquelle il retira un des couverts. Le shinobi masqué n'avait pas perdu de temps pour retirer calmement son manteau en le posant sur le dossier de la chaise sur laquelle il allait prendre place.

- Vous avez une carte je vous laisse choisir ? Avait annoncé le serveur en noir.

D'un mouvement discret de la tête, Myrdhal lui avait affirmé que "oui", il allait choisir son repas à l'aide de la carte qui était déjà sur la table. Après quoi, l'étrange restaurateur prit poliment congé pour accueillir de nouveaux clients. Avant de jeter un oeil à cette carte qui donnait l'eau à la bouche, rapport à toutes les images qui étaient illustrées dessus, il enleva sa cagoule avec l'intension de la ranger dans la poche intérieure de son manteau noir. L'électricité statique emmagasinée dans le tissu l'avait décoiffée en beauté, il avait ressenti à ce moment-là un certain malaise non prévus. Par chance, personne ne l'avait remarqué, de toute manière il n'avait pas attendu pour faire disparaitre les preuves de sa confusion. Par un geste rapide, mais néanmoins délicat, il arrangeait au mieux sa chevelure brune pour paraitre un minimum soigné. En temps normal, il ne se serait même pas soucié de sa coiffure hérisson après avoir enlevé sa cagoule, mais là, il semblait y avoir quelque chose de différent. Il voulait au moins faire bonne figure dans une cantine aussi convaincante. Regarder la carte et tous ses menus ne lui avait servi à rien. Étant donné qu'il avait déjà fait son choix au moment de pénétrer dans dans la terrasse, il avait juste brièvement regardé le plats afin de faire augmenter sa faim. Il reposa donc la carte soigneusement repliée sur le coin de la table en attendant qu'un serveur vienne prendre sa commande.

L'attente n'avait pas été longue, bien au contraire, on aurait dit que le fameux serveur se démenait corps et âme pour être productif. Il le confirma par un léger essoufflement qui démontrait que ce jeune homme bien habillé ne s'accordait pas vraiment de pose. Surement qu'il avait quelque chose à montrer ou était-ce simplement l'amour du métier qui le poussait à dépasser ses limites. Il ne fallait pas non plus exagérer, son essoufflement n'était pas si visible que ça. Peut être une maladie respiratoire ou autre chose. Quoi qu'il en soit, le ninja sombre avait remarqué autre chose de bien plus visible : le serveur qui s'occupait de lui n'avait pas le même uniforme que les autres. Ces détails encore gêné l'avait poussé à se poser des questions. Était-ce le chef parmi les serveurs du restaurant... Ou alors il ne travaillait pas ici, ou alors depuis peu... En tout cas, quoi que cela puisse être, ça n'allait pas à l'encontre d'un service tout à fait agréable.

- Désolé de vous avoir fais attendre vous êtes le premier client que je sers dans ce restaurant j'espère ne pas vous décevoir. Vous avez choisi ?

- En réalité je n'ai pas vraiment regardé la carte, je vais simplement prendre un sandwich au poulet. Non pas que les choix de votre carte me déplaise, rassurez vous.

Sans se préoccuper de savoir s'il y avait ce choix sur la carte ou encore si l'établissement avait la possibilité d'accéder à sa demande, il avait commandé un sandwich tout ce qu'il y avait de plus banal. C'était un véritable coup de poker sans importance puisque l'enjeu n'était absolument pas grand, bien qu'il aimerait tout de même que le serveur et les cuisiniers acceptent sa demande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1137
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Une petite faim ~ Myrdhal-Jackal ~ [RP libre en cours] Mar 14 Oct 2014 - 18:39

Il y a pas mal de client. Cela me rappel le bon vieux temps de quand j'étais dans le restaurant à Shimo. Sauf que là ce n'est pas de l'apprentissage que je produis, mais belle et bien une chose bien plus importante. C'est de montrer de quoi je suis capable. Cela ayant pour but d'avoir un restaurant à un prix pouvant me convenir. Le travailler s'enchaine et mon premier client devient la première complication. Se dernier demande une chose qui n'est pas dans la carte. Demander de l'aide au patron montrerais que je suis personnellement dépendant et donc dans l'incapacité de gérer son restaurant, ce genre de chose est fréquent. Je me mémorise donc les plats que j'ai pue observer et cherche à voir si dans l'un d'eux il y a du poulet. Au moins des morceaux. Ci il a ça, sa suffira, je pourrais me débrouiller. Le pain étant un ingrédient essentiel dans un restaurant pour la suite j'avais assez de méninges pour concocter un sandwich digne de cet établissement. Deux secondes me prenaient puis je me souviens d'avoir vue dans leur soupe de poulet des morceaux de poulet dans les nouilles qui trempe dans le liquide:

Bien sur, cependant je ne peux vous donner le prix maintenant. Cela n'étant pas dans le menu.

Je peux prendre des initiatives, mais gérer la finance d'un restaurant qui n'est pas le sien est faire preuve d'irrespect et aussi c'est prendre un droit sur une chose qui ne peut être prix que par le dirigeant. La réponse donnée je me mets à faire demi-tour. Le patron m'observe et il a surement compris la situation. Comme quelques-uns des autres serveurs. Marchant dans la sale, je m'avance vers le dirigeant un sourire aux lèvres, je lui tends la commande et me dirige vers l'entrer des cuisines. L'un des serveurs commençant à venir me voir en disant:

Pardon mais les cuisines sont in...

Laisse le faire. Je veux voir ce qu'il a en tête.

Dis le patron. Pour ma part je prends un des tabliers ornant un port manteau à l'entrer de la cuisine. Je l'attache sur moi puis sors d'une poche intérieure deux scalpels. Faisant tourbillonner un des deux, je la plante sur une planche a découpé que je vais monopoliser. Plantant l'autre je vais prendre du pain tout en regardant un cuisinier et lui dire:

Pardon, peux-tu me dire où il y a du poulet?

Là, il est tout juste prêt pourquoi?

Je dois faire un sandwnsh au poulet.

Ha bon? Pour qui, le chef?

Non un client à demander ça.

Ha, ha peu banal. Commander un sandwinsh dans un restaurant, c'est peu commun.

Oui, cependant s'il est entré dans un restaurant c'est qu'il attend plus qu'un simple sandwinsh non? Donc proposons lui un sandwinsh comme il n'en a jamais gouté.

Ha, ha toi je t'aime bien. Tu t'appelles comment?

Jackal.

De là j'eus l'aide d'un des cuisiniers pour me guider dans la cuisine. Dans le sandwich le poulet se mange bien avec de la moutarde. Je fis donc une sauce avec comme ingrédient principale, la moutarde. Pendant que cela mégote et réduit, je prends deux poivrons. Un vert et un rouge. Le rouge donnant un petit gout sucré mais très léger servant simplement à couper le côté fort de la moutarde. Je ne sais pas si ce dernier aime la moutarde et je ne peu donc offrir un produit qui risque de ne pas être apprécier, pendant que l'autre suivais l'accompagnement de la sauce. Dedans, je mets plusieurs zestes d'orange et deux ou trois épices. Cela prend trois minutes. Le temps normal d'un sandwiche quoi. Posant se dernier sur une assiette, je pose en décors deux feuilles de persil ai laisse une trace d'huile d'olive, puis je pose deux zestes d'orange sur une des feuilles de persil. Je repose le tablier, le posant sur une corbeille à linge, je sors de la cuisine avec donc le plat dans ma main. Je m'approche du client puis lui pose son assiette:

Voilà pour vous. Bon appétit.

Le temps passe, les clients entre autant qu'ils sortaient autant dire que la journée fut longue, mais se fut aussi très plaisant car le premier client étant difficile cela me fit gagner la confiance de l'équipe quand ils ont vu comment j'ai géré la situation. Pour ce qui est du paiement ce ne fus pas moi qui ai posé la note et je n'ai donc pas su à combien il fut vendu. En y repensant j'en rigole encore. Pourquoi ne pas mettre ce sandwinsh en proposition dans mon restaurant ambulant. Cela montrera ma gratitude envers le dirigeant, puis cela me fera un début de proposition de casse-croute. Qui sais j'emploierais peut-être une personne pour laisser toute la journée mon commerce ouvert. Il faut que j'y réfléchisse. Ma journée se termine. Ne restant pas avec les serveurs j'ai sommeille, puis je n'aime pas m'incruster. Cela fait longtemps que je n'ai pas eux un rythme de ce genre. Je travaillais autant dans mon restaurant, mais la manière changeant cela fut fatigant. Sortant du restaurant je me mets à bailler puis à m'étirer. Es que je vais partir me coucher directement? Non, il faut aussi que je profite un peu. Bon je me promène une heure puis, je pars me coucher; encore que, un bon bain dans une source thermal. Par contre ou sont les sources thermales?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 27
Rang : C


Message(#) Sujet: Re: Une petite faim ~ Myrdhal-Jackal ~ [RP libre en cours] Jeu 16 Oct 2014 - 21:36

Il fallait l'avouer, même lui trouvait sa demande étrange dans ce genre de restaurant tout à fait respectable. Il se préparait donc à recevoir un refus qu'il aurait accepté sans aucun problème, surtout en voyant la tête gênée du serveur. Ce dernier avait regardé discrètement autour de lui pour analyser les plats des autres clients et, il avait également posé son regard sur ce qui semblait être le grand patron de l'établissement. En y repensant, le patron observait souvent le serveur vêtu de noir, un peu comme s'il l'épiait sans pour autant arrêter ses activités. Ses pensées se confirmèrent quand le gentil serveur retournait en cuisine, sûrement pour y préparer le sandwich du client peu commun, en tout cas d'après ses dires. Le regard que le patron posait sur sa nouvelle recrue voulait absolument tout dire. Ce serveur était ici pour faire ses preuves. À cette conclusion hâtive, le ninja légèrement décoiffé avait eu un petit sourire en coin et, le patron avait l'air fier de la réaction de son nouveau serveur. Bientôt, le sourire de Myrdhal était seulement alimenté par la vue du visage réjouit que le gérant essayer de dissimuler tant bien que mal pour paraître sérieux. En osant demander une chose aussi loufoque dans un restaurant, il avait peut-être fait gagner l'avenir d'une personne qui le méritait.

Les minutes qui avaient défilé, pouvaient se compter sur les doigts d'une seule main, autant dire que l'attente avait été follement rapide. Il fallait aussi dire qu'il s'agissait là que d'un sandwich, mais bon dieu quel sandwich! Le voir arriver au loin sur une assiette de porcelaine blanche finement décorée de quelques saveurs lui donnaient l'eau à la bouche. L'apparence du casse-croûte qu'il avait demandé était simplement irréprochable et, le client ninja avait dégluti lorsque l'assiette se posait sous son nez, profitant ainsi de la divine odeur des ingrédients. C'était à y perdre son contrôle, il hésitait entre le dévorer maintenant ou l'admirer dans son assiette. Le sourire qu'il y avait d'afficher sur ses lèvres, ne pouvait être retenu, et il ne voulait pas le retenir de toute manière. Si le chef du lieu pouvait voir son visage heureux, ça ne pouvait qu'être bénéfique pour le jeune serveur... Maintenant, le moment tant attendu de la dégustation pouvait enfin opérer. Après la formule de politesse du serveur cuisinier, Myrdhal avait pris une première bouchée dans le pain frais. Pour ce repas, il prenait son temps, savourant tous les goûts, il avait même sorti un petit livre de poche qu'il avait posé à côté de son assiette pour lire un peu.

Cette étape d’appréciation avait durée au moins une heure complète pour savourer la commande du sandwich au poulet moutard et, une heure pour un casse-croute digne de ce nom était suffisant. Il fallait aussi rajouter à cela, le fait qu'il avait de la lecture pendant son repas, mais heureusement pour lui, il n'avait rien de prévue pour le reste de sa journée. Son assiette étant à présent vide, le moment était venu de payer l'addition qui, aussi surprenant que cela pouvait paraitre, était d'une maudite somme. Le sandwich était tellement bon et consistant que finalement il avait décidé de ne pas prendre de dessert.

Lorsqu'il prit congé du restaurant et des autres clients, il avait distingué une forme noire du coin de l'oeil. En y regarde à deux fois, cette forme noire bien ornée se trouvait être le serveur qui avait préparé son sandwich il y avait de cela une heure. Partir comme ça, sans demander son reste et, sans même lui adresser un regard ou un remerciement ne lui ressemblait pas. Outre l'apparence peu convivial qui pouvait dégager de par sa façon sombre de se vêtir, ou bien l'expression de ses yeux, il en était rien. En quelques pas, le ninja rassasié arrivait devant le serveur qui était en proie à des rêvasseries en regardant hasardeusement la rue.

- On se retrouve... Je voulais te donner mes remerciements sur le service et la cuisine. Lui dit-il accompagné d'un sourire sincère qui se distinguait à peine sous la cagoule qu'il avait remise sur sa tête. La peine un peu en avance pour insiter une poignée de main amical.
- Je m'appelle Myrdhal et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1137
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Une petite faim ~ Myrdhal-Jackal ~ [RP libre en cours] Sam 18 Oct 2014 - 14:27

Me voilà donc dehors, chaque minute posée hors des fourneaux et du travail éreintant que je fais me donne envie de profiter. Je dois dire que ma vie est plutôt un fleuve de solitude. Toujours sur la route seul sans personne me suivant ou personne à suivre. Cela n'est pas déplaisant, mais plutôt lassant. Même si voyager est une chose dont je ne peux me passer. J'ai souvent côtoyé des personnes et travaillé avec eux. La restauration est un travail permettant beaucoup de choses dans ce domaine. Cependant pour ce qui est d'amis je n'en ai que de rares personnes. Ou plutôt j'en ai mais de là a dire que je les côtoie souvent s'en est difficile. Trouver des compagnons de route. Oui se serrais une bonne idée, de trouver des personnes dont leur projet arrive à les faire mon chemin. Voilà ce que je pense quand un homme se mets à couper mes pensées, Surpris au départ. Ensuite je me retourne. Voyant mon premier client de cette fameuse journée. Je le regarde puis l'homme me remerciant de ma présentation, je lui souris en lui répondant:

Ce n'est rien, je n'ai fait que m'ont travaillé. Je suis même content que cela vous ait plu.

Souriant, je voyais l'habit chaud que porte celui qui m'a interpelé. L'hiver, la période dont je préfère. Du moins sur le côté climatique car pour mon restaurant ambulant cela est un défaut dans le marketing ce qui du coup m'oblige à trouver des astuces. Enfin j'ai une semaine sans me poser cette question. Après mes dires l'homme se présente, Myrdhat, au vu du bandeau c'est un ninja:

Moi c'est Jackal. Ravie de te connaitre. Dis-moi j'aimerais passer dans une source chaude, je n'ai pue me doucher en sortant du travailler et j'aimerais en profiter pour me requinquer. Pourrais-tu m'accompagner jusqu'à une source chaude de Konoha. Si tu es un Ninja tu ne peux refuser de donner l'aide à une personne interne au village.

Un petit sourire en disant cela j'avais en un instant presque obliger cette personne à me suivre pour me montrer la direction de manière plutôt subtile. Cela pouvait même rester inaperçu ave un peu de chance. J'aimais avoir se que je souhaite et pour cela je prenais en compte toutes les choses dont j'avais la chance de pouvoir utiliser. En marchant, je me mets à suivre à côté du protecteur du pays de la feuille:

J'ai déjà rencontré un Genin de Konoha à en sentir ta présence cela semble indiquer que tu es aussi un Genin. Je me base seulement sur la pression de ton chakra. Dis moi ton métier est intéressant? Pourquoi tu acceptes de risquer ta vie pour ton village? L'amour du risque? Si cela te dérange n'y répond pas hein, je demande pour entamer la discutions.

Écoutant ses dires, je tente de m'imprégner de la personne. J'aime savoir ce que les personnes ont en tête. Connaitre les gens c'est pouvoir mieux les satisfaire, un peu comme un défaut professionnel d'un vigile qui croisera automatiquement les bras s'il droit attendre debout. Ou un Banquier qui regarde minutieusement son compte en banque. Pour moi, savoir ce que sont les gens pour pouvoir arriver à les comprendre et utiliser cet atout pour vendre mes plats en est devenu un petit défaut de ma personne:

Sinon se fut quoi ta dernière mission?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 27
Rang : C


Message(#) Sujet: Re: Une petite faim ~ Myrdhal-Jackal ~ [RP libre en cours] Jeu 6 Nov 2014 - 6:58

Jackal... Ainsi c'était le prénom de ce jeune homme, étrangement, le ninja aux chauds vêtements prévoyait ce prénom, comme s'il était inscrit sur son visage. Plus exactement, il pensait à Jack. Le petit sourire qui accompagnait ses paroles de modestie étaient agréable à voir et, dévoilait un certain réconfort dû au maintien raffiné de sa personne. Il paraissait calme, ou peut être était-ce sa journée à servir les clients qui avait eu raison de son énergie. Quoi qu'il en soit, le premier sentiment que dégageait cette personne hors de son lieu de travail, était celui d'un jeune homme bien sympathique qui semblait avoir vu du pays. Dans sa manière de s'exprimer, il y avait de l'assurance, de la courtoisie et bien plus encore pour faire de lui un maître du contact et du tact dans son métier. En plus de ça, il restait modeste sur l'action exemplaire qu'il avait eu en service dans le restaurant. Assez rapidement, l'enthousiasme discret que Myrdhal ressentait envers sa nouvelle rencontre, avait pas mal descendu de niveau. Sa manière de demander à son tour un service, qui en changeant quelques mots se faisait appeler "aide" était demandé de manière sournoise, presque obligatoire. La partie inférieure du visage du ninja demeurait cachée sous une fine cagoule beige et, dissimulait également son sourire qui diminuait petit à petit en constatant de l'audace du serveur. Si agréable qu'il semblait paraitre, sa douce voix masquait un malicieux coup de poker pour le moins osé. Peut être était-ce une sorte de vendetta lancé contre la demande d'un simple sandwich dans un restaurant respectable. Ses mots laissaient penser qu'il était un simple objet au service du premier citoyen, un ninja est une arme au service de son village et de ses ambitions, mais tout de même. Lentement, même si son visage était camouflé, on pouvait comprendre dans son regard que son sentiment se décomposait et, qu'il luttait un peu pour que cela ne s'affiche pas trop.


... ... Aucun problème... Si tu veux bien me suivre.

Entamant un pas lent pour sortir de la ruelle, le jeune ninja invitait Jackal à le suivre pour opérer sa demande si étrangement demandée. Le sourire qu'il y avait sur sa bouche, apparaissait désormais de manière différente aux yeux de Myrdhal. Une émotion de satisfaction narquoise était presque perceptible. Au bout de quelques secondes de marche, le silence gênant d'un manque de conversation avait été comblé par le talentueux cuisinier. Ce dernier ne savait plus vraiment ou donner de la tête, posant question sur question et, affirmant des choses légèrement vexantes, il évacuait ses mots avant sa pensée. Au fond, Myrdhal remarquait qu'il ne le faisait pas intentionnellement, il n'y avait donc aucune véritable raison d'être offensé par ses paroles. Impossible de répondre convenablement, les questions défilaient à une telle vitesse que finalement, pour faire simple et, résumer un peu sa vie de ninja sur un ton d'humeur, l'homme masqué lui avait répondu de la manière la plus douce possible. C'est-à-dire en gardant son calme, comme un adulte l'aurait fait devant un enfant qui poserait cent fois la même question d'affilé pour tester les nerfs.

- C'est... euh... Je... ... Ma dernière mission ? attend que je me souvienne... Je crois que l'objectif de cette mission était d'amener une personne aux bains publics du village de Konoha. Une des plus facile de ma carrière, j'avais eu plus de mal à décrocher les chatons des l'arbres haha...

La réalité était que Myrdhal avait accepté de guider Jackal à sa destination, plus en-temps que noble citoyen qu'en-temps que ninja. En effet, le fait de dire que c'était un ninja et, que par ce fait il était obligé d'aider les gens de son village était vrai, mais la visite guidé jusqu'aux bains n'était pas à proprement parler le genre d'aide qu'un ninja était habitué à fournir. De plus, en temps normal, les missions lui venaient directement de l'Hokage, des fois même en personne. À moins qu'un grave danger menace le village et les habitants, Myrdhal aurait très bien pu refuser de l'accompagner. Mais être ninja n'était pas seulement un métier ou une activité pour passer le temps, du moins pas pour Myrdhal, c'était un mode de vie. L'aide et l'entraide, la sauvegarde de la vie de la paix par le moyen de la force s'il le fallait. Au final, même si les mots non pesés du cuisinier le touchait un peu, il ne le montrait pas beaucoup pour tout de même garder une bonne expérience de cette rencontre, et puis, ce personnage n'était pas si désagréable. Juste un peu maladroit dans sa façon de s'exprimer à certaine personne. Sans compter qu'il lui devait bien ça pour le formidable repas qu'il lui avait amené dans le restaurant...
Voilà, en gros, le petit message caché qu'il avait dissimulé dans sa réponse habillée d'un manteau d'humour et, de bonne humeur. Qu'il comprenne ou non, ça lui avait permis de lâcher ce qu'il avait sur le cœur sans être vexant ou agressif. Il ne fallait pas non plus exagérer, ce Jackal était tout de même bien sympathique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1137
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: Une petite faim ~ Myrdhal-Jackal ~ [RP libre en cours] Jeu 13 Nov 2014 - 21:49

Mince, je semble l'avoir un peu vexer. Du moins c'est ce que je semble percevoir en lui dans ça réponse. Dans un sens c'est vrai que j'ai une façon plutôt personnelle de parler au gens, surement un détournement professionnel qui me demande de m'intéresser aux personnes m'entourant. Cela n'est pas toujours le bien vu mais dans un restaurant il faut savoir s'approcher des gens affin de les faire revenir et d'en faire des habitués des lieux. Tempi, donc pour la première approche de toute façon la fatigue ne fait que me prendre et je ne pense pas rester très longtemps dans la source chaude. Juste le temps de reposer mon corps et ensuite c'est mon esprit que je libèrerais en dormant dans mon bon lit douillet. Sont travaille n'est pas d'un niveau exceptionnel. A l'entendre je me sens aussi capable de ce genre de tache, mais je suis presque sûr que cela ne doit pas vraiment être une vraie fortune qu'il se fait pour ce genre de chose. J'écoute donc mon bon monsieur tout en gardant un brun de distance affin de ne pas le brusquer. J'aurais bien osé demander s'il gagne bien ça vie ainsi, mais je vais tout de même éviter. Stoppons les gaffes sur ça:

Je vois c'est plutôt un travail qui demande aussi beaucoup de sociabilité. C'est surement gratifiant de voir l'aide que l'on peut apporter. Nos deux travaillent ont plus de points communs que je ne le pensais.

C'est vrai nous aussi nous donnons un service dans un sens. Ce service peut ou non satisfaire et cela se répercute sur nos futures commissions. Un peu comme eux qui sans faire correctement ses taches ne se verront surement pas gratifier d'une promotion ou d'une tache plus intéressante:

Je ne suis pas connu pour le moment. Mais sache qu'un jour mon travail se rependra dans le monde entier. Qui sais, s'il se répercutera peut-être sur vos actions à vous shinobi.

Nous arrivons devant le lieu que je cherche je m'arrête donc puis je le regarde. Un sourire sur les lèvres j'enlève mon chapeau puis me penche un peu pour saluer celui qui m'a accompagné. Je le regarde puis sourie de nouveau tout en tendant une petite sommes d'argent, c'est pas une fortune, mais cela est surement suffisant pour remercier ce dernier de m'avoir accompagné. Après cela, je me mets à dire:

Tenez, c'est pour m'avoir aider à m'accompagner. Pour chaque tache un salaire après tout. Sur ce, je vous laisse. Je vais me poser un peu avant de me coucher demain, j'ai une longue journée qui m'attend. Ravie de vous avoir connue.

De là, je garde mon chapeau dans la main puis avance en direction de l'entrer.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une petite faim ~ Myrdhal-Jackal ~ [RP libre en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-