N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Shingen seul contre le monde [pv matawa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Informations
Grade : Nukenin Rang B+
Messages : 406
Rang : B+

Message(#) Sujet: Shingen seul contre le monde [pv matawa] Lun 13 Oct 2014 - 23:07



La veille.

Comme tous les matins depuis un bon moment, Matawa se réveillait bien au chaud dans son lit, une chose qu’il appréciait grandement avec se temps dépriment à l’extérieur. Sortant de celui-ci nu comme le jour de sa naissance, notre jeune Hyô se dirigea vers la salle de bain, une vaste alcôve creusée par les talents de son maitre. C’était une pièce assez étrange, à la fois chaude et humide. Dans un coin une grande armoire renfermait le nécessaire alors qu’à l’opposé, une faille obscure pénétrait le plafond et donnait sur un sol légèrement en retrait, diverses grilles étaient dispersées au sol et un simple levier devait être actionné pour que l’eau de la rivière ne soit déversée par l’ouverture, leur offrant ainsi une douche naturelle et glaciale pour commencer la journée.

Après s’être occupé de sa personne, s’être nourri et vêtis, Matawa pris sa cape hivernale et sortie à l’extérieur. Un fort rayon lumineux l’aveugla quelques secondes avant qu’il ne puisse humer l’air frais de l’extérieur. Une journée magnifique pensa-t-il alors que ses pieds s’engouffraient légèrement dans la neige et qu’une légère brume sortait de son nez pour le saluer.

- Ah l’hiver…

Tout en commençant sa marche habituelle en direction du palais, un Shinobi portant les couleurs du village se présenta à lui avec un sourire béat. Visiblement heureux de pouvoir se promener a l’extérieur même si cela impliquait de jouer les messagers. Bref, il remit une enveloppe à notre blondinet avant de lui expliquer brièvement qu’un autre Genin avait besoin d’aide.

C’était pratique courante ses derniers temps, comme une guerre était dans l’éventuel avenir du village (possible) celui-ci tenait à entrainer tout ses effectif et comme les résultats obtenus pour son travail satisfaisaient le conseil, on lui avait apporté plusieurs cas. Souriant à son tour, Matawa se permit de rêvasser sur le début de cette histoire. À peine revenue de son périple à travers le monde, on lui avait indiqué le terrain d’entrainement et il avait rencontré Satochi, son vieil ami. Il avait été le premier à subir son courroux, du moins c’était ainsi que le village appelait cette malédiction. Un entrainement souvent à sens unique qui malgré tout amplifiait les compétences face à une situation de danger simuler. Dans cet entrainement, Matawa usait de tout ce qui était mis à sa disposition pour forcer les autres Genin à se surpasser.

Tout en continuant sa marche, il ouvrit l’enveloppe et regarda à l’intérieur, trois ou quatre feuilles sans plus, quelques rapports d’hôpitaux et de mission, rien de très significatif.

La fiche qui l’intéressait était toujours la dernière dans la pile, comme pour l’obliger à lire les autres feuilles alors qu’il ne les regardait que très rarement. La prochaine personne à devoir l’affronter et tenter de survivre était donc : Inabikari Shingen. Un jeune Genin de dix-huit ans, donc plus vieux que lui. Utilisant l’affinité Raiton, plus un sabre, il était reconnu pour être un bon escrimeur. Plus loin dans sa fiche Matawa tomba sur une information intéressante, le jeune homme était borgne, suite à une mauvaise mission au pays du sable, il avait subi la perte d’un de ses globes oculaires. Dommage.

Refermant la fiche, Matawa se demanda s’il arriverait à l’épater, déjà un gros handicap l’occupait… Sans parler de cette fâcheuse habitude d’utiliser le Taïjutsu et non le Ninjutsu.

Sans trop se casser la tête, Matawa constitua un oiseau d’encre qui rapporta la fiche directement au palais avec une feuille ajoutée, signée de sa main qui indiquait ce dont il avait besoin pour la suite de l’épreuve.

Une heure plus tard, l’oiseau revint avec la réponse. On lui donnait le champ libre, s’était parfait. De plus, le village s’occuperait de transmettre un ordre d’entrainement au jeune Shingen pour qu’il se présente à l’endroit approprié le lendemain.


Le jour J.

Après avoir passé la veille à préparer le nécessaire, Matawa attendait son nouveau disciple à l’orée de la forêt. Décider sur le comment de la chose, il n’attendait plus que le Genin n’apparaisse. Ce qu’il fit, avec quelques minutes d’avance. Un bon point pour lui. Avant qu’il ne puisse parler, Matawa se releva de son siège d’encre improvisé, épousseta sa cape de la neige et avança à la rencontre de son élève.

- Bonjour Shingen, je suis Matawa. Comme dit dans la lettre qui t’a été remise hier, tu as été choisi pour t’entrainer avec moi, je dirigerai le tout et je ne te cache pas que tu risques d’y perdre ton œil valide si tu ne fais pas attention.

Dit-il tout sourire en pointant la forêt de son pouce.

- J’ai analysé ta fiche et comme ma spécialité réside à mettre mes élèves dans des situations de combat réel qui les pousseront à se dépasser dans un vrai combat, je m’attends que tu prennes l’exercice comme si tu étais sur le terrain, la seule règle est que la mort est interdite, autant de ton côté que du mien, pour le reste, surprend moi, mais permet moi de te retirer ceci.

Alors que la conversassions prenait la tournure d’une vraie tirade, Matawa pointât l’épaule de son imminent adversaire, il voulait son précieux katana. Sans rechigner, il allait lui remettre, quand un autre Matawa se saisit de l’Arme, ne laissant que son fourreau à sa place.

- Ne t’inquiète pas, je m’en occupe. Je te laisse le reste de ton équipement, mais vois la chose comme si tu avais perdu ton arme en combat, nous nous affronterons ici, dans la forêt, un lieu ou les arbres sont assez rapprochés pour bloquer tes coups de sabre si tu tentais de le récupérer. Lui, je le garde avec moi et le cacherai dans la forêt un peu plus tard. Pour l’instant, j’ai besoin de savoir si ta vie dépend d’une arme ou si malgré ton handicap tu peux survivre. J’aimerais bien rajouter une phrase du genre : tu as des questions ? Mais non. Tu as tout ce dont tu disposes ici. Alors, cours dans cette forêt, je ne suis qu’un clone et le vrai t’attend là-dedans. N’oublie pas, je ne t’attaquerai pas en traitre tant que tu n’auras pas atteint le grand rocher du renard, il se trouve dans cette direction à environ un kilomètre, jusqu’à se que tu l’atteignes, dit toi que l’épreuve n’est pas commencée. GO !

Etat:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 317
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Shingen seul contre le monde [pv matawa] Mar 14 Oct 2014 - 0:47

Je me levais de bonne heure aujourd'hui, se n'était pas un jour normal il fallait dire. Je devais aller m'entraîner avec un certain Hyô Matawa, je ne connaissais pas grand chose de lui si se n'était qu'il utilisait de l'encre. Bien entendu il avait les rumeurs comme quoi il était fourbe et préparait tout à l'avance, en somme un adversaire digne de ce nom. J'étais impatient de voir ce qu'il valait et ce qu'il me réservait, je commençais à m'ennuyer à vrai dire ! Jouer le fermier allait bien deux minutes mais je n'étais pas formé pour ça après tout.

Je partis me préparer, je commençais par une simple douche que je savourais quelque peu, je n'étais pas certain de sortir en un seul morceau. Après la bonne douche, je m'habillais assez simplement. Je mis une tunique plus épaisse pour me garder au chaud tout en mettant mon armure, je ne savais pas ce qui m'attendais mais s'il était du genre à nous tester, je devais mettre toute mes chances de mon côté. Je m'arrêtais devant la sacoche et les étuis, j'hésitais un temps à les prendre, se n'était pas particulièrement mon style mais je me devais d'avoir toute les chances de mon côté. Je ne devais pas réfléchir longtemps pour les prendre, la sacoche attaché à la ceinture derrière du côté gauche alors que j'attachais deux étuis à la cuisse droite. Une qui habitait quelques kunaïs alors que l'autre des churiken, ça me permettait d'en avoir a porté de main en cas de besoin ou si je perdais, pour une raison ou une autre, mon katana. Je finis par les gants et le bandeau pour couvrir mon œil gauche.

Je ne partis pas tous de suite pour le lieu d'entraînement, je fis d'abord un arrêt au cimetière pour voir mon frère comme si j'espérais l'avoir à mes côtés. Au fond c'était une chose débile mais aller le voir régulièrement, rester planter là comme une plante à méditer sur tout et n'importe quoi m'aidait grandement. C'est au bout de quelques minutes à méditer devant sa tombe que je me retournais pour prendre la direction du terrain d'entraînement, j'étais curieux de voir ce qu'il me préparait.

Je marchais d'un pas tranquille, les mains dans les poches comme un touriste, il ne fallait pas oublier mon air nonchalant constant qui était pourtant involontaire. J'étais curieux de voir ce qu'il me réservait et s'il était digne de sa réputation, à moins que sa réputation était forgée sur des nuls qui n'étaient même pas capable d'éplucher une pomme, aller savoir ! Je sentais que j'allais prendre cher, s'il connaissait un minimum mes capacités il savait que mon pire ennemi allait être la distance.... Et quelqu'un qui utilise l'encre doit être à distance pour attaquer, en tout cas c'était plus simple pour attaquer. Les dessins ne se faisaient pas en un claquement de doigt et je le voyais mal dessiner pendant que je l'attaquais au corps à corps, mais je devais admettre que j'étais loin de connaître toute la portée de l'encre, tout ce qui était possible avec.

Je finis par arriver au lieu de rendez-vous où il m'attendait déjà, mon regard parcourait l'endroit pour observer et voir ce qu'il y avait. La première chose à noter était le siège en encre, rien de spécial jusqu'ici, bien que la chose me surpris quelque peu mais comme je disais, je ne connaissais pas les possibilités offertes par l'utilisation de l'encre. Je n'avais guère le temps d'en placer une qu'il m'expliqua tout.

Je ne pouvais m'empêcher de grommeler lorsqu'il me retira le katana mais je le laissais faire, après tout c'était un entraînement. Je pouvais comprendre la logique, retirer le point fort de son élève pour voir ce qu'il valait sans mais j'avais la chance d'être bon au corps à corps même sans arme. Lorsqu'il avait fini les explications, je lâchais un petit soupir tout en hochant la tête pour lui signaler que j'avais compris la chose. Il était certain qu'ici les paroles étaient inutiles mais il était intéressant à noter qu'il avait préparer toute la chose depuis le début. Il était certain qu'une fois arrivé au rocher, il n'allait pas attendre sagement pour faire un entraînement honnêtement. Il avait certainement piégé l'endroit, je ne savais pas par quoi, c'était la le plus grand soucis. Je devais également partir du principe que le trajet était piégé, bien que la chose allait être particulièrement fourbe et déplacé, il fallait s'attendre à tout.

Je marchais donc en direction de la forêt qu'il m'indiqua avant de sauter sur une branche, je me mis à sauter de branche en branche dans un rythme assez calme. La neige avait rendue un tel voyage plutôt dangereux, il suffisait d'un mauvais pas et je glissais du bois pour me casser la gueule en toute beauté. Si cela devait arriver, il était préférable de rentrer car la honte que j'allais avoir... Hmpfff l'idée me déplaisait déjà.

Au bout de quelques minutes de trajet, je m'arrêtais sur une branche, je n'avais rien vue de suspect sur le chemin plutôt bon signe bien que cela m'inquiétait un peu. Je pouvais déjà apercevoir au loin le rocher en question, je devais m'attendre à un piège mais malheureusement je n'avais pas la possibilité de créer de clones.... Les défauts d'un entraînement purement physique. Je devais faire avec ce défaut mais avoir la possibilité d'une retraite en cas d'attaque surprise. Je glissais ma main gauche dans la sacoche et pris une fumigène que j'allais garder dans la main, elle allait m'être utile pour me cacher en cas de piège.

Je pris une longue inspiration avant de reprendre la route jusqu'au rocher en question. Les branches étaient étonnement hautes sur la fin, une préparation de sa part ? Comme prévu, Matawa ne se trouvait pas sur les lieux, je n'en n'attendais pas moins de lui. Je ne savais pas quel coup foireux il avait préparé. Je me mis en position de combat, ma main droite sur l'étui à la cuisse, prêt à dégainer un kunai ou des shurikens en cas de nécessité alors que j'avais toujours la fumigène dans la main gauche.

Mon regard scrutait les environs, c'était le calme complet presque un calme surnaturel. Je pouvais remarquer les troncs d'arbres coupés qui nuisaient grandement à la vue, ils étaient tellement collés l'un contre l'autre qu'on pouvait au mieux voir à cinq mètre devant nous. Une formation étrange, bizarrement je m'attendais à ce que des choses soient cachés dedans.... Peut-être des gens qui se camouflent en tant que tronc ? Il était difficile de dire avec certitude, je manquais d'informations.

Je n'avais pas le temps de réfléchir davantage que j'entendis des branches craqués, voila donc le piège de matawa était en train de se refermer. Je tournais vivement la tête partout pour observer et voir ce qui m'attendait et se n'était qu'à peine quelques secondes, et encore j'étais généreux, qu'une dizaine de mecs se dressaient devant moi.

Je souris en coin à cette vue, voila que les choses commençaient à devenir intéressante. Il m'envoyait donc une dizaine de clones à ma charge, pour me tester ou me vaincre ? Difficile à dire mais je sentais que j'allais m'amuser ! Je n'attendais pas plus longtemps car comme on disait si bien, la meilleure défense est l'attaque !

Je jetais donc ma fumigène vers la droite alors que ma main droite attrapa quelques shurikens, lorsque la fumigène atteignit sa cible et engloutit en elle plusieurs de ses clones, je jetais quatre shuriken en leur direction. J'avais pris le soin de les jeter au niveau de leurs jambes afin d'avoir une meilleure chance de les vaincre, je savais qu'un clone n'avait pas besoin de grand chose pour disparaître et les endroits les plus chiants à défendre étaient de loin les jambes, si on ne prenait pas en compte les attaquent dans le dos bien sûr ! Par la même occasion je me mis à courir vers les clones de gauche, les deux mains dans la sacoche. Ma main gauche sorti un kunaï avec un parchemin explosif alors que ma main droite avait une autre fumigène. Je jetais le kunaï explosif devant le groupe devant moi alors que je jetais la fumigène dans ma trajectoire, vers la droite afin de couvrir mon attaque sur le groupe plus à gauche.

Je venais ainsi de diviser les dix personnes en trois groupes, celui de droite qui se retrouvait dans la fumigène, celui du milieu qui s'était retrouvé séparer du groupe de gauche par une autre fumigène alors que le groupe de gauche dû reculer pour éviter le kunaï explosif pour les isoler davantage. Je savais que cet état n'allait pas durer trois ans mais j'espérais pouvoir éliminer le groupe de gauche avant que les deux autres groupes lui viennent en aide.

L'explosion créa un nuage de fumé parfait pour moi, je n'avais pas besoin de préciser que je me dirigeais droit vers lui pour l'utiliser afin de cacher mon attaque. Ma main gauche prit deux kunaï que je lançais vers eux, du moins la position dans laquelle je les soupçonnaient alors que je pris un kunai de mon étui à la cuisse pour être armé.

Ma première attaque allait être simple, prendre celui du milieu en lui attaquant les jambes avec mon kunai à la main droite avant de m'en prendre aux autres. Si tout marchait comme prévu, celui du milieu n'allait pas avoir le temps de réagir et j'allais pouvoir entamer les autres très rapidement avant de me retrouver confronté aux deux autres groupes. Tout cela était de la théorie, la pratique était souvent différente...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
Informations
Grade : Nukenin Rang B+
Messages : 406
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Shingen seul contre le monde [pv matawa] Dim 26 Oct 2014 - 17:26



Shingen agissait de manière étrange, attaquer au hasard alors que ses munitions n’étaient pas infinies, une erreur qui le rapprochait d’une offensive rapporter au poing, mais Matawa lui avait menti, le véritable lui se trouvait un peu plus tôt à l’arrivé, c’était lui qui s’était emparé de l’arme, mais le jeune n’avait pas pris le temps d’écouter son indice, sinon il aurait peut-être agis différemment. Bref, ce n’est pas ses clones qu’il affronta, mais bien ceux d’un simple brigand du coin qu’il avait réussi à trouver facilement, un nuisible qu’il avait utilisé pour tester les réflexes primaires du jeune borgne, ainsi il faisait d’une pierre deux coups.

Hors de toute attente, il élimina quelques clones, puis les autres disparurent d’eux même. Le véritable avait été touché à la cuisse par un shuriken et comme il était loin du niveau de ninja, cette simple douleur lui avait changé les idées au point de dissoudre ses clones. Dommage songea le clone de Matawa habilement cacher dans les arbres. Il aurait aimé que cette scène dure un peu plus longtemps.

Le brigand devenu seul face au shinobi décida de prendre ses jambes à son coup, il partit dans la forêt comme si sa vie en dépendait, ce qui était véritablement le cas. Cette portion du test était simple, Shingen allait-il partir à la poursuite de son assaillant ? Dans une forêt aussi serrer, risquant de se perdre et de ne plus avoir aucun point de repère ? C’était à voir, mais qui laisserait filer un ennemi ? Ensuite, Matawa voulait savoir s’il était capable d’enlever la vie à cet homme.

Toujours dissimuler dans son arbre, certain que le borgne n’y jetterait pas un coup d’œil chanceux, il le regardait en espérant qu’il parte à la poursuite de cet homme en blanc.

La forêt était truquée, beaucoup de parchemin explosif était dissimulé un peu partout, sous les pierres, sous les branches, donc le moindre mouvement propulserait le jeune homme au sol, se qui était parfait compte tenu de la phase deux de cette épreuve de survie.

- Aller, épate-moi.

Chuchota le vrai Matawa, lui il se trouvait bien plus loin, en train de cacher l’Arme du jeune homme, mais se qui était intéressant c’était les loups affamés qu’il avait utilisés pour Okasaki la dernière fois, ils les avaient repêchés et installer dans la foret, comme la première fois ses cinq bêtes féroces ne seraient pas attirées par l’odeur horrible de l’encre, mais le sang sur la blessure du brigand et la sueur sur son protéger par contre s’était une autre histoire.


Etat:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 317
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Shingen seul contre le monde [pv matawa] Ven 31 Oct 2014 - 1:49

Le combat ne durait pas longtemps et les dix hommes qui se trouvaient devant moi n'étaient que des clones, mon plan avait fonctionné comme prévu et sans faire beaucoup d'effort ils disparurent tous hormis un, l'original. Celui-ci prit la fuite vers la forêt qui, de son apparence, me disait dès le début qu'elle était piégée jusqu'aux dents. Ma première réaction était de lui courir après, chose tout a fait naturel lorsque l'on voit un son adversaire prendre la fuite mais si Matawa le faisait, c'était pour m'attirer dans son piège. C'est ainsi qu'au bout de quelques mètres, je m'arrêtais en coin. Je le regardais disparaître dans la forêt alors que je secouais la tête, me prenait-il pour un amateur ? Sans aucun doute et si ses anciennes victimes ne se prenaient pas la peine de réfléchir un minimum ou d'analyser la chose, moi je le faisais.

J'avais certes gaspillé beaucoup d'outils de Shinobi mais au fond, je ne m'étais quasiment pas épuisé, juste échauffé par la course. Je laissais mon regard parcourir la forêt, j'essayais de voir quelque chose qui pouvait être suspect ou du moins qui pouvait me donner la puce à l'oreille mais rien au premier abord. Le kunai toujours en main, je reculais lentement tout en gardant le regard fixé sur la forêt, au cas où je serais attaqué depuis elle. Par la même occasion j'écoutais attentivement, j'essayais de déceler chaque bruit suspect qui n'était pas fais par moi et d'où il venait. Je n'étais pas un maître là-dedans mais cela pouvait suffire, surtout dans un endroit aussi calme de nature, un bruit qui ne venait pas de nous se faisait vite entendre si on se prenait la peine d'écouter.

J'arrivais au bord du rocher où nous avions rendez-vous, j'avais pris une bonne distance par rapport à cette fameuse forêt et si quelqu'un ou quelque chose m'attaquait depuis elle, j'allais très vite le remarquer. Il fallait juste espérer qu'il n'avait rien qui allait venir par derrière, une possibilité qui existait mais il fallait bien que je délaisse un côté, en l'occurrence mes arrières ; nous allions voir si cela allait être une erreur.
Je ne tardais pas à prendre la parole, je criais pour que Matawa m'entende.


Matawa ! Si tu penses que je suis assez idiot pour te suivre dans une forêt faites pour les embuscades et les pièges tu t'es trompé ! Si tu veux te battre, sort de ton trou et vient m'affronter comme un homme !

Il fallait avouer que dans d'autres circonstances, je l'aurais poursuivis mais là... Tout me semblait bien trop gros pour que je prenne le risque d'entrer dans son piège, sur ce coup il avait mal géré. Un endroit plus discret qui ne donnait pas cette impression de lieu parfait pour des pièges ou embuscades aurait certainement porté ses fruits.
Dans tous les cas il ne restait plus qu'à attendre et voir la réaction de ce fameux Matawa, je doutais que l'original allait se pointer. J'étais même convaincu qu'il allait envoyer des clones jusqu'à m'épuiser autant que possible avant de venir lui-même achever le travail, en soit une bonne stratégie mais guère glorieuse. Au vue de sa réputation, je n'avais pas réellement envie de miser sur la confiance, il n'avait pas l'air de ces personnes dignes de confiance.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Shingen seul contre le monde [pv matawa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-