N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Hello kitty [PV : Bakusho Miae]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1305
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Hello kitty [PV : Bakusho Miae] Mar 16 Déc 2014 - 1:57


Son regard s’écarquillait un tantinet, peut-être qu'elle n'était pas sûre d'avoir bien compris ce qu'elle venait de lui dire, pourtant aucun doute plus la conversation avançait et plus elle écoutait, oui c'étiat bien cela une proposition de vivre ensemble et rien que l'idée lui décrochait un sourire, sans que la brune ne puisse expliquait pourquoi... Dans le mille faut croire.

-Tu te proposes à me subir en non-stop ma douce ?

La Bakushô rigolait, mais intérieurement, un combat se jouait entre sa joie qui la poussait à sauter sur l'occaz et la raison qui lui disait le chaos qu'elle allait installer là-bas, sans compter qu'elle se tapait l'incruste mine de rien, que les trois quarts du temps elle faisait tout exploser et j'en passe. Ses bras se croisaient et son regard se perdait dans le vide. Que faire ? Que faire... Elle se remémorait ses mots, touchants et toujours ce sourire niais qui lui revenait, d'un côté, c'était le combat entre la crainte et l'enthousiasme qui se jouait. Encore que, vu les bonnes résolutions... En théorie, cela ne devrait plus la tirailler, la brune n'avait-elle pas promis de se tenir maintenant ?...

Tu parles.

Elle le savait, autant de chance qu'elle ne deviennent Daymios du pays. La pensée la faisait rire et finalement, elle se souvenait qu'il n'y avait pas encore si longtemps, dans ses jeux d'enfants, effectivement, elle était la reine de ce pays ! Et toc ! Bien sûr à aucun moment l'idée qu'elle se retrouverait entourée de dizaine de gosses lui traversait l'esprit....

-Pourquoi pas, mais j'ai peur de vraiment finir en maman à force !

Elle ne croyait pas si bien sire, la femme sans le savoir avait déjà pris cette pente savonneuse là, suffisait de la voir avec Koémi en même temps. Pourtant la vérité était bien là, on lui parlait d'être heureuse, le sentiment le plus proche de ça se tenait en compagnie d'elle, le reste du temps, tout lui paraissait morose. En prime, Miaë n'avait jamais eu aucune volonté pour rien, à moins d'être poussée et seule... On avait vu le résultat. Pourtant, Koémi avait déjà assez à gérer comme ça... Il fallait croire que ses bonnes paroles, ne pouvaient plus être des paroles dans le vent... Bien joué Koémi ! Ses bras la serraient un peu plus fort contre elle tandis que les vagues berçaient le bateau qui les accueillait, la brune espérait que le moment avait plu à sa douce adorée, le principal et pour ne pas perdre un bout du cadeau d'anniversaire, comme si elle en avait échangé un, la fille signait avec un ton léger.

-Mais genre... Tu veux dire, chez toi, chez toi, ou alors chez toi, mais chez moi.. Parce que c'pas mal grand là bas ! Ah et aussi, je veux une baignoire !

Elle commençait déjà... En fait, aucun risque, une enfant en plus dans la maison au fond !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Chûnin, Chef de ClanTsukiyo, Conseiller de Kumo, Chef du Sasoriza
Messages : 379
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Hello kitty [PV : Bakusho Miae] Mar 16 Déc 2014 - 19:32

Subir ? Subir ?! Non, mais oh, je ne vais pas te subir ma belle, je vais adorer... Oui bon le terme n'est pas si mauvaise dans un sens, mais je refuse de l'accepter, car, je conservai malgré tout une part d'enfant et que je n'en ai pas envie. Je lui tire la langue.

"Qui des deux va subir l'autre ? Non, je te propose de vivre proche l'une de l'autre et si tu veux penser que tu es un poids alors je prendrai le rôle de maman pour te mettre une bonne fessée !"

On ne rigole plus... Si on rigole, mais je n'ai pas envie qu'elle pense encore et toujours qu'elle est un fardeau, j'ai beau être naïve je ne pense pas que c'est un mal si ça me permet d'être heureuse et garder cette part d'optimisme qui me permet aujourd'hui de sourire alors que je pourrai me morfondre et tout lâcher. As-tu si peur d'être une mère ? Tu l'es déjà en quelques sortes tout en étant beaucoup d'autres choses dans ce même temps.

"Personne ne te force à l'être, si tu veux être maman ou pas fait le ou ne le fait pas, cela vaut pour beaucoup de chose. C'est de cette même manière que je suis ton doudou, pas par devoir ou autre, juste que j'en ai envie. Tu ne te forces pas à rester avec moi jusqu'à preuve du contraire."

Je suis dans ces bras et ça ne m'empêche pas de rire à nouveau quand elle me demande si cela sera à la maison, ou chez elle, mais à côté de chez moi, je roule des yeux et lui réponds alors.

"Genre ça a une importance, l'un ou l'autre c'est du pareil au même, on peut même faire les deux à la fois on prend deux appartements et on défonce le mur entre les deux et le tour et jouer. Et oui, tous les appartements ont une salle de bain privée, on avait et a encore les moyens de nous faire des petits cadeaux de temps à autre."

Parfois, simplement se laver chez soit est agréable, tiens pendant que j'y pense on occupe qu'une partie de l'un de nos bâtiments maintenant. Oui je n'allais pas laisser les enfants seuls du coup ils ont migré avec deux paires de tuteurs civils dans un grand appartement pas loin du mien pour ne pas dire à côté, moi j'ai hérité d'un logis taille famille qui est bien vide maintenant. Une enfant de plus, ou plutôt un membre de plus dans la grande famille en quelques sortes.

"Je vais même te faire la fleur de te laisser sortir aux heures que tu veux, c'est gentil non ?"

Puis je rigole, oui c'est un sarcasme, pourquoi se piéger dans des règles qui n'existent pas sérieusement ? Enfin, si elle veut faire bonne exemple et devenir sage soit, mais par palier.

"Arrêter les hommes ET l'alcool d'un coup c'est trop encore et puis je compte bien goûter les alcools du monde entier quand je serais grande, tu veux me condamner à boire seule plus tard sérieusement ? Non, punition tu vas devoir boire, bon a modération ou non c'est ton problème tant que tu ne rentres pas saoul pour me vomir dessus. Pour le tabac je passe mon tour, par contre, mais ne te prive pas d'en profiter. "

Suite à un gros smack sur la joue je reste contre elle, elle est bien des choses, mais je ne veux pas être un boulet, un poids mort qui l'empêche d'être heureuse. Je n'ai rien dit sur les hommes, mais encore une fois je n'ai rien dicté, j'ai juste dit que je pensais qu'elle n'est pas heureuse, je ne suis pas une divinité, ni rien de semblable qui sait tout. Je suis peut-être égoïste, qui suis-je pour oser dire si elle est heureuse ou non, mais surtout je n'ai pas le droit de me l'accaparer... Pourtant, même en sachant cela je ne peux pas me faire à l'idée d'être séparée d'elle.

"Tu as déjà bien trop subi ce tour en bateau, on rentre ? D'alors chez les tiens et plus tard chez nous. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Hello kitty [PV : Bakusho Miae]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni-