N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Il était une fois Shukaku [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 415
Rang : A

Message(#) Sujet: Il était une fois Shukaku [libre] Mer 15 Oct 2014 - 0:37



Aujourd'hui, j'avais pris un jour de congé, enfin, c'était un jour où je n'avais pas été appelé pour une mission. Et cela faisait bien longtemps que j'avais envie d'aller me renseigner sur les "divinités" qui hantent notre monde, appeler demon à queue ou "bijuu", ce sont d'énormes créatures , souvent ayant l'apparence d'animaux, ou d'hybride, ayant des capacités surpassant les meilleurs de nos guerriers humains.

Pour ma part, j'étais intéressé par tous, surtout par leurs histoires, leurs pouvoirs, et leurs apparences, après tout, je suis inventeur, une machine en forme de démon pourrait tromper les moins instruits non ? Et pourquoi pas reconstruire celui qui était, auparavant l'incarnation du désert ? Je parle bien de Shukaku alias Ichibi, le démon à une queue. J'avais plus ou moins de la chance, car notre pays avait consacré tout un temple à cette créature. Et c'était là que j'allais passer ma fameuse journée de congés, alors certains diront " pourquoi te faire chier à aller dans un vieux temple plein de sable, alors que tu pourrais te reposer ? ", et bien, pour ma part, je me suis déjà assez reposé pour le moment, et la curiosité était un de mes plus grands défauts, ou grande qualité... Enfin voyez ça comme vous voulez...

Je me suis mis en route pour le temple d'Ichibi, perdu au milieu du désert, des sculptures de la possible représentation du démon soutenant le toit du bâtiment, enfin un pur lieu de culte quoi. Je n'étais pas là, car j'étais un fanatique "religieux" si l'on peut appeler ça une religion, je voulais juste essayer de comprendre le pourquoi du comment, n'ayant pas accès à la bête elle-même, je devais bien faire avec ce que j'avais, non ?

Une fois sur place, je du décliner mon identité aux deux gardes qui étaient sur place, pour décourager les pilleurs ou autres voleurs qui tenteraient de s'emparer des quelques trésors qu'abritait le temple. À l'intérieur, il y avait plusieurs fresques, représentant, soi-disant, l'histoire du démon, depuis son état de prêtre à celui de démon, même si beaucoup pensent maintenant qu'il ne s'agit que de folklore national, j'aime à croire que les démons existent, non pas que je sois sataniste ou même démoniste ! Mais des créatures mythiques qui se baladent dans notre monde avec des pouvoirs immenses pour celui qui la contrôle, qui resteraient indifférents à ça !

Enfin, c'était avec soulagement que je posais enfin mes fesses après ma trotte dans le désert et commença à décrypter ce que je pouvais décrypter, que ce soit des sculptures, des fresques ou encore des récits...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1202
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Il était une fois Shukaku [libre] Jeu 16 Oct 2014 - 0:15

Le temple d'Ichibi était sa première destination en solitaire. D'une, elle connaissait suffisamment le désert maintenant. De deux, elle n'était sous le joug de son maladroit de père, protecteur de demi-frère et autoritaire belle-mère. De trois, suite à sa mission d'exploration de Kaze avec Kibo, elle avait comme argument de savoir exactement comment se déplacer. Enfin, elle était une Kawaguchi pardi. Si elle commençait à craindre le désert, honte à elle.

Elle commença sa traversée assez tôt en matinée tant pour profiter de la "fraîcheur" matinale du désert que pour pouvoir avoir davantage de temps pour étudier le cas du démon des Sables. La statuette de ce géant n'avait pas laissé Tsukiko indifférente et son coéquipier lui avait fait une proposition intéressante lors de leur visite du temple : pourquoi ne pas le reproduire en sable? Elle qui aimait les sculptures, au lieu de tenter de déployer les techniques traditionnelles de son clan comme enterrer ou autre joyeuseté morbide, pourquoi ne pas donner "vie" et "caractéristiques" à ses sculptures? Suite à cette réflexion, les idées avaient fusé.

Des idées qui allaient devenir ses techniques ultimes.

***

Elle était arrivée. Enfin. Avant de commencer quoi que ce soit, elle s'était tout d'abord reposée, s'aspergeant le visage d'eau de rose - une eau aux forts pouvoirs hydratants, et cachant également l'odeur éventuel causé par la chaleur et la sueur - et buvant aussitôt après une eau minérale bien fraîche, le tout dans sa petite besace. Pour le coup, ce dernier était des plus légers, n'ayant que de l'eau, un peu de papiers, une plume et une encre. Enfin, elle gardait toujours cet autre sac, plus une banane me diriez-vous, où logeait ses kunais et autres armes de tout bon ninja.

Elle finit enfin par quitter ce petit confort pour se concentrer sur la tâche de sa journée : se renseigner sur shukaku, ses origines, sa forme et ses pouvoirs. Elle connaissait déjà un tantinet Kyubi, ses pouvoirs et ses "exploits" racontés par sa défunte mère comme conte de soir. Petite elle adorait l'idée d'un renard et se l'imaginait comme une peluche mignonne. Aujourd'hui, sa vision n'était clairement plus la même. Enfin, elle avait entendu parler de Sanbi mais vaguement.

Ainsi, aujourd'hui Si possible, elle pourrait peut-être obtenir des informations plus précises sur les autres démons et même en découvrir de nouveau qui sait. Créera-t-elle l'équivalent des démons dans sa panoplie Kawaguchi au fil des années? Elle était toute excitée à l'idée.

***

Une heure avait passé, une heure où elle avait tenté de comprendre des fresques, une heure où elle se cassait la tête avec ces images, une heure que son cerveau bouillonnait d'idées folles et contradictoires. Il fallait trouver une autre solution à ses débuts de recherche. Naturellement, elle se dirigeait vers quelques habitués du temple soit moines comme gardes.

- Bonjour, puis-je vous demander un petit service ? Je suis ici pour Ichibi mais je ne comprenais pas vraiment toutes les fresques, toute l'histoire ... pourriez-vous m'aider ?
- Ah très bien mademoiselle ... ?
- Tsukiko. Cependant, je ne peux rester bien longtemps, je ne suis ici que pour une journée.- C'est suffisant pour vous expliquer ses origines, les légendes à son sujet ou même encore des témoignages.


Les témoignages ? Elle arqua un sourcil. Elle doutait fortement de ces propos "rapportés" mais soit, elle s'y fera. N'était-elle pas là pour se renseigner au final ?

Ils commencèrent à s'avancer et, maladroite ou tête en l'air, elle cogna sans faire exprès quelqu'un assied par terre. C'était un jeune homme aux cheveux blancs-gris qui semblaient étudier également Shukaku. Le guide provisoire de Tsukiko le remarqua, souria et prit les devants, invitant le jeune homme à également profiter de ses connaissances. Il aimait parler de Shukaku et voir deux jeunes gens s'y intéresser lui faisait tout autant plaisir. Le sera-t-il toujours quand il saura que c'est pour utiliser toutes ces informations pour en faire de nouvelles techniques ou machines destructives?


Citation :
Je me suis permise de poster rapidement en raison de l'intérêt d'Ichibi pour mon perso mais le rp reste toujours ouvert pour toute nouvelle personne Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 415
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Il était une fois Shukaku [libre] Ven 17 Oct 2014 - 20:58



À peine m'étais-je installé pour étudier que quelqu'un vint me mettre un coup de genou sur le côté du crane, non pas que j'étais une chochotte mais tout de même, j'avais senti le coup passé et tout ma boite crânienne avait fait un tango pendant quelques secondes. Je me frottais la tête, remettant mes lunettes en place, tournant ma tête vers le responsable, fronçant les sourcils :

- C'pas possible de faire attention ?!

Me relevant, je me rendis compte qu'il ne s'agissait pas d'un responsable, mais d'une, enfin cela ne changeait pas grand chose, j'avais la mauvaise habitude, enfin si on peut dire mauvaise, de m'énerver assez vite si l'on me dérangeait pendant un travail, que ce soit dans mon atelier ou pour autre chose... Et cette fois ci, c'était sur une jeune femme aux cheveux roses... Rose ? Sérieusement ? C'était assez étrange de voire quelqu'un de vivant porter ce genre de couleur, en général, c'était nos héroïnes de comics qui portaient ce genre de, chose...

Enfin, c'était surement un mal pour un bien, vu que me faisait offrir une visite gratuite du temple, avec commentaire live, même si ce n'était pas payant à la base... J'acceptais, volontiers, la proposition du moine qui commença sa visite par la fresque que j'étudiais justement, il nous narra cette fameuse légende du prêtre devenue l'esprit démon, enfin avec quelques ajouts bien sur... Je l'arrêtais quelques instants.


- Donc vous dites que l'esprit de Shukaku serait celle du prêtre perdu dans le désert mais d'après certains ouvrages, il est mentionné que les démons sont issu du rikudou sennin, donc si l'on suit votre raisonnement, Shukaku aurait été "créé" sans âme ? Vous ne trouvez pas ça un peu gros ?

Le moine acquiesça avec le sourire, surement avait-il enfin trouvé quelqu'un d'un minimum renseigné sur le sujet, contrairement aux visiteurs qui ne venaient que pour le folklore et qui pensait que ce n'était que des histoires pour enfants...

- Ce n'est bien sûr qu'une légende parmi tant d'autre jeune homme, mais si vous tombez sur l'un des deux, vous leur poserez la question huhu...

Il fit un brin d'humour, ce n'était pas désagréable d'avoir un guide à la spirituel et "spontané", en général, beaucoup d'entre eux sont des extrémistes réfutant toutes les théories ne s'apparentant pas à la leur, je n'allais peut-être pas perdre ma journée.

- Continuons la visite avec cette représentation de Shukaku.

Continuait-il en nous montrant une sculpture de théière...



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1202
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Il était une fois Shukaku [libre] Mar 21 Oct 2014 - 15:49

Si on la bousculait et qu’on s’excusait, cela convenait fortement à la jeune fille. Cependant, certaines personnes dans ce bas monde n’avaient pas la même patiente, humilité et gentillesse – ou naïveté- de Tsukiko. Le garçon qu’elle avait accidentellement percute releva la tête de ses « études » pour lui offrir une remarque assez désobligeante sur un ton énervé. Elle ne l’aimait déjà pas et était heureuse de s’en éloigner mais son guide eut la bonne – ou mauvaise du point de vue de la Kawaguchi – d’inviter le jeune homme impoli a cette visite guidée.

Elle cacha sa réticence en gardant le silence. A quoi bon s’énerver dans le temple de Shukakku pour un homme qu’elle ne rencontrera plus de toute son existence ? De plus elle n’aimait guère les conflits inutiles ou encore en déclencher.

Le moine commença son cours d’histoire, littéralement. Tsukiko ne connaissait rien du tout de ce démon-ci étant donne quelle n’était pas née à Kaze et qu’elle n’avait pas passé sa vie avec des sédentaires ou nomades. Autant dire qu’elle écoutait attentivement les remarques des deux protagonistes, tentant de comprendre « l’enjeu » de cette discussion théologique.

- L’une comme l’autre des théories influence-t-elle l’essence même d’Ichibi, sa façon d’agir, ses actions … son pouvoir ? Je ne connais guère grand-chose sur Shukaku … pourquoi un sanctuaire pour ce démon ? Pourquoi tant de fascinations par le passé pour une telle légende ?

Kyubi n’était que destruction. Elle s’était toujours demandée pourquoi un temple pour la Destruction, et même aujourd’hui, cette question persistait. Pourquoi honorer des êtres capables de détruire par simple caprice ? Tsukiko s’arrêta et arqua le sourcil lorsqu’on leur présenta une théière censée représenter Shukaku.

- Une théière ?

Elle n’osait guère interrompre le moine sur tout son discours le fait que peut-être la théière aurait appartenu au prêtre mort. Elle se fichait de ce genre de détails, elle voulait davantage de détails sur la puissance de cet être et la raison qui a inspiré tant de fascinations à son sujet.

- L’un comme l’autre, Ichibi a donc une âme, un esprit, une façon propre de penser et d’agir. A-t-il un but dans son existence ? Protéger, détruire, être puissant…. Et pour atteindre ce but, comment fait-il ? Aider les humains, donner de la puissance ou alors se déchainer… comment ?

Comment attaque-t-il ? Quels étaient ses attributs « magiques » ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 415
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Il était une fois Shukaku [libre] Lun 27 Oct 2014 - 22:21



Tandis que je partageais une discussion très intéressante avec notre guide, la jeune femme posa plusieurs questions, assez étranges...
Bien sur que l'origine d'un "monstre" le changeait, dans son état d'esprit, si esprit il y a, ou même dans son comportement primaire, et pourquoi parler de légende quand on sait que Kiri avait été détruit par une bête gigantesque, ne validant pas l'hypothèse de l'existence de shukaku bien sur mais ça en disait long sur ce qu'on ne savait pas a propos des "légendes"...

Je soupirai légèrement, essayant de ne pas être désobligeant, mais en même temps, les questions posées étaient un peu idiotes, pourquoi un temple a un démon ? Pour la même raison qu'un temple pour un dieu, pour soit qu'il nous foute la paix, soit qu'il nous "aide".


- C'est très simple, les nomades construisirent ce temple pour se protéger du démon, ils y reviennent régulièrement pour prier et apaiser son esprit.

Je complétais sa réponse en narrant à la jeune fille la légende de la théière

- On dit que les tanukis peuvent se transformer et ils utilisent ce pouvoir pour se henge en moine ou encore en objet inanimé plus particulièrement des théières, une autre légende dit qu'il a été scellé dans une théière, un comble...

Plus on avançait dans la discussion plus ses questions devenaient celle d'une fanatique étrange qui ne recherchait que le pouvoir, ou un moyen d'agir à travers cette légende... Même si ces questions avaient difficilement de réponse, comprenez que ce moine ne connaissait pas personnellement le démon et donc ne pouvait que fournir des infos plutôt vagues à son sujet...

- Eh bien, l'on dit que c'est un démon assez instable, détruisant tout ce qu'il trouve, certain vont même jusqu'à supposer que les tempêtes de sables si meurtrières sont créées par le démon, ce n'est pas pour rien qu'on le surnomme l'esprit du sable. Bien continuons la visite...

Nous avançâmes vers une fresque, montrant un grand tanuki avec un grande queue formé de plusieurs pics successif se dressant devant des nomades.

- Ceci est une fresque représentant une des dernières hypothétiques attaques de Shukaku et surtout la représentation la plus plausible de sa forme physique.



hrp : c'est pas ouf désolé :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1202
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Il était une fois Shukaku [libre] Mar 28 Oct 2014 - 22:59

La leçon d'histoire qui semblait prometteuse commençait sincèrement à ennuyer Tsukiko. Il semblerait que l'homme invité sache autant que le guide ce qui conduisait à des débats dont elle n'en comprenait pas les tenants et aboutissants. Elle ressentait clairement le petit malaise du guide vis-à-vis de ses questions.

- On dit que les tanukis peuvent se transformer et ils utilisent ce pouvoir pour se henge en moine ou encore en objet inanimé plus particulièrement des théières, une autre légende dit qu'il a été scellé dans une théière, un comble...

"Sceller un tel monstre dans une théière, c'est comme dire qu'un Furyou pourrait y rester. C'en est presque l'une de ces légendes de lampe magique sauf que cette lampe-ci est plus synonyme de destruction", pensa-t-elle naïvement. Elle aurait pu partager ce trait "d'humour" avec les deux hommes mais elle doutait fortement qu'ils l'apprécient.

- Ceci est une fresque représentant une des dernières hypothétiques attaques de Shukaku et surtout la représentation la plus plausible de sa forme physique.

Voilà quelque chose qui intéressait enfin Tsukiko, et qui était davantage dans ses cordes. Les images et représentations lui parlaient bien plus que ces inlassables discussions sur la question d'un esprit ou non au sein du monstre. Elle n'écoutait déjà plus les deux hommes, bien trop obnubilée par la représentation de Shukaku, puis des nomades et par la scène en général.

"Hum... une queue avec des pics..... une tempête de sable.... Je ne peux pas créer ce dernier comme ça, cela demande bien trop de chakra, d'énergie, de concentration et d'expertise" conclut-elle en fronçant les sourcils.

Elle avait des idées mais ces dernières étaient bien trop dépensières en chakra ou alors exigeaient une grande expertise qu'on n'acquerrait qu'au fil des années et non en quelques mois. Elle avait une imagination fertile, il n'y avait pas de doute là-dessus, mais elle manquait clairement de moyen.

- Il aurait été vu alors? Existe-t-il encore des récits à ce sujet?

Le moine finit par répondre à la négative et continua la visite. Tsukiko ne disait déjà plus rien et se contenta de regarder autour d'elle. Elle vit des moines entrer et sortir de certaines petites portes. Etait-ce un accès pour de simples petites chambres ou existait-il une salle recelant deux trois récits plus anciens, et sûrement plus véridique ? Il fallait vérifier.

- Oh merci beaucoup pour cette visite qui fut très intéressante.


Dès que le moine s'éloigna et que le garçon semblait encore réfléchir - ou alors étudier une des nombreuses fresques -, Tsukiko se contentait d'afficher un air boudeur. Il lui fallait plus d'images ou de récits que ces petites fresques à peine compréhensible ou ces récits à peine vérifiés. Peut-être qu'il existait un ou deux documents derrière ces portes.

"Je n'ai aucune technique pour fouiller là-bas... faudrait y aller par moi-même. Est-ce que les gardes sont comme ceux de Suna?" se demanda-t-elle en jetant tour à tour un regard aux portes ainsi qu'aux gardes un tantinet plus loin.

- Tu viens de quel coin de Kaze ? commença-t-elle en dérangeant à nouveau le jeune homme. Il semblait déjà savoir bien plus de choses, donc peut-être pourra-t-il assouvir la curiosité de la dame avant qu'elle ne commette la "bêtise" d'aller explorer ce que cache une de ces portes. Cependant, son regard y glissait de temps en tramps, malgré qu'elle tente de se contrôler. Tu as aimé la visite finalement? Hum.. tu sembles connaître bien plus, est-ce que je pourrais t'accompagner dans tes études de ces fresques?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 415
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Il était une fois Shukaku [libre] Lun 3 Nov 2014 - 18:13



Je baillais discrètement durant la visite, ce n'est pas que ce n'était pas intéressant, mais c'était un speech pour touristes amusés par l'existence des bêtes et monstres, pour ma part, j'étais plus fasciné par sa vraie histoire, oui pour moi cette histoire d'esprit de moine errant dans le désert n'est qu'une connerie sans nom, ou comment rendre un fait plausible complètement dogmatique... J'étais venu au temple en espérant y trouver quelque indices sur les autres démons à queues, mais on dirait qu'il y avait plus de chance de tomber sur une boutique cadeau que sur une vraie mine d'info...

Tandis que la femme n'avait pas l'air satisfaite, sentiment partagé, je retournais une dernière fois, regardé à gauche à droite en espérant trouver un détail intéressant... D'un coup, elle s'adressa à moi, elle ne pouvait pas juste rentrer chez elle et me laisser travailler, ce n'était pas possible... Enfin, je pense que c'est ce qui tombe sur le coin de la gueule à ceux qui semble s'y connaitre sur quelque chose...


- Je viens d'un petit village dans le désert.

Je m'étais contenté de répondre à la question, remontant mes lunettes sur mon nez, je ne lui avais volontairement pas renvoyé la question, je n'étais d'humeur bavarde, surtout que c'était une journée de recherche perdue... Mais nan, il fallait qu'elle continue, je me relevais, détachant mes cheveux et enlevant mes lunettes :

- C'était du blabla pour touriste, et étudié des fresques surement à demi-fausse ou modifié ce n'est pas intéressant...

Je reprenais après une courte pause :

- Tu sembles chercher des infos plausibles sur le Shukaku, aller dans un temple dont la moitié des moines est persuadé que c'était un des leurs n'est pas la meilleure des idées... Pour ma part, j'arrête les recherches pour aujourd'hui, et tu risques de ne rien trouver non plus derrière cette porte, enfin rien d'intéressant...

Je soupirais, remettant les cheveux qui étaient devant ma tête en arrière, je ne pensais pas que c'était une bonne idée, mais bon :

- Euh, si tu veux on peut aller à la grande bibliothèque de suna, les légendes sur le rikudou senin et les démons à queues y sont plus... Terre-à-terre, j'amènerai quelque croquis de la bête en question si tu veux...

J'étais plutôt embêté, j'avais l'habitude de faire mes recherches seul, mais bon, on sait jamais, ça pourrait être sympa...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1202
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Il était une fois Shukaku [libre] Ven 7 Nov 2014 - 14:40

- Peut-être ont-ils des documents anciens avec quelques témoignages ou de vraies fresques? insista-t-elle. Elle finit par comprendre qu'elle ne pouvait guère s'y rendre, du moins pour le moment et seule. Elle risquait de revenir lorsqu'elle aurait les moyens de s'infiltrer sans peine quelque part.

Tsukiko sentait bien qu'elle dérangeait le jeune homme mais cela ne l'avait guère découragé. Elle était tant habituée à ce que sa présence soit toujours une source de gêne dans sa maisonnée, aux côtés de son père et de la famille de ce dernier. Elle aurait pu adopter l'attitude habituelle, soit partir et laisser ce jeune homme seul. Cependant, elle s'était promis de développer de belles techniques, des techniques aptes à sauver des gens qu'elle appréciait. Il fallait donc qu'elle persévère, quitte à embêter certaines personnes.

Aujourd'hui, en l'occurrence, c'était ce garçon. Un garçon qui semblait s'y connaître, un garçon qui semblait aussi intéressé qu'elle par la légende de ce vieux démon et surtout, un garçon dont elle ne connaissait pas encore le nom et l'identité.

- J'ai besoin d'informations sur Shukaku oui, pour un projet personnel. Et aussi par curiosité. Je ne suis pas vraiment née au pays du vent donc on ne m'a trop raconté les histoires sur cette bête-là, confessait-elle avec un air insouciant.

Elle enchaîna les pas du garçon aux cheveux argentés, cherchant à comprendre où il se rendait.

- Cela me gêne de te parler sans vraiment connaître ton prénom. Je m'appelle Tsukiko, et toi? demanda-t-elle avec un air avenant. Pourquoi ne pas discuter plus amplement autour d'un bon repas? Je commence à avoir faim! dit-elle en sortant de son sac à dos une ou deux boîtes de repas, proposant indirectement au garçon s'il était tenté.

Finalement elle ne lui laissait guère le choix, s'asseyant, ouvrant les boîtes, tentant ses baguettes de secours à son partenaire de recherche, souhaitant un bon appétit à tous deux.

- Tu dis venir d'un petit village. Comptes-tu y retourner ou comptes-tu te diriger à Suna directement? Je vis à Suna, donc je compte y retourner dans la soirée, avant qu'il ne soit trop tard. On pourrait peut-être faire le chemin ensemble, qu'en penses-tu? demanda-t-elle en lui lançant un regard curieux.

Elle profita de cette petite pause déjeune pour le détailler. Elle put remarquer deux ou trois détails tel que les fameux et traditionnels petits sacs du shinobi lambda, la tenue...C'était définitivement un shinobi, comme elle. Au moins ca la rassurait sur un point: ils avanceront vite. Ce n'était pas un civil qui aurait un rythme lent.

- Tu es aussi un ninja? Je le suis aussi. Donc tu dois vivre à Suna aussi? signalait-elle au cas où il ne l'aurait pas remarqué. Et donc pourquoi t'intéresses-tu à Shukaku?

Des questions qu'elle posait entre deux bouchées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 415
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Il était une fois Shukaku [libre] Sam 8 Nov 2014 - 19:56



Je frottais nerveusement l'arrière de ma tête, ébouriffant mes cheveux, elles posaient beaucoup de questions d'un coup, et plusieurs d'entre elles n'étaient pas des trucs que j'avais l'habitude de confier au premier venu, enfin première venue pour cette fois-ci... Avant que je ne puisse répondre à une de ces interrogations, elle me tendit un bento et une paire de baguette, elle n'y allait pas avec des pincettes celle là ! Je suppose que je n'avais pas le choix, je pris, avec non pas un certain soupir, ceux du genre " bon bah, je vais devoir faire avec", elle commença à manger tout en continuant avec ses innombrables questions.

Je ne touchais pas au repas, je ne l'avais accepté que par politesse, je ne voulais pas la vexer, elle semblait faire des efforts pour ne pas être ennuyeuse, hélas, je n'étais pas dans un bon jour, elle aurait agi de la sorte dans un autre moment, j'aurai été ravi de discuter sur mes origines, des siennes, de la faune et la flore du désert, mais aujourd'hui, j'avais perdu une journée de congé, et de recherche, donc je n'étais pas dans une pêche de fou...

Après un énième soupir, cela devait être difficilement supportable pour son interlocutrice d'ailleurs, mais bon, je tentais de répondre à certaine de ces questions :


- Tu poses beaucoup de questions dis moi... Oui, je suis ninja et oui, je rentre sur Suna, et Shukaku m'intéresse parce que c'est "soi-disant" une légende.

Je me relevais, poussant aussi poliment que possible le bento vers sa propriétaire, et avec un petit sourire, parce qu'il faut reconnaître qu'elle avait essayé d'être sympa avec moi, mais moi, je n'avais pas envie de l'être aujourd'hui, les jours de flemme, vous connaissez ça nan ?

- Je vais y aller, si jamais tu veux continuer les recherches, vas au Kenkyuujo et demandes Notsuu, si je n'y suis pas, va fouiller vers les box des terrains d'entraînement.

Je remettais mes affaires dans mon sac et me dirigeais vers Suna, je ne savais pas si elle tentait encore de s'imposer ou si le message était enfin passé, mais bon, au pire, je n'avais que le chemin de retour à faire avec elle...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Il était une fois Shukaku [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Kaze no Kuni :: Temple d'Ichibi-