N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Groupe#2 Ouest - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1377
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Groupe#2 Ouest - Terminé Jeu 16 Oct 2014 - 18:52

L'ILE INCONNUE
CHRONIQUE #2

CONTEXTE
    Trois nukenins s’étaient élancés vers l’île avec l’envie d’en apprendre plus sur cette dernière. Si les nuages étaient prédominants, ils s’estompèrent au fur et à mesure que les shinobis arrivèrent, mais ils ne s’attendaient probablement pas à un tel spectacle.
    Les côtes sont formées de crevasses et de pics aux tailles aussi plurielles qu’effrayantes. Ici, il n’y a pas de sable, simplement de la terre et de la roche ainsi qu’un spectacle des plus horribles à regarder : des membres arrachés, des cadavres décharnés et parfois des ossements. L’animosité et la dangerosité de l’île sont clairement démontrées même sans avoir à poser le pied sur ces côtes. Mais derrière, tout est encore flou même s’il semble y avoir un petit bois.
    En s’enfonçant dans le bois, l’hypothèse sur la taille de ce dernier se précise : en une minute à peine c’est un tout nouveau décor qui se dessine sous les yeux des shinobis.
    Un vaste terrain plat s’étend jusqu’à un énorme mur de chakra opaque haut d’au moins une centaine de mètres. Cependant, bien avant de pouvoir accéder à cette construction d’énergie, un obstacle de taille se dresse face à eux, tous les cadavres et leurs bouts éparpillés s'animent dès que l'un deux pose un pied sur le sol qui semble teinter de rouge. Rien à faire, ce périmètre fait le tour de la barière, il faudra composer avec…

DANGER
    Ø L'Ile Inconnue est peuplée de zones inconnues et est extrêmement dangereuse.
    Ø Ne vous attendez pas à des épreuves/adversaires faciles, bien au contraire vos chances d'arriver au centre de l'île sont très minces.
    Ø En visitant cette île, votre personnage courra de grands dangers : il pourra y être blessé voire même y mourir si vous ne faites pas attention.

RÈGLES
    Ø Respectez l'ordre de post, et privilégiez ce RP pour ne pas le faire traîner.
    Ø Vous avez 36h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, le Maître du Jeu viendra poster pour vous laisser une seule et unique fois 12h supplémentaires. Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe.
    Ø Chaque personnage a droit à un seul délai de 24h s'il le demande dans le Bureau de SNH.
    Ø Le premier tour est un tour d'introduction, vous devez décrire tout ce qu'il s'est passé jusqu'à maintenant. Pas de technique donc.
    Ø Si combat il y a, résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide.
    Ø N'hésitez pas à utiliser les Principes de combat, le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.

ORDRE DE POST
    Myouga Nozomi
    Katsuo Takusanken
    Konjo

    Narrateur


Dernière édition par Narrateur le Lun 3 Nov 2014 - 13:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1375
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe#2 Ouest - Terminé Ven 17 Oct 2014 - 22:28



Voilà plusieurs mois que Nozomi avait retrouvé son père. Elle l'avait suivit sur la voie de la vengeance. Et désormais, tout ce qu'il comptait était de retrouver cet homme. Mais ils avaient beau se renseigner, ils ne trouvaient aucune information sur lui. C'est comme s'il avait disparu dans la nature. Et, enfin, ils avaient eu un contact. Les quinze ans de recherches de son père avaient payé. Mais l'homme désirait un marché: des informations contre des informations. Et celles qu'ils voulait se trouvaient sur l'île...

Cette étrange île qui avait émergé depuis peu de temps. Elle avait l'air extrêmement dangereuse. Il voulait toute les informations possible que le père et la fille pourraient lui ramener. Plus ils en ramèneraient, et plus il leur en donnerait. La curiosité de savoir ce qu'il s'y trouvait avait couté la vie à bien des hommes. Jusqu'où le père et la fille pourraient aller dans leur quête de vengeance? Étaient-ils prêts à en risquer leur propre vie? Ils avaient accepté la proposition de mercenariat, et venaient de poser le pied sur ces terres maudites.

La jeune femme posa les yeux sur le spectacle qui s'offrait à elle. Des corps mutilés, décharnés. Des restes humains, des ossements. C'est comme si elle venait de faire un bond dans son passé. Lorsqu'elle soignait les shinobis lors de la grande guerre. La chose ne l'atteignit donc que peu, elle qui s'y était habituée depuis sa plus tendre enfance. Cela ne fit que la conforter dans le fait qu'il fallait être prudents sur cette île. Même la marche n'était pas évidente, aucune dune de sable, il n'y avait que pics rocheux et des terres arides. La jeune femme se tourna vers la personne qu'elle ne connaissait pas encore, et se présenta.


- "Myouga Nozomi, médecin."

Puis le petit groupe composé de trois non shinobis s'éloigna des côtes. Ils entrèrent dans une forêt qui fut parcourue rapidement. Nozomi jetta au passage quelques coups d’œils aux plantes, pour savoir si elles étaient communes ou non. Mais elle ne prit pas le temps de les observer d'avantage, elle doutait que son père soit du genre patient. Il touchait enfin au but. Ils arrivèrent bientôt sur un large plan de terre. Au loin, se trouvait un étrange mur. Mais entre les deux, ce sol ne semblait pas être si neutre que ça. Il se teintait de couleur sang dès que l'on y touchait. Et surtout, tous les morceaux de cadavres s'animaient.

- "On dirait qu'on ne va pas pouvoir passer si facilement."

Elle se tourna vers le plus âgé du groupe.

- "Qu'est-ce que tu en penses, Konjo?"

Elle l’appelait par son prénom. Ils avaient décidé de garder leur lien secret. Ça pouvait être leur salut, tout comme leur perte. L'errante s'arrêta donc avant la zone, attendant une quelconque réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Groupe#2 Ouest - Terminé Sam 18 Oct 2014 - 23:53

Ayant quitté le Pays du Vent après l'aventure avec Yojimbo et mes nouvelles connaissances, je suis passé dans un petit village à la frontière pour me faire tatouer. Ces symboles me décrivent. Maintenant, j'ai un but, un objectif sur le long terme. Par la suite, je sentais que j'avais besoin de nouveauté. Je voulais faire changement. J'aurais pu, et dû, retourner chez moi pour digérer les émotions fortes des dernières semaines, mais en cours de route, dans une auberge, j'ai surpris une discussion entre une poignée d'aventuriers qui mentionnaient une île menaçante sur laquelle il y avait des dangers que personne n'avait pu voir auparavant.

Et, ça m'a intrigué! Je ne pouvais pas laisser passé cette occasion d'en apprendre sur quelque chose qu'aucun être vivant n'a investigué avant moi! Pour une fois, je pouvais être parmi les premiers à découvrir, comprendre, analyser et nommer les choses. Peut-être même que j'allais en découvrir plus sur moi-même.

Donc, avec mes dizaines de sabres, des vêtements plus amples ressemblants à ceux des nomades du désert et des marques fraîches sur les bras et le dos, je me suis engagé sur un navire qui faisait une bonne partie du trajet. J'ai compris après quelques heures que seulement deux personnes de tout l'équipage allaient réellement monter sur l'île inconnue.

J'allais justement me présenter à eux deux et proposer qu'on forme une alliance temporaire lorsqu'une odeur infecte m'attaque les narines. À peine un coup d'oeil et je comprends que je me suis lancé dans le périple le plus dangereux de ma vie. Sur les rochers, éparpillés parfaitement pour un effet lugubre, je vois des dizaines, voire centaines, d'être trépassés.

Ma salive est quelque peu difficile à avaler.

Cependant, sans hésiter, deux mercenaires se lancent sur ce qui doit passer comme une plage. Je me dis de rester courageux et je me jette aussi. La montée est particulièrement difficile, car chaque mouvement pourrait me tuer. Il y a tellement de formes conçues pour le meurtre sur cette côte. Sautant de pique en pique, je trouve moyen de prendre pied sur une terre un peu moins hostile avec mes deux gigantesques carquois remplis de sabres. Je lève la tête et trouve devant moi une femme qui se présente.

- "Myouga Nozomi, médecin."

Je lève un sourcil et je souris.

- "Oh, Takusanken, mais appelez-moi Taku."

Sitôt ma phrase terminée, elle se hâte vers une sorte de boisé qui se trouve un peu plus loin. Je ne fais pas confiance à l'effet de brume qui s'y trouve, mais je suis le groupe. En chemin, je tente de prendre le plus grand nombre d'images mentale de faune et de flore. Fait intriguant, je ne vois aucun animal! Je ne réussi pas à inspecter d'insectes non plus, mais j'ai dénoter plus d'une quinzaine de plantes que je n'avais jamais vu avant. J'espère tellement avoir un peu de temps plus tard pour les étudier.

J'arrive un peu en retard en comparaison aux deux autres. Ils restent là, immobiles. Mon intérêt pour les choses de cette île doivent passer en second! Sinon, je serai laisser seul et je ne veux pas que ça arrive! J'arrive une seconde plus tard.

- "Désolé, je- J'observais les plantes et... Woah!"

Je remarque devant moi une sorte de vitre immense. C'est une sorte de mur magique aux couleurs ressemblants à un mélange d'huile dans l'eau. Peut-être est-ce que c'est la chose que les Shinobis nomment Chakra! Je ne le sais pas, mais il y a une force qui me hurle de partir, de fuir, d'aller tellement loin et de ne plus jamais revenir. Quelque chose ne tourne pas rond ici. En moi, deux forces se confrontent: ma curiosité et mon envie de survivre.

Mais, je regarde mes alliés et je comprends que je ne deviendrai jamais ce que je veux être si je ne vis pas cette aventure, peu importe à quel point elle me change. Je dois y arriver. Je ne peux pas devenir une légende en restant dans le confort.

Le pied de ma coéquipière frôle à peine le sol. Les restants de ce qui étaient auparavant des humains, je crois, se mettent à bouger. Ils s'activent frénétiquement. Encore une fois, je suis dans le brouillard. Mon cerveau n'intègre pas ces données.

*Que ce passe-t-il?*

Je fais un pas en arrière et positionne mes mains autour des Katanas à ma ceinture.

- "Vous croyez que les autres cadavres sur la côte se lèvent aussi?"

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 254
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Groupe#2 Ouest - Terminé Dim 19 Oct 2014 - 3:23

Les voilà enfin arrivés à destination, une île macabre qui pue la mort à des kilomètres. Un guerrier borgne et sa fille se sont rendus dans cet endroit oublié même de dieu. Ils n'étaient pas venus dans ce trou perdu par simple curiosité ou avidité de dépouiller les trésors et les secrets de ce morceau de terre. Le désir de vengeance était la seule chose qui animait le colosse, sa venu en ce lieu n'était que le souhait d'un homme qui détenait des informations sur celui qu'il traque depuis plus de 15 ans. Echange de bon procédé, un service en vaux un autre.


En vérité cette île pouvait enfermer le secret de la vie éternel en son saint que cela n’aurait eu pas le moindre intérêt pour le samouraï. La jeune Kunoichi qui le suivait n’était autre que son enfant qu’il croyait morte depuis longue date. Le borgne avait encore du mal à y croire, comme un rêve qui risquait de s’interrompre à tout moment, un mauvais tour de son esprit devenu fou, un miracle illusoire qui pouvait disparaître. Est-ce vraiment la réalité ? La petite fille qu’il connaissait et chérissait de tout son être avait grandie, Elle était devenu une jeune femme. Le géant avait l’impression d’être devant une toute autre personne, devenant à ses yeux une inconnue. Pourtant cette odeur, la même que sa défunte bien-aimée. Aimer, est-ce qu’il sait encore comment ressentir ce sentiment éteint dans son cœur. Lui qui n’avait éprouvé que haine, rage et souffrance pendant tous ce temps. Il ne savait plus comment réagir, restant froid et distant avec Nozomi.



Observant le spectacle qui s'offrait à son unique oeil encore valide, des cadavres en décompositions, des ossements par centaines de milliers jonchaient le sol. Cette scène lui était plutôt familière, ayant vécu sa vie sur un champ de bataille, pour nôtre borgne tout ça était banale. Aucune réaction ne fut remarquée sur le colosse, du moins en extérieur. Une sensation indicible lui parcourait le long de sa colonne vertébrale.


Posant enfin pied-à-terre après ce long voyage de trois jours, le comité d'accueil ne se fit pas attendre, une vision d'outre-tombe, les squelettes et autre cadavre en putréfaction se relevèrent de leurs sommeils, se rassemblant en une armée de zombie cannibale. Cela venait de faire sourire le guerrier qui se plaça devant ses deux compagnons. Sortant son immense lame de son fourreau. Il exprimait avec un calme surhumain qui laisserait sans voix la plupart des gens.


- Je m’en occupe.


Sur ses mots il brandit avec une violence inouïe son espadon, percutant brutalement le groupe de squelette anthropophage, fracassant d'un seul et unique coup cinq d'entre eux. À cause de la taille et l'épaisseur de son extraordinaire épée qu'ils soient vivants ou morts, cela ne faisait aucune différence. Tous finiraient pulvérisé en petit morceau. Le samouraï se lançant dans la bataille avec fureur, le stress accumulé pendant le voyage devait inévitable sortir et quoi de mieux qu'un bon vieux carnage pour évacuer.



HRP:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1377
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe#2 Ouest - Terminé Dim 19 Oct 2014 - 23:57


Ils avaient réveillé l’armée des morts, l’un d’eux, celui à la large épée s’empressa de sauter sur le tas pour les diviser d’avantage qu’ils n’étaient déjà. C’était de suffire pour les arrêter, les membres n’avaient pas besoin d’être reliés pour s’animer et très vite, voilà le groupe encerclé.

Le sol rouge s’intensifiait sous le contact des pas de l’homme enragé. Le blond avait vu juste et pour le moment, seule une bataille sans fin en vue…


|| Important : N'oubliez pas de mettre vos actions et vos techniques en spoiler à la fin de vos posts ||
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1375
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe#2 Ouest - Terminé Lun 20 Oct 2014 - 21:50

Le troisième membre de leur équipe de fortune se nommait Taku. Et lui aussi semblait être intéressé d'avantage par les plantes que par le reste du paysage qui les entourait. Ils s'arrêteraient au retour. Si retour il y avait. Il portait des carquois avec de nombreuses lames. Et sa question fut des plus pertinentes. Si marcher sur ce sol faisait relever les morts présents ici, c'était en effet fort probable que ça relève également ceux sur la côte. Une question à laquelle ils auraient bientôt une réponse.

Car c'est sans aucune hésitation que le borgne se lança au devant d'eux afin d’aller affronter les cadavres. Il avait besoin de se défouler et la jeune femme n'allait certainement pas se mettre en travers de son chemin. C'est comme ça qu'il entreprit de trancher les squelettes en morceaux. Morceaux qui se mirent à s'agiter également. Tout semblait annoncer un combat sans fin. Mais la jeune femme ne s’inquiéta pas pour autant. Ce n'était pas quelques morceaux de cadavres qui allaient arrêter son père. Il allait peut-être se fatiguer à force, par contre. Et tant qu'il restait sur le sol étrange, ces choses ne s’arrêteraient pas.


- "Et si tu leur marche dessus?"

Après tout, ils étaient au sol avant qu'il ne marche dessus. Elle ne savait pas comment fonctionnait cette étrange terre qui se teintait de rouge, mais marcher sur les choses qui ne l'activait pas ne devrait normalement pas l'activer non plus. Logiquement. Mais cette île ne semblait pas logique du tout. Et il fallait s'attendre à tout. De plus, il n'était pas conseillé de rester devant son père lorsqu'il se battait. Sa large épée risquait d'avantage de la faucher qu'autre chose.

L'errante ne rajouta rien d'autre. Elle se contenta d'observer ce qu'il se passait, tentant d'analyser la situation. Taku allait-il agir lui aussi, comme son père? La jeune femme n'était que médecin, après tout. Elle n'agirait qu'en cas de nécessité. Et pour l'instant Konjo n'avait guère besoin d'aide, il pouvait encore s'en sortir sans elle. De plus, il n'était pas du genre à en demander. Elle se posta au milieu de la zone neutre, là où les choses n'étaient pas encore arrivées. Si elle se faisait attaquer, elle aurait le temps de les voir arriver pour esquiver.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Groupe#2 Ouest - Terminé Mar 21 Oct 2014 - 1:40

Mes iris semblent trembler, mais en fait ils sautent d'une chose à une autre alors que je tente d'analyser la situation. Malgré le danger, je n'aime pas me jeter tête première dans l'action sauf si je n'ai guère autre choix. Je serre les dents ce qui brise le cure-dent qui était coincé entre elles, mais je ne sens même pas la douleur. Je suis trop occupé à tenter de comprendre les mécaniques de l'événement. Je me dois de comprendre, je veux comprendre! Mes pensées filent rapidement.

*Aussitôt que le sol a été touché, les morts se sont mis à bouger. Est-ce qu'ils ont un lien avec le sol? Ou avec le mur magique? Si c'est le cas, il y a peut-être quelque chose qui lie les cadavres et les morceaux à la section rougeâtre ou à la force.*

Mes paupière s'agrandissent d'un coup.

*Genshi!*

- "Je dis ça comme ça, mais ça me fait penser aux marionnettistes du Pays du Vent!" Dis-je pratiquement en panique.

Je me retourne pour voir s'il y un autre danger provenant de derrière.

- "J'en reviens, justement, et j'ai rencontré un homme qui m'a expliqué un peu. En fait, ce sont des fils de Chakra! Il paraît que les Shinobis peuvent les voir, mais je n'y arrive pas vraiment. Je ne sais pas comment utiliser cette énergie."

Je ramène mon regard vers le champ de bataille sur lequel l'homme au sabre gigantesque empale et déchiquette des dizaines de membres. Il est complètement en dehors de ma catégorie, ce guerrier. Peut-être que le choix de la quantité au-dessus de la qualité n'était pas le bon, mais je suis certain que le style du Guerrier Immoral a un bon potentiel, je ne l'ai simplement pas encore développé à son maximum.

Et, mes pensés me reviennent. Je ne réalise pas que je suis immobile, encore, totalement perdu dans mes recherches mentales. Les veines commencent à sortir autour de mes yeux qui, eux, sortent lentement et légèrement de leurs orbites comme pour voir encore plus loin. Mon corps a quelques spasme et je retiens mon souffle. Je n'ai pas le contrôle de mon corps quand mon désire de disséquer devient plus grand que celui d'agir.

*L-L-Les morts, le sont-ils vraiment? Est-ce que ce sont des illusions? Je ne peux PAS le voir, pas avec mes yeux de Ronin! Pourquoi rouge? Pourquoi un mur? Est-ce que quelqu'un contrôle la force? Pour moi, ce n'est qu'une sorte de fenêtre dans laquelle je me fracasserais comme un oiseau si je tentais de foncer.*

Je me mets à genoux près de l'herbe rouge et je fais quelques tests: odeur, texture, poids. J'essaie de trouver ce que ça peut être. Soudainement, je me lève sèchement, attrape un Katana et le lance en direction de champ de Chakra.

- "On va voir," dis-je en secouant la tête pour me sortir de la torpeur.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 254
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Groupe#2 Ouest - Terminé Mar 21 Oct 2014 - 14:00

Peu importe combien il en butait, le nombre fois qu’il les débitait en tranche, ils revenaient encore et encore. Le problème ne venait pas de leurs résurrections en boucle, le borgne avait l’habitude des combats interminables sur les champs de bataille, après tout la guerre n’était qu’un boulot pour un mercenaire, tenir un siège pendant trois mois sans jamais fléchir. Le colosse fut longtemps habitué à combattre comme posséder, mais aujourd’hui il ne peut plus se lancer corps et âme dans la bataille. Accoutumé au combat où il ne veut pas mourir, il doit maintenant faire face au combat ou il ne peut pas mourir. En rencontrant sa fille, il à obtenu quelque chose qu’il avait perdu depuis bien longtemps, le besoin de protéger ce qui lui est cher. Sa mort ici pourrait signifiait celle de son enfant, il ne perdrait pas une seconde fois sa famille. Cette pensé comme un booste lui donnait la force de se dépasser, alors qu’avant il puisait son énergie dans la haine et la colère, à présent sa détermination provient de cette précieuse fille, mais malgré tout les flammes de sa haine n’en sont pas apaisé pour autant.


Et en ce jour et lieu cette nouvelle force ce doit d’être testée, ce combat serait sans fin et il n’avait pas de temps à perdre avec ces bouffons. Sa fille ne semblait pas capable de gérer de tel monstre et l’autre semblait perdu dans des réflexions futiles, pas le temps de se poser des questions, il fallait agir et vite. D’un bond en arrière il rejoignait sa fille et l’autre mec, fauchant pendant un instant compagnie aux squelettes. Le samouraï s’adressait à eux avec une voix digne d’un général de guerre.


- Je vais nous créer un passage jusqu’au mur… ne vous laissez pas distancer !!!


Ordre donné, il bondit à nouveau écrasant de ses pieds les zombies qui s’étaient approchés. Dans sa fureur innommable, le titan balayait les hordes de mort-vivant, faisant tournoyer son imposante épée créant un véritable chemin au travers du bois jonché de cadavre. Percer les défenses ennemis, c’était son boulot lors des différentes guerre, il passait en force au travers des lignes adverses permettant aux alliés de s’engouffrer dans la brèche qu’il provoquait.


Malheureusement ici certains facteur est dans sa défaveur, l’opposant n’est pas un être de chaire et de sang qui à des sentiments. Ces aberrations ne ressentent pas la peur de mourir ou la douleur, ils n’ont pas de doutes, leurs morales ne peut-être affecté, ils ne sont que les marionnettes du malin. C’est pour cela qu’il fallait être beaucoup plus vif cas l’accoutumer. Une erreur et ce serait la mort. Après quelque minute à se débattre comme un diable à l’intérieur des troupes macabres, il arrivait enfin au niveau du mur de chakra opaque. Donnant un violent coup de pied à l’un des squelettes pour l’envoyé valser contre le mur et ainsi voir l’effet que cela produirait lors d’un contact physique. Le borgne espérait que Nozomi ne s’était pas perdu en route.

HRP:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1377
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe#2 Ouest - Terminé Mer 22 Oct 2014 - 10:05


Comme un ouragan qui s’abattait sur la terre nouvelle. Dans le fracas général et les lamentations des morts, un impact sur le mur et sous un commun soupire, tous les corps à nouveau tiraient leur révérence… Devenant inertes.

Le calme avant la tempête, une évidence.

On entendait parfaitement les os qui s’éparpillaient au sol de l’autre côté de la barrière, il l’avait passé sans aucun mal et le trio lui faisait face maintenant ? Si c’était bien le cas, qu’allait-il faire ensuite ?


|| Important : N'oubliez pas de mettre vos actions et vos techniques en spoiler à la fin de vos posts ||
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1375
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe#2 Ouest - Terminé Mer 22 Oct 2014 - 16:57

Le second homme était resté aussi inactif qu'elle-même. Elle lui jeta un bref coup d’œil. Elle espérait qu'il n'était pas mort de peur... Ses réflexions étaient plutôt censées. Il essayait aussi de réfléchir à ce qu'il se passait. Des marionnettes... Possible oui. Il n'arrivait pas à voir les fils de chakra. Ainsi, il était donc samouraï lui aussi. Pour sa part elle savait contrôler le chakra mais n'avait jamais reçu de cours dessus ou quoi que ce soit. Ses connaissances théoriques étaient donc limitées.

Comme elle s'y attendait, son père n'hésita pas un seul instant avant de se déchainer. C'était vraiment une force de la nature. Il bondit à leurs côtés avant de leur donner un ordre. Auquel il aurait fallu être fou pour ne pas obéir. La jeune femme hocha simplement la tête pour approuver. Elle suivit donc le samouraï enragé au travers des cadavres animés. Ça lui rappelait la mission qu'elle avait faite avec Seito des années auparavant. Il s'agissait d'une sombre histoire de nécromancie ainsi que de sceaux à désactiver. Marcher sur cet étrange sol avait certainement dû activer des sceaux. Mais on ne pouvait être sûrs de rien, et Nozomi ne parla donc pas de ses doutes. Elle se contenta de suivre son père qui leur créait un chemin.

L’impressionnante lame tranchait sans cesse. Découpant en morceaux toujours plus petits les différents squelettes, qui ne devenaient plus que de la poussière d'ossements. Le chemin était tout de même long malgré les efforts du colosse, et il leur fallut un bon moment avant d'arriver devant le mur de chakra. Une fois devant, un coup de pied bien placé fit voler l'un des cadavres dans celui-ci. L'effet fut immédiat. Ils s'arrêtèrent tous de bouger d'un coup. Et tout ce que l'on entendit fut les ossements atterrir de l'autre côté du mur. Nozomi complimenta son père:


- "Tu as réussi, pa... rtenaire!"

Elle avait failli avouer le lien qui les unissait. Heureusement, elle s'était rattrapée juste à temps. Et maintenant, que faire? Ils étaient arrivés devant ce mur, et son père venait de prouver qu'un cadavre pouvait passer. Qu'en était-il des choses vivantes? Et de quelqu'un possédant du chakra? Konjo devait se reposer un peu, et c'est donc la jeune femme qui s'avança désormais. A son grand regret, elle ne savait pas faire de clones dignes de ce nom. Et elle n'avait pas vraiment l'intention de passer au travers du mur de chakra. Elle fit quelques signes et créa un simple clone inconsistant. Elle donna un violent coup de pied dedans, de la même façon qu'avait fait son père quelques instants plus tôt. Elle regarda ensuite de nouveau Taku. Avait-il l'intention de tenter de passer, pour sa part?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Groupe#2 Ouest - Terminé Mer 22 Oct 2014 - 18:37

Le colossal manieur de Daï Katana s'est lancé comme un fou furieux dans le tas d'abominations avec rage dans les yeux. Malgré le fait qu'il nous ordonne de le suivre, je prends mes distances. La concentration de squelettes s'amassait autour de lui et je ne voyais pas de danger pour moi dans les prochaines secondes. J'en profite pour analyser la réaction du guerrier et de mon autre partenaire. Celle-ci semble plus intéressée que moi à suivre les commandements.

Je suis surpris de voir qu'il se déplace avec grande vitesse au centre de l'armée de mort-vivants probablement contrôlés par le mur de Chakra. Si bien qu'en l'espace de quelques secondes, il avait déjà franchi la distance qui le séparait du mur.

La lame du sabre que j'ai lancé en ogive beaucoup trop prononcée se foudroie contre champ énergétique en même temps que le cadavre que l'immense combattant a envoyé de son pied. D'un coup, tout cesse; les morts retombent.

Surpris, un de mes sourcils se lève lentement alors qu'encore je suis ancré dans mes songes.

*Non. Ça ne peut pas être si simple. C'est sûrement un piège. Je ne peux pas croire qu'en l'espace d'une dizaine de secondes nous avons découvert un mur maudit qui ramène à la vie les morts et qu'il s'arrête aussi simplement. Qu'est-ce qui nous attend?*

Et ensuite, je réalise qu'il n'y a aucun moyen de savoir s'il est encore aussi puissant si ce n'est qu'il n'émane pas autant qu'à notre arrivée.

*Et, on ne peut pas savoir si c'est le fait d'envoyer un corps contre lui ou un sabre qui l'a stoppé. Cette information aurait été utile!*

En m'approchant tout en restant sur mes gardes, j'observe l'action de Nozomi. La femme médecin lance une sorte de clone plus ou moins tangible vers l'emplacement du mur qui ne semble pas produire autant d'énergie qu'auparavant.

- "Vous croyez que le champ de force est encore actif?" Demandais-je, incrédule.

J'arrive finalement à leur distance et retire Déshonneur, mon Katana personnel, de son fourreau.

- "Je me doute que ce qui nous attend par la suite sera encore pire. On avance?"

J'avance ensuite la main avec hésitation exactement là où se trouvait la source de nos problème dans l'optique de vérifier si quelque chose de vivant peut traverser. J'ai peur d'être foudroyé par ce qui se nomme Chakra.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 254
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Groupe#2 Ouest - Terminé Jeu 23 Oct 2014 - 23:44

Terminé, le menu fretin avait déposés les armes et ils sont retournés à l’état de simple ossement recouvrant le sol boueux qui avait fertilisé leurs renaissances. Tout le mérite revenait au colosse qui fut le seul à agir sans hésitation, contrairement à ses deux coéquipiers qui avaient avec la vivacité d’une limace fait que suivre l’épéiste dans sa rage destructrice. Konjo n’en voulait guère à sa fille pour ce manque d’initiative, après tous il préférait quel reste en retrait pour éviter les dangers du front. Par contre l’autre potiche qui semblait n’être qu’un figurant ou un personnage secondaire inutile d’un dessin animé, il pouvait passer l’arme à gauche qu’il ne lèverait pas le petit doigt pour lui, il avait presque envi de lui mettre une biffe dans sa tronche.


Alors que Nozomi rejoignait le vieux sauvage pour le félicité, celui-ci lui donna comme seule réponse un simple signe de main. Le samouraï devait tout de même reprendre son souffle après autant d’effort, même si pour un homme comme le guerrier à l’espadon ce genre de combat acharné était chose courante dans sa vie, son corps lui ne rajeunissait pas. Etirant les parties de son corps endolori par les intenses mouvement qu’il avait effectué quelque instant plutôt, demain il allait avoir des courbatures c’est certains. Retrouvé par le retardataire qui était resté isolé dans son coin. Appartenait-il réellement au samouraï ? Surement un renégat sans importance. Celui-ci dubitatif demanda si le champ de force était toujours en activités, avant de s’en approcher prudemment. Le borgne venait de voir une façon efficace pour son compatriote de ce rendre utile.


S’avançant vers ce dernier qui faisait face à quelque centimètre de la barrière, il adossait la paume de sa main dans le dos de Tatsuo, rapprochant sa bouche de son oreille, il lui chuchota.



- Examine ça pour nous...


La seconde suivant, le mercenaire propulsa avec force son coéquipier de sa main sur le mur de chakra, l’envoyant ainsi valser aux travers. Il fallait faire des sacrifices, ils n’étaient pas venu pour rester planter la à ne rien faire et sacrifier un pauvre inconnue pour la cause était donc obligatoire.

HRP:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1377
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe#2 Ouest - Terminé Ven 24 Oct 2014 - 0:06


Ce cas de figure-là n’avait pas été envisagé. Pour eux du moins.
Le blond fut littéralement absorbé par le mur quand on le poussa dessus et c’était à genoux qu’il tombait au sol. Un coup de bâton retentissait sur son dos et une voix familière. Dans ses mains son arme, comment était-elle arrivée là ?

C’est comme ça que je t’ai appris à te tenir ? »

Dans sa tête une voix… « Tu ne vaux rien » et il se sentait comme un enfant des années avant ce jour, le dernier, toujours le dernier en tout…

Le mur s'agitait soudainement et le sol rougissant éclairait la zone plus que jamais, une femme au milieu des cadavres qui se relevait. Elle. Oui elle Konjo.

-"Aide moi..."

Mais il ne le pouvait pas, les cadavres avaient déjà commencé à souiller sa peau de leurs langues fétides, à déchirer sa chair de leurs ongles acérés. La femme figée tendait la main, répétant sa phrase inlassablement en larme...


|| Important : N'oubliez pas de mettre vos actions et vos techniques en spoiler à la fin de vos posts ||
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1375
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe#2 Ouest - Terminé Ven 24 Oct 2014 - 11:23

Le second samouraï semblait avoir peur. On ne pouvait pas lui en vouloir, c'était normal d'avoir peur de l'inconnu. Konjo ne sembla pas du même avis. Alors que le premier avançait sa main vers le mur, le second l'y poussa complètement. Il tomba ainsi à genoux de l'autre côté. Le regard de la jeune femme passa d'un samouraï à l'autre. Il avait vraiment osé faire ça? Elle ne dit rien, se contentant d'observer ce qu'il allait se passer. Et la suite fut surprenante. Une silhouette venue de nulle part lui donna un coup de bâton dans le dos. L'arme que tenait Taku dans la main quelques secondes avant était dans la sienne. Et ce qu'il lui dit fit tiquer la jeune femme. Appris? Il connaissait donc cet homme?

Puis soudain le mur qui la séparait de ces deux personnes s'agita. Et le sol parut s'enflammer. Et cette fois ci c'est une femme qui se leva. De l'autre côté de ce mur, aussi. Elle demandait à ce qu'on l'aide. Pourquoi? Était-ce également un cadavre qui se réveillait ou bien était-ce une vraie jeune femme? D'autres morts se relevèrent. Ils... La léchaient? Nozomi ne put s'empêcher de faire une grimace de dégout. Ils l’attrapaient et déchiraient sa chair. Elle ne bougeait pas, et tendait sa main en pleurant. Tout en appelant à l'aide. L'errante suivi de le regard de la femme. C'était son propre père qu'elle appelait. Il connaissait cette femme? Elle regarda plus attentivement son visage.

Sa propre mère.

C'était la femme qu'elle avait vue sur la photo. Casca Myouga. Mais comment? C'était impossible! Elle était enterrée depuis une quinzaine d'années dans le pays du feu. Et Konjo et elle étaient les seuls à savoir l'emplacement de cette tombe. Nozomi n'en avait aucun souvenir, car elle était morte alors qu'elle n'était encore qu'une petite fille. Mais ça n'allait certainement pas être la même chose pour son père. Comment allait-il réagir en voyant sa femme subir ça? La question ne se posait même pas...


- "Ne marchez pas dans leur jeu! Ils essaient de nous atteindre avec nos propres souvenirs!"

Qui ça? Elle n'en avait aucune idée. Elle ne savait même pas ce que ça pouvait être. Du genjutsu? Encore de la nécromancie? Et si c'était une vraie jeune femme, mais avec l'apparence de Casca? C'était bien la seule fois de sa vie qu'elle regrettait de ne pas avoir fait l'académie. Elle ne connaissait vraiment rien en matière de techniques. Mais elle devait garder la tête froide. Ce qui n'était pas évident. Surtout lorsque la scène qui se déroulait devant ses yeux lui rappelait des souvenirs enfouis depuis longtemps. Elle se souvenait petit à petit d'une scène qui ressemblait fortement à celle ci. Tout lui revenait doucement et douloureusement par flashs...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Groupe#2 Ouest - Terminé Ven 24 Oct 2014 - 18:38

Ma main tremble alors qu'elle s'avance près de l'emplacement où je crois que se trouve le champ chakratique. Je sens une sorte de vrombissement comme si l'espace en face était vivante et respirait. Je n'ai jamais vécu ça auparavant.

Alors que mes doigts s’apprêtent à toucher, quelque chose vient se poser doucement au milieu de mon dos.

*Une main?*

Aussitôt, j'entends:

- "Examine ça pour nous."

Je me retourne vivement, les yeux écarquillés et remplis de veinures rouges pleines de rage, mais il est déjà trop tard. La paume du colosse me propulse puissamment. Je tente de tourner sur moi-même pour lui attraper la main et le tirer avec moi, mais je n'y arrive pas. Je sens une énorme force me traverser alors que je glisse sur le sol en tentant de retrouver pied. Le poids de mes carquois doublé de la pousse du grand guerrier me tire et m'oblige à tomber à genoux.

Au moment où j'allais sauter vers le monstre qui n'a aucun respect pour la vie, je reçois un coup brutal un peu sous la nuque. Une vague d'émotions contradictoires monte aussitôt en moi. C'est comme si je savais déjà ce qui allait se passer. Mes mains touchent le sol pour amortir le choc. L'endroit est trop précis, l'emplacement trop exact, la force du coup trop parfaite...

- "Takusanjii..?" Glissais-je.

- "C’est comme ça que je t’ai appris à te tenir ?" Prononça une voix terrible d'un ton arrogant et ferme.

Des larmes coulaient malgré moi le long de mes joues. Je revivais simultanément les deux pires moments de ma vie: la journée où j'ai tué mon père et la journée où j'ai cessé de croire en les traditions. Mes dents, de nouveau, se serraient si fort que je pouvais goûter le sang.

- "Taku...Sanjii?" Dis-je une nouvelle fois, ébranlé.

Je me relève lentement, le coeur pompant deux fois plus fort qu'à l'accoutumée. Mon regard doit avoir l'air complètement fou: des veinures couvrent le blanc de mes yeux, mes sourcils complètement plissés, de l'hémoglobine sortant des coins de ma bouche et de mes lèvres, et des flots larmoyants prennent forme sur mon visage.

Dans sa main gauche, mon père tient Déshonneur, mon sabre. Il ne lui porte pas l'attention qu'il mérite. Il me regarde avec tellement de dédain et de désespoir. Je la sens, mon inutilité. Je ressens une nouvelle fois toutes mes craintes d'enfant. Mon paternel se tient debout devant moi avec mon arme et son expression sévère.

Je l'entends dans ma tête dire que je suis une perte de temps, que je ne comprends pas les rudiments du Iaï ou du Batto. Était-ce avant ou est-ce maintenant? Malgré qu'il ne prône aucune sourire, je peux ouïr son rire.

- "Je vous ai tué, père. J'en suis désolé, c'est vrai. Mais, maintenant, si vous ne vous mettez pas hors de mon chemin, je le ferai encore et, cette fois, je ne serai pas désolé!"

Dans mon esprit, la phrase "Tu ne vaux rien" résonne infiniment. À chaque fois, c'est un coup de Katana en plein ventre. Je ne vois rien de ce qui se passe autour de moi. J'ai l'impression d'être dans une chambre noire dans laquelle la lumière n'éclaire que mon adversaire et moi. Je n'entends rien d'autre que les bruits de pas de mon père. Nous y voici. Enfin. Je peux lui prouver qu'il avait tort.

- "J'ai compris, Takusanjii. Vous voulez un combat honorable, cette fois-ci, n'est-ce pas? Vous savez bien que je ne suis pas ce type de Bushi, mais vous êtes au courant que je vais combattre. Donc, en garde!"

MICHINARANU BUSHIDŌ :
 

Je fais un pas en arrière et bascule mon carquois d'une vitesse inouïe et lance complètement sa cargaison dans les airs, c'est-à-dire trente Sabres. Alors que la pluie de lame se dirige à pleine vitesse vers le sol où se trouve le vieux samuraï en kimono traditionnel, j'hurle de rage.

- "Vous traditions vous ont tuer! Vous êtes la chute, pas moi! Je vais enfin me libérer de ce fardeau!"

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 254
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Groupe#2 Ouest - Terminé Dim 26 Oct 2014 - 16:43

Des essais, oui pour toute chose en ce bas monde il fallait faire des testes. Après tout l’homme n’a pas su immédiatement que le feu était dangereux la première fois qu’il la vue en se disant que cela allait être douloureux de le toucher. Non, il à bien fallu que l’un d’entre eux se sacrifie à la tâche pour connaître ses effets sur nous. Et bien ici c’est la même chose, sauf que de nos jour il faut un petit coup de pouce à ces chère cobayes pour leurs permettent de faire leurs boulots. Ainsi le colosse souscrivit à la bonne entre-aide pour le savoir de l’humanité, même si cela n’était guère son ambition première et que ses motivations ne sont certes pas très louable, mais au moins je suis certains qu’au fond de lui il à eu un petit pincement au cœur… Ou pas.


Alors que le miséreux Tatsuo venait d’être projeté au travers de la barrière de chakra, il lança un regard féroce à l’antagoniste qui l’avait mit dans une pareil situation, malencontreusement pour lui, un coup de bâton provenant de derrière lui le stoppa net dans son élan. Alors que le Samouraï aux milliers de sabre se préparé à combattre la nouvelle présence qui était mystérieusement apparu à ses côtés. Le Borgne lui était figé, une vision le paralysait totalement, le stupéfiait, le brûlait dans son fort intérieur. Une image du passé venait d’apparaître soudainement devant son œil.


Spoiler:
 


Comme resurgissant inchangé du passé, comme-ci toute ces années n’avaient jamais eu lieu, c’était elle, la seule qui avait réussi à faire fondre son cœur de glace. Cette chaleur qu’il avait perdu depuis tant d’année, le souvenir de cette petite lumière qui l’avait empêché de sombrer dans une folie destructrice. Elle était ici, elle l’appelait, elle lui demandait son aide, aucun autre son ne pouvait plus parvenir à ses oreilles. Comme enfermé dans une bulle insonorisé, il n’entendait plus que sa voix qui se répétait dans son esprit comme un sortilège. L’unique lumière chaleureuse qui pouvait encore réchauffer son corps glaciale était revenue de l’au-delà.



- Casca…


Sa défunte bien-aimée se présentait devant lui, lui souriant et l’appelant au travers de ce mur opaque. Elle était là, à porté de main, il lui suffisait de passer ce rideau et de tendre le bras pour l’attraper. Mais malheureusement cela n’allait pas être aussi simple, l’instant suivant une nuée de créature sortie tout droit des enfers, baisant et infectant les pieds de la jeune femme. Le sang du titan bouillonnait dans ses veines et explosait dans une rage sans précédente, traversant le mur de chakra d’un bond furieux vers les monstres qui s’attaquer à sa femme, dégainant sa lame pour la brandir contre ces démons.


Spoiler:
 

- RRAAAAHHHH !!!


Soudainement alors que le guerrier se préparait à abattre son épée sur ces viles créatures, une colonne gigantesque de démon s’extirpait du sol emportant sa femme dans les cieux. Un flot intarissable de monstre sortait en continue de la terre soulevant toujours plus haut sa victime. Profitant de son saut prodigieux pour enfoncer brutalement son espadon dans la chaire de l’un des démons qui formé cette tour qui continuait de monté encore et encore. Embarqué dans cette folle ascension, Konjo ne pensait cas sauvé sa très chère.


Spoiler:
 


Bientôt les diables agglutinés entre eux formèrent à l’extrémité une immense main et dans la paume de cette même main, Casca attendait son héros qui grimpait à la force de son épée la colonne de chaire putride.
HRP:
Spoiler:
 


Dernière édition par Konjo le Lun 27 Oct 2014 - 0:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1377
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe#2 Ouest - Terminé Dim 26 Oct 2014 - 23:45


Ni l’un, ni l’autre n’avait su résister à son appel, les voilà dans un monde à l’intérieur du monde : Le leur. Et plus ils y croyaient plus leur réalité disparaissait, seule l’enfant, la fille restait figée, était épargnée du drame qui se jouait, le père et le fils qui s’entretuaient, l’amant et l’amante qu’il perdrait à nouveau, c’était déjà écris ? Inévitable ? Non.

Une ombre sombre, sans visage, juste un sourire d’un blanc éclatant qui sortait d’à travers le mur, s’approchant doucement, mais dangereusement de la fille paralysée par l’effet inconnu du sol. La chose l’examina, tout en faisant le tour elle humait son parfum et un souffle chaud s’abattait sur sa cible, un souffle très chaud, trop. Sa peau rougissait, personne pour l’aider, personne qui regardait, mais elle, elle voyait tout.

Mais son rôle n’était pas celui de la spectatrice. L’île s’y refusait.

Je peux sauver ta mère, je peux sauver ton père, tout n’est jamais qu’une histoire d’échange en ce bout de terre. La vie de ton père contre celle de ta mère, la vie du Samourai contre celle de ton père, ta vie contre celle de l’étranger à ta création. Choisi quand la phrase débute, ou quand elle s’arrête.»

L’ombre se figeait devant elle, attentive, libérant ses lèvres pour qu’elle puisse parler.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1375
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe#2 Ouest - Terminé Lun 27 Oct 2014 - 12:34

Ses paroles furent emportées par le vent. Personne ne les écouta. Pas même elle. La jeune femme se perdait petit à petit dans un flot de souvenirs et d'émotions. Elle revoyait tout ce qu'il s'était passé ce jour là. Ce qu'il se déroulait devant ses yeux était bien loin de ce qu'il y avait réellement devant elle. Elle ne vit rien des deux combats des samouraïs. Tout ce qu'elle voyait, c'était ses parents. Son père plaqué au sol, incapable de bouger. Qui ne pouvait qu'observer la scène, impuissant. Sa mère... Souillée par les hommes. Et elle-même, toute jeune enfant. Agenouillée, en pleurs. Hurlant qu'on les laisse tranquilles.

- "Non... J'avais tout oublié..."

Et elle revivait ça une nouvelle fois. Agenouillée, les joues inondées de larmes. Et les deux femmes avaient été laissées pour mortes. Ils avaient emporté son père ailleurs. Tandis qu'ils avaient mit le feu à sa maison. A son foyer. Si chaleureux. Le cauchemar qu'elle faisait quasiment toutes les nuits, c'était cela. Sa peur insensée du feu venait également de ces souvenirs qui étaient restés enfuis jusque là. Elle ressentait son corps brûler une nouvelle fois. Le feu consumait sa chair. C'était si... Réel. La peur la clouait au sol, et elle était incapable de bouger.

Puis elle sentit quelque chose bouger sur son épaule. Et le petit animal vint prendre une goutte d'eau salée sur une de ses joues. La jeune femme sorti de sa torpeur. Elle venait de se faire avoir. Atteinte avec ses propres souvenirs, hein? Pourtant, sa peau rougissait toujours. Et elle restait incapable de bouger. Et c'est là qu'elle le vit. La chose. Une ombre dont le souffle était brulant. Et elle lui parla. Ses paroles étaient énigmatiques. Mais l'errante comprit qu'on attendait quelque chose d'elle. Elle avait encore une fois la vie de personnes entre ses mains.

Une phrase ressorti pourtant du lot. Trottant encore et encore dans sa tête. "Je peux sauver ta mère, je peux sauver ton père, tout n’est jamais qu’une histoire d’échange en ce bout de terre". Et si... Ils pouvaient sortir d'ici tous les trois? Était-ce seulement possible? Tenter de se reconstruire de nouveau. Refaire un foyer. Voir son père sortir de cette spirale de vengeance dans laquelle il était tombé. Mais pour cela il lui faudrait un sacrifice. Celui du samouraï. C'était un inconnu, pour elle. Il était de plus venu tout seul. Manquerait-il à quelqu'un? Se retrouver tous les trois. Une famille, réunis de nouveau. C'était une idée plaisante.

Bien trop plaisante pour que ça puisse être vrai. Sa mère n'était qu'un cadavre depuis longtemps. Elle n'avait jamais eu de souvenir d'elle. C'était seulement la femme qui l'avait mise au monde. C'était triste à dire, mais plutôt réaliste. Et il fallait être réaliste sur cette île, et garder la tête froide. Ils étaient arrivés à trois, et ils repartiraient à trois. Mais les trois mêmes. Elle ne pouvait pas se permettre de sacrifier un être vivant pour sauver une chimère. Casca était morte, il fallait se faire à l'idée. Et son père s'y ferait aussi.

Elle réfléchit aux paroles de la chose. Il lui fallait donc sacrifier une vie pour pouvoir en sauver une autre. Mais pas n'importe lesquelles. Elles semblaient liées. Sa mère et son père. Celles des deux samouraïs. Elle-même et l'étranger à sa création? Qui était-ce? Il ne restait que l'homme au bâton. Oui, c'était lui. Étranger à sa création, ça confirmait qu'il n'était qu'une illusion. Il n'était pas un être de chair et de sang. Tout comme sa mère. Sa mère... Comment cette chose avait-elle été au courant pour leurs liens? Ils n'en avaient jamais parlé à personne! Peu importe. Elle devait répondre. Et de sa réponse dépendrait leurs vies. Tout d'abord elle devait choisir un morceau de phrase.


- "Tout n’est jamais qu’une histoire d’échange en ce bout de terre."

Oui, une vie contre une vie. Elle allait devoir sacrifier les chimères pour sauver les vivants.

- "Je choisis de sauver la vie de mon père, contre celle de ma mère. Je choisis de sauver le samouraï contre celle de l'étranger à ma création."

Et elle? Il n'y avait pas d'autres illusions. Et il lui avait pourtant dit qu'elle était en danger également, et qu'elle pouvait se sauver. Une vie contre une vie.

*Désolée, Haru.*

Oui, elle était désolée de lui faire ça. Le petit animal qui ne l'avait jamais lâchée depuis qu'elle l'avait sauvé.

- "Je choisis de sauver ma vie, contre... La vôtre."

Car si elle s'était trompée, le caméléon n'aurait plus personne pour veiller sur lui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Groupe#2 Ouest - Terminé Lun 27 Oct 2014 - 17:38

Mes sabres tombent du ciel comme de fine gouttes étincelantes. Cette pluie radieuse tranche la chair de mon père, Takusanjii, perforant son corps: une lame dans le bras droit, une autre dans sa poitrine, une dernière lui déchire la jambe gauche. Je regarde inerte, prêt à l'action, maintenant que ma toile est formée. Je suis l'araignée: je regarde ma victime se débattre et attaque, vif comme l'éclair, pour achever ma cible.

Cependant, ma victime ne se débat pas. Elle reste amorphe, insensible aux plaies. De ses coupures ne s'extirpe pas une seule goutte de sang. Le regard de Takusanjii croise mes yeux, inébranlable.

*Ça ne fait aucun sens! Il n'a même pas essayé d'esquiver!*

Je laisse ma poigne sur les manches de mes Katanas encore engainés et penche doucement la tête sur le côté. Mon père force contre les sabres dans sa chair pour se déplacer, mais il est retenu puisque mes armes se sont plantés dans le sol par la suite. Il tire pourtant, se détruisant encore plus les membres.

*Ce truc n'est pas mon père!*

Je me concentre et je tente d'analyser la situation une fois de plus. Réalisant que ma passion et mon désire de me prouver ont eu le meilleur de mon, je dois me centrer sur un point de vu objectif. Le fait est, il est impossible que mon père soit présent. Autant que mon désir d'avoir un dernier combat autant idéologique que physique est grand, autant que je comprends, maintenant, l'improbabilité des circonstances.

*Je dois mettre fin à cette mascarade.*

Toutefois, il est encore debout. Il est encore devant moi avec son regard sévère malgré la pluie de lames du style du Guerrier Immoral. Personne ne peut réellement survivre à ça sans esquive.

*Donc, je suppose que c'est quelque chose de tangible. Nécromancie? Clone? Maître du déguisement? Créature qui peut changer de forme? Ou, même, ça pourrait être une illusion vraiment bien concoctée.*

Je fais un pas en arrière réalisant la probabilité de toutes les alternatives auxquelles je n'ai pas de solution. Mon passé ne m'a jamais apporté de tels défis! Je ne sais pas comment réagir face à ces nouveaux dangers.

Encore debout, ce qui apparaît comme un vieil homme, un vieux Samuraï, réussi à arracher une des lames du sol et se déplace vers moi. C'est à ce moment que je réalise que son regard est vide. Oui, il a un expression digne de mon paternel, mais il n'y a pas exactement la même lumière derrière. C'est vide. Il est vide.

J'entends toujours les mots sur démoralisant dans mon crâne: "Tu ne vaux rien. Tu n'es pas mon fils. Tu es le pire Samuraï du village. Pourquoi n'es-tu pas comme tes frères. Tu resteras toujours le plus faible, c'est la raison pour laquelle tu te bats avec déshonneur. Tu es faible. Faible. Faible!"

Je souris.

"Non. Je ne suis pas faible. Je n'ai plus à me prouver à vous, père. Vous n'êtes plus. Le village n'est plus. Je suis le seul survivant. Vous n'êtes que cendres, un sabre au milieu de votre visage, mort sans aucune raison. C'est vous qui êtes faible."

J'entends derrière moi des bruits. Ces sons ressemblent à des démons et des cris. Ce sont des bruits qui n'ont rien à voir avec mon emplacement. Je ne suis pas dans une pièce noire qui ressemble à un dojo. Non, je suis sur une île.

*Rien de ça n'est vrai!*

- "Takusanjii est mort. Je vais en finir avec vous. Je n'aime pas qu'on joue avec mes émotions et c'est pourquoi je vais donner tout ce que j'ai pour vous détruire."

Je relâche totalement les manches des armes à ma ceinture et je me mets en position.

- "Je n'aime pas la violence. Cependant, je crois que vous le méritez, qui ou quoi que vous soyez!"

MICHINARANU BUSHIDŌ : BOURYOKU - « LA VOIE DU GUERRIER IMMORAL : VIOLENCE »:
 

Je me lance en direction de chacun de mes sabres: Haine, Violence, Rage, Impolitesse, Insulte et les autres. Pour chaque lame, je foudroie l'imposteur d'un coup avant de la replacer dans son carquois. Il y a trente arme plantés dans le sol et chacune d'elle coupe mon ennemi. Ma vitesse impressionnerait même mon véritable géniteur.

*Je suis l'araignée et vous êtes dans ma toile.*

Pour chaque coup qui touche ma cible, les bruits provenant d'ailleurs deviennent de plus en plus clair. Je n'arrive pas encore totalement à faire la différence entre eux, mais j'ai l'impression que j'ouvre une sorte de passage vers un autre monde. Ça ou une créature encore pire me rejoint dans le mien.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 254
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Groupe#2 Ouest - Terminé Sam 1 Nov 2014 - 1:57

Escaladant à la force de ses mains l’absurde colonne de chaire putréfié qui culminait dans ce ciel assombri par une éclipse éternel. Son poignard dont l’utilité première venait d’être modifié en un grappin pour l’occasion, transperçant de sa lame cet amas informe de démon sanguinolent, se mêlant et s’entremêlant de façon chaotique. Telle la quête d’Orphée s’efforçant à sauver sa bien-aimée Eurydice des profondeurs des enfers, Konjo cherche lui aussi désespérément à secourir sa dernière flamme d’espoir. Pourtant nous connaissons tous le triste dénouement de la croisade d’Orphée, la conclusion sera-t-elle identique à la mythologie pour notre Samouraï. Grimpant sans relâche, éclaboussant son visage de sang à chaque percé de sa dague. Obnubilé par elle, par sa tendre moitié, son esprit confus lui qui était imperturbable, terre à terre. Un homme qui ne croit pas aux miracles même s’ils apparaissent devant ses yeux, malgré tout devant ce sentiment qu’il avait enfoui, bridé, restreint dans les ténèbres de son cœur, le borgne devenait une simple marionnette face à cette émotion perdu.


Plus rien n’avait d’importance, appart elle. Sa fille avait grandi, changé, transformé, elle était une toute autre personne au regard du colosse, même son prénom n’était plus celui de sa naissance. Comment pouvait-il l’aimer dans ces conditions, comment pouvait-il encore se sentir comme un père face à ce visage inconnu. Mais Casca, oui, elle n’avait pas changé, elle était resté la même comme dans ses derniers souvenirs. Resurgissant du passé inchangé. Désirant la retrouver, la protéger, la chérir plus que sa propre vie. Mais au fond de lui il savait que la retrouver, seulement la retrouver ne suffirait pas à combler ce vide qu’il à lui-même causer par le passé. Un vide engendrait par ce temps perdu, ce temps passé à ce perdre dans son désire de bataille et de rancune. Pendant plus de quinze ans, il fut incapable de faire son deuil, de pardonné et de se pardonner la mort de sa femme. Le bretteur s’est consumé de sa propre volonté dans une sombre haine pour fuir sa peine et son impuissance à protéger ceux à quoi il tient.


Arrivait au sommet de cette tour de viande pourrissante, il l’apercevait au centre de cette main géante. Leurs regards se croisèrent et le temps sembla pendant un instant se figer. Avançant son corps épuisé et souillé par le sang de ces monstres vers celui de sa bien-aimée, le borgne tendit son seul bras encore fait de chaire vers le visage de Casca, caressant bientôt du bout de ses doigts sales et blessés, la douceur chaude de sa joue. Allait-il pouvoir rectifier ses erreurs passé ?

HRP:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1377
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe#2 Ouest - Terminé Sam 1 Nov 2014 - 15:23

La créature restait surprise en écoutant l'humaine, comme si elle avait la même valeur qu'elle?

Quelle folie, pouvait-on sacrifier les morts pour sauver les vivants? Oui, oui, si on choisissait le temps où ils étaient vivant, quand et où finissait la phrase, dans quel ordre. La bête se penchait vers la fille en commençant à disparaître...

-"Nous verrons bien si tu sauras conserver ce choix quand ta fin sonnera."

Un liquide noir s'élevait du sol, emprisonnant les trois qui étaient absorbé par le manteau de l'île, sombrant dans l'inconscience... Une dernière voix.

-"Tu oublieras qui est ton père, qui est ta mère humaine.
Tu oublieras qui était sa mère, qu'elle était ta fille humain.
Tu oublieras qu'ils étaient tes alliés humain...
"




Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Groupe#2 Ouest - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Île Inconnue :: Entrée Ouest-