N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 On fait du babysitting chez les Shinobi [ Pv Miae Mission B ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 714
Rang : B+

Message(#) Sujet: On fait du babysitting chez les Shinobi [ Pv Miae Mission B ] Ven 17 Oct 2014 - 19:01

Bureau des Missions a écrit:
Votre mission que vous acceptez sera de vous diriger vers la ville de Daitoshi, situé à Kaminari no Kuni afin d'escorter une jeune demoiselle de quatorze printemps qui part en visite chez un oncle, le frère du Daimyo qui habite au village d'Unkei. Nul besoin de vous préciser le besoin primordial d'être toujours près d'elle et de ne pas la lâcher d'une semelle. Elle doit arriver sans une seule égratignure et ne pas connaitre le sang. Traverser le mont Raijin n'est jamais sûr. La présence de la kunoichi dans l'équipe permet d'assurer la présence féminine pour rassurer et être auprès de la jeune demoiselle. Perseus aura pour mission d'éliminer toute menace quelconque a l'abri du regard de la demoiselle.

Une cigarette au bec, je suis avachi sur un hamac à profiter de mes quelques heures de repos. Inspirant une bonne latte sur le cône, je me détends et regarde les diverses oiseaux voltigeant dans le ciel, les insectes en tout genre tournoyant autour des fleurs. Je me la coule douce quoi, pour une fois que c'est possible. Respirant l'air frais ambiant, je me lève de ma position confortable et regarde les environs. Je me suis placé sur un des rares arbres parmi les montagnes rocheuses, j'ai une vue plutôt magnifique d'ici. On voit l'énorme palais du Raïkage, le sentier perdu où l'on arrête les passagers les plus connu des services. La défense du pays est une priorité en ce moment, avec ces furyous en liberté, on ne peut pas rigoler avec ça. Je ne connaissais pas ces créatures lorsque j'étais à Shimo no Kuni, les nouvelles ne nous concernaient pas alors on avait pas besoin de les lire. C'était simple et efficace, seule les nouvelles de l'orphelinat nous préoccupaient. J'étais comme ces gardes, je surveillais souvent les arrivées. Espérant rencontrer des shinobis de villages différents ou des Itinérants solitaire qui aurait pu me raconter leurs histoires. Attrapant ma cigarette en bouche, laissant la fumée s'échappait de mes narines, je profite de ce moment pour apprécier le paysage. Un homme apparait devant moi, il a eu une énorme conviction pour me trouver ici ou peut-être que c'est un senseur. Bref, il est plutôt essoufflé et me tend un parchemin de mission de rang B. Perseus, vous avez rendez-vous au porte du village avec une genin, toutes les informations nécessaires sont dans le parchemins. Bonne chance. Et pouf il explose dans un nuage de fumée, je n'aime vraiment pas ce genre de technique. Je n'ai pas le temps de lui répondre, je me gratte légèrement le haut de la tête. Je n'ai qu'à me diriger vers le lieu de rencontre, je ne vais pas pouvoir profiter de mon temps libre. Détachant le hamac, je me presse pour passer chez moi, déposer tout ce bordel et rejoindre ma coéquipière de mission.

Le Hamac sur le dos, la clope presque fini entre mes lèvres, je déroule lentement le parchemin afin de m'informer de mes objectifs. J'allais faire du babysitting aujourd'hui, heureusement que je gagne de l'argent pour ce genre de mission. J'allais devoir protéger une jeune demoiselle de quatorze ans, fille du Daimyo, ça pimente un peu le contenu. Je vais avoir des problèmes si je ne fais pas attention à cette jeune femme. Ils ont beaucoup de pouvoir sur le village de la Foudre. L'escorter jusqu'à son oncle qui vit dans un village d'Unkei et ma coéquipière sera là pour rassurer notre client. Fermant le parchemin, je le met dans ma poche, c'est la première fois que je fais une mission en compagnie d'une inconnu. Une première pour notre rasta, les mains dans les poches, j'arrive rapidement dans mes appartements. Je n'ai pas le temps de trainer, on m'attends au porte, je devrais même mettre la quatrième et accélérer le rythme. Et me voilà, partit pour courir tout au long de mon parcours.

Ayant déposé mes affaires, je décide de passer par les toits de bâtisses pour arriver plus rapidement au Sentier Perdu. De toit en toit, je suis un peu stressé, je n'ai pas vraiment l'habitude d'être en compagnie de quelqu'un. Surtout quand la personne avec qui je me retrouve ne m'intéresse pas, je ne sais pas ce qui va arriver. Je ne suis pas à l'aise avec la sociabilité, je suis un vieux loup solitaire, forgeant ces quelques liens et excluant les autres. Une forme de cercle d'amitié fermé. On ne peut pas faire confiance à tout le monde, c'est un fait. Le sentier perdu en vue, j'accélère le tempo, je suis déjà en retard et je n'ai pas l'habitude de l'être. À part quand je bois un coup avec Bôhoi, ma tête n'est pas commode à se réveiller tôt et je suis souvent en retard. Oublions, j'arrive au pied du sentier perdu et observe autour de moi. La seule Kunoichi qui se trouve là est à quelques mètres de ma position. Je respire un bon coup et me dirige vers elle. Une tignasse aussi ténébreuse que le plumage d'une Cornèbre, un regard perçant de couleur jaune, d'après le parchemin, la Kunoichi appartient à la famille Bakushô. Un ivrogne m'en a déjà parlé et il avait l'air de pisser dans son froc quand il me racontait son histoire. Le pauvre mec avait eu l'honneur de voir la puissance de cette famille. Je sais maintenant à quoi me confronter. Je regarde ma coéquipière et lui tend lentement la main. Vous êtes Bakushô Miae, je ne me trompe pas ? Je me nomme Perseus et je suis le Jônin qui vous accompagne pour faire du babysitting. Je me frotté légèrement le haute de la tête, le réel problème c'est que même si ça fait quatre ans que je vis ici, je ne connais absolument pas Kaminari no Kuni. Cela fait à peine quatre ans que je suis ici, connais-tu la direction de la Ville Daitoshi ? Elle allait donc faire le guide, j’espérais qu'elle le sache sinon on pouvait se tourner les pouces ici.

À moins qu'on demande aux gardes mais ils vont nous prendre pour des quiches. C'est hors de question.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1305
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: On fait du babysitting chez les Shinobi [ Pv Miae Mission B ] Ven 24 Oct 2014 - 1:34


La nounou et le garde du corps. La brune grognait un peu en étant informée de ce qui l’attendait, pourquoi elle ? Exactement la question qu’elle posait d’ailleurs.

-Parce que tu connais le pays mieux que personne, à force de ne rien faire d’autre que patrouiller en même temps…

La fille croisait les bras en relevant sa tête, comme si elle regardait de haut son interlocuteur, exactement le cas en fait, rien de nouveau et ça ne changeait rien à l’affaire, la tâche était donnée et il fallait l’exécuter. Ses pas la conduisaient aux portes du village où bien sûr, personne n’était encore là, c’était prévisible, ce qui la dérangeait le plus comme toujours était de jouer les subordonnés. Quoi de plus normal ? Certes, mais ça collait mal au spécimen qui n’en faisait de toute façon jamais qu’à sa tête, hors là le rôle était clairement défini, la nounou. Elle grogna son mécontentement et une voix attirait son attention. Son iris doré se baissait sur la main tendue…
Aucune réaction de la part de la fille pour rendre la pareil…

-Au nord.

Un doigt tendu pointait la direction sait-on jamais et l’expression sur son visage en disait long, un mélange de tu m’emmerdes et j’ai pas envie… Elle tournait aussitôt les talons en levant les yeux au ciel, plus hautaine tu meurs. La hiérarchie, en fait, la kunoichi n’en avait jamais eu grand-chose à faire, voilà pourquoi il était pure folie de la mettre en pareille mission… Pas vraiment en fait quand on connaissait la jeune princesse… La Bakushô, dix ans de moins. La route allait être longue ?

Conclusion trop hâtive.

-Une demi-journée de marche, sans traîner bien sûr.

Et ça peut de chance qu’elle lui en donne l’occasion, autant en finir au plus vite, mais de là à suivre les lignes sans broncher, aucune chance, la marche s’entamait en même temps que les négociations…

-A propos, pas question de me planter la gamine et allez faire le Cador tout autours, je suis shinobi pas nounou, petite fille de je ne sais pas qui ou pas, si elle me soule, je la baffe !

Elle le ferait… ça le pire. Puis après un énième soupire, finalement, la voilà qui se retournait, décrochant une clope d’une de ses poches de son gilet, seulement après la première bouffée et après avoir tendu le paquet, que son humeur s’améliorait ou presque.

-T’en veux ? Excuse, mais, j’avais d’autres projets que prendre encore misère quand on me jette telle de l’eau sur l’huile bouillante, t’es pas mieux logé que moi sur ce coup-là je suppose… N’empêche, quatre ans et tu sais pas… ? D’où tu sors sans déconner ?! Tu m’as vraiment prise pour une bleue…

Un rire, elle ne l’avait pas franchement cru, plus pris ça pour de la chicane, sur son grade… Et le détail, du « C’est lui qui parle », dans le parchemin qui l’avait mise en rage…

-Qu'est-ce t'as fait comme connerie toi pour mériter cette punition?

Elle était toute ouïe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 714
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: On fait du babysitting chez les Shinobi [ Pv Miae Mission B ] Ven 24 Oct 2014 - 19:28

On le ressent direct quand une personne prend de l'importance et qu'elle intéresse grâce à sa mentalité complexe. Je suis une personne qui réfléchit et pense bizarrement. Je ne suis pas le maître de la sociabilité mais je sais reconnaitre les personnes intéressantes et qui ont du potentiel. Elle en a du caractère la kunoichi. Mon regard évolue, change subitement et s’intéresse de plus en plus à cette jeune femme. Elle n'a pas l'air de se laisser faire, on en voit peu des genins de ce genre. Ma main se rétracte rapidement, elle n'a pas envie de serrer ma main, pourtant, elle est plutôt propre. Peut-être que je sens mauvais, les entrainements intensif me font suer, les femmes aiment ça. Je pars trop en vrille dans mon cerveau à débattre sur la raison de cette résignation absolue. Je reste perplexe et en même temps plutôt intéressé face à cette situation compliquée. Je n'ai jamais eu à faire à ce genre de position, la hiérarchie est chamboulé face un caractère aussi explosive, un peu comme sa famille. Cela vient peut-être de là.Je me gratte légèrement le haut du crâne et regarde la jeune bakushô. On avait une demi-journée de route, je ne pouvais pas faire appel à Grumpy & Donkey. Je ne fais pas confiance à ces idiots de premières classe, ils seraient capable de m'emmener à Ame pour aller bouffer un cadavre, ces cons. Je ne vais pas déranger le Roi Crowler pour aussi petit voyage, je ne l'utilise que pour les grandes distances, faut faire attention à ces partenaires animales.

Tu me plais Bakushô, t'en as dans le ventre !

Un simple regard tournant en sa direction, accompagné d'un léger sourire, le duo s’apprête à commencer sa balade vers Daitoshi. Elle négocie mais elle n'arrivera pas à me convaincre, je suis dur dans le business. Même les meilleures vendeurs de tapis n'ont pas réussi à négocier avec moi, bon ok, je leur demandais une remise à cinquante pour cent. De toute façon, il valait rien leur tapis. Bref, la jeune femme me sourit et me tend une cigarette. Ma main attrape l'un de ces cônes en papier pour le déposer au coin de ma bouche. Je la remercie et allume ma clope. La jeune femme chercher à savoir d'où je viens, je reste silencieux face à son rire. Elle n'a aucune idée de mon passé. Lâchant une bouffée de fumée, je me tourne vers la jeune femme, la cigarette entre mes doigts. Et c'est à mon retour de rigoler face à la dernière phrase de la jeune femme. Je la regarde et prend la parole d'un ton amusé.

T'es une mauvaise vendeuse de tapis, tu ferais pas long feu dans un marché. Je ne viens pas d'ici, je proviens de Shimo no Kuni et je suis devenu Shinobi sur vos terres !

On se moque un peu, un petit rire pour assaisonner ma fin de tirade. On installe l'ambiance, je prend une bonne latte et ne perd pas mon temps. La fumée sort de mes narines tel un dragon pensant, la kunoichi a beaucoup parlé, autant lui renvoyer l'ascenseur.

Et toi ta fait quoi comme connerie ?

On est obligé de faire une connerie pour tomber sur ce genre de mission. Je ne sais pas ce que j'ai fais, peut-être qu'on m'espionne et qu'on m'a vu avec une bière lors de mes patrouilles. Je suis peut-être découvert, je commence à devenir parano. Pourtant, une bonne bière bien fraiche, la mousse s'échappant lentement de la bouteille, ça fait du bien et ça rafraichit. Regardant à nouveau Miaë, les mains dans les poches, je vais peut-être la laisser faire et échanger les rôles. Je vais me plier au négociation, cela m’intéresse, j'ai bien envie de la voir se battre. Pour la première fois, j'allais pouvoir admirer le réel art de Kumo.

Ok mais pas d'explosion sur la gamine ! marché conclu ?

Je pose ma cigarette au coin de ma bouche et attend avec impatience les réponses de la jeune Kunoichi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1305
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: On fait du babysitting chez les Shinobi [ Pv Miae Mission B ] Mer 29 Oct 2014 - 9:52


-Gomen, je n’achète pas les tapis, je les prends s’ils me font envie.

Elle lui lança un regard, un sourire en coin, sérieuse ? Sérieuse et il valait mieux perdre un tapis que tout le stand. Une folle. Quant à son solde de connerie…

-La liste est trop longue, aucune importance. Puisque tu parlais de mon ventre, justement, il n’y a rien à l’intérieur et c’est là tout le problème. Note de frais ?

En cours de route la voilà qui se stoppait face à un stand de vendeur ambulant, décidément. Au menu ? Brochette de poisson, pratique pour manger en marchant, histoire de ne pas se mettre en retard.

-C’est un coup à être rayé de l’ordre shinobi cette mission, peut-être c’est le but… Se débarrasser de nous.

Elle tournait la tête pour le regarder en souriant, plaisantant certes, mais elle ne disait pas pour autant tout à fait faux, il n’allait pas avoir n’importe qui dans les pattes. A vrai dire, le fait que la brune soit choisie en dame de compagnie la surprenait au plus haut point. Elle n’était pas enfant aux bonnes manières, ni adepte des courbettes, encore moins capable de standisme ou de compagnie agréable si cela ne l’intéressait pas. A quoi pensaient-ils ? Et penser, le duo avait eu le temps de le faire pour rejoindre le dit village où le « paquet » de leur mission devait être récupéré. Le mot était choisi quand on voyait le volume qui composait le décolleté de la gamine, une grimace quand la brune la reluquer de haut en bas, la « princesse » en fit autant, un rictus narquois bientôt aux coins de ses lèvres. La Kunoichi manquait d’arguments face à ça…

Un petit grognement, jusqu’ici la tâche avait été simple et le simple parchemin de leur mission leur avait suffi à se faire ouvrir les portes et conduire à traverses cette immense bâtisse luxueuse, y en avait qui avaient de la chance. La pensée échappait vite à la Bakushô quand on préparait leur belle au départ, elle la contemplait de loin, silencieuse, elle qui comme un objet d’art au milieu d’une pièce restait inerte de toutes volontés propres. Il aurait été difficile d’expliquer son sentiment soudain qui lui donnait l’impression d’observer un oiseau dans une cage, nourri à l’excès par des graines en guise d’échange de sa liberté. Maigre compensation aux yeux de la kunoichi qui fut sortie de ses réflexions par le garde du corps personnel de la princesse… Une femme en fait, une qui imposait une certaine prestance, à se demander ce qu’ils faisaient là. La réponse était immédiate.

-J’escorterais Madame et vous mademoiselle… Par sécurité, nous partirons en décaler, vous les premiers et sans grande escorte pour ne pas se faire remarquer. Ne vous avisez pas de lui adresser la parole. Surtout toi.

A sa « remplaçante » qu’elle s’adressait tout particulièrement. Un jeu de regards et mieux valait en rester là. Qui sait quel miracle ne la poussait pas à la riposte… La brune laissait s’éloigner la source de sa colère montante avant de s’adresser à son partenaire… A ton pas si bas que ça, plus fort qu’elle…

-Pour qui elle se prend celle-là ? T’imagine si la gamine c’est la même ?

Pas sûr qu’elle sache tenir leur accord, ah ça non… Le fait était qu’il devait suivre la consigne visiblement et ne pas faire de vague…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 714
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: On fait du babysitting chez les Shinobi [ Pv Miae Mission B ] Dim 2 Nov 2014 - 17:34

Un beau concentré de connerie avec une pincée d'intelligence et ça vous donne cette Bakushô. D'après elle, elle n'a pas besoin de négocier avec le vendeur de tapis, elle les prend sans soucis. Après je la comprend, avec un telle pouvoir en main, on peut en salir des caleçons. Un sourire au coin de mes lèvres, la jeune femme parle maintenant de son ventre, elle a faim. Sur notre chemin se trouve un stand vendant toutes sortes de brochettes, c'est parfait pour pouvoir se remplir la pense et ne pas être en retard puisqu'on va pouvoir manger en marchant. Je profite de ce moment pour me payer de belles brochettes de poulets, je bave littéralement, j'ai une autre passion que le Taijutsu. La bonne bouffe, j'aime manger et boire, il manque juste un petite bouteille de Soju. C'est vrai qu'on est en mission, et en plus, Miaë en rajoute sur le fait qu'ils veulent se débarrasser de nous. Je rigole un peu, avant de prendre la parole.

Arrête d'être parano, c'est une mission comme les autres ... À moins que on se retrouve avec une sale gamine méritant une paire de baffe, là je te laisse faire et je te dois une brochette, ok ?

Il a peut-être raison. Son profil n'est pas tellement approprié pour être la nounou d'un fille de Damyo. On se retrouve peut-être dans un complot contre nous, afin qu'on ne puisse plus exécuter notre travail de Shinobi. On est un peu parano, à mon avis, on verra bien au moment précis, j'agirais afin que ça soit le plus stable possible. Arrachant un morceau de poulet à coup de dent, je réfléchis longuement au cours de notre marche sur ce qu'il pouvait se passer au cours de cette mission. La personnalité de la cliente jouent énormément sur la variabilité de notre réussite, son intérêt attire souvent le regard de personne dangereuses et vicelardes et il ne faut pas oublier le poids à transporter. Je ne suis pas capable de porter une baleine pour esquiver des techniques de rang élevés. Tout se mettra en place lorsqu'on arrivera au point de rendez-vous avec notre " paquet ". Finissant rapidement la première brochette, je m'attaque à la seconde, continuant mes pensées stratégiques. Notre Bakushô peut être un bon élément de destruction, je suis plutôt rapide et pour esquiver, je suis un singe dans son territoire. C'est mieux qu'on échange les rôles, je pourrais intervenir en cas de grosses menaces.

On arrive rapidement au point de rendez-vous. Notre cliente n'est vraiment pas légère et accompagné d'une escorte féminine. Déjà la mission ne se passe pas comme le parchemin, on ne nous a pas prévenu de la présence de garde du corps. C'est étrange. Je la regarde sérieusement sous mes lunettes ténébreuses. On a même eu la " chance " de rentre dans leur palais, je regarde sans aucun intérêt les tableaux et sculptures décorant leur luxueuse bâtisse. Se préparant au voyage, de nombreuses boniches s'entassaient autour de notre cliente, l'habillant, la coiffant au mieux pour son départ. Le peu d'oxygène s'échappant de cette scène, on lui volait sa liberté d'expression et de mobilité. Elle ne pouvait même pas s'habiller de la manière qu'elle voulait. Pauvre monde. Alors que je regarde cette scène presque étouffante, la garde du corps prend la parole dans notre direction afin de nous avertir du plan de notre voyage. Séparer en deux troupes, elle a rien dans la ciboulette, ça ne va pas se passer comme ça. On va suivre mes normes et pas les siennes. La Bakushô colérique s'approche vers moi, chuchotant quelques paroles. On se retrouve avec un réel problème, elle va pas nous laisser manœuvrer le bateau. Je chuchote rapidement à Miaë, tout en regardant notre escorte féminine.

Méfie-toi d'elle !

Je marche en direction de notre invité surprise. Un sourire au coin des lèvres, je sors le parchemin de mission de ma poche et prend la parole afin de répondre à la jeune femme.

Votre présence ne nous a pas été souligné par l'Ordre de mission mais que ça soit ainsi. Cependant, on va voyager en groupe, ce sera mieux afin d'intervenir et ma collègue n'interviendra pas avec votre protégé.

Elle acquiesce et je tourne les talons en direction de la Bakushô. Il faut partir rapidement afin de pouvoir gagner du temps, je n'ai pas envie de pinailler avec ces deux princesses. On quitte la résidence, prenant la direction de Daitoshi. Allumant une cigarette, je regarde Miae et chuchote en sa direction.

Laisse couler !

Peace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1305
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: On fait du babysitting chez les Shinobi [ Pv Miae Mission B ] Dim 9 Nov 2014 - 0:05


Laisse couler ?... Elle le fixait de façon parlante, c’était mal la connaître, tôt ou tard l’occasion de lui faire ravaler ses dents à celle-là, genre, une fois la mission achevée. Un haussement des épaules et quelque pas, qu’il en soit ainsi, du moins c’était le plan jusqu’à ce que la brune sente le regard insistant de la gamine sur elle, pesant et à la fois furtif, ce n’était pas à la Bakushô qu’elle voulait le cacher, mais plutôt à la mégère qu’on nommait garde du corps. La kunoichi fixa la scène perplexe tandis que son partenaire réglait les détails visiblement, mais d’entrer de jeu, sa collègue le faisait mentir en s’approchant de la « Princesse », tu parles, un vrai caniche.

-Jouez la kunoichi ça te dirait ?

Lui susurrait-elle à peine, son regard se jetait vers la garde du corps, elle n’avait rien d’une shinobi, un coup à jouer, une sale gosse… Peut-être qu’elles étaient deux. Le groupe prenait la route, la fille montait dans son carrosse, enfin façon de parler et l’entrée au mâle de l’escorte se voyait refuser catégoriquement. Arrangeant étrangement, la Bakushô suggéra qu’il prenne chacun un côté du transport, ça n’avait rien d’innocent. La voilà qui s’y faufilait et assommer la « nounou » de la « princesse », elle s’asseyait en face d’elle un sourire en coin.

-Alors, ça te dit ?

Lui murmurait-elle…

-Comment ça… ?

Au moins elle se montrait intéressée…

-J’entends par là, profiter des joies du commun des mortels, le temps d’un trajet.

La brune ôtait son long manteau à capuche, sa veste de Shinobi… On ne pouvait pas faire plus parlant quand d’un henge, la brune devenait « Princesse » avec une illusion remarquable, ce qui fit rire l’originale, visiblement pas habituée à ce genre de passe-passe. Il ne lui fallait pas longtemps pour enfiler l’attirail de la Bakushô… Une qui d’ailleurs se faisait aborder peu de temps après, normal, son choix du moment n’avait rien d’un hasard… La garde du corps avait parlé d’une première halte, pas négociable, encore un truc louche.

Sans surprise, la garde du corps s’adressait avec un mépris sans demi-mesure envers la Kumojins qui avait osé entrer dans le transport de sa « protégée »… Si elle savait que c’était cette dernière qu’elle chassait comme une morue sans même lui portait plus d’attention que cela… Dommage, elle aurait pu voir… Mais à la place, elle hurlait sur la gouvernante qui avait osé s’endormir… Le regard de la fausse princesse, notre protagoniste, se fit perçant, la manœuvre était toute, sauf altruiste.

-J’ai faim, j’ai soif et je veux sortir.

Sans attendre aucune réponse la royale –fausse- majesté sortait de là en adressant un sourire à son partenaire qui lui ne pourrait être dupe, allait-il la vendre pour autant ? On le saurait bien vite…
Il était évident que la Bakushô avait l’esprit revanchard…

Quant à la Princesse, elle jouait son rôle de kunoichi… Comme un pied. Oui bon pas de grande différence avec la vraie, donc ça passait… ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 714
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: On fait du babysitting chez les Shinobi [ Pv Miae Mission B ] Lun 10 Nov 2014 - 23:03

La mission devrait bien se passer. Je l'espère, je dois rester aux aguets face à deux situations. Premièrement, Miaë est à surveiller comme si c'était ma gosse. Deuxièmement, le rajouts de cette femme dans cette mission m'intrigue et je n'ai pas confiance en elle. Le deuxième point est le plus important. Il faut se méfier des serpents aux longs crocs. Je réfléchis silencieusement, prenant la tête du groupe, je ne me préoccupe pas d'eux. Mon ouïe toujours là à m'alarmer en cas de danger, je dépose une cigarette entre mes lèvres et l'allume avec mon feu. Je fais un grossier coup d’œil vers la garde du corps, elle ne m'a pas vu, plusieurs inconnus m'arrêtent dans l'achèvement de mon calcul. Je prend une bonne bouffée dans ce cône en papier, c'est dommage qu'on ne soit pas près de Kumo, j'aurais pu vérifier l'identité de notre invité spécial. Je vais devoir faire sans, je n'ai pas l'âme d'un détective mais je sais baratiner à la vendeur de tapis. On me connait dans les marchés de Suna, qu'est ce que je crois ? Non même pas, que dire, je ne sais même pas comment y aller. Ce n'est pas mon fort la géographie. J'en ai quelques souvenirs, un peuple nomade vivant dans le désert, ils sont fou ces sunajins.

Qu'est ce que Suna vient mettre son nez dans l'histoire ? Bref, je ralentis ma cadence pour mettre à hauteur de ma cible. Je jette à coup d'œil vers Miaë, toujours dans mon champs de vision et hors de portée de la princesse, j'en profite de ce moment pour discuter avec cette pouffiasse. La fumée opaque sortant de ma bouche, je me retourne en sa direction, elle n'a pas l'air d’apprécier la cigarette avec son regard de dégout. Je continue à fumer près d'elle, j'en ai rien à battre de cette personne et elle n'a rien d’intéressant, peut-être ces fesses mais des retouches seront requises.

Kumo est au courant du changement de dernière minute ? Vous n'étiez pas dans mes plans !
─ On n'a pas eu le temps de prévenir Kumo. Le Daimyo est au courant de mon adhésion à cette mission et arrêter de fumer près de moi.
Et bien si le Daimyo est au courant ...

Et je m'en vais. La clope au bec, vérifiant que la Bakushô n'approche pas notre cliente. La situation s'étale devant moi et pourtant mon visage ne se dégrade pas. je reste sérieux, c'est dans ma tête que ça bouge à vive allure. Un changement de rôle. Miaë a pris la place de la princesse et notre cliente faisait office de ninja. Je fais un clin d'œil à ma collègue, son plan est le parfait moyen de protéger notre butin et de teste réellement l'inconnu de ce groupe. Je fais comme si je n'avais rien vu et observe la sortie de la fausse princesse. J'oublie un point important, un léger sourire se dresse sur mon visage, je commence à connaitre son tempérament de Bakushô. On doit s'arrêter pour qu'elle boive et qu'elle mange. Je me pose contre un arbre, ma fin de cigarette entre mes lèvres, j'observe notre réelle princesse, accomplissant parfaitement son rôle, elle ne se découvre pas sous les regards incessant de la garde du corps.

On ne devrait pas s'arrêter si longtemps, c'est le parfait moyen pour nous attaquer. Faut que je parle pour qu'il y ai de l'action, des ninjas cagoulé apparaissent par les buissons et sur les branches. Une dizaine d'assaillants armés de diverses armes, le seul problème dans ce plan est que je suis le seul à agir si notre inconnu se révèle contre nous. Je craque mes phalanges et crache mon mégot vers la droite. Faut toujours frapper le premier, les ninjas foncent en ma direction, ils ne savent pas à qui ils sont à affaire. Mon poing surgit tel la gueule du tigre pour frapper violemment la carotide d'un inconnu. Levant ma jambe pour stopper la course d'un assaillant, ils sont nombreux et veulent m'immobiliser. Je plante rapidement mon kunai sur l'épaule de mon ennemi et envoie un coup de pied rotatif sur un chanceux de la route. Je ne vais pas pouvoir surveiller Miaë et la princesse, je fais confiance notre kunoichi explosive.

La Mission va bien se passer !

On va passer la troisième là, il est temps mon pépère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1305
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: On fait du babysitting chez les Shinobi [ Pv Miae Mission B ] Dim 16 Nov 2014 - 11:28


Enfin de l’action ! Et pour ça nul besoin de s’arrêter longtemps, elle avait eu une idée de génie, oui je sais, juste son côté emmerdeuse qui ressortait. Cependant dans l’extase de la situation, une réalité qui frappait, des rôles échangés… Balot, elle était partante déjà pour tout faire exploser son regard se jeter vers sa remplaçante encore plus suicidaire qu’elle, ça une princesse ? Son jugement était à revoir… La fille avait balancé sans précaution une ribambelle de grenades explosives sorties droit des poches du gilet de la Kunoichi.

Zut ! Il aurait été malin de les sortir, mais cela aurait été moins crédible. La vraie fausse princesse roulait des yeux en activant son arsenal sans se griller pour autant, un vrai foutoir maintenant en décor, de la fumée, la poussière qui se levait et d’autres qui sautaient, sans compter les recoiffés… Du joli, pas sûr encore qu’on la félicite de sa participation, c’était un fait, un autre se montrait, la garde du corps insupportable la saisissait.

-Des incapables, prévisible, voilà la preuve ! Venez avec moi !

La Bakushô ne se faisait pas prier, un tête à tête isolé avec elle, le rêve pour l’exploser sans trop de vagues, elle n’en espérait pas autant. Pour le coup la mission lui sortait de l’esprit, rien de nouveau en soi, la fille était incapable de la part de choses et cela depuis longtemps. La vraie princesse improvisée kunoichi restait sur place, pas grave le shinobi li avait l’air compétant et leur mascarade fonctionnait bien, un peu trop bien même. La Bakushô avait prévu une correction et à la place son crâne qui subissait l’assaut. Miaë avait la tête dure heureusement, cependant en écoutant de nouvelles voix, elle jouait le jeu de renversé théâtrale de demoiselle en détresse durant sa capture.

Partie remise cocotte ! Une Chance que leur princesse leur semblait douillette, de ce fait la comédie n’était pas soupçonnée, sa tête jouait un concert déjà, une affaire qui payerait doublement….
Le plan maintenant ? Bah ils n’en avaient pas, rien de tout ça était prévu si ? Pas grave au final, le principal était de ramener la précieuse à destination. Son collègue pouvait gagner du temps et elle lui en faire gagner aussi en jouant le jeu. A voir s’il n’était pas du genre héros… Dans le cas de la Bakushô , le choix aurait été tout vu.

On connaissait tous la réponse n’est-ce pas ?

Il ne restait plus qu’à patienter et se laisser porter, bien sûr un ligotage pour ninja ça semblait ridicule, tant que l’action n’en était qu’encore moins crédible. Oui à son stade plus que la reflexion en attendant l’action…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 714
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: On fait du babysitting chez les Shinobi [ Pv Miae Mission B ] Sam 29 Nov 2014 - 11:49

Ma main exerçant une pression sur le crâne de mon adversaire, je fous un coup de tête à mon assaillant. Son nez explose sous la force du contact, le sang gicle abondement sur l'équipement de l'inconnu, il ne se relèvera pas. Un petit sourire se dresse sur mon visage alors que plusieurs explosions retentirent. Éjecté dans un buisson à une dizaine mètre, rien de casser, je m'en sort avec quelques éraflures et des moindres douleurs au côtes. Je me relève lentement, remettant mes lunettes, je témoigne de la nouvelle situation. Un écran opaque mêlé à de la poussière s'est levé grâce aux explosions, je n'ai pas pris en compte la folie de notre Bakushô. Elle a usé d'une l'action superflue de la princesse pour en faire une réelle démonstration de ces pouvoirs. Je souris et met une droite à ma droite sans trop me préoccuper de mon adversaire. Il se prend les phalanges sec dans la mâchoire, je profite de ma position dissimulé pour fouler attirail de mon adversaire. J'ai désormais une entière confiance avec cette gonzesse, même si je me suis pris un buisson, on va oublié cette partie.

Quelques Kunais et Shurikens, un fumigène, un simple équipement de ninja est facilement trouvable dans tout vendeurs dans les marchés noirs ou forgerons. Qui voudrais travailler avec des pourritures comme ces hommes-là ? Personne. Je continue mes recherches et tombe sur un acte d'assassinat signé par un nom inconnu. Je le met dans ma poche sans le lire. Je n'ai pas le temps, ma fausse coéquipière ne peut même pas se défendre face aux kidnappeurs. Je cours dans cette énorme nuage de fumée, perçoit la silhouette féminine de ma cliente. Aucun assaillant à proximité, il faut maintenant vérifier que Miaë soit en sécurité. Le nuage de poussière s'estompe enfin, un long sourire se dresse sur mon visage. Notre invité spécial se trouve à quelques mètres de moi sans la présence de la Bakushô. Ils l'ont kidnapper. Je ne m'inquiète pas d'elle, elle voulait de la liberté alors elle doit s'en sortir toute seule. J'ai un adversaire alléchant devant moi, quand on parle de combat, rien ne m’intéresse à part le visage de mon ennemi. Malgré les quelques éraflures, je vais m'en sortir. Je serre mes poings et me met en position de combat. Elle me regarde l'air sérieuse, elle a vraiment un balais dans le cul, cette gonzesse.

- Je dois te supprimer, tu sais beaucoup d'informations sur ce complot. Ta pauvre vie de shinobi va finir ici, Kumo ne doit pas se mêler de mes affaires.

Je ne parle pas. Elle a tout dit, à quoi bon rajouter quelques choses même si un petit tacle ou une bonne provocation ne ferait pas de mal. Cela fait longtemps que je n'ai pas fait un bon vieux combat contre un vrai adversaire, ça change des coéquipiers qui retiennent leurs coups. Elle ne sait pas avec qui elle est tombée. Je ne compte pas utiliser les portes célestes, je ne vais pas revenir de la mission sur le dos de la Bakushô, c'est impossible, elle me laisserait au bord de la route. Atrophié de toute cette puissance subie. Je me vois pas rentrer en rampant.

Mon ennemi commence à réagir et fonce en ma direction. Sortant de sa poche, une poignée d'aiguille, je me fais pas avoir si facilement. Un sourire se dresse lentement, à quoi bon attendre son attaque, mon pied en arrière s'enfonce subitement dans le sol. Un peu d'appui et je pars tel une fusée à la rencontre de mon adversaire. Elle balance ces aiguilles, un saut vers la droite, je me retrouve à dizaine de mètre d'elle. J'attrape mon seul kunai pour l'envoyer rectilignement en sa direction. Je vise ces jambes, il faut ralentir la proie pour mieux la frapper. Pendant ce temps, je mange les quelques mètres qui nous sépare tel un loup affamé.

Un saut digne d'un prédateur, un coup de pied circulaire, le kunai n'était qu'un moyen de perturbation. Je l'ai touché mais ce n'est pas fini. Alors qu'elle est éjecté par mon offensive, elle exécute des signes et me balance une boule éléctrique. Je n'ai pas le temps d'esquiver, l'impact est plutôt douloureux, je me retrouve à quelques mètres de ma position. Mes yeux à peine ouvert, un peu sonné par le coup, ma coéquipière va devoir se débrouiller tout seul. Ce n'est pas une débutante cette pouffiasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1305
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: On fait du babysitting chez les Shinobi [ Pv Miae Mission B ] Ven 5 Déc 2014 - 22:34

Manger, promo et argent et tout un tas d'autres choses toujours aussi ravissante, c'était le sujet de conversation en route, tandis que la brune, fausse donzelle pour le coup faisait la morte.

-Cela serait dommage de ne pas en profiter un peu...

Oui dommage, surtout pour elle de ne pas profiter de l'occaz, mais les gus semblaient en décider autrement en s'arrêtant, un projet mis à mal quand on rappelait la présence de shinobis, chanceuse la Bakushô ? Oui enfin ça aurait pu dépendre du programme, un qui se passait sous terre visiblement, un saut vers le bas et la lumière artificielle. Un souterrain. Un bruit, une mine et c'était sur un engin d'antan qu'ils se déplaçaient. La Bakushô ne put s'empêcher la frayeur de la surprise dans la pente, bien que finalement, le tout ressemblait à une attraction. Elle suggéra même d'aller plus vite, on lui proposait faute de cela, de la fermer. Pour le coup, vu la situation, provisoirement elle se décidait à ne pas le prendre mal, mais quand la machine se stoppait qu'on la sortait et que vu le temps gagnait il était temps de tout faire péter... Problème. Son nez se relevait sur le plafond en roche, un souterrain...Ouais...

-Princesse, ne vous... Il n'avait pas le temps de finir l'homme dans le noir au fond...
-Quelle poisse.

Annonçait-elle dans un falcepam qui surprenait le petit comité d’accueil, depuis quand elle était libre elle ? Une kunoichi les gars, pas des liens si primaires qui auraient pu, oui, oui, même elle, elle savait faire ça. Bon eux qui pensaient avoir affaire à la princesse, une chance, car tout faire exploser là, ce n'était pas risqué de s'enterrer vivante ?

-Tant pis.

Ses mains récupéraient de l'argile de sa bouche et cette dernière prenait forme d'insectes qui couraient à travers les jambes et le long de la parois, bien sûr, l'un d'eux avait le réflexe de l'écraser. Il perdait sa jambe, du moins un bout. L'exemple parfait qu'il lui fallait, la panique qui s'installait sous l’incompréhension.

-C'est suspect quand même engagé des incompétents comme vous, à moins que vous soyez bons comédiens ou eux simplement trop cons...
-Où la princesse ?!!

S'étonnait l'homme qui sortait de l'ombre, un fascié étrangement familier pour la brune, c'était qui lui déjà... ? La brune reprenait son apparence et le fascié de l'homme blanchissait, bien moins que l'incompréhension de la Bakushô quand il lui hurlait de retourner la protéger. Ne venait-il pas de la faire kidnapper ?

-Vous deviez vous occuper d'eux et la protéger ! Quand je pense qu'elle est en plein milieu de ce qu'on voulait la protéger !

Le groupe se divisait, entre ceux de la « garde » de l'homme, ceux qui s'occupaient de la victime de la kumojins et ceux qui la traînaient dehors.

-Hey hep là ! Je comprend pas tout là.
-Faites votre travail ce pour quoi je vous ai payé !

Alors il était le mandataire ?... Pourquoi kidnapper la princesse alors, le pire restait qu'il ne semblait pas mentir, des sceaux du pays de la foudre. Ils n'étaient au final que les pantins des hautes sphères. Un jeu familier, pourtant ça l'agaçait franchement et juste pour être sûre quand même... La garce faisait s’effondrer la sortie, le temps de vérifier, après peut-être qu'elle préviendrait quelqu'un... Mais en attendant il fallait retrouver son coép et son colis !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 714
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: On fait du babysitting chez les Shinobi [ Pv Miae Mission B ] Mar 16 Déc 2014 - 22:21

Ma tête se déplace de quelques millimètres et des senbon forme une ligne verticale sur le tronc. J'ai eu chaud, alors que je me repose tranquillement sur ce tronc, mon adversaire pète les plombs et se dirige vers la princesse. Cela se déroule mal pour l'instant. Notre invitée est une adversaire de taille et tenace, je vais devoir lui montrer mes réels compétences. Mais avant cela, je dois protéger ma cliente, je me relève rapidement, regardant chaque geste de mon ennemi. Je prend appui sur le tronc et fonce en direction de mon colis. Je ne vais pas avoir le temps, son lancée de kunai rapide, je n'ai qu'une chose à faire. Je m'élance tel un oiseau volant pour la première fois, mes rasta dansant au grès du vent, le kunai me touche à l'épaule et est éjecté à quelques mètres. Me réceptionnant à quelques mètres de la position de ma cliente, un large sourire se dessine sur mon visage. Cela fait longtemps que je n'ai pas gouté à un combat si palpitant. Elle m'a mis dans un piteux état.

On va passer aux choses sérieuses !

Une aura enveloppe mon corps grossièrement, prend forme et de taille sous le déploiement de mes bras. La première porte est activé, on va tenter de la battre avec Kai Mon. Le point initiale des portes célestes. Ma vitesse est légèrement augmenté, je dévore rapidement les mètres qui nous séparent et envoie un coup de poing rapide au niveau de ces côtes. Son coude réceptionne son poing , quelques sueurs présentes sur le front, je dois faire vite. Je me déplace rapidement à sa droite et exécute un coup retourné. Le coup passe et envoie mon adversaire à une dizaine de mètre. L'odeur explosive d'un parchemin brûlant à mes pieds, la vilaine a laissé un petit cadeau en retour de mon offensive. Un réflexe de dernière minute, je m'éjecte avant l'explosion mais reçoit en partie des débris du sol sur le visage. Je me retrouve une dizaine de mètre, retombant sur mes pattes, mon regard focalisé sur ma cible. Elle a pris un sale coup, il faut en profiter.

Je ne suis pas senseur mais un groupe si important en mouvement, je peux facilement les localiser. Des renforts ou des ennemis en plus, il vaut mieux en finir rapidement. Je n'ai pas le temps, mon adversaire se relève et enchaine avec une chaine de signe. Elle a pas droit de faire ça cette pouffiasse et je déboule en sa direction. Mes yeux fixant la connasse, elle n'a pas encore montrer son potentiel et je n'ai pas envie de voir ça. Quelques secondes de plus et je lui mettais mon poing dans son doux visage. Un pilier venant du sol m'emporte, je me retiens, j'ai envie de vomir. Le pilier en terre m'a écrasé l'estomac mais je ne perd pas le nord. Sous cette douleur étouffante, de mes mains, je me soulève afin de courir sur la technique de mon adversaire. Elle est déjà en route, kunai en main, un équilibre parfait sur ce pauvre morceau de terre. Mon propre kunai en guise de bouclier, la lame passe à quelques mètres de ma joue droite et plus rien. Je panique et regarde autour de moi, elle doit chercher sa véritable cible.

Notre cliente déguisé en ninja se trouve à une trentaine de mètre de ma position et il ne faut pas oublier qu'il y a un groupe qui se déplace en ma direction. Je saute et cours en sa direction, cherchant mon précieux colis. J'ai pas envie de recevoir des coups de règles sur les droites. La fille du Daimyo, ça vaut de l'or, dans notre situation, elle pèse réellement sa fortune. Emporter par mon adversaire au sol, mon kunai contre sa lame, l'étincellement du contact du fer m'aveugle et je ne peux pas me concentré. Ses collègues sont déjà là pour en finir.


[ PS: On termine au prochain tour ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: On fait du babysitting chez les Shinobi [ Pv Miae Mission B ]

Revenir en haut Aller en bas
 

On fait du babysitting chez les Shinobi [ Pv Miae Mission B ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-