AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 La Pomme et le Cookie [Misaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 303
Rang : B


Message(#) Sujet: La Pomme et le Cookie [Misaki] Ven 17 Oct 2014 - 23:32

Une journée banale ? Non pas cette fois-ci, Okasaki allait se faire tuer, le pire de tout cela, était que cet acte avait été commis par ses allié, ses amis, ses frères ... Des traîtres, Okasaki avait en tête une soif de vengeance. Il n'allait certainement plus faire confiance à personne ! Il était sur le chemin pour rentrer à Konoha avec une jeune femme nommée Hayashi Misaki, oui il c'était renséigné sur tout les shinobis de Konoha, c'était une déserteuse ou rescapé de la guerre. Elle l'avait sauvée, il ne pouvait qu'être reconnaissant envers elle mais ce n'était pas la première chose à laquelle il réfléchissait ... toujours cette soif de vengeance encore et encore, pour Matawa il avait surement compris mais Arashi ... Pour un simple entrainement de plus avec un Genin. Avant de s'évanouir Okasaki avait entendu une dernière phrase celle de Matawa.


- Reste en paix Shiya Okasaki, ici se terminent ta vie et ton service pour Konoha. Tu n’étais pas assez fort pour terminer ton œuvre.

Okasaki était censé être le plus faible d'entre eux trois ? Ils avaient tenté de tuer leur camarade, tandis que Arashi se fit berner par un autre Genin.
Cependant le jeune garçon n'avait toujours pas compris ce que faisait Misaki dans les parages. Espionné tels les shinobis ? Ou juste le fruit du hasard, il allait bientôt le savoir.


- Hayashi Misaki c'est sa ? Que faisais tu dans les parages ? Ne fuit pas la question et explique moi s'il te plaît, j'ai besoin d'en savoir plus, je sais très bien qu'ils n'ont pas tenté de me tuer parce que j'étais sois disant faible.

La jeune femme lui lâcha un air froid, comme si elle voulait l'impressionner.

- Ne joue pas au coeur de pierre avec moi, je sais que tu te caches derrière cet air sévère, allé s'il te plaît j'ai besoin d'en savoir plus ... Et sur toi aussi !

Elle ne répondait pas, les deux shinobis continuèrent leur chemin, Okasaki était fatigué, il était à peu près guérit, mais encore avec de lourdes séquelles. Il s'arrêta et la jeune femme aussi, jusqu'au moment où elle se décida de lui répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 1554


Message(#) Sujet: Re: La Pomme et le Cookie [Misaki] Lun 20 Oct 2014 - 3:42


Il parlait trop, tellement trop, elle avait envie de le faire taire en lui enfonçant profondément quelque chose dans la gorge… Ah oui, en fait, c’était exactement ce qu’elle fit. Se stopper, malaxer son chakra regardait pousser un pommier avant d’y décrocher une pomme et l’enfoncer vivement, mais surement entres les dents de son interlocuteur quand il écarta bien grand la bouche en s’apprêtant à nouveau à parler. Elle lui fit un sourire, elle qui n’était selon lui pas aussi terrible qu’elle ne paraissait. Qu’il le croit, ça l’arrangeait et c’était la façon Blanche neige de dire : Ta gueule.

Bon et maintenant ? Il avait tout intérêt à croquer dedans, la fille avait horreur du gaspillage. Elle roulait d’ailleurs des yeux, mais qu’avait-elle fait pour mériter ça ? Si elle commençait déjà par répondre à ses questions, encore que, elle en avait aussi, mais bon, presque, elle regrettait de s’être présenté et avoir pris du temps pour ce moulin à parole. Elle imaginait toutes ses journées ponctuées à le supporter et un frisson parcourait son dos…

-Dis-moi, ça t’arrive de la fermer parfois ?

Elle était du genre… direct. Trop parfois. Un énième soupir et finalement, elle le libérait de la pomme, ah oui, parce que j’avais oublié de préciser que le poison dans celle-ci paralysait tous ceux qui croquaient dedans…. Un détail en soi, au moins, il n’était ni prêt de s’agiter, ni de la souler, elle qui voulait toute son attention et ne supportait pas d’être interrompue… C’était juste parfait !

Et la fille prit une pose hautaine en rabattant ses cheveux en arrière, puis ses mains posées sur ses hanches, elle fixa l’impuissant, la faible créature… Une qui ne saurait garder ce statut longtemps, ah ça non ! Foi de princesse de conte de fée, il allait la subir jusqu’à être un héros de l’histoire convenable ? Non, juste : Parfait. Elle allait faire court.

-Bon, je t’informe, vu que t’es le seul pas au courant, dans trois minutes, on ne va plus se quitter, je suis ta nouvelle coéquipière, ce qui reste un mystère vu que tu es une larve et moi exceptionnelle !

Les chevilles ? Oui les siennes allaient bien, pas comme si la brune les foulait souvent. Quant à sa tête qui enflait trop à première vue, rien d’anormal là encore, une habitude. Et comme il avait une dette envers elle…

-Enfin, ça c’était la raison de ma présence là-bas quand je t’ai trouvé, sauf que maintenant, tu m’appartiens. Normal, j’ai sauvée cette vie elle est mienne, mais si tu veux pas, je peux toujours la reprendre. A tous moments, comme quand, tu ne joueras pas le jeu…

Un sourire, elle était sérieuse, très même, un poison ni vu ni connu ou pire encore… D’ailleurs, elle glissait de la sève de l’arbre sur la langue du muet provisoire, histoire de le soigner, dans quelques secondes pour lui tout deviendrait normal… OU presque.

-Des questions ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 303
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: La Pomme et le Cookie [Misaki] Lun 20 Oct 2014 - 4:18

En fin de compte Okasaki c'était trompé sur elle. Une sadique, elle s'arrêta pour faire pousser un pommier, elle arracha une pomme pour la mettre bien au fond de la bouche du jeune Shiya ... une scène bizarre, elle maitrisait donc le Mokuton, en même temps une Hayashi. Sa façon de dire de la fermer surement, mais mais Okasaki obligé de lui poser toutes ses questions.

Grrrrrrrrr

Pendant un court instant le silence régné, pauvre de moi ... elle me fixait bizarrement, quelques minutes plus tard elle enleva la pomme de ma bouche

- Elle va me le payer tss ...

Elle continuais de me fixer tout en posant ces mains sur ses hanches, cette fille était comment dire ... Vraiment bizarre. Jamais Okasaki se fit traiter comme ça, pour lui c'était comme si elle voulait le soumettre, elle l'a sauvée et ce crois donc tout permis ? Non ça n'allais pas se passer comme ça, la différence de niveau se faisait sentir certes, mais c'était une fille dans toute sa faiblesse, le blond aux yeux bleus allait la calmer. Il n'était pas du genre impulsif et n'allait pas l'être du tout, il faisait preuve d'un grand face à toute épreuve.

-Bon, je t’informe, vu que t’es le seul pas au courant, dans trois minutes, on ne va plus se quitter, je suis ta nouvelle coéquipière, ce qui reste un mystère vu que tu es une larve et moi exceptionnelle !


Je n'arrivais cependant plus à parler, j'étais épuisé il me fallait du repos où que je guérissais au plus vite. Les questions surgissait dans ma tête, personne ne m'avait informé que j'allais avoir une coéquipière le Hokage allait me devoir des explications. Moi une larve et elle exceptionnelle ? Ahlalala les filles, laissons là croire ce qu'elle veut.

Cependant elle avait décidé de me guérir, enlever les douleurs, mais certaines cicatrices allé malheureusement rester. Le processus était simple, elle pris la sève de son arbre pour la faire glissé sur la langue, ça n'avait pas de mauvais gout mais plutôt gout menthe. Elle me demanda si j'avais des questions, une question hein ? ELLE SE FICHAIT DE MOI OU QUOI ? Tout en marchant, je malaxais mon chakra pour l'envoyer vers ma main, un peu de Raïton allait lui faire du bien sans attendre je lui toucha l'épaule gauche, elle fit paralysé pendant un court instant.

Des questions ? Disais-je d'un air sournois. , même après ça je suis toujours épuisais, faisons une p'tite pause j'crève là dalle .

Mon coté schizophrénique surgissait.

*Elle est très jolie* *Ta gueule ducon*

Sans plus attendre je m'asseyais dans un coin ensoleillé, mais je devais partir au plus vite.
Soyons sérieux une minute, je n'avais toujours pas compris cette histoire de coéquipier hmm ... Et mon oeil me faisait toujours aussi mal je ne voyais presque plus rien avec mon oeil blessé.

Arghh mon Oeil je souffre comme pas possible ... Je tremble pourquoi ses épines était empoisonnées ? Arrghhh !


HUM:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 1554


Message(#) Sujet: Re: La Pomme et le Cookie [Misaki] Ven 24 Oct 2014 - 4:08


Il marmonna et elle le fixa avec plus d’insistance encore… La collaboration s’annonçait haute en couleur, son sourcil s’arquait finalement quand il recommençait à s’agiter presque silencieux, presque tranquille, jamais la kunoichi ne l’aurait imaginé aussi stupide. Confiante, elle ouvrait la marche pour le conduire chez elle, après tout, ses soins n’étaient que provisoires et demanderaient une attention plus soutenus, mais la médic n’étant pas au bon endroit c’était contenté d’une action dites « d’urgence ». D’ailleurs, niveau alerte, c’était tout son corps qui se réveillait quand un courant venait la saisir au niveau de l’épaule, elle frissonna en se figeant histoire d’encaisser le choc tandis que le fou continuait sa route. Des questions ? Non, une !

-Tu en as marre de la vie...?

Ce qui se tenait comme théorie. Son regard noisette le suivait tandis qu’il se permettait en prime de brailler inconscient. La brune étira son dos tout comme son épaule sans commenter un premier temps pour faire passer l’effet qui l’avait plus surprise que faite sourciller. Il allait morfler sans nul doute. Son esprit tordu se retenait déjà de lui couper la main qui avait osé la frôler, mais où allez le monde ces fichus insectes alors toujours attirés par l’arôme et le parfum délicat des jolies fleurs.

-Si tu parles des épines de métal qui t’ont transpercé, non.

En revanche celle qu’elle venait d’envoyer se plantait sur sa fesse en simplement relevant le doigt… Oui. Enfin, une drogue plus qu’un poison, mais pouvait-on les dissocier ? Cependant, elle ne commentait pas ce point-là alors qu’il se sentait fatigué, bientôt il se sentirait léger, très même trop, peut-être même plus bien conscient de ses actes dont le souvenir serait flou demain. Une sorte de créature à sa merci et calmement, de quelques pas la fille le rejoignait, non pas sans tâter sa chevelure qui avait gonflé quelque peu sous l’action du jutsu de ce sale type.

-Tu as réussi à me faire de l’effet, c’est mieux que la plupart des gens.

A sa coiffure surtout, mais le fait était assez remarquable, surtout venant d’une larve, pour que la jardinière n’ait plus dans l’idée de le rajouter à sa collection de bocaux… Une longue histoire.

-Tu veux une autre pomme ? Questionnait-elle taquine avant de reprendre sur un ton plus sérieux. Mon antre n’est plus très loin, fais un effort, tu mangerais, bientôt la douleur devrait se taire dans ton corps, pour le moment du moins. Arrivé là-bas… Je m’occuperais convenablement de toi.

Difficile à dire encore si c’était une bonne chose ou pas pour lui… Surtout la connaissant elle. Mais tout l’intérêt de la fille semblait être pour l’œil qu’il faudrait extraire et remplacer, elle en jubilerait presque et ils ne leur fallu pas longtemps pour dépasser le simple portail en bois de la demeure ancienne perdue au milieu d’une forêt artificielle, oui, une de la création de la belle au milieu de celle qui faisait la grandeur de Konoha. C’était ainsi que les branches vivantes empêchaient quiconque de se rendre chez elle sans invitation. Une créature étrange dans toute sa splendeur. Les branches qui s’étaient écarté se liées à nouveau une fois le duo entré dans son antre et le calme régnait ici, un décor très végétal, sans commenter, la fille poussait la porte de chez elle, invitant le jeune homme à entrer d’un regard perçant.

-Commençons par manger.

Histoire surtout d’attendre que sa drogue face assez effet pour l’envoyer dans les bras de Morphée, pour qu’elle puisse ensuite le descendre dans le labo… L’intérieur était simple et fait de bois évidemment, il fut convié à une table et la fille sortait tout de ses placards avec une consigne…

- Régale-toi.

Un sourire en coin, elle croquait dans une pomme en le fixant sans se lasser. Un peu de patience…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 303
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: La Pomme et le Cookie [Misaki] Ven 24 Oct 2014 - 4:57

Nous étions encore en train de marcher jusqu'à arriver devant une antre, elle était spéciale hmm ... les branches s'écartaient tout seuls pour nous laisser entrer.
J'espérais que ce n'étais pas encore un de ses coups sadique... Quand je ne serais plus blessé cette jeune femme va morfler.
Ah et j'avais oublié de préciser, sur le chemin elle ma piqué avec quelque chose de bizarre la sadique peut-être une drogue vu qu'en court de route j'étais de plus en plus fatigué ...
Arrivé "chez elle" elle me gava, de la bouffe par-ci et de la bouffe par-là, elle voulait m'engraisser pour me manger ou quoi ? N'empêche j'avais très faim, je n'allais surtout pas m'abstenir devant un t-elle festin, quant à elle, elle me regardait tout en mangeant sa pomme.

Dix minutes plus tard je tomba dans les "pommes" sacré jeux de mots oui, j'avais raison elle m'avait drogué, qu'allait elle faire j'en sais rien et cela m'avait mis en boule, je n'arrivais plus à bouger, mais c'était comme si j'arrivais à parler à mon subconscient.

Wut ? Qu'es-ce qu'il m'arrive encore ?!

Cette drogue m'avait surtout apaisé, après tout pourquoi pas en profiter ? Plus tard je me réveilla, mais entouré de ... sept nains ... sept nains oui j'étais outré je ne savais pas quoi dire, c'est fille était très spéciale que font sept nains chez une personne ... ?

Petit à petit jeux de mots encore oui, ils se présentèrent à moi, le premier s'appelait Arthur, le second Arnold, le troisième Albert, le quatrième Alex, le cinquième Armin, le sixième Ardelin et le septième Aladin.

Ardelin putain ! HAHAHAHA ! *tousse* Excusez-moi.

Cependant je ne ressentais plus de douleur à l'oeil, je voyais parfaitement, ne resté plus qu'à voir le résultat sur un miroir ce que je ne tardais pas à faire !
Le boulot fait était splendide, je devais la remercier mais je ne savais pas où elle se trouvait, puis son laboratoire était grand, étant un grand têtu je me mis à le visiter.

Il y avait des bocaux avec plusieurs organes, ce qui me fit vomir. Comment une fille aussi mignonne pratiqué se genre "d'activité" ?
Je m'en contre foutais, quant à elle je le trouva dans une autre pièce, je la fixais jusqu'à quelle se réveilla, mais je n'avais pas pu retenir mon désire de l'embrasser ... à peine j'approchais mes lèvres des siennes qu'elle se réveilla

(Bon bah pas pour cette fois ...)

Elle allait surement être en boule et me défoncer, mais ... rien à carrer.

Rolling Eyes
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 1554


Message(#) Sujet: Re: La Pomme et le Cookie [Misaki] Ven 24 Oct 2014 - 13:12


Enfin, il tombait…

-Pas trop tôt !

La brune jetait sa pomme aussitôt à l’intention d’un de ses assistants, qui s’avança perplexe comme toujours devant la potentielle victime de sa princesse…

-Il a quoi d’exceptionnel lui… ?
-Rien.

Répondait-elle sèchement, ce qui perturba encore plus le plus vieux des nains, que faisait-il ici.

-Les affaires, sont les affaires, il est les petites lignes d’un contrat…

Tout s’expliquait, mais son acolyte ne cherchait pas plus de détail, il en avait déjà qu’il lui faudrait pour connaitre la suite. Les sept le descendaient donc dans l’antre de Blanche neige, loin des contes de fée où le décor était un laboratoire, caché dans la cave et la toute une collection de chose qu’il valait mieux ne pas citer. Encore une fois, elle s’appliquait à la tâche ce goût pour la perfection qui la poussait à traquer le moindre défaut, à mettre plus deux heures pour trouver l’iris idéale, identique.

C’était sans compter le soin, dans ce bain liquide pour faire disparaître toutes les cicatrices encore fraîches qui pourraient être disgracieuses. Du temps et beaucoup d’énergie, même pour une créature habituée à l’exercice comme elle, aussi vu qu’il dormirait longtemps encore et qu’elle préférait le surveiller, en s’asseyant sur le fauteuil tout proche, ses yeux ne se fermaient que quelques secondes…

Dormir n’était pas au programme, elle reposait ses yeux juste, si, si… Mais le temps lui parut de plus en plus court au fur et à mesure que ses paupières s’ouvraient pour guetter la scène et se refermer plus lourdement… Elle en perdait la notion de l’écoulement du sablier…

Cependant, une présence, un frisson le long de son échine, un sens, endormie ou pas, la voilà subitement les yeux grands ouverts et sa vue s’ajustait sur un spécimen arrogant très proche, trop proche. Et ce regard, le sien, elle ne le connaissait que trop bien, l’Hayashi était comme la pomme de la légende enfantine, à l’allure succulente, mais…

-Elles sont empoisonnées, tu serais mort sans réveil, chanceux.

Après tout, leur surface lisse, cet aspect brillant et cette couleur ne devraient pas mettre la puce à l’oreille quant à ce qui attendait ceux qui s’y tentaient ? Aucune réaction violente de sa part pourtant, elle se contenta de le pousser pour se relever avant d’attraper ses ustensiles… Non pas pour le torturer, mais bien tester son nouvel œil. Une lampe, une lumière qu’elle agitait tout en fixant sa pupille, puis au fond, des chiffres, des lettres… Topo classique et enfin, son moment préféré qui venait.

-Ton œil, ce n’était pas dans le forfait qui sauvait ta vie, te voilà à nouveau créditaire de mes soins, comment vais-je bien pouvoir te faire payer tout ça ?

Elle le fixa en réajustant la mèche de cheveux qui cachait son travail, effrayante parfois, surtout avec ce regard malsain.

-Déjà parlons des règles. Tu ne parleras de cet endroit à personne, mes soins, il en est de même quant à ta dette, jusqu’à ce que tu trouves un moyen de la racheter, tu m’appartiens et ça comprend beaucoup de choses, comme eux. Te voilà mon associé.

Elle fit un signe de la tête pour les nains qui ne bronchaient pas, elle préférait « associés » à esclaves…

-Bien sûr, si tu brises un élément de notre contrat, je viendrais me prélever avec intérêt…

Mieux ne valait pas savoir, si les nains étaient sept aujourd’hui en tout et pour tout, ils avaient été plus de trente…. A une lointaine époque, pas très différent du gamin en face d’eux. Un qu’ils plaignaient, sans forcément penser à aider… Blanche neige lui confiait une liste longue comme son bras, avec toutes les corvées, possibles et imaginables, puis un bonus…

-Ah oui, tu vis ici maintenant. Plus pratique, pour disposer de mes associés.

Plus facile de trouver aussi des accrocs de leur contrat… Elle aimait les jeux progressifs... Et voilà comment ils finissaient tous ainsi, pantin de son rêve d’enfance…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 303
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: La Pomme et le Cookie [Misaki] Sam 25 Oct 2014 - 1:25

Elle se réveilla, je m'attendais à ce quelle sois gravement énervé mais non tout le contraire, quelques minutes plus tard elle se mit à examiner mon œil. il ne présentait aucun symptômes et tant mieux, elle m'expliqua les règles ne jamais dévoiler cet endroit à quelqu'un. Comme si j'en avais quelque chose à faire de cet endroit.
Quant à ma dette hmm ... j'allais être son associé, je savais très bien qu'elle ne le pensait pas vus la phrase qui suivait après.

Ne rêve pas trop, j'ai dis une dette envers toi, pas devenir ton larbin, plutôt crever.

Le blondinet n'allait surement pas rester ici, il avait tant à faire et à accomplir.

Tu ma donc dis que nous allions être partenaire, qu'il en soit ainsi mais je n'irais pas plus loin, je sais que tu es plus forte que moi, je le sens.

Ses corvées elle allait se les garder. Elle l'a sauvait mais n'abusons pas, il c'était trompé sur son cas, elle était arrogante, possessif et comment dire trop , elle se croyait dans un conte de fée mais, ce monde est tout le contraire.
La guerre cause des ravages, prend des vies, provoque des épidémies. Pas le temps de rester ici, elle allait surement le comprendre, ou pas.

Elle me fixa sévèrement, un air de psychopathe.

Quant à ta question sur la vie, Oui.

Le jeune Shiya n'en avait plus rien à faire de vivre ou mourir, il n'avait plus de cause à protéger, plus personne qui l'attendait chez lui et cela depuis maintenant quinze ans.

Bref, si tu as besoin de moi, contact moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 1554


Message(#) Sujet: Re: La Pomme et le Cookie [Misaki] Dim 16 Nov 2014 - 8:54


-Un spécimen de bipolarité.

Elle le fixa plus amusée, que dérangée en fait, mais l’évidence était qu’elle allait devoir mieux s’expliquer. Ce qui en soi, ne la réjouissait pas, elle avait horreur des gosses pour ça entre autre ! Cependant, sans le savoir, le remboursement de sa dette, il était en train de l’entamer, un trouble de la personnalité un sujet à étudier, comprendre, soigner ? Non, pas question, elle voulait voir jusqu’où ça partirait. Plus fort qu’elle.

-Bon je te refais Larve, écoute bien avant de partir.

La brune déplaçait un tableau blanc pour y gribouiller un schéma, étrangement bien fait malgré la rapidité de l’action. Il s’agissait d’une chaine, en bas, la fameuse larve et ses évolutions, ainsi que ses répercussions sur l’écosystème.

-A ce niveau là, tu ne sers qu’à nourrir la vermine, j’ai l’air d’une vermine ?

Evidemment, la larve qu’elle pointait.

-En gros, tu n’as pas la valeur de me rembourser et ça…

Elle reluquait de la tête aux pieds…

-Vivant ou mort. Définitivement pas assez.

Mort on pouvait récupérer quelque truc… Mais à son niveau et sa capacité à régénérer les cellules, aucun intérêt, un coup à ce que les moins talentueux ouvrent un buisness de transplantation après ! Jamais, alors ça non jamais, trop de nains qu’elle perdrait. Un tiroir qui s’ouvrait, un bocal, une larve de papillon et sans état d’âme, elle la jetait au sol, pour l’écraser, fin de son histoire. Son regard glissait sur le jeune homme, comme une invitation à bien suivre ce qui allait suivre, la kunoichi s’accroupissait, une lueur verte entres ses doigts et l’animal reconstruit, mais pas que, elle le glissait sur la paume de sa main, pour la tendre à son observateur. La lueur verte ne la quittait pas et un corps solide autour d’elle, à peine une minute de plus et le nouveau se déchirait, un papillon qui battait des ailes. La lumière s’éteignait à son envol.

-On te dira d’être patient, qu’il faut le temps et une manière de faire les choses, c’est parce que ceux qui disent ça n’ont pas nos raccourcis qu’ils mentent. Tu auras des ailes Larve, même si pour ça je dois te jeter du haut de la falaise mille fois et perdre mon temps à te reconstruire. Tu comprends mieux là ?

Pour rappeler, un contrat est un contrat, impossible de s’y soustraire, surtout pour elle, l’Hayashi en avait un avec Konoha…. C’était lui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 303
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: La Pomme et le Cookie [Misaki] Mar 25 Nov 2014 - 19:49

Tout ça d'un coup, tout ces événements, s'en était trop pour le blond, à vrai dire il était faible, devenir dépressif à cause de cela alors qu'il avait connu bien pire... Ce n'était que le début, et en tant que ninja de Konoha il devait se ressaisir. La jeune femme elle, était plutôt intrigué, il n'arrivait pas à la cerner, c'était vraiment une fille bizarre, c'était surtout sa robe qui avait rendu intéressé Oka', comment faire pour se battre avec une robe ? Bref, la jeune femme lâcha une remarque qui avait vexé le blond, mais il n'allait surtout pas le montrer.

Je t'ai entendu, je ne suis pas bipolaire.

D'ailleurs c'était bizarre, c'est la première fois qu'il faisait preuve de schizophrénie, à vrai dire il avait vraiment besoin de repos. En soit, Oka' n'avait rien compris, la jeune femme lui refit un top avant qu'il ne parte, il n'avait pas vraiment l'oreille après tout cela, mais il s'y forçait, il voulait comprendre comment et pourquoi il devait faire équipe, personne ne l'avait prévenu.

Vas-y, je t'écoute.

La jeune brune pris un tableau pour y gribouiller une sorte de chaine ou dessin bizarre, cela représentait un larve, un cocon, puis un papillon en gros, toutes les évolutions d'une larve. Restait-il à savoir pourquoi elle faisait cela ? Okasaki allait le comprendre plus tard puisque elle continuait à parler, son oeil était toujours aussi douloureux mais il devait se forcer à écouter.

...

Elle réfléchissait, puis ouvrit un tiroir et pris un bocal qui s'y trouvait, dedans il y avait une larve... Cette fille, vraiment très bizarre. Sans réflexion ni pitié, elle prit la larve à l'intérieur et la jeta par terre pour ensuite l'écraser.
Cela l'écoeuré et en soit, il n'aimait pas qu'on fasse du mal aux animaux, mais au moment où il allait réagir, la jeune femme s'accroupissait et une lueur verte apparu entre ses doigts, la larve fut totalement reconstruite. Du ninjutsu médical, elle avait fait la même chose sur Oka', mais ce n'était pas ce qu'elle voulait lui expliquer. La larve, se métamorphosa immédiatement en papillon avec des ailes, sans ailes ça ne serait pas un papillon.

Elle lui fit part de quelques paroles juste après, il venait de tout saisir, le blond venait de comprendre le message qu'elle lui transmettait, mais il n'avait toujours pas compris pourquoi il devait faire équipe avec elle ... il ne voulait pas partir sans le savoir.

J'ai compris le message, mais une dernière question, pourquoi devons nous faire équipe ensemble ? Personne ne m'a prévenu.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 1554


Message(#) Sujet: Re: La Pomme et le Cookie [Misaki] Sam 29 Nov 2014 - 21:23


Pourquoi ?

Une question ridicule et merveilleuse à ses oreilles en même temps, après tout, la brune voulait toujours savoir le pourquoi de tout. Une nature curieuse ou une soif de savoir pour se consoler, faute de pouvoir, autant savoir ? Elle soupira en comprenant qu’elle devrait se répéter, la fille avait horreur de ça, mais elle pouvait comprendre son désir de détail. La médic se rapprochait un peu, son œil expert n’avait pas loupé cette grimace dissimulée, ni comment il forçait pour la suivre du regard, elle l’attrapait par le menton pour faire basculer sa tête vers l’arrière, du bout de son doigt une goutte s’échappait pour rejoindre le globe oculaire.

-Parce que c’est écris dans mon vieux contrat fait avec ce village. Tu n’as pas besoin de savoir ce qui m’a poussé à le signer, juste que ce dernier a décidé de faire toi son objet. Je ne sais même pas moi-même pourquoi toi et pas un autre. Je suppose que nous avons un point en commun.

Des allumés… Mais ce n’était pas suffisant pour décider de le mettre entres ses pattes à elle, c’était comme un défi où on lui disait qu’elle n’y arriverait pas. Quelque chose d’inacceptable pour elle, mais l’impasse était réelle, soit le faire progresser, soit le tourmenté pour ses propres activités à elle, dans les deux cas, elle perdait. Autant honorer son contrat, mais cela se limitait à ça. La brune ne l’avouerait jamais, mais il était elle il n’y a pas si longtemps finalement. A la différence, quand elle s’était trouvé elle-même, pas un papillon qui était née de la larve…

La pensée lui faisait détourner le regard, la vérité, la vraie, sur elle, elle ne la connaissait que trop bien, c’était agaçant, aussi elle terminait le soin rapidement, n’aimant pas spécialement faire face à ses propres démons.

-Assez papoté, tu es aussi sec qu’un vieille branche moisie, ton entrainement physique laisse à désirer, on se retrouvera tous les jours à quatre heure chaque matin, tu devras me suivre, ensuite, voici la liste d’exercice à faire tous les jours quand on ne peut pas se voir. Méfie-toi si tu ne l’appliques pas, tu progresseras moins bien et je serais moins « douce » à ton encontre.

Elle lui glissait un parchemin d’entrainement à l’agilité et l’endurance entres les mains, l’Hayashi n’était pas certes physique en combat, mais sa forme n’avait rien à envier aux autres, elle était juste feignante ou trop craintive de s’abimer. La dernière chose enfin.

-Je t’ai prévenu tite’ larve, je ne suis pas personne.

Un pincement pour appuyer ses dires, pourtant elle souriait presque.

-Allez, dégage maintenant.

Elle s’épargnait de lui dire à demain… C’était évident ça non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 303
Rang : B


Message(#) Sujet: Re: La Pomme et le Cookie [Misaki] Ven 12 Déc 2014 - 1:53

Misaki s'approcha de lui, elle lui fit basculer sa tête vers l'arrière avec son doigt.

Un vieux contrat fait avec Konoha donc ? Okasaki bouillonnait de l'intérieur, car personne ne l'avait prévenu, la situation était délicate de plus la jeune femme, ajouta que ce dernier avait fait de Oka' son objet. Un contrat avec ce village ? La personne qui pouvait accepter quelle que chose pour ce village était le Hokage, le Hokage avait donc décidé de faire de certains de ses ninjas ses objets... Le jeune blond bien sur, se sentait trahi par Konoha, mais pourquoi l'avoir assigné à une personne plus forte que lui ? Pour le faire évoluer ? Peut-être qu'en vrai, cela était le désir de la haute suprématie.

Moi objet ? Pensez-en ce que vous voulez, je sais ce que je suis.

Tant d'événements d'un coup, s'en était trop pour lui, il aurait surement besoin de quelques jours de repos. Cette fille envoyé quelques piques parfois mais dans le fond, elle était sympa, enfin pour l'instant... Dans tout les cas, cela ne l'atteignait jamais.

Lui, la suivre tout les jours jusqu'à quatre heures du matin ? Il était obligé après le grand service qu'elle venait de lui donner. Elle le voyait comme quelqu'un de maigre, on ne lui avait jamais faite celle-là. Bref, elle lui tendit un parchemin avec une liste d'exercice à faire tout les jours, elle était plutôt coriace pour une madame "princesse"...

Moi sec ? Haha, fin' je te dois un service après ça et comme nous sommes maintenant équipiers, je suppose que je suis obligé. Si nous sommes équipiers, nous devons apprendre à coopérer, Vu tes manipulations de tout à l'heure, je suppose que tu es une Hayashi spécialisé sur du ninjutsu médicale. Moi, je suis du clan Shiya nous avons un pouvoir que je n'ai jamais réussi à exploiter, nous sommes éparpillés dans le monde. Bref, je maîtrise le Raïton et je suis adepte du Taïjutsu.

Juste avant, Misaki avait lâchée une phrase dont Oka' avait fait attention bien après. Ce surnom qu'elle venait de lui donner "tite' larve", il le prenait plutôt amicalement qu'autre chose. Puis le "je ne suis pas personne.", en même temps et lâcha un demi sourire pour ensuite le pincer. Il l'avait compris, et ce dernier bout de phrase, il le prenait plutôt comme une menace. Blague à part, ouah il était très effrayé.

Après ça, c'était le moment des "au revoir", elle vous jouer à la petite aguicheuse.

Calme ta joie pommette.

Oui c'était le surnom que lui allait lui donner.

Toute la semaine je ne viendrais pas, j'ai d'énormes choses à faire.

En vrai, il allait se reposer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La Pomme et le Cookie [Misaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-