N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Tout ce qui est n'est pas ce que l'on croit |PV Kadoria Shô / Kumojin | [Marécage Doronuma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1335
Rang : S

Message(#) Sujet: Tout ce qui est n'est pas ce que l'on croit |PV Kadoria Shô / Kumojin | [Marécage Doronuma] Ven 7 Nov 2014 - 20:22


La vérité ? C'est ce que l'on trouve dans l'ombre de la lumière...

Cette copie elle, était différente des autres. Elle avait reçu l'ordre d'envoyer un message dans les airs, et d'attendre dans l'ombre des marécages Doronuma. Amener un Kumojin au cœur des Ténèbres afin de lui faire voir la vérité du monde... C'était ça, sa mission. Il agirait dans ce but jusqu'à sa réussite. C'est pourquoi, il n'avait plus grand chose à faire, à part attendre désormais... Pourquoi ?

Quelques minutes auparavant, l'oiseau noir et la copie avaient survolé le Pays de la Foudre. Sur le haut de cette monture morte mais animé par la vie chakratique, Seitô avait écrit un simple message sur un bout de papier :

    " Toi qui lis ce message, si tu souhaites connaître la vérité, rejoins-moi au cœur des Marécages. Là-bas, tu apprendras le côté sombre de l'histoire, et tu seras libre de te libérer de tes chaînes."


Et désormais, il attendait que l'on vienne à lui, au point indiqué. Purement et simplement. Caressant son corbeau dont le plumage avait perdu, depuis longtemps, sa splendeur, Seitô observait les failles dans l'apparence de sa bête. Il s'occupait comme il pouvait, attendant celui qui daignerait bien le voir...

Repérant une blessure, un chakra violet et impur émergea de la main du Brouillard solitaire. Passant celle-ci par-dessus la plaie, la chaire se reconstitua d'elle-même... Une technique de médecine ? Ne dites pas de bêtise. C'était de la Nécromancie à l'état pur. Faire revivre les cellules avec du chakra pour en tirer un potentiel inégalable, c'était ça, l'art noir qu'il maîtrisait...

Soudainement, sa bête s'agita, fixant un l'inconnu qui était arrivé. Seitô posa une énième fois sa main sur la monture volante infernale, qui s'arrêta net, mais semblait toujours méfiante. Après quoi, il regarda son interlocuteur... Avec ce regard intense et puissant. Il l'observa, pendant une dizaine de secondes... Un teint métis, d'un âge aussi avancé que le sien à première vue, avec un bandeau de Kumo. Rien de bien impressionnant jusqu'à là... Mais ce qui attira le regard du Tsugurike fut-ce bras, avec un nombre important de Fuînjutsu. Que lui était-il arrivé ? C'était une bonne question.

    « C'est le fameux village de la Foudre qui t'a fait ça ? On peut voir que la confiance règne... »


Il reporta son regard dans le sien.

    « Quel est ton nom, Shinobi de la Foudre ? Et surtout... Pourquoi tant de précautions pour un simple bras ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 1226
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Tout ce qui est n'est pas ce que l'on croit |PV Kadoria Shô / Kumojin | [Marécage Doronuma] Ven 7 Nov 2014 - 20:58

Sho attendait patiemment, ses cendres venaient de détecter une nouvelle présence ce qui l'avait stopper dans son entraînement spécial.

Voilà deux jours qu'il était là, seul, au beau milieu des marécages au sud du pays afin d’entraîner et d'améliorer ses nouvelles capacités au niveau de la maîtrise de la cendre et du fuinjutsu. Cela causait de gros dégâts, la cendre recouvrait tout, absolument tout.

Le nouveau chef du clan Kadoria savait ce qu'il l'attendait, de nouveaux défis, sa récolte d'informations auprès de ses deux amis sunajin et konohajin avançait bien, il allait bientôt pouvoir partir en voyage, en quête de vérité....

Un volatile noir comme la nuit venait de se poser devant lui, un message accroché à la patte, cela tombait bien puisqu'il était dans les Marécages et que ce mystérieux inconnu semblait très sur de lui et de sa vérité.

Le chuunin parcourut donc le terrain pendant quelques minutes avant d'enfin tomber sur l'homme qui avait du lui écrire sa lettre, merci l'oiseau qui l'avait guidé vers... Sabakyo Seito, ancien intendant de Konoha qui avait fait échoué la mission diplomatique de Kumo envers la Feuille. Tout le monde le connaissait maintenant dans les sphères du village, il avait été répertorié...

- Sabakyo Seito, bienvenue à Kumo si puis-je dire. Que me vaut l'honneur de votre visite ?

Le Kadoria ne rigolait pas, ses cendres commençait déjà à se disperser sur la zone autour des deux hommes, son masque à gaz et ses yeux d'une couleur des plus étrange, il ne pouvait que cet homme.

- Tu te demandes peut être qui je suis, Kadoria Sho, chef de clan, les nombreux tatouages et sceaux que tu peux voir sur mes bras et mon corps ont été créer par moi et pour moi, certains ne servent  à rien alors que d'autres me sont utiles en combat.

Le ton était donné, Sho savait qu'il pourrait au moins le retenir jusqu'à l'arrivée des renforts même si quelque chose lui paraissait différent...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1335
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Tout ce qui est n'est pas ce que l'on croit |PV Kadoria Shô / Kumojin | [Marécage Doronuma] Ven 7 Nov 2014 - 21:34

Kadoria Shô. C'était son nom. Il me révélait des informations importantes. Premièrement, c'était le chef du célèbre clan Kadoria, chose qui me précisais qu'il devait être probablement d'un niveau supérieur au ninja lambda de la foudre... Sinon, pourquoi serait-il chef ? D'un autre côté, il avait aussi une méfiance exacerbée... Ce que je pouvais comprendre, dans le fond. Qui ne se méfierai pas d'un des plus grands ennemis de son propre village ?

Mais ce n'était pas le cas. Pas aujourd'hui... Oh non. Aujourd'hui, j'avais un objectif bien en tête. Le Kadoria était venu jusqu'à moi, et c'était comme si la chose allait devenir très intéressante. Peut-être que l'objectif de ce corps cadavérique s'annoncerait réussi au final... Je souriais, derrière mon masque à Gaz. Il était parfait... En soit, je ne pouvais pas tomber sur mieux.

En approchant, j'observais sur les plumes de l'oiseau de la poussière chaude. L'air en était empli depuis son arrivé. Du Haiton ? Je ne voyais que ça pour réchauffer l'atmosphère. Et puis, ce n'était pas comme si la dispersion de cendre était innocente. Je le fixais, avec intensité, avant de dire d'une voix neutre.

    « C'est inutile, Shô du clan Kadoria. Tes Titres de Chef de Clan ne valent pas plus que de la broutille avec moi. J'étais Intendant de Konoha, et aujourd'hui, tout à changer. Je suis l'Annonciateur du Désespoir, de votre désespoir. Et crois-moi, il sera tout aussi grand que celui que vous et votre système nous avez infligé. »


Je haussais les épaules, avant de continuer.

    « Tout comme cette cendre. Je te conseille d'arrêter de dépenser du Chakra inutilement. Je suis un membre du clan Sabakyô, et il me suffirait d'un soupir pour tout faire exploser grâce à toi... »


Et c'est ce que je fis... Un long soupir...

    « Boom. Voilà, tu serais grièvement blessé, quant à moi, mon Oiseau m'aurait protégé. C'est ce que je peux faire, mais ta mort est inutile. Et je ne supporte pas les morts inutiles... »


Je disais ça avec un léger ton mélancolique. Je repensais à l'incident du temple... Un grand gâchis.

    « Au vu du support des sceaux, un bandage et non ta peau, je doute que ce soit toi qui les as fait. Peut-être étais-tu consentant, mais c'est une bêtise que de croire que de simples Fuînjutsu cacheront indéfiniment ce qui se trouve en dessous. Quant à l'honneur de ma visite, si tu as lu le message, tu devrais savoir pourquoi je suis là. Je viens offrir la liberté à ceux qui sont enfermés et condensés par les Ombres du village de la Foudre. La question est, que veux-tu savoir ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 1226
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Tout ce qui est n'est pas ce que l'on croit |PV Kadoria Shô / Kumojin | [Marécage Doronuma] Ven 7 Nov 2014 - 21:48

Une sorte de mégalomane, le chuunin n'avait fait que décliner poliment son identité, après si il s'en moquait cela était son problème pas celui du Kadoria qui préférait écouter la suite.
L’annonciateur du désespoir, et cette idée de celui qu'avait infligé les villages, chacun son opinion là dessus, rien n'était blanc comme neige...

Puis ce fut le petit pitch sur la puissance d'un Sabakyo, la Gravité n'était pas à prendre à la légère, les temps l'avaient prouvé, Kadoria Urio ou Meteora étaient des noms connus de tous, comme leur puissance...

- Tu es peut être fort, mais je ne me débrouille pas trop mal et puis mieux vaut être prudent non ?

Ces cendres se retiraient peu à peu pour se retrouver tout autour du Kadoria en l'entourant d'une sorte d'halo de grains de poussières rougis.

- La Mort est une évidence en soit, tout se termine malheureusement par la mort, après chacun son heure...

Ce Sabakyo n'était pas n'importe qui, il avait raison sur quelques sceaux qui lui servaient principalement de défense lors des combats, le sceau invisible qui recouvrait sa marque ne pouvait pas être vu, les plus grands spécialistes s'étaient pencher sur ce F dont les plus grands Kadoria, tout le reste n'était que protections de protections....

- Qu'est ce que savoir ? J'aurais deux sortes d'option, comment en es-tu arrivé ici avec tout les détails ou que sais-tu sur les furyous ? Je vais prendre la deuxième option, en tant qu'Intendant de la Feuille, pays où sont nés les furyous, tu dois savoir des choses, quelles sont-elles ?

Les informations que ce Seito allait possiblement lui délivrer lui permettrait de mieux comprendre ce qu'il s'est passé et ce qui peux être mis en place pour vaincre, il savait des choses dû à ce qu'il avait vu, entendu et étudier, la suite arrivait.

Allait-il répandre la vraie Vérité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1335
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Tout ce qui est n'est pas ce que l'on croit |PV Kadoria Shô / Kumojin | [Marécage Doronuma] Sam 8 Nov 2014 - 0:47

Je fermais les yeux. Trop pressé, trop impatient, trop vif... C'était un Shinobi qui confondait vitesse avec précipitation. Efficacité, avec rapidité. Oui, un Shinobi qui faisait une erreur monumentale en souhaite directement atteindre le point culminant de la conversation, sans prendre son temps pour profiter du reste. C'est ce genre de Shinobi qui finit généralement par mourir au combat, dès qu'il a atteint un pallier avec des adversaires de trop haut-niveau d'intellect pour que le talent naturel arrive à combler.

Oui, il devait être un Shinobi relativement talentueux pour avoir atteint le titre de chef de clan. Malheureusement, il était trop jeune dans sa tête pour comprendre que, dans ce genre de situation, il fallait prendre son temps à l'analyse. Trop peu expérimenté, trop peu affecté par la vraie face du monde Ninja. En soit, un Shinobi lambda du monde d'aujourd'hui : enfermer dans son propre monde qu'il représente sous le terme de village...

Il retira sa cendre qui se concentra autour de lui. Si je le voulais, je pouvais le réduire instantanément à l'état de poussière. La gravité n'affecte pas le feu, car le feu ne possède aucune masse, aucune densité. Du plasma à l'état pur... À l'instar de la lumière, on ne pèse pas ce qui ne possède pas de masse.

Cela confirmait, tout comme ses dires sur la mort, qu'il manquait d'expérience. Ce n'était pas une critique. Peu avait eu la malchance et le pouvoir d'agir dans une guerre sanglante. De goûter à la souffrance, à la haine, à la colère, à la mort... Oui. C'était ça qu'il manquait à ce Shinobi. Mais ce n'était pas mon rôle de lui apporter cela. Pas encore, en tous les cas. Soupirant, je rouvrais les yeux, avant de lui dire.

    « Tu veux tout savoir sans comprendre. Mais soit, je te dirai tout ce que je sais... Mais l'échange doit être bénéfique pour nous deux... »


Mon regard se fixa dans le sien de façon intense...

    « Le corps d'Apeti. Je souhaite faire des examens, une autopsie... Je suis un Nécromancien d'élite. J'ai connaissance des travaux des plus grands Nécromanciens de ce monde, y compris ceux du Yondaime Hokage, et du Nidaime Kazekage et d'un certain Aku. Ce que je découvrirai via ce biais, ainsi que les informations de Konoha seront tiennes. Au vu de ton grade, je suppose que cela t'es largement possible. Donnant-Donnant. Et je n'ai aucune raison de vous ralentir... Les Furyou sont un obstacle. »


Il était temps de savoir quelle serait sa réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 1226
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Tout ce qui est n'est pas ce que l'on croit |PV Kadoria Shô / Kumojin | [Marécage Doronuma] Lun 10 Nov 2014 - 20:58

Le Sabakyo acceptait bel et bien de révéler les informations de Konoha en sa possession par rapport aux furyou au chef du clan Kadoria.
Un léger sourire, il savait être malin puisqu'il ne voulait pas donner sans recevoir, une sorte de troc donc sauf qu'il demandait quelque chose de très particulier...la dépouille d'un furyou, au moins il était informé.

Apeti, un de neuf monstre mais seul vaincu, Kadoria Kouga et son groupe avaient été les bourreaux. Le corps avait été réduit en charpie si les souvenirs du jeune Kadoria étaient bons, à l'époque, il n'avait pas bien pu déterminer ce qu'il s'était passé mais une chose était certaine le cadavre avait été placé en sécurité à Kumo.

- Je suis d'accord, les furyous sont un obstacle, mais il ne faudrait pas que tu deviennes aussi une nouvelle épine si tu vois ce que je veux dire...

Ne pas trop le brusquer.

- Je pense que le corps d'Apeti est bel et bien à Kumo, il a déjà dû être autopsié, je ne peux pas t'en dire plus je n'ai pas accès à tout. Je pourrais faire sortir les résultats de l'autopsie mais cela ne sera pas possible avec le corps, je n'ai malheureusement pas l'accréditation nécessaire.

Refroidir pour mieux convaincre.

- Si  tu me laisse le temps, la confiance, et un moyen de contact je parviendrais à trouver des échantillons du corps, ça serait déjà un bon début. Par contre, je fixe les règles de rencontre, n'y vois pas d’inconvénients, mais il faut toujours être prudent...

Il fixa son le Nécromancien d'un regard à la fois froid et calme...

- Je souhaite une confiance mutuelle, et donc que tu me prouves ta bonne foi, je demande juste deux-trois infos au début, nous verrons la suite après.

Un vol d'oiseau venant du Nord, puis du Sud...il y avait du mouvement ou tout du moins cela n'allait pas tarder, pour l'instant Sho jouait la carte de la négociation, mais le combat pouvait se révéler comme une porte de sortie....à moins d'un nouvel invité surprise...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1335
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Tout ce qui est n'est pas ce que l'on croit |PV Kadoria Shô / Kumojin | [Marécage Doronuma] Mar 11 Nov 2014 - 2:13

Je le fixais, intensément. Il m'expliquait qu'il n'avait pas encore les accréditations nécessaires pour faire sortir le corps, mais il pourrait y faire sortir les résultats. Mais qu'est-ce qui pouvait me dire de lui faire confiance ? D'autant plus qu'il souhaitait, en plus, fixer les règles de la rencontre. C'était une bonne approche, mais trop peu intéressante pour moi et le Shôraizen. Hors, la personne devant moi avait l'air différent des autres Kumojin que mes doubles avaient eu l'occasion de rencontrer. Mihawk, chef du clan Hakushi, par exemple...

    « Te faire confiance alors que... »


Mon chakra s'abaissa soudainement... L'information avait circulé entre nous tous à la vitesse de la lumière : l'ordre de ma capture, malgré les avertissements, avait été lancé. Voilà qui annonçait un bien triste futur jeu de ma part et pour Kumo. La maladie, la souffrance et la mort... Et pourtant, le Raikage avait pris le risque. Malgré ma neutralité, c'était le sentiment de déception. Avait-il l'a moindre idée de ce que son Kage avait fait ? Mon regard remonta jusqu'au sien. Malgré moi, j'avais un air désolé.

Sans perdre un instant, et apparaissant dans mon dos en une fraction de seconde, ce fut l'original qui s'était déplacé jusqu'ici. J'agirais, malgré tout...

****

J'arrivais derrière le dos de mon cadavre. Tournant la tête vers le Kumojin, j'avais réussi à récupérer les informations de la situation via le lien télépathique m'unissant à mes cadavres. C'était une technique difficile, et pourtant... J'avais réussi à en faire quelque chose d'utile. Je regardais le Kumojin, avant de reprendre...

    « Il est temps de t'apprendre ce qu'il vient de se passer, Kadoria Shô. Tu as dû recevoir les ordres à l'instant... Ton Raikage a donné l'ordre de me neutraliser. Alors que j'étais venu ici pacifiquement. Je n'ai tué ni civil, ni shinobi, ni agressé une seule personne... Une simple discussion, c'était tout ce que je voulais. »


Je lui tournais le dos, avant de souffler une multitude de virus et de gaz différents, réveillant les maladies et infections endormies, tout en les rendants beaucoup plus virulents et puissants. Mon cadavre reprenait à ma place...

    « Et pourtant, j'avais prévenu Karasu Tsumei. Si un seul de mes représentations était agressé, je rependrais des maladies et virus les plus virulents les uns que les autres, infectants des territoires pendant un certain temps. Mais son orgueil a parlé. Et c'est à cause de lui que la totalité des habitants de Kaminari no Kuni vont être sujet à des maladies mortelles. »


Le cadavre le fixait, froidement. Tandis que moi, j'avais terminé et je revenais vers lui...

    « D'ici quelques heures, peut-être quelques jours, tout le marécage seront infectés. Vos lacs et vos rivières vous fournissant de l'eau aussi. Voilà le prix qu'a payé ton Raikage pour avoir une chance de me capturer. Est-ce raisonnable d'après toi ? »


Je le regardais avec intensité.

    « Réfléchis bien à cela. Karasu Tsumei me craint, comme toutes les hautes-sphères de ton village. Penses-tu qu'ils en ont quelque chose à faire du peuple de la foudre ? »


J'ouvrai mes bras, en désignant l'environnement.

    « Preuve que non. Car si c'était le cas, il n'avait plus qu'à m'écouter attentivement. Ma seule requête aurait était la libération des Ninja de Kumo et du peuple de la foudre. Un simple discours public, permettant de faire choisir à ceux qui n'ont pas eu le choix de devenir des Soldat à sa botte, ou de ceux se sentant opprimés, de partir et me rejoindre pour propager cette liberté. Il n'y aurait eu aucune maladie, aucune souffrance, aucun mort. Mais il ne m'a même pas écouté. Il a préféré prendre ce risque in considérable, en condamnant des innocents à une mort atroce et certaine. Il ne vaut pas mieux que son minable conseiller arrogant, Seki Hasaki. Et tout ça pourquoi ? »


Je fis une pause. Mon chakra se vidait à une vitesse relativement impressionnante.

    « Pour sauver leur place et leur orgueil, ils enferment les Shinobi dans une prison de fausses responsabilités, et de faux devoirs. Ils les privent de leurs vies et de leurs libertés pour les servir eux, et cela semble parfaitement satisfaire tout le monde. Voilà... C'est ce fléau que je combats, Shô. »


Mon regard s'alluma d'une braise de volonté semblant indestructible. Malgré tout, c'était ça, la volonté du Feu. La réelle volonté du Feu.

    « Un Dirigeant est fait pour protéger, pas pour dominer. Il guide, il ne soumet pas. Les Shinobi se doivent d'être forts et savoir faire des sacrifices pour le bien commun. C'est pourquoi les gens du Temples de Kyûbi sont mort. Pour l'indépendance de Konoha. C'est l'ingérence de votre village qui en est la cause... Ton Raikage qui se joue de la vie d'autrui. Et mon Hokage ne fut même pas capable de prendre cette indépendance. Pire, il a tout révélé au grand jour, rendant ce sacrifice inutile... C'est regrettable...

    En tous les cas, je ne dis pas être tout blanc. Ce que je te demande, Shô, c'est de réfléchir. Je t'ai dit mon point de vue, et pourquoi je me bats. Je n'ai aucune raison de te mentir. Je sais que tu es différent d'eux... Alors je te laisse une dernière chance de me convaincre et de rattraper l'erreur impardonnable de ton village. Ou alors, retourne d'où tu viens, et réfléchis. Et lorsque tu auras pris une décision...»


Je récupérais un Kunai, avant de lui envoyer à ses pieds.

    « Retrouve-moi. Et je te montrerai la vraie face du monde Shinobi. »


Attention:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 1226
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Tout ce qui est n'est pas ce que l'on croit |PV Kadoria Shô / Kumojin | [Marécage Doronuma] Dim 16 Nov 2014 - 16:29


Son interlocuteur n'eut même pas le temps de lui répondre qu'un nouvel ordre vit le jour. Il venait de Karasu Tsumei, et était assez simple, neutraliser Sabakyo Seito.

C'est alors qu'il apparu, l'original en personne, sûrement une quelconque technique de déplacement ultra rapide par les sceaux.

Il prit la parole, sûrement au courant de tout ce qu'avais vu ces clones, et se justifia sur le fait qu'il était venu pacifiquement, sans tuer personne.

Karasu Tsumei avait alors choisis de neutraliser la menace, cela mettait malheureusement en péril la population de tout le pays. Un véritable coup de poker.

- Karasu Tsumei doit savoir en partie ce qu'il fait, il sait aussi que tu es une menace...Malheureusement cela va peut etre se retourner contre nous si nous ne t'arrêtons pas alors expliques toi, pourquoi faire ça ? Pourquoi tuer tant d’innocents ? Pour cette liberté ? Existe-elle vraiment ?

Tant de questions mais voilà qu'il commençait son œuvre destructrice, des gaz devaient déjà commencer  à se propager, Sho le ressentait déjà, il activa un bref justu futon autour de son tête afin de continuer la discussion.

Cet homme n'avait pas totalement tord mais certains de ses dires étaient intrigants voire dangereux. Étaient-ils plusieurs dans sa tête ?

- Karasu Tsumei nous protège, je conçois le fait de sacrifice de soi, pas des autres. Tu as raison, tu n'es pas tout blanc plutôt rouge sang...

Trop dangereux, beaucoup trop... Il allait devenir in-stopable, le chuunin devait faire quelque chose, quelques mots qui allaient changer sa vie à jamais.

Respire, calme...

Sho leva la tête et plaça son regard dans celui du Sabakyo.

- Je te rejoins...

Kumo, Zennosuke, Shiwoon, Miaë, Tatsuya, Akame, Yoko, Aoko...pardon

- Mais j'ai mes conditions, tu arrêtes l'épidémie immédiatement, et tu jures de ne plus attaquer Kumo.

Le choix avait été fait, faire le don de soi pour sauver les autres...Un rasengan se créa dans la main du Kadoria, un flux de chakara, peut être que la marque réagirais, tant mieux si cela pouvait stopper ce geste désespéré...

- Cependant si tu refuses, prépares toi à souffrir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin de Kumo et Chef Hakushi
Messages : 751
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Tout ce qui est n'est pas ce que l'on croit |PV Kadoria Shô / Kumojin | [Marécage Doronuma] Dim 16 Nov 2014 - 17:00

Regardant le pitre conseiller de Kumo d'un air meurtrier je n'avais qu'une envie, lui mettre mon poing dans la gueule. Avec son arrivée et ses menaces il avait fait fuir notre homme, et même si nous avions l'ordre de l'arrêter j'aurais pu avoir la chance de lui parler un peu plus. Il me fallait découvrir ce qu'il savait ! Je sentais alors le sceau de Sho réagir, il faisait circuler une importante quantité de chakra dans ses veines pile à l'endroit ou j'avais apposé le sceau. Soit il s’apprêtait à se battre, soit il tentait de me prévenir, nous étions les deux seuls au courant de ce qu'était capable le sceau. Et s'il ne divulguait pas l'information quant à celui qui l'avait posé je serai toujours en mesure de le retrouver. J'adressais alors la parole au chef du clan Seki.

"Conseiller Seki, nous aurons une discussion importante à avoir à mon retour au village, car vos actions irréfléchies et absurdes sont précipités et stupides ! Je vous convoquerai bientôt, je n'ai pas le temps maintenant de m'occuper de vous."

Le vouvoiement était très important entre des hommes aussi haut placés dans un village, surtout quand une armée de shinobi se trouvait ici. A y repenser, tous ces hommes avaient été déplacés dans le port sans aucune raison maintenant, une journée de perdue pour eu maintenant et ressources gaspillées inutilement.

Sans attendre une réponse de la part du Seki le faucon noir haut de deux mètres cinquante m'attrapa au vol. Dans les airs je me positionnais correctement sur le dos du rapace géant alors qu'il fonçait dans la direction que je lui indiquait, les marécages. La signature de chakra m'indiquait que Sho se trouvait là bas, et malgré le fait que je ne sois pas senseur, je pouvais sentir mes sceaux les plus importants à des kilomètres au loin. La traversée du pays se fit en quelques minutes, à haute altitude le faucon pouvait traverser des distances incroyables en très peu de temps, d'autant plus qu'il était le plus rapide de tous ceux de sa famille royale !

J'arrivais enfin au dessus des marécages ou je pouvais apercevoir le jeune Kadoria qui venait de faire apparaître un Rasengan afin d'agresser l'homme qui s'était introduis sur nos terres. Sans prévenir donc je sautais de ma monture volante pour atterrir quelques secondes plus tard juste devant Sho. Ma main gauche s'interposa afin qu'il ne parte pas à l'agression. Je prenais alors la parole en m'adressant au jeune homme sans faire attention au Sabakyô dans un premier temps.

"L'agresser ne servirait à rien. Il est surement un clone, et s'il sent le moindre signe d'agression il va disparaître tel un lâche. Je suis heureux de te voir toujours prêt à te battre mon jeune ami, cela fait un bout de temps que nous ne sommes pas vu..."

Je me retournais alors vers l'homme qui, quelques temps plus tôt m'avait invité à discuter avec lui, mais toujours sans lui prêter attention je reprenais la parole toujours à l'attention du jeune Kadoria.

"Mais l'heure n'est pas aux retrouvailles pour le moment, nous aurons le temps plus tard, nous avons en effet beaucoup à débattre toi et moi."

J'allumais une cigarette alors que mon regard de faucon jaugeait l'homme, comme je l'avais fait plus tôt au port. Enfin, j'adressais mes paroles à l'ancien intendant de Konoha, détachant ainsi mon attention de mon collègue Kumojin.

"Pas la peine que tu viennes à ma rencontrer comme tu me l'a proposé tout à l'heure, je suis plus rapide que toi."

Mon regard se fit plus meurtrier que jamais, je ne comptais aucunement l'agresser afin qu'il ne parte pas tout de suite. Mais il fallait que je lui fasse entendre raison, quitte à me trahir légèrement. Il fallait que je l'empêche de commettre l'irréparable !

"Je suis ici dans un seul but, te faire entendre raison. Te rends tu seulement compte de ce que tu es en train de faire Seitô ?! Sous prétexte d'une erreur de notre imbécile de Raïkage, ou encore de ce débile d'Hasaki tu décide d'infecter un pays tout entier ?? Es tu fou à ce point ? Je ne le crois pas, mais je ne comprends pas ton intérêt. Car en voulant punir quelque personnes tu t’apprêtes à commettre un génocide si ces poisons sont aussi violents que tu le prétends !"

Je m'approchais alors de l'homme de quelques pas tout en continuant à parler.

"Arrêtes cette folie maintenant. Comme tu le vois je suis venu simplement parler, je ne cherche pas à t'enfermer comme tu as pu le voir tout à l'heure, du moins pas tout de suite. Mais je jure, et crois moi je suis un homme de parole, je jure solennellement que si une seule personne innocente meurt dans ce pays à cause de toi, je te retrouverai, je tuerai tous ceux que tu connais devant tes yeux, et ton tour viendra ensuite."

Je m'arrêtais enfin à peine deux mètres en face de lui.

"Si tu sais qui je suis, si tu as déjà entendu mon nom, alors tu sais que je ne plaisante pas. Et crois moi, pour le moment je n'ai rien contre toi, pourquoi ne te contenterais tu donc pas de simplement discuter, et me révélant tout simplement pourquoi tu as décidé de venir mettre le bordel chez nous ? "

Si il était effectivement l'ancien intendant de Konoha il avait forcément entendu parler de moi. Quelques années plus tôt l'As était recherché dans le pays du feu...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1335
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Tout ce qui est n'est pas ce que l'on croit |PV Kadoria Shô / Kumojin | [Marécage Doronuma] Dim 16 Nov 2014 - 18:42

C'était le début. Il avait encore tant de questions sans réponse qu'il ne pouvait s'empêcher de me questionner sur le pourquoi du comment. J'étais le berger guidant et protégeant ceux qui place sa confiance en lui, rien de plus. Il était temps d'éclairer sa lanterne. Mais avant même que je puis-ce sortir un mot, le Kadoria fit un orbe de chakra avant d'arriver sur moi... Et c'est tout droit, venant des cieux, qu'Hakushi Mihawk revient.

    « Plus rapide que moi, en effet... »


Je regardais les deux Shinobi, un air triste dans les yeux.

    « Très bon plan si le sacrifice qu'à fait ton Raikage s'applique, alors tu tues les gens que je connais. Malheureusement pour toi... »


Je sortais un parchemin, avant de l'activer. En moins de quelques instants, une trentaine de cadavres firent leurs apparitions... En une seule mundra, je désactivais le Henge du cadavre, dévoilant un corps féminin me ressemblant de toutes parts.

    « Tes semblables ont fait le nécessaire. »


Je les regardais, toujours d'un air triste. Mais dans mes yeux, brillait une flamme de volonté suprême.

    « Pourquoi faire ça ? Pour punir l'orgueil des puissants. Trop d'âmes ont souffert pour eux, il est temps de changer les choses. Ils se pensent invincible, je prouve qu'il n'en est rien. En détruisant cette image d'homme intouchable, je donne l'espoir à ceux à qui on a enlevé toute possibilité de choisir son destin. Tu es du clan Kadoria et toi du clan Hakushi, et je doute qu'on vous ait laissé le choix de devenir un Ninja. On a fixé votre destinée, sans prendre en compte vos avis. Vous pensez que c'est votre choix ? C'est faux. Tout ceci n'est qu'un conditionnement opérant, rien de plus. »


Je soutenais son regard.

    « Cette liberté existe, mais elle n'est pas inscrite dans la réalité dans ce monde. Elle existe sans exister, ce qui semble paradoxal. Mais le fait qu'elle n'existe pas est simplement parce que les Puissants encore en place refusent son existence. Pourquoi refuser l'existence d'un monde qui prône la possibilité d'avoir le choix de sa destinée ? »


Je soupirai...

    « Tout simplement, car cela sert à ses imbéciles que tu décris si bien, Mihawk. Ce que je viens faire ici, c'est simplement discuter et libérer Kumo de façon pacifique. Et ceux, avant que ton chef ordonne de son plein grès de me neutraliser... Vous voulez que j'abandonne ma folie ? Très bien.

    Dans ce cas, je vous pose la question, vu que vous travaillez pour le bien du monde, et votre Kage vous protège. Où étiez-vous quand ces gens sont morts de la main de leurs oppresseurs ? Où était-il quand vous étiez en train de vous battre pour votre pays ? Que faisait-il à part faire le gratte-papier et boire son thé dans un bureau ? Rien. Ce n'est qu'un putain d'imposteur que vous admirez. »


Une dernière phrase...

    « Maintenant, je vous le demande. Je suis ici pour libérer Kumo pacifiquement. On me répond par les armes. Qui est la cause de ceci ? Vous me blâmez alors que vous ne savez rien... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 1226
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Tout ce qui est n'est pas ce que l'on croit |PV Kadoria Shô / Kumojin | [Marécage Doronuma] Lun 17 Nov 2014 - 21:45


Spoiler:
 

Le pari d'une vie pour contrer une terrible menace..

Le destin allait être scellé, mais cela n'eut pas lieu...un nouvel acteur dans cette danse pouvant vite devenir macabre...Hakushi Mihawk, chef du clan Hakushi, une surprise ou pas ? Il devait être lié au sceau de la marque en tant que créateur après tout.

Le juunin avait arrêter le bras armé de Sho,  inutile puisqu'il n’allait pas attaquer mais bon...

- Ravi de te voir aussi, ça fait longtemps, on parlera de ça après...


Les deux hommes devaient s'être déjà rencontré sur un autre front vu comment ils se parlaient, au moins Mihawk était au courant de la situation et allait agir pour la résoudre.

Le Faucon des Nuages voulait faire entendre raison à l'ancien Intendant de la Feuille, il était vrai que l'erreur faite par Karasu Tsumei et Seki Hasaki était impardonnable, mais faire un génocide pour ça était soit du bluff soit de l’extrémisme.

Puis Mihawk poruva encore une fois au Kadoria quel homme de fore il était, et il avait raison :

- Mihawk a raison, tout ça pour ça serait une grande perte et une grande inutilité, et sache que tu nous auras tout les deux sur tes pas si tu fais le mal ici. Pour ton projet, le rejoindre pour mieux te combattre aurait été une solution, mais maintenant le jeu change.

L'As voulait instaurer un climat de discussion, Sho était d’accord, comprendre pour mieux agir...

La réaction de Seito ne tarda pas, il dévoila l'apparence de l'ancien clone et d'autres corps dénués de vie, des cadavres le servant...Il passa ensuite aux explications.

Punir les puissants de ce monde se sentant invincibles afin d'offrir une lueur d'espoir à ceux n'ayant pas choisis leur destin..

- Je n'ai peut être pas complètement choisi mon destin mais aujourd'hui c'est moi qui l'écrit au jour le jour en étant libre, mes seules barrières sont celles de l'esprit.

Il n'avait pas totalement tord, c'était en partie vrai même pour Kumo, le kage était l'homme intouchable du village...

- Je ne l'admire pas, je lui donne juste le respect dû à sa place, j'étais aux premières lignes des combats, je sais ce que sais de voir des camarades mourir de sa main et de se faire attaquer par des furyous, ne crois tu pas que cela m'énerve aussi ?

Il s'approcha de Seito :

- Je ne te blâme pas, je cherche juste à comprendre, ce monde est injuste il est vrai mais en arriver là pour ça...

L'intendant devait connaître la suite, presque sans chakra devant deux ninjas spécialistes dans leurs plans et à pleine puissance, allait-il se montrer raisonnable ?

- Tu comprendras plus tard, désolé. Sabakyo Seito, vous êtes en état d'arrestation. Coopérez-vous ?

Ne lui restait plus qu'à tendre ses mains en avant pour que des menottes de terre se forment autour, le tout protégé par de nombreux sceaux.

Ils auraient le temps de discuter ensuite, personne ne viendrait, ils avaient tout leur temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin de Kumo et Chef Hakushi
Messages : 751
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Tout ce qui est n'est pas ce que l'on croit |PV Kadoria Shô / Kumojin | [Marécage Doronuma] Dim 23 Nov 2014 - 21:10

Il était bien difficile pour moi de diagnostiquer l'homme qui me faisait face. Son comportement imprévisible rendait mon analyse plus confuse. Il semblait persuadé de ses propos, c'est comme s'il s'était investi d'une mission provenant du divin en personne. Plus il parlait et plus cela ressemblait à un discours de propagande, des vérités qu'il s'était lui même faite, à tel point qu'il en était convaincu. Était-ce donc pour cela qu'il avait quitté son village en emmenant plusieurs de ses compatriotes avec lui ? Pour mettre à terre les villages des Shinobis répandant une vague de violence alors que son message de base semblait être dirigé vers la paix. Il se contredisait seul, en fait en face de moi, j'avais l'impression d'avoir un homme perdu. C'est alors qu'une de ses dernières remarques concernant le Raïkage me fit sourire malgré moi, et sans me forcer je partais dans un fou rire non maîtrisé alors que Sho prenait déjà la parole. En fait, c'était le mot "admirer" qui m'avait fait réagir, il pensait donc avoir en face de lui deux fan inconditionnels du chef de Kumo. Je n savais pas pour Sho, mais pour moi c'était vite fait car je désirais aussi qu'il quitte son siège de dirigeant rapidement.

Aspirant une bonne bouffée je m'investissais d'une nouvelle mission alors que le chef des Kadoria se rapprochait de l'ennemi afin de lui mettre les menottes. J'allais arrêter cet homme, non pas pour Tsumei, ou encore pour Kumo, mais simplement pour mon propre plaisir, car le voir rabattre son caquet me ferait bien plaisir. Pour autant, je ne pouvais pas nier certaines choses qu'il avait dites, et peut être que, quand le temps viendra j'aurais besoin d'une personne comme lui. Sans dire un mot je mordais mon pouces et composais quelques mudras et fis apparaître celui qui n'aimait pas être énervé. En effet, dans un nuage de fumée, l'immense faucon blanc haut de plus de trois mètres, venait d'apparaître. Les rayons du soleil couchant se reflétèrent sur les parties de son armures, et son regard perçant se dirigea instantanément vers la cible. Je décidais donc de prendre la parole tandis que le roi des Faucons prenait un peu de hauteur, se rapprochant de son fils, le faucon noir haut comme un homme qui m'avait amené ici.

"Tu parles beaucoup trop, pour dire beaucoup de choses inutiles. Car même si je comprends certaines de tes motivations je ne conçois en aucun cas le fait de s'en prendre à des innocents pour arriver à ses fins. C'est une règle primordiale pourtant.."

Je soupirais la fumée devant moi alors que je sentais de l'air m'arrivant sur les épaules, résultant des battements d'ailes des deux faucons géants flottant au dessus de moi. Je reprenais la parole d'une voix lasse.

"Tu cherche à être un héros, tu cherches à faire le bien. Mais je crains que tu t'y prenne de la mauvaise manière car tu passes pour le méchant mon pauvre ami. Et le pire dans tout ça, tu t'en prend à la mauvaise nation !"

Deux cris stridents provenant des deux faucons au dessus de moi appuyèrent d'une façon magistrale mes derniers mots. Je devais avouer que j'aimais la mise en scène, et là j'avais atteins le sommet, même si ce n'était pas le but au départ. Enfin, après avoir jeté un regard furtif à mon collègue je plantais mon regard dans celui du Sabakyô, mais cette fois c'était avec rage que je le fixais.

"Maintenant, ne prétends pas nous connaître. Tu ne sais rien de nous, mais je peux t'apprendre quelque chose si tu veux ! Rends toi maintenant ou je te jure que je t'écraserait ! de simples battements d'ailes et tes cadavres ne seront plus des nôtres. Dépose les armes je préfère faire ça de manière propre."

Je ne détachais pas mon regard de l'homme et je me rendais alors compte qu'un jour, si le destin serait toujours avec moi, j'aurais besoin de lui. A cette idée farfelue j'affichais un nouveau sourire.

"Ne rends pas ça plus compliqué que ça ne l'est déjà..."

Au moindre geste suspect, et il allait comprendre à qui il avait à faire.

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1335
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Tout ce qui est n'est pas ce que l'on croit |PV Kadoria Shô / Kumojin | [Marécage Doronuma] Lun 24 Nov 2014 - 20:36

    « Hakushi Mihawk, Kadoria Shô, vous esquivez mes questions. N'avez-vous donc aucune réponse ?! »


Pour la première fois depuis longtemps, la colère se lisait dans mes yeux. Un sentiment que je m'efforçais de cacher aux yeux du monde. Cette colère qui renforçait ma motivation du changement. Ils n'avaient donc aucunement pris en compte mes paroles ? C'était inutile. Ils n'entendraient pas raison. Alors que faire ?

Je réfléchissais. Mon chakra partait beaucoup trop rapidement, et mon corps n'était plus en état de tenir un Hiraishin jusqu'à Yu no Kuni. Le combat contre le Kage n'est pas fini... J'ai des informations cruciales pour le Shôraizen. Deux choix se présentent désormais devant moi...

Le premier consiste à rejoindre Yu no Kuni en brûlant les dernières réserves de mon Chakra, et déchirant mes muscles. Si je le fais, je n'aurai pas la force de bouger le moindre petit doigt, ce sera donc une bataille de vitesse entre le Shôraizen et Kumo... Néanmoins, si j'utilise ce chakra restant dans ma connexion avec Hiriko, cela me permettrait d'offrir les informations et la survie du Shôraizen, même si cela me coûte la vie. Le Sacrifice d'un pour la survie de tous... Je n'ai pas à hésiter.

    Télépathie : « Hiriko... Commence la réception des informations de la mission. Ceci sera mon dernier message, ma dernière volonté. Mon dernier élan pour vous, qui construisez l'avenir... Un autre avenir que celui que j'ai devant les yeux. »


Il s'avançait devant moi, menottes à la main. Est-ce la fin... ? Non. Tout ceci n'est que le début. Et pour que cela arrive, je me dois de me sacrifier. Je fixais son regard, avant d'annoncer.

    « Alors c'est cela t'a réponse, Kadoria Shô ? Tu sais que je ne peux gagner. Que mon clone puise dans mon chakra combattant ton puissant et précieux Raikage. M'enfuir n'est plus une option désormais... Alors tu vas anéantir l'espoir pour le compte de ton Maître. Tu ne fais pas dans l'original... »


Je serrais les dents. Il était temps ! Alors qu'il me mettait les menottes, j'activais mes deux Fuînjutsu en même temps. Les cadavres explosèrent, laissant place à un nuage de gaz viral. Simultanément, mon sceau Raiton s'activa, paralysant le Kadoria pendant quelques secondes. Le temps d'envoyer un violent coup de pied afin de le faire reculer et d'éclater une bombe fumigène. Je n'avais plus beaucoup de chakra, mais j'ai encore ma volonté de vaincre !

    « Je protégerai ce que j'ai à protéger ! »


Reculant, et récupérant des kunaï avec des parchemins explosifs, je les envoyais sur mes adversaires. Ils étaient aussi des ninjas, ils esquiveraient cet assaut rapidement. Après tout, ceci n'était pas pour les détruire, mais pour gagner du temps... Et ces petites secondes étaient suffisantes pour camoufler mon chakra qui était parti afin de donner les informations au Shôraizen.

Et voilà... Je n'ai plus de chakra... J'étais à découvert, avant de tomber à genoux face à mes adversaires. Ma vision était trouble, mon lien télépathique rompu, et mon sceau de protection désormais actif. Kadoria Shô s'avançait, mais cette fois, il n'y aurait pas de riposte. Je n'en avais plus le pouvoir... D'une voix basse, je murmurai :

    « Je ne serai pas le créateur de ce monde... Saya... Nozomi... Puissiez-vous m'offrir votre pardon. »


Une goutte glaciale coula avant que la sensation disparaisse, glissant désormais sur mon masque. Une larme ? J'imagine que je puis me l'autorisé, vu que c'est la fin... Allons... C'est ici que se termine le voyage de Sabakyô Seitô... Mais c'est ici que commence le voyage du Shôraizen. Et je sentis mon visage tomber à terre, avant que le noir complet ne m'absorbe.

****

    « Tu regrettes ? »

    « Quoi donc ? »

    « De mourir ici, avec ces gens-là. »

    « Au fond, n'est-ce pas une chance ? »


La silhouette féminine prit un air surprit, avant qu'il ne déclare...

    « Qu'une arme s'éteigne avec des inconnus, loin des gens qu'elle chérit pour ne pas les blesser. »

    « Ah... Qui sait... »


L'Homme haussa les épaules.

    « Seulement Dieu. »


La fille ria, elle continua...

    « Tu aurais voulu hein ? Devenir Dieu ? »


Il la regarda, sans répondre, avant de s'éloigner, s'éteignant dans le néant.

    « Je vois... Tu te considères plus méritant que Dieu parce que tu es devenue la lumière dans le désespoir, et qu'il n'a réussi à faire qu'un monde défectueux... N'est-ce pas ? Car après tout, tu es Celui-Qui-... »

Un sourire.
Les Ténèbres.

Information:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 1226
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Tout ce qui est n'est pas ce que l'on croit |PV Kadoria Shô / Kumojin | [Marécage Doronuma] Mer 26 Nov 2014 - 15:13


Les deux kumojins avaient agis de la même façon, en exposant leur opinion avant de mettre en garde le Sabakyo. Tandis que Sho s'approchait de Seito pour lui poser des menottes, Mihawk avait invoquer un grand faucon doré qui volait au dessus de leurs têtes et pouvait balayer les cadavres présents ci et là.

Cependant l'interlocuteur des deux shinobis semblait nerver de la passivité des deux ninjas, la colère se lisait sur son visage avant qu'il ne se concentre à quelque chose. Puis il prit la parole, prêt à se rendre, Sho répondit par un rire :

- Précieux, maître, tant de mots inutiles pour désigner un homme placé à la tête du village par des gens ne connaissant pas la vie de ninjas. Tu sais que peu de choses, et ne t'inquiête pas, l'espoir est et sera toujours libre.

Mais alors que le Kadoria commençait à poser les menottes sur le Sabakyo, les cadavres explosèrent dans un nuage de fumée tandis que Sho était expulser au loin par un violent coup de pied.

- Mihawk, attention aux gaz !


Puis un fumigène explosa autour de Seito qui lança deux kunais en direction des ninjas, Sho l'évita avec son propre kunai et désactiva la note explosive avant de créer une bulle d'air autour de sa tête.

Le Kadoria vit alors son adversaire tomber lamentablement  à terre, sûrement  à court de chakra. Il s'approcha alors rapidement de lui alors que celui-ci parlait possiblement pour la dernière fois.

- Merde.

Sho retourna l'homme sur le dos et vérifia sa respiration, il était toujours en vie.

- Mihawk, appelle les secours, il est dans le coma je vas faire en sorte de l'en sortir, fais gaffe aux gaz.

Un combat contre le fil conducteur de la vie s'entamait pour sauver cet homme, peut être étranger de nationalité mais frère au niveau de certaines convictions.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tout ce qui est n'est pas ce que l'on croit |PV Kadoria Shô / Kumojin | [Marécage Doronuma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni-