N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Vendu non nul [Misaki <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 288
Rang : B

Message(#) Sujet: Vendu non nul [Misaki <3] Mer 12 Nov 2014 - 1:04

La semaine passa rapidement et je me retrouvais au premier jour de la semaine qui suivait ma première rencontre avec la fameuse Hayashi Misaki. Cette femme m'intriguait et se n'était pas dans le sens négatif du terme ! Elle m'intéressait car je ne savais pas la cerner, je ne savais pas ce qu'elle recherchait, ce qu'elle voulait réellement de moi et cette curiosité que j'avais de le découvrir me poussait à aller la voir à midi.

Je n'avais aucune idée de ce qui allait m'attendre ou comment allait évoluer la discussion. J'avais certes réfléchi un peu à notre discussion mais je ne savais pas quoi en penser. L'histoire de l'oeil tombait à l'eau car je n'avais pas les moyens de payer, bien que je ne connaissais pas le prix. Je pouvais m'imaginer plusieurs millions de Ryo, si se n'était plus !

Peut-être était-il possible de payer autrement ? Il était difficile à dire comment, peut-être en lui rendant des services pour un temps prédéfini. Je devais avouer que cette option ne me réjouissais guère car je ne la connaissais pas suffisamment et qui pouvait déjà savoir ce qu'elle avait en tête ? Je n'avais guère envie d'être contrains à faire du sale boulot criminel, se n'était pas réellement dans mes cordes mais... Si je m'engageais à lui rendre des services j'allais être contrains à le faire.

J'y allais d'un pas tranquille, mon bandeau violet pour cacher mon oeil perdu, le katana attaché dans mon dos grâce à une ceinture en cuir large. Il était hors de question de me séparer de mon arme, elle faisait partie intégrante de moi, bon ok pas directement mais on pouvait comprendre où je voulais en venir !
J'espérais juste qu'elle ne s'était pas foutue de moi car j'allais avoir l'air vraiment idiot..... On ne savait jamais après tout cette femme était bizarre, inviter indirectement un inconnu à manger ; faire du commerce d'organes, vendeuse de pommes à ses heures perdues..... Et qui pouvait déjà dire ce qu'elle tramait dans l'ombre ?

Je l'aperçu au loin en train d'attendre à l'endroit comme convenu. Je souris, soulagé qu'elle y était. Je m'approchais d'elle, gardant mon pas tranquille car il n'était pas question de me stresser plus que ça ! Je m'arrêtais près d'elle et affichais un sourire franc avant de prendre la parole.


Bonjour Misaki ! Comment vas-tu en cette si belle journée ?

Je n'avais strictement aucune idée ce qui allait se passer et ce qu'elle avait planifiée avec moi, allait-elle me proposer un marché ? J'allais rapidement le découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1554

Message(#) Sujet: Re: Vendu non nul [Misaki <3] Dim 16 Nov 2014 - 8:10


Un marché, un engagement ou contrat, voilà des notions engageant des petites lignes que l’Hayashi ne sauraient jamais trahir, la close était rude pour ceux qui ne suivaient pas la règle, elle attendait la même vigueur de ses collaborateurs. Ce matin, un des sept nains avait été congédié, à comprendre par-là, qu’on ne le reverrait plus jamais, non jamais. Cependant, Blanche neige sans les sept nains, c’était le conte qui tombait à l’eau, l’histoire qui s’éronait et elle qui avait fait tant d’effort pour la calquer !

Fort heureusement un divertissement l’attendait loin de ce tracas, un rendez-vous noté dans son agenda un au milieu de beaucoup d’autres, sauf que celui-ci n’était pas censé être pro à la base, oui à son origine seulement. Un sourire en se rappelant le détail, pas une si mauvaise chose au final, si l’hayashi aimait tout changer chez elle, paradoxalement elle détestait le changement autour d’elle, sauf quand c’était elle qui décidait. Enfin sans y être forcé, comme ce matin. Comment ça démissionné ? Aucune ligne dans le contrat qui les liait qui autorisé ça, un marché et un marché et c’était justement ce pourquoi elle était là, présente, souriante, ajusté comme corset au centimètre près. Des notions de prédateur en suivant les codes humains, rien de nouveau, mais on appelait ça séduction chez ceux qui ne voyons pas au-delà de l’image.

-Bonjour Shin’, bien maintenant que tu es là, j’ai presque cru perdre mon temps en venant vainement me perdre ici.

Elle l’invita à prendre place avec elle, après tout, c’était convenu ainsi non, maintenant restait à récolter un fruit de la graine plantée avant et ajouter à ça une annexe pour ses affaires, sans compter son besoin de détente. Tout un programme, mais avant tout…

-Tu es déjà venu ici non ? Tu connais le gérant alors ?

Ses lèvres frôlaient presque l’oreille vers laquelle elle susurrait, ce qui vu de l’extérieur n’avait rien de suspect un couple taquin pouvait-on se dire. Jamais rien, pour rien, la base.

-Je veux faire un marché avec lui, du genre association ou fournisseuse. Tu as de l’inspiration ou des infos qui te viennent ?

Rien pour rien, la base de tout le monde et elle le savait, elle reprit la parole plus bas en roulant un doigt dans ses propres cheveux. Son regard fixait dans cet œil unique, pour le moment.

-Sais-tu comment de tous temps les hommes marchandaient ? Sur quelle base.

Le moment où jamais pour l’homme de se démarquer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 288
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Vendu non nul [Misaki <3] Lun 17 Nov 2014 - 22:22

Elle perdre son temps avec moi ? Jamais ! Je tenais ma parole et si je lui avais dis que j'allais la retrouver ici, j'allais le faire ! Je ne me fis pas prier deux fois pour prendre place à côté d'elle, curieux de voir ce que la suite allait m'offrir. Elle ne chômait pas et me posait une première question, elle me surpris quelque peu. Il était peut-être exagéré de dire que je connaissais le gérant, je lui avais un peu parlé mais je n'allais pas dire que je le connaissais particulièrement bien. Je la regardais puis j'approchais mes lèvres de son oreille, me montrant aussi provoquant qu'elle pour lui susurrer à l'oreille.

Je n'irais pas jusqu'à dire que je le connais.... Je lui ai parlé une fois, je connais certaines choses sur lui mais c'est tout.

J'affichais un léger sourire, des inspirations ou des idées ? Eh bien elle allait pouvoir lui proposer des fruits et légumes frais, j'étais certain qu'il allait apprécier ou du moins je l'espérer. Je lui répondis à nouveau, susurrant à son oreille, mes lèvres qu'à un ou deux centimètre de son oreille.

Eh bien.... Tu pourrais lui proposer des fruits et légumes, il travaille beaucoup avec.

Voulait-elle m’initier dans le commerce ? La chose pouvait être intéressante et elle pouvait représenter une source de revenue intéressante pour moi, il était certain que je n'allais pas pouvoir être shinobi toute ma vie et avoir une autre activité sous le bras pouvait s'avérer très intéressant. Mon oeil la fixait également mais je fus étonné par sa question. Je restais silencieux pour y réfléchir, je la trouvais particulièrement vague car on pouvait partir dans tous les sens.

La réponse ne me venait pas tout de suite, honnêtement je ne savais même pas quoi lui répondre. J'essayais d'y aller méthodiquement, réfléchir à l'activité en elle-même, en quoi consistait-elle ? Un homme proposait un service ou des marchandises et l'intéressé payait pour. Au final cela consistait en un échange, l'un donnait de l'argent pour recevoir en contre parti un service ou des marchandises. L'argent était qu'un exemple car dans la théorie l'on pouvait donner autre chose, que se soit un autre service ou d'autres marchandises.....

Je continuais à la fixer et après avoir réfléchis quelques temps à la question, je pris la parole.

Eh bien.... Je trouve la question vague mais.... Je dirais que la base est l'échange. On donne quelque chose, comme de l'argent par exemple, pour recevoir un service ou une marchandise.... Il suffit de trouver un compromis qui va plaire à tout le monde. Si l'argent ne convient pas, on peut proposer des marchandises ou un service.

Je la fixais toujours, le regard encré dans le sien. Où voulait-elle en venir ? Je n'avais aucune idée ! Ou peut-être si mais je ne voulais pas l'admettre.... Peut-être voulait-elle me proposer un marché, un contrat. Elle me procurait un dojutsu et moi je travaillais pour elle pendant un temps.... Je ne savais même pas si j'avais raison avec ma réponse, j'en doutais même ! Je ne savais pas pourquoi mais je sentais que j'étais complètement à côté de la plaque.

Pourquoi cette question ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1554

Message(#) Sujet: Re: Vendu non nul [Misaki <3] Dim 23 Nov 2014 - 23:14


L’échange bonne réponse. La brune ne put retenir un sourire à ce moment précis, elle venait de trouver Futé qui avait toujours été, son préféré.

-Commandons d’abord, aucune affaire n’est bonne à faire le ventre vide. Je me ravie que tu comprennes vite, je savais bien qu’il y avait du potentiel en toi.

Elle commandait un thé, car comme l’Hayashi l’avait déjà expliqué les négociations sans passer par l’estomac et les papilles, ça perdait du charme.

-Effectivement, l’échange est la base de tout et le bon commerçant c’est qui est le mieux capable d’évaluer les désirs de l’autre. Selon les personnes les valeurs varient n’est-ce pas.

Obliger pour appuyer ses dires de présenter un de ses hobbies, un message dissimulé pour les oreilles qui pourraient traîner. La fille tenait à sa tranquillité. Deux graines sur la table et son chakra qui les parcourait deux plantes fort différentes, une grasse épineuse, une autre gracieuse où l’unique fleur mauve ! C’était loin d’être hasard.

-Tu vois comme c’est facile pour moi de les faire pousser ? Cela perd de l’intérêt à force, ceci dit, une passion ne s’essouffle que si on arrête de la cultiver.

De ses deux mains l’Hayashi rapprocher les plantes, son chakra à nouveau qui circulait et les deux belles s’enlaçaient avant de fusionner… Un mélange de beauté colorée aux feuilles luisantes, mais aux épines aussi bien intégrées qu’un rosier. La fleur mauve était carnivore de base, ses préférées après tout, mais malheureusement, sorties de leur climat, elles étaient si fragiles… Pas le cas de la plante grasse, capable de pousse avec n’importe lequel de ses bouts. Elle expliquait ça rapidement, sans trop de détails, ce n’était pas nécessaire en fait.

-De base, pas sûre que ce genre de chose puisse exister naturellement cela malgré plusieurs années qui passeraient. Tant de critère qu’il lui faudrait.

Le tout lui donnait le sourire, elle avait l’air un peu folle, mais cela ne la déranger pas.

-Disons que défier les lois de la nature est un délice pour moi. Les plantes ne sont pas si différentes des humains tu sais. Le tout est d’être inspiré.

Un sourire qui se faisait pour remercier la pose d’une tasse au parfum agrume, puis enfin seuls, elle reprenait.

-Qu’est ce qui t’inspirerait chez toi en plus de cette iris mauve unique. Comment la sublimait… Sans la gâcher.

Ses bras se croisaient, certes on aurait pu rajouter un truc existant en plus… Ou alors.

-Ce que j’aime par-dessus tout, c’est créé, tu as de la matière à me donner ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 288
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Vendu non nul [Misaki <3] Mar 25 Nov 2014 - 16:25

J'étais presque étonné d'apprendre que je ne m'étais pas planté dans ma réponse, je restais silencieux et l'écoutais parler. Elle ne tarda pas à placer deux graines sur la table pour les faire pousser, j'observais le spectacle avec une certaine fascination. Elle maîtrisait une partie de la nature et nul doute qu'elle voulait toujours plus, ne voulant plus se contenter de faire pousser des plantes. Si elle collectionnait des yeux, et certainement plus, se n'était pas seulement par plaisir d'en avoir en stock. En dehors de l'aspect commercial, elle devait y faire des expériences, pour les rendre plus performant, plus beau peut-être ? Qu'importe les raisons de ses expériences, il n'en faisait aucun doute.

Elle me fit une autre démonstration en unifiant les deux plantes, je restais toujours aussi silencieux en observant et écoutant ce qu'elle faisait. Les paroles qui suivaient me donnaient raisons, elle ne voulait pas se contenter de plantes dans les créations. Elle voulait toucher, ou l'avait déjà fait, au corps humain. La chose n'était pas spécialement mauvaise, surtout pas pour konoha si on restait objectif. Après tout pouvoir avoir des éléments plus puissants, améliorés par la science pouvait donner un avantage militaire de taille. Le tout restait à savoir comment la chose était faite.....

Ses dernières paroles étaient des plus étonnantes, voulait-elle réellement créer un Dojutsu ? C'était une très grosse ambition mais je ne savais pas ce qu'elle avait comme connaissances. Avait-elle déjà étudiée les dojutsu dans le passé ? Connaissait-elle leur fonctionnement d'un point de vue scientifique ? Je ne savais pas que dire, je n'avais jamais réellement pensé au sujet. Je posais mon regard dans le sien avant de le détourner vers ma tasse de thé. Je restais silencieux et dirigeais calmement mon bol à mes lèvres pour prendre une gorgée. Je le redéposais sur la table avant de prendre la parole.


Je dois avouer que tous cela est très... fascinant mais je n'ai jamais réellement pensé à cela du moins.... je n'ai pas pensé à créer un pouvoir pour mes yeux......

Je marquais une courte pause, regardant le liquide dans la tasse avant de reprendre.

Nous pourrions imaginer beaucoup de choses..... Tenter de recréer le Sharingan par exemple ou bien créer quelque chose de propre..... Un pouvoir si puissant que nous sommes capable de régénérer le corps en quelques secondes.... De pouvoir faire repousser un membre perdu en une fraction de secondes....

Je marquais une nouvelle pause, prenant une petite gorgée avant de reprendre.

Eh bien.... Hmmm.... Un pouvoir capable de nous dématérialiser tel un esprit ou un fantôme comme bon nous semble.

Bon d'accord, mes idées de pouvoir étaient délirantes et certainement impossible à mettre en place mais la question n'était pas là, elle voulait des idées ? Je lui en donnai, je n'en n'avais pas fini à ça.

Ou bien... tenter d'intégrer certains pouvoirs, comme celui des Hayashi par exemple, dans l’œil. Peut-être y mettre quelques bonus pour rendre la chose plus.... Utile si j'ose dire.

J'affichais un petit sourire avant de reprendre.

Sinon.... Il peut toujours être possible de s'approprier de dojutsu existants et les étudier pour pouvoir les cloner, reproduire facilement, l'intérêt ? Pouvoir les reproduire à volonté pour expérimenté et si on parvient à avoir sous la main tous les dojutsu existants.... Nous pourrions tenter de les mélanger ensemble pour unir leurs pouvoirs pour n'en fait qu'un..... Ou bien utiliser cette base pour créer quelque chose de plus puissant.

J'approchais mon visage vers le sien, dirigeant mes lèvres vers son oreille. Il y avait presque un contact mais se n'était que presque, je lui susurrais.

Imagine le pouvoir que tu aurais si tu étais capable de recréer n'importe quel dojutsu existant dans ce monde en un claquement de doigt.... De pouvoir les unir en un seul puissant.... Imagine toute les possibilités qui s'offriraient à toi dans un tel cas.

Je me reculais lentement d'elle, affichant un sourire en coin avant de me tourner vers ma tasse pour prendre une gorgée. J'étais curieux de voir ce qu'elle allait penser de mes paroles, propositions. Je posais à nouveau mon regard sur elle avant de reprendre.

Après.... As-tu de l'expérience dans ce domaine spécifique ? Que sais-tu faire ?

J'affichais un sourire chaleureux comme pour lui montrer que mes questions n'avaient pas pour vocation à lui cracher à la figure. Elle ne m'avait pas parlée de ses connaissances dans le domaine du dojutsu ou dans le domaine scientifique tout court, même si elle semblait douée dans la médecine, cela ne voulait pas dire qu'elle était capable de créer un humain....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1554

Message(#) Sujet: Re: Vendu non nul [Misaki <3] Sam 29 Nov 2014 - 20:53


Il était comme un enfant et dans sa tête les idées fusaient, souvent elles étaient irréaliste, mais la brune comptait cette capacité à l’exagération comme une qualité, c’était en visant l’impossible qu’on approchait la perfection. Elle dégustait son thé en l’écoutant à son tour, avant qu’il ne se décide à entrer dans le vif du sujet, ce qu’elle savait faire, si elle avait déjà fait ? Ce qu’elle pourrait faire ? Pas de limite, juste de nouvelles barrières à franchir pour elle.

-La question c’est plutôt ce vers quoi je dois me lancer pour faire.

La brune se relevait en l’invitant à la suivre, plus le bon endroit, les affaires devraient attendre, celle de la vie « civile » du moins. Enfin dehors et tout en tenant l’itinéraire, elle reprenait.

-Tu me vois ? Et bien ce que ton yeux voit et ma création, il n’y pas d’illusion, qu’une nouvelle vérité me concernant. Une moins terrible.

Le coin qui les accueillait alors était tranquille, près de la sortie du village, ils étaient entré dans la forêt et l’Hayashi s’arrêtait près d’un arbre, non loin de chez elle, en face des ruines recouvertes de verdures, mais on pouvait deviner aux traces encore noires que le domaine avait subi un incendie il y avait longtemps.

-Je suis née ici et je vis toujours par là…

Elle pointait une maisonnette sortie des contes de fée, un hameau au milieu du bois, le même que Blanche neige… Rien de surprenant.

-C’est le domaine que j’ai hérité, mais pas que, le début de l’histoire.

Ses mains réajustaient une voile noire fin en dentelle, pas suffisamment transparent pour dévoiler toute les subtilités de son fascié. Elle détachait une barrette et une lourde mèche dissimulait la moitié de son visage. Un rituel qu’elle avait subi longtemps et qu’il lui était étrange de retrouver, cette silhouette sombre attirait l’attention, mais tout sauf les belles ondes et compliments qu’elle récoltait aujourd’hui.

-Que penses-tu de ce que tu vois là maintenant tout de suite… ?

Une graine dans le sol venait de tomber et en poussant, le double de l’Hayashi, découverte, souriante, rayonnante, difficile de croire que c’était la même personne. Celle-ci n’avait rien de vivante, une simple sculpture de bois colorée, en voilà une autre qui poussait défigurée, difficile à contempler, la chair de la joue disparue, la gencive aux quelques molaires restantes apparentes. Un bout de lèvre en haut à droite qui restait, un œil totalement disparu sur une peau stigmatisée qui s’était à nouveau refermer. La chevelure morte tout un coté du crâne, un manteau épargnait le reste du corps tout aussi atrophié. A aucun moment Misaki regardait l’une ou l’autre de ses créations… Elle les connaissait que trop bien, à force de temps s’être contemplé, pourquoi toujours le dégout et la rage ? Pourtant rien ne laissait paraitre sur son visage refait et souriant quand elle se débarrassait du tissu qui cachait son talent.

-Du temps, de la volonté et peu de mœurs, tout ce qu’il te faut dans ce monde, je vais te présenter aux autres.

Les fameux nains, tous avaient un contrat avec elle pour obtenir quelque chose, c’était loufoque parfois, mais la brune ne jugeait jamais les rêves, ni la volonté des autres, elle se contentait de leur offrir ce qu’ils voulaient et le premier à se présenter était un Akimichi à la silhouette d’Apollon. On lui avait dit, que c’était irréel, pas dans leurs gênes. L’Hayashi disait beaucoup de choses à la génétique…

-Tout est souvent une affaire de bidouillage, à la longue c’est ennuyant, cependant sache que tous corps n’est pas fait pour recevoir de grands changements. Trop brusqué ton enveloppe charnelle, c’est risqué la mort.

Un nouveau thé qu’elle lui offrait.

-Mais ne t’en fais pas, elle aussi je me plais à la défier, la preuve, ne suis-je pas toujours là ?

Peut-être serait-il apte à comprendre.

-Quoi que tu choisisses d’obtenir, il te faudra en récolter les bouts de sa conception pour y parvenir. Tu as bien compris cela ? Alors passons nous un contrat maintenant ou tu as besoin de réfléchir ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 288
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Vendu non nul [Misaki <3] Mar 2 Déc 2014 - 22:00

Je restais silencieux et l'écoutais, il était vrai que je n'avais jamais réellement réfléchis vers quoi je voulais aller pour un nouvel œil. Ce domaine me semblait si loin et impossible que je ne voulais pas me mettre à rêver sans cesse pour m'imaginer tous et n'importe inutilement. Après tout qui pouvait s'attendre qu'on vienne lui proposer un jour de créer un Dojutsu de toute pièce ? Peu de gens si se n'est personne, jusqu'à aujourd'hui du moins.

Je posais mon regard sur elle, que voulait-elle dire qu'elle était sa création ? Voulait-elle sous-entendre qu'elle c'était recrée un nouveau corps dans lequel elle vivait aujourd'hui ? Il fallait l'admettre, elle n'était pas moche, bien au contraire et ce malgré que je ne recherchais pas à finir dans une couche avec. Je savais que j'allais finir par découvrir ce qu'il en était.

Je la suivais à l'extérieur et nous nous arrêtions près d'un arbre, j'observais les alentours assez étrange. Une ruine d'une demeure qui semblait avoir été victime d'un feu il a fort longtemps, la nature avait commencé à reprendre ce qui lui appartenait. Le lieu avait néanmoins son charme.
Je regardais la maisonnette qu'elle me pointait du doigt, un bâtiment digne des contes de fée.Elle vivait dans un drôle de monde, vivait-elle dans la réalité au moins ? Voila qui était une question.

Je posais à nouveau mon regard sur elle pour la regarder, des mèches cachant une moitié de son visage alors que le voile noir cachait toutes les subtilités du fascié. Elle me posa une drôle de question, ce que je pensais d'elle en la voyant à cet instant.... eh bien le premier mot qui me venait à l'esprit était « étrange », je n'allais pas dire effrayant ou moche car se n'était pas ce que je ressentais à ce moment.


Eh bien.... Le premier mot qui me vient est.... étrange.

Les événements bizarres et irritants s'enchaînaient sans cesse, je ne savais pas vraiment où elle voulait en venir. Une graine au sol suffisait à faire pousser le double d'elle qui était, il fallait l'avouer, belle. Une simple sculpture de bois alors qu'une autre poussait à côté. Celle-ci était bien le contraire de la première, quelque chose de moche et à vomir. Je posais mon regard vers elle alors qu'elle continuait d'expliquer alors que je ne comprenais toujours pas où elle voulait en venir. Peut-être étais-je bien trop idiot pour réellement comprendre les subtilités de ses paroles à cet instant, cette possibilité était tout a fait réaliste.

Il était tout beau d'être maître de l'apparence d'une sculpture en bois mais la chose pouvait s'avérer bien plus complexe chez un humain. Voulait-elle sous-entendre qu'elle était autrefois une femme à l'allure d'un zombie et, après avoir fais mumuse sur elle même avec le science elle était devenue ce qu'elle était aujourd'hui ? Cette idée me semblait plausible, après tout la ruine qui avait été crée par un incendie avait peut-être défigurée cette femme.

Les prochaines explications étaient... assez étrange. Quelle idée de bidouiller sur un corps pour le modifier de bout en bout ! J'en étais heureux pour elle si le bidouillage a son corps ne lui avait pas offert une mort lente et douloureuse mais je ne me sentais pas vraiment d'attaque à servir de cobaye scientifique, du moins si c'est ce qu'elle sous entendait.


Loin de là mon envie de te vexer ou de remettre en question tes compétences mais.... se n'est pas parce que le bidouillage à marcher sur toi sans conséquences que ça sera le cas chez une autre personne, n'est-ce pas ?

Je pouvais me douter que j'allais devoir chercher moi-même les ressources pour ce que je voulais, à condition de savoir ce dont j'avais besoin pour qu'elle puisse le faire et ça c'était une bien autre question. Je posais à nouveau mon regard sur elle, elle qui venait me parler d'un contrat, de quel contrat ? J'affichais un petit sourire avant de prendre la parole.

Je me doutais que j'allais devoir partir à la chasse aux ingrédients nécessaire..... Encore faudra-t-il que je sache ce qu'il me faudra mais ça, c'est un soucis à régler le moment venu.
Concernant le contrat, en quoi consiste-t-il ? Je voudrais savoir dans quoi je m'engage réellement, ce que je dois faire, les risques etc.... Je pense que tu comprends.
Je ne voudrais pas finir par regretter mon choix et je doute que tu aies envie de regretter de m'avoir pris sous contrat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1554

Message(#) Sujet: Re: Vendu non nul [Misaki <3] Ven 12 Déc 2014 - 0:13


Un silence qui en disait long et prouver au final un certain intérêt, sans quoi, il se serait probablement esquivé depuis longtemps ? Vérité ou illusion, la brune se plaisait à voir les choses ainsi, elle patientait en l'observant et pour tout dire l'expression de son visage restait ce qui la surprenait le plus, pas de dégoût, d'ailleurs sa remarque lui décrochait un sourire restant dissimilé. Rêver, c'était la liberté absolu de l'esprit et souvent tout était à laisser dans ce domaine, mais parfois, les folies étaient des choses exploitables, des moteurs motivants, même si elle n'arrivait pas toujours au bout de ses idées.... Misaki en savourait chaque instant passé à y croire, avant de se lasser ou non. Un jeu. Le sien. La création son moteur.

-Étrange, c'est une définition d’inexplicable, voilà qui me plaît.

Un enchaînement suite à cela et question pertinente, futé était tout sauf un imbécile, il méritait bien son sobriquet et la brune mettait fin à la mise en scène, peut-être avait-il compris ? Qui sait.

-Il y a les nains, et les cobayes. Le cobaye n'est pas destiné en général à être fini.

Là encore, elle ne l'aidait pas beaucoup à comprendre ce fameux contrat, mais on y venait, car la différence était totale, pour elle du moins, qui vivait dans son monde. Un peut-être pas aussi loin de la réalité qu'on aurait pu le croire.

-Nous n'avons pas tous le même enjeux, ni à faire les mêmes sacrifices, la même volonté. Heureusement d'ailleurs. Je ne te demanderai jamais de faire quelque chose que tu ne désires pas, ni te pousser vers des risques vers lesquels tu te refuses. Rassure toi. Simplement, les choses avancent différemment avec aide ou sans, voilà le contrat. Alors écoute bien, lis bien, il ne sera jamais répété, mais à jamais connu de nous deux.

La femme dépliait un parchemin, puis de son doigt, elle marquait le nom du nouveau nain, avant de poursuivre.

-Ta motivation, quelle était-elle ? La règle de base de notre contrat sera la franchise et l'acceptation, je ne te cacherai pas mes méthodes, mais je ne te les dévoilerai pas non plus, ne vient pas me faire la leçon du bien et du mal. Tu te doutes que tout ne sera pas dans l'éthique de base.

L'Hayashi avait une fâcheuse tendance à s'asseoir dessus à vrai dire. Pas grand intérêt pour elle, que des barrières qui n'avaient pas de réalité dans son univers, elle triait ce qui lui convenait ou pas. Un choix dangereux, mais le sien, un qu'elle assumait pleinement, qu'importe le jour où on lui en présenterait la facture.

-Déjà, il faut savoir ce que tu veux, une copie de quelque chose qui existe ? Un délire de ton imagination. Je suis les mains qui travaille, tu es l'imagination qui les fait vivre, mais je suis la muse qui te poussera dans l'inspiration aussi, forcément ça demandera des bases existantes... Je n'ai rien d'une magicienne, l'impossible dans l'histoire ? C'est les murs des impasses impossibles à casser qui nous le dira. Faisons une liste déjà de tes compétences, pour que ça s'associe, conte moi une rêve d'enfant, on en a tous un où il suffisait de claquer des doigts pour changer les choses.

La femme le laissait réfléchir un instant, peu avant elle avait demandé qu'on lui ramène quelques éléments de sa bibliothèque personnelle. Un gros livre gribouillé de sa main avec des morceau de papier collés qui avaient appartenu à d'autres... Pas toujours là pour pouvoir s'en plaindre.

-Voilà ce que je sais des dojutsu. De base, nous avons tous un flux de chakra qui circule en nous et se canalise de différentes façon n'est ce pas ? Celui ci est plus ou moins comparable à un muscle qui évolue en étant stimulé, avec une limite comme pour tout. Donc parti de là, le dojutsu est un flux en plus par rapport aux autres ? Et une bonne irrigation serait une solution ?

Ah si c'était aussi simple que cela...

-C'est justement ce dernier point que j'étudie actuellement, tu es comme une fondation sur un pilier de pierre que je ne veux pas voir s'écrouler. Voilà le contrat du nain, celui que nommerait Fûté, moins compromettant si un jour, mes activités déplaisent et que ma tête tombe. En revanche...

Un signe de la part de Blanche Neige et les « nains de la maison » se montraient...

-J'ai une sainte horreur des ingrats ou des entourloupes, leur condition peu gracieuse est le revers du contrat, tous m'ont trahis, mais je leur ai offert de se racheter, chèrement payé comme tu te doutes. As-tu compris ? Une fois fini, toi et moi, nous serions liés à jamais, tu devras me laisser suivre l'évolution et ne jamais, au grand jamais, dévoilé ta source, me dévoilait moi. La règle absolue était cette dernière: Tu ne commentes que ce qui te concerne, d'accord ou pas avec moi sur mes agissements. Alors?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 288
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Vendu non nul [Misaki <3] Sam 13 Déc 2014 - 14:46

Elle commençait à me parler des nains et des cobayes, des nains ? Était-elle sérieuse ? Elle avait d'étranges notions mais je restais silencieux pour écouter son discours, c'était une question de respect. La notion du nain m'irritait, certes cela faisait référence à son histoire sur blanche neige mais voulais-je vraiment être une forme d'esclave à ses services juste pour un œil à pouvoir ? Je n'en n'étais pas sûr.

Il était vrai que servir de sujet d'expérience n'était pas une mince affaire, après nous parlions ici de la création d'un ''simple'' dojutsu et non de la modification de tout un corps, que pouvais bien se passer de grave ? Elle avait le mérite de me pousser à bien lire le contrat, chose que j'avais l'intention de faire dans tous les cas, pas question de foncer tête baissée dans une telle voie sans savoir toute les implications.


Je souris quelque peu amusé lorsqu'elle parlait d'éthique, une notion assez amusante surtout dans le domaine du Shinobi. On ne pouvait pas dire que nous étions des modèles dans ce domaine, tuer dans l'ombre, créer des veuves et orphelins n'était pas vraiment de la noblesse.

Ma motivation ? Si on laisse de côté la partie pratique d'avoir un deuxième œil avec lequel je peux voir, je dirais d'avoir un pouvoir qui me rendrait forcément..... plus puissant. Un tel pouvoir serait un avantage non négligeable surtout si on ne s'y attend pas.
J'ai un oeil en moins, pourquoi m'embêter à le remplacer par un simple œil si je pourrais me contenter d'aller tuer une personne avec un dojutsu pour le voler ?


Après tu sais l'éthique..... Un shinobi peut-il réellement faire la morale à ce sujet ? Quand on pense aux gens que l'on tuent, parfois des pères de famille.... Ou lorsque l'on traque un déserteur parce qu'il ne voulait plus de cette vie et être libre ? Sommes nous vraiment des exemples d'éthiques ?

La logique que j'avais pouvais être douteuse mais nous étions dans un monde très douteux, nous n'étions plus à une chose prêt. J'affichais un sourire en coin à mes dernières paroles, cela ne voulait pas dire que j'étais contre ce que nous faisions, à vraie dire ça m'était assez égale sauf si cela me concernait directement, logique !

Sa prochaine question était plus délicate et il était vrai que je n'avais jamais réellement pensé à ça. Après tout qui pouvait penser qu'un jour on pourrait créer notre propre dojutsu ? Je restais un instant silencieux pour méditer à la question et elle me donna le temps pour. Je laissais mon cerveau travailler d'arrache pied avant de poser mon regard sur elle.

Si je ne m'abuse, les Dojutsu sont tous basés sur un art comme le Genjutsu, le Ninjutsu, la Sensorialité ou encore sous une certaine forme le Taïjutsu dans le sens très large du terme. Si nous prenons l'exemple du byakugan, il est souvent utilisé pour repérer des ennemis mais il est également, si je ne m'abuse, utilisé dans leur style de taïjutsu. Le Sharingan lui était utilisé un peu partout, entre autre le Genjutsu....

Si nous suivons cette voie.... Pourquoi ne pas faire un Dojutsu lié au Fuinjutsu ? Je ne connais pas bien ce domaine, il faudrait d'ailleurs que je m'y penche davantage dessus. Peut-être est-ce que tu t'y connais mieux ?

Je souris légèrement avant de reprendre.

Je pense que se n'est pas étonnant si je te dis que je me bat surtout au corps à corps avec une arme. Je mise beaucoup sur ma vitesse, à vrai dire je cherche à être plus rapide que la foudre ce qui voudrait dire.... Que je devrais réussir à me téléporter un jour....

Voila qui était dit, un sujet certes des plus ambitions mais je savais que j'allais y arriver un jour ! Je l'écoutais me parler de ce qu'elle savait sur les Dojutsu, un sujet très intéressant. J'y réfléchis un petit instant avant qu'elle ne continue son discours, elle fit entrer plusieurs nains qui s'étaient montrés ingrats. Je les regardaient avec indifférence avant de poser mon regard sur elle.

Si je comprend bien.... Il faudra créer un flux de chakra dans l’œil ou la pupille, je suppose qu'il faudra le relier à celui du corps, non ? Je doute qu'il soit possible de créer et conserver du chakra en continu dans une pupille ou dans un œil.

Donc.... La seule chose que je te dois, si j'ose le dire ainsi, c'est de te laisser suivre l'évolution de l’œil d'un part et d'autre part de ne jamais dévoiler ma source ? S'il n'a que ça, cela devrait être largement faisable. Nous dirons que le père noël est venu m'offrir l’œil parce que j'étais très sage.

Je souris amusé, un peu d'humour n'allait pas faire de mal en ce moment. Je repris aussitôt.

Plus sérieusement, te trahir en dévoilant d'où je l'ai eu me mettrais dans la même merde que toi, non ? Il ne faut pas oublier que si tu me fais l’œil c'est parce que je l'ai demandé donc je suis directement ton complice et le contrat que j'aurais alors signé prouverais que je suis conscient de ce que tu fais....

À nouveau un petit sourire sur mes lèvres avant de clôturer la chose.

Je voudrais néanmoins lire le contrat tranquillement chez moi et y réfléchir pour te donner une réponse d'ici un-deux jours, si cela te convient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Vendu non nul [Misaki <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-