N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Le but d’une vie, ça vous dit quelque chose ? (Pv; Ukeîru Genzö)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 108

Message(#) Sujet: Le but d’une vie, ça vous dit quelque chose ? (Pv; Ukeîru Genzö) Dim 25 Déc 2011 - 22:32

LE BUT D'UNE VIE,
CA VOUS DIT QUELQUE CHOSE ?

RELATIONNEL
Au commencement, il y avait un pays magnifique où la nature et les simples affrontements à l’arme blanche perduraient depuis longtemps. Puis il y a eu des gens avec des pouvoirs surpuissants et le pays changea, engendrant avec lui son lot de mort. Car celui qui était incapable de changer était voué à disparaître.
Cette vérité, Sabi l’avait apprise un peu tard, en manquant lui-même de mourir.

Aujourd’hui, les choses n’étaient pas différentes d’hier. Si ce n’était qu’une prise de conscience avait été faite. La conscience du monde qui l’entourait, des vies qu’il pouvait y sauver, de l’avenir qui pouvait être celui des êtres chers auxquels il tenait. Et c’était là un avenir qu’il ne désirait pas voir apparaître. Pour la première fois de sa vie, Sagi était attaché, par des sentiments forts, à ces personnes. Et paradoxalement, il n’avait pas l’occasion d’être avec eux bien souvent ! Ce qui avait vraiment le don de l’exaspérer parfois, lui qui aurait volontiers la sueur des entrainements contre celle d’une journée de travail constructive. C’était pour les protéger qu’il était redevenu un Ninja, pour leur éviter un bain de sang qui pouvait être fatal.

Nous retrouvons donc notre héros, le regard perdu dans le vide d’une falaise abrupte comme il y en avait tant dans le pays montagneux de la foudre. Il était sur le chemin du village caché, de retour de permission après une journée passée avec sa fiancée et sa fille.
    C’est vrai qu’elle a mes yeux… se murmura-t-il à lui-même, repensant à une discussion bon enfant qu’il avait eu avant de partir.
Ces moments étaient magiques, mais trop peu nombreux à ses yeux, ce qui expliquait son comportement très différent lorsqu’il était dans les nuages -littéralement comme au sens figuré-. Habillé de son manteau rouge tape à l’œil, Sagi ne portait pas le bandeau du village hors de son temps de travail. Cela ne l’empêchait cependant pas d’avoir dans son dos son épée, tel un rônin de passage. Sa chevelure blanche au vent, il se remit en route, et s’arrêta devant un pont de cordes et de bois. Au milieu de celui-ci, quelqu’un semblait observer la rivière en contrebas, comme pour profiter d’un point de vue imprenable. Un sourcil levé, il s’engagea sur le pont, ce qui dû alerter celui qui se tenait dessus de sa présence. En passant derrière l’inconnu sans le frôler, Sagi lui lança d’un ton neutre quelques mots.
    C’est un bon endroit pour sauter si vous souhaitez en finir. Mais je vous conseille le pont du col-gris, à deux kilomètres au nord. Les rochers y sont bien plus escarpés et vous ne risquez pas de vous en tirer.
Puis il continua à avancer sur le pont, comme si de rien n’était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 257
Rang : Perdu quelque part ..

Message(#) Sujet: Re: Le but d’une vie, ça vous dit quelque chose ? (Pv; Ukeîru Genzö) Lun 26 Déc 2011 - 1:51

Trois. C’est le nombre de jours durant lesquels j’ai marché dans les montagnes. Bordel, où est-ce que j’ai encore pu tomber pour que je me retrouve dans ces chaînes de montagnes interminables ? J’ai toujours su que je devais arrêter de m’aventurer seul mais bon, j’en ai marre de tout le temps rester au même endroit, c’est lassant à force. Donc voilà, je suis paumé en plein milieu des montagnes, je n’ai aucune idée de l’endroit dans lequel je me trouve. Je ne sais pas si je suis en terre ennemie ou au beau milieu de nulle part, l’avenir me le dira. J’ai beau avoir lu et relu le plan de la carte, l’orientation et moi ça fait deux !

Maintenant que j’y repense, je suis dans les montagnes OK mais pourquoi les nuages sont si bas ? Ou bien ce sont les montagnes qui sont si hautes ? Ca m’étonnerait sinon je serai déjà mort asphyxié depuis bien longtemps. En plus, ça m’empêche d’avoir une belle vue sur le paysage, pas de chance. Et pour couronner le tout, il fait froid et y a un sale vent ! C’est pour attraper la crève dans les heures qui viennent des temps pareils ! P’tain ... Je ne comprends vraiment pas, y a vraiment des trucs bizarres dans ce monde et plus particulièrement ce trou perdu. Résultat ; j’avance au feeling, sans savoir réellement où je vais. En gros, c’est le résumé de ma vie : toujours avancer sans savoir où on va pour finalement repartir sans rien demander à personne. Dur la vie hein ? Bah moi je kiff ça ! J’ai plus besoin de faire des adieux à qui que ce soit, j’ai de comptes à rendre à personne, personne vient m’faire chier en disant que je dois remplir des missions ou quoi que ce soit. Je vis ma vie peinard, personne ne vient me les casser et c’est très bien comme ça.

Après une pause bien méritée durant laquelle je me suis amusé à fracasser quelques rochers dans les montagnes pour ne pas perdre la forme, je vois que mon chemin commençait à devenir de moins en moins nuageux et qu’un petit sentier en pente descendante s’offre à moi. Sans hésiter, je prends le chemin du sentier en me disant que je vais bien finir par atterrir quelque part. En fait non, je me retrouve nez à nez avec un pont de cordes et de bois. Décidément, c’est mon jour de chance. Ce pont est sur le point de rendre l’âme que même un chat serait capable de le faire tomber. Bref, pas le choix, faut passer de l’autre côté. Tout doucement mais surement, je fais les premiers pas sur ce vieux pont et je vois qu’il tient encore bien. Sans m’en rendre compte, je suis à l’abri des nuages, je peux enfin voir le paysage. Sous mes pieds, une belle et grande rivière, un vue imprenable et magnifique. J’adore ce genre de chose et je reste donc planté en plein milieu du pont durant les minutes qui suivent à observer ce somptueux paysage.

Quand soudain, j’entends des bruits venir au loin, je ne sais pas ce que c’est. Un animal ? Enfin une personne dans ce trou perdu ? Va savoir ... Une personne approche, je la vois du coin de l’œil et je fais semblant de rien. Un type qui a les mêmes cheveux que moi, une putain d’épée et un long manteau rouge. Et ben, j’peux dire que j’en ai de la chance ! Le type aux cheveux argentés passe dans mon dos et me dit :

    C’est un bon endroit pour sauter si vous souhaitez en finir. Mais je vous conseille le pont du col-gris, à deux kilomètres au nord. Les rochers y sont bien plus escarpés et vous ne risquez pas de vous en tirer.


Comment est-ce qu’il peut penser que j’ai l’intention de me suicider ? Il est fou lui ou quoi ? Et d’où est-ce qu’il sort ce mec ? C’est quoi le problème dans ce pays à la con ? Et le pire c’est qu’il continue son chemin et faisant semblant de rien ! J’vais pas le laisser s’barrer comme ça, je dois lui répondre à c’mec.

    Hey le type au manteau rouge ! T’as vraiment pensé que j’allais me suicider ? J’admirais juste le paysage. Au fait, tu sors d’où mec ? Tu vis dans ce trou perdu ? Tant que j’y suis, t’saurais pas me dire où je suis ... Ca fait 3 jours que je marche dans des montagnes, ça commence à me saouler un peu là.


Je regarde le type s’en aller de l’autre côté du pont en attendant une réponse de sa part ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 108

Message(#) Sujet: Re: Le but d’une vie, ça vous dit quelque chose ? (Pv; Ukeîru Genzö) Lun 26 Déc 2011 - 3:17

Honnêtement, c’est quoi le but de la manœuvre ? Le bon dieu a décidé de lui en mettre plein les mirettes pour lui rappeler à quel point sa vie est minable hors de la ferme de sa « famille » ? J’entends par là sa vraie famille à ses yeux, celle grâce à laquelle son cœur continuait de battre pour ce monde et ses débilités toutes aussi profondes les unes que les autres. Là, vous le sentez venir le changement de ton ? Et bien sachez que vous n’avez encore rien vu ! Car se foutre en pétard était une seconde nature chez Sagi. Oui m’dame aussi vrai que je vous le dis, et vous allez d’ailleurs en avoir la preuve dans quelques instants.
L’homme au manteau rouge s’arrêta une fois le pont traversa, laissant l’autre gus aux cheveux en brosse caquer dans le vide.

Enfin pas autant dans le vide qu’il l’aurait voulu, car en laissant traîner ses oreilles derrière lui, Sagi entendit derrière le mugissement du vent des mots qui allaient être regrettés. Oooh oui, va-t-il les regretter ? Mais oui mon p’tit ! C’eut été si simple de dégainer et de trancher les liens du pont de corde pour faire tomber l’autre andouille dans la rivière. Mais ce faisant, il n’aurait plus eut lui-même de pont pour rejoindre son chez soi. Et quitte à faire le dos rond pour sauvegarder cela, il allait faire une exception à sa nature ambivalente. Une fois n’était pas coutume, comme on disait. Sagi se retourna et de profil par rapport à l’inconnu, le détailla par-dessus son épaule. Un pansement sur le nez ; des cheveux qui, maintenant qu’un nuage passait au-dessus d’eux, se révélaient blancs et argentés et non pas blonds comme il l’avait cru au premier abord ; et des bandages autour des mains s’agitant tout autant que les lèvres de son propriétaire.

Mais bon sang, quel genre de touristes viennent se paumer ici en ce moment ? Ce n’est pourtant pas la saison. Sagi se racla la gorge et posa une main sur l’un des pilonnes du pont de corde.
    C’est quoi le plan ? Vous essayez les déguisements d’Haloween en retard là. Vous avez plus de trois jours à rattraper. Mais vous avez de la chance, grinça-t-il des dents en descendant sa main sur la corde qu’il se mit à serrer assez fort de son poing. Je vais en direction de la prochaine ville. Donc si vous voulez arrêter de déambuler comme un péquin, vous devriez me suivre, acheva-t-il en serrant tellement fort la corde du pont que celle-ci se mit à légèrement trembler, et le reste du pont avec !
Après c’est lui qui voit hein, moi pour ce que j’en dis… Mais quelque chose disait à Sagi que la brebis égarée allait suivre son berger, pas vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 257
Rang : Perdu quelque part ..

Message(#) Sujet: Re: Le but d’une vie, ça vous dit quelque chose ? (Pv; Ukeîru Genzö) Lun 26 Déc 2011 - 17:13

En le regardant de plus près, ce type a vraiment l’allure d’un ninja. Le seul bémol, c’est qu’il n’y aucun signe qui me montre réellement qu’il en est un, pas un bandeau. Le seul indice que j’ai, c’est son épée qu’il a l’air de porter fièrement et ce détail ne trompe pas, c’est un putain d’ninja. Le pire c’est qu’elle est tellement lourde que j’ai l’impression qu’il a du mal à la porter. J’aurai bien voulu lui demander de la porter à sa place pour faire bonne impression mais j’me suis dit qu’il fallait pas le chercher sinon j’allais pas pouvoir me barrer de coin perdu. Et comme je ne sais pas comment va réagir ce mec, je préfère garder la petite plaisanterie du jour pour plus tard.

Bref, je le vois tourner la tête, se mettre de profil par rapport à moi. Je peux dire qu’il a vraiment une tête bizarre ... Autant il a les mêmes cheveux que moi, autant il a une sale tronche. Je le dévisage pendant quelques secondes, je remarque un détail qui me surprend. Son œil ... il est teinté de rouge, chose qui, en général, n’existe pas ou est très rare. Enfin, plus rien ne m’étonne à partir d’aujourd’hui vu les choses qu’il se passe en c’moment et les choses bizarres qu’il y a dans cet endroit. Dans quel merdier je me suis encore foutu ? Bordel ! C’pas possible, ce genre de choses n’arrivent qu’à moi. Je suis au beau milieu de nulle part, y a blindé de nuages, des montagnes à la con, un pont vieux de 50 ans, moi en plein milieu de ce pont et un type aussi louche que cet endroit qui a un œil rouge et une épée. Qu’est-ce que je suis censé faire ? Faire la causette avec lui ? Non, pas un bon plan mais trop tard, je lui avais posé plusieurs questions. Certes, j’y suis allé franchement pour qu’il comprenne directement ce que je veux qu’il me dise mais on ne sait jamais !

En se retournant à moitié, il me répondit quelque chose. Et à ce que j’ai pu voir, il m’avait l’air d’être un petit comique. J’sais pas où le problème chez lui ... Deux minutes plus tôt il pense que je vais me suicider alors que je regarde la rivière en contrebas et là il me sort que je suis déguisé pour Halloween. Ce mec est effectivement bizarre, j’peux pas le définir autrement. En me répondant, il tenait une corde du pont dans sa main qu’il commença à serrer de plus en plus et là j’me dis que ça ne sentait pas bon du tout. Ensuite, il me dit qu’il se rend au prochain village et là j’me sens enfin rassuré de savoir que quelqu’un allait enfin pouvoir me dire où je suis. Mais pas tout à fait ... le mec j’sais pas ce qu’il lui arrive, il commence à secouer le pont comme un taré ! Il est pas bien ce type ma parole !

    Bordel ! C’est quoi ton problème ? Déjà que tu m’parais bizarre et que tu t’fais passer pour un comique, voilà que t’essayes de me tuer ? Putain ..

Le pont ne va pas tarder à s’écrouler et j’suis en plein milieu de celui-ci. Bon bah j’suis bien obligé de me bouger les fesses si j’veux pas crever dans un endroit pareil tout en sachant qu’un malade veut m’aider en plus ! J’effectue une technique que j’apprécie particulièrement, le Shunshin. Comme ça, il sera surpris, je lui en mettrai plein la vue et il arrêtera de me prendre pour un bon à rien. Résultat : Je me retrouve face à face avec lui, il ne m’a pas encore remarqué, surpris par mon déplacement rapide.

    Hey le fou à l’œil rouge, j’suis juste devant toi hein, dis-je en rigolant et en me grattant le derrière de la tête comme si de rien n’était. C’pas aujourd’hui que j’ai l’intention de mourir mon gars ... Donc tu te rends dans la prochaine ville ? Dans ce cas j’te suis mais j’aimerais quand même que tu me dises où je suis ..

Je me retrouve à suivre un malade avec un œil rouge qui pète des cases tout seul et qui a essayé de me tuer en secouant un vieux pont tout pourri. Mais où est-ce que je suis tombé ? ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 108

Message(#) Sujet: Re: Le but d’une vie, ça vous dit quelque chose ? (Pv; Ukeîru Genzö) Mar 27 Déc 2011 - 13:37

Ce n’était ni son intuition, ni quoique ce soit de personnel qui apprit à Sagi que cet inconnu avait des capacités de Ninja. Celui-ci effectua simplement un déplacement instantané lorsque le vieux pont se mit à trembler sous l’impulsion de la vibration du héron. Cela fit d’ailleurs beaucoup rire l’hurluberlu apparemment. Sagi de son côté se prit simplement à sourire : il n’avait rien contre ce type, et le fait qu’il soit un Shinobi sans signes distinctifs n’était pas une raison valable pour lui mettre sur la gueule. Reconnaissait à la vie de lui avoir fait le don d’un peu plus de sagesse qu’auparavant, le Shinobi de Kumogakure fit un pas de côté et avança de quelques pas en évitant le boxeur du dimanche.
    Vous êtes dans les montagnes de Kaminari no Kuni, ça parait évident pourtant vu l’ambiance non ?
C’était clair que niveau ambiance, il était difficile de faire plus pourri que ça ! Avec tous ces nuages, ces montagnes escarpées, et ces précipices bien trop dangereux. Sagi repensa à son court séjour à Hi no Kuni, et leur envia leur climat plus clément et surtout leur terre bien plate sur laquelle on ne risquait pas la mort dès que l’on mettait le nez dehors.
Quoiqu’il en soit, il s’était quasi engagé à conduire l’andouille de l’heure à la prochaine ville. Bon, honnêtement il n’allait pas lui-même en ville mais il passerait à côté et donc, pourrait alors larguer le paumé sur place. Sagi était curieux de savoir ce qu’un type comme lui faisait au milieu de nulle part d’ailleurs. Mais il avait une chose à clarifier avant de poser d’autres questions ou même de reprendre la route en compagnie de ce mec.
    Avant de tailler la route, une précision : appelez-moi encore une fois autrement que par mon nom et vous allez retrouver votre chemin seul ok ? La tête penchée de côté, lorgnant sur le voyageur avec son œil rouge, il avait l’air de tout, sauf de quelqu’un de bien sympathique et cela ne rendait que plus véridique ce qu’il venait de dire. Je m’appelle Sagi. Et vous le Ninja ?
Sagi annonçait la couleur. Ce type n’avait rien fait pour se cacher à ses yeux d’être un Shinobi. Certes on pouvait apprendre certaines techniques de Chakra sans être un Ninja mais bien souvent, l’un n’allait pas sans l’autre. Pas que cela le dérange de faire un bout de chemin avec un autre Ninja non, mais s’il s’agissait d’un ennemi, il aurait l’air bien malin en rentrant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 257
Rang : Perdu quelque part ..

Message(#) Sujet: Re: Le but d’une vie, ça vous dit quelque chose ? (Pv; Ukeîru Genzö) Mar 27 Déc 2011 - 15:49

Me voilà face à face avec ce mec, il me fixe, je le fixe tout en rigolant. Bizarre comme ambiance, mais ici tout l’est donc on s’en fou un peu. Il continue de me dévisager comme s’il allait me buter, j’me dis qu’il va passer à l’action mais en fait pas du tout. Il continue sa route tout en m’évitant ! Il se fout de ma gueule ou quoi ? ‘Tain, il me prend toujours pour un bon à rien ce mec ou je rêve ? Tout en continuant sa route, il me dit que nous étions dans les montagnes de Kaminari no Kuni. Le pire c’est qu’il pensait que c’était évident pour moi vu l’endroit. Ben merci, j’ai marché pendant 3 jours dans ces montagnes nuageuses à la con et il ose encore penser que je ne l’avais pas remarqué ? Ca sent le foutage de gueule à plein nez ça. Mais ce qui m’intrigue le plus chez ce mec, c’est qu’il me vouvoie .. Ca m’est rarement arrivé qu’on me parle de cette manière là mais je suppose que c’est une marque de respect envers moi. C’pas plus mal en même temps, y aura pas de soucis lors de notre petite balade ! Du moins je l’espère, j’sais pas comment ce fou peut réagir ...

J'me dis qu’on allait pouvoir commencer cette petite « excursion » directement et qu’il allait pouvoir me sortir de ce trou perdu le plus vite possible, mais non ... Il s’arrête net et me dit qu’il veut mettre les choses au clair. Mais il ne me l’a pas dit simplement, tout calmement et d’un air neutre. Non non, il me l’a dit en se penchant vers moi tout en me fixant avec son œil rouge ... Là j’ai vraiment cru qu’il allait de nouveau péter un câble ce fou ! C’était F.L.I.P.P.A.N.T.
Au final rien de bien méchant, il me donna son prénom, il s’appelle Sagi. Drôle de façon de s’habiller, drôle de veste rouge, drôle d’épée, drôle de tête, drôle d’œil et pour terminer drôle de prénom. Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? Tout est bizarre chez lui. Bref, je me dois de lui répondre au risque de le voir s’énerver une nouvelle fois.

    Enchanté Sagi ! Moi c’est Genzö, je vois que t'as un bon sens de déduction ! Et toi, t’es un ninja j'suppose ? C’est la question que j'me pose depuis un petit moment !

Présentations faites ! Voilà, j’attends que le mec à l’œil rouge me conduise à ce prochain village comme il me l’a dit. Espérons juste que ce n’est pas un piège qu’il me tende ou une embuscade ... J’espère aussi qu’il n’a pas remarqué que j’étais un « intrus » dans le pays et qu’il n’a pas remarqué que je n’appartenais à aucun village respectif au risque de mettre ma propre vie en danger. Qui sait, il pourrait péter un plomb et se lancer à me poursuite hein ...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 108

Message(#) Sujet: Re: Le but d’une vie, ça vous dit quelque chose ? (Pv; Ukeîru Genzö) Mar 27 Déc 2011 - 16:32

Finalement, l’inconnu avait un nom autre que « abruti » comme pensait le rebaptiser Sagi. Genzö. Genzö quoi ? Aucune idée. Surement ne donnait-il pas son nom car Sagi n’avait pas donné le sien. Mais s’il avait cité le nom de Kadoria, qui sait les réactions que cela aurait pu provoquer ? Croiser quelqu’un de la famille de Raïkage pouvait donner des idées bien particulières ! Et Sagi n’avait définitivement pas envie de se battre. Mais cependant, pourquoi avoir malgré tout consenti à se laisser suivre par ce bon-à-rien ? Parce qu’il ne souhaitait pas voir celui-ci traverser le pont dans le mauvais sens et remonter la route, puis un éventuel petit chemin forestier jusqu’à une ferme dont Sagi ne voulait qu’un Ninja ne s’approche jamais.
En tout cas, maintenant que les présentations étaient faites, et contrairement à ce bonhomme mal élevé, Sagi allait pouvoir se permettre de le tutoyer. Balancer des fions à la tête des gens en les vouvoyant, c’était amusant cinq minutes, pas plus.
    Enchanté. Qu’est-ce qui te fais dire que je suis un Ninja Genzö ? J’en ai pas vraiment la dégaine. Toi non-plus du reste, mais t’en as les capacités.
Le chemin longeant la falaise ne permettait pas de se tenir l’un à côté de l’autre mais la momie sur pattes le suivait de près, à deux pas derrière lui.
En tout cas, en fouillant dans sa mémoire, Sagi ne voyait aucune trace d’un Genzö quelque chose, aussi celui-ci ne devait pas être au rang de ses ennemis ou de ses alliés d’antan. Restait malgré tout à savoir ce qu’un Ninja faisait dans les environs. Comme il ne portait pas de bandeau -mais Sagi non-plus du reste-, difficile de savoir d’où il venait. Il lui jeta un coup d’œil par-dessus l’épaule : alors il allait lui demander, tout simplement.
    Si t’es pas de la région, tu viens d’où Genzö ?
Les dés étaient jetés. Quest-ce que pouvait faire le Kumojin de toute façon ? Il ne faisait pas parti de l’unité de torture ou d’interrogatoire du village lui ! Il refusait d’ailleurs catégoriquement de toucher à ces choses-là. Il n’était pas payé pour faire ça à ses adversaires. Les tuer était déjà bien suffisant et quand il le pouvait, il préférait arracher des informations par des baffes plutôt que par ces pratiques inhumaines. Coup de chance pour le Genzö hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 257
Rang : Perdu quelque part ..

Message(#) Sujet: Re: Le but d’une vie, ça vous dit quelque chose ? (Pv; Ukeîru Genzö) Mer 28 Déc 2011 - 14:26

Nous marchions côté à côté depuis quelques minutes, sans un mot. Pour ne pas changer, je marchais tranquillement, au ralenti, mains en poche en shootant dans quelques cailloux qui se trouvaient au sol. Lui, il avait l’air pressé, allez savoir pourquoi ... J’attendais avec impatience qu’il réponde à ma question car je voulais vraiment savoir si ce mec était un ninja ou pas. Mais j’en étais quasiment sûr, il possédait tous les « signes » qui font qu’il peut être un ninja. Il ne lui manquait plus que le bandeau. J’espérais de tout cœur qu’il ne me réponde pas en m’donnant un de ces surnoms débiles qu’on donne aux gens. Quoi que .. en y repensant, j’ai fait pareil en lui donnant plusieurs surnoms du genre « type à l’œil rouge » ainsi que tous ceux que je ne lui ai pas dévoilé. Encore heureux que je les ai gardé pour moi, qui sait ce qu’il aurait pu s’passer. Peu après que je lui ai révélé mon prénom, il arrêta immédiatement de me vouvoyer et commença à me tutoyer lorsqu’il me répondit. À nouveau, une réaction bizarre de l’homme au manteau rouge !

Il me demanda ce qui me faisait penser qu’il était un ninja .. Et ben il est gonflé c’mec, il me prend encore pour un abruti, j’y crois pas ! Il osa me dire qu’il n’en avait pas la dégaine. Depuis quand un mec normal possède un œil rouge, se balade avec une longue veste rouge et une grosse épée sur son dos ? Personnellement, j’en connais pas.

    Ce qui me fait dire que t’es un ninja ? T’en as toute la dégaine mon gars ! Tu connais beaucoup de personnes normales qui s’baladent avec une épée pareille ? J’pense pas, tu dois m’cacher des choses !

Nous arrivions dans un petit chemin, le long d’une falaise où il n’y avait plus place pour marcher côte à côte. Résultat ; je me retrouvais derrière lui à le suivre. J’en avais marre de marcher à son rythme de pressé donc j’allais au ralenti. J’m’en foutais qu’il soit pas content, ça m’faisais chier ces montagnes de merde. Je m’demandais toujours d’où il venait parce qu’y avait quedal là où j’me dirigeais avant de tomber sur lui. Tout d’un coup, il tourna sa tête par-dessus son épaule et j’me suis dit qu’il allait m’engueuler et me dire d’marcher plus vite. Mais non ... il me posa la question que je redoutais le plus : D’où est-ce que je viens ? Et ben merde, c’était LA question qu’il fallait pas qu’il me pose et il le fait. Quelle enflure ce mec, j’te jure. Pas le choix, j’étais dans l’obligation de lui répondre sans pour autant m’attirer des ennuis.

    Euh ... pour tout te dire, j’me souviens pas vraiment de quel village j’viens. J’erre depuis plusieurs années déjà, sans but précis, dis-je avec un air un peu honteux voire gêné.

Voilà, soit il réagit comme il l’a fait plus tôt c'est-à-dire qu’il va péter un plomb et me vouloir m’tuer. Ou bien il réagit d’une façon normale, comprend mon cas et m’fait pas chier avec ça. Tout ce que j’peux dire, c’est que j’avais la flemme de m’battre et d’m’attirer des ennuis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 108

Message(#) Sujet: Re: Le but d’une vie, ça vous dit quelque chose ? (Pv; Ukeîru Genzö) Mer 28 Déc 2011 - 17:45

Des choses à cacher ? Lui ? Noooon pas du tout ! Qu’est-ce qui pouvait bien faire croire ce brave garçon que le bon Sagi avait des secrets inavouables comme par exemple, celui d’être un Ninja du village caché des nuages ? Non vraiment je ne vois pas.
Heureusement que le garçon à la chevelure blanche garda ceci pour lui, car la situation aurait pu très vite dégénérer dans le cas contraire. Cependant, il était ici chez lui et en cas de combat, l’épéiste aurait eu l’avantage de connaître le terrain. Un terrain accidenté où il était si facile de faire une mauvaise chute lorsque l’on se retrouvait d’un coup très, très, très lourd. Quoiqu’il en soit Sagi garda ses pensées pour lui et ne répondit pas à Genzö, se contentant de continuer de marcher le long du chemin de la falaise.

D’un autre côté, il pouvait aussi faire une grossière erreur en envoyant par le fond cet inconnu sans nom qui pouvait se révéler un personnage important ! Difficile de dire à qui il avait affaire mais ce qui le réconfortait, c’était que les mêmes questions tournicotaient dans l’esprit du voyageur. Sagi s’amusait bien, en fin de compte, à agir bizarrement et avec ambiguïté avec lui. Mais avec sa dernière question, on ne jouait plus : Genzö lui donna la réponse à laquelle il s’attendait un peu. Dire qu’il ne savait pas d’où il venait, Sagi n’y croyait absolument pas.
Il aurait pu se retourner, dégainer son épée, et l’estourbir sans broncher ! Mais alors il aurait ôté une vie hors du cadre de son travail et cela il ne s’y résoudrait tout simplement pas. Il n’avait pas envie de replonger dans les abysses du passé par un meurtre sommaire.
    C’est triste, répondit-il simplement à Genzö lorsqu’il eut terminé de parler.
Une autre façon de dire « Je sais que tu me racontes des cracks, mais je fais pareil depuis une heure alors je te ferais pas plus chié avec ça ». Autant dire qu’après ça la conversation était au point mort. Ils sortirent du sentier de la falaise et remontèrent finalement le long de celle-ci sur une pente douce qui les conduisit sur une plaine. De là, ils dominaient une grande partie de la région composée d’à peu près tout ce qu’ils avaient pu voir pendant cette petite marche. Le sentier se divisait en trois routes : une vers le nord, une vers l’est et une vers le sud.
    Il est temps de se séparer : la prochaine ville est par là, dit-il en désignant le chemin de l’ouest. Où je me rends je ne crois pas que tu puisses me suivre, Shinobi-sans-village.
Tranquillement, Sagi ouvrit son manteau et attrapa quelque chose qui y était accroché. D’un geste vif, il noua autour de son cou un bandeau dont l’emblème était le kanji des nuages. Arborant maintenant le signe distinctif d’un Shinobi d’un village caché, l’homme au manteau rouge pencha la tête de côté en souriant au voyageur et lui lança quelques dernières paroles avant de tourner les talons et de partir.
    J’espère que la prochaine fois tu sauras où tu te diriges, et que ce ne sera pas dans la mauvaise direction.
Une expression peut être un peu trop imagé dont son interlocuteur ne saisirait pas le sens caché. Sur quoi, Sagi salua d’un mouvement de tête Genzö et reprit sa route, seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 257
Rang : Perdu quelque part ..

Message(#) Sujet: Re: Le but d’une vie, ça vous dit quelque chose ? (Pv; Ukeîru Genzö) Jeu 29 Déc 2011 - 2:07

À vrai dire, j’étais dans une mauvaise posture. La question que je redoutais le plus venait de tomber, je me suis senti obligé de répondre honnêtement pour ne pas m’attirer des ennuis dans ce bled à la con. Je m’attendais donc au pire venant d’la part de ce fou furieux à l’œil rouge. En même temps, comment j’pourrais pas lui en vouloir à ce mec puisqu’il ne répond pas à mes questions. J’ai beau lui dire qu’il a toute la dégaine d’un putain d’ninja et ben il m’répond pas. Bordel quoi, c’est si dur que ça que de m’avouer qu’il est un ninja de ce pays ? Non, monsieur a décidé de rester muet durant une bonne partie du trajet donc j’ai décidé de marcher lentement tout le long du trajet pour bien l’faire chier histoire de lui faire comprendre que ça me saoule.

Vous savez tout ce qu’il a trouvé à me répondre lorsque je lui ai dit la vérité à mon sujet ? Un simple : « c’est triste ». En gros, il se fout de ma gueule et s’en fou complètement .. Je vous jure ce mec, je lui encastrerai bien la tête dans le mur si je pouvais mais j’étais pas là pour m’battre et j’en avais pas vraiment envie parce qu’au fond, il m’faisait marrer. Maintenant que j’y repense, peut-être qu’il pense que je lui mens et que je raconte des mensonges pour éviter le sujet mais bon, il a l’air de s’en foutre complètement ce Sagi. D’ailleurs, je ne sais toujours pas son nom et j’pense que c’est mieux comme ça.

Après cette superbe intervention de la part du très cher Sagi, il n’y eut plus le moindre échange de mots durant un bon moment. Nous avons remonté tout un sentier pendant je n’sais combien de temps, pour enfin en sortir. Putain d’sentier de la falaise quoi ! Mais le pire, c’est que c’était pas fini ... Non non, il y avait encore une pente « douce » comme la plupart dise. Moi j’trouvais pas que c’était une pente « douce », elle est chiante à mort et ça monte non stop, bref c’est saoulant quoi ! Heureusement, elle n’a pas duré trop longtemps et on s’est retrouvé sur une plaine. Nous avions une superbe vue d’ensemble que j’ai admiré durant quelques secondes, tout émerveillé. Finalement ce coin perdu était pas si moche, suffit de trouver les bons chemins et on peut voir de belles choses !

Arrivé au sommet, je vois Sagi à l’œil rouge s’arrêter. J’arrive un peu en retard parce que j’marchais encore au ralenti et je vois que le sentier se divisait en 3 routes. J’allais justement poser la question pour savoir quel chemin on devait prendre mais il prit la parole le premier. Il me dit clairement que c’était le moment de se séparer et que le chemin que je devais prendre était celui vers l’Ouest. Lui allait emprunter un autre chemin. C’est alors qu’il sortait de sa longue veste rouge un objet. Quel était-il ? Son bandeau ! Enfin, j’avais la réponse à ma question ! J’sais pas c’qu’il lui est passé par la tête mais avait-il tant que ça la flemme de me dire qu’il était un ninja, qui plus est, du village de Kumo. C’est alors que fièrement, bandeau sur le front, il tourna la tête vers moi et me fit un signe de la tête en me disant qu’il espère que la prochaine fois je ne me perdrai pas à nouveau et que je choisirai la bonne direction ... Sacré mec à l’œil rouge, il est marrant l’air de rien. C’est alors qu’il prit un chemin et qu’il me fit un signe de la tête en s’en allant seul. Avant qu’il ne parte sans m’attendre, j’me suis senti obligé de lui dire au revoir parce que sans lui, j’serai surement encore complètement perdu dans ces montagnes de nuages !

    Sagi à l’œil rouge, grand merci à toi et bonne route !

Voilà, grâce à ce mec j’ai pu retrouver le chemin qui me conduirait peut-être quelque part ... ou pas. Mais bon, c’était pas si mal ce p’tit moment passé avec ce fou à l’œil et au manteau rouge, il était bien sympa l’air de rien ! Me revoilà parti vers ce chemin Ouest, sans savoir ce qui m’attend, une nouvelle fois seul ...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le but d’une vie, ça vous dit quelque chose ? (Pv; Ukeîru Genzö)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-