AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 [Mission de rang C] Allez, vas chercher Taku !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Messages : 110
Rang : Ici

Message(#) Sujet: [Mission de rang C] Allez, vas chercher Taku ! Lun 26 Déc 2011 - 6:23

- Une missive pour vous m’sieur !

Un facteur ninja se tenait devant Taku. Il était venu le trouver dans son magasin afin de lui donner une lettre, chose déjà exceptionnel en soi car Taku n’en recevait quasiment jamais habituellement. Mais celle-ci n’était pas ordinaire, elle venait directement de « là-haut ». Une lettre officielle donc, frappée aux armoiries de Kiri. Qu’est-ce que cela pouvait bien signifier ??

- Une lettre officielle ?

Il remercia le messager qui s’inclina solennellement et disparu en un instant. Il rentra dans son magasin et s’assis, posant la lettre sur la table. Ce genre de message administratif ne lui disait rien qui vaille, mais de toute façon la fixer du regard ne lui feras pas révéler son mystère. Il l’ouvrit donc d’un geste et entreprit la lecture du message.

« Taku, nos informateurs nous ont révélé l’emplacement d’une arme légendaire sur les terres du pays du feu. Il s’agit de l’épée Fraternité de Tidus. Celle-ci d’une magnifique couleur bleu, possède de très grands pouvoir que nous voulons faire notre. Nous doutons que Konoha soit au courant même de son existence mais soyez quand même prudent et évitez d’ébruiter l’affaire. Les infos indiquent que des traces de sa présence auraient été retrouvées au nord-ouest du pays, non loin des montagnes. Vous avez été choisis car vos talents de commercial seront mis à profit dans cette mission afin de pouvoir la retrouver dans les plus brefs délais. De plus votre capacité de sabreur vous place dans une connaissance des épées plus élevé qu’un simple ninja. Enfin, vous n’êtes pas connu du village du feu, ce qui vous procure encore un avantage non-négligeable.
Bonne chance, le village de Kiri compte sur vous.
»


Taku lut et relut la lettre de bout-en-bout. Ainsi, ils s’étaient mis d’accord ? Kiri et ses hautes instances avaient décidés de faire appel à lui ? Une telle mission ne se refusait pas, mais le contrecoup résidait dans le fait qu’il devrait subir d’autres mission dans le futurs, il en était parfaitement conscient.

- Ils ont bien choisis leur sujet, évidemment. Demander à un sabreur de retrouver une épée légendaire, c’est comme demandé à un Akimichi s’il a faim, ça coule de source !

Taku froissa finalement la lettre. Kiri avait besoin de lui ? Très bien. Après tout, il leur avait dit lui-même qu’il était à leur disposition en tant que Genin. Son passé de soldat ninja n’était pas un secret pour ses supérieurs. Il prit ses affaires et ferma son magasin. Sachant qu’il allait s’absenter pour un petit moment, il laissa un mot à l’intention de ses potentiels clients.

Citation :
Je suis parti pour un petit moment pour raison amoureuse, si vous aviez besoin de moi merci de glisser un mot dans la boite prévu à cet effet ! Le propriétaire.

Taku se dit que une fois revenu il fallait vraiment qu’il l’installe, cette fameuse boite.

Et il partit une nouvelle fois en direction du tunnel de Kiri. Il l’empruntait un peu trop souvent à son gout en ce moment, cela ne pouvait que piétiner sur sa tranquillité … Il entreprit donc son voyage en direction du pays du feu. Le trajet lui prit environ deux jours pour atteindre sa destination. Lorsqu’il mit pied sur cette terre, une pensée traversa son esprit, qu’il ne put s’empêcher de répéter à voix haute.

- Eh ben, me voilà en terre bien inhospitalière, c’est le moins que l’on puisse dire.

En effet, malgré la paix qui régnait entre les villages depuis la fin de la guerre, un petit incident diplomatique avait eu lieu entre Konoha et Kiri, ce qui créa quelques tensions entre les dirigeants. Il avait tout à fait le droit de parcourir ces terres, mais si quelqu’un venait à découvrir qu’il venait en mission sur ordre de Kiri, cela ne pourrais que renforcer le conflit et mettre la paix en danger.

Cela lui prit encore deux jours de marche pour atteindre la partie du pays du feu qui l’intéressait. Ce pays était vaste est la forêt était reine en ces lieux. Subsistant de petites choses et allant de maison en maison, il continuait de progresser et questionnant les gens qui l’hébergeais. Les informations recueillis jusqu’à maintenant n’était pas vraiment pertinente, mais après tout, ses commanditaires l’avaient prévenus que Konoha n’était surement pas encore au courant de l'existence de cette épée, rien d’étonnant à cela donc.

Les jours passèrent et Taku n’avait toujours pas recueillis d’informations tangible sur sa mission, mais il ne désespérait pas, ce n’était pas son genre et il savait bien que la chance finirait tôt ou tard par lui sourire.
Un soir, il avait été accueilli par un vieux fermier à la retraite et sa femme. Passant à table pour diner, leur fils qui s’était apparemment absenté quelques temps rentra le soir même à la maison.


- Ichimasu, tu es rentré ! S’exclama sa mère en se levant brusquement de table, repoussant ainsi violemment sa chaise.

- Bonsoir maman, papa, annonça le jeune homme d’un air soulagé.

Taku n’aperçut pas immédiatement le nouvel arrivant, coincé en sandwich au milieu de ses parents. Quand ceux-ci décidèrent enfin de le laisser un peu respirer, il aperçut alors avec une certaine surprise un bandeau frontal gravé d’une feuille, il s’agissait d’un ninja de Konoha. Statiquement, il était quasiment impossible que celui-ci reconnaissent Taku, et celui-ci avait eu la bonne idée de ne pas pas encore posé trop de questions à ses hôtes, mais il y avait quand même une élévation du risque de se faire prendre. Il faignit pourtant l’étonnement et lui tendit une franche poignée de main.

- Enchanté, je m’appelle Hyoga Bee !

Il avait décidé d’utiliser un nom de couverture pour plus de prudence, et il se demandait encore d’où il sortait ce nom. Il ne rappelait pas à sa connaissance avoir connu quelqu’un qui s’appelait ainsi …

- Enchanté Bee, je m’appelle Kaku Ichimasu. Qu’est-ce qui vous emmène chez nous ?

- Eh bien je suis marchand et j’ai été attaqué par une bande de pillard. Mon matériel ayant été volé, je suis obligé de rentrer à pied par mes propres moyens chez moi et de subsister grâce à la gentillesse de gens comme vos parents.

- Je vois. Je suis désolé par ce qui vous arrive, ces bandits sont un vrai fléau ! J’espère que vous vous remettrez vite de cette perte ! En attendant, vous êtes le bienvenu chez nous !

- C’est vraiment gentil de votre part, répondit Taku.

La mère partit chercher un autre couvert et ils se remirent tous à table. La famille qui l’hébergeait était d’humeur joviale et les retrouvailles, qui semblait être assez rare, se firent dans la joie.
Le repas se passa bien et c’est au moment du dessert, que quelque chose de surprenant se produisit. Alors que Taku observait attentivement le ninja, il parla des nombreuses missions qu’il avait dû effectuer pour le compte de Konoha et le regard de ses parents ne reflétait que de la fierté. Et une en particulier lui titilla l’oreille.


- C’est comme cette histoire d’épée là. Il parait qu’il y aurait non loin des montagnes une épée qui renfermerait des pouvoirs incroyable … enfin bon je tiens cette information d’une source peu fiable et elle n’a pas encore été confirmé, je devrais peut-être en parler à mon senseï pour voir ce qu’il en pense non ? Bah ! de tout façon connaissant mon co-équipier il a déjà dû en informer le village.

Taku n’en revenait pas. Quelle aubaine !! Il n’aurait pu tomber mieux ce petit ninja ! Mais une certaine amertume ralentit son enthousiasme, il avait mis bien trop de temps. L’informateur de Kiri n’avait apparemment pas pus réussir à tenir sa langue et l’information commençait maintenant à s’ébruiter. Taku avait désormais le temps contre lui, dans combien de jours Konoha décidera de vérifier de plus près cette information ? Faignant la curiosité, il prit la parole :

- Une épée à grand pouvoir dites-vous ? Intéressant, je suis sûr qu’elle ne ferait pas tache dans une de mes vitrines !

- Ah je reconnais bien là la fibre marchande qui semble vous caractériser ! En effet une telle épée semble vraiment somptueuse, j’ai toujours moi-même été beaucoup attiré par les épées, mais je ne vais pas gâcher votre repas avec mes histoires …

Taku esquissa l’ombre d’un sourire, le déranger avec ses histoires ?? Pas le moins du monde enfin …

- Non je vous en prie, cette histoire me semble bien curieuse, continuez !

- Malheureusement, je n’en sais pas plus que ce que je vous ai dit. Il semblerait qu’elle se trouve non loin des montagnes, et qu’elle soit d’une couleur bleu intense. Ce sont les seules choses que je sache sur cette arme

Taku fut bien déçut de ne pas en apprendre d’avantage, mais après tout il n’allait pas non plus lui dire ou elle se trouvait … comment allait-il procéder ? Attendre que Konoha la trouve avant lui et la subtiliser ensuite ? Trop risqué. Et il ne pouvais pas non plus les attendre, les suivre et la prendre avant eux. Il n’avait donc plus qu’une seule option, il devait prendre tout le monde de vitesse et trouver l’épée avant eux, en espérant que ce soit aussi facile à dire qu’à faire.

Avant de s’endormir, notre marchand en mission repassa dans sa tête toutes les informations dont il avait connaissance en essayant au mieux de cibler ses recherches, mais « vers les montagnes », ça ne l’aidait pas énormément …











Dernière édition par Hachi Taku le Lun 26 Déc 2011 - 6:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 110
Rang : Ici

Message(#) Sujet: Re: [Mission de rang C] Allez, vas chercher Taku ! Lun 26 Déc 2011 - 6:54

Le lendemain matin, Taku s’oublia un peu et se leva plus tard que le reste de la maison. Après s’être habillé, il descendit les escaliers, et surprit malgré lui une conversation au milieu du salon. C’était le jeune ninja qui parlait avec son père d’une voix basse :

- … ne lui ait pas tout révélé évidemment, je ne vais pas divulguer des secrets de mission au premier inconnu qui passe …

Taku avait vraiment une chance phénoménale en ce moment, tout lui souriait dans l’optique da sa mission. Il se concentra un peu plus sur les dires du jeune homme.

- … semblerait être au pied de la montagne Koro. Une équipe à déjà été informé et va bientôt partir sur place.

- Tu vois le mal partout, vraiment. Et puis si une équipe vas être envoyé il n’y as vraiment pas lieu de s’inquiter !

- Tu as surement raison, toutes ces missions commencent à me monter à la tête.

- Ne t’en fait pas. Profite bien de ton séjour ici et repose-toi bien …

Taku remonta tranquillement l’escalier, et le redescendit cette fois-ci avec toute la discrétion d’un troupeau de pachydermes. Il fut agréablement reçu par les deux hommes et entama son petit déjeuner.
Il décida de se remettre en route en milieu de matinée. Il paya la petite famille pour son accueil chaleureux et dû insister un bon nombre de fois pour qu’ils finissent par l’accepter. Après tout, c’était peu cher payer pour des informations d’une telle importance ! Il se remit alors en route les bras chargés de victuailles offert par la famille qui l'avait accueillis, et avec cette fois un objectif, la montagne répondant au nom de Koro. Après s’être renseigné auprès de quelques fermiers, tous la décrièrent comme une montagne imposante en forme de cône et il ne pouvait apparemment « pas la louper ». Il sut alors quelle direction prendre et arriva en fin de journée à la fameuse montagne.
Maintenant qu’il y était, il était d’accord sur le fait qu’il ne pouvait pas la rater ! Montagne imposante encré dans une chaine rocheuse, elle surplombait toutes les autres. Il avait accomplis un grand pas dans la réalisation de sa quête, mais l’épée n’était pas encore trouvée, cela ne lui faisait pourtant pas vraiment peur. Si on l’avait repéré, c’était qu’elle ne devait pas être si dur que sa à trouver.


- Bon allez, on s’y met !

Il commença par regarder approximativement le bord de la montagne. Aucune ouverture, dans la paroi ni même une fissure assez grande pour y entré un homme, cette piste-là fût donc écarter par notre beau gosse en cape. Il leva un peu la tête et examina le flanc qui commençait à s’effriter avec le temps, rien non plus apparemment de ce côté. La nuit n’allait pas tarder à lui compliquer la tâche car le soleil commençait légèrement à décliner et la visibilité n’allait pas tarder à être complètement nulle. Il lui restait au mieux une heure avant de devoir remettre cette tâche à demain au risque de se faire doubler. Le doute commença à infiltrer l’esprit de Taku. Après tout, il était parti sur une information qui n’était même pas sûre ! Comme ça, sur un coup de tête comme à son habitude il était parti sans même se poser la question.
En continuant de longer la falaise, Taku continua un peu plus loin vers l’Est. Il marcha encore pendant une petite demi-heure et la moitié du soleil avait maintenant disparut à l’horizon. Il remarqua alors quelque chose qu’il ne pouvait pas apercevoir tout à l’heure de là où il était. Un ravin c’était formé là ou une autre montagne commençait, juxtaposant celle qui intéressait Taku. Il entra dans cette grande ouverture et il eut l’impression d’être pris au piège entre deux géants de pierre. Cette impression était renforcée par les ombres qui jouaient désormais avec les parois.


Soudain, un reflet bleu vint lui taper dans l’œil. Levant alors légèrement la tête et concentrant son regard sur ce point lumineux, il aperçut une forme bien étrange et filiforme. Etait-ce ce qu’il cherchait ? En tout cas il lui fallut bien cinq minutes pour retrouver l’intégralité de sa vue.

- Eh ben, ça brille vachement ce truc !

La seule façon de l’atteindre était apparemment l’escalade, il n’y avait pas d’autre choix de son point de vue. Pas le choix, elle n’allait pas être emballée par terre à son attention non plus. Il commença donc l’ascension de la falaise. Il n’avait pas beaucoup à grimper, mais le nombre infime de prises ralentis sa progression. Et justement, en parlant de progression, il manquait un mètre environ avant d’atteindre la saillie, et plus aucune prise ne se présentais à lui. A droite comme à gauche il était coincé. Il leva la tête et jugea la hauteur. Son bob menaçait de tomber, il devait faire vite. S’agrippant alors fermement à la pierre qu’il était en train de tenir, il se concentra et propulsa du chackra dans ses mains afin de se hisser et de se propulser sur la terrasse rocheuse, ce qu’il fit. Il atterrit accroupis, renfonça son bob sur sa tête et regarda alors l’objet lumineux.

C’était bien ce qu’il était venus chercher, l’épée Fraternité !
Spoiler:
 

Taku n’en revenait pas ! Il l’avait finalement trouvé cette fichue épée ! Tous ces efforts étaient enfin récompensés ! Devant lui se tenait une épée d’une lame magnifique de forme particulière et d’une couleur bleu étrange. Le manche quand à lui était entouré de bandages et était orné en son bout de crin rouge de cheval accroché à un anneau. La garde faisait penser à un dragon dont la lame sortait de sa bouche. La simple vue de cette épée récompensais largement Taku de tous ses efforts.

Etant légèrement enfoncé dans le sol, il la libera et la leva vers le ciel. Les reflets du soleil couchant sur la lame bleu azur offrait un spectacle d’une rare beauté.

- Quand même, comment on peut avoir l’idée de planquer une épée ici ??

Taku sauta de la falaise, glissa sur son flanc et put contrôler sa chute en sautant à la fois sur le flanc de la montagne qui lui faisait face et qui se rapprochait à mesure qu’il descendait et sur celui qu’il avait gravis. Il atterrit sans peine sur la terre ferme et entreprit de camoufler l’épée. Fouillant dans sa cape, il en sortit des bandages qu’il entreprit de dérouler autour de l’épée afin de la rendre méconnaissable. Mais même ainsi l’on devinait aisément qu’il s’agissait d’une arme. Regardant autour de lui, il vit par terre une espèce de fourche provenant d’un arbre. Collant alors sa trouvaille et l’épée, la forme finale couplée aux bandages ne ressemblait plus en rien à une arme.

- Parfait !

La nuit tombant, il décida de trouver un coin tranquille pour dormir. Il était hors de question qu’il demande l’hospitalité chez des gens avec pareil bagage sur lui. Avoisinant une espèce de petite cabane, il décida d’y passer la nuit. Il dormit très mal cette nuit-là. Il était aux aguets et craignait qu’on ne le trouve, lui et sa précieuse compagne. Personne cependant ne vint troubler son sommeil, et le lendemain à l’aube Taku était déjà repartit.

La traversé du pays du feu mit une petite semaine et Taku dû s’habituer à dormir dehors et à la dure. Voilà bien longtemps qu’il n’avait pas vécu pareil expérience et d’un côté il était plutôt content de renouer avec ses expériences passés. Rien d’extraordinaire ne se passa donc pendant le retour en direction de Kiri, jusqu’à ce qu’il arrive au village portuaire. Là, avant d’embarquer sur le bateau, on ne peut pas vraiment dire qu’il fut le plus discret du monde, se trimballant avec un paquetage plutôt voyant. Il entendit une femme de bonne famille dire à son ami, ou plutôt, à qui n’était pas sourd comme un pot :

- Oooh ! Tu n’es pas au courant pour l’histoire de l’épée chérie ??? Les ninjas de Konoha se sont fait doublés !

Heureusement peu de monde purent entendre la suite car le bateau émit un sifflement strident et se mit en branle.

- On dirait bien que la petite histoire m’a précédé. J’ai eus de la chance de ne pas les croiser ces fameux ninjas !

Le voyage en bateau se passa bien et Taku arriva au pays de l’eau en milieu d’après-midi, donc à Kiri en fin de journée. Une fois le tunnel passé et de retour au village, il se dirigea directement au palais du Mizukage, sans même s’arrêter chez lui. Cette semaine de restriction l’avait fortement affaibli, subsistant sur les dons que lui avaient faits les personnes qui l’avaient hébergé pendant l’aller de son périple. Arriver à la porte du palais, il se dirigea vers la seule pièce du palais qu’il connaissait, celle du recruteur. Celui-ci ne s’attendait pas à le voir arriver et fut surpris de sa visite.

- Que me vaux l’honneur de … ?

Taku s’arrêta devant son bureau, déballa son drôle de paquets et posa l’épée sur le bureau, sans pour autant la lâcher.

- Hachi Taku, genin de rang C ramène l’épée « Fraternité de Tidus » conformément à la mission qui m’a été envoyé.

- Mais enfin ce n’est pas ici que …

Il croisa le regard de Taku, celui-ci venait de sa farcir un voyage exténuant, en territoire en conflit avec le sien, et avait remplis toutes les conditions de sa mission. Tout ce qu’il souhaitait maintenant, c’était rentrer chez lui le plus rapidement possible.

- Oubliez. Ne vous en faites pas, je m’en occupe. Votre récompense vous seras envoyé très prochainement à votre domicile. Vous avez les compliments de votre village. Félicitation Taku.

Celui-ci hocha la tête. Avant de s’en aller, il regarda une dernière fois l’épée qu’il tenait encore dans sa main. Il avait eu le temps de l’admirer, la déballant chaque soir pour l’observer, mais il n’en était pourtant toujours pas lassé.

- Prenez-en soin.

Il lâcha l’arme, tourna les talons et s’en alla. Désormais la mission qu’il allait accomplir allait lui offrir la plus belle des récompenses, aller chez lui pour dormir dans un vrai lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Mission de rang C] Allez, vas chercher Taku !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-