N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Back to black [pv Eiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 895
Rang : S

Message(#) Sujet: Back to black [pv Eiko] Mar 27 Déc 2011 - 15:35

Je lève lentement les yeux vers l’enseigne qui me fait face, le bois taillé commence déjà à dater et le temps n’a pas hésité à faire son inéluctable travail en dégradant avec constance les lettres formant la phrase « Chez Akira ». Original pour un bar tient, mais puisque j’ai un bout de temps à tuer et que ce village est aussi ennuyant que Kumo je crois que c’est la meilleure option qui se pose à moi.
En entrant je subis l’embuscade d’une foule d’odeurs qui me montent au nez, me faisant reculer d’un pas. Hum quelle délicieuse odeur, celle du tabac, de l’alcool, de la transpiration et du renfermé toutes en une condensée. Pendant un moment j’hésite un instant à ressortir directement, mais trop tard déjà une dizaine de paire d’yeux s’est posée sur moi. Il est temps de garder la face et de prouver à tous ces individus testostéronnés qui je suis. Enfin je dis ça, mas je vois assise dans un coin une jeune fille toute vêtue de noir, une bouteille d’alcool à la main, il y a vraiment en ce bas monde de pauvres gens.
Je prends place au comptoir m’asseyant entre deux hommes qui louchent un peu sur mon décolleté, sans broncher j’appelle le Patron qui arrive aussi vite que si on l’avait appelé pour lui donner une somme mirobolante de Ryo :

-Que puis-je pour vous jeune demoiselle ?


-Un verre de ce que vous aurez de plus fort.


-Deux !


Une voix derrière moi s’incère dans la discussion, me retournant doucement comme peu étonnée de ce qu’il vient de dire, je constate que c’est un grand homme, un shinobi de Konoha, couvert de cicatrice au visage, il n’est pas comme la majorité des gens ici, c'est-à-dire qu’il n’est pas en état de loque et qu’il est encore capable d’aligner deux pas l’un derrière l’autre ou des mots. Il s’approche de moi en se faisant une large place sur celle qu’occupais mon voisin de gauche sans que celui-ci ne bronche comme fasciné par la scène qui se tenait devant lui.

-Que fait une si douce fleur de Kumo dans ce bar rempli de cancrelats ?


Entre temps le Patron nous donne les deux verres s’éclipsant rapidement, lui aussi ne cherchant pas à déranger la scène qui se tient entre le Konohajin et moi. D’un trait sec je bois mon verre, retenant la grimace qui tente de toutes ses forces de me monter sur mon visage. J’arrive à la retenir, et à garder mon air calme, je n’ai pas envie de laisser passer ce petit moment de faiblesse, en fait je n’aime pas trop l’alcool, mais un jeu vient de commencer et je n’ai pas envie de le perdre.

-Je viens passer le temps… dis-je d’un ton las.

-Dans ce cas là je te propose quelque chose d’encore mieux, le passer avec moi.

Lentement je sens une main qui se pose sur mon dos, lentement elle descend vers des régions qu’aucun homme n’a le droit de toucher sans mon accord, et dans le cas présent, il n’a pas reçu mon accord. Voilà j’étais venue pour ça, non pas pour me faire attoucher, mais pour ce que je vais faire.
D’un grand coup sec du bras droit, mon poing vient lourdement percuter le visage de l’homme qui se trouve projeté en arrière, tombant lourdement sur une des tables en bois qui lâche sous son poids. Doucement je me lève de mon emplacement pour faire face à l’abruti qui se trouve sur le sol comme un vulgaire cloporte :

-Comment oses-tu frapper un ninja du village de la feuille, ça risque d’aller très mal pour toi, oh ouiii.

La colère vient de monter dans sa voix, même si elle cache une certaine vexation et surtout l’humiliation qu’il vient de prendre. Je le regarde toujours calme et posée avec une certaine méprise gardant mon sang froid je lui réponds :

-Tous ici présent sont témoins que je n’ai pas agis sans raison, je crois que même si ta voix a plus de valeur que la mienne, elle ne vaudra pas toutes celles ici présentes.

Je regarde l’ensemble de l’assemblée qui s’est réveillé soudainement après la chute de l’homme et je cherche ici et là quelques regards de soutient, je sais que je joue à un jeu risqué, mais je n’ai pas peur surtout face à un homme comme lui.


[hrp] si jamais tu veux que j'édite je le fais, je ne pars pas sur un combat, mais je trouve que cette situation est assez intéressante pour commencer une relation en fonction de la position que tu prendra ^^ [hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 105
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Back to black [pv Eiko] Ven 6 Jan 2012 - 4:29

Mmm....belle victime! :3

Ah...quelle journée maussade! Je déteste, et j'ai bien dit je déteste, cette genre de vie quotidienne. C'est-à-dire, me faire surveiller toujours par des ninja pour que je prenne mes pilules. J'en ai pas besoin j'ai dis, alors, cr*ssez moi patience avec vos c*liss de pilules et laisser moi vivre ma vie. Je suis tout à fait normal. De toute façon, il n'y a pas plus normal que moi dans la vie. Je suis parfaite, mais bon, ma perfection n'est pas vu par les mortels. Un jour, cher mortel, je serais votre reine et je régnerais sur votre petite planète avec mon bien-aimé. Cependant, en ce moment, je n'ai pas tous mes pouvoirs...chéri, je le sais que je dois tuer un ultime pour les avoir, alors, arrête de m'énerver. Compris? Moi aussi, je t'aime, mon ange. Ah....qu'est-ce que je vois? Un bar? Intéressant....peut-être que les gens sont riches là-dedans. Allons voir n'amour....s'il-te-plaît....Ow! Chou! Ah et, tu me permets de tuer quelqu'un.....je sais, on est trop compatible. Bon, là, tais-toi, car j'entre dans la taverne. Ah! Boude moi pas.....Arg! C'est ça, dégage! Enfoiré!

La jeune neko entra dans le bar et s'installa loin des personnes, vu qu'elle n'était pas sociable pour deux sous. Elle voulait observer le comportement des gens. Elle voulait savoir leur réaction, leur manière de parler, leur faiblesse et leur statue sociale. Eiko socialisera avec la personne si le monsieur ou la dame est riche ou sinon, si le monsieur ou la dame vient d'un autre village. Mademoiselle Momoshi aime avoir du plaisir....surtout avec un parfait ou une parfaite inconnue. Technique très simple: la kunoichi socialise avec la personne, lui paye des shooters à volonté et l'emmène dans un hôtel. Tout ceci était prévue dans sa tête, mais, pour le moment, la psychopathe devait observer attentivement son territoire. Elle décida de rester tranquille dans un coin en buvant sa propre bouteille d'alcool que la jeune adolescente avait emmené de chez elle et cache ses oreilles avec son capuchon noire. Quelques mèches de sa chevelure blonde sortait de ce kangourou. Soudain, quand la jeune ouvra sa bouteille pour commencer à boire, le barman s'approcha d'elle et mit sa main sur la bouteille d'alcool à Miss. Momoshi.

-L'alcool de l'extérieur est interdit ici et, en plus, aucun mineur n'a le droit d'entrer dans ce bar. Sorter imédia....

Le jeune barman croisa le regard sombre de l'adolescente. C'est alors que la fille serra sa main et déposa l'autre sur le bras du jeune homme terrifié. Elle incrusta ses ongles dans la peau du jeune monsieur. Ce que la neko détestait le plus, c'est quand on touchait à sa bouteille d'alcool et lui, et bien, il n'avait aucune autorisation de toucher à sa vodka. Cependant, même si la jeune était dans une rage intense, elle put s'exprimer de façon très calme.

-Enlever vos saletés de mains sur ma vodka, compris? Et, j'ai le droit de venir si je le veux très cher, d'accord? Ou sinon....vous savez ce qu'il va vous arriver, hein?


Le monsieur hocha la tête et enleva ses mains sur la vodka à Eiko avant de partir vers d'autres clients saouls. Eiko, elle, resta dans son coin et observa attentivement tout geste et toute parole prononcée par les mortels.

Plus tard, mademoiselle Momoshi entendit le grincement de la porte d'entré. Elle se retourna pour voir la nouvelle personne qui venait d'entrer vers les portes de l'Enfer et vit une belle jeune femme aux cheveux rose. Original comme couleur de cheveux, non? Puis, la neko se retourna face vers le barman, car elle voulait attendre que la demoiselle s'intègre dans cet univers sombre. Peu de temps après, un jeune konohajin vint proche de la charmante demoiselle rose pour, bien sûr, avoir du temps avec la señorita. Par leur mini discussion, Eiko sut que la belle victime était une kumojin, ce qui intéressa encore plus la neko. Une jeune inconnue? Parfait pour une mignonne fille comme la blondinette. Cependant, le jeune shinobi fit quelque chose de pas bien: il avait touché la jeune kunoichi, mais, elle ne se laissa pas faire. En faite, la kumojin envoya son poing dans le pauvre petit visage du pervers. Oh! pauvre de lui! Qui fait donc pitié. J'ai presque pleuré...Nah, Eiko était morte de rire. Dans ta face! Pauvre con!

Tout à coup, quand la señorita s'exprima, tout les saoulons se retournèrent pour regarder le konohajin assommé par le choc tandis qu'Eiko, elle, regarda la jeune demoiselle avec envie. N'était-elle pas jolie avec ses yeux brûlant de colère? Oui, très même. Ensuite, l'ami du pauvre monsieur pervers s'avança vers la kumojin.

-Toi, tu vas le payer ma belle! Tu t'es faite des ennemis je te l'assure.


Le gars fit un signe de la tête et l'autre shinobi, qui était proche de la kumojin, prit les bras de celle-ci pour la retenir. Alors, fière de son coup, il ricana et souria. Attention, c'était bientôt le moment de réagir...

-Tiens! Pour mon friend!


Quand le gars enlaça son poing pour frapper la belle victime, Eiko arrêta le poing du saoulons avec son sable, puis, son sable entoura le monsieur. Elle laissa un petit sourire mesquin, puis, elle lui répondit sur un ton très calme et hautain.

-Tu ne la touches pas, compris? Si tu veux vraiment que je me fâche, continue à faire ta p'tite crise et continue à la faire chier ou sinon, retourne dans ton cr*ss de trou et laisse-la tranquille. Tu es mieux de me répondre rapidement ou sinon je te broie les os.

Mademoiselle Momoshi commença à serrer les poings pour écraser le monsieur, mais l'autre shinobi qui tenait la kumojin cria oui avec une voix tremblante. Elle faisait aussi peur que ça? Tant mieux alors. Eiko laissa un petit sourire et enleva son sable autour du monsieur. Elle le regarda froidement et sadiquement pour q'il s'en aille très loin. Puis, comme prévu, les deux hommes partis dans leur trou. Bon, une chose de faite! Passons à la belle victime...I love you

Eiko s'approcha et s'assit à côté de la kumojin et lui commanda deux shooters au barman, ensuite, elle commença à socialise avec la douce.

-Je suis désolée pour ces deux pervers, ils ne savent pas comment se retenir. En faite, je m'appelle Kokoro et vous, très chère demoiselle?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 895
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Back to black [pv Eiko] Sam 21 Jan 2012 - 22:48

Toujours avec le sourire je regarde le malpoli, contre le sol et énervé. Soudain un autre homme m’interpelle et m’attrape fortement le bras. J’essaie de me défaire de sa prise, mais il me tient trop fort. Ça va donc se régler en une bagarre dans un bar, je ne croyais pas que les konohajins étaient tombés si bas. Pendant un moment encore je me débats mais rien n’y fait, il arme son bras et se prépare à frapper. Je m’attends à subir la douleur, mais rien, non c’est même lui qui gémit, en fait il est totalement stoppé par du sable. Mais que fou du sable ici ?
Soudain une fille parle, ce serait donc elle, ah tient c’est la petite et sa bouteille, comme quoi… Elle a donc décidé de prendre ma défense, et neutralise rapidement le shinobi qui cessent rapidement toute tentative d’attaque et s’en vont rapidement. J’hésite un moment à lui dire merci, mais je n’en fait rien. C’était à moi de leur faire comprendre qu’ils étaient des abrutis, je n’avais pas besoin d’aide, au pire je me prenais un coup mais après c’était leur fête.
Après une brève présentation de sa part j’entame à mon tour la discussion avec un sourire reconnaissant, malgré le fait que je la méprise plutôt pas mal, mais bon il faut faire bonne figure hein ?

-Enchantée, je m’appelle Ozuka, c’est sympa de m’avoir aidé, mais je crois que nous ne devrions pas rester ici, je n’ai pas l’impression que nous soyons encore bienvenues ici.

Je passe ma main par-dessus mon épaule pour attirer son attention sur le patron du bar qui a l’air de sortir de ses gonds en voyant ce que nous venons de faire à son établissement. D’ailleur ce n’est pas le seul à nous regarder d’un œil étrange, c’est l’ensemble des clients qui nous ont à la mauvaise et dont les yeux noirs nous assassinent à chaque secondes. Je fais lentement un pas vers la sortie que déjà le gérant dit :

-Et ne revenez plus !


Je marche encore un peu et m’arrêtant à la sortie, je lui jette quelques mots :

-J’y compte bien…

Une fois dehors j’emplis mes poumons d’un air frais et bien moins nauséabond que celui qui régnait à l’intérieur. L’odeur des feuilles qui tombent, l’automne ne s’est pas encore transformé en hiver depuis que je suis rentré là dedans et tant mieux. Sans me retourner pour vérifier si la jeune fille m’a suivi je dis d’un air léger :

-Bien j’ai encore du temps à tuer, tu ne saurais pas où l’on pourrait s’amuser ?


Je crois qu’elle était venue elle aussi pour tuer le temps, et comme nous sommes deux je crois que le faire ensemble serait bien plus distrayant, même si bon elle est spéciale…


[hrp] désolé du retard et du petit post :s, j'ai eu pas mal de travail ces derniers temps [hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Back to black [pv Eiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-