N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Sous les étoiles [.feat miae]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 204
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Sous les étoiles [.feat miae] Mar 16 Déc 2014 - 0:16

Kumo était en ébullition et alors même que le nouveau Kage prenait ses fonctions annonçant à coup de grandes et belles paroles terriblement pompeuses qu'en gros ... Il prenait le pouvoir.

"Prétentieux ..."

J'avais jeté mon masque plus par ras le bol qu'autre chose contre un mur en prenant de façon non-ostentatoire la direction de la sortie du village. Les petites gens n'étaient pas conviés à la suite des évènements et je n'étais plus rien pour le conseiller du nouveau raikage visiblement. Tout cela se résumer en un seul mot : Pouvoir.
On parlait souvent de la folie que pouvait emmener l'argent, mais jamais de ce mal encore plus grand qu'entraînait ce mot. Cette impression de supériorité sur les autres.
L'air de rien, je matérialisais un arc de chakra dans mes mains et je dirais à plusieurs reprises sur tout ce qui traversait ma vue. Un arbre, une feuille, un lapin ... J'étais d'une humeur plus que maussade et alors que je m'avançais d'un air mauvais vers la grande falaise surplombant la vallée qui abritait le village caché des nuages, j'entreprenais une ascension plutôt périlleuse avant de me percher tout au sommet de cette dernière, continuant à observer d'un œil mauvais le village sous le ciel étoilé et la lune pleine qui semblait témoin de mon trépas.

J'avais le cœur meurtri. Je m'étais affaibli. Les sentiments ... Quelle arme redoutable ... À quoi bon avoir la lame la plus tranchante quand on savait les ravages que l'on pouvait faire avec de simples actions, de simples mots ...

Je ne pensais pas être un jour blessé émotionnellement comme c'était le cas actuellement. L'attachement que j'avais pour le chef du clan Seki était en train de me détruire ... Pire encore, je me sentais trompée ... Mon amant me tromper ... Avec un homme !

Le raikage et son conseiller ... J'avais des nausées rien qu'à imaginer ce qui se tramerait désormais en secret dans le confin de leur bureau. Une telle nausée que je ne perçus pas de suite les bruits d'escalades toutes proches.

Pourtant, toujours aussi rapide dans mes réflexes, je pointais alors une arme sur son front ... Elle

"Qu'est-ce que tu fais là ?" Déclarais-je mauvaise sans prendre la peine de dissimuler mes yeux rougis et les larmes qui perlaient encore de ses derniers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1305
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sous les étoiles [.feat miae] Mar 16 Déc 2014 - 0:35


Elle s'étirait de tout son corps, retenant même un petit bâillement, ses pieds commençaient à lui faire mal, un comble pour elle qui n'avait absolument rien foutu depuis quelques semaines, mis à part promener ses fesses et glander sans fin. Néanmoins la patrouilleuse s'étonnait de l'attitude dissipée des gardes, pas de patrouille dans les sentiers détournés, bon après elle les avait emprunté justement pour cette raison. Comme quoi, dix ans de patrouille, ça aidait et ça servait bien au final.

-Un bon côté quoi au moins...

Sa route se stoppait après une petite escalade, bon ok, elle avait en horreur ce genre d'exercice, mais elle n'était pas sûre qu'on avait su apprécier ou ne pas remarquer sa petite envie. Le souci, les patrons mécontents se contentaient de virer en général, pour les shinobis, c'était légèrement plus compliqué d'abandonner son post, un que qui plus est, la brune n'était pas venu reprendre, non, non, son chat lui manquait et elle était pelée... Plus un radis, ce qui ne changeait pas non de l'ordinaire, mais bon, les choses devenaient compliquées et qui sait un mal du pays pareil. Quoi qu'il en soit, la voici, là, sur la colline et tout de suite les choses sérieuses...

Un projectile esquivait en urgence on ne sait comment et la première perle de sueur, quel accueil ! Bon ok, on pouvait s'y attendre, mais c'était tout de même un poil exagérait ! Est-ce qu'elle recevait les gens ainsi elle en patrouille ? Non, mauvaises langues ! L'assaut se répétait plusieurs fois avant de finir finalement par dévoiler la victime de la traque, un lapin... La kunoichi sourcillait en observant ça plus très certaine d'être découverte, elle attrapait la bestiole avant d'entreprendre de s'avancer et sa surprise s'affichait sur son visage devant sa coéquipière.

-Toi ? Eh bé, tu sais plus viser ?!

Elle se moquait un peu, non pas sans avoir pu observer ce fascié peu commun chez la Seki, elles n'étaient pas spécialement proches, par chance sa team lui avait laissé une paix royale,d'ailleurs, la mort de leur coéquipier n'avait traumatisé personne... Miaë n'attachait plus grande importance à ce genre de groupe depuis longtemps, pourtant, elle entreprenait de s'arrêter un peu ici pour lancer la conversation.

-Qu'est-ce qui t'as énervé ainsi au point de t'en faire perdre tes moyens. On s'affaiblit l'amazone ?!

Son rire taquin à nouveau sur le devant de la scène alors qu'elle posait le gibier avant de reporter son regard sur sur Osore.

-Quel gachi ça serait qu'il soit mort pour rien et j'ai les crocs. Je fais le feu ?

Ce n'était pas vraiment une question...

-Alors il se passe quoi ici, c'est calme et agité à la fois on dirait... Sinon, je viens voir mon chat... Et toi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 204
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Sous les étoiles [.feat miae] Mar 16 Déc 2014 - 0:45

Dés lors que je la reconnais, je reste hésitante, mais sa boutade me fait baisser ma flèche alors que je l'accueille comme je le fais habituellement. C'est-à-dire froidement.
Elle me fait la conversation et me montre le lapin que j'ai abattu dans ma rage, me proposant, de le manger ...
Je ne dis rien mais alors qu'elle fait le feu, je me suis déjà saisit de mon couteau de chasse et je suis en train de vider et dépecer l'animal sans faire de commentaire.
Pourtant dés qu'elle évoque l'agitation qui règne dans le village en contre bas, je tique légèrement du regard :

"Elire les minables à toujours fait grande impression ..."

Je suis mauvaise, mais je ressens de la haine pour ce nouveau raikage. Une haine froide et cruelle. Je lui lance la dépouille du lapin pour qu'elle puisse le faire cuire avant de lever les yeux vers le ciel :

"J'avais besoin d'un peu de calme ... De me retrouver ... Mais je n'ai pas vu ton chat ..."

Je laisse mon regard vaquer d'étoile en étoile tout en reposant calmement mon arc sur le sol, mais je garde pourtant le couteau en main. J'ai encore des souvenirs cuisants de cette île par-delà les mers et les océans ...
Les furyous ...
Je tourne alors mon regard noisette vers ma coéquipière :

"T'en pense quoi du nouveau Kage ?"

Je rigole faiblement d'un air mauvais avant de me retourner vers le feu, me rapprochant un peu de ce dernier pour me réchauffer :

"Je crois qu'on est dans une sacrée belle merde pour ma part ..."

C'est ce que je pense au plus profond de moi. Je ne fais pas confiance à ce Zennosuke ... Même s'il est de mon clan. Je ne fais même plus confiance à mon chef de clan ... Trop différent ... Cette île nous a autant changés l'un que l'autre je dirais, mais je ne sais pas encore à quel point.
J'essaye une pointe d'humour malgré tout :

"Je devrais peut être adopté un chat ... Il sera peut être plus fiable qu'un homme ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1305
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sous les étoiles [.feat miae] Mar 16 Déc 2014 - 1:02


La brune n'était pas inquiétée, de toute, stressée, elle ne l'était jamais, même quand ça chauffait pour ses fesses, bah écoute, on ne vivait et ne mourrait qu'une chose, épiloguer dessus ne servait à rien. On lui lançait le repas pour qu'elle passe à la cuisson et tout d'abord, elle se moquait la grognasse...

-Tu ne risques pas de le voir ici, il est chez moi en train de se prélasser sûrement. C'est mon chemin seulement... Mais oui, largement plus fidèle et de soutien en tout cas, je ne me sers des mâles qu'au bout de quelques verres et au revoir, c'est que maintenant que tu le réalises ! Va peut-être falloir que je te donne des leçons à toi aussi, tu ne m'as pourtant pas l'air de la fifille de base...

De vraies furies vu de loin, des féministes, encore que pas sûr que les deux le proclamait avec la même légèreté, la Bakushô était plus je m'en foutiste en vrai et tout, sauf une amoureuse transi, elle n'avait pas un centième de romantise, peut-être parce que c'était une blasée de la vie aussi... Va savoir. Mais d'autres de ses paroles l'interpellaient, car pour tout dire, dans un premier temps, elle ne les comprenait pas. Élire et incompétents, genre un jour il y avait eu des gens différents...

La Bakushô ricanait dans sa barbe, mauvaise, mais à vrai elle ne le pensait pas vraiment, c'est juste qu'elle était mauvaise de nature, particulièrement envers ceux qui lui filaient les tâches ingrates. Bon sa faute si elle faisait des conneries, ou la leur qui ne savaient pas la motiver, question de point de vue et celui de sa coéquipière semblait tout fait sur un nouveau raikage. Information sur laquelle la brune ne percutait pas immédiatement, dieu sait à quel point elle adorait son Tsumei, ça l'empêchait pas d'être toujours aussi feignante ceci dit. Mais son sourire s’effaçait aussitôt l'information assimilé. Ses mains cessaient de faire tourner le gibier embroché et son regard perçant se figeait sur la Seki.

-Comment ça nouveau... ? Tsumei a quitté ses fonctions ? Pourquoi ?

Sa machoire se crispait, ce qui démontrait son mécontentement et la question faditique.

-Puis qui le remplace ? C'est quoi cette histoire encore, depuis quand !

Son poing fermé frappait leur tourne broche de forturne qui s’effondrait, mais la brune n'en faisait pas vraiment cas, comme si son appétit avait filé avec sa bonne humeur... partie à peine quelque semaine seulement, pas possible qu'elle est pu rater quelque chose de gros ? Son cœur se serrait, colère ou bien... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 204
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Sous les étoiles [.feat miae] Mar 16 Déc 2014 - 1:19

Je grogne inaudible ment en attrapant un morceau de lapin que je porte à mon visage, le mâchonnant sans vraiment beaucoup de conviction. Combien de temps cela fait-il que je n'ai rien mangé ? Faciles, trois jours ... Peut-être plus. Je me contente de boire, car je n'ai plus vraiment la motivation pour autre chose, cependant les paroles et le regard haineux de la Bakusho attisent ma curiosité. Elle n'est pas au courant :

"Je ne sais pas vraiment ... Je me suis réveillé à l'hôpital et un nouveau raikage était en train de prendre le pouvoir ... Je sais pas si tu le connais"

Mon œil se fait mauvais une nouvelle fois et je détourne légèrement le regard en mordant rageusement dans ma cuisse de lapin avant de lancer cette dernière aux corbeaux par-delà le néant qui s'étend sous nos pieds :

"C'est un ami de notre .... Sensei ..."

J'insiste particulièrement sur le dernier mot avec une pointe d'amertume, de dégout et de haine :

"Seki Zennosuke !"

Je crois que je n'ai jamais autant haï mon clan à l'instant présent. Je le hais au point que je suis prête à lancer des paroles aussi immondes que :

"Je les déteste tous les deux ... J'ai plus confiance en ses pourritures de furyous qu'en ses hommes de mon propre clan !"

Mais elles ont déjà traversé le seuil de ma bouche sans même que je m'en rende compte. Exprimant le fond de ma pensée. Libérant mon esprit de toute la torture que je subis au quotidien depuis que je suis sortie de l'hôpital. L'abandon ... Aucune nouvelle ... La solitude. Se fait enlever des sentiments et des petites habitudes qu'on se voulait précieuse et qui disparaisse aussi vite que la pluie après le beau temps. J'ai été trompé, sali par un homme en qui j'avais confiance, un homme qui ne m'accorde même plus un regard. Me reconnaîtrait-il seulement s'il daignait m'accorder un peu de temps ? Je n'en sais rien et pour cause, je n'ai pu l'approcher, pu l'embrasser, pu m'assurer de sa bonne santé.

Bafouée, désavouée, perdue ... Voilà ce que je suis désormais.

Le couteau est toujours dans ma main et je tremble en le maintenant toujours aussi fermement. Si fort que les jointures de mes doigts commencent à me faire mal et à devenir rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1305
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sous les étoiles [.feat miae] Mar 16 Déc 2014 - 1:40


Difficile de savoir ce qui méritait d'être abordé en premier, la brune affichait une mine d'incompréhension en ne portant aucun intérêt à la viande, quelque peu perdue. Un nom lui glaçait le dos, fallait dire qu'avait le Seki, elle avait eu une rencontre magnifique, pas sûre pour elle qu'il faille qu'il se rappelle de son minois, son Zenni ne s'en remettrait pas. Elle grimaçait certes, mais c'était loin d'être la principale source de son inquiétude.

-Disparu où ça ? Depuis quand il avait quitté à nouveau le village ?

A ne rien y comprendre, bon que Zenno le remplace en son absence, pourquoi pas, mais prendre le pouvoir, on entendait par là sa place... ? La Bakushô croisait les bras, paumée, sans nul doute.

-Mais personne n'a été cherché Tsumei ? Tu veux dire, il devient le régent durant son absence en fait ?

Le regarde de la Seki en disait long, un raikage, pas un second, un nouveau en prime, si tôt. La brune s’irritait assez et quand on énonçait le sensei justement, elle rebondissait dessus.

-Justement, Hasaki ne t'a rien dit sur le sujet...

La brune hésitait un instant, puis après tout, c'était un bruit tellement répendue...

-Je vous croyais « proches » pourtant.

Elle se retenait à cette définition, pas là pour creuser ce sujet d'ailleurs, encore que, elle aurait très bien pu s'y pencher plus tard. Tellement d'autres choses demandaient son attention, qui aurait cru qu'alors qu'une année entière avait été d'un ennui mortelle en sa présence, à son départ, tout se bougerait... sans elle.

-D'ailleurs, comment tu as fini à l'hôpital toi et quel rapport avec les Furyous dans l'histoire ?

Désolée, mais elle était genin, comme tous ceux de ce grade limité en information et surtout, pour tout dire, car la vérité se tenait là, elle n'en avait pas grand chose à faire. Comme tous elle avait entendu le message de sa « majesté » pour cause, il l'avait réveillé de sa sieste en patrouille, pour tout dire, elle n'avait pas tout assimilé de ce qu'il disait. Trop agacée qu'il soit déjà dans sa tête. Pas grand cas de cette histoire dont tout le monde parlait et s'inquiéter, plutôt que pleurer, ils feraient mieux de vivre. Voilà ce qu'elle pensait... De toute, il suffisait de nommer Kiri en exemple. Aucune chance. Mais la femme cru sentir de l'amertume dans la voix de sa collègue et son regard fut attiré par les mains de cette dernière et la façon inquiétante dont elle tenait son arme.

-Quelque chose ne va pas Osore ? Tu m'as l'air encore plus tendue que d'ordinaire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 204
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Sous les étoiles [.feat miae] Mar 16 Déc 2014 - 1:56

Je secouais la tête en signe de négation. Certes, je ne connaissais pas l'ancien Kage et pour cause, j'étais à l'époque un reclus. J'aurais sans du dû le rester, cela m'aurait évité tellement de souffrance inutile. C'est la voix cassée que je lui répondis pourtant :

"J'en sais rien ... On n'a rien voulu me dire ... Les seuls souvenirs que j'ai, c'est ... C'est ..."

J'hésitais un peu. Me remémorant les souvenirs enfouis dans ma mémoire. L'horreur des images. Je tremblais et une sueur froide commença à se former sur mon front, mes épaules, mon cou, mes cuisses :

"Cette île ... La brume, le chemin par-delà ses étranges marécages et au bout le dôme ... Nous avons posé Kureji dessus et là ... Tout a basculé ... L'île lui à pris son âme, il est devenu un monstre ..."

Je resserrais subitement mes bras autour de moi comme si j'avais froid. En réalité, je tremblais de terreur :

"Je revois encore sa langue arrachée les vêtements de cette gamine et parcourir son corps dénudé prêt à la violer ! C'était surnaturel et effrayant ... Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais après ça ... J'ai eu l'impression que ..."

Je tendais alors la main contenant le couteau devant moi, l'ouvrant, puis la refermant à plusieurs reprises :

"Tout était possible. J'étais bien ... Terriblement bien ... Je ne souffrais pas au moins."

Une pensée traversa alors mon esprit. Les Furyous pourraient-ils être bon ? Je n'avais ressenti aucune douleur durant cette épreuve. Le réveil avait été dur, mais je ne souffrais pas dans l'état second ou je me trouvais. Je ne souffrais pas et je me sentais invincible. Je n'étais pas faible. Je ne connaissais pas la douleur, n'y aucune limite d'ailleurs.

"Je me suis réveillée à l'hôpital ... Je ne sais pas combien de jours s'étaient écoulés, n'y ce qu'il sait passer. Mais je n'ai pas revu Hasaki depuis ... J'ai appris récemment qu'il passait tout son temps libre avec le nouveau raikage ..."

Le couteau tremblait doucement alors que j'avais reposé ma main au-dessus de ma cuisse et je posais alors une question à la jeune femme explosive :

"Les furyous ne veulent peut-être pas notre mort ... Peut-être qu'ils veulent juste nous aider ? Devenir plus fort ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1305
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sous les étoiles [.feat miae] Mar 16 Déc 2014 - 2:26


Une chaleur haineuse parcourait son corps à l'évocation de l'île, ce qu'elle avait fait à Aoko, elle avait eu l'écho et pas que... Son poing cette fois qui se fermait et son regard qui glissait vers le sol. Osore parlait d'impuissance et de frustration et là tout de suite, la brune n'avait jamais été aussi apte à le comprendre. Elle ne lui adressait aucun regard ni aucun mot, réconforter, elle ne savait pas le faire, puis l'envie n'y était pas, se forcer ? Elle détestait cela. La voix de la Seki tremblait comme ses mains et alors que l'attention de notre enfant des nuages revenait pour se porter sur Osore, quelque chose en décidait autrement en la surprenant.

La brune sursautait en se retournant, pourtant rien derrière, rien si ce n'était un frisson qui avait parcouru le long de son échine quand un instant, un seul, le temps semblait s'être arrêté et le seul bruit d'une goutte dans une masse d'eau avait raisonné dans son esprit... La pluie ? La kunoichi relevait la tête vers un ciel sans nuage et sa main se plaçait sur sa poitrine, un cœur douloureux sans raison, elle savait, mais sans savoir, comme si on lui avait murmuré que c'était une larme. Celle de la fille ? De la peine... de la compassion, certes, Miaë savait entendre, mais pas toujours était-elle apte à assimiler. La Bakushô redescendait sa tête perplexe, une étrange sensation, pas la première fois, mais comme il était déjà l'automne se finissant, elle mettait cela sur le compte du froid, d'une fatigue...

Nouveau sursaut quand elle cru voir une ombre d'un fascié étranger au sourire carnassier se dessinait sur le visage de la Seki quand elle parlait de puissance. Une sueur froide, mais elle ne laissait rien paraître en essuyant son front, chaud encore, comme depuis plusieurs jours. La fièvre qui lui jouait des tours, elle soufflait doucement.

-Pourquoi vous avez été sur l'île ?

La kunoichi n'en avait pas eu les détails, le sujet, elle ne voulait pas l'ouvrir avec Aoko et à vrai dire, que l'autre soit mort, c'était fort dommage, folie de l'île ou non, l'excuse ne lui suffisait pas. Néanmoins elle restait intriguer quand Osore agitée, mais vraisemblablement effrayée lui en faisait part. Elle lui témoignait son expérience, une douce chaleur envahissait en même temps la Bakushô dont le regard se fit las, comme absorbé. Bientôt l'état de la Seki et la chose qu'elle tenait dans ses mains ne faisait plus aucun cas pour elle. Bien sûr, la brune luttait un peu, deux reprises où elle secouait la tête et chassait les perles de sueur de son front, mais rien à faire, la léthargie avait raison d'elle quand le son se faisait de plus en plus las et la vue claire.

-Ils veulent t'utiliser Osore. Comme les autres.

La réplique sortait d'elle même, de toute façon, le ton n'était plus à la bonne humeur, une migraine aléatoire qui frappait encore, la Bakushô fronçait ses sourcils en voulant aller à la simplicité.

-Le but du jeu est le même partout, le pouvoir et la puissance pour atteindre la liberté. Mieux tu sers, plus on t'en donne. On ne peut pas échapper à cela, avec Tsumei ou un autre. Peut-être que le seul choix reste qui tu sers...

Mais dès le premier mot son regard était obnubilé par le couteau, qui virait à l’obsession, tant, qu'elle posait sa main dessus par dessus celle de la Seki cessant de trembler, refermant ensemble leurs doigts sur le manche.

-Ne te laisse pas leurrer Osore, personne ne t'aidera jamais, personne à part toi. Alors si grand bien t'en as fait de les trouver, retourne vers eux.

La lame se plantait dans la chair de la Bakushô aidait de la Seki qui marquait un premier trait sur son avant bras.

-Les choses peuvent être très simple parfois.

Et avant même qu'elle ne le réalise, une caresse chaude sur sa peau et un mal qui lui faisait du bien, étrange pour quelqu'un d'aussi douillette qu'elle, Miaë ne comprenait pas, mais tout son être lui disait de ne pas chercher à le faire. Faible, elle s'y soumettait... Depuis quand elle avait arrêté de lutter...? L'avait-elle déjà fait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 204
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Sous les étoiles [.feat miae] Mar 16 Déc 2014 - 2:41

Miae traça le premier signe de la marque, mais mes mains suivirent les siennes, dessinant le reste de la lettre sans vraiment y prêter attention ... Trois barres. Une verticale, deux horizontales. Le F des furyous. Miae avait raison. La confiance, on ne pouvait la donner à personne, mais on pouvait choisir qui on voulait servir, qui on voulait aider.
À l'heure actuelle, ce n'était pas Kumo que je voulais aider. Non, pas cette ville qui m'avait fait tant de mal, pas son conseiller qui se détournait de moi. Pas son nouveau Kage qui me traiterait sans doute comme une moins-que-rien ... Le couteau se détacha de la main de la Bakusho, laissant une trainer rouge derrière lui alors que la pointe lumineuse et effilée se posait désormais sur ma cuisse, juste à l'endroit ou se tigre m'avait si profondément entaillé la jambe lors de mon premier rapprochement avec Hasaki.

Je devais chasser ce souvenir de mon esprit.

Je voulais être forte, pas faible et dépendante et je serais forte ...

Je traçais la première barre sans éprouver la moindre douleur. Puis à deux reprises, je fis glisser la lame horizontalement avec que la marque ne prenne immédiatement un aspect noir ...

"C'est ... Facile effectivement ..."

Presque trop facile, mais je me sens presque immédiatement soulagé de l'avoir fait et aussitôt, un vent chaud et doux vient nous réchauffer, nous envelopper. La même sensation que sur l'île :

"Ils ... Ils sont partout ..."

Je regarde alors la jeune femme. Peut-être la première fois que je la sens, non pas comme une amie, mais aussi proche de moi. Je ne sais pas si c'est sincère ou autre, mais l'acte qu'elle a fait en même temps que moi est une preuve de loyauté, mais aussi de son esprit détruit par ce village :

"Que devons-nous faire maintenant ? Attendre des instructions ? Continuer à vivre normalement ? Partir loin et ne jamais revenir ?"

Je baisse les yeux, car je ne sais pas vraiment quelle est la bonne réponse ... J'attends donc la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1305
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Sous les étoiles [.feat miae] Mar 16 Déc 2014 - 3:16


Une douce chaleur dans son corps, mais une certaine déception se marquait sur le visage de la Bakushô, comme si elle s'attendait à autre chose, oui, quelque chose de plus familier. Elle avait supposé que c'était cette finalité là qui l’appelait jusqu'à lors, pourtant, bien que similaire, il manquait quelque chose. Elle avait mal supposé, néanmoins, son fascié étirait malgré tout un sourire, quand, la Seki se montrait combler. Tant mieux pour elle. La suite ?

La Bakushô conservait ses doigts dans ceux de sa camarade, son regard vide perdu dans l'horizon et enfin là seulement quand le vide se faisait dans sa tête, cette chaleur familière sur sa nuque, le frisson le long de son dos qui quand elle fermait les yeux pouvait même faire rougir ses joues. Un instinct ou autre chose, la femme se relevait en tirant sur le bras de sa partenaire pour l'emporter avec elle dans sa marche.

-Faire ce dont nous avons envie pour changer. J'ai soif.

Elle rigolait en entamant une course folle, comme débordante d'énergie, si on aurait pu croire que c'était la fuite qui les motivait, il n'en était rien, pour la Bakushô qui était de nature si lasse, c'était un élan d'énergie qui la portait, cette soudaine envie de courir, courir, encore et encore sans s'arrêter comme si elle en avait été privée longtemps. Comme un trésor perdu retrouvé à peine.

-Plus vite Osore, pousse tes pas toujours plus loin !

Qui aurait cru que ces deux là se tiendraient dans tous les sens du terme en course ? Le souffle se perdait vite et pour être franche, très vite, la brune avait mal, vraiment très mal avec le temps qui passait et combien même les larmes tombaient devant le message de son corps à cet effet, elle était bien là. Refusant de s'arrêter, comme deux enfants au milieu de la campagne de Kumo qui s'en allait à l'aventure, sans se soucier des conséquences. La cadence se calmait et aucun mot ne pouvait sortir de ses bouches essoufflaient pendant longtemps, la vérité absolue qu'elles connaissaient toutes deux était bien que s'arrêter maintenant, serait ne plus jamais repartir.

-Que pense-tu de l'imprévu Osore ? Quand ton monde arrête d'être contrôlé, quand on peut encore se laisser surprendre...

La sueur descendait sur la peau de la brune et il n'y avait plus de différence entres celles de son effort et de son mal maintenant, mais sa tête était moins lourde, comme si elle avait abandonné le poids de son tourment sur la colline là haut.

-Pourquoi ne pas tout simplement marcher quand on en aura envie, courir quand il nous en sera sied, comme manger, boire, dormir et satisfaire les désirs quand ils frapperont à nos portes. Des gouttes dans un océan, tu peux tout faire, ne jamais revenir dans les endroits qui te gênent et la plupart des gens, tu ne les verras peut-être qu'une seule fois. Qu'importe ce qu'ils pensent. La définition de ma liberté te plait Osore ?

Elle la tira vers elle et leurs têtes s'entrechoquaient doucement.

-On reviendra si le cœur nous en dit et on repartira de la même façon. Ou alors on oubliera ce pays... Je ne sais pas en toute franchise, mais est-ce important ? On sort du pays déjà et on se stoppe au premier bar ma chère. Voilà par quoi commencer. Fêter ça.

Un sourire. Aussi simple que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 204
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Sous les étoiles [.feat miae] Mar 16 Déc 2014 - 3:46

Nous nous étions toutes deux redressées et je sentais cette joie compulsive lui être si naturel m'envahir à mon tour. Elle avait raison. Il nous fallait profiter sans se poser de questions. Aller là ou nos pas et nos cœurs nous guideraient sans réfléchir.

Pour l'heure ne ce n'était pas sur cette montagne, n'y même dans ce village. Non, c'était loin d'ici ... Je lui tenais toujours la main, telle une enfant lorsque nous avons enfin commencé à courir.

Courir ... Cela faisait tellement de temps que je ne m'étais pas prêté à l'exercice et alors qu'elle m'encourageait de la voix, je laissais mes muscles reprendre leur droit. Poussé par cette force invisible, par cette envie de se détendre et de s'actionner à un rythme fou, je suivais la Bakusho comme-ci je n'avais jamais été convalescente.

Nous courrions à en perdre haleine, comme j'en avais l'habitude. Une heure, deux heures ... Six heures plus tard, nous étions dans les vastes montagnes qui peuplaient le Mont Fujin, nous enfonçant toujours plus profondément dans les contrées éloignées de la capitale, la frontière nous faisait face. Nous l'avons franchi, sans réel problème. Tout Kumo était en partie réuni pour l'avènement du nouveau Kage et qui prêterait attention à deux vulgaires genins telle que nous ?

Personne sans nul doute ...

La frontière était passée et je finissais finalement par ralentir ma course. À bout de souffle sans doute, mais heureuse. Un joli sourire s'étendait désormais sur mon visage et ma partenaire avait raison ... Nous devions profiter et du genre profiter bien !

"Trouvons un bar, buvons jusqu'à être saoul ! Mon père dit toujours que l'alcool de Shimo est le meilleur !"

Je lui fais un clin d'œil avant de lui tendre la main, tout en ajoutant :

"Qui sait peut-être que nous trouverons même des hommes pour nous réchauffer cette nuit !"

Seki Hasaki ? C'est qui lui ? Ne connais pas !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sous les étoiles [.feat miae]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-