N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Vos papiers s'il vous plaît !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Vos papiers s'il vous plaît ! Mer 17 Déc 2014 - 21:40

Le jour venait de terminer son cycle et laissait place à une nuit étoilée. En effet, il avait fait très beau aujourd’hui et aucun nuage n’avait pointé le bout de son nez. À en juger par les nombreuses étoiles qui venaient orner le ciel, cette nuit ne risquait pas d’être différente. Cependant il faisait froid, très froid, trop froid… Le jeune Hiko avait passé sa journée à apprendre des stratégies de défense à l’académie et cela l’avait vraiment passionné. Il fallait dire que c’était sûrement l’un des cours qui arrivait à maintenir son attention au summum jusqu’à ce que la cloche sonne. En effet, les entraînements physiques et les manières de porter des coups ne l’intéressaient guère. C’est donc des pensées plein la tête qu’il avait quitté l’académie alors que la nuit était déjà tombée. Et il avait faim, très faim. A son âge, maintenir une telle attention pendant près de 8 heures laissait des séquelles, son ventre en était la preuve « vivante ». C’est donc tout naturellement qu’il se dirigea vers son magasin préféré, le stand qui vendait des nouilles ! Elles étaient délicieuses et depuis peu, Hiko les savourait d’autant plus qu’il devait les payer. Avant il se contenait d’essayer d’en voler ou alors trouvait autre chose à manger car il n’avait pas d’argent. Mais les missions ça paie plutôt bien figurez vous, depuis qu’il avait commencé à travailler pour le Shûkai il n’avait plus de problème pour manger ni acheter tous les bonbons qui lui faisaient envie.

Il acheta donc ses nouilles et les mangea bien au chaud à l’intérieur du restaurant. Une fois repu, il se rendit compte qu’il n’avait pas sommeil et qu’il avait besoin de se dégourdir les jambes. Rester assis à écouter un cours théorique n’était pas ce qu’il y avait de mieux pour se dépenser… Il décida donc de rentrer vers les quartiers résidentiels en passant par les toits. C’était un jeu qu’il s’amusait souvent à faire, passer par les toits afin d’avoir une vue d’ensemble et peut être repéré quelqu’un qui sortait un peu du lot. Il vit alors quelques uns de ses camarades de classe accompagnés de leur famille, des ninjas plus haut gradés que lui qui rigolaient bruyamment autour d’une table dont on ne voyait même plus un centimètre carré tellement il y avait de bouteilles d’alcool… Et c’est là qu’il vit la personne qui allait faire qu’il pourrait passer un peu plus de temps dehors que ne l’aurait voulu la raison.


« Mais je le connais lui… »



Il avait soufflé ces quelques mots avec un sourire franc sur son visage. En effet, il le connaissait. C’était Fuusho, un shukaijin qui faisait partie de la même équipe que lui. C’était d’ailleurs, si on peut dire ça comme ça, grâce à lui que le jeune Hiko avait rejoint l’équipe d’Arekushi. En effet, il y a quelques temps déjà il l’avait suivi jusqu’à un terrain d’entraînement et de fil en aiguille, avait fini par rejoindre l’équipe d’Arekushi. Bien qu’ayant toujours la même dégaine et la même habitude de fumer cigarettes sur cigarettes, Hiko remarqua que quelque chose n’était pas normal dans son comportement. Fuusho se retournait fréquemment, il prenait le soin de regarder dans toutes les directions avant de s’engouffrer dans une rue et semblait ne pas vouloir être suivi. Loupé ! Hiko le suivait maintenant depuis près de cinq minutes via les toits. Le jeune shukaijin essayait de se faire discret dans chacun de ses pas et s’assurait de garder une certaine distance avec son coéquipier pour ne pas se faire repérer.

Alors que Hiko se demandait la raison qui poussait Fuusho à agir de la sorte, il remarqua que ce dernier s’était arrêté et semblait un peu perdu. Ca faisait trois fois qu’il avait fait le pâté de maison qui se trouvait au nord ouest du quartier résidentiel et il n’avait, semble-t-il, pas trouver chaussure à son pied. Alors qu’il était dans une rue dans laquelle aucun signe de vie n’était perceptible, Hiko se décida que c’était le moment d’aller voir Fuusho. Il se mit donc sur le rebord d’une maison, et descendit agilement grâce aux volets fermés de cette dernière. Se retrouvant quelques secondes plus tard dans la rue, dans le dos de son coéquipier, il s’approcha de lui en marchant. Ses pas ne produisant quasiment aucun son, seule sa voix vint rompre le silence installé jusqu’alors.


« Salut Fuusho ! T’es perdu ? Tu veux que je t’aide à retrouver ton chemin… ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taichou
Messages : 246
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Vos papiers s'il vous plaît ! Ven 19 Déc 2014 - 0:23

- « HAA !! » D’un sursaut il reconnait Hiko, ce gamin un peu trop curieux qui a la fâcheuse manie de suivre les gens. « Perdu ? Pas du tout… je… je cherche quelqu’un. » Ce qui est vrai, un client tout particulier doit au plus vite récupérer les papiers que Fuusho garde dans sa sacoche, avant qu’une mauvaise rencontre ne lui attire de gros ennuis.

Il continue sa route et tourne encore une fois sur la même intersection, sans tenir compte du petit qui le suit. Rien, pas une trace de ce client. Le lieu de rendez-vous n’avait rien de compliqué pourtant. « Quel empoté… » souffle-t-il, alors qu’il aperçoit les deux billes, qui servent d’yeux au jeune Hiko, brillantes d’une curiosité sans fond. * Il est encore là lui ? * pense-t-il un peu sèchement, sa patience l’ayant abandonné pour la journée. Avant d’y voir en sa présence une chance inattendue * Après tout, pourquoi pas ? *

- « T’as tendance à suivre pas mal de monde toi, hein !? Un trentenaire me dépassant d’une tête, le crâne rasé, le dos un peu vouté et boitillant de la jambe gauche. Il s’appelle Daiki, ça te dit quelque chose ? »

Il s’agit d’un habitant du pays de la foudre, arrivé au Shozaichi il y a plusieurs jours mais ayant malencontreusement perdu ses papiers officiels lui autorisant sa présence ici. Un ami d’enfance de Fuusho, un grand gaillard qui a manqué d’oxygène durant les premières secondes de son histoire, et qui en paie chaque jour le prix à travers une vie faite de simplicités. Vivant de boulots que d’aucuns trouveraient rébarbatifs, lui s’en accommode. Car bien que conscient de son handicap mental, il n’en reste pas moins heureux. Au fond, les personnes qui le dénigrent devraient prendre exemple sur sa joie et son voyage parmi des plaisirs simples.

- « Je dois lui rendre ses papiers au plus vite… ton aide me serait précieuse. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Vos papiers s'il vous plaît ! Dim 4 Jan 2015 - 19:02

Ainsi donc il cherchait quelqu’un ! Hiko fut un peu surpris car il ne savait pas que Fuusho jouait le rôle d’intermédiaire au sein du Shûkai pour donner des papiers d’identité. Enfin bon, quoi qu’il en soit le vieil homme était dans un sacré pétrin apparemment car il ne trouvait pas l’homme qu’il cherchait. De plus, sa réaction avait été un petit peu bizarre… Il avait eu vraiment l’air agacé dans un premier temps que le jeune garçon le suive. Serait-ce illégal ? En tout cas si ça l’était, Hiko ne s’en était pas du tout douté. Il était tellement innocent que ce genre d’idée ne lui venait jamais à l’esprit…

Ensuite Fuusho lui décrit alors l’homme qu’il cherchait. D’après la description, c’était une personne avec un air plutôt atypique et si jamais Hiko l’avait croisé, il l’aurait sûrement suivi car son physique changeait clairement de celui des shukaijins. Du coup il n’avait pas souvenir de l’avoir croisé et était quasiment sûr que ce dernier n’était pas dans le coin car il n’y avait pas grand monde par ici. Puis, l’homme demanda alors de l’aide au jeune garçon. Hiko, avec un sourire franc, regarda Fuusho avec ses yeux brillants comme s’il était fier et heureux de pouvoir aider son coéquipier.




« Bah non ça me dit rien… Par contre ça me branche à fond de t’aider ! Je vais couvrir le pâté de maison à l’Ouest, j’y suis pas encore passé. Si je trouve… Ah oui Dali je crie ton nom copain ! »

Bon alors déjà d’une, Hiko avait mal compris le nom du mec qu’il devait chercher… Et de deux il n’avait même pas laissé le temps à Fuusho de lui répondre et il était parti. Pour le jeune garçon, cette recherche n’avait rien d’illégale et donc crier le nom de Fuusho n’était pas problématique. Et c’est ainsi qu’il partit, il décida de se rendre sur les toits afin d’avoir une meilleure vue d’ensemble et il se laissa porter par ses pas. Il courait d’une façon très silencieuse, après de nombreuses heures d’entraînement il arrivait maintenant à se déplacer sans bruit ce qui était un sacré avantage pour quelqu’un aimant espionner les autres.

Après quelques minutes d’errance où il croisa qu’une poignée de personne, il vit alors un homme relativement massif qui était assis sur le perron d’une maison, la tête dans les mains. Il semblait exténué et reprenait simplement son souffle. Hiko décida alors de s’arrêter et de l’observer car la description que Fuusho avait faite de l’homme correspondait parfaitement, seulement le seul détail qui ne tromperait pas serait son boitillement. Lorsque ce dernier se releva, Hiko vit qu’il boitait, c’était bien lui ! Il prit alors la décision de se montrer et atterrit juste devant l’homme qui failli tomber de surprise ! Hiko le regarda alors avec un grand sourire et lui dit quelques mots avant d’appeler Fuusho !


« Salut Dali ! J’ai un ami qui te cherche… FUUUUUUUUUUUSHOOOOOOOO JE L’AI TROUVÉ !!!! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taichou
Messages : 246
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Vos papiers s'il vous plaît ! Lun 5 Jan 2015 - 0:10

Dali ? Fuusho n’a pas le temps de le reprendre que le gamin est déjà parti comme une fusée. Tant pis. Résigné, le fumeur bifurque vers le Sud, lui aussi à la recherche de son ami. Une silhouette massive et clampinnante attire alors son attention. Mais une fois à sa hauteur, il n’y reconnait nullement la personne cherchée.

Tout comme la plupart des gens de la foule qui l’entoure, il entend son nom hurlé à travers les ruelles du quartier. Traversant deux rues vers l’Ouest à vive allure pour faire taire le jeune, il atterrit face à son ancien ami. « Daiki ! » L’intéressé rigole grassement en enlaçant avec force le trentenaire. « Humpf, oui oui… moi aussi j’suis content de te revoir. Ergh » Le rire continue mais l’étreinte se desserre suffisamment pour laisser ses pieds toucher de nouveau le sol. « Daiki, j’te présente Hiko. Hiko, Daiki et pas Dali… .»
- « Non non non. Pas Dali ! » Ce sur quoi il attrape le petit et lui fait un câlin à son tour. Un gros câlin(1).

Tandis que le gamin se fait presque étouffer par le colosse, Fuusho farfouille dans sa sacoche les fameux papiers qu’il doit lui remettre. Il lui tend finalement un petit carton d’identité, le domiciliant dans un appartement proche de celui de Fuusho. Histoire de l’avoir à l’œil et qu’il puisse lui rendre visite si des problèmes se présentent, ainsi qu’un acte de propriété. « Et cette fois Daiki, tu ne les perds pas ! » Les papiers en question sont faux et l’appartement inoccupé depuis deux ans. Après s’être renseigné sur les propriétaires, le fumeur avait pu s’assurer que d’y loger son ami ne poserait aucun problème. Et puis, quelques contacts en internes dont ce genre d’affaires représente leur fonds de commerce, le lui avaient également certifié sans problème contre une coquette somme.

Une situation illégale oui, mais propre ; dont les preuves de son illégitimité représentent un travail bien trop conséquent pour être rassemblées. Le développement de l’Alliance nécessite une attention sur des sujets plus préoccupants qu’un simple squatteur et bientôt travailleur du village. Il paierait ainsi cette dette par sa sueur et sa force.

- « Hiko, tu ne connaitrais pas un restaurant ou un établissement cherchant des personnes pour des tâches assez simples ? »

_____
(1)Ca t’apprendra à l’appeler Daili, bwhahaha !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Vos papiers s'il vous plaît ! Lun 5 Jan 2015 - 16:22

Il l’avait donc bel et bien trouvé, cet homme que Fuusho recherchait. Il était tellement massif que Hiko se sentait vraiment tout petit à ses côtés. Il ne fallut pas longtemps pour que son coéquipier surgisse d’une ruelle mitoyenne et vienne les rejoindre. Apparemment ils se connaissaient plutôt bien car « Dali » le prit dans ses bras et lui fit une étreinte qui aurait sûrement eut pour effet de briser tous les os du petit garçon. Une chance que cette force de la nature ne soit pas l’ami de Hiko, car sinon le jeune garçon aurait eu de sérieux problèmes pour se déplacer. Alors que l’étreinte se desserrait légèrement, Fuusho apprit à Hiko que l’homme en question ne s’appelait pas Dali, mais plutôt Daiki. Ahhhhh, bah tant pis !

« Oups ! Désolé Daiki, j’avais mal… ehhhhhh »

Ah bah oui… Trop tard ! Le jeune garçon était maintenant pris entre deux bras gigantesques. Vous savez, comme s’il avait été placé dans un étau géant et que les parois s’étaient refermées sur sa cage thoracique. Il ne pouvait plus bouger, était complètement immobilisé et surtout ultra mal à l’aise ! Et puis il y avait quelque chose avec le sol… Il était pas palpable !



Une fois reposée, le jeune Hiko mit ses mains sur ses genoux et toussa bruyamment, il ne s’attendait pas du tout à ça et sa cage thoracique reprenait peu à peu sa forme initiale… Quel gros câlin ! Enfin bon, maintenant tout allait bien et le jeune garçon se contenta d’observer son coéquipier du Shûkai. Il lui passa quelques papiers en lui faisant bien comprendre qu’ils étaient importants et qu’il ne devait absolument pas les perdre. L’homme sembla heureux des nouveaux papiers que Fuusho lui avait donnés et le remercia chaudement… Décidément il aimait les câlins celui-là !

Puis Fuusho demanda à Hiko si ce dernier ne connaissait pas un restaurant ou un endroit où on pourrait travailler pour faire des tâches assez simples… Il le regarda avec des yeux ronds et se demanda bien pourquoi il voulait savoir cela. Après tout la vie de shinobi prenait déjà une grande partie de son temps, était bien payée, et était relativement épuisante. Pourquoi se forcer à faire un autre métier alors qu’on pouvait avoir un bon train de vie rien qu’en travaillant pour l’armée du Shûkai ? M’enfin… Le jeune Hiko avait eu une idée, et un sourire se forma sur son visage. Il dit alors avec un air malicieux à Fuusho…


« Il se pourrait bien que j’en connaisse un oui… Je pourrais peut être parler à mon ami qui vend les meilleures nouilles de l’Alliance… Mais bon pour ça, il faudrait sûrement que tu m’offres généreusement un bol de ces fameuses nouilles au thon qu’il prépare magnifiquement bien… »

Ses yeux brillaient désormais… Oh oui il avait eu une merveilleuse idée et était plutôt fier de lui… Bon après il avait pas compris que le boulot serait pour Daiki mais il fallait pas trop lui en demander… Il avait déjà passé une journée à se concentrer à l’académie et son cerveau était maintenant beaucoup moins efficace. Mais il n’en restait pas moins curieux, et posa une question à Fuusho qui aurait sûrement pour conséquence de le faire avouer quelque chose qu’il n’avait pas forcément envie de partager…

« Mais sinon papi dis moi ! Depuis quand tu donnes des papiers officiels aux gens ? T’as eu une promotion… ? Si c’est le cas j’vais demander à Are-sama si je peux pas faire comme toi ça a l’air cool ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taichou
Messages : 246
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Vos papiers s'il vous plaît ! Ven 9 Jan 2015 - 23:30

- « Très bien, va pour un bol. » Consent-il au jeune Hiko. Et puis, si cela permet d’offrir à Daiki une chance de s’intégrer, Fuusho ne rechignerai pas à le lui payer. D’autant plus qu’il a faim, lui aussi.

- « Je donne pas, je rends. Nuance. Donc non, j’ai eu aucune promotion » Récupérant le papier autorisant son ami à rester au sein du Shozaichi, il l’agite sous le nez du gamin curieux. « Il a été fourni par le Passeur. » Chose vraie, contre toute attente. Si le papier en question, perdu par Daiki puis retrouvé par le fumeur, est bel et bien l’original, seule l’information plaçant l’étranger comme propriétaire d’un appartement est illégale. « N’importe qui peut servir d’intermédiaire pour l’achat d’un logement. Donc non, je n’ai eu aucune promotion. » Rendant les papiers à Daiki, ils emboitent le pas d’Hiko pour qu’il les guide jusqu’à son vendeur de nouilles.

Sur le chemin, le géant siffle une musique de leur village natal, aux Pays des Nuages. Un refrain. Une rengaine bien poussiéreuse ramenant dans son sillage un air d’évocation. Le fumeur et le géant échangent alors naïvement sur quelques souvenirs d’enfance. Tous simples mais emplis d’une sincérité notable. Tel un ultime langage de survie, un rêve d’absolu, une solution face au temps qui défile et les éloigne chaque jour un peu plus de leur innocence.

L’un plus que l’autre.

* * *
* * * *

Attablés devant un bol de nouilles, au thon pour Hiko, comme promis, le trio disparate dévore littéralement le plat. Déglutissant sa dernière bouchée, Fuusho se retourne alors vers le patron de l’établissement, dans l’espoir de faire embaucher Daiki.

- « Vous ne chercheriez pas quelqu’un pour vous donner un coup de main dans vos tâches quotidiennes ? Mon ami ici présent à la force de trois bœufs et ne fatigue jamais. Transport de marchandises et de produits frais à travers la cité ? Nettoyage de l’arrière-boutique ? Ce genre de chose… »

- « J’aime pas la crasse ! » Précise le postulant, avant de replonger son visage dans le creux de son bol et d’aspirer bruyamment le fond de son bouillon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Vos papiers s'il vous plaît ! Sam 10 Jan 2015 - 15:22

Comme il s’y attendait, Fuusho accéda à la requête du jeune garçon. Il était gentil Fuusho. Malgré ses apparences parfois un peu bourrues, il avait toujours fait preuve d’une grande gentillesse et ne s’était jamais montré véritablement désagréable… Enfin sauf quand le jeune Sairyo l’embêtait, et c’était donc légitime. Alors qu’ils avaient tout trois pris la route en direction du restaurant favoris de Hiko, ce dernier eut alors la réponse à la question qu’il venait de poser.

Le barbu, tout en lui agitant le document qu’il venait de remettre à Daiki, lui expliqua qu’il n’avait pas eu de promotion car il n’avait pas pour fonctionner de donner un document. Mais plutôt de rendre un document. Ainsi le colosse aurait perdu le document et Fuusho l’aurait retrouvé, ce qui aurait amené cette rencontre. Le jeune garçon trouva cela un petit peu louche que ce soit un de ses amis qui l’ai retrouvé, mais au final, après quelques instants de réflexion il sourit et se dit que c’était sans doute un coup du destin ! Alors qu’ils marchaient tranquillement dans les rues de la Capitale baignée par l’obscurité, les deux adultes commencèrent à parler de leur ancienne vie. Le jeune garçon n’y prêta pas grande attention, il se dit que cela ne le regardait pas vraiment et préféra mener la marche plutôt que de les interrompre dans un moment privé. Et ils arrivèrent devant l’échoppe du restaurant, Hiko fut le premier à rentrer.


« Salut la compagnie c’est encore moi !! Je vous amène des clients, qui sont aussi des amis ! »

Un grand sourire était affiché sur le visage de l’enfant. Il était fier de pouvoir faire découvrir ce restaurant à Fuusho et son ami. En effet, Hiko y passait beaucoup de temps et avait fini par lier une amitié solide avec les personnes y travaillant. Ils s’installèrent donc sur une table pour quatre personnes et commandèrent à manger. Le jeune Hiko avait commandé des nouilles au thon, ses préférées. Les autres avaient fait des choix différents. Cependant, à la fin du repas, chacun d’entre eux semblaient repus et paraissaient avoir très bien manger.

Le jeune Sairyo avait eu du mal à finir son bol, car après tout, il en avait déjà mangé un juste avant de croiser Fuusho. Alors que les pensées du jeune garçon commençaient à s’envoler et son esprit à être envahi par une brume liée à sa satisfaction d’avoir bien mangé, le barbu posa une question au chef. Il lui demanda si ce dernier ne cherchait pas des employés pour des travaux relativement basiques. Avec le bon repas qu’il venait d’engloutir, le jeune shukaijin avait complètement oublié la principale raison de leur venue !



Il se redressa alors rapidement et en regardant le chef avec un sourire et une expression de sincérité absolue, il ajouta après les paroles du barbu…


« C’est pour notre ami qui est là ! Il recherche un emploi simple, et je peux t’assurer que le barbu ne ment pas en affirmant qu’il est très fort ! En plus je sais que Slaimer est parti il y a déjà un moment pour ses études et que tu recherchais quelqu’un de fiable depuis lors… Et Daiki semble tout désigné, je lui fais confiance… »

Hiko avait pointé d’un geste de la tête le géant qui finissait bruyamment son bol, comme s’il avait été totalement satisfait de la qualité de la nourriture que le chef leur avait préparée. Le chef le jaugea alors du regard, puis il se tourna vers Hiko avec un air sceptique. Le jeune garçon lui fit alors un sourire total, son visage rayonnait. Il savait que le chef avait parfois un air bourru, mais ce dernier n’était pas mauvais dans le fond, il fallait juste apprendre à le connaître. Le restaurateur se tourna alors vers Daiki, et son expression s’adoucie. Il lui dit simplement d’une voix neutre.

« Bon je crois le petit ! On va faire un petit test ce soir. Que dirais-tu de rester jusqu’à la fermeture et de m’aider à tout ranger et à nettoyer ? Ensuite on pourra envisager d’autres tâches. Si tu conviens, je te ferais signer un contrat classique où tu auras le droit à des congés payés et tout le tralala… Ca te va ? »

Hiko n’aurait pu être plus content, il venait de rendre service à son ami le restaurateur et à Fuusho et il était sûr que Daiki se plairait ici… Restait à savoir la réponse de l’intéressé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taichou
Messages : 246
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Vos papiers s'il vous plaît ! Sam 10 Jan 2015 - 18:38

Daiki, fier de cette excellente nouvelle, l’accueille en applaudissant. Et pour seule réponse à la question de son nouveau patron, le colosse récupère les bols vides et les ramène en cuisine. Non sans avoir préalablement gratifié Hiko d’une petite tape amicale.

- « J’ai comme l’impression qu’il s’y plait déjà. » Remarque le patron, un peu amusé par son nouvel employé. Et afin de fêter cette réussite, comme pour remercier Hiko de son aide, Fuusho demande deux nouveaux bols de nouilles au thon.

Les deux membres de l’équipe Shijin partage ainsi un petit moment de repos. Le fumeur en profite pour expliquer au gamin la façon dont il connaît Daiki. Comment ils se sont rencontrés, alors qu’ils n’avaient que huit ans chacun. La façon dont ils s’amusaient, simplement. Et ce qui lui a tout de suite plu dans le comportement de son ami. Une façon de voir le monde et les gens qui l’entourent. Une façon de partager cette vision, de la retranscrire à travers des gestes, des attitudes spontanées, absentes de toute fioriture imposée par des codes sociaux décidés par certains.

Une forme de nostalgie s’installe dans le creux de sa voix et lui rappelle le chemin parcouru en compagnie de Daiki ; les expériences vécues. Pas toutes agréables à se souvenir, comme les moqueries et sarcasmes, les coups, par peur de l’inconnu ou par absurdité pure. Ils se sont toujours défendus l’un l’autre et cela continuera surement encore longtemps, il l’espère. Par amitié, par fraternité. Par tolérance.

L’échange se poursuit entre les deux shukajin, et les derniers clients du soir quittent l’établissement. La salle se vide peu à peu, ne laissant bientôt qu’un silence apaisant, entrecoupé par les bruits de vaisselle qui s’empile et d’eau qui coule. Comme un petit orchestre de percussions qui rythme le passage de la nuit. Confiant pour son ami et le travail qu’il occupe et qui l’occupe, Fuusho se sépare de son camarade d’équipe, salue le patron et accorde une accolade à Daiki.

Une partie de la cité tombe dans le sommeil alors qu’il rentre chez lui, satisfait et rassuré. Ils seront biens ici, au sein de l’Alliance. Ils seront biens.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Vos papiers s'il vous plaît ! Sam 10 Jan 2015 - 20:09

Daiki semblait ravi. Il n’en fallait pas plus à Hiko pour être extrêmement satisfait de la tournure qu’avaient pris les évènements. Il ne le connaissait certes pas, mais il se douta que le colosse devait être une personne ayant un très bon fond. L’enfant ne put s’empêcher de sourire lorsqu’il vit Daiki commencer à ranger leur table qui était remplie de bols vides. Le patron semblait, lui aussi, amusé. Puis ce dernier partit rejoindre Daiki en cuisine car Fuusho venait de commander deux nouveaux bols de nouilles au thon.

Encore ?! Et oui, Hiko ne pouvait pas refuser de manger lorsqu’on lui servait le meilleur plat qu’il n’ait jamais goûté dans la Capitale. Ce n’était même plus une envie, ni même de la gourmandise. C’était par pur respect que le jeune Sairyo s’attacha à finir jusqu’à la dernière nouille de son bol. Pendant ce troisième, et dernier il l’espérait, repas, les deux membres de l’équipe Shijin discutèrent principalement de la relation que Fuusho entretenait avec Daiki. Il lui raconta alors qu’il était comme cul et chemise depuis leur enfance et que tout n’avait pas été facile pour eux. Surtout pour le colosse qui présentait une déficience au niveau mental.

Le jeune Hiko grimaça à l’évocation de se souvenir. Il se souvenait lui aussi avoir été maltraité et pris à parti car il n’était pas comme les autres. A moindre mesure certes, car on le jugeait sur son physique trop chétif… Mais le résultat était le même, on pouvait vite sombrer dans la solitude. Et puis, une fois leurs bols terminés, les deux coéquipiers se saluèrent. Fuusho quittait l’établissement non sans remercier le chef et faire une accolade à son ami. Hiko, quant à lui, resta un petit moment songeur.



Alors que Daiki venait juste de venir lui soutirer son bol de nouilles, le jeune garçon comprit d’après son bâillement qu’il était l’heure de rentrer. Il était tard et la nuit était déjà bien entamée. Il partit donc saluer le chef d’un pas lent. Arrivé à hauteur de Daiki, ce dernier lui fit une accolade et contrairement à la première, Hiko l’apprécia. Même s’il ne connaissait pas beaucoup plus que tout à l’heure, le colosse avait un côté attachant. Le jeune Sairyo salua enfin le chef d’un grand geste de la main et partit.

Il était dehors, le souffle du vent était devenu glacial et cela n’annonçait qu’une chose… L’hiver arrivait. C’est pourquoi le jeune Hiko se dépêcha de rentrer chez lui, dans son appartement afin de retrouver son lit douillet et aussi sûrement une amie qu’il aimait voir le soir… Morphée.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Vos papiers s'il vous plaît !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Iwagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels-