N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Les Mains en l'air, allez Hop ! [PV Bankichi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 743
Rang : S

Message(#) Sujet: Les Mains en l'air, allez Hop ! [PV Bankichi] Mar 6 Jan 2015 - 10:08

C'était une journée tranquille au village, j'étais dans un de mes jours de repos, et en avait profité pour aller m'entraîner un peu au niveau du terrain d'entrainement, spécialement pour le Taijutsu. En effet, mes arcanes Katon étant plutôt... Destructrices, je préférais me concentrer sur mes capacités de corps-à-corps pour le moment. Invoquant donc plusieurs clones, commençait une partie de combat en mêlée générale. Je faisais en sorte de ne pas détruire mes « adversaires » trop rapidement, en n'utilisant que des esquives ou des projections. L'entraînement dura environ une bonne heure avant que je n'annule la technique et ne m'écroule de fatigue.

Après avoir pris le temps de respirer un peu, en étant complètement allongé au sol et en voyant deux-trois hallucinations au passage, je me relevai pour me dirigeai à ma piaule, pensant que j'en avais suffisamment fait pour ce soir. Cependant, en chemin, je décidai de changer d'avis. Cela faisait pas mal de temps que je n'avais pas fait un tour aux sources thermales, il était bien temps d'en profiter un peu. Je continuai donc mon chemin vers ma piaule pour chopper un set de vêtements propres, de quoi me laver, ainsi qu'un portefeuille afin de pouvoir me diriger aux sources tant désirées.

Sur le chemin, j'eus l'occasion de voir que les gens faisaient en sorte de m'esquiver à moitié. J'interprétais cela, comme étant le fait que je commençai réellement à puer pas mal niveau transpiration. Perso, quand je me sentais, je ne voyais pas vraiment ce qui était si atroce. On dit souvent que les gens ne sentent que très rarement leur propre odeur, mais de là à ce que je ne sente rien et que les autres trouvaient que je puais, fallait y aller. Enfin, au final, tout ça n'aurait plus vraiment d'importance, puisque j'allais enfin pouvoir me détendre.

J'arrivai enfin au niveau des bains publics, de ce que je pouvais observer au niveau des enseignes. J'étais sur le point de pénétrer à l'intérieur des lieux quand mon regard capta quelque chose au bord de mon champ de vision. Je voyais quelqu'un qui essayait de passer discrètement derrière les buissons pour longer les murs. J'étais étonné de voir ça, mais quand je vis de quel mur il s'agissait, il n'y avait pas vraiment besoin de se demander qui c'était et pourquoi il était venu là : il venait de longer le mur des bassins côté femmes. Soupirant, je me mis à les suivre avant de tomber sur quelque chose à laquelle je m'étonnai de ne pas y penser. L'une des personnes qui était en train d'observer les lieux, je ne la connaissais que trop bien : Hyûga Megumi. Quant à l'autre, inconnu au bataillon, mais je pensai bien qu'il était présent pour la même chose. Ils ne m'avaient pas encore vu, ou alors, étaient trop concentrés sur ce qu'ils faisaient pour me prêter attention, je décidai donc d'ouvrir la discussion.


« - Oy… Vous pensez faire quoi ici …? »

Spoiler:
 


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 779
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Les Mains en l'air, allez Hop ! [PV Bankichi] Lun 12 Jan 2015 - 20:54

Un peu plus tôt...

J'arrive derrière la palissade. Et là, j'aperçois une silhouette recroquevillée. De petite taille. Des cheveux bruns-noirs. Des pupilles blanches. Je connais l'énergumène. Elle est de mon clan. Une perverse connue pour ses frasques. Son plus grand plaisir dans la vie consiste à épier les jeunes jolies femmes de Konoha. Mon visage devient menaçant.

"Megumi... Je pensais avoir été très clair."

Je me plante devant elle. Les bras croisés. L'attitude sévère. Je martèle de ma voix.

"Le mardi c'est MON endroit ici ! Allez pousse-toi de là, je dois faire un peu de contre-espionnage, c'est ici le meilleur lieu pour débusquée les kunoichi infiltrées..."

Après quelques discussions nous sommes d'accord pour regarder à tour de rôle. Je comprends la pauvre Megumi et je lui ai accordé un répit. Cinq de son top sept sont actuellement dans le onsei. Une situation record ! Du jamais vu ! Du coup, j'ai accepté gentiment de partager mon action de contre-espionnage top-secret. Chacun regarde un peu et j'ai obtenu d'elle qu'elle me signale le moindre comportement anormal !

Mon investigation avance très bien. De temps à autre, je prends mon calepin et je note l'évolution des tailles des différentes kunoichis. En effet, un espion pourrait ne pas y prêter attention, mais c'est le genre de petit détail qui pourrait les démasquer !

Notre activité de la plus haute importance est soudainement perturbée par l'arrivé d'un jeune ninja. Casquette et yeux rouges. Sa tête ne me dit rien. En même temps, j'ai plus tendance à voir les circuits de chakra et je n'ai pas la meilleur mémoire des visages. Je n'aime pas les redresseur de tord. Mon affaire ici est de la plus haute importance, pour la sécurité de Konoha. Personne ne doit découvrir ma présence ici. Il y a suffisamment de plaintes existantes contre moi... Je décide de sortir le grand jeu. Je sors rapidement un document en papier de ma poche - un ticket reçu du restaurant de ce midi - et je le rempoche en disant simplement d'un ton très formel.

"Inspecteur en chef des palissades, Bankichi. Enchanté. Bon, ben cette pallissafe m'a l'air en ordre très chèèèèère Megumi, vous en pensez quoi ? Oui, oui des petites fissures de type D, je crois que notre boulot ici est terminé..."

J'essaie discrètement de me faufiler d'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 743
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Les Mains en l'air, allez Hop ! [PV Bankichi] Mar 27 Jan 2015 - 14:37

J'étais là, derrière le mur qui séparait la voie publique et le paradis des rêves lubriques et immoraux de la plupart des pervers, devant deux coupables qui essayaient d'y jeter un coup d'œil. Si l'un des deux antagonistes m'était inconnu, l'autre, je ne la connaissais que trop bien... Alors que le premier se présenta avec une excuse à sa présence ici, qui paressait aussi crédible que la possibilité que notre univers ne soit en réalité qu'un factice dont les ficelles seraient tirées par des hommes capables de rédiger notre destin, tout en tendant un bout de papier que je ne comptais pas lire de toutes façon, l'autre commençait à faire sa plaidoirie.

« - C'est vrai Yusei ! On ne fait rien de mal ! Nous sommes là afin de contrôler la sécurité des bâtiments de nos co-citoyens !
- Vraiment ? Demandons donc leurs avis à ... Yuki, Nami, Aya, Ryuko...
- C... Comment connais-tu ces noms ?!
- En mission, quand tu ne ronfles pas, tu parles en dormant...
- ... Tu as gagné ce round Yusei, mais je te jure que tu vas le payer. »

Elle se leva alors et frappa mon épaule avec son poing, m'obligeant grimacer à tenir le membre avec mon autre main. J'avais commencé à frissonner un peu, non pas parce que j'avais peur d'elle par ce simple coup, mais juste parce que je savais exactement que quand elle disait qu'elle allait me le faire payer, elle ne mâchait pas ses mots, ni ne lançait de paroles en l'air. Il m'est arrivé bien des fois de prendre des représailles de cette... On va rester poli et conserver nos mots pour nous. Je ne faisais que soupirer en imaginant ce qu'elle pourrait bien inventer cette fois.

Par la suite, je remarquai son collègue qui lui, avait un problème plus délicat à régler : il était plus vieux, et surtout, c'était un représentant de la jante masculine. Si Mégumi c'est assez difficile à traiter puisqu'elle est lesbienne, un pervers lambda par contre, on n'avait pas besoin de pitié pour lui. Inspecteur des palissades, et puis quoi encore ? Thermomètre humain des bains publics pendant qu'on y est ! Je voyais soudain l'homme s'éloigner doucement, mais sûrement pour fuir. Toussant un coup, je symbolisais ma présence, avant de tendre le bras pour arrêter l'homme en posant ma main sur son épaule.


« - Quant à vous... Si vous êtes vraiment « inspecteur des palissades », je suppose que vous avez était demandé en mission par l'Onsen, n'est-ce pas ? Je retournai l'homme pour me mettre face à lui. On pourra donc poser la question au responsable de ce bâtiment, est-il pas, à moins que vous ne préfériez qu'on demande directement à Rokudaime-dono de confirmer vos dires, n'est-il pas ? »

Tout en parlant, j'affichai un faux sourire face à l'homme, qui montrait bien que j'étais plutôt sarcastique dans mes propos, attendant une réaction de sa part.


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 779
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Les Mains en l'air, allez Hop ! [PV Bankichi] Dim 8 Fév 2015 - 10:44

Un instant je crois que ma ruse a fonctionnée. Et puis j'observe un échange entre Megumi et ce jeune gringalet. Flute. Cela ne se passe pas si bien que cela. L'énergumène connait la réputation de ma cousine, et cela joue en défaveur de notre commando d'opération. Je fais une note mentale des prénoms qui semblent faire réagir mon alliée de circonstance. On ne sait jamais, je pourrais toujours ré-utiliser ceci contre elle.

J'essaie toujours de disparaitre discrètement. Filer à la sunajin, on appelle ça.

Jet de compétence : discrétion. Echec critique. Il m'a repéré, et le redresseur de tord s'en prend désormais à moi. Il ne me connait pas. L'avantage d'être un jonin discret, peu de personnes ont entendu parler de moi. Oh, un petit futé. Il me propose d'aller voir l'Hôkage, pensant sans doute m'avoir pris la main dans le sac. Je rigole à gorge déployé. J'ai des années d'expériences dans ce domaine-là. Je réponds au ptit garnement à la casquette rouge d'un ton où l'ironie est à peine masquée, en infléchissant particulièrement l'intonation de certain mots.

"Et bien d'accord allons voir l'Hôkage. Je suis certain qu'il sera prêt à se déranger pour une affaire d'aussi haute importance."

Je me retourne vers la blonde de service. Je l'ai connu plus entreprenante que cela. On dirait que ce jeune à un espèce d'ascendant sur elle. Etrange. Je lui murmure d'un ton plus bas - bien qu'assez audible pour que le petit futé nous entende.

"Sérieusement, tu connais ce gamin ? Tu peux pas lui dire d'aller jouer ailleurs ? On a une *inspection* à terminer. C'est de la plus haute importance."

Je m'approche de mon interlocuteur avec un grand sourire aux lèvres. J'étends les bras, ma main droite touchant la palissade du bout de mes doigts, sentant la texture à l'aide des apex de ma main. Mes dents s'affichent, carnassières, prête à dévorer ma proie. Le rapace affute ses griffes. Carnassier. Je lui lance ceci.

"Tu ne devrais pas être en cours toi d'ailleurs ? On va aller voir le directeur de ton école..."

Oui, je sais exactement comment me tirer de cette situation. Cela risque d'être amusant. Bwa ha ha !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 743
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Les Mains en l'air, allez Hop ! [PV Bankichi] Lun 9 Fév 2015 - 13:02

Le bougre pensait avoir réussi à s'en sortir devant ma vigilance, mais il semblait avoir oublié qu'il se trouvait devant le grand, le seul, l'unique, Kurokami Yusei, la future légende Shinobi qui ne pourrait faillir devant les manants de toutes sortes. Que ce soit un Furyou enragé ou alors un simple voyeur troublant l'ordre public, tous ne pouvaient que trembler face à moi, Nyaha !

Hum... *Ahem* Bref, reprenons. Alors que j'étais en train de faire comprendre à ma chère amie qu'il ne valait pas mieux essayer de me défier, tant que je possédais cette fameuse liste de noms, l'autre malandrin pensait s'enfuir discrètement, tel un ninja... Wait, non, mauvaise comparaison... Tout ça pour dire qu'il n'en fut rien, et que je me mettais à m'attaquer à son cas, en le prenant à son propre jeu. Je savais pertinemment qu'il ne me racontait rien que des mensonges, mais je n'allais tout simplement pas l'accuser sans preuves. L'obliger à avouer de lui-même était la meilleure chose à faire...

Du moins, c'est ce que je pensais qu'il se serait passé. J'étais loin d'avoir réussi à cerner comment l'énergumène pensait. Il avait réussi à me poser une colle à laquelle je n'avais pas pensé, à savoir, le fait que Rokudaime-Dono ne perdrait très certainement pas son temps pour de telles broutilles. Je pensais l'avoir au bluff avec cette phrase, mais il était bien plus malin qu'il ne le laissait paraître. À le regarder, il semblait un peu plus âgé que moi, peut-être, était-il aussi plus gradé... Non, je ne devais pas penser à cette hypothèse ! Aucun moyen qu'un individu qui agit de la sorte puisse avoir un grade supérieur au mien, inacceptable !

Il continua ensuite en jouant à la provoque, ce qui, j'ai honte de l'admettre, marchait plutôt bien. J'ai bien souligné le fait que j'étais un peu plus âgé que lui, mais lui semblait croire que j'étais si jeune que je devais être encore à l'académie. Je crois qu'il avait un problème avec ces yeux, même si ces derniers me faisaient étrangement penser à ceux de Megumi, pour une raison inconnue... Je n'ai pas l'air d'un gamin de 10, bougre de dieu ! Et en plus, il voyait que ça me dérangeait de me qualifier ainsi, et il continuait. Comment ça, je devais retourner à l'école, il se fichait de moi ?!

*Flash Blanc*

Kurokami est en train de prendre le crâne de Bankichi et lui fait faire un tour à 180° avant que le corps ne tombe au sol.

*Re-Flashblanc*

Je devais rester calme et ne pas rentrer dans son jeu, ce qui n'allait pas être facile, puisque je sentais bien sortir de mon front une petite veine qui montrait bien mon état mental à l'instant. C'est donc après avoir pris soupiré un bon coup que je me mis à lui répondre.


« - Vous vous rendez bien compte que j’ai autour de la vingtaine et que vous n’avez sans doute pas plus de 5 ans de plus que moi, n’est-ce pas ? Ce n’est donc pas la peine de vous laisser à ce genre de pitreries… »

Temporisant mes mots, je cherchais rapidement ceux qui pourraient faire le plus d'impact pour arrêter ses actions. Je ne devais pas me laisser avoir par un pervers pareil, je suis le grand Kurokami Yusei après tout ! C'est alors que le fameux *tilt* sonna dans mon crâne, et qu'un faciès plus malicieux pris place par rapport à ma pokerface habituelle.

« - Cependant, je dois admettre que vous avez raison sur le fait que déranger le Rokudaime-Dono pour ce genre d'affaire ne serait pas astucieux. En revanche... Je me demande comment réagiront les jeunes filles se trouvant de l'autre côté de la barricade que vous aimez tant inspecter. Et vous, vous avez une idée ? »

Je terminai ma phrase en tapotant de manière à ce que ça ne soit audible que de nous trois, en montrant bien que je n'hésitai pas à alerter directement les concernées de la présence d'un individu plus que suspect. Comme disent souvent ceux qui jouent à différents jeux de ballon : un partout, balle au centre.


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 779
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Les Mains en l'air, allez Hop ! [PV Bankichi] Sam 28 Fév 2015 - 0:20

Oh ? Il a la vingtaine ? Je lui aurais donné un petit peu moins. Plutôt dix-huit ans. Non, passé la vingtaine, les gens ont tendance à apprécier la nature. Les beaux corps. Comportement de puceau. Ahem. Bref, je suis quand même de loin son ainé malgré tout, et l'utilisation du terme gamin est plus que justifiée a mon sens. J'ai un sourire tandis qu'il me parle du Rokudaime. Machinalement, j'active mon byakugan. J'observe les femmes de l'autre côté de la palissade. Leurs emplacements. Leur activité. Oui. Parfait.

"Et bien, je suppose que je devrais vous retourner la question. Mais d'abord, un peu de mystère !"

Et de mes manches un nuage de plumes se déverse, obturant la vision du shinobi en face de moi et m'englobant dans une masse d'apex aviaires. L'avantage des Hyuga, c'est que ce genre d'obstacle ne bouche pas notre vision à nous. Même s'il est un senseur, il aura du mal. Et donc je me mets très facilement en position tout en hurlant d'une voix super aigüe.

"HIIII UN PERVERS !"

Ca, c'est pour le show.

Après cette magnifique interprêtation, je tournoie sur moi-même dans le sens spécifique qui le projetterai vers les femmes tout en expulsant du chakra. Le Kaiten. La palissade est endommagée, évidemment. Des plumes noires sont projetées partout, et je profite du rideau noir temporaire pour m'éclipser au loin. Lorsque les dernières plumes noires reposent sur le sol, je suis déjà derrière un immeuble, observant la scène avec le byakugan. Analysant mon environnement. A-t-il été pris dans ma fourberie ? A-t-il esquivé ? Je vais pouvoir étudier ses compétences très facilement. Après, je compte le suivre. Oui, il m'intéresse ce petiot.

*Voyons comment il se débrouille*

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 743
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Les Mains en l'air, allez Hop ! [PV Bankichi] Lun 2 Mar 2015 - 11:42

Le bougre pensait pouvoir s'en sortir comme il le souhaitait, n'est-ce pas ? Il pensait échapper au regard d'aigle du grand, du seul, l'unique, Kurokami Yusei ?! Et bien qu'il se détrompe ! Ma vigilance est comme celle d'une ombre traquant les criminels dans la nuit ! « I am the night ! » comme dirait le héros d'une des Light Novel que je lisais souvent. Nul ne m'échappe quand j'enclenche le mode détective, Nyaha ! Qui plus est, j'avais mis en place un magnifique stratagème. Plutôt que de l'empêcher d'aller voir les filles, ça serait les filles qui viendraient à lui. Il allait se mettre dans la merde tout seul comme un con, Haha !... Ou du moins, c'est comme ça que je pensais que ça allait se passer.

Alors que je l'observais, il ne semblait pas avoir perdu sa confiance, au contraire, il semblait afficher un sourire qui n'annonçait rien de bon... Il m'adressa la parole en me disant qu'il allait me retourner la question. Un simple « plaît-il ? » me traversa l'esprit, vu que je ne comprenais pas ce qu'il voulait dire. Puis, en l'observant de plus près, je remarquai une certaine modification dans son visage... Des veines autour des yeux... AH ! Je venais tout juste de comprendre. Ce type était un Hyûga, comme Megumi ! Il venait d'activer son Byakugan pour une raison X ou Y. Mais avant que je n'aie le temps de réagir, voilà qu'il me fit un nouveau tour.

Tendant sa manche vers moi, une nuée de plumes noirs en sortie de sa manche, m’aveuglant donc momentanément. J’étais en train d’utiliser mes bras pour me protéger afin d’éviter de me prendre plus de plume dans le visage, alors que je me demandai ce qu’il se passait. Est-ce qu’il comptait tout simplement se servir de cette diversion afin de pouvoir s’enfuir ? Il aurait l’avantage en effet, vu que je n’ai aucune capacité de traque de cible hélas. Mais alors, il cria en imitant une voix de fille, qu’il y avait un pervers. Il comptait briser lui-même sa couverture ? Mais pourquoi ferait-il une cho-

« … Oh, le fils de… »

Je venais de comprendre la situation alors que, pour une raison inconnue, je me fis projeter contre la palissade, brisant cette dernière et apparaissant de l’autre côté dans un nuage de plumes noires. J’étais à moitié assommé, allongé sur le sol, ne voyant pas très bien mon environnement. Alors que j’essayais de me relever en me frottant le crâne, je me mis à regarder autour de moi. Des plumes noires de partout, de la vapeur à cause de l’humidité et de la chaleur ambiante, et surtout… Devant moi, plusieurs filles se cachant le corps avec des serviettes, et m’observant comme si j’étais un ennemi à abattre. Oui, cet énergumène avait fait en sorte que le pervers, ça soit moi. J’étais en train de m’imaginer mille et une façons de m’occuper de son cas quand je le retrouverais quand je fus interrompu par l’une des femmes qui était en train de craquer ses poings.


« - Alors… On s’amuse à espionner les jeunes femmes pendant leur moment de détente ?
- Eeeeeeeeeuh… Je suppose que « c’est pas ce que vous croyez » ne marche pas comme excuse ?, fis-je en me « cachant » les yeux avec une main aux doigts à moitié espacés.
- Essaye encore. , enchaîna-t-elle alors que d’autres des filles se préparaient pour me donner une leçon. Donne-moi une raison pour ne pas te frapper en 10 mots…
- Je n’en aurais besoin que de deux, répondis-je en tendant le bras en l’air, un objet en main, bombe fumigène ! »

Suite à ma phrase, je lançais la grenade que j'avais dans ma main afin de créer momentanément un écran de fumée qui me permettrait de m'enfuir rapidement. Bruyamment, je commençai à m'enfuir en direction de l'entrée des bains, de sorte à ce que je paraisse bien visible. À la suite de ça, comme on pouvait s'y attendre, une majorité des filles qui m'avaient vu fuir se précipitèrent vers ma direction, se rhabillant afin de me poursuivre à travers la ville... Ou du moins, mon clone.

En effet, lors de l'écran de fumée, j'avais utilisé le Kagebushin afin de créer un leurre que les filles se concentrent sur lui, pendant que moi, je profitais de la confusion pour me faufiler discrètement par le trou par lequel j'étais rentré.Voyant que la situation s'était calmée, j'annulai ma technique de clonage et commençai à me planquer sur le toit d'un des immeubles à proximité. Reprenant mon souffle, je commençai peu à peu à me rappeler de la raison de ma mise dans cette situation : le Hyûga. Rien que de penser à son visage de clown me fit apparaître plusieurs veines sur le front. J'allais le retrouver et le faire payer... Mais comment ? Je ne savais pas par où il était parti, et sans capacités de senseurs, impossible de le traquer. Je réfléchissais à la solution en restant planquer sur un des toits, en attendant que ça se passe.


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 779
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Les Mains en l'air, allez Hop ! [PV Bankichi] Sam 7 Mar 2015 - 16:02

J'esclaffe de rire tandis que j'observe la scène de loin. Il esquive la situation en utilisant une bombe fumigène combinée avec un kage bunshin. Diversion classique, bien que l'utilisation de cette technique nécessite une connaissance assez poussée en ninjutsu - ce qui tend à me confirmer qu'il est chunin. Le kage bunshin est possible à apprendre pour un genin, mais sa complexité en fait une technique peu rentable à leur niveau et expérience (en plus d'être une pompe à chakra). Un chunin a nettement plus de possibilités avec.

Je prends note que c'est un intellectuel également. Cette tactique est bien ficelée. C'est... rare parmis les jeunes recrues. Certains ne pensent qu'à la puissance brute, à pouvoir dégommer toute une zone de combat sans se soucier des conséquences ou des victimes collatérales. Là, par exemple, il aurait pu affronter ces femmes en furies, les destabiliser, les envoyer dans le décor. A la place, il utilise intelligemment ses ressources pour contourner le problème.

Pour moi, cela vaut un bon 8/10. Une excellente note.

Il s'échappe donc par là où il est entré et se cache sur un toit avoisinant. Utilisant mes techniques et mon expérience en traque, je le suis discrètement de loin. Je vois qu'il s'arrête pour reprendre son souffle. Que faire pour le terrifier encore plus et rire à ses dépends ? Une bonne blague qu'il ne pourrait pas détecter et qui me permettrait en même temps de couvrir mes fesses...

Ha ! Je sais !

Je sors mon déguisement d'ANBU et je m'habille discrètement dans une ruelle sombre. Je finis par mettre mon masque d'oiseau de proie. Parfait. Ma voix est légèrement déformée par la présence et l'écho du masque, ce qui devrait me permettre de passer inaperçu - enfin, sauf s'il est un ninja sensoriel basé sur le son mais bon ces derniers sont rares.

J'escalade un toit et je saute d'immeuble en immeuble pour rejoindre le chunin. J'atterris à côté de lui, déguisé, et je lui dit d'un timbre de voix légèrement plus grave que d'habitude.

"Voici donc l'auteur des troubles au bain public. Veuillez décliner votre identité, grade et si vous en avez une, votre mauvaise excuse."

Moi ? J'abuse de mon autorité d'ANBU ?

A peine.

Je suis surtout un être vil et démoniaque hahaha !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 743
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Les Mains en l'air, allez Hop ! [PV Bankichi] Lun 9 Mar 2015 - 20:45

Mal, mal, j'étais vraiment mal sur ce coup ! Pourquoi il a fallu que je choisisse d'intervenir dans cette situation au lieu de tout simplement ne pas y prêter attention comme tout citoyen lambda ?! Bon, c'est vrai, je n'étais pas un simple citoyen, mais bel et bien, un ninja entraîné pour devenir le héros de tous les temps, certes. Je suis aussi quelqu'un au sens moral si développé qu'il m'oblige à devoir intervenir lorsque de pauvres innocents sont en danger. C'était normal pour la légende que j'étais...

Toujours était-il que maintenant, non seulement, j'avais laissé partir le responsable de ce crime pervers, mais en plus, voilà que je portais le rôle du coupable à cause de lui. Le salaud ! Le jour où je le chopperai, je lui ferais payer au centuple... Je verrais aussi avec Megumi si elle peut m'aider. Tant que j'ai cette liste de noms, et le fait qu'elle n'ait pas encore révélé sa vraie nature à ces filles, je la tenais sous ma coupe... Mais pour le moment, l'heure n'était pas à concevoir une vengeance, mais à faire en sorte que je puisse m'en sortir vivant, ou pire, que je sois arrêté pour voyeurisme et que l'on m'empêche ainsi de monter en grade ! Inconcevable !

Je sortais donc la tête, tout doucement, de mon trou afin d'observer les rues en bas. Personne à droite, personne à gauche. La route semblait dégagée. Je pensais donc pouvoir foncer jusqu'à chez-moi pour regagner ma salle de bains, cette fameuse pièce où je ne risquais pas de me faire démolir. Me redressant peu à peu, je me préparais à partir.


« - Voici donc l'auteur des troubles au bain public... »

« Fuuuuuuuuuck ! »

Je tournai mon visage avec une tête qui était bien loin de ma Pokerface habituelle. Bouche grande ouverte, les yeux écarquillés et le teint pâle, je pouvais voir la personne qui m'avait repéré. Un membre de l'ANBU. C'est bon, j'étais foutu. Je pouvais dire au revoir à ma carrière de héros et de légende, j'étais condamné à devoir rester Chûnin, ou pire, rétrogradé. Mentalement, je pouvais voir ma vie de rêves défiler devant mes yeux et s'envoler au loin, avec moi criant au désespoir.

Il voulait connaître mon identité ainsi que mon « excuse bidon »... Les idées défilèrent dans ma tête. M'enfuir ? Non, il serait sans doute capable de me retrouver si c'est un ANBU. Mentir ? Si jamais ils découvrent la vérité après, je serais dans une situation pire qu'après. Marchandage ? For fuck sake, je ne fais pas dans ce genre-là ! Il ne me restait plus qu'une solution qui, malgré qu'elle soit la plus à mon désavantage, était la plus éthique : la vérité. Reprenant mon calme, je soufflais un coup avant de lui répondre.


« - Kurokami Yusei, Chunin. Je sais que le coup de « c’est pas ce que vous croyez » fait clicher… Mais c’est le cas ! Je me suis fait avoir par un Hyuga avec une gueule d’ahuri qui était en train de mater lui-même, et qui a voulu me faire porter le chapeau ! »

J’attendais donc mon sort en ne quittant pas mon regard de ce qui s’apparentait les yeux du Shinobi, détenant mon destin entre ses mains. Et pourtant, j'avais une impression étrange de l'avoir déjà vu...


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 779
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Les Mains en l'air, allez Hop ! [PV Bankichi] Lun 9 Mar 2015 - 21:41

Ha ! Sa tête ! Impayable !

J'ai un large sourire sous mon masque. Heureusement que je le porte. Je suis très satisfait de moi.

Ma victime décide de jouer la carte de l'honnêteté.

Je tique quand il me décrit comme un ahuri. Mes yeux clignent sous mon masque. Heureusement qu'il ne me voit pas, cela m'aurait trahit. Loué celui qui a un jour décidé de masque pour les ANBUs. Je ne peux m'empêcher de faire une remarque personnelle à ce sujet. *Je n'ai pas voulu te faire porter le chapeau. Je l'ai FAIT !*. Et diablement bien. D'ici ce soir, des rumeurs se baladront sur toi. Pas des masses, mais suffisamment pour établir un précédent.

Je sors un petit carnet noir et je fais mine de le lire. Dedans, il y a les mensurations de *certaines* jolies personnes de Konoha, mais cela il n'a pas besoin de le savoir n'est-ce pas ? Je range le carnet noir en disant simplement.

"En tout cas, il n'y a pas encore de Yusei dans la liste des bannis des lieux. Rha, comme je déteste la présomption d'innocence."

Je lâche un soupir en prenant un calepin cette fois-ci, avec un crayon. Je me mets à parler sur un ton très professionnel. Mon ton officiel d'ANBU. Des années d'entrainement devant mon miroir, tous les matins.

"Bon, allons-y pour ta déposition. Tu invoques l'argument du bouc émissaire. Selon-toi, on t'a fait porter le chapeau. Tu n'es coupable de rien. Donc..."

J'écris quelques notes aux crayons. Je fais une description physique de ce Yusei, de son grade. Cela peut toujours m'être utile plus tard. Je tourne une page - celle-ci sera moins intéressante mais il faut bien endormir sa méfiance tout en achevant mon PLAN démoniaque.

"...tu nies avoir été présent derrière la pallissade du Onsen "Aux Anges Bienheureuses", avant les faits ?

Ma tête se tourne vers lui, attendant vraisemblablement une réponse rapide. A vrai dire, je n'attends qu'un "oui" ou un "non". Je n'ai pas envie de lui laisser le temps de s'expliquer après mes questions. C'est une stratégie psychologique qu'un Nara m'a un jour expliqué. A vrai dire, j'ai oublié a quoi cela sert, mais cela me semble tellement approprié à ce cas de figure que je ne me prie pas de le faire. Je passe donc à la seconde question dérechef.

"... Et tu nies également être passé de l'autre côté de la pallissade du même Onsen ? D'avoir vu l'anatomie dévoilée des clientes de l'établissement ?"

J'espère que tu en as bien profité, parce que certaines étaient drôlement jolies ! Un peu farouche certes... Encore une fois, j'applique la même tactique et je passe directement à la dernière question une fois qu'il m'a répondu oui ou non. Evidemment, je m'attends à un "oui mais...". C'est cela la beauté de mon crime parfait.

"Dernière question, connais-tu l'identité de celui qui t'aurais soi-disant fait porter le chapeau ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 743
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Les Mains en l'air, allez Hop ! [PV Bankichi] Mar 17 Mar 2015 - 16:08

Et voilà, je venais enfin de balancer la vérité. Il ne me restait plus qu’à croiser les doigts pour que le membre de l’ANBU accepte de croire en mon témoignage. Je devais avouer que si la situation avait été inverse, j’aurais eu du mal à croire un discours comme le mien. Aaaah, je sentais bien mon avenir s’évaporer alors que j’allais être jeté en taule A TORT pour voyeurisme. Ma réputation était foutue !

Ne me répondant pas directement, il sortit alors un carnet noir, sans doute pour prendre ma déposition. Cependant, il ne fit qu’observer les pages de ce dernier, avant de sortir une phrase qui me mit en déroute. Banni des lieux… ? Il ne disait tout de même pas banni du village ?! Rien que cette idée me fit encore une fois paniquer intérieurement. Même si, en prenant du recul, l’idée d’être banni de Konoha juste parce qu’on m’avait choppé en flagrant délit de perversion était absurde, sur le moment, je n’avais pas la tête suffisamment calmée pour pouvoir prendre le temps d’analyser la situation.

Il sortit cette fois, après avoir rangé son carnet, un petit calepin ainsi qu’un crayon. Enfin, il était temps pour moi de démontrer mon innocence en lui offrant le témoignage le plus précis possible. Cependant, vu comment avançait l’interrogatoire, le type en face semblait déjà ne pas être convaincu de mon innocence. En effet, il ne me laissait guère du temps afin de pouvoir développer des réponses. J’avais à peine l’occasion de placer un « oui » ou un « non », parfois mal placé vu que je faisais que des « oui mais… » Qui n’avaient jamais l’occasion de se finir. Quand il avait abordé l’histoire du passage de l’autre côté de la barrière, je pouvais, malgré son masque, sentir qu’il m’accusait directement d’en avoir profité pour mater, ce qui était pas totalement faux !

Vint alors la question de l’identité de l’individu, c’était un problème. Je n’avais aucune information sur la personne si ce n’était son apparence. Des cheveux roux, une tenue d’un ton kaki, un visage d’ahuri, de crétin, d’abruti… Et, comme je le lui avais déjà dit, il s’agissait forcément d’un Hyûga, étant donné ses yeux blancs avec une teinte légèrement verdâtre. Je n’avais qu’un seul moyen simple de l’identifier.


« - Je ne connais pas cette personne, mais tout ce que je peux dire, c’est qu’il s’agissait sûrement d’un Hyûga, aucun doute là-dessus ! Je vais utiliser un Henge afin de vous monter à quoi il ressemblait. »

Exécutant le bon müdra, je faisais apparaître un nuage de fumée, avant de moi-même réapparaître aux yeux de mon interlocuteur avec cette nouvelle apparence.


Au bout de quelques secondes de silence, je pris une pose qui montrait que j’étais en train de réfléchir.

« - Huuuuum, à y réfléchir, il ressemblait plus à un débile, c’est beaucoup trop flatteur cette apparence… »

Refaisant apparaître un nuage de fumée, je revêtis le nouveau visage correspondait LARGEMENT plus à celui de l'individu.


« - Voilà ! Cette tête de décérébré lui correspond mieux ! »


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Gauche de l'Hokage
Messages : 779
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Les Mains en l'air, allez Hop ! [PV Bankichi] Dim 22 Mar 2015 - 17:32

Il m'a apparait bien observé et veut montrer à quoi je ressemble. Ce n'est pas une mauvaise idée du tout. Je lui donnerais bien un point bonus pour y avoir pensé. Il est rare que des officiers pensent à utiliser cette technique de nos jour. Trop basique, sans doute. On l'oublie facilement. Seulement...

Il fait une tête qui ne me ressemble absolument pas du tout. On ne peut pas faire pire.

Heureusement que je porte un masque, parce que je sens que mes sourcils se froncent et qu'une veine à ma tempe bat particulièrement fort. Cela aurait été rêvélant sans mon accoutrement. Je soupire bruyamment. Je dis d'une voix d'où le sarcasme n'est pas masquée.

"Et donc un mec "décérébré" t'aurais fait porter le chapeau ? Cela rend ta version encore plus cohérente, bien entendu."l Je soupire. "De mon temps, on faisait des henge réalistes pour devenir genin, le niveau n'est plus ce qu'il était."

J'écris deux trois phrases sur mon calepin avant de le ranger. J'attends quelques secondes, puis je reprends, sur un ton a moitié accusatoire, et a moitié paternel.

"Bon, je crois qu'il est très facile de voir ce qu'il s'est réellement passé ici... tu es encore jeune, tu te crois tout permis, et ton corps est rempli d'hormones. Soit."

Il aurait pu un peu mieux se débrouiller pour sa défense, après tout ! Le coup du henge aurait put être intéressant, s'il ne l'avait pas couplé avec une bête grimace. J'aurais peut-être même pris le temps de faire un rapide croquis, par professionnalisme. Il aurait pu me dire qu'il avait un témoin pour lui - la blonde. Mais non, tout cela n'avait pas vraiment touché son esprit. Un peu dommage pour un chunin. Mais la punition ne devait pas être trop sévère. Comment un ANBU non lié à cette histoire réagirait ? Oui, je crois savoir. Je lui dit.

"Ecoutes tu n'es pas encore dans ma liste de fauteur de trouble donc je peux te permettre cette petite "écartade". Disons que ce rapport sera malencontreusement "oublié" sous une pile de documents. Si je te revois à proximité d'un onsens avec présence féminine dans l'année à venir, ce rapport sera "retrouvé". Me suis-je bien fait comprendre ?"

Je laisse un silence suspendre après cette dernière phrase. Je crois que c'est assez réaliste dans mon interprêtation de personnage ANBU non lié. Oui. De mon côté, pendant un an il va me laisser inspecter les onsens en paix. Et s'il m'en empêche, j'aurais un rapport accablant sur lui, avec témoins occulaires et sa réputation en prendra en coup. Bref, dans les deux cas, je sors gagnant. Fufufufu, je suis diabolique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 743
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Les Mains en l'air, allez Hop ! [PV Bankichi] Dim 12 Avr 2015 - 16:56

Moi qui pensais avoir fait quelque chose de ressemblant, je ne semblais pourtant pas être convainquant... Pourtant, j'avais bien fait en sorte de reproduire chaque détail de son visage ! Son regard de merlan frit, son sourire niais... Tout y était ! En même temps, je pouvais comprendre l'agent des forces spéciales, difficile à croire qu'un idiot pareil puisse exister, moi aussi, j'aurais eu du mal à y croire si je ne l'avais pas vu. Du coup, comme je ne paraissais pas crédible à ses yeux, il était en train de me traiter de menteur... Mais je suis innocent, un homme qui se retrouve accidentellement au bain des femmes ne peut-il pas être bien reconnu non-coupables ?!

Une fois qu'il eut terminé d'écrire ce que je pensais être son rapport dans son calepin, je vis sa tête se lever, pensant donc qu'il voulait me regarder dans les yeux. Ça y est, j'allais devoir me faire une raison, ma carrière en tant que légende shinobi était foutue. Pourquoi ?! Pourkeuwaaaaaa ?!... Du moins, je pensais que ça allait être le cas, et franchement, j'aurais peut-être préféré que cela le soit... Alors qu'il s'adressa à moi avec un ton qui, comment dire... Semblait un peu familier et étrangement comme image protectrice, il me dit... Que j'avais juste une poussée d'hormones.


« -… Wait, what ? »

Il était en train de me prendre pour un de ces gamins qui atteignent l'âge pré pubère et qui n'ont pour occupations que de trouver un moyen de chopper des magazines érotiques au nez des marchands. J'étais un peu dépité de voir un membre des forces spéciales arriver à ce genre de conclusion, et surtout, à ne pas me prendre au sérieux. J'aurais cru parler à l'autre abruti qui me prenait pour un gamin ! Mais bon, c'était impossible. Un homme avec aussi peu de valeurs morales, et encore moins avec une mentalité pareille, n'aurait jamais eu les capacités pour faire partie de l'élite de Konoha.

Il termina en me disant qu'il avait un deal à me proposer. Du fait qu'il ne reparlerait pas de cette histoire à ces supérieurs, et qu'en échange, je ne devais pas recommencer. C'était plutôt en ma faveur... Mais mon sens moral m'obligeait d'intervenir. Hors de question que le grand Kurokami Yusei ne soit pris pour un pervers, encore moins à tort, par un quelconque individu ! Prenant une dernière respiration après qu'il ait fini sa parole, je m'adressai de nouveau à lui.


« - Écoutez, même si ça paraît difficile à croire, je maintiens que je suis innocent ! Je rentrais de l'entraînement et voulais me détendre à l'Onsen quand j'ai surpris cet homme et- *Ting* ... Megumi... Comme un flash, je marquais une pause avant de reprendre mon énoncé. J'ai mon témoin ! Megumi Hyuga ! Elle était présente sur les lieux quand j'ai retrouvais l'autre ! Elle pourra le reconnaître, et en plus, avec son Byakugan, elle passera par-dessus n'importe quel déguisement, que ça soit un Henge, ou un simple masque, un peu comme le vôtre. Je sais où on pourrait la trouver, suivez-moi ! »

Impulsif comme toujours, je me retournai afin d’essayer de prendre les devants et de retrouver mon amie à l’endroit où je penserais qu’elle serait.


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les Mains en l'air, allez Hop ! [PV Bankichi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-