AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 La roue du destin [Pv Lilith & Freya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1713
Rang : S


Message(#) Sujet: La roue du destin [Pv Lilith & Freya] Mer 7 Jan 2015 - 19:43

    Cela faisait maintenant trois jours que nous avions fini l'entraînement de Lilith, cela avait prit le temps qu'il fallait mais nous y étions parvenu, nous allions enfin pouvoir continuer notre voyage vers l'ouest en direction du pays de la pluie, j'espérai que ma chère fille avait complètement récupérée puisque la marche qui s'annonçait semblait s'annoncer sans pause. De plus je sentais une odeur de pluie dans l'air, si nous ne partions pas aujourd'hui nous allions être obligé de rester pendant quelques jours encore, je détestais marcher sous la pluie. Je n'étais pas spécialement une petite nature et je n'étais pas non plus fait de sucre, mais quitte à marcher, je préférais profiter du beau temps et de la compagnie que j'avais maintenant.

    Elle était encore endormie, j'étais assis à côté d'elle, je la fixais pendant son sommeil, quel dur rôle que celui de parent après tout. Je regardais droit devant moi et je me jurais que si ça ne marchait pas avec elle, je retournerai simplement à la solitude, c'était un défi que je m'étais donné, réussir à canaliser ce tigre ou plutôt cette tigresse. A mon avis il s'agissait quand même de l'animal qui lui sied le mieux. Je caressais une mèche de ses cheveux avec deux de mes doigts, les enlevant de devant sa figure. Elle était négligée mais c'est ce qui était intéressant avec les enfants. Je sais, on pourrait dire que c'était une adulte après tout elle avait une vingtaine d'année. Mais du haut de mes soixante et onze an, cela restait l'enfance. Et surtout au delà de ça, c'est qu'elle avait l'âme la plus enfantine que j'ai connu depuis des années. Finalement après quelques bruitages, elle finissait par ouvrir les yeux, je m'exclamais de la sorte :

      « Bien, il est temps de partir d'ici, tu veux toujours aller à Âme, n'est-ce pas Lilith ? »


    Sauf si elle souhaitait changer de destination puisque au final le pays de la pluie n'était pas vraiment ce que je préférais en terme de contrée, déjà par son climat mais aussi parce que ce domaine appartenait à Konoha et qu'il était encore trop tôt pour que je me montre au pays de la feuille. Après quelques minutes de préparation nous étions prêt pour prendre la route, pour cette raison nous entamions notre ascension vers l'extérieur du temple de Kusanagi. Pendant que nous montions les marches nous menant à la sortie je m'exprimais à nouveau :

      « Regrettes-tu de m'avoir comme Père ? Pour ma part, j'ai retrouvé une famille que je croyais perdue »


    Je n'étais pas du genre à dire clairement mes émotions, du coup je lançais des petites phrases comme ça de temps à autre. Il est vrai qu'à proprement parlé il s'agisse simplement d'une de mes créations rencontrées il y a une semaine, mais malgré tout je venais de vivre une semaine complète jour et nuit avec cette personne à partager des choses et cela n'était pas arrivé depuis un très long moment c'est pour cette raison que je me laissais osé des élans de tendresse avec elle et ils seraient de plus en plus fréquents au fur et à mesure que notre relation père/fille s'accentuera. Nous étions maintenant dehors du temple, mais quelque chose clochait je sentais une présence non loin de nous, une âme pour être tout à fait précis, elle ne semblait pas hostile, peut-être quelqu'un de passage, mais à partir du moment où celle-ci était pourvue de chakra, elle était une menace pour ce que j'essayais de construire, j'invitais donc l'obscurité à s'inviter à la lumière.

      « Je sens ta présence, qui es-tu ? Montre toi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1305
Rang : B+


Message(#) Sujet: Re: La roue du destin [Pv Lilith & Freya] Mer 7 Jan 2015 - 23:41


Dormir, si bien et si longtemps, la dernière fois, c’était une unique paire de bras qui avaient su lui offrir cette quiétude-là. Ils n’y avaient plus leurs poids sur son corps, mais la chaleur d’une présence qui veillait, ça par contre, elle la sentait bien. Comme un gros chat, elle s’étirait en le regardant d’un œil, baillant à s’en décrocher la mâchoire et une fois remise droite, la tignasse en bataille, ses mains frottaient ses yeux. Ce n’était pas de toute classe, mais ce n’était pas son genre à elle, et encore, elle avait pris un peu de manière de la brune originel, à force de la voir faire… Si, si.

-Pourquoi tu ne m’as pas réveillé, ce corps est une vraie loque ! L’ancien ne demandait pas plus de trois, quatre heures !

Mais on voyait comment il avait fini, autant éviter, après tout, elle qui l’avait choisi. D’ailleurs en parlant de choix. Son regard doré l’observait longuement, elle voulait hein… Puis ses iris se détournaient, vraiment prête pour ça ? Il la consolidait dans l’idée en parlant de famille.

-Je pense mon sentiment similaire au tien, jusque-là, ne tiens qu’à nous que cela ne dure, mais puisque l’on parle de celui, je ne peux pas m’empêcher de ceux composaient la mienne.

Ses cheveux se faisaient nouer négligemment en boule sur le haut de son crâne.

-Mes frères, mes sœurs et mes parents semblaient être nombreux mon père. La mort, comme à toi, m’a appris qu’en réalité il tenait dans une main, mais j’ai toujours voulu ne pas avoir assez de doigts pour les compter. Un tort qui sait. Je vais te montrer la mienne, moi aussi.

Le moment qu’elle choisissait pour être prête et partir, pas assez bien réveillée visiblement pour repérer avant la présence qui frappait à leur porte très bientôt. La brune étirait un sourire, décidément, elle était en vaine et son humeur ne se tarissait pas quand le père poule sortait les griffes.

-Quelqu’un que je connais… Et tu peux considérer cela doublement !

A bon entendeur. La rousse, la Kaguya, l’épéiste, les mots pour la désigner ne manquait pas et à vrai dire Miaë l’avait en grande affection et l’autre elle… Elle aimait bien aussi, combien même la femme ne soupçonnait pas son existence à travers la brune, elle l’avait découverte, peut-être même repéré.

-On va avoir un problème. Une alliée de Miaë, pas la mienne, encore que, je crois l’avoir entendu prononcer mon ancien nom...

Ses bras se croisaient.

-Qu’est-ce que tu viens faire par ici Freya ? Je t’empalerai si tu reposes tes lèvres sur les miennes.

Lillith n’était pas Miaë, qui était trop laxiste, soumise, pour l’autre c’était presque tout l’inverse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Chef Kawaguchi
Messages : 799
Rang : A


Message(#) Sujet: Re: La roue du destin [Pv Lilith & Freya] Jeu 8 Jan 2015 - 0:12

En fuite.

En fuite contre ses propres démons à qui désormais elle croyait voir leurs pas et ombres derrière elle. Ce n'était plus de la folie, c'était un suicide qu'elle tentait aussi bien que possible de saboter. La mort pour elle? La mort pour une femme de son rang? Impossible mais pour autant de plus en plus proche. L'incident, l'accident allait se produire et l'ancienne rousse était aux premiers rangs de sa propre perte. Son visage enflant soudainement dans un énième accès de folie. Et des os allant littéralement trancher le paysage, engendrant la perte des arbres et animaux qui tentaient vainement une fuite.

-Aaaaaah.

Un pas lourd et pesant, une sensation de se perdre pour ne gagner du répits que quelques secondes de plus. Elle n'allait croupir ici toute sa vie tout de même? Incapable se maudissant elle même avant que dans une longue plainte échos à la perte de son âme elle ne souffle pour finalement se redresser. Sa propre traversée du désert ne 'l'avait-elle pas déjà assez faite? Quoi que, après tout partout ou elle passait le désordre et la mort n'étaient que ses réponses. Elle ne voulait plus de ça, si elle le voulait. Elle voulait tout et rien, n'ayant plus aucun objectif. Elle ne sentait elle même qu'en présence des gens qui l'avaient acceptés comme tel. Comme une chose plus ou moins humaine. Elle brandit son sabre une nouvelle fois, même sa fidèle amie ne peut empêcher la débâcle intérieur qui se produit. Elle ne peut plus, la volonté de la lame s'épuisant en même temps que la rage de sa maitresse.

-AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!

Un hurlement avant que ses pupilles ne prennent un aspect rouge sang, tout n'est que carmin et délice suprême pour le fléau de ces terres. Tout n'avait que l'odeur et la couleur du sang pour l'ancienne combattante de Kiri. Les plats étaient fades lors de son ascension, son harem vivant ne suffisant déjà plus à détendre ses envies charnelles vite détournés vers un besoin de violence et un défoulement instinctif. Qu’importe personne ne pouvait déjà plus arrêter son étape finale. Une créature écailleuse à l'allure de monstre, un monstre allant se déchainer une dernière fois dans un endroit perdue avec comme seul compagnie une ravissante et charmante créature ayant le corps de son ancienne et très chère amie et un inconnu. Mais à ne pas s'y méprendre les paroles franches et ne ressemblant pas à la brune de d'habitude ne choquait déjà plus la créature. Néanmoins si uniquement la vue de son amie lui permettait de descendre en intensité alors le meilleur restait à espérer ou le pire. L'idée de combat qu'elle évoquait laissant largement le corps de Freya transparaitre via ses os si chéris désormais. Elle parlait comme la fameuse peste du clan, mais encore un doute et puis tout ceci ne lui disait car la présence de l'autre laissait clairement apparaitre pour l’âme damnée qu’elle était la possibilité d'un inquisiteur dont les méthodes ne lui plairaient pas. Elle dégaina son sabre au clair de l'astre tandis que des pics se formaient déjà sur la terre. Si ils avaient chercher conflit ce n'était clairement pas la bonne période.

-Tu parles de capacités que ce corps ne t'offre pas, en revanche vois comme j'en suis capable et à loisir en plus. Viens donc danser une dernière fois avec ce corps n'étant pas le tient créature encore inconnue et révèle moi en saignant ce qu'il est advenue de mon ancienne amie? Parle et rapidement car malheureusement les meilleurs choses ont une fin.

Ses poumons recrachant alors un liquide rouge en petite quantité toutefois via ses narines et sa bouche, foutue marque. Foutue vie, tout ça pour finir ici? Impossible elle s'y refusait. Tout elle avait refusée la mort sur l'île. Ici elle deviendrait une déesse marquant à jamais son empreinte sur le marbre, avec ou sans présence tangible de son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1713
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: La roue du destin [Pv Lilith & Freya] Jeu 8 Jan 2015 - 7:01

    Quelqu'un qu'elle connaissait mais il s'agissait d'une alliée de l'autre âme ? De la numéro deux?Cela n'augurait rien de vraiment bon pour nous. Comment réagirait-elle en apprenant que l'âme de la jeune femme avait simplement cessée d'exister sous cette forme, que celle qui avait prit sa place avait toujours été présente dans cette enveloppe charnelle. Pour le moment je restais muet, je laissais ma fille agir lorsqu'elle énonçait une menace tout en parlant d'une histoire passée qui se serait déroulée entre Lilith ou bien la numéro deux et cette... créature. J’apprenais par la même occasion le nom de cette dernière, Freya.

    D'ailleurs la réponse de celle qui pourrait devenir possiblement notre adversaire, tout dépendait de comment la situation évoluait ne se fit pas attendre, elle dégaina son sabre puis parla d'une capacité, sans doute celle des Kaguya. Je passais alors devant Lilith et je toisais la créature du regard lorsqu'elle commença à cracher un filet de sang, néanmoins je m'exclamais à voix haute vers la jeune femme afin de lui faire comprendre tout ce qu'elle encourait en menaçant ma progéniture à voix haute de la sorte.

      « Menace Lilith une fois encore, créature et je m'assurerai de torturer ton âme après ta mort, qui à la vue de ton état devrait être imminente. » 


    Je fixais droit devant moi et je soupirais un instant, je me préparais à voir une fluctuation dans son âme pour anticiper les mouvements, je me préparais donc à une charge adverse dans l'éventualité où la bête supplanterait sa condition de mourante pour devenir une bête féroce. Malgré tout je commençais à réfléchir tout en ne perdant pas le danger des yeux. Pour mon plan futur j'avais besoin de gens prêt à servir, cette personne au vue de son état ne pourrait plus être sauvée par la manière dîtes traditionnelle, en revanche elle pouvait l'être par une voix annexe, ma voie. Je m'exprimais à nouveau après avoir souffler un long soupir.

      « Bien tu as deux choix qui ont leurs importances alors écoute bien ! Tu as le choix de mourir ici où de vivre plus tard ? Qu'en penses-tu ce choix n'est-il pas intéressant ? »


    Je marquais un court moment de pause avant de reprendre.

      « Tu es affecté par une malédiction dont la plupart des Kaguya sont victimes qui pousse leurs corps à mourir, j'ai compris que tu en faisais parti grâce à tes paroles ainsi qu'aux signes de cette maladie. Je ne suis pas médecin, je ne peux te soigner et au vue de ton état, il te reste moins d'une année à vivre. En revanche j'ai une capacité bien plus intéressante qui te permettrai de vivre pendant de longues années encore. »


    Une nouvelle pause dans le dialogue puisque ce qui allait suivre aurait besoin d'être réfléchi un moment.

      « Dépose ton arme, agenouille toi devant ma fille que tu as insulté et dont tu souhaitais répandre le sang, jure lui fidélité et moi, Mamoru Lessa, accepterait de t'expliquer comment renaître... »


    Les cartes étaient posées, avec un peu de jugeote et de connaissance sur le monde, elle allait pouvoir conclure avec une précision plus ou moins bonne de quel service j'étais garant. Ça allait être une réflexion très importante qu'elle allait devoir mener, la question était, serait-elle assez intelligente pour saisir l'opportunité ? J'avais disséquer des Kaguya pour mes recherches sur la reconstruction cellulaire, c'est pour cela que je connaissais sa maladie. Elle ne vivrait plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1305
Rang : B+


Message(#) Sujet: Re: La roue du destin [Pv Lilith & Freya] Ven 9 Jan 2015 - 23:20


Un rire, mauvais et rauque, un que le temps lui avait imposé, un qu’avant elle aurait détesté, du doré de ses iris, la brune constatait le pathétique… Celui qui aurait pu être sien. Un réconfort en son fond intérieur, celui d’avoir fait le bon choix.

-Et où te mène ce corps que tu manies si bien Kaguya ? Et l’endurance et la sensation de toute puissance qui s’envole subitement, malédiction hein… Et l’âme qui tourmente, tu es seule responsable de te fin misérable.

Elle avait connu ça. Une ombre se plaçait devant elle, longtemps que plus personne ne l’avait fait, fut un temps où cela l’aurait agacé, mais pas aujourd’hui, hautaine, son regard se figeait sur la Kaguya, elle qui avait finalement, le raccourci qu’elle n’avait pas eu. Chanceuse va, c’était trop facile et ça l’agaçait, alors la proposition de son père la consolait un peu. Un équilibre, pas pour autant qu’elle avait envie de faire preuve de clémence.

-Tu es trop bon mon père, je sais d’expérience que ce combat serait son dernier.

Et si elle n’était pas capable de se rattacher au monde… la disparition serait son meilleur sort, le plus mérité. Quelle horrible créature au fond de souhaiter le même sort que celui qu’elle avait subi, mais elle se souvenait alors, les soirées avec la brune, quand la rousse n’était pas encore cette chose… Quand elle était perdue et fragile. Son intérêt c’était étrangement gagné à ce moment-là… La brune soupirait, avant de passer devant son créateur, la femme en face crachait son sang, une sensation horrible. Accroupie, elle la fixait enfin de s’assurer de pouvoir enfin se permettre de se rapprocher, près de son oreille, elle susurrait quelques mots.

-Toi et moi, nous nous sommes forcément croisées et j’entends par là avant que la Bakushô nous réunit à nouveau. Je n’étais pas très différente de toi en un sens.

Un seul, celui du corps qui se meurt.

-Et nous sommes sœurs au fond, de près ou de loin, ça ne serait qu’une continuité. Je veux choisir si son corps me plait ou pas si ça doit être ma poupée.

Son sourire de carnassier s’étirait, elle ferait mieux de se taire, c’était vrai, mais pas dans sa nature de ne pas pousser les gens à bout. Se redressant, elle patientait, mais trop longtemps, pas de patience !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Chef Kawaguchi
Messages : 799
Rang : A


Message(#) Sujet: Re: La roue du destin [Pv Lilith & Freya] Sam 10 Jan 2015 - 0:13

Une année?

C'était plus que suffisant, c'était plus qu'elle ne demandait. Il n'était pas médécin et ses paroles n'avaient aucun sens pour celle qui désormais voyant la lumière de sa vie vaciller luttait pour raviver la flamme. Son coeur prenait des teintes pourpres tandis que son combat pour satisfaire ses envies chutait pour désormais combattre la mort et son propre corps. Satanées origines dont elle ne découvrait l'existence que tardivement et qui désormais l'envoyait manger les pissenlits par la racine.

-Non.

Non jamais elle ne plierait genoux, elle était fière, plus fière encore alors que la mort commençait à la toucher. D'un geste de sa main gauche elle l'éloigna, avant qu'en roulant les épaules elle ne se prépare au combat arrivant. Ils parlaient de morts mais étaient des zombies parmi les vivants, ils empestaient l'odeur du croque mort rentrant du cimetière et annonçait sa propre fin. Ils n'étaient rien et elle allait s'assurer de partir en beauté. De disparaitre non pas en cette rencontre mais bien plus tard. Elle n'avait plus le temps, au moins marquaient ils un point dessus. Oui sa vie était désormais comptée mais au fond la leurs aussi. A vouloir tromper la mort ils en oubliaient la manière de bien vivre.

Et elle respirait difficilement, une respiration saccadée, hoquetant mais sans se soumettre aux diverses menaces, elle haletait, transpirant à grosses goutes tandis que ses poumons tentaient vainement d'inspirer et d'acquérir de l'air non viciée. Elle se releva, titubant puis plante vigoureusement un os partant de son coude droit dans la terre comme canne. Elle avait l'impression de se voir partir, de se rendre compte de sa fin devant les yeux d'un public aussi inconnu que misérable.

-Je vivrais, Mamoru, je vivrais et je te perdurais. J'ai connu un jour un semblant de Mamoru et sa dernière rencontre m'a donnée cette apparence. Jamais je n'ai juré allégeance à quiconque hormis Kiri la brave. Et si je dois un jour partir ça sera en emportant les souvenirs encore frais de ce village. Et quoi qu'en dise celle ayant ravis l'apparence de mon ancienne amie, ma misérable fin se fera sous l'insigne du clan Kaguya.

Et la bannière flotta au vent, son arme en arrière, derrière son dos prêt à contrer une attaque direct. Ils ne savaient rien et pourtant ils aspiraient à tout. Des véritables créatures tout droit sortit d'un mauvais bouquin de ninja. La vision de la créature se flouta quelque secondes et elle faillit tomber si sa canne improvisée ne l'avait sortit de ses rêveries qui auraient pu l'emporter définitivement. Pourtant son assurance n'en fut jamais autant importante, ironique situation si proche de la grande faucheuse et pourtant toujours insolente envers des rencontres ne lui plaisant pas. Après tout il faudrait croire que c'était désormais dans les gênes de leurs clans de refuser d'obéir à plus fort que soit. L’ingérence voilà qui caractérisait bien les traits des osseux. Un simple mouvement et Irelya retrouvait son fourreau alors que la figure et le visage de l'ancienne rousse devenaient sombres et dur. Un ange passa à cet instant, et profitant de ce silence ne faisant qu'empirer la situation et la tension la sabreur fit claqueter ses articulations et sa chevelure. Une larme coulant su sa joue avant qu'à demi teint elle ne parvienne à articuler la phrase suivante.

-Rends moi Miae, redonne moi ma moitié et tu auras ce que tu voudras de moi. Mais épargne la véritable hôte de ce corps, redonne moi une dernière fois l'occasion de rire de ce monde. Permet à mon visage mutilé de voir le soleil qui l'éblouissait. Redonne moi espoir ne serait-ce qu'une seconde, et pourtant elles sont précieuses. Tu dis que nous avons été sœur alors ma sœur fait voir moi celle qui nous a réunit en ce jour.

Et elle détourna le regard de la brune pour contenir une nouvelle cascade de larmes, c'est donc ça la pitié et la compassion? Ou est ce les premiers symboles de l'amour? Balivernes et foutaises, elle avait surtout peur de sa propre mort et la vision de la brunette toujours avec le mot qui fait rire lui remonterait le moral. Elle rangea ses extensions osseuses sauf une, elle fit poussé ses cornes devenant imposantes et établissant un rapport de véracité entre celle qui visiblement se croyait Kaguya dans un corps étranger. Au fond elle était prête à tout, sans illusion sur son triste sort elle l'avait bien méritée après tout et ses regrets étaient uniquement de devoir partir plus tôt qu'elle le voulait.

Mais ceci n'était rien en comparaison de ce qui l'attendait, car la faucheuse devrait s'en mordre les doigts une fois de plus et trouver une autre personne pour faire son lugubre office. Car les quelques descendants encore vivants des Kaguya ne partaient pas comme ça. Pas dans une si pitoyable situation et sans avoir eu une dernière volonté. De sa voix tremblante et fiévreuse elle posa la fatidique question au Mamoru.

-Es-tu immortel Lessa?

Si la réponse devait être affirmative alors cela expliquerait tout. De la possession à ses demandes. Et alors qu'elle attendait la réponse elle se sondait intérieurement pour savoir si ses maigres principes et égaux divers admettraient l'hypothèse folle d'une malade condamnée ne souhaitant pas disparaitre tout de suite. Troquerait-elle son âme contre une nouvelle vie? Contre la vie? Encore trop tôt et pourtant déjà trop tard si elle refusait.

Le choix n'avait-il pas été fait depuis le début?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1713
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: La roue du destin [Pv Lilith & Freya] Dim 11 Jan 2015 - 16:41

    Es-tu immortel, voilà la question qui venait de m'être posée, c'était à la fois une question intéressante et totalement inutile puisque peu importe la réponse cela ne changerait rien à l'instant présent. J'étais Dieu, posant mon regard sur une créature, assujettie ou qui le serait bientôt, du moins ce serait le cas si elle souhaitait continuer à vivre. J'avais ignoré ses précédentes paroles pour me concentrer sur cette question, après tout ses autres mots étaient dirigés pour Lilith. Malgré tout il y a une parole que je voulais reprendre.

      « Kiri la brave ? Le village caché du brouillard est bien des choses, jeune femme mais brave ? Être brave c'est être courageux, vaillant, altruiste, honnête, audacieux, voilà les adjectifs qui caractérisent quelqu'un de brave. Kiri était téméraire, xénophobe, brutale, élitiste. Le fort survit le faible meurt, tel était l'éthique de la brume sanglante. Je ne juge pas, leurs méthodes étaient ce qu'elles étaient mais en parler comme étant une nation brave est une erreur à ne pas commettre. »


    J'avais énoncé mon opinion sur un village dont je ne connaissais au final que peu de choses, mais en tant que Kazekage j'avais eu accès à un nombre d'informations conséquentes et c'est ces informations qui me permettaient d'émettre un jugement sur leurs manières de voir les choses. Au final je décidais de dévoiler un peu plus mon objectif final. Qu'ils entrevoient le monde tel que je le conçois.

      « Mon objectif est de refaçonner ce monde. Je souhaite faire en sorte que dans chaque coin de celui-ci la force ne soit plus une caractéristique essentielle à la réussite. Je souhaite que plus jamais le faible soit le joug du fort, je souhaite que plus jamais une enfant ne soit triste de se retrouver sans père. Tout cela, je suis en mesure de le réaliser, mais pour cela j'ai besoin de soldat prêt à se sacrifier pour moi. Ce seront les derniers sacrifices pour l'avènement d'un monde idyllique, les héros de demain. Si tu acceptes de courber l'échine devant Lilith et d'être sauvé de la mort par la même occasion, tu auras un rôle à jouer dans cette création. Troquer la mort aujourd'hui pour servir une cause noble, c'est cela que je te propose. »


    J'inspirai laissant la bête prendre connaissance et juger les informations que je venais de lui dévoiler avant de reprendre sur la question qu'elle m'avait posée juste avant que je ne me lance dans tout ceci.

      « Tu me demandais si j'étais immortel. Non pas au sens où tu l'entends. Je peux mourir, je suis simplement imperméable au temps. En somme, si on ne me plante pas une lame en plein cœur, on peut potentiellement dire que je serais encore là dans un millier d'année. Et Lilith aussi, si elle souhaite m'accompagner jusque là. »


    Dis-je en posant un regard bienveillant sur la jeune femme. Je fixais maintenant le monstre nous faisant face, du moins il s'agissait d'un monstre d'un point de vue physiologique, d'un point de vue de l'âme c'était une personne tout à fait normale. Je reprenais à nouveau la parole afin de lui expliquer le concept.

      « Je suis un Mamoru et je suis aussi, sans aucune forme de prétention, un des plus grands nécromanciens ayant peuplé cette terre. Je suis capable de plein de chose. Ce que je te propose maintenant est de mouvoir ton âme dans un autre réceptacle plus en forme dirons-nous. Pour cela tu devras trouver le corps de quelqu'un possédant le même pouvoir héréditaire que toi sinon tu perdras tes dons. Tu devras bien entendu sceller ce corps dans un parchemin. Tu devras aussi jurer fidélité à Lilith et la servir comme il se doit. Enfin je placerai un sceau sur ton corps un sceau me permettant de sceller ton âme si tu me trahissais à l'avenir. Est-ce un marché acceptable pour toi ? »


    Je restais immobile et attendais patiemment la réponse de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1305
Rang : B+


Message(#) Sujet: Re: La roue du destin [Pv Lilith & Freya] Dim 11 Jan 2015 - 17:58


-Et où est la Kiri qui t’as utilisée et sacrifiée à sa cause à son bon grès Freya ?

La femme marquait un temps d’arrêt. Anéantie. Tant mieux. Elle ne relevait les mots sur cette nation que par un regard pour son père qui en disait long, comme si il avait lu à travers elle sa propre pensée.

-Kiri donnait l’illusion de la récompense face au devoir accompli, mais ma douce…

Elle laissait glisser une main sur son visage, lentement, avec tendresse. Quelque chose de nouveau pour elle, comme beaucoup de chose.

-Elle a toujours pris plus qu’elle n’a donné. Je ferais l’inverse, car je répugne à être comme elle qui m’a tout pris si vénalement. Je hais la femme que tu dis ta moitié, parce qu’elle a volé la mienne, sans même probablement le vouloir.

A voir, aucune de ses histoires là ne savaient être innocentes au final.

-Mais je sais aussi le manque plus fort que tout dans un cœur où une présence manque. Je passerai outre ma colère pour elle, si mon affection pour toi devient plus grande qu’elle. Sa liberté ne tiendra qu’à toi. Chanceuse créature qu’elle est au final.

La brune fermait les yeux, frustrée et un peu triste au final. Qui aurait fait ça pour elle ? De la jalousie pure et simple qui ne faisait qu’agrandir sa rancœur pour la Bakusho qu’elle ne trouvait en rien mieux qu’elle. Alors pourquoi ? Qu’est-ce qu’elle avait que l’autre n’avait pas ? Pourtant, elle savait respecter la loyauté de la Kaguya, typique de leur clan au final. Personne à part eux ne savait aimer comme ça. Ou détester avec une telle force d’ailleurs. Des extrémistes.

-Si tes paroles et ta demande d’aujourd’hui a une vraie valeur Freya, alors tu reviendras avec un corps, alors tu poseras le genou sur le sol pour mon père et patiemment, au-delà de ta propre existence, tu feras subsister la sienne. Et si tu t’illustres assez, tu la sauveras peut-être.

Elle se redressait sans plus rien à ajouter sur ce point là. Ou presque.

-Il est toujours si compliqué de ne pas vivre que pour soi et parfois les sacrifices ne trouvent pas toujours échos et valeur chez ceux qu’on aime. Tu serais prête à miser sur ça ? Alors relève toi et fais du final de cette vie là. Une fin acceptable. Disparaitre aux yeux du monde n’est pas aussi simple que tu le crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Chef Kawaguchi
Messages : 799
Rang : A


Message(#) Sujet: Re: La roue du destin [Pv Lilith & Freya] Dim 11 Jan 2015 - 23:19

Elle la sauverait.

Elle passerait outre ses principes et son envie pour elle, pour elle. Oui elle était prête à tout, bien plus que déterminée de part les propos de l'entité possédant le corps de sa bien aimée. L'amour un sentiment si particulier qui désormais la mettait face à l'adversité, et surtout devant son propre destin. L'échos des paroles du Mamoru résonnant dans son esprit et sondant son âme, il lui offrait une existence de servitude avec comme seule proposition celle de garder Lilith. La créature secoua la tête, et sa main droite touche son front comme pour perpétuer cette mascarade. Un nouveau corps, une nouvelle vie et des promesses. Elle se détourne du duo et observe l'horizon. La guerre approche et elle risque d'y rester, alors que faire? Un ballet avec la mort ou la tromper une première fois? Un long soupir s'échappant de sa bouche avant qu'elle ne serre ses poings pour finalement se décider. Un choix déterminant par la suite, de toute manière un jour ou l'autre elle aurait regrettée l'autre option.

-Servir.

Servir et protéger, voilà qui était dans ses cordes. Voilà un rôle à sa mesure, voilà finalement une nouvelle vie déjà toute tracée. Un sourire se dessinant sur sa figure avant que la douleur ne la force à serrer des mâchoires. Elle avait raison, et de toute manière sa propre survie passait avant tout. Vendre le restant de sa piteuse âme pour sauver sa compagne n'était pas un problème. Cela ne l'avait jamais été et si elle pouvait obtenir un moyen de rendre à Miae un corps alors c'est avec plaisir qu'elle le ferait.

-Deux corps. Voilà ce qui rendra ton marché acceptable Mamoru.

Elle n'avait pas besoin de développer le fond de sa pensée, c'était évident. Maintenant le pacte scellé il fallait déterminer les conditions de sa disparition, et surtout prendre soin de chercher deux corps correspondant à ce qu'aurait désiré Miae, mais la créature avait déjà sa propre idée de leurs renaissances communes. Une dette qu'elle purgerait envers la brune qui il y a déjà un moment l'avait sauvée de sa propre bêtise et aujourd'hui malgré tout. Envers et contre son propre corps et les actes qu'elle avait commit elle se sentait libre et fraiche. Elle se sentait vivante, et c'était uniquement grâce à Miae. Alors elle décida de conclure cette rencontre en se concentrant sur la dénommée Lilith.

-Je sais désormais qui tu étais, je sais désormais ce que tu valais. Mais en revanche je ne sais pas ce que tu vaux maintenant avec un corps n'étant pas le tient et n'ayant bien sur pas les mêmes pouvoirs que le tient.

Elle s'alluma une cigarette, autant finir ce minable corps jusqu'au bout. Elle ne regrettait d'ors et déjà plus rien. Sur son épaule un os poussa qu'elle brisa et qu'elle saisit dans sa main libre.

-Nous étions soeurs n'est ce pas? Alors en tant que frangine d'une disparue et compagnonne de l'autre je vais te faire une offrande. Prends cela comme un gage de ma confiance et de mon allégeance. Car j'ai foi en tes paroles qui que tu sois aujourd'hui, et qu'importe ce que tu étais. Ce qui sera déterminant sera ce que tu seras, et je compte bien y participer.

Elle s'agenouilla, un serment et un avènement dans le futur des deux femmes. L'une appartenant au passé et l'autre rejoignant prochainement les limbes.

-Moi Kaguya Freya jure fidélité et confiance dans la personne me faisant face. Je jure de la servir sous ma prochaine forme et celle qui suivra, de perdurer mon serment à travers les époques et d'assuré sa pérennité avant la mienne. Je jure devant son Père ici présent d'honnorer mes paroles et de poursuivre les quêtes qu'aura ma maitresse.

Une pause avant qu'elle ne tire une nouvelle taffe sur sa cigarette et d'en recracher la fumée en continuant.

-Je jure également que celle à qui appartenait ce corps renaitra avec moi, et qu'elle aussi sera récompensée. Que je servirais les deux avec la même dévotion et que surtout les deux pestes radicalement opposés tant par l'origine que la fin s'entendront à merveille. Enfin, je promets solennellement que les Kaguyas perdurons et que cet objectif sera poursuivis pour le bien commun.

Se relevant en direction du duo avec une aire amusée avant d'en rire et de tendre l'os à la Lilith pour conclure cet accord, ce marché et cette entente. Car après tout si les osseux sont des bêtes sanguinaires une légende raconte que l'entente de deux d'entre eux peut permettre de forger une légende.

Car les fantomes ne partent jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1713
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: La roue du destin [Pv Lilith & Freya] Dim 8 Fév 2015 - 15:52

    Les paroles se succédaient mais en vérité je n'en avais cure, j'avais mes aspirations et c'était tout. Le côté théâtrale qui se jouait devant moi était une scène qui ne m'intéressait pas. A quoi bon voir de beaux mots quand encore rien n'est joué. Ce fut le comble lorsque la jeune Freya jura fidélité. De qui se croyait-elle en face ? Ce n'est pas parce que je souhaite gouverner ce monde que l'on est obligé d'employer des termes aussi pompeux et moyenâgeux. Surtout qu'au final elle acceptait que je lui pose mon sceau me donnant contrôle sur sa vie et sa mort donc au final, peu importe les discours, si cette personne souhaitait me doubler, elle périrait de manière encore plus abrupte qu'elle ne pouvait l'imaginé. Malgré tout je devais mettre mon aval sur ce serment, du moins j'imagine. Je devais aussi réagir aux paroles qui ont été proférées précédemment. Je m'exclamais donc.

      « Tout d'abord, cesse de m'appeler Mamoru, on me nomme Lessa. Ensuite pour en venir à ton vœu de récupérer la seconde âme qui séjournait dans le corps de Lilith avant que je ne la transfère, elle se trouve dans un loup actuellement, un loup qui est encore dans ce temple. Je consens à te donner une chance de la posséder dans une enveloppe charnelle, mais j'ai une devise, une vie pour une vie. Je te rends la vie en te changeant de corps, en échange tu m'offres cette nouvelle vie en tant que serviteur de Lilith. Qu'as-tu à m'offrir en échange de la vie de cette jeune femme ? »


    Un simple instant de pause avant de reprendre.

      « Voilà ma proposition, reviens avec le corps d'une personne de ton espèce, deviens un serviteur, prouve nous ton utilité, ta valeur. Et alors je t'accorderai ta faveur de te rendre celle que tu aimes dans un corps humain de ton choix. Pour deux raisons, la première l'équité dans l'échange. La seconde, car je me dis que malgré tout, cette jeune femme reste ta faiblesse et le moyen pour moi de m'assurer que tu nous obéisses au moins pendant un temps. »


    Un nouvel instant de pause et je repris à nouveau.

      « Car oui, je n'accorde que peu de valeur aux paroles des hommes, j'ai assez vécu pour savoir que les allégeances se font et se défont et que malgré le risque de te voir tuer par le sceau que je vais t’apposer, tu serais capable de me trahir pour la sauver. Donc je vais me servir d'elle pour m'assurer de ta subordination. Une fois que j'en serais convaincu, je te récompenserai comme il se doit. »


    Je regardais la jeune femme du regard avant de regarder à nouveau ma chère Lilith afin de lui lancer ces quelques mots.

      « Lilith nous en avons fini ici, nous partons. Quant à toi Freya, retrouve moi au plus grand village d'Âme dans quatre mois, ça te laisse le temps de trouver un corps et de réfléchir. »


    Après ces quelques mots, je prenais la route. Le loup dont j'avais donné la position, n'était en réalité plus à l'intérieur du temple, je l'avais scellé. Je le descellerai lorsque nous serions arrivé à Ame. Malgré tout j'étais suspicieux de savoir si la jeune Freya allait tenté de profaner mon repère.


Citation :
Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La roue du destin [Pv Lilith & Freya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays de la Roche :: Kusa no Kuni-