N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Le trésor du Capitaine [Len & Asuka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Le trésor du Capitaine [Len & Asuka] Lun 12 Jan 2015 - 19:11

Ahhh quelle belle journée ! Aujourd’hui, le jeune Sairyo s’était levé du bon pied ! Bien que le soleil ne s’était levé que depuis quelques minutes, il se sentait parfaitement en forme ! Prenant un maxi petit déjeuner. Il avait récemment été faire des courses et avait acheté de nombreuses boîtes de « Pitishino ». Quoi vous connaissez pas ?! Mais si ! Ces céréales aux petites de chocolat qui fondent… Non bon ok c’est pas le moment de faire de la pub ! Enfin bref, Hiko avait bien mangé vous l’aurez compris. C’est donc le ventre plein qu’il prit sa douche et s’habilla de manière relativement classique. Son pantalon noir et son T-shirt gris n’étaient pas de première fraîcheur et cela se voyait. On pouvait distinguer de petits trous ici et là, dus aux différents accrochages que le jeune garçon avait eu. Il était fin prêt, une nouvelle journée splendide s’offrait à lui et il comptait bien en profiter.

D’humeur joyeuse, Hiko avait envie de faire des bêtises aujourd’hui. Cela faisait bien trop longtemps qu’il n’avait pas fait de blague. En effet, ses journées à étudier à l’académie, ses missions, les différentes activités auxquelles il participait… Ah la vie d’adulte j’vous jure ! Mais aujourd’hui tout allait changer. Il s’était inventé une maladie lorsqu’un coursier était venu la veille pour lui dire qu’il devait partir en mission et avait donc toute la journée devant lui. Déambulant dans les rues à la recherche d’une idée… Il s’aperçut que le temps était plutôt clément aujourd’hui, il avait presque chaud. On était quand même en hiver et il avait presque chaud alors qu’il ne portait qu’une veste et une écharpe… Il n’y avait vraiment plus de saison. Les pauvres skieurs… Ils devaient sûrement prendre des bains de soleil au lieu de monter braver les pistes noires !


« J’ai une idée ! »



Il s’était exclamé tout haut ! Tellement content d’avoir eu cette idée, il fit directement demi-tour et prit la direction du magasin le plus proche. Arrivé à l’intérieur, il se faufila entre les différents clients et trouva son Saint Graal. Il paya les quelques ryos que son achat coûtait et se rua dehors, il avait une idée merveilleuse et était vraiment content, il allait enfin pouvoir s’amuser en faisant des petites blagues !

Le jeune garçon de treize ans monta alors jusqu’en haut des grandes portes qui marquaient le début de la Capitale, ou sa sortie en fonction d’où on venait hein. Il avait bien pris soin de ne pas attirer l’attention des gardes en utilisant sa capacité à se mouvoir en silence. Son pas était tellement silencieux qu’il se faufila juste derrière un garde sans que ce dernier ne ressente, ni n’entende rien. Il était doué, y’avait pas à dire. Il s’arrêta quelques minutes dans une cabane qui semblait tenir lieu de refuge pour les gardes en cas de mauvais temps puis en ressortit quelques minutes après. Cependant il avait les bras chargés et son sac à dos était rempli à rabord.

Après quelques secondes de dur labeur où il du transporter tout son matériel, Hiko arriva à un point stratégique. Il se trouvait juste au dessus des grandes portes, sur une petite corniche. Cependant, par un miraculeux hasard, il se trouvait aussi à l’abri des regards. C’est alors qu’il commença, un empoigna une… Bombe à eau ! Et la lança sur un des passants qui venait de franchir les portes. La ballon de baudruche explosa alors en plein sur son arrière train et lâcha tout le liquide qu’il contenait… Hiko admira ce spectacle quelques instants avant qu’un fou rire le submerge… Il essaya de le retenir mais c’était trop tard et il ria donc de bon cœur.


« Ahahahahah ! »

Et puis il répéta l’opération de nombreuses fois, la réserve de bombes à eau était grande… Pas sûr que le jeune homme survive à tant de fou rires à la suite…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 356
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Le trésor du Capitaine [Len & Asuka] Mar 13 Jan 2015 - 18:09

Je sors de l'hôpital, où j'ai laissé mon sensei se reposer. Après plusieurs jours de sommeil, il vient enfin de se réveiller. Mais ce n'est pas pour ça qu'il n'a pas encore besoin de repos. Ou bien de calme pour réfléchir. Du coup, j'ai dù le laisser. Et me voilà seule. Complètement seule pour la première fois depuis mon retour de l'île. Où j'ai perdu mon frère... Que faire? Hors de question d'aller chez moi. Pour y faire quoi? Déprimer? Et ensuite je vais vouloir oublier tout ça. Et puis je vais replonger. Hors de question! J'ai une promesse à tenir! Et ce n'est pas parce qu'il a un peu de retard que je ne dois pas la tenir... Qu'est ce qu'il va dire quand il reviendra, s'il me voit complètement bourrée? Non, je ne dois pas craquer.

Du coup, je ne prends pas le chemin de la maison. Non, à la place, j'erre dans le Shozaichi, sans aucun but. J'observe juste les passants. Et m'arrête devant les vitrines des magasins, sans vraiment voir ce qu'il y a à l'intérieur. Mes pensées sont ailleurs. Sur l'île. Ile qui s'est fait engloutir par l'océan sous mes yeux. Avec mon frangin dessus. Il y a combien de chances pour qu'il s'en soit sorti? Pas beaucoup. Mais ce n'est pas pour ça que je ne dois pas perdre espoir. Je soupire.

Puis je poursuis mon chemin. J'arrive devant les portes du Shukai. Je pourrais peut-être aller voyager... Retourner dans le cabaret où j'ai travaillé. Ils m'accepteraient certainement, si je leur demande. Cristina Torduela m'aimait bien. Et elle était sympa, en patronne. Enfin il... Son vrai prénom c'est Robert, mais ça passe moins bien. Tout de suite, ça fait moins sexy, quoi. Il m'avait prise sous son aile quelques temps. C'était pas désagréable, de danser. Même en petite tenue. Voire très petite. Jusqu'à ce qu'il me voit sans henge et se rende compte que j'étais mineure. Du coup j'ai dû partir. Ouais, je peux pas y retourner, en fait. Et puis de toutes façons je ne suis que genin, je n'ai pas le droit de sortir de l'enceinte du Shukai. Sinon on va me poursuivre pour désertion, ou un truc du genre.

Re soupire. Je reprends ma route et avance encore. Bon, ça me dit pas ce que je pourrais faire pour me changer les idées. Et d'un seul coup sans que je sache pourquoi, je me retrouve trempée de la tête aux pieds. Bordel! C'est quoi ça! Je me secoue, pour enlever l’excédent d'eau. J'observe autour de moi mais ne voit pas d'où ça pourrait provenir. Et là j'aperçois quelque chose tomber sur quelqu'un d'autre, qui devient trempé à son tour. Hum. Je grimpe et me dirige à l'endroit d'où venait le projectile. Un gamin se marre visiblement de ce qu'il fait. Son sac est rempli de bombonnes d'eau, qu'il jette sur les passants. Ça a l'air drôle, à en voir comment il rigole... Je m’approche de lui et l’attrape par le col.


- "Hey, toi!"

J'approche mon visage du sien et mon regard se fait plus menaçant. Si si, même trempée, je peux avoir l'air menaçante.


Je le soulève un peu du sol en le tenant toujours.

- "Donne moi de tes balles d'eau que je puisse rire aussi. Sinon je t'emmène te faire juger de tes actes tout droit dans le bureau de mon capitaine: celui de la justice!"

Puis je le repose et l'observe. Et éclate de rire.

- "Hahaha! Tu aurais du voir ta tête!"

Et je me reprends.

- "Tu devrais pas rester au même endroit, c'est des coups à te faire chopper, tu sais?"

Je croise les bras et lui souris. Il me rappelle quelqu'un. Qui avait la même couleur de cheveux. Un avec qui je faisais plein de bêtises, étant jeune. Et des défis plus fous les uns que les autres. Ça me manque, tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taichou, Passeur du Shukaï
Messages : 228
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Le trésor du Capitaine [Len & Asuka] Lun 19 Jan 2015 - 9:52

    « Enfin une journée de libre ! »


C'était ce qu'il pouvait ce dire. Non pas qu'il n'aimait pas son rôle de Passeur –Il faut dire que traumatiser ceux qui viennent au Shozaichi en leur faisant clairement comprendre que c'était lui le chef avait quelque chose de jouissif- mais le petit chaton aimait tout aussi bien les jours de congé où il pouvait flâner et surtout faire des bêtises ! Oh non, parce qu'il avait beau avoir eu son grade de Chûnin dût à ses merveilleuses et fabuleuses capacités, le petit chat n'avait pas réussi à se séparer de son vice le plus... Agréable : embêter les autres !

Dans ce monde, il n'y a que deux catégories de personnes : ceux qui dominent et ceux qui se font dominer. Imaginez bien vers quel côté l'esprit diabolique du blondinet angélique penchait... Oui, non, clairement, ce petit Démon n'avait strictement rien d'angélique mise à part son physique. Un petit corps tout mignon ! Mais un petit corps tout mignon qui commençait à prendre une certaine carrure. En effet, à force de prendre des coups et de s'entraîner avec son Maître, tous ses petits muscles c'étaient vivifiés. Il restait tout de même frêle et peu fort physiquement, mais il était beaucoup plus endurant... Enfin c'est ce qu'il espérait !

En tout cas, même en ce jour de congé, il continua en direction des Portes du Shôzaichi avec une petite idée en tête : embêter ses remplaçants. Oh, ça aussi, c'était jouissif. Surtout quand il leur faisait perdre la tête, en foutant un bordel pas possible grâce à ses pouvoirs. Quoi ? Vous pensiez sérieusement qu'un esprit aussi vicieux ayant un pouvoir tout aussi fourbe ne l'utiliserait pas juste pour l'amusement ? Mais vous avez vu l'Ermite Rikoudo vous ?

Mais en arrivant aux portes, il repéra tout de suite le petit groupe en haut. Avec des ballons à eau... En plein hiver ? Ouuuh, ce n'était pas gentil ça ! Mais c'était tellement une bonne idée que le petit blondinet ne pouvait pas s'empêcher d'être jaloux de ne pas avoir eu la même ! Alors que faire ? Alors qu'il n'était pas encore vu, et sans perdre un petit instant, il colla les deux paumes de ses mains entrent-elles. Le vent souffla soudainement avant de voir tomber sur le sol les deux petits Genin qu'il ne prit même pas la peine de réceptionner !

    « Alors comme ça on envoi des ballons d’eaux sur les gentils travailleurs hein ?! Ne me mens pas, je sais tout ! »


Un regard sévère s'afficha sur son visage, laissant un petit sourire diabolique se dessiner. Mauvais signe, apparemment, le petit chaton machiavélique avait eu une idée de génie... Du mal. Amen les deux petits loulous devant.

    « Je peux vous dénoncez à Samui Kakeshuou, mon Maître ! Ou alors... Vous devenez mes serviteurs pendant une journée entière ! Choisissez ! »


Il souriait d'un air satisfait. La fille appartenait à l'Ôda, l'autre était un pistonné. Donc en gros, si le diablotin à la chevelure blonde les dénonçait au Capitaine, l'une perdrait son poste, et l'autre... Et bien il serait renvoyé du Shozaichi. Un plan sans faille qu'il eût à peine mis sur pied il y a quelque seconde ! Kuhuhu, qu'il s'aimait dans ses moments-là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/t14287-shinryo-shukai#115243
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Le trésor du Capitaine [Len & Asuka] Lun 19 Jan 2015 - 19:19

Alors qu’il s’amusait vraiment beaucoup, le jeune garçon ne vit rien venir. Tellement concentré par son activité hilarante, il n’avait même pas senti la présence de la jeune femme. Cependant, une fois arrivée à sa hauteur, il sentit bien qu’elle était là… Ooooh oui ! Elle l’avait attrapé par le col. Hiko la reconnu tout de suite, elle représentait une de ses victimes de la journée. Les cheveux trempés et un air grognon sur le visage… Il n’en fallait pas plus à Hiko qui explosa une nouvelle fois de rire, ne se rendant pas compte de sa situation.

Cette situation de joie intense fut de courte durée malheureusement. L’inconnue avait rapproché son visage du sien et se faisait très menaçante. Oups. Le visage d’Hiko changea du tout au tout en un quart de seconde. Il était maintenant effrayé par la fille aux cheveux roses. Elle le souleva un peu plus du sol et lui fit une révélation qui le laissa perplexe. Elle lui demandait en gros de participer à son jeu sous peine de l’envoyer dans le bureau du capitaine de la justice. Il prit un certain temps à comprendre mais au final, les traits du jeune Hiko se détendirent et il se mit à rigoler alors qu’elle le posait sur le sol. C’est vrai qu’il avait du faire une tête de dix pieds de long.


« Ouf tu m’as fait peur ! Merci pour le tuyau, allez viens on va s’amuser. Moi c’est Hiko au fait. »

Prenant bien note de son conseil, ils se déplacèrent alors en allant sur une autre corniche, pas très loin de l’ancienne. Et ils recommencèrent leur petit manège. Cependant, cette fois ci, ça ne dura pas très longtemps. À peine avaient-ils touché quelques passants qu’un fort vent vint leur chatouiller le dos. Il n’en fallait pas plus au jeune Hiko pour prendre l’équilibre et tomber tête la première de son perchoir.

Aie.

Dans une position peu flatteuse et plutôt douloureuse, le jeune garçon de treize ans tenta de se relever. Cependant il n’y réussit pas du premier coup et finit simplement par pouvoir se mettre sur les fesses, en position assise. C’est là qu’il entendit la voix d’un inconnu. Un jeune garçon, pas beaucoup plus âgé qu’Hiko les regardait d’un air sévère. Il venait tout simplement de leur faire la morale sur leurs actions dégradantes envers les gentils travailleurs comme il les appelait.



Hiko le regarda avec des yeux ronds. Il ne voyait pas vraiment ce qu’il y avait de mal à faire une petite blague. Après tout, il n’avait blessé personne jusqu’à maintenant, si ce n’était lui même. L’air perplexe, il entendit alors l’inconnu leur proposer un choix. Soit il les dénonçait à un certain « Samui Kakeshuou » qui était, semblait-il, son mentor. Soit ils devaient devenir ses esclaves durant toute une journée. Le jeune Sairyo avait des yeux toujours aussi ronds, il ne souriait pas mais n’était pas apeuré non plus. La fille aux cheveux roses lui avait fait beaucoup plus peur tout à l’heure. Cependant, le gamin qu’il avait en face de lui avait un air sévère qui annonçait sans doute de mauvaises choses pour le gamin… Il se pencha légèrement vers Asuka et lui murmura quelques mots.


« Dis… Tu sais qui c’est toi Samui Kakeshuou ? »

Peut être l’avait il dit un peu trop fort et le blond l’avait-il peut être entendu… En tout cas, une chose était sûre, il ne voulait pas être son esclave pendant toute une journée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 356
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Le trésor du Capitaine [Len & Asuka] Sam 24 Jan 2015 - 12:13

Le petit bonhomme met un peu de temps à comprendre que c'est une blague. Le pauvre, j'y suis peut-être allée un peu fort? Il a l'air assez... Naïf. Ouais, je crois que c'est ça le mot qui lui convient. Il m'invite alors à venir jouer avec lui et se présente. J'en fais de même, le sourire au lèvres.

- "Moi c'est Jisetsu Asuka! Genin de l'Ôdâ!"

On se déplace. Et je lance alors les ballons emplis d'eau sur les passants. C'est vrai que voir leurs têtes est super drôle! Alors hop sur la gonzesse toute pomponnée là bas qui ressemble à un pot de peinture. Et paf! Ça fait des chocapics! Ou plutôt une furie. Haha, elle fait moins la fière maintenant devant le mec qu'elle essayait de draguer! Trop drôle! Ho, et puis là, sur le pied de quelqu'un qui passe à côté d'un autre qui promène son chien. Et du coup hop, engueulade! Surtout que vu la taille du clébard, ça m'étonnerais qu'il ait une vessie qui contienne autant que ça, mais bon...

Et puis soudain, je me sens soulevée. Il se passe quoi là?! Hey, posez moi tout de suite! Et c'est ce qu'il se passe. Je me réceptionne plutôt bien. Ce qui n'est pas le cas de mon comparse. Qui est le responsable de ça? On s'amusait bien, là! Pourquoi nous avoir arrêtés? Je me secoue pour enlever l'éventuelle poussière. Mouai en plus vu que je suis trempée c'est pas des plus agréable, franchement! Et je me tourne vers la voix qui s'adresse à nous. Len?! Il nous dit que c'est pas la peine de mentir. Évidemment! Saleté de Yamanaka qui lit dans les pensées! Ça triche ce genre de trucs!

Je croise les bras en faisant la moue tandis qu'il nous passe un savon. Et alors? C'est interdit de rire? Il nous sourit d'un air étrange. Et nous pose une condition. Euh... Non. Ça va pas être possible. Il croit vraiment que je vais lui obéir? Non mais sérieux, j'ai une tête à obéir aux gens? Yanosa ok mais c'est parce qu'il est gentil et que je l'aime bien. Mais à un sale gosse comme Len? Il a une tête de pervers en plus, je suis sûre qu'il nous ferait faire des trucs pas très nets! Ouais, il n'y a qu'à voir comment il regarde Hiko! Il va lui sauter dessus! D'ailleurs celui-ci se penche vers moi et me demande qui c'est, Samui Kakeshuou.


- "Ben ouais! C'est mon capitaine! Même que sans moi, bah il serait toujours sur l'île!"

Je lui souris et fais une pose cool, pouce levé. Hé ouais! Même si techniquement, c'est Yanosa qui l'a ramené sur le bateau, mais bon... Je faisais partie de l'équipe de sauvetage, quoi. Je me tourne de nouveau vers Len et hausse les épaules.

- "Hors de question de t'obéir! Il me fait pas peur, on y va si tu veux!"

Il va me faire quoi? Me punir? Je vais passer une journée en prison, au pire. De toutes façons j'ai passé toute mon enfance à être punie, donc bon. Une de plus ou une de moins, je suis pas à ça près...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taichou, Passeur du Shukaï
Messages : 228
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Le trésor du Capitaine [Len & Asuka] Lun 26 Jan 2015 - 10:21

Oupah ! Contre toute attente, la Shinobi du Jôho refusa ! Fronçant les sourcils, le jeune blondinet était contrarié... Et dieu seul sait ce que Len pouvait faire lorsqu'il était contrarié ! Car mine de rien, ce petit chat avait le caractère d'un Prince capricieux ! Tout ce qu'il demandait, il devait l'avoir, et là, il les voulait en esclave pour la journée. Donc on lui refusait ce qu'il voulait ? Inadmissible ! Fouillant l'esprit de l'impertinente, il chercha une information compromettante. Affichant un sourire espiègle, le petit chaton repris...

    « Et c'est mon Sensei ! Et le tien, Asuka, c'est qu'un des serviteurs du mien ! Donc t'es une sous-sous-servante ! En fait, t'es la roue de secours de la roue de secours ! »


Il riait jaune. Un rire fait principalement pour faire mal, et non parce que la situation l'amusait. Hé oui ! Len était un sale gosse, aimant faire des bêtises. Où plutôt faire ce qui lui plaît ! Sale gosse de riche ? Nan ! C'était un Sale Gosse qui était Riche et qui pouvait s'accorder la vie royale d'un prince. Grâce à ses anciennes arnaques, bien sûr ! Mais pas que...

    « Oh et puis de toute manière, j'ai eu ce que je voulais ! »


Le petit chat recula, avant de se retourner et de dévoiler deux bourses remplis de Ryos appartenant à... Asuka et à Hiko. Mais comment ? Il avait simplement fait “oublier” à ses deux charmants camarades de jeux le fait que, juste après leurs chutes, il avait prit leurs bourses !

    « ☆ C'est juste une petite amende forfaitaire, on va dire ! Ciaosu" ! ☆ »


Dit-il d'une voix mielleuse, avant de foncer dans la foule pour s'échapper. Len était agile, petit, et habile. Il était entraîné à courir dans une foule de gens sans ralentir. Était-ce la même chose pour eux ? En tous les cas, c'était une bonne manière pour jouer à chat !

Tailloo:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/t14287-shinryo-shukai#115243
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Le trésor du Capitaine [Len & Asuka] Lun 26 Jan 2015 - 18:31

Oh le voleur ! L’élève du Capitaine de l’Oda venait tout juste de leur voler leurs sous. Mais comment diable avait-il bien pu faire ? Hiko n’avait rien vu, il ne s’en était même pas rendu compte. Quelle agilité ! Ou bien y avait-il un coup bas derrière tout ça… ? Toujours est-il que le jeune garçon n’avait plus ses sous, et cela eut pour effet de lui faire froncer les sourcils. Un air boudeur était maintenant affiché sur son visage et il n’était pas… Mais alors, pas content du tout. Les sourcils froncés, il leva alors sa main en désignant le voleur du doigt. Tout en s’approchant de lui d’un pas assuré, il lui dit alors avec une voix énervée.

« Non mais oh ! C’est MES SOUUUUUS !! »

Trop tard. Le voleur avait pris la fuite à toute allure. Pas le temps de réfléchir, Hiko partit à sa poursuite. Il n’attendit même pas de savoir si Asuka le suivait. Après tout, s’il le pouvait, il récupérerait aussi la bourse de la fille aux cheveux roses. Mais bon, il semblait qu’elle aussi soit furax de s’être faite dépouiller de la sorte, elle partirait donc sûrement à la recherche du blondinet elle aussi. Il se déplaçait rapidement et avec une belle agilité. Ne faisant quasiment aucun mouvement inutile, le passeur du Shûkai ne perdait pas de temps malgré la foule qui arpentaient les rues de la Capitale. Le jeune garçon aux cheveux argentés, avait lui besoin de toujours garder sa proie à portée de vue. C’est pourquoi il opta pour prendre un autre chemin.

Au détour d’une ruelle, alors que Len venait de tourner sur la gauche pour emprunter l’artère principale, Hiko sauta agilement sur de gros tonneaux, puis sur le rebord d’une fenêtre pour atterrir sur le toit du magasin de farces et attrapes de la Capitale. Il se serait bien arrêté pour acheter deux trois trucs, mais il n’avait pas le temps… Et surtout plus de sous !! Repérant le passeur, il se mit alors à sa poursuite en le suivant du regard. Le jeune garçon avait une bien meilleure vue maintenant et il pouvait même prédire quels seraient certains des mouvements de leur voleur. Par contre, il n’avait aucune idée d’où pouvait bien se trouver Asuka…



Après de longues minutes de courses, Hiko était toujours aussi attentif aux faits et gestes de Len. Se trouvant une vingtaine de mètres devant lui, il était toujours visible. Sa course avait d’ailleurs légèrement diminué en intensité. Ressentait-il de la fatigue ? Non… Il devait probablement chercher son chemin ou quelque chose dans ce genre-là. Quoi qu’il en soit, il n’en fallu pas plus au jeune Sairyo pour combler son retard sur sa proie. Se déplaçant de manière très furtive, Hiko n’avait fait aucun bruit. On aurait dit que le contact de ses pieds sur les toits, le sol ou toute autre surface, était étouffé, atténué, insonore. C’était le fruit d’un entraînement quotidien auquel s’exerçait le jeune garçon. Il avait l’habitude de se balader sur les toits du Shozaichi pour observer les gens. Il était donc à l’aise avec cette petite traque qui touchait à sa fin.

Arrivé à la hauteur du passeur, il accéléra légèrement et sauta pour lui couper la route ! Il l’avait devancé et ce dernier ne pouvait plus avancer. Héhéhé, alors on fait moins le malin hein ? Reprenant son souffle, Hiko regardait le passeur avec toujours une expression boudeuse sur le visage. Ce dernier n’avait plus d’échappatoire car il était pris en tenailles vu qu’Asuka venait d’arriver derrière lui. Ne pouvant plus s’échapper, il fut donc forcé d’écouter les paroles du jeune Sairyo.


« Non mais oh ! C’est pas très gentil ça. T’as pas le droit de voler, c’est mon argent. Je l’ai gagné tout seul comme un grand alors t’as pas le droit de me le prendre ! »

Il lui tira avec la langue, attendant une réaction de sa part. Il espérait vraiment récupérer son argent, sinon comment ferait-il pour s’acheter des bonbons ?! Breeeef. Hiko ne l’avait pas remarqué, mais le palais du Triumvirat se situait juste derrière son dos… Et dans le palais, y’a des bureaux… Ouais, même que parmi ces bureaux… Y’a celui de Papi Ôda… Oups.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 356
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Le trésor du Capitaine [Len & Asuka] Jeu 29 Jan 2015 - 21:17

Len parait contrarié. Il fronce les sourcils et j'en fais de même. Je ne vais pas céder! Il m'a bien regardée? J'ai une tête à lui obéir? Déjà que je n'obéis qu'à Yanosa et mon capitaine, c'est pas pour le faire avec un plus jeune que moi qui n'est même pas de ma section... Oui, je suis une tête de mule indisciplinée. Mais bon, c'est pas nouveau. Le petit blond complète ma description de papy Odâ. Son sensei? Et soi-disant que le mien est son sous fifre! N'importe quoi! Il est bien plus fort que ça, Yanosa!

- "Mon sensei c'est le sensei du tien, je te signale!"

Hé ouais! C'est lui qui lui a apprit à maitriser les portes célestes. Impressionnant, non? Oui je sais il est fort Yanosa. Et c'est mon sensei à moi toute seule. Puisqu'il n'avait que deux élèves et que mon frère a disparu... Et un jour je serais aussi forte que lui! Et on fera un duo du tonnerre, qui déchire tout sur son passage! Mais bon en attendant j'ai du boulot encore... J'en suis bien loin de son niveau. Et franchement vu comment il est fort c'est même pas dit que j'arrive à le rattraper un jour. Ouais, beaucoup de boulot en fait.

Et puis il finit par nous dire qu'il a eu ce qu'il voulait. De quoi il parle? Il recule, et se retourne, comme pour partir. Et c'est là qu'il nous montre deux bourses. Hey! Mais il y en a une c'est la mienne! Je tâte ma poche. Oui, c'est la mienne! Mais quand est-ce qu'il a fait ça? Hiko nous montre alors toute la force de sa colère. Enfin je crois. Car il hausse la voix! Si si! En grondant Len! Qui s'échappe en courant. Il croit vraiment pouvoir nous échapper? On s'élance à sa poursuite. En temps normal, j'aurais peut-être pu le rattraper. Mais là, il ne faut pas oublier que je suis trempée! Et ouais, merci Hiko! Et c'est pas franchement des plus agréables en plus de n'être pas très pratique! Ça colle, ça ralentit les mouvements. Bref, j'avance pas aussi vite que je le voudrais. Et en plus c'est presque l'hiver et ça caille! Hiko monte sur le toit. J'en fais de même, mais du côté opposé. J’atterris avec souplesse.



Quelques éternuements plus tard, nous sommes toujours à la poursuite du vilain voleur. On attend le bon moment pour le chopper. Et puis à esquiver les passants, il s'épuise plus facilement que nous juste à courir sur les toits. Enfin j'espère. Et c'est le petit aux cheveux argentés qui s'interpose en premier devant Len, lui barrant le chemin. Je saute de mon perchoir et atterrit derrière lui, lui bloquant toute retraite possible. Le voilà prit en sandwich. Hiko l'engueule, à sa manière bien sûr. Quant à moi... Je choppe Len par la taille.

- "Vas y Hiko fouille dans ses poches!"

Tenu comme ça, il ne risque pas de s’échapper de nouveau, hein? Enfin, je crois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taichou, Passeur du Shukaï
Messages : 228
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Le trésor du Capitaine [Len & Asuka] Mer 25 Fév 2015 - 21:19

Il s'enfuit à toute vitesse dans la foule, déposant de légers Genjutsu sur ses deux poursuivants. Continuant sa course folle, le jeune blondinet s'amusait comme un fou... Pas comme les deux autres, en fait. Mais au fond, il s'en foutait mais genre, royalement ! Qu'est-ce que ça pouvait lui faire que deux péons sans importance furent dépouillés ! Au non, ce n'était pas vraiment important...

Puis, il arriva chez lui, posant les deux portes monnaies sur la table basse de son salon. À combien s'élevait cette pêche à la bourse bien remplis ? Il allait bientôt le savoir. Et non, je ne parle pas des mêmes bourses que vous et votre esprit mal tourné pensez actuellement. Je parle de celle avec des Ryos, présente sur la table... Bref.

Se dirigeant vers son mini-bar, le blondinet en sortis un jus multifruit, avant de s'installer sur son canapé. Franchement, c'était presque trop facile de les avoir bernés avec un genjutsu aussi faible ! Pas de challenge, pas de jeu ! Et là, sérieusement, il n'avait eu aucun vrai challenge, enfin, l'amusement y était. En les deux cas, il détestait cette "sœur" d'Arekushi. Trop prétentieuse, trop sûr d'elle-même... Tss, sale pouffiasse ! Len rigolait rien qu'à voir la tête qu'elle ferait quand elle découvrirait que ce n'était pas le petit chat qu'elle avait attrapé, mais un autre enfant passant par là.

Enfin, la journée s'était terminée comme elle avait commencé. En soit, une journée comme les autres...

****


Len était pris au piège ! Le Jeune Hiko avait pris un raccourci, et avait barré sa route ! Et avant même qu'il ne se retourne afin de prendre la fuite, la Jisetsu l'avait attrapé, demandant à Hiko de fouiller ses poches. Puis, le jeune blondinet se mit à crier et à hurler "Papa" d'un ton désespéré. Attendez... Len ? Papa ? Quelque chose sonnait faux dans tout ça. Et quand la Jisetsu se fit soulever à quelques centimètres du sol par ce colosse qu'étais le forgeron du village, ils avaient du comprendre.

Ce qu'ils avaient poursuivi et attraper, c'était l'enfant d'un des Forgeron du Shukai. Len avait simplement transmis l'illusion, les laissant poursuivre une chimère, pendant que lui-même s'échappait dans une autre direction.

    « Non mais ça va pas la tête de poursuivre un pauvre gosse dans la rue ! »


Heureusement qu'Hiko n'avait encore rien fait. Jettant Asuka sur le sol, et récupérant son enfant, le Forgeron partis, sans demander son reste.

Hep:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/t14287-shinryo-shukai#115243
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Le trésor du Capitaine [Len & Asuka] Ven 27 Fév 2015 - 11:44

Tel est pris celui qui croyait prendre.

Oh le petit malin ! Décidément, il était rusé celui-là ! Il avait réussi à rouler dans la farine deux personnes pendant une course poursuite. Et bah dis donc, il avait un certain talent. Et malgré la frustration et l’énervement lié au passeur, Hiko ne put s’empêcher que tout ceci avait été fait avec une sacrée réussite. Le jeune Len avait réussi à faire en sorte que ses deux poursuivants suivent un autre gamin, plutôt que lui. Et ça avait marché car ils étaient tous les deux tombés dans le panneau. De façon magistrale il fallait dire.

Tout d’abord, le plus jeune, s’était placé juste devant l’enfant qu’il prenait pour le passeur et lui avait un peu fait la morale. Ensuite, Asuka était arrivée quelques instants plus tard et avait empoigné par le col ce même enfant, afin que ce dernier ne leur redonne les ryos qu’il venait de subtiliser. Et c'est là que les problèmes commencèrent ! Hiko vit un géant s’approcher d’eux. Des muscles saillants dessinés sous sa tunique outrageusement trop serrée. Des mains aussi larges et grandes que les pattes d’un ours adulte… Et un visage déformé par la colère.

Ouhlala, ça sentait pas bon tout ça ! Hiko le regarda avant de comprendre pourquoi il était dans cet état de haine ! Lorsqu’Asuka avait chopé par le col le gamin, tout devint clair dans l’esprit du jeune garçon… Ce n’était pas lui que les deux compères cherchaient. Et sa théorie fut vite corroborée par les actes du géant qui envoya valser la jeune femme. Hiko protesta tout en se précipitant vers Asuka.

Il la regarda rapidement, elle n’avait pas l’air d’avoir mal. Ouf ! Mais le danger était toujours là. Et il se rapprochait. Le géant n’en avait pas fini, et on dirait qu’il voulait vraiment faire passer un sale quart d’heure à la jeune fille aux cheveux roses. Quel idiot, elle l’aurait sûrement écrasé en deux secondes. Cet homme, bien que massif, n’était pas une menace. Aucun chakra n’émanait de lui et même Hiko aurait été en mesure de le battre. C’est donc autant pour protéger le géant que la jeune fille qu’Hiko se plaça entre les deux et écarta les bras. Il regardait avec ardeur l’homme, et il lui lâcha alors ces quelques mots.


« On a pas fait exprès ! Le passeur nous a eu, on voulait pas s’en prendre à votre fils ! Gomen monsieur plein de muscles ! Ne nous faites pas de mal s’il vous plaît ! »

La sincérité d’Hiko transpirait dans ses paroles. Et le géant le comprit. Il lui lança un regard noir avant de se mettre à mirer la jeune fille. Une veine saillante au niveau de sa tempe prouvait qu’il était plus énervé que jamais… Mais il renonça et repartit sans dire mot. Il prit son fils par la main, et tous deux s’éloignèrent en silence. Hiko regarda alors Asuka et lui fit un grand sourire. Elle devait sûrement avoir compris elle aussi… Il ne la protégeait pas, il protégeait le forgeron.

Le jeune garçon lui dit alors au revoir et partit. Il avait l’esprit plus léger car il s’était bien amusé aujourd’hui… Mais ce n’était pas tout ce qui était plus léger maintenant… Car oui, il n’avait pas récupéré sa bourse pleine de ryos !

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 356
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Le trésor du Capitaine [Len & Asuka] Lun 9 Mar 2015 - 15:19

Surprise ! Alors que je tiens Len, le forgeron me court après en me criant dessus. Hein ? C'est lui qui va pas bien je crois. Lui, un pauvre gosse ? Et voilà qu'il me repousse violemment en arrière en récupérant le gamin. Je trébuche, fait quelques pas mais réussit à retrouver mon équilibre avant de chuter. Je lui lance un regard noir. Alors là, il va me le payer très cher ! De quoi il se mêle celui-là ? On commence à s'avancer l'un vers l'autre, d'un air menaçant. Mais Hiko se place entre nous deux, les bras tendus en signe de paix. Et... Il s'excuse. Le pire ?

Ça marche ! L'enfant que je pensais être Len semble en fait être son fils. Je vois. Il nous a bien eus ce sale mioche. Dire que j'ai toujours été gentille avec lui... Hé bien à partir de maintenant c'est terminé ! Et en plus il nous a volé tout notre argent ! Bon moi c'est pas trop en souci, limite des pièces je peux en fabriquer. Ben ouais, kinton tout ça. Mais bon si ça se voit que c'est des fausses je suis mal. Du coup il vaut mieux éviter. Le forgeron s'éloigne avec son fils. Et Hiko me sourit, j'essaie de lui sourire aussi en retour. Ouais je suis plutôt énervée là du coup c'est difficile. Mais bon il m'a évité de me venger sur la mauvaise personne, je lui dois bien ça. En espérant qu'il ne cache pas son jeu lui non plus. Puis on se dit au revoir et il s'en va.

Tandis que je reste plantée là. Je pourrais aller chez le passeur et défoncer sa porte pour récupérer mon argent, mais ça va me retomber dessus. Alors je réfléchis à comment faire. Attendez, vous avez vraiment cru que j'allais me laisser voler mon argent sans rien faire ? Alors là, vous vous mettez le doigt dans l’œil, et jusqu'au coui... Coude ! J'ai dit coude ! Ho mais c'est tout simple ! Je fais partie du département de la justice, non ? Héhé ! Je cours dans les bâtiments de ma section, et y cherche un haut gradé. Un jounin ça fera l'affaire. Ho mais je sais ! Le type qui est super à cheval sur les règles là ! Ho... Howai... Hori... Truc là ! Ouais lui il va pas le louper c'est clair. Trouvé !

J'arrive dans son bureau et lui décrit toute la scène quand il m'invite à parler. En omettant volontairement celle où on jette de l'eau sur les passants, bien sûr. Je décris nos portes monnaies afin qu'il nous les retrouve. Ha et je précise bien qu'il a énervé un des forgerons aussi ! Ouais, ça, ça risque de pas lui plaire à Hôritsu ! Cool j'ai retrouvé son prénom. Je lui explique donc tout ce qu'il s'est passé. Il ne peut que me croire, je fais partie de la section de la justice après tout, non ? Et là, je réclame justice ! Une fois que c'est fait, je sors de son bureau en me frottant les mains. Hiko va être interrogé aussi afin qu'il donne sa version des faits. Et une fois que sa déposition sera prise, ils vont débarquer chez Len ! Héhéhé ! J'aurais bien aimé voir sa tête en voyant des types de la justice lui demander des comptes. C'est pas parce que c'est un petit passeur qu'il est au dessus des lois...

Bon moi par contre j'ai encore quelque chose à faire avant qu'on ne vienne me redonner mon argent. Je dois aller « faire amende honorable », même si c'était pas de ma faute. Vraiment très à cheval sur les règles ce type, je vous le dis... Je retourne dans la rue où je me suis séparée d'Hiko un peu plus tôt. Et à partir de là ce n'est pas dur de retrouver le forgeron à qui j'ai causé du tord. J'entre donc dans sa boutique avec un grand sourire. Il commence à vouloir s'énerver sur moi. Mais je m'excuse puis lui explique que je viens réparer mes tords en venant l'aider à la forge. Et lui montre de quoi je suis capable avec mon pouvoir. Il m'observe étrangement, peu convaincu. Je regarde les environs et lui soulève alors une grosse marmite. Ok, un chaudron ça s'appelle pour la forge. Il me regarde différemment et me fait alors signe d'approcher.

Je passe le reste de la journée à l'aider à la forge, et il m'apprend quelques petites choses. C'est que j'ai jamais fait de ça moi. Et pourtant mon kinton et ma force ont l'air assez utiles. Me manque plus que l'affinité katon et j'ai tout ce qu'il faut en fait. Je vais peut-être réfléchir à chercher à l'apprendre, tiens. Ça pourrait être utile. Car je créé régulièrement mon épée, des kunais ou ma barre de fer pour me battre, mais ce sont des armes personnelles. Si je me débrouille bien, je peux apprendre à en fabriquer sur mon temps libre afin d'équiper les shinobis du Shukai. Ouais, tiens c'est pas bête ça. En tous cas, ça donne chaud. Et le soir nous nous quittons avec un sourire cette fois ci. Je rentre chez moi pour prendre une bonne douche. Et en en sortant, un envoyé de l'Ôdâ passe me voir afin de me rendre mon porte monnaie. J'imagine qu'il a aussi dù passer chez Hiko. Hé bah, tout est bien qui finit bien comme on dit.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le trésor du Capitaine [Len & Asuka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Iwagakure no Satô :: Ancien palais impérial-