N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Le grand concours [ Solo — Mission Rang C ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin
Messages : 437
Rang : B+

Message(#) Sujet: Le grand concours [ Solo — Mission Rang C ] Dim 25 Jan 2015 - 19:23

Nami no Kuni. Pauvre jusqu'à son paysage. Situé non loin de Mizu no Kuni, cet archipel était sans doute l'une des nations les moins riche du monde. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce pays n'avait rien à offrir à ses voisins. Les îles servaient certes de petit carrefour commercial, mais sans plus. Le pays ne pouvait pas exporter et encore moins importer ce qui rendait la situation économique de l'archipel, bancale. Hasü fut mise au courant de la situation pendant son voyage à bord d'une navette partant d'Hi no Kuni par un marin un peu trop loquace et bourré. La voilà désormais à terre. Que foutait-elle là ? Ayant reçu une missive de sa famille des plus étranges, la jeune femme devait se rendre au Pays des vagues afin de rencontrer des probables membres de sa famille dont elle n'avait, jusque là, jamais entendu parler. Nami no Kuni n'était donc qu'une simple escale le temps que les passagers puissent se dégourdir les jambes et que l'équipage se ravitaille en vivre et en eau. Notre protagoniste, s'étant bien fait chier pendant les deux jours de voyage, n'avait pas hésité. Embarquant son sac avec elle, la DJ partait en direction du village.

Si on devait qualifier avec un seul adjectif l'allure qu'avait ce village portuaire, j'aurai dit : Sale. Les marins n'avaient pas mentis au sujet de la crasse et de la pauvreté environnante. Les habitations qui possédaient autrefois des murs immaculés étaient désormais recouvert de mousses, de moisissure, et de poussière. Les toits étaient pour certains ouvert à certains endroit, et de nombreuses déjections de mouettes étaient disséminés ici et là sur ces dernières. Une odeur insupportable de poiscaille pas fraîche se sentait dans tous les recoins du bourg. Les gens étaient quasiment vêtus de haillons, leurs visages étaient triste. Résolus. Ce village était vieux et pourtant même la Koken était sûre que la situation, ici, n'avait jamais changé. Marchant en n'ayant pas réellement de destination, Hasü s'enfonça dans le hameau. Evidemment à force de foncer tête baissée dans un endroit que l'on ne connaissait pas et bien... On se perdait. N’étant pas forcément une Scout de première catégorie, la Koken n'échappa pas à cette destinée stupide. Regardant aux alentours, la DJ n'arriva pas à trouver de repères visuels lui permettant de retrouver le chemin du retour. Ce qui était assez gênant. N'ayant personne sous la main pour l'insulter et lui dire qu'elle était conne, la chanteuse se parla à soi-même :

— Putain Hasü... Y'a que toi pour te mettre dans ce genre de situation...

Le pire étant que le quartier dans lequel elle se trouvait était vide. Personne, pas même quelques marmots n'étaient présents dans les rues puantes de la zone. Voilà qui était très étrange. C'est alors que la jeune femme entendit des bruits venant d'une bâtisse non loin de sa position. Se rapprochant de la source, la jeune femme vit alors un portail menant vers un immenses complexe. Vieux, le bâtiment n'était pas aussi différent du reste de l'architecture de ce piteux hameau. Seule la taille de cet endroit le rendait unique. En haut de l'entrée on pouvait lire sur un ancien panneau de bois : Théâtre Kabunika. A cette distance, le vacarme était plus discernable. De la musique, des rires. Intriguée, Hasü s'avança et s'engouffra dans le centre du Spectacle. Malgré l'ancienneté et la saleté apparente du bâtiment, l'intérieur était pour le moins convenable et vivable. Dépoussiéré, le lieu avait même eu le luxe d'être un peu décoré. Des tableaux par ci, des lampes à huile à huile par là et quelques tapisseries à d'autres endroits. Ce Théâtre avait tout de même le mérite d'être joliment vêtu. C'est alors qu'une voix l'appelant attira son attention :

— Bien le bonjour Madame ! Bienvenue au Théâtre Kabunika ! Vous êtes là pour le grand concours ?
— Le grand concours ?

Un sourire apparut sur le visage de son interlocuteur :

— Le grand concours de Nami no Kuni madame ! Tous les plus grands artistes de notre charmant archipel tentent leurs chances dans cette compétition mêlant trois arts...

L'index de sa main droite se leva :

— Le chant ! L'art de la voix ! Une discipline réservée à une élite, peu de gens peuvent se vanter de le posséder !

Son Majeur se dressa à son tour :

— La Danse ! Bouger en rythme ! Certains pourront vous dire que nous en apprenons bien plus sur une personne quand elle danse !

Son auriculaire vint, marquant la troisième discipline :

— Et enfin, le Théâtre ! L'art de la mise en scène, ou comment jouer avec les émotions !

Wow. Hasü n'y croyait pas. Elle avait l'impression que ce fameux concours avait été fait rien que pour elle. Une sorte d'anniversaire en avance. Aucun doute là dessus, la Koken voulait participer et montrer à cet archipel puant qui était la meilleure toutes catégories confondues. Seul le théâtre allait se montrer une épreuve ardue pour une DJ qui n'avait jamais travaillé la moindre pièce. Jouer un rôle était quelque chose de totalement inconnu et ce serait donc une grande première pour la jeune femme. Bien déterminé à remporter ce concours, la chanteuse s'adressa à son interlocuteur avec un air enjoué :

— Super ! Où est-ce que j'm'inscris ?
— C'est ici qu'ça se passe Madame !

Sortant un formulaire, l'homme lui tendit le morceau de papier afin qu'elle puisse noter les informations obligatoire à sa participation au tournoi. Aussitôt donné, aussitôt fait, son interlocuteur rangea la feuille aux côtés de ses congénères. Vu la pile qui se dressait devant ses yeux, la Koken voyait que la concurrence était plutôt nombreuse.

— Suivez moi madame. J'vais vous amener dans votre loge !

L'excitation monta chez Hasü. Elle avait même une pièce pour s'entraîner, rien que pour elle. Si ça c'était pas la grande classe ! Empruntant le chemin des coulisses, la chanteuse gagna rapidement une petite salle miteuse équipé d'une simple lampe à huile et d'un miroir brisé. Mouais... Y'avait un début à tout... Désormais seule, la Koken posa ses affaires sur le sol et posa ses fesses sur un tabouret préalablement épousseté de ses mains. Décidément pas moyen de trouver un endroit convenable pour se reposer dans ce taudis puant le poisson... Mais passons. Il était temps pour la DJ de se préparer pour ce fameux concours. Et quoi de mieux pour commencer que de se refaire une petite beauté. Lâchant ses cheveux roux, Hasü oublia à quel point ces derniers s'étaient allongés depuis son départ de Kawa. Ce qui lui arrivait à l'époque en haut du dos lui arrivait désormais au niveau inférieur de son fessier. Ils avaient bien prit une bonne vingtaine de centimètres. Mine de rien, cette longueur lui allait plutôt bien... S'attachant cette énorme touffe rousse dans un chignon sophistiqué, la Koken s'habilla alors d'un kimono magnifique qui lui servait de costume pour ses spectacles. D'un rouge sanguin et représentant le printemps, des pétales de Sakura couraient sur la surface de ce majestueux vêtement. Sortant le maquillage, la chanteuse apposa les dernières touches manquante à une présentation parfaite. Un sourire satisfait sur le visage de la DJ montrait qu'elle était prête à éblouir son futur public.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin
Messages : 437
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Le grand concours [ Solo — Mission Rang C ] Ven 30 Jan 2015 - 2:08

Une clochette sonna alors, retentissant dans l'aile des artistes. L'heure de la confrontation avait sonné, les comédiens, danseurs et chanteurs allaient faire éventail de leurs capacités dans un tournoi sans pitié. Côté Hasü, c'était pareil. Pas de cadeau pour ses adversaires, elle allait les décimer. Les submerger de son éventail artistique ! Seul le théâtre restait un problème, mais la Koken comptait bien donner le meilleur de son être. Et puis au pire si elle se vautrait dans cette discipline, le chant et la danse rattraperaient easy. Ouais, y'a pas de doute elle était clairement supérieur sur ces deux catégories. Et elle allait en avoir la preuve tout de suite, puisque qu'un homme arriva dans la de restauration. Tous les participants, y compris Hasü, s'étaient regroupés ici suite aux ordres des organisateurs. Un vieil homme au visage calme et serein s'avança, s'éloignant de groupe administratif pour finalement se rapprocher des challengers.

— Soyez le bienvenue dans mon humble théâtre, mes amis. Nous célébrons aujourd'hui le 14ème tournoi artistique de Nami no Kuni ! Vous avez tous répondus à l'appel et nous vous en sommes très reconnaissant. Dans peu de temps, l'épreuve de Théâtre va commencer. Tout le pays est là, derrière les rideaux, prêt à vous écouter. Pour cette épreuve, vous jouerez un monologue connu d'une grande pièce. Vous serez appelés un à un par un chiffre qui vous sera attribué dès maintenant. Ne le perdait pas il vous sera utile pour le reste du tournoi.

A peine la phrase du vieil homme se terminait qu'une autre personne se détacha du groupe de l'organisation. Equipé d'une boîte gravé, il passa devant chacun des participants, les invitant à piocher à l'intérieur de la box. Chacun des artistes en sortirent un petit morceau de papier. Un chiffre écrit à l'encre de chine y était inscrit. Vint le tour d'Hasü, imitant ses prédécesseurs, elle en sortait une mini-feuille. 87. Ce serait son nom le temps de ce concours. C'est alors que l'on entendit des bruits derrière les rideaux séparant les artistes des spectateurs. Les présentateurs avaient commencés leurs boulot. Ils chauffaient la foule. Les préparant aux représentations qui allaient suivre. L'introduction dura quelques minutes quand enfin les artistes furent invités, chacun leurs tours à performer. L'attente fut longue pour une Hasü qui faisait ce qu'elle pouvait pour s'entraîner. Elle était pas bien... Rien ne lui venait à l'esprit. C'est alors que son numéro fut appelé. Franchissant les rideaux rouge, la jeune femme se retrouva nez à nez avec une centaine de personne assise. Chacun des gars présent attendaient sans un mot le début de la prestation de la Koken. Finalement, après avoir préalablement déglutit la DJ se lança.

— Etre... Ou ne pas être ? Telle est la question...

Aucun rire, aucun applaudissement. Tout le monde avait des yeux gros comme une maison et tous ces globes oculaires étaient rivés sur l'artiste qui avait sorti une tirade métaphorique que personne ne comprenait... Même Hasü se demandait ce qui lui était sorti de la tête pour sortir une déclaration aussi alambiquée. Des chuchotements se firent entendre dans tous les coins de la pièce. Décidément, la chanteuse était réellement nulle à chier en théâtre. Sortant en trombe de la source de toute sa honte, la Koken se réfugia dans sa loge sous le regard moqueur de tout les autres participants. Pas de doute qu'elle ferait le sujet de conversation favori des prochaines critiques dans les jours qui suivent, voire pire...

Ayant été radié de la branche théâtre, la jeune femme avait tout le temps pour se préparer aux prochaines épreuves. C'est donc avec plusieurs heures devant elle que la DJ s'entraîna à la Danse, la prochaine épreuve. Les minutes passèrent et finalement on toqua à sa porte. Une personne de l'administration se trouvait derrière cette dernière. Ce gars annonçait le début de la deuxième partie du tournoi. Quelques pas dans les couloirs et voilà que Hasü se retrouvait à l'air libre. Tous les spectateurs et artistes s'étaient retrouvés dans la cour de la bâtisse. Immense, il y avait assez d'espace pour que l'ensemble de la foule ne se marche pas dessus. Le vieil homme, organisateur du tournoi, se tourna vers les hommes et femmes qui assistaient à cette joute artistique.

— La deuxième épreuve commence : La Danse ! En ce 14ème tournoi, nous avons été original. A chaque fois, nous appellerons deux participants et sur une musique de notre choix, les élus exhiberont leurs talents dans une sorte de combat artistique. Evidemment pour vous permettre à vous, très cher public, de profiter du spectacle au maximum, les danseurs s’exécuteront chacun leurs tours.

Les yeux d'Hasü s'illuminèrent suite à cette annonce. Ca allait être un battle de danse. Un combat artistique. Le meilleur moyen de départager tous les participants présents. Aléatoirement, les premiers numéros furent appelés. Les styles des participants étaient réellement différents les uns des autres. Hasü se demandait comment le jury allait s'y prendre pour démarquer ça... Pourtant ces derniers arrivaient à trouver un gagnant à chaque joute. Sous quel critère ? La Koken elle même n'en savait trop rien. Elle n'eut pas le temps de réfléchir davantage à ce problème, puisque son nom de code avait été appelé. Gagnant le centre de la cour, la jeune femme faisait face à un total inconnu. Ayant la trentaine ce dernier arborait un visage moqueur.

— Hey Baby ! Si c'est pour faire la danse des canards ! Tu peux passer ton tour !

Montrant les crocs, Hasü prit sur elle. Elle savait que tout le monde se foutait de sa gueule en ce moment. Cette épreuve allait lui permettre de se racheter et de montrer sa vraie valeur à tous ces abrutis. Une musique rythmée se lança et l'arbitre permit au connard de se lancer en premier. La DJ observait la scène en silence, baillant à l'occasion. Son style était ennuyeux à faire mourir un paresseux. Heureusement pour lui, la Chanteuse était là. Le public n'aurait pas à souffrir plus longtemps. Le temps imparti consommé, le premier danseur reprenait sa place, laissant la Koken se lancer. Et, clairement, elle ne se fit pas prier. La jeune femme se donna à fond. Sortant ses moves de l'espace, Hasü impressionna l'ensemble des personnes présentes. Popping, Locking, tout y était passé. Elle laissa son adversaire totalement sur le cul.

— En espérant que ça t'aide à fermer ta gueule.

Il n'eut même pas la force de revenir à la charge. Les juges annoncèrent la rousse winner. Et c'est ce qu'ils firent jusqu'au dénouement de la finale... La dernière démonstration ne fut en aucun cas différente des précédentes. C'est donc haut la main que la jeune femme fut le vainqueur de la catégorie "Danse". Son style avait était qualifié de très précis et original. Ayant fait un flop côté théâtre, il fallait à tout prix que la jeune femme gagne la dernière épreuve.

Après un bref moment de restauration, les artistes s'étaient, de nouveau, regroupés dans cette même cour. Le chant n'allait pas tarder à commencer. Sur ce coup, cette épreuve n'était pas totalement différente de celle du théâtre : Chacun leurs tours, les chanteurs feraient une seule prestation. Le jury analyserait au cas par cas et déciderait à l'unanimité d'un vainqueur. Rien de bien compliqué. Le classique des classiques. Le numéro 87 fut appelé après quelques dizaines de minutes plus tard. Ayant remis les pendules à l'heure lors de la deuxième épreuve, la rousse se doutait bien que désormais tout le monde la regardait avec une attention sérieuse. Et ils seraient bientôt fan d'elle... Invoquant 4 clones illusoire, la jeune femme commença à chanter aux côtés des voix de ses similis. Ce concert n'avait rien à voir avec ses prédécesseurs. La complexité de la musique en faisait quelque chose de totalement différent. Le don de la Koken rendait la chose encore plus belle. Modifiant la tonalité de sa propre voix, Hasü arrivait à créer des sons impossible à faire avec des cordes vocales humaine. Pas besoin d'instrument, elle arrivait à les imiter. Dubstep, ChillStep, Hip-hop, traditionnel, rien n'était impossible pour une manieuse du son telle que la rousse. Evidemment son talent fit mouche dans l'oeil et les oreilles du jury. Elle avait éclipsé tous les autres.

Elle avait gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le grand concours [ Solo — Mission Rang C ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Nami no Kuni-