N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 La nature et les braconniers, inséparables | Rang C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 698
Rang : SSS

Message(#) Sujet: La nature et les braconniers, inséparables | Rang C Sam 31 Déc 2011 - 14:47


La nature et les braconniers,


inséparables.


Ordre de Mission de Rang C:
 

Depuis qu’il était arrivé au Pays du Feu, notre héros au regard de braise n’avait encore rien fait d’extraordinaire, il n’avait même pas accompli une petite mission de rien du tout. Il ne lui fallait absolument pas perdre la main parce que même si pour l’instant il avait dans l’intention de séjourner à Konoha, premièrement, rien ne lui disait qu’il pourrait et surtout, ça ne serait surement pas gratuit, il lui fallait donc reprendre du service, il était hors de question de rester coucher dehors ou de devoir quitter le pays, en tout cas pas pour l’instant. Du coup, tant qu’il était là, autant rendre service, bon ça ne l’enchantait pas plus que cela, mais il était temps pour de commencer à prouver sa valeur en ces lieux, en effet il estima qu’il en avait assez fait en ce qui concernait sa popularité dans les autres pays. Enfin plus précisément dans les petits pays excepté Yuki no Kuni, qui se trouvait être un pays que notre héros ne voulait absolument pas visiter car le froid lui faisait hérisser les cheveux. Ainsi il ne lui restait plus maintenant qu’à se faire un nom dans les trois grandes nations ninjas. Pourquoi commencer par Hi no Kuni ? Premièrement parce qu’elle était la plus proche, et ensuite parce que cela semblait logique. En effet ayant rencontré à plusieurs reprises des konohajin, se confronter à eux lui donna envie d’en apprendre plus, le poussant ainsi à se rendre sur les terres du Feu. Bon c’était bien beau tout ça mais le Natsumi restait un nukenin, et en cela ne pouvait pas se permettre de débarquer et de faire n’importe quoi n’importe comment. Non il lui fallait commencer par rendre de petits services à la nation avant de se permettre la mise en place d’un quelconque plan macabre. Dans cette optique il accepta la première mission qui lui passa sous le nez, il aurait dû y réfléchir à deux fois malheureusement pour lui.

« Protéger des oiseaux ? J’ai une tête d’ornithologue moi ? »

Oui sa mission consistait concrètement à sauver des volatiles d’une bande de braconniers sans intérêts. En même temps qu’est ce que ces tarés pourraient bien vouloir à ces pauvres oiseaux ? Leurs becs ? Que pouvait-on bien pouvoir faire avec le bec de ces volatiles ? Même en poussant son imagination à son extrême, Haru ne trouvait absolument rien de valable qui pourrait justifier le fait que des braconniers s’en prennent à des oiseaux. Leurs plumes, peut être ? Mais pourquoi faire ? En y pensant, une écharpe en plume d’oisillon, ça pourrait toujours être utile et surtout plein de style ! Enfin ce n’était pas non plus ce dont avait besoin notre héros pour le moment, surtout que ça faisait peu de temps qu’il avait renouveler sa garde robe, il ne fallait pas non plus joueur les pouffes ! Du coup, le Natsumi se mit en route tôt le matin afin de pouvoir être de retour le soir ou bien dans l’après-midi même. Il n’y avait en effet pas de quoi s’attarder sur une affaire aussi peu importante, franchement, enquêter une journée entière pour du braconnage d’oiseau, le garçon au regarde de braise n’en n’avait sincèrement pas envie, déjà que de base la mission lui semblait ridicule. Donc selon ses projets, notre héros n’avait pas l’intention de s’éterniser plus d’une journée à l’accomplissement de cette mission, mais il n’avait pas encore toutes les informations. En effet avant de faire fuir ces oiseaux pour leur conservation, il fallait déjà savoir à quoi ils ressemblaient. Pour cela, une seule chose à faire, d’après ce qu’il avait pu apprendre, une sorte de garde forestier, enfin des shinobi de Konoha postés à la surveillance de la forêt quoi. Notre héros allait donc comme à son habitude commencer par récolter toutes les informations nécessaires avant de se lancer dans sa mission. Haru se lança donc à la recherche du poste de garde le plus proche. Le Pays du Feu étant très largement développé, il ne mit que peu de temps à tomber sur une patrouille de surveillance.

Le nukenin à la chevelure noirâtre put apprendre de la patrouille, que l’espèce d’oiseau qui se faisait en ce moment harceler était un oiseau d’un pelage aussi blanc et doux que la soie, un oiseau qui était aussi bien plus imposant que ceux que l’on avait l’habitude de croiser. De la taille d’un aigle apparemment, soit rien à voir avec les petits volatiles qu’il avait l’habitude de croiser. Mais avec un pelage pareil, ces piafs seraient d’une facilité déconcertante à retrouver au milieu de la forêt. Il eut aussi malheureusement appris des bouches de ce même escadron que bons nombres de variétés d’animal sauvage régnaient en maîtres sur la totalité de la forêt, des félins, des canidés, en passant par les insectes venimeux et que savaient-ils encore. Tout cela pour dire qu’au final, l’accomplissement de cette mission à la base d’une simplicité enfantine, se révélerait ne pas être une promenade de santé comme prévue. Lutter contre les forces de la nature tout en essayant de sauver une espèce « en voie d’extinction » ne serait pas une partie de plaisir, mais après tout, cela pourrait être un bon entrainement pour le Natsumi de devoir fréquenter un peu plus la nature sauvage, lui qui prenait légèrement trop l’habitude du luxe. Il ne fallait pas qu’il prenne gout à cette vie douillette parce qu’elle pourrait changer du tout au tout en un rien de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 698
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: La nature et les braconniers, inséparables | Rang C Dim 1 Jan 2012 - 7:58

Bon eh bien, il était temps de s’y mettre. D’après les informations qu’il avait pu recevoir de la patrouille, le nid de ses oiseaux changeait constamment de position en ce moment, normal puisqu’ils étaient chassés se dit notre héros ; cependant, il semblerait qu’ils se soient établis au cœur de la forêt, là ou il serait le plus difficile de les retrouver. Évidemment, avec toutes ces bêtes sauvages qui faisaient leurs lois en son sein, il serait très difficile pour un humain lambda d’atteindre le cœur de la forêt, pourtant le garçon au regard de braise semblait persuadé que ça ne serait pas suffisant pour les arrêter. Dans tous les cas, il devait les déloger, c’était la mission qui lui avait été confiée, plombant certes, mais il fallait y aller. Le mieux pour notre héros, serait encore de trouver un groupe de braconnier, les suivre et voir s’ils arriveraient jusqu’au cœur de la forêt, et surtout, comment ils y arriveraient. Oui parce que le Natsumi lui, ne connaissait absolument pas cette forêt, en effet il avait eut quelques renseignements, mais il ne faisait aucun doute pour lui qu’une multitude de pièges en tous genres régnaient dans la forêt, et ça, ce serait mauvais pour lui. Un plan de la forêt sur lequel serait indiqué tous les pièges ne serait pas de refus pour le garçon au regard de braise. Ça lui éviterait de devoir adopter une marche prudente et observatrice, parce que bon, les animaux étaient dangereux certes, mais le plus inquiétant restait encore la perversion de la forêt par les Hommes. Le nukenin s’aventura donc dans la forêt, il ne fallait pas se mentir, l’ambiance qui y régnait était inquiétante. Ce n’était pas un véritable silence, mais quelque chose d’angoissant, évidemment par rapport au vacarme qu’il y avait en ville même de nuit, ici tout paraissait calme, mais ce n’était pas tout. Vous connaissiez ce constant bruit silencieux qui régnait au milieu d’une forêt sauvage, laissant penser qu’il s’agissait d’un magnifique endroit pour se recueillir, mais aussi un parfait abri pour les plus dangereux animaux.

« Je ferais mieux de ne pas moisir ici, cet endroit ne m’inspire aucune confiance. »

Haru n’avait pas tort, moins de temps il passerait en ces lieux, moins de chance il aurait de tomber sur le mauvais numéro. Jusqu’à présent la chance semblait d’ailleurs être de son côté puisqu’il n’avait rien rencontré qui aurait pu porter atteinte à sa personne, si ce n’était quelques rares champignons particulièrement colorés. D’après ce que l’on disait, plus ils étaient colorés, et plus ils étaient venimeux, comme pour les lézards. Sur sa route, le garçon sans patrie fut bien déçu de ne tomber sur aucun piège qu’il avait fantasmé, du coup, il se dît qu’il avait pris cette cadence prudente pour rien et que ça n’avait fait que le ralentir, mais il avait aussi pu de cette manière observer attentivement son environnement, et faire son chemin sans déranger les animaux. Il avait pu apercevoir plusieurs nids d’oiseaux déserts qui lui firent penser qu’il s’agissait de ceux utilisé précédemment par ses « protégés ». Ainsi il n’aurait aucune difficulté à retrouver des nids semblables au cœur de la forêt. Il arriva donc rapidement et sans encombre jusqu’à une clairière. Le soleil illuminait l’eau de toutes ses forces, lui donnant une couleur azurée des plus magnifiques, les pupilles pourpres de notre héros s’illuminaient devant tant de beauté, leur faisant revêtir un rouge encore plus beau qu’à leur habitude. Ce spectacle laissait malheureusement le Natsumi de marbre, à croire qu’il avait perdu tout sens de l’extase, à la place, il scrutait l’horizon, surement à la recherche des oiseaux qu’il devait protéger. Ce ne fut qu’en le voyant plonger dans l’eau qu’on s’aperçut que non. Une troupe d’hommes arrivèrent à leur tour près de la clairière, fusils en main, braconniers ? Cela ne faisait aucun doute. Haru avait donc finalement trouvé le moyen d’atteindre son objectif, il lui suffisait de suivre les braconniers, puis de les mettre hors d’état de nuire avant qu’ils ne puissent s’attaquer aux volatiles, à la suite de quoi il pourrait les faire fuir vers d’autres terres. Retenir sa respiration était aussi un art ninja, en effet dès la plus tendre enfance, les shinobi apprenaient à retenir leur souffle afin de se rendre le plus discret possible et ainsi prendre leurs ennemis à revers, quelque chose qui servît fortement notre héros sur le coup.

Lorsqu’il entendit la troupe de chasseurs se mettre en route sortît discrètement, dans un premier temps sa tête pour vérifier qu’ils étaient bien partis, puis bondît hors de l’eau. Avec le temps qu’il faisait, ses vêtements sécheraient surement d’eux-mêmes, il se mit donc à suivre les pas de ses « guides » qui avaient continué dans la direction opposée par laquelle était arrivé le Natsumi. Ce qu’il y avait d’étrange, c’était qu’une route était pratiquement tracée de ce côté de la forêt, comme si le chemin était indiqué, soit pour tomber dans un piège, soit pour y échapper. Haru fît quelques signes avant de créer un Raïton Bunshin qu’il envoya dans un premier temps sur le tracé, rien ne s’y passa. Il envoya donc son clone hors de ce passage, et ça ne manqua pas, une nuée de fléchettes furent lancées, un énorme filet lui tomba dessus et pour finir il se fît empaler par une lance. Notre protagoniste aux iris rubis ignorait si un pareil mécanisme était réellement nécessaire pour attraper même le plus des gibiers de cette forêt. Sans se poser plus de question, il accéléra la cadence tout en suivant le chemin afin de rattraper les braconniers, ce qu’il réussît sans véritable problème, il fallait dire que ces derniers avec leur équipement, devaient être particulièrement ralentis. Les apercevant à une dizaine de mètre, le Natsumi s’embusqua au sommet d’un arbre avant d’observer les mouvements des chasseurs. Ces derniers ne faisaient rien de vraiment passionnant, si ce n’était tripoter les différents arbres qui étaient là. Lorsque finalement l’un d’entre eux s’écria comme s’il avait trouvé un véritable trésor. De sa position, notre garçon ne pouvait pas voir grand-chose, mais le sourire qui se dessina sur les faciès disgracieux de ces messieurs suffît à lui faire descendre de son perchoir. D’un grand et rapide saut, il arriva dans le dos de la troupe de braconniers qu’il envoya dans les bras de Morphée avec un bon Tarenken dans leur figure. Il put alors découvrir de la nourriture, ça ne ressemblait aucunement à de la nourriture pour humain, il en déduit donc qu’il s’agissait d’appât. Il trouva aussi un appeau dans lequel il siffla aussitôt, rameutant un bon paquet d’oiseaux parmi lequel se trouvaient ceux qu’il devait protéger.

D’une vive réaction, il emporta les appâts jusqu’au dehors de la forêt et une fois à l’extérieur de celle-ci, souffla de nouveau dans son appeau, attirant ainsi tout les oiseaux hors de la forêt. Ayant vu d’où tous ces oiseaux étaient arrivés, il put aller détruire tranquillement les nids des volatiles à plumage blanc, ne retrouvant plus leur nids, ces derniers seraient obligés de prendre la route vers d’autres terres. Cependant, alors qu’il faisait le ménage, Haru entendît des coups de feu, très certainement ces chers braconniers qui s’étaient réveillés, heureusement, parmi ses oiseaux, se trouvait un faux, un autre clone de foudre qui avait utilisé un Henge no Jutsu pour prendre l’apparence d’un oiseau. Ce clone reprit alors sa forme initiale pour coller une bonne déculottée aux chasseurs, en joignant ses mains, il créa des hirondelles qui vinrent les mettre de nouveau K.O. Un Reppushou parfaitement utilisé. Notre héros, en ressortant de la forêt, récupéra la troupe de braconniers qu’il confia à la patrouille de surveillance et ce fut ainsi que sa mission se conclut d’un franc succès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La nature et les braconniers, inséparables | Rang C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-