N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Colère divine [Aquisition Tai+ et Pouvoir Spécial Kuchiyose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 999
Rang : A+

Message(#) Sujet: Colère divine [Aquisition Tai+ et Pouvoir Spécial Kuchiyose] Ven 6 Fév 2015 - 0:47

Le bruit des gouttes d'eau s'écrasant sur le sol asséché, poussiéreux qui se revêtait ainsi peu à peu d'une fine couche de boue. Le ciel était noir, les rayons du soleil peinant à traverser l'épaisse couche de nuage qui y avait élu domicile. Il ne manquait plus que le vent se lève et tableau se transformerait aussi en orage de chaleur, comme il y en avait souvent en automne. Un temps qui rendait Koma nostalgique pour une raison qui lui était inconnue. Il avait beau eu chercher maintes et maintes fois, le jeune homme ne parvenait pas à retrouver le souvenir auquel était attaché cet agréable sentiment. Mais bien que cela ne lui déplaise, en aucun cas ça ne lui empêchait d'apprécier les caprices de mère nature. De la fenêtre de son appartement, sur les tours du village caché de la Brume, il apprécia pendant plus d'une demi heure la douce mélodie qui se déroulait autour de lui. Puis une fois qu'il fut totalement réveillé, il se prépara rapidement, enfilant une combinaison assez légère tout en prenant soin de prendre dans ses affaires de quoi se couvrir pour la nuit, puis il fit signe à Ryuu qu'il était temps de prendre la route.

Le Chunin et son acolyte se dirigeaient vers les montagnes de Kaminari no Kuni, qui s'étendaient sur toute la largeur du pays au nord, le coupant ainsi en deux, bien que la partie sud soit plus importante que le reste des terres. Le renard ne semblait pas appréciait la pluie et il ne manquait pas de le faire remarquer à son invocateur. Cependant même s'il avait voulu ajourner la date de leur départ, en aucun cas cela assurait qu'il fasse beau. Le temps était très instable, imprévisible lors de cette période. L'air froid venant de l'est et du nord entrait en collision avec l'air chaud qui était installé durablement dans le pays. Ainsi des nuages chargés d'eau se formaient, déversant tous leurs continue au gré des vents et de l'humidité ambiante. Il pouvait pleuvoir une semaine sans discontinuer, puis ne plus tomber une goutte pendant plusieurs jours. Et même si certains avaient fait de leur profession la météorologie, aucune de leurs prévisions ne se trouvait être sans erreurs en automne.

Peu après avoir passé le sentier perdue, la compagnie se dirigea vers le nord en direction des montagnes. Il leur faudrait plus d'une semaine de marche, ou deux à trois jours à la vitesse d'un shinobi afin de parvenir à leur destination. Et quoi de mieux pour commencer leur entrainement que de se battre contre les caprices du temps. Koma accéléra son pas, usant de ses techniques de Raiton afin de prendre le maximum de vitesse, ainsi il ne lui aurait suffit que d'une seule journée afin d'y parvenir, bien qu'il devait user d'une bonne partie de son chakra pour conserver ainsi sa technique tout au long de la journée. Ryuu quand a lui parvenait à le suivre, il était plus agile et plus rapide que le Niji, lui permettant ainsi de le suivre à l'aide de techniques plus faibles. La terre mouillé collait au semelle, rendant chaque pas un peu plus fatiguant. La pluie freinait la course du Chunin et dissipait peu la pellicule d'électricité qu'il avait formé autour de son corps, lui demandant un effort supplémentaire afin de conserver sa vitesse. Ce n'est que le lendemain matin qu'ils parvinrent enfin au pied des collines, signe précurseur que les montagnes n'étaient pas loin. On pouvait clairement observer à l'horizon leurs crêtes se dessiner dans le ciel, bloquant les nuages dans leurs passages. Ainsi il régnait un micro climat derrière cette barrière naturelle, bien plus humide et pluvieux que de ce côté du pays. Après avoir pris la peine d'observer les environs, les deux camarades décidèrent d'un lieu ou s'installer afin de débuter l'entrainement. Celui-ci se trouvait en haut des monts fait de pierre et de terre, afin qu'ils puissent s'endurcir grâce au manque d'oxygène et au intempéries bien plus important qui y régnaient.

La montée ne se fit pas sans encombre. Le pierres étaient glissantes, compliquant la tâche de Koma pour trouver des appuis. Il était très facile de voir sa main glisser sur l'une d'entre elle et de devoir se rattraper en catastrophe sur une autre prise, au risque de se taillader la chair et bien qu'il ait prévu de quoi se soigner si nécessaire, le Chu{/nin refusait de perdre face à un tel obstacle. Fier de son égo, il poursuivit son escalade pendant plus d'une heure, prenant soin d'assurer chacun de ses gestes afin de ne pas commettre une erreur qu'il pourrait payer chère. Le renard de par son agilité parvenait plus facilement à traverser ces obstacles, bien qu'il est parfois du faire des détours afin de trouver des plateaux à sa taille. La complexité de la montée se traduisait plus sur ses trois mètres d'envergure que sur sa capacité à traverser de tels obstacles. Quand ils parvinrent enfin au lieu de rendez-vous, Koma prit la peine d'installer sa tente à l'abri d'une petite cavité et s'allongea sur son matelas de couchage afin de récupérer de la nuit blanche qu'il venait de passer. Il fut également surpris de voir Ryuu rentrer dans leur maison de fortune afin de se protéger du vent et du froid extérieur. Ce n'est que quelques heures plus tard qu'ils se levèrent et échangèrent quelques paroles. Le Niji désirait depuis un certain temps améliorer sa maîtrise du Taijutsu. De même il avait formulé le souhait de s'entrainer avec Ryuu afin de parfaire sa maîtrise des invocations. Pour se faire, le renard à neufs queue avait fait appel à Orisa afin d'aider à l'entrainement du Chunin, ainsi que leur capacité à travailler ensemble.

Lorsqu'il sortit de la tente, la tempête régnait encore sans s'être affaiblie depuis la veille. Il mordit son pouce, fit les mudrā du rat, du lièvre, du dragon, du serpent et enfin du chien, puis apposa ses mains aux sols et appela la renarde à venir le rejoindre dans le monde des humains. Devant lui apparu alors un animal vêtu d'une robe blanche immaculée. Cinq queues bougeaient derrière elles indiquant qu'elle ne faisait pas partie, contrairement à Ryuu, des hauts responsables de leur espèce. Prenant soin de se présenter avec les politesses, les deux êtres prirent une vingtaine de minute afin de faire plus ample connaissance. La renarde semblait plus agréable et gentille que son homologue, mais elle conservait toute fois les traits caractéristiques de son espèce. Une fois terminé, tous trois sortirent de leurs tanières et se mirent en place afin de commencer l'entrainement. Koma concentra son chakra dans son corps afin d'améliorer sa vitesse et sa puissance, puis ses deux invocations commencèrent à l'attaquer, tout d'abord avec de simples attaques, puis en usant de plus en plus de ruses et de puissance. Usant de ses techniques de Kinton et de Raiton afin d'encaisser et d'esquiver les attaques de ses adversaires, il forma un sabre entre ses mains et commença lui aussi les hostilités. Les explosions que provoquèrent les projectiles de foudres et les éboulements provoqués par ceux de Terre étaient étouffés par l'épaisse couche d'eau qui tombaient tout autour d'eux, compliquant ainsi la tâche des maîtrises à utiliser leurs éléments.

Deux jours durant les combats se poursuivirent, s'apaisant juste lorsque la nuit tombait, ou lors des pauses dédiées aux repas. Le troisième jour de la troisième semaine, Koma parvint à concentrer son chakra afin de revêtir une tunique de foudre. De longue ailes se formèrent également sur son dos, lui permettant également de voler à sa guide, bien qu'il ne pouvait les conserver que pendant un très court instant tellement la consommation de chakra qu'elle impliquait était importante. Tombant en direction du sol telle qu'une simple pierre l'aurait fait, il fut rattraper par Ryuu avant de s'écraser sur les rochers détrempés. Il profita de ces instant pour sourire et rire, car en cet instant précis le Niji était parvenu à élever sa maîtrise du Taijutsu plus haut qu'il ne l'avait jamais fait alors. Ainsi, il avait appris à maitriser son corps et ses invocations à un degré qu'il n'avait alors jamais atteint. Il tomba peu après dans un profond sommeil par manque cruelle d'énergie et ne se réveilla qu'un jour après, placé dans sa tente. Les voix de Ryuu et Orisa furent la première chose qu'il entendit à son réveil. Les deux Renards semblaient en effet de discuter d'affaires internes à l'extérieur de l'abri, au bord de la grotte les protégeant. Bien qu'ils aient pu tous trois profiter de quelques accalmies durant leur entrainement, ce n'était pas le cas du jour de son réveil mérité. Il se leva alors et sortit de sa tente afin d'observer les éléments se déchainer autour d'eux. Un profond sentiment qu'il ne put décrire l'envahit devant cette scène, un sentiment qu'il rajouta à ceux qu'ils n'oublierai pas de son vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Colère divine [Aquisition Tai+ et Pouvoir Spécial Kuchiyose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Montagnes de Kaminari no Kuni-