N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Le phénomène "Akisa" Feat Tetsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 60
Rang : C+

Message(#) Sujet: Le phénomène "Akisa" Feat Tetsu Mar 10 Fév 2015 - 16:56


Des cheveux blancs, Kôtarô se disait qu'il en aurait certainement avant l'heure. Vu toute la pression qu'il subissait avec Akisa, c'était incontestable, il allait voir sa chevelure devenir blanche avant même qu'il n'atteigne l'âge où les gens sont censés avoir les cheveux blancs. Il faisait tout ce qu'il pouvait pour la rendre heureuse, la voir sourire comme les autres filles et elle de son côté n'arrêtait pas de tout faire pour l'insupporter. À croire, que sa seule passion était de le faire tourner en bourrique. Pauvre Kôtarô, il en subissait de ses désillusions avec sa petite sœur de substitution. Son rôle de grand-frère protecteur ne le dérangeait en aucun cas. Kôtarô était toujours content, il accomplissait son rôle joyeusement. Son exaltation à accomplir sa tâche de protecteur ainsi que grand-frère d'Akisa, le faisait parfois passer pour une maman-poule aux yeux des autres, malgré ceci le jeune homme ne s'en plaignait jamais. Il la sermonnait bien sûr, mais il ne tenait jamais aucune rancœur à son égard. Il composait avec tout ce que la rose des sables représentait. D'ailleurs la mère d'Akisa le remercier constamment de ne pas abandonner sa fille malgré qu'elle possédait une personnalité que beaucoup de personnes qualifiaient de détestable. Même si le jeune homme reconnaissait qu'Akisa n'était pas la personne la plus aimable au monde, il ne se voyait pas l'abandonner pour cette seule raison. Et même s'il n'avait pas fait de promesse, il aurait continué à la soutenir et la sermonner comme un véritable frère.

Songeant à tout ce qu'Akisa et lui avaient traversé pour en arriver là où ils étaient, Kôtarô soupira de lassitude. Il était très épuise car il venait de parcourir l'ensemble du désert, sous un soleil ardent en plus. Tout ça pour les beaux yeux d'Akisa. Cette dernière qui avait encore décidé de lui fausser compagnie dans les ruelles de Suna, était partie, il ne savait où. Après l'avoir cherché dans tous les endroits où elle aurait pu se trouver sans succès, le jeune homme revint sur ses pas. Il se rendit au le village, plus précisément dans les quartiers résidentiels. Étant totalement persuadé qu'Akisa était encore dehors, il alla voir si elle n'était pas chez l'un de ses cousins. Il savait que la demoiselle avait beaucoup d'affinités avec le concerné, d'ailleurs elle se rendait très souvent chez lui pour discutailler. Un jour, la rose des sables avait confié à Kôtarô que si elle appréciait les instants qu'elle passait en compagnie de son cousin Tetsui, c'est parce qu'il lui rappelait beaucoup elle. D'un autre côté, Kôtarô comprenait ce qu'Akisa ressentait avec cette relation. Souriant, Kôtarô qui était arrivé chez Tetsui, toqua tout doucement à la porte.

« Tetsui, tu es là ? C'est Kôtarô ! »

Kôtarô ne savait pas trop si le jeune homme était à son domicile à l'heure qu'il était. Il devait tout de même être dans les alentours de dix heures du matin. Ne connaissant pas non plus ses habitudes, il ne pouvait pas deviner ce qu'il en était. Malgré ceci, Kôtarô patienta devant la porte. Il verrait bien si quelqu'un vient lui ouvrir ou pas.

Spoiler:
 


Dernière édition par Yamada Akisa le Jeu 12 Fév 2015 - 9:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 713
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Le phénomène "Akisa" Feat Tetsu Mar 10 Fév 2015 - 22:25

Tetsui essayait de récupérer de son examen à l'organisation Midorhato. Même si la partie de cache-cache qu'il avait dû faire avec Kibo n'avait duré que dix minutes, il avait continué de s'entraîner après ça pour s'améliorer et essayer de combler certains défauts dont il avait pu prendre connaissance grâce à cet examen. C'était aussi sans compter la mission d'encore la veille au musée, avec le marionnettiste super glacial qui arrivait même à lui donner la chair de poule à lui, un Yamada. Ce type... Il avait eu le don d'exaspérer Tetsui par sa froideur et ses remarques trop directes qui n'avaient eu que pour effet de qualifier Tetsui de bon à rien. Alors que ça faisait bien marrer ce dernier après coup d'avoir eu à faire équipe avec un jeune genin qui se la joue déjà grand ninja un peu trop sûr de lui et qui sait tout sur tout. Tout ça pour dire que l'expérience avait été mauvaise et que cette mission avait été fatigante, mais l'enchaînement avec Midorhato encore plus.

Tranquille dans sa tente personnelle située dans le quartier du clan Yamada, le jeune homme roupillait tranquillement, osant gratter des heures de sommeil en douce. Papa Arashi dont la tente était située juste à côté ne l'avait pas encore remarqué.
Mais c'était dans un sommeil à moitié éveillé qu'il était en vérité. Allez savoir pourquoi. Quand Kôtarô signifia sa présence en toquant et en l'appelant, Tetsui n'eut d'autre alternative que de sauter du lit subitement et de mettre sa tenue habituelle qui laissant voir son torse et lui permettait de ne pas avoir trop chaud. De toute façon avec un pouvoir comme celui des Yamada on pouvait se permettre de se balader à poil si on le voulait. Mais jamais il n'oserait.

" J'arrive j'arrive ! " cria-t-il.

Quelques vingt secondes plus tard il se présentait devant Kôtarô et le fit entrer dans son humble demeure remplie de livres tous différents posés par ci par là, parfois à même le sol. On pouvait voir en un coup d'oeil que l'occupant de cette tente aimait se cultiver et amasser des connaissances. Après tout on ne devient pas un semblant de stratège sans rien savoir.

" Kôtarô, qu'est-ce qui t'amène ici ? T'as encore paumé Akisa ? "

Oui encore, parce qu'il était vrai qu'elle aimait bien lui fausser compagnie de temps à autres. Mais ça Tetsui pouvait la comprendre puisqu'ils se ressemblaient elle et lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 60
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Le phénomène "Akisa" Feat Tetsu Jeu 12 Fév 2015 - 9:42

Après que Kôtarô se soit annoncé, il attendit avec impatience l'arrivée de Tetsui. Celui-ci ne le fit pas attendre très longtemps pour se présenter devant lui. Au moment où le jeune Yamada lui demanda s'il avait encore perdu Akisa, Kôtarô laissa un sourire niais venir se dessiner à ses lèvres. Il était décidément très perspicace comme garçon ce Tetsui, se dit Kôtarô qui lui adressa un rire jaune en se grattant légèrement le derrière de la tête pour montrer son embarras. Avec une telle attitude, il n'y avait franchement pas besoin qu'il réponde à la question que Tetsui venait de lui poser. S'attardant tout de même sur l'interrogation, Kôtarô soupira légèrement. Ce Tetsui, il n'était assurément pas toujours avenant. Connaissant sa cousine et ses quelques manières, il pouvait compatir pour lui au lieu de lui sortir une phrase comme « tu l'as encore paumé ». Elle n'était pas non plus facile à vivre comme personne la rose des sables, surtout pas au quotidien. Quand elle décidait de laisser sortir son côté de bonne femme capricieuse, elle devenait très vite invivable. À demander parfois tout et n'importe quoi. Certaines fois, le pauvre Kôtarô se voyait obliger d'aller chercher des trucs pour la demoiselle, en plein milieu de la nuit qui plus était. Quand elle décidait de se la jouer nudiste, c'était encore pire pour Kôtarô qui se devait de toujours retirer sa veste pour la lui donner et tant pis pour lui s'il attrapait froid par la suite. Il en voyait des vertes et des pas mûres avec Akisa le pauvre. Si seulement Tetsui vivait les mêmes choses que lui qui était constamment auprès d'Akisa, il comprendrait sa situation et compatirait certainement. Aucun doute dessus. Quelle chance ils avaient les cousins d'Akisa, de n'avoir droit qu'au côté charmant et un peu réservé de la demoiselle, songea le jeune Samurai qui dévisagea Tetsui avant de se morfondre.

« Oui, je l'ai encore perdu de vue, lâcha-t-il dans un soupire de désespoir. Je pensais qu'elle serait chez toi à cette heure-ci...Hanae va certainement m'ôter la vie si elle venait à apprendre que j'ai laissé partir sa fille....toute seule loin du village...Et elle n'aurait pas tord...Je suis vraiment nul comme protecteur. »

Manifestement très chagriné, Kôtarô arbora un visage triste en mettant l'une de ses mains sur son front. Comme à chaque fois qu'il s'inquiétait, il exagéra sur ce que la mère d'Akisa lui ferait. S'en voulant lui-même énormément, il craignait que cette dernière ne lui pardonne jamais encore pire qu'elle lui en veuille pour le restant de son existant, qu'elle le retire de ses fonctions et qu'elle le congédie. Si quelque chose de mal arrivait à sa fille, elle aurait tout à fait raison de faire une telle, songea le jeune homme qui était vraiment au bord du gouffre. Se ressaisissant un instant, Kôtarô reprit un maintien convenable. Il aborda ensuite un air déterminé en plaçant ses main au niveau des épaules de Tetsui.

« Est-ce que tu pourrais me prêter main-forte pour la retrouver, Tetsui ? S'il te plaît ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 713
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Le phénomène "Akisa" Feat Tetsu Dim 15 Fév 2015 - 17:01

Le jeune Samuraï semblait désespéré lorsqu'il répondit en soupirant qu'il avait encore perdu Akisa. Tetsui arquait les sourcils lorsque Kôtarô continua sur sa lancée, comment ça elle était peut-être chez lui à cette heure-ci ? Peut-être qu'Hanae allait effectivement lui faire passer un sale quart d'heure mais honnêtement la fille était pire lorsqu'elle s'y mettait. Là il exagérait un peu pour Hanae. Le jeune Yamada encore pas très réveillé lâcha un long bâillement alors que l'autre semblait presque triste. Ce qui désespérait Tetsui qui par son bâillement exprimait aussi sa fatigue face à ces scènes parfois récurrentes ou Akisa faussait compagnie à son garde du corps. C'est alors que les mains de celui-ci se retrouvèrent sur les épaules du blasé de service pour lui demander de l'aide. Soufflant légèrement parce qu'avec ça il se sentait presque obligé de l'aider alors qu'il n'en avait pas vraiment envie là maintenant :

" Bon... d'accord. "

Que ne ferait-il pas pour sa cousine éloignée ? D'ailleurs, si lui arborait une simple tenue dégageant son torse imberbe, elle était encore plus à découvert que lui. Sacrés Yamada. Et c'était sans compter son cousin Kioshi qui se baladait sans cesse pieds nus et dormait dans un bac à sable en souvenir du désert. Celui-là... Concernant cela, Tetsui appréciait à sa juste valeur le confort offert par le mode de vie dans le village de Suna. Pour lui le désert n'était pas un bon souvenir puisqu'il avait tué son frère à peine né. Mais le village avait tué sa mère par son système.
Tetsui avait soif, après tout il venait à peine de sortir du lit, alors il alla boire un grand verre d'eau avant de décider quoi faire pour chercher cette Akisa.

" J'espère qu'elle n'est pas parti très loin sinon ça va être emmerdant. T'es allé regardé chez elle avant de venir ici ? "

Kôtarô prit un air quelque peu gêné avant d'annoncer : " Euh non... "
Un léger sourire se dessina sur le visage de Tetusi à l'idée qu'elle s'y trouvait peut-être, tout simplement. Si c'était bien le cas ça lui éviterait bien des soucis.

" Alors on va voir là-bas. "

Le Yamada et le samouraï sortirent de la tente, il passèrent devant celle d'Arashi, père de Tetsui, mais celui-ci n'était pas là à cette heure de la matinée. Sûrement en mission ou en train d'accomplir une tâche pour le village. Ils marchèrent tout deux parmi les tentes du clan. On pouvait d'ailleurs se demander pourquoi on offrait pas de vraies bâtisses aux Yamada ? Car même si leur pouvoir héréditaire les avantageait au niveau des températures, ça pouvait être un tant soit peu discriminatoire d'un autre point de vue. Tetsui se questionnait souvent là dessus.
Enfin après quelques instants de marche, l'entrée de la tente d'Akisa était juste devant eux.

" Hé Akisa ! T'es lààà ?! "

Ils ne pouvait qu'attendre une réponse de celle-ci et aviser en conséquence. Etait-elle chez elle ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 60
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Le phénomène "Akisa" Feat Tetsu Lun 16 Fév 2015 - 14:33

Kôtarô avait bien remarqué à l'attitude de Tetsui qu'il n'était pas si enchanté que ça de lui donner un coup de main pour retrouver Akisa. Quoi que, il ne pouvait pas vraiment dire que le jeune Yamada n'était pas enthousiaste. En fait il n'avait rien à redire étant donné qu'il s'agissait-là de son air habituel. Le jeune samurai connaissait un peu le jeune shinobi, il savait qu'il n'était vraiment pas du genre à s’affoler, ni même à se précipiter ici et là pour rien. Il ne faisait absolument pas parti de ses allumés de service, il était à ranger dans la catégorie des flemmards d'après Akisa. D'après les dires de cette dernière, c'est ce qui le rendait si attachant et lui donnait envie d'être aux petits soins en sa compagnie et ce qui ne gâchait rien, il ne posait pratiquement pas de question enquiquinante. Le fait qu'il donnait parfois l'impression que tout lui était égal, inquiétait parfois Kôtarô qui se demandait la tournure que prendrait sa vie vu qu'à seize ans à peine il était déjà désabusé. Il avait vu la cousine sombrer peu à peu vers la grisaille qui l'emporta dans le Royaume de la morosité, il espérait que le jeune Tetsui ne finirait pas là-bas lui aussi.

Esquissant un sourire niais, Kôtarô attendit que Tetsui revienne vers lui après avoir terminé d'étancher sa soif. Ceci fait, ils eurent une petite discussion durant celle-ci Tetsui demanda à Kôtarô s'il était allé voir chez Akisa avant de venir ? Le jeune samurai lui donna une réponse négative. Ce n'était pas la première fois qu'elle partait comme ça, après l'avoir semé, pour ne revenir chez elle qu'en fin d'après-midi. La plupart du temps, elle allait élire domicile chez sa mère ou chez l'un de ses cousins, pour embêter son garde-du-corps. Avec tout ça, le jeune samurai pensait qu'Akisa ferait la même chose que les autres fois, voilà pourquoi il n'avait pas pensé à aller voir si elle était revenue à leur habitation. Se souvenant de toutes les fois où son amie s'était moquée de lui, Kôtarô soupira de lassitude. Lorsqu'il se reprit, ils étaient déjà devant le lieu où Akisa et lui habitaient.

« Voyons, tu n'as pas besoin de l'appeler depuis dehors. Nous pouvons... »

Alors que Kôtarô était sur le point d'inviter Tetsui à rentrer, Akisa qui était assise sur son pouffe, les entendit. Elle posa assez rapidement sa tasse de thé qu'elle buvait sur sa table pour aller à leur rencontre. Dès qu'il aperçut la demoiselle, le jeune samurai fut totalement tétanisé. Il n'était pas ainsi parce que la rose des sables n'avait sur elle qu'un simple shorty et un soutien-gorge mais plutôt parce qu'il venait de faire des kilomètres pour la retrouver. Il s'était fait un sang d'encre à son sujet et elle, que faisait-elle ? Elle se pavanait tranquillement chez eux comme si de rien n'était. Kôtarô hallucinait vraiment.

« Tetsu-kun !, dit-elle d'une voix douce en prenant son cousin dans ses bras. Quelle surprise, je pensais justement venir te voir. Entre je t'en prie, elle s'écarta de lui pour le laisser respirer. Tu veux boire quelque chose ? »

Akisa qui ignora totalement Kôtarô, se préoccupa de son cousin qu'elle entraîna avec elle vers un lieu où il y'avait le nécessaire pour s'abreuver. Elle l'invita à prendre place sur une chaise se trouvant autour d'une belle table où se trouvait au milieu un panier à fruits.

« Qu'est-ce que je te sers ? Du jus d'orange ? Un thé ? À moins que tu ne veuilles quelque chose de plus fort comme du café pour te réveiller un peu ? »

Akisa sourit légèrement en regardant son cousin. Vu les traits de son visage, elle comprit qu'il était sorti du lit il n'y avait pas si longtemps.


Dernière édition par Yamada Akisa le Mar 24 Fév 2015 - 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 713
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Le phénomène "Akisa" Feat Tetsu Dim 22 Fév 2015 - 17:29

Tetsui souffla un coup quand Kôtarô l'ouvrit une dernière fois pour lui conseiller d'entrer d'abord sans appeler Akisa. Toujours à redire quelque chose celui-là. Et le jeune Yamada n'avait que faire de sa remarque puisqu'il connaissait très bien sa cousine, et peut-être que sans lui il serait entreé comme ça, mais en sa présence non. Il préférait éviter une situation délicate avec elle en petite tenue et Kôtarô gêné de la voir ainsi. Mais c'était pourtant quelque chose de naturel entre Yamada. La chaleur était leur élément privilégié, la plupart se pavanaient très peu couvert, et peu importe le temps qu'il faisait, eux avaient toujours la température idéale.
Malheureusement Kôtarô fit l'intrépide et décida d'entrer. Le jeune Yamada n'eut donc d'autre choix que de suivre quand Akisa cria justement son nom et lui sauta au cou. Tetsui avait l'habitude et comme il aimait beaucoup sa cousine Akisa il se laissait faire. Ce qui n'avait pas toujours été le cas. Mais les liens qu'ils avaient tissé ensemble depuis des années étaient solides. Elle avait perdu son père, et lui avait perdu sa mère. Ils avaient chacun vécu la perte d'un parent et comprenaient ce que ressentait l'autre. Cependant, Tetsui cachait sa tristesse derrière son apparence nonchalante et un esprit flemmard bien présent. Il n'aimait pas paraître sensible ou triste, un peu trop fier pour ça, une sorte de pudeur des sentiments qu'il avait abandonné quelque fois seulement en présence de sa chère Akisa. Il lui lâcha donc une petite tape dans l'épaule avant qu'elle ne s'écarte enfin de lui. Elle serrait tellement fort à chaque fois.

" Je suis bien content de te voir Akisa. (Puis pour la boisson) C'est pas de refus oui ! "


Elle l'entraîna, et il refusa poliment la chaise, préférant rester debout puisqu'il n'était pas réveillé depuis très longtemps.

" Un thé ça ira, tu sais bien que j'aime pas le café ! " lui fit-il avec un sourire en coin.

Il essaya de bâiller discrètement mais il s'était rendu compte qu'elle avait compris qui était tout juste sorti du lit. Bref, il s'en fichait bien de toute façon. Il assumait complètement. En plus il voulait en profiter tant qu'il n'avait pas de missions.

" Alors toi ça va en ce moment ? Raconte moi des choses tiens ! "

C'était tout naturel de lui demander, ils parlaient d'habitude sans gêne entre eux, et peu importait la présence de Kôtarô non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 60
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Le phénomène "Akisa" Feat Tetsu Mar 24 Fév 2015 - 16:55

Alors qu'Akisa était entrain de se préoccuper de son cousin, Kôtarô faisait encore la tête dans son coin. Depuis le temps qu'ils vivaient ensemble, il était largement habitué à son attitude désinvolte et égocentrique cependant, il ne pouvait s'empêcher de se mettre en colère. Et comme à chaque fois que cela lui arrivait, le jeune samurai inspira et expira légèrement. Subséquemment, il desserra ses poings qu'il avait serré sous le coup de la colère et alla chercher du thé pour en proposer à Tetsui. Étant donné qu'il y'avait déjà de l'eau chaude, il emmena simplement une tasse avec une cuillère à café, la boîte à sucres ainsi qu'une boîte où il y'avait des thés de toute sorte. Il déposa le tout sur la table et invita le jeune Yamada à se servir. Ceci fait, Kôtarô s'inclina légèrement et s'excusa. Il se dirigea ensuite dans la partie chambre pour s'occuper de quelques affaires, laissant ainsi Akisa en tête-à-tête avec son cousin. Après le départ de son ami, la rose des sables souffla un peu. Elle se doutait bien que Kôtarô n'était pas très joyeux malgré qu'il ne laissa rien paraître devant eux. D'ailleurs même Tetsui devait s'en douter, étant donné qu'ils se connaissaient depuis bien longtemps maintenant. De ce fait, même lui ne serait même pas surpris du comportement du jeune samurai qui ne fit aucun reproche à Akisa. Vu qu'ils étaient comme un vieux couple maintenant, il n'y avait nullement besoin de s'inquiéter. Akisa se disant qu'elle irait aborder Kôtarô, une fois qu'ils ne seraient que tous les deux, se focalisa sur l'instant présent.

« Désolée que Kô soit venu écourter ton sommeil, dit-elle en attrapant sa tasse de thé qui était sur la table, , vu que ta croissance est loin d'être terminée tu dois avoir besoin de beaucoup dormir ! »

Formulant ceci, Akisa esquissa un large sourire. Elle aimait bien embêter son cousin, qui le lui rendait bien dès que l'occasion se présentait. Depuis leur tout jeune âge, ils avaient pris l'habitude de se charrier ainsi entre cousins sans aucun malaise sur plusieurs sujets en plus. Alors pourquoi s'arrêter en si bon chemin parce qu'ils avaient pris de l'âge ? Quoi qu'en ce qui concernait Tetsui, il avait encore de la marge contrairement à Akisa et Kioshi, qui eux étaient plus âgés que lui. Mais peu importait l'âge de toute façon, ce qui comptait c'était le lien qui les unissait et rien que cela. Autant elle avait perdu le lien fort qu'il y'avait entre Kioshi et elle, lorsqu'ils vivaient dans le désert mais celui avec Tetsui, il était resté intact et elle espérait que cela continuerait à être ainsi jusqu'à la fin de son existence. Elle ne pouvait pas clairement dire à son cousin avec des mots combien elle tenait à lui néanmoins, il avait certainement du le comprendre à sa manière d'agir en sa présence, qu'elle l'aimait beaucoup.

« Mon pauvre Tetsu, je ne pense pas avoir quoi que ce soit de bien intéressant à te raconter en ce moment. À moins que tu n'aies envie d'entendre les chroniques démentielles de ta chère cousine dépravée jusqu'à l'os qui s'amuse à se détruire à petit feu ? »

Akisa arbora un sourire mélancolique en disant cela. En redressant son regard, elle remarqua que Kôtarô était entrain de se diriger vers eux. L'ayant entendu dire sa phrase, le jeune samurai fit comme si de rien n'était, il attrapa un paquet qui était sur un petit tabouret, puis vint vers les deux cousins.

« Je m'absente un moment, je vais apporter ceci à Hanae, annonça-t-il en levant le paquet.
- D'accord, à plus tard, Kô... Dis à maman que je ne passerais que vers 21 heures ce soir.
- Compris, à plus tard... Tetsui. »

Kôtarô s'inclina à nouveau respectueusement avant de s'éloigner pour sortir. Une fois son ami parti, Akisa quitta la chaise pour aller s'installer sur son pouffe.

« Je ne comprendrais jamais ce Kôtarô. Pourquoi est-il aussi inquiet à chaque fois ? Je suis sortie boire un coup la dernière fois, quand on est rentré, il m'a engueulé parce que j'avais embrassé un mec au bar. Il n'est vraiment pas marrant ce type... »

Akisa soupira fortement de lassitude en s'enfonçant au fond de son pouffe. Dévisageant son cousin, la rose des sables l'invita à s'installer.

« Tu ne payeras pas plus cher en t'asseyant, crois-moi !, elle sourit légèrement avant d'arborer un visage sérieux en mettant sa tête en arrière. Dis Tetsu-kun... suis-je une mauvaise personne ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 713
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Le phénomène "Akisa" Feat Tetsu Dim 1 Mar 2015 - 15:42

Etait-elle sérieuse là ? Me dire que ma croissance était loin d'être terminée, que j'avais besoin de beaucoup de sommeil. Mon visage se décrépit instantanément et je faisais la grimace tandis qu'elle affichait un large sourire. Elle avait décidément l'habitude de m'embêter et je savais qu'elle aimait bien ça. Comme j'aimais le faire moi aussi de temps en temps. C'était un des traits de notre relation. J'avais beau avoir seize ans actuellement, et elle vingt, cette différence d'âge ne gênait aucunement certaines discussions que nous avions sur tout et rien, et d'autres que nous avions sur des sujets plus sensibles. D'année en année nous nous étions vu grandir, elle m'avait vu faire exprès de rater mes examens pour devenir genin trois fois de suite. Elle savait d'ailleurs que je l'avais fait exprès, j'en avais parlé plusieurs fois à l'époque avec elle parce qu'elle seule me comprenait. Après que ma mère soit morte je lui avais fait part de mon dégoût pour ce système shinobi et politique. Elle savait donc aussi que je considérais fautifs le village et les Kage en général d'avoir causé la mort de Nako, ma mère. De l'avoir sacrifiée en tant que héroïne de Suna dans une mission à sens unique. Du haut de mes neuf ans à l'époque je n'avais pas connaissance de cela, mais entre temps certains du clan Yamada m'avaient fait part de la vérité en me voyant grandir. Mon père entre autre, et mon oncle aussi. Mes pensées divaguaient vers des bribes de souvenir comme souvent les matins quand je buvais mon thé tranquillement. C'était ancré en moi. Et si des fois je m'étais brouillé avec mon père, je ne pouvais que le respecter de continuer à servir le village en ninja modèle pour protéger ses citoyens alors que ses dirigeants avaient causé la mort de sa bien aimée. C'était pour l'instant la voie que je m'étais résolu à suivre moi aussi, celle de mes parents.

" Raconte toujours je suis bonne oreille quand je le veux tu le sais bien " répondis-je à ma cousine adorée.

Cependant, ce début de conversation fut coupé net par l'arrivée de Kôtarô qui s'absentait pour amener un paquet à Hanae.

" Bye Kôtarô. "

Allant s'installer dans un pouf Akisa exprima son incompréhension face à l'inquiétude constante de Kôtarô envers elle, puis raconta brièvement qu'il l'avait engueulé la dernière fois parce qu'elle avait embrassé un type dans un bar. Je ne répondis rien à cela car je ne voulais pas polémiquer sur ce Kôtarô qui c'est vrai pouvait se montrer saoulant. Même moi je le pensais. Je ne fis donc rien d'autre que souffler avant de terminer ma tasse de thé. Akisa m'invita à venir s'installer à ses côtés sur le pouf assez grand pour nous deux. Lui affichant un petit sourire je me levais et tombais moi aussi sur le pouf à côté d'elle. Elle mit sa tête en arrière alors que je fis de même sans réfléchir. Et elle me posa une question sérieuse. Une qui lui semblait chère. C'était une première depuis que j'étais genin, qu'elle me posait une question comme ça. J'essayai alors de me montrer réconfortant dans ma réponse.

" Bien sûr que non ma grande. Crois moi. "

Je lâchais un peu des yeux le plafond pour me redresser et la regarder elle, ma grande cousine qui semblait se poser des questions sur elle-même. Je rajoutai très honnêtement :

" Pour moi tu es même cent fois meilleure que tous les shinobis réunis. Les mauvaises personnes ne viennent pas réconforter leur petit cousin quand celui-ci perd sa mère. Alors ne t'inquiète pas d'accord ? "

J'espérais que cela allait lui faire oublier la question qu'elle venait de me poser. Puis je posais ma main emplie de chaleur grâce à notre capacité des Yamada sur sa joue l'espace d'un instant pour la réconforter avec un peu de chaleur. C'était peu mais déjà ça. Peu importe que j'étais un sacré flemmard, un blasé et un révolté, Akisa était quelqu'un que je ne voulais pas voir souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 60
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Le phénomène "Akisa" Feat Tetsu Jeu 5 Mar 2015 - 18:18

Des choses déraisonnables à raconter, Akisa en avait certainement des milliers voire des milliards. Mais elle doutait sérieusement qu'il soit nécessaire que Tetsui soit au courant de ses milliards de choses excentriques qu'elle avait fait jusque là. Sans doute serait-il au courant de toutes ces choses plus tard à travers les mémoires de la rose des sables. Si elle se décidait à les coucher sur papier, naturellement. Ce qui, elle pensait n'était guère indispensable pour le moment. Il y'avait encore trop de choses pour occuper plus son esprit que cela. Peut-être qu'elle y songerait sérieusement à le faire, si elle vivait quelques années de plus. Pour sûr, elle aurait de quoi à faire avec toutes les péripéties qu'elle aura traversé. Songeant au fait qu'un jour elle écrirait sa biographie, Akisa qui avait encore laissé son esprit vagabonder, revint à elle. Fixant son petit cousin, elle esquissa un sourire ravi. Il venait de lui répondre qu'elle n'était pas une personne détestable et rajouta que pour lui, elle était cent fois meilleure que tous les shinobi réunis. La phrase de Tetsui fit énormément plaisir à Akisa. Cette dernière redressa l'une de ses mains pour venir la placer contre celle de son cousin qui était posée au niveau de sa joue pour la caresser délicatement. Subséquemment, la rose des sables enlaça son cousin et posa sa tête au creux de son cou.

« Et crois-moi je serais encore là, même quand tu auras des cheveux blancs, je viendrais encore chez toi pour te réconforter quand tu n'iras pas bien. Ta femme n'aura qu'à bien se tenir ! »

Akisa arbora ensuite un sourire joyeux en défaisant son étreinte autour de son cousin pour le regarder droit dans les yeux. Après ça, elle caressa délicatement sa joue comme il l'avait fait précédemment avec elle mais elle n'y mit pas son don. Regardant son cousin, la belle se remémora tout ce qu'il avait traversé depuis la mort de sa mère jusqu'à aujourd'hui. Tout comme elle, il avait souffert de la disparition d'un de ses parents. Tout comme elle, il avait une haine incommensurable envers le système shinobi. Ce dernier avait causé la mort de sa mère, pour Akisa c'était son Sensei qui en avait fait les frais. Beaucoup de choses unissaient Akisa à Tetsui, voilà pourquoi la jeune femme n'était pas prête à laisser tomber son jeune cousin. Même si elle de son côté tout n'était pas rose, elle ne comptait pas le laisser livrer à lui-même avec ses problèmes et tout le reste.

« Quand tu seras devenu majeur, je te ferais découvrir des endroits formidables qui te feront oublier tous tes chagrins !, elle esquissa un large sourire enjoué qu'elle effaça. À part ça, comment se passent tes apprentissages en ce moment ? »

Plutôt que de rester encore sur ce qu'elle faisait, Akisa préférait s'intéresser à la vie de son cousin. Qui elle était certaine, était toute aussi palpitante que la sienne, qui n'était pour l'instant remplie que de romance. Ce qui n'était pas pour déplaire à la rose des sables, qui ne se voyait pour l'instant pas se lancer dans l'univers shinobi. En tout cas pas avant d'avoir réglé une ou deux petites choses. À commencer par son histoire avec Kioshi. Songeant à ce dernier, Akisa effaça le sourire qu'elle avait. Elle se retourna légèrement sur le côté pour que Tetsui ne remarque pas son visage attristé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 713
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Le phénomène "Akisa" Feat Tetsu Mar 10 Mar 2015 - 14:56


Je la voyais sourire avec ravissement à ce que je venais de lui dire pour qu'elle arrête de se morfondre avec des questions comme ça. Là elle caressa délicatement ma main chaleureuse posée sur sa joue, avant de venir m'enlacer. En voilà une marque d'affection entre cousins éloignés. Elle avait sa tête posée au creux de mon coup, et les mots qui sortaient de sa bouche m'amusèrent. Je ne pus m'empêcher de rire doucement et d'ajouter :

" Ha! Je ne me projette pas aussi loin encore. Mais tu seras toujours la bienvenue. "

Défaisant son étreinte elle me regarda dans les yeux avec un sourire joyeux et elle apposa sa main sur ma joue pour la caresser comme je l'avais fait juste avant sur la sienne. Là il y avait trop d'amour pour moi. Alors je détournai les yeux avec un sourire gêné. Quand je redirigeai mon regard vers le sien, elle me regardait encore. Elle était si douce avec moi que j'en fus touché. Ma mère morte, je n'avais plus eu de présence féminine pour s'occuper de moi et me procurer un certain amour. En quelque sorte on pouvait dire qu'Akisa avait comblé ce vide en moi et plutôt que de la considérer comme une cousine je la voyais presque comme une soeur. Une grande soeur.
Puis là elle sembla sortir de ses courtes pensées et m'annonça qu'une fois majeur elle me ferait découvrir des endroits formidables pour oublier mes chagrins. Je ne répondis rien car ma majorité n'allait arriver que dans un peu moins de deux ans. D'ici là les choses avaient le temps d'évoluer pour moi. Je ne lui demandai donc pas quel genre d'endroit c'était car j'avais ma petite idée là-dessus. Son sourire s'effaça et elle changea brusquement de sujet, s'intéressant à moi.
Je lui répondis en prenant mon air nonchalant, comme si je m'en foutais :

" Oh, ben plutôt pas mal. J'ai rejoint l'équipe de Wada Eichi. J'ai aussi été pris dans l'organisation Midorhato. J'arriverai au même niveau que ma mère tu verras ! "

Peu après ça, Akisa sembla devenir triste et se retourna quasiment pour ne pas que je vois cela. Je m'approchai d'elle, nous étions toujours assis sur l'énorme pouf, et posai ma main sur sa cuisse nue. Oui elle était toujours peu vêtue mais bon.

" Dis-moi ce qui ne va pas Akisa. ".

Je ne voulais pas la voir comme ça, et je me doutais qu'il y avait quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 60
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Le phénomène "Akisa" Feat Tetsu Mar 17 Mar 2015 - 13:39

Trop jeune pour songer à ce qui allait se produire dans un futur très lointain ? Se penchant sur cette question, Akisa esquissa un léger sourire. Quelle remarquable perspicacité, se dit-elle. La réponse de son cousin était tout à fait pertinente. C'est sûr qu'à seize ans, nulle ne pouvait se projeter aussi loin dans l'avenir. Même la rose n'était pas du genre à penser à ce que l'avenir lui réservait lorsqu'elle avait l'âge de son très cher cousin. À seize ans, la jeunette vivait pleinement son existence comme si le jour suivant allait être le dernier. Repensant à ces instants de crédulité, Akisa souffla un peu. Subséquemment elle se pencha sur le dernier sujet qu'évoqua Tetsui qui avait réussi à remarquer qu'elle n'était pas vraiment bien. Le problème qui la turlupinait, devait-elle en parler avec Tetsui ? S'attardant un court instant dessus, Akisa qui fut très touchée par l'inquiétude de son petit cousin ainsi que de son attention, ne put se résigner à lui parler très sérieusement de ce qui la chagrinait. Surtout que cela concernait son histoire avec Kioshi.

Tetsui était encore très jeune, il n'avait pas besoin de se préoccuper de ce genre d'histoires. Prenant assez rapidement la décision de plutôt s'intéresser à ce que Tetsui vivait, Akisa offrit à son cousin un sourire qui se voulait très rassurant. Tetsui avait répondu avec son habituelle intonation nonchalante que tout se passait plutôt bien au niveau de ses enseignements. La rose des sables n'en fut guère surprise. Il avait en plus rejoint l'équipe d'un dénommé Wada Eichi. Ce nom disait quelque chose à la rose. Cette dernière était certaine de l'avoir déjà entendu quelque part. Où ? Elle n'en avait pas la moindre idée. Elle avait quand même passé pas mal de temps à sillonner ici et là dans tout Suna, alors il était tout à fait possible qu'elle l'ait déjà croisé ou qu'elle ait entendu quelqu'un prononcer ce nom. Continuant d'écouter les paroles suivantes de son petit cousin, Akisa arbora un visage fier en hochant légèrement la tête. Il paraissait faire de son mieux pour avancer.

« Tant que tu te donneras les moyens d'y parvenir, tu atteindras ton objectif, j'en suis certaine, lui dit-elle tout bas en prenant sa main qu'il avait posé contre sa cuisse découverte pour l'entremêler avec la sienne. Cette journée m'a un tout petit peu crevée, dit-elle en baillant et en mettant gracieusement son autre main devant sa bouche. J'ai bien envie de faire une petite sieste, déclara-t-elle en se redressant légèrement pour terminer par s'allonger tête posée contre les genoux de Tetsui. Tu peux en faire une toi aussi en attendant. Si tu n'as rien de prévu, bien entendu ?... Si tu trouves que je suis trop lourde, hésite surtout pas à me pousser, dit-elle en arborant un sourire enjoué et en fixant le haut de sa tente. Hm..., tout le monde dans la famille semble faire de son mieux pour ce village... Que ce soit, toi, Kioshi... Celui-là... »

Alors qu'elle était sur le point d'évoquer quelque chose sur leur actuel Chef, Akisa s'interrompit. N'ayant pour le moment pas envie de penser à lui. Songeuse, Akisa se demandait au fond d'elle, il n'était pas temps qu'elle aussi enfile son costume de Kunoichi.

« Dis Tetsu-kun, pourquoi continues-tu à être ninja après tout ce qui s'est passé ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 713
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Le phénomène "Akisa" Feat Tetsu Ven 27 Mar 2015 - 22:33

Elle esquiva ma question sans gêne, posa sa main sur la mienne qui était toujours sur sa cuisse nue, et bailla un coup en disant qu'elle était crevée. Je pouvais comprendre, on était le matin. Je comprenais aussi qu'elle préférait ne pas me parler de ses soucis et ne voulant pas la forcer je laissais aller. Elle posait ensuite sa tête sur mes genoux pour commencer une sieste, m'invitant à la rejoindre dans cette entreprise bien feignante. Je secouai la tête.

" Non merci je me suis levé il y a pas si longtemps que ça, je vais profiter d'avoir la journée devant moi. "

Arborant un sourire et regardant le plafond de la tente, je l'entendis dire que les Yamada faisaient tous de leur mieux pour le village, que ce soit moi ou Kioshi. Elle nous prenait tout deux en exemple car nous étions ses proches. Lui avait un parcours exemplaire. Et moi je commençais le miens avec une once de succès pour le moment. Je ne pus m'empêcher de penser que ce qu'elle disait était vrai. Des Yamada se tuaient pour ce village. Ma mère me revint alors en tête car elle en était un exemple parfait. Quant à mon père, lui servait encore le village du haut de son rang de jônin, mais il cachait sa colère d'avoir perdu sa femme pour paraître un bon ninja aux yeux des autres. Seul moi était au courant de ses véritables pensées. Nous étions devenu un clan important du village maintenant.
Soudain, Akisa me demanda la chose suivante : Pourquoi continuais-je à être ninja après tout ce qu'il s'était passé ? Mon air devint moins décontracté car elle touchait un point sensible chez moi, mais que j'avais résolu en devenant genin. Le temps de se la jouer rebelle parce que ma mère était morte était révolu, mon père et le clan me l'avaient bien fait comprendre.

" Parce que le meilleur moyen d'honorer ma mère c'est en suivant ses traces. Sans parler de vengeance, ce sera pour moi un moyen de la rendre fier et j'en ai envie. Qui plus est, ce n'est pas en vivant une vie normale que je pourrais essayer de changer les choses vis-à-vis de ce qui a causé sa mort. Si le peux un jour... "

Je pris délicatement la tête d'Akisa entre mes mains pour l'éloigner de mes genoux et qu'elle ne soit pas surprise que je me levais pour quitter le pouf sur lequel nous étions tous les deux.

" Tu sais, je pense qu'au fond je ne me plairais pas en bossant à la bibliothèque ou en étant professeur ! Et comme nous ne sommes plus des nomades, je préfère suivre le chemin de mes parents et continuer à être ninja comme eux le sont devenus après que le clan se soit installé ici. "

Je pensais lui avoir fourni une assez bonne explication. Vraie qui plus est. Mais maintenant que je savais qu'elle n'avait pas disparue et qu'elle allait bien, je pouvais enfin aller vaquer à mes occupations. Et si j'en croyais ce qu'Eichi-sensei voulait de nous, ses élèves, je devrais déjà être en train de m'entraîner et de m'améliorer à l'heure qu'il est. Pas que je sois fan du principe, mais c'était comme ça actuellement. Je regardai Akisa, allongée dans toute sa splendeur sur le pouf. Et comme j'allai m'en aller, je m'approchai d'elle pour lui embrasser le front. Manière de lui signifier que moi, son cousin, était là pour elle et que tout irait bien. Lui souriant une dernière fois, je m'éloignai vers la sortie de sa tente et avant de sortir lui dit :

" Et débarrasse toi de Kôtarô ! T'as pas besoin d'être surveillée non de stop comme ça sérieux ! Allez bonne sieste. "

Je quittai la tente avec l'intention d'aller m'entraîner une bonne partie de la journée.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 60
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Le phénomène "Akisa" Feat Tetsu Mer 8 Avr 2015 - 21:00

Akisa était très enchantée du temps qu'elle avait pu passer en compagnie de son petit cousin Tetsui. Ce dernier décida de prendre congé d'elle, après avoir auparavant refusé sa proposition de faire une petite sieste en sa compagnie. Étant donné qu'il venait tout juste de sortir de son lit, la rose comprit sa dénégation. Elle ne le retint de ce fait point, se disant qu'il avait sans aucun doute beaucoup d'autres choses plus importantes à faire que dormir. Dès lors qu'elle se retrouva seule, la jeune rose qui s'était étalée de tout son long sur son pouffe, se mit à regarder le haut de sa tente. Faisant ceci, elle se remémora les mots que son cousin lui avait sorti après qu'elle lui ait demandé la raison pour laquelle, il continuait à être ninja après tout ce qu'il avait vécu à cause du système shinobi. D'après lui le meilleur moyen qu'il avait d'honorer sa mère était de suivre ses traces et donc d'être un shinobi. Il rajouta ensuite des paroles dignes d'une personne dont la maturité n'était point à négliger. Akisa n'était point surprise par ces dernières, elle savait que derrière la face flemmarde de Tetsui, se cachait un jeune homme plus que perspicace.

S'égarant dans ses songeries, la jeune rose vint à nouveau à s'attarder sur l'ensemble des dires de son cousin. Subséquemment, elle se demanda ce que son père et son instructeur pouvaient bien ressentir et penser d'elle, depuis là-haut. Étaient-ils fiers de ce qu'elle était devenue après qu'ils se soient tous deux donnés tant de mal pour lui inculquer des valeurs qu'ils avaient jugé équitables ? Bien sûr que non. Il était inutile qu'elle continue à se voiler la face bien longtemps. La voie qu'elle avait choisi jusque là, était très loin d'être celle que ces deux êtres auraient aimé la voir prendre. Repensant à tout ce qu'elle avait vécu autant aux côtés de son père que de son Sensei, la rose des sables se recroquevilla entièrement pour finir par adopter une position fœtale. Elle arbora par la suite un visage mélancolique en enfonçant sa tête contre son coussin.

« Il serait peut-être temps que je bouge mon postérieur pour faire quelque chose de ma vie... Quelque chose, qui ne fera du mal ni aux uns ni aux autres et qui pourra aussi être utile... à ce village... »

Après avoir prononcé ses mots dans le vide, Akisa esquissa un sourire mélancolique en fixant intensément le vide. Elle resta ainsi un bon moment, avant de se redresser doucement et de soupirer fortement de lassitude. L'instant d'après, elle se releva complètement de son pouffe pour arborer un visage déterminé. Elle avait beau être éreintée par le fait d'avoir été courir pendant très longtemps en plein milieu du désert, elle prit tout de même la décision de repartir à nouveau pour aller courir histoire de se changer les idées cette fois mais surtout afin de pouvoir faire quelque chose d'autre n'étant pas en rapport avec la désœuvrée de service qu'elle était devenue. Tant pis pour la sieste, ce n'était pas très important. Elle pouvait s'en passer. Sans compter que se ressaisir totalement était pour l'instant sa préoccupation première. Elle était désormais résolue à ne plus rester oisive à regarder les choses évoluer sans qu'elle ne puisse y mettre son grain de sel.

« Merci Tetsu pour tous tes mots, à présent je sais ce qu'il me reste à faire... Je tâcherais de faire en sorte d'aller de l'avant, moi aussi. »

Sur ces mots, la rose des sables alla se mettre quelque chose sur le dos avant de sortir de sa tente. Elle fit quelques exercices de mise en forme devant puis partit ensuite pour aller courir hors du village en ayant à l'esprit une forte envie de changement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le phénomène "Akisa" Feat Tetsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels-