N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Quelque part dans Kaminari... [Demon et Hiryuu si elle veut]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1806
Rang : S

Message(#) Sujet: Quelque part dans Kaminari... [Demon et Hiryuu si elle veut] Mar 10 Fév 2015 - 18:42

Par une sombre nuit, je quittais les portes du village. J’étais accompagné de mon aide de camp la fameuse Seki Aya. Elle marchait à ma hauteur, sur ma droite. Pour aujourd’hui, je laissais ma toge de Kage au bureau. Vêtu comme le serait l’ex membre du Satoru que j’avais été, je décidé de m’éloigner pour un temps, du village. Quelqu’un m’attendait. Quelqu’un à qui j’avais donné rendez-vous et avec qui je devais m’entretenir sur certains points fort importants. Il s’agissait de diverses choses ayant trait tant à ma vie personnelle, qu’au futur de Kumo.

Mes pieds foulaient le sol alors que je grimpais une petite colline surplombant la plaine du centre de Kumo. Je restais là, un moment, figé à observer l’étendue des terres qui s’offraient à mon regard. Je humais l’air à plein poumons puis relachais le tout progressivement. J’adorais ces terres. Même si je n’y étais pas né, Kaminari no Kuni est ma terre de cœur. Mon regard se posait sur le point sombre là-bas vers l’horizon : la cité du Seigneur de la Foudre se détachait. Daitoshi la fière !

Nous avions chevauché plusieurs heures encore avant d’arriver au point où notre route devait se séparer. Elle devait continuer vers Daitoshi, présenter mes amitiés au Daimyo et voir également ma douce, Hiryuu que j’avais secrètement laissé vivre là avec nos jumeaux. Aya serait chargé de porter cette lettre à Hiryuu. Puis, si ma chère et aimante compagne l’acceptait tous quatre me rejoindraient le lendemain dans le village de Yamakaze.

Lettre à Hiryuu:
 

Quant à moi, je devais parvenir avant la tombée de la nuit au village indiqué. Là je devais y rencontrer Demon, le seul Jisetsu en lequel je pouvais avoir confiance. L’information m’était parvenu qu’il était médecin. Si j’avais une chance qu’il soit capable de prouesses, il me fallait la saisir car il était actuellement ma seule carte apte à m’aider à soigner mes gosses et leur curieuse maladie de naissance.

J’arrivais comme attendu à la tombée de la nuit. Tout de suite, je me dirigeais vers le bar, l’endroit le plus probable où je pourrais trouver un homme incapable de patienter et qui pourtant m’attendrait. Par chance, je le trouvais. J’allais directement vers lui, à pas rapide avant de m’asseoir à sa table après une brève tape sur l’épaule en signe de salutations.

J’exécutais un jutsu isolant nos voix dans le périmètre délimité par la table et nos chaises respectives. Je tenais à garder notre entretien secret malgré que l’on soit dans un endroit plein de monde. Un paradoxe, je vous l’accorde.

« Merci d’être venu Demon ! Les nouvelles sont bonnes pour toi ? Qu’est ce que tu prends, je paie. »

Je me tournais vers le serveur et faisait parvenir mon appel vers lui. J’attendais qu’il arrive pour commander un saké. J’aimais boire de ce breuvage et mes récentes activités ne m’avaient pas beaucoup donné l’opportunité d’en gouter. Quant à Demon, il prendrait ce qu’il voudrait.

Une fois qu’il fit son choix, je me tournais à nouveau vers lui et l’écoutais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Quelque part dans Kaminari... [Demon et Hiryuu si elle veut] Mar 10 Fév 2015 - 21:18

Finalement, le manieur de temps avait du écourté mon voyage, et avait du laisser son frère fraîchement retrouver… Il avait quelque chose à faire, et il ne compter pas le mêler a ça pour le moment… Le monde de l’ombre n’est pas un endroit facile, surtout pour quelqu’un qui n’avait pas l’air d’avoir eu une vie plus difficile que ça.

Et puis, les affaires du démon de Kirigakure no Satô ne le concernaient que lui, c’est ce qui fini par le conduire, ce fameux jour… A Kaminari no Satô.. Le Jisetsu se souvenait des mots exacts… Dans un mois, a un endroit très précis, tout était régler comme sur du papier a musique.

De plus, le Jisetsu aussi avait a parler avec Zed, il avait des choses a lui demander, mais dans un second temps… Pour le moment, il allait d’abord savoir pourquoi il avait voulu ce rendez-vous. Si l’homme aux yeux dorés avais bien appris quelque chose sur Zed, s’était bien qu’il ne chercher pas des rencontre pour rien, et le démon était pratiquement certain que cette fois-ci ne ferait pas exception a la règle.

Le Jisetsu fini par patienter dans un bar, la ou Zed savait qu’il finirait par le chercher dans ce genre d’endroit… C’est ainsi que Zed fini par taper sur l’épaule du démon, avant de prendre place… Puis, il commença rapidement a parler, il avait l’air d’être presser… Ca n’était pourtant pas dans sa nature, plus le Jisetsu y pensait, plus il été curieux, alors qu’il répondit :


- Oui… Enfin, tout dépend du point de vue…


Le manieur de temps commença ensuite une simple limonade… Alors qu’il expliqua :


- Bon… A toi l’honneur, j’ai également a te parler, mais je suis assez curieux de savoir pourquoi
tu a voulu cette rencontre…


Le Jisetsu commença alors a boire, tout en étant assez patient… Le visage calme… Mais pour le moins curieux, avec un peu de chance ça serait intéressant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1806
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Quelque part dans Kaminari... [Demon et Hiryuu si elle veut] Mer 11 Fév 2015 - 14:46

Je buvais par petites gorgées le saké que l’on m’avait servi tout en gardant les yeux sur le Jisetsu. Il préférait rester évasif, me laissant l’occasion de dérouler mon propos plutôt que de s’épancher en paroles. J’aimais bien ce côté direct de mon interlocuteur. Cet aspect de sa personnalité rimait bien d’ailleurs avec son côté speed, son perpétuel besoin d’action. Je buvais une nouvelle gorgée du saké avant de reposer le verre sur la table. Un « toc » se fit entendre, de nous seuls.

« Je souhaitais m’entretenir avec toi sur deux sujets importants… Le premier concerne une question qui me tient à cœur. »

Je m’arrêtais automatiquement et posais ma main droite sur mes lèvres. Je tirais un peu la lèvre inférieur de mes deux doigts vers l’avant m’accordant un dernier laps de temps de réflexion. Au point où j’en étais, nulle besoin de tergiverser, il me fallait aller de l’avant. Plus qu’une question de confiance, c’était surtout la vie de mes deux gosses que j’allais placer entre les mains de ce shinobi. J’avais confiance en Demon, mais jusque-là, je ne disposais d’aucune certitude concernant ses potentielles aptitudes médicales. J’espérais surtout qu’il connaissait un Jisetsu capable de solutionner mes difficultés. Ce peuple n’était-il pas à la fois un peuple savant et guerrier ? À moins que mes certitudes les concernant soient erronées.

« Écoute, connaîtrais-tu un membre de ton clan capable de soigner une maladie héréditaire rare ? »

Cette fois-ci les doigts de ma main caressaient mes joues. J’étais embarrassé, comme honteux de ce que j’allais dire. Ce n’est pas facile d’avouer que ses propres enfants sont atteints d’une maladie des cellules, alors que leur mère et nous même sommes tout ce qu’il y a de plus solide. Je parle bien entendu de la constitution physique.

« J’ai des jumeaux. »

Je le regardais droit dans le yeux sans sourciller. Probablement qu’il me croirait pas, qu’il penserait que tout cela était tout ce qu’il y a de plus incroyable dans tous les sens du terme. Mais mon attitude, au final, lui ferait garder raison. Je n’ai jamais été un rigolo. Les blagues, je les glisses dans un contexte de blagues et vu qu Demon et moi avons le plus souvent eu des discussions sérieuses plutôt que des échanges fun…

« Non ce ne sont pas des blagues. Une fille et un garçon. Deux faux jumeaux atteints d’une même et unique maladie. Un truc inexplicable que même les meilleurs médecins de Kaminari, ceux du Daimyo, n’ont pu guérir. Tout au plus ont-ils pu réguler les effets. D’après ce qu’on m’en a dit, il s’agit d’une maladie des cellules. Une maladie qui fait… vieillir… enfin… grandir plus vite les gosses… »

Une nouvelle pause. J’étais à la fois soulagé et stressé. Soulagé d’avoir enfin parlé à quelqu’un de ces… parties de ma vie que je gardais cachée non pas par honte, enfin j’espère, mais plutôt pour leur éviter d’être inutilement exposé. Les enfants de Kage peuvent être une cible bien facile. Je ne pouvais prendre le risque de laisser ma petite famille à la merci du premier venu. Voilà pourquoi je les laissais vivre dans la ville du Daimyo, un des endroits les plus sécurisés du pays. Là bas, ils passeraient inaperçu. Pour sûr.

« J’aimerai que tu m’aides en tant que Jisetsu. Certainement que tu dois connaître un médecin apte à régler cette situation. On m’a souvent dit que les Jisetsu étaient des savants. »

J’arrêtais de parler. Je m’étais ouvert à lui. Totalement. Dans mon regard, il pourrait probablement voir combien le père que j’étais étais soucieux de la suite de notre propos. Combien le père que j’étais, était prêt à se sacrifier pour que ses enfants vive… En bonne santé. Il étaient d’une importance cruciale pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Quelque part dans Kaminari... [Demon et Hiryuu si elle veut] Mer 11 Fév 2015 - 15:18

Une maladie?... Des enfants?... Zed avais des enfants?... Le manieur de temps fut un moment surpris, mais ne mit pas vraiment la parole du Godaime Raikage en doute... Il n'avais que très peu plaisanté ensemble, et le Kumojin connaissait assez bien le manieur de temps pour savoir qu'il n'étais pas du genre a rire de ça... Ni même a rire tout court depuis quelques temps...

Alors que le manieur de temps croisa les mains ,assez attentif sur les propos du Seki... Il maladie cellulaire?... Une accélération trop rapide des cellules?... ... Le manieur de temps commença a réfléchir, alors que la réponse lui sembla tout a coup évidente, alors qu'il fini par expliquer au Seki:


-... Tu ne l'a pas su... Mais depuis notre dernière rencontre, j'ai appris quelques nouveau tours... Et je suis devenu un médecin confirmé...


Le Jisetsu ne bougea toujours pas son regard, totalement vide d’expression, alors qu'il expliqua simplement:

-Ca peux paraître stupide... Mais si tu le veux, j'irais voir tes enfants... J'ai plus l'habitude de me soigné moi-même... Mais je pense savoir quoi faire pour empêcher la dégradation de leurs cellules... Je ne vais pas te mentir, je ne sais pas comment guérir durablement cette maladie a première vu, je peux simplement la rendre inefficace durant un certain temps... Ca risque d'être une forme de traitement... Mais, je ne peux pas t'en dire plus temps que je ne les aurais pas vu, mais je pense avoir trouvé la solution... Une méthode que personne hormis un Jisetsu peut mettre en pratique...


Le démon de Kirigakure savais déjà quoi faire... Il y avais cinquante pour cent de chance de ça marche... Mais, ça valait le coup d'essayer, Demon devait bien cette faveur a Zed... Alors qu'il poursuivit:

-Excuse-moi mon manque de sentimentalisme... Mais, si tu veux passer a la suite, je t'écoute...


La première partie était pour le moment en suspend, il était de passer aux affaires sérieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1806
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Quelque part dans Kaminari... [Demon et Hiryuu si elle veut] Mer 11 Fév 2015 - 17:41

J’étais soulagé. Dès ses premiers mots, je devinais que mon instinct ne m’avait pas trompé. J’avais eu raison de parier sur ce Jisetsu ci plutôt qu’un autre. Il s’avérait qu’il était réellement médecin et qu’il était capable d’aider mes petits. Du moins, c’est ce qu’il affirmait et je le croyais. Entièrement. Cependant, certains de ses mots me faisaient craindre l’avenir. Il avait évoqué seulement une forme de soins. Il n’avait pas parlé de total guérison, pas même d’un espoir en ce sens. Il avait dit pouvoir rendre inefficace, pendant un temps cette maladie. Mais… Et le reste du temps que ces deux-là devaient avoir à vivre ? Que se passerait-il ? J’étais curieux de savoir. Je voulais des certitudes. Était-ce trop demander ? Lorsqu’on est en face d’un médecin, notre préoccupation est d’abord d’avoir un espoir de guérir du mal qui nous ronge, puis de comprendre les mécanismes de cette maladie afin de pouvoir efficacement le contrer. Dans mon cas, ma priorité était d’en savoir plus sur ce que Demon était capable de faire.

« Je sais que tu es un homme pressé. Je ne te comprends que trop bien car, je dispose d’encore moins de temps depuis que je suis devenu Kage. Les petits seront ici demain. Dans ce village. Il y a une salle aménagée, en dessous de cette auberge, pour accueillir le savant le plus ingénieux. Cela fait plusieurs semaines que je la fais aménager rien que pour l’occasion. Dis moi de quoi tu auras besoin exactement, et si cette salle ne dispose pas de cette chose, je la ferai chercher jusqu’aux recoins du monde. »

Je me taisais un moment. Il me semblait que mon rythme cardiaque était plus rapide. En réalité, c’était bel et bien le cas. Je respirais plus vite à cause de l’état de tension dans lequel je me trouvais. Qui aurait pu imaginer qu’un jour je puisse stresser autant pour… Enfin, sans exagération aucune, j’avais beau pouvoir faire abstraction de toute considération humaine le temps d’une bataille, au fond, je n’avais jamais été quoi que ce soit d’autre qu’un humaniste. Un kumojin humaniste. Précision de taille.

« Et ce traitement… Pourquoi ne pourrait-il pas être durable ? Dans les faits comme les choses se passeront-elles ? Vont-ils devoir se promener avec un médicament spécifique ? Devront-ils régulièrement te revoir ? Ou revoir l’un des tiens ? Y a-t-il des effets secondaires à redouter ? »

Je peux comprendre qu’il puisse être préoccupé par le point suivant que j’avais annoncé. Mais il devait me comprendre. Un père, reste un père. Surtout quand la vie de ses enfants est menacée. Dans mon cas spécifique, j’étais prêt à tout pour qu’ils aient une chance de vivre. De vivre convenablement surtout. J’éprouvais le besoin impérieux d’être apaisé avant de pouvoir évoquer un quelconque autre sujet, qui, dans l’immédiat, ne pouvait avoir autant d’intérêt à mes yeux que le futur des enfants qu’Hiryuu m’avait fait le cadeau de me donner. Demon comprendrait-il la détresse d’un père, fut-il Kage ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Quelque part dans Kaminari... [Demon et Hiryuu si elle veut] Mer 11 Fév 2015 - 21:26

Une salle exprès… Temps mieux… Mais, a vrai dire, le Jisetsu ne pensais pas vraiment avoir besoin de matériel… Hormis une salle bien insonorisé, et une centaine de Shinobis armée jusqu’aux dents pour empêcher le Kage de rentré dans la salle, malgré tout ce qu’il pourrait entendre… Il voulait des précision, il en aurait, alors qu’il activa ses Kinnegan, laissant apparaitre les sceaux qu’il possède des les deux yeux… Alors qu’il expliqua :

-Je n’ai besoin de rien d’autre que ca…


Alors qu’il croisa les mains… Et qu’il poursuivit :


-Les cellules de tes enfants se développe beaucoup plus vite qu’il le devrait… Alors, j’ai un simple moyen pour arrêter ça… Je vais devoir injecter mon chakra dans le corps de tes enfants afin de forcé les cellules a ralentir… Lorsque ce sera fait, le reste dépendra d’eux… S’il ont une réserve suffisante de chakra pour maintenir le sceau que je vais apposé, si je vais devoir le faire manuellement… Mais dans le pire des cas, je devrais voir chacun de tes enfants au moins une fois tout les six mois afin d’a nouveau injecter du chakra…


Le manieur de temps marqua un temps d’arrêt, puis il poursuivit :


-Les effets secondaires ?... Un probable risque de Narcolepsie durant leur enfance… Ou leur vie entière… Tout dépendra de s’ils sont résistant a la fatigue ont non… Mais en forçant leur cellule a aller moins vite que l’organisme l’avais prévu a la basse… Il y a de forte chance que ce manque de rythme leurs provoques de crise de sommeil qu’ils ne pourront pas contrôler… Mais rien de bien grave en soit je pense…


Le démon de Kirigakure allait finalement en venir a l’étape la plus délicate a expliquer… Alors qu’il fini par expliquer :


-.. En revanche, je dois te prévenir… Si par malheur leur nature de Chakra n’ai pas compatible… Je vais devoir forcer leur organisme a s’adapter a mon chakra, a le forcé a rentré… Et a chaque fois que je devrais injecter mon chakra… Même la plus puissante anesthésie au monde ne sera pas assez puissant pour contenir la douleur que ca va provoquer… Ca ne va pas être beau a voir, et si tu veux un conseil d’ami…. Par durant deux, trois heures lorsqu’ils seront face a moi… Je pense que ce sera mieux pour toi…


Le Jisetsu ne rigoler pas… Forcé l’organisme a s’adapter a un chakra étranger, qui n’est même pas du même clan… N’est jamais une chose facile a voir, surtout pour un père… Le manieur de temps attendais la réaction du Seki… Il avait maintenant tout les détails...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1806
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Quelque part dans Kaminari... [Demon et Hiryuu si elle veut] Jeu 12 Fév 2015 - 13:42

Je fronçais les sourcils alors que Demon me montrer les « instruments » avec lesquels il comptait soigner mes gosses. Ses yeux… Son regard venait de devenir lumineux, doré, à la manière des Jisetsu. Mais il n’y avait pas que cela. Dans les yeux du Jisetsu, deux sceaux y étaient imprimés. Je m’adossais à mon siège en croisant lentement les bras sur mon torse. Pur réflexe. J’étais quelque peu étonné par ce que je venais de voir et je redoutais un peu le pouvoir de ces yeux frappés de sceaux. Le reste du propos de Demon me maintenait dans l’état initial où je me trouvais : sceptique.

« Ils ont un peu plus d’un an… Je doute qu’ils soient dotés d’une réserve de chakra suffisante comme tu dis. Mais… Sais-t-on jamais, ils paraissent avoir quatre ans. Physiquement du moins… Enfin… C’est compliqué. »

Je l’écoutais poursuivre, mais à chaque fois, je ne pouvais m’empêcher d’y aller de mon petit commentaire :

« Tous les six mois ? N’y a-t-il aucune possibilité que le chakra que tu leur implantera puisse être entretenu par eux-même durablement ? Un sceau par exemple qui les obligerait à entretenir d’une manière ou d’une autre le mécanisme de base ? »

Je baissais la tête vers la table. Je m’aventurais sur des sentiers broussailleux. Rien ne me dit que Demon pourrait faire ce que je suggérais. Rien ne me disais aussi que les jumeaux pourraient se débrouiller. Quoi qu’il en soit, il faudrait trouver le moyen de pérenniser tout ça parce qu’ils dépendent de Demon n’était pas… viable.

« En tous cas, je suis OK pour ta proposition… J’assisterai quoi qu’il en soit à l’opération. »

Je soutenais son regard un moment, avant de me tourner vers le serveur et de l’appeler en portant ma voix jusqu’à ses oreilles, franchissant ainsi la barrière de son que j’avais érigé. Puis, me retournant, je buvais terminais le restant de saké dans mon verre. L’homme était arrivé, je lui commandais le même breuvage que Demon et moi avions commandé, puis, après qu’il nous ait servi, je poursuivais :

« Pour le deuxième point… Je voulais parler de Taki no Kuni. Les Mamoru qui y vivent, sont pour la plupart contre les villages ninjas, que ce soit Kiri à l’époque ou maintenant, j’en suis certain, contre le Shozaichi. Ce sont des esprits libres, qui acceptent difficilement le dictat même si certains d’entre eux, comme dans toute société, sont des larbins… J’ai rencontré, il y a un peu plus de deux ans, peu avant la chute de Mizu, les membres d’un Ordre secret à l’époque le Kurai Zen’to –Sombre avenir. Ils étaient disposé à quelques activités subversives afin de renverser les kirijins à l’époque. Leur but premier est de verser le sang pour leurs sombres desseins et la perspective que je leur offrais leur permettait cela… L’heure n’est pas encore venue, mais peut-être un jour aurais-je besoin de toi Demon pour faire trembler le Shozaichi. Les laisser prendre trop d’ampleur au sein de ce monde serait une erreur. Ce serait un risque trop grand de les voir céder à un impérialisme que j’imagine par avance désastreux. M’aideras-tu quand le moment sera venu ? »

Je buvais cul sec le breuvage que l’on m’avait servi et reposais le verre violemment sur la table. Personne à part Demon ne pouvait entendre toute façon, puis je ne faisais qu’exprimer une soudaine volonté d’en découdre.

« Alors ? Mis à part tout ça, de quoi voulais-tu me parler ? »

Je croisais les bras sur ma poitrine à nouveau, en attendant qu’il vide son sac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Quelque part dans Kaminari... [Demon et Hiryuu si elle veut] Jeu 12 Fév 2015 - 14:13

Le manieur de temps écouta ce que le Seki avait a lui raconté, alors que celui-ci posa une question simple, alors qu'il garda son sang-froid et poursuivit:

-Je peux comprendre ce que tu ressent... Mais, sache que si je force leur organisme de consolidé un sceau trop puissant pour eux... Tu a déjà essayer de complètement te vidé de chakra? jusqu'à la dernière goutte?... Je pense que le résultat serait encore pire pour eux... Il m'a fallu plusieurs mois pour mettre au pont cette technique, et a l'heure actuel... Même moi, je ne peux le maintenir actif sans arrêt, d'ou le contrôle que j'ai du en prendre... En revanche pour eux, cette technique sera active sans arrêt, et ne devra jamais être interrompu, si tu veux qu'il gère ça par eux-même.... Je pense franchement que cette effort bien trop intense finirais par les tués, je suppose que tu préférera venir me voir plus souvent, mais avoir des enfants qui ne risque pas de mourir a chaque jours qui passera...

Le démon de Kirigakure écouta la suite, alors qu'il glissant une simple phrase en réponse a Zennosuke:

-Comme tu le veux...


Le manieur de temps écouta la seconde partie du discours de Zed... Un projet ambitieux... Mais, il avait lui-même quelque chose a demandé, alors il supposer que c'était le moins qu'il puisse faire, alors qu'i poursuivit de manière simple:

-Ce jours la... Tu pourra compter sur moi...


Alors que le démon de Kirigakure enchaîna directement, il n'avait pas vraiment de temps a perdre, alors qu'il expliqua:

-... Me fait-tu confiance?...

Alors que le jeune homme se mit a regardé dans les yeux le Raikage, alors qu'il enchaîna:


-... Pour des raisons personnelle, je dois reverser le Daimyo de Nami no Kuni... Je vais devoir me battre, et les achever, afin de faire naître une nouvelle ère a mon pays natal... Mais, me fait-tu suffisamment confiance, pour me suivre, de m'apporté ton aide pour redresser ce pays lorsque le temps sera venu pour toi d'agir, sans jamais me demander pourquoi je fais ça... Sans jamais ne chercher a comprendre pourquoi je dois faire ça...


Angel... Il été hors de question qu'il se retrouve méler a ça, pourtant... C'est pour offrir un vie meilleur dans le pays ou son frère vit qu'il compte faire ça... Mais, jamais Zennosuke ne devra découvrir, que la raison principal... Que ce qui pousse le démon a vouloir faire naître une nouvelle ère dans un pays entier... N'est qu'un simple caprice... Cela de ne pas confronté son frère a la misére de ce pays... Ou plutôt... C'était plus profond que ça...

Cette vielle dame qui avait offert l'enseignement a ce pays... Les enfants n'ayant même pas de quoi se nourrir dans la rue... Peut-être qu'au fond... Demon avait fini par s'attacher a ce pays, et ne supporter plus de le savoir si mal en point... Mais pour l'heure, la question était simple... Est-ce que Zennosuke avait suffisamment confiance en Demon pour se lancé dans un projet aussi important a ses côtes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1806
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Quelque part dans Kaminari... [Demon et Hiryuu si elle veut] Mar 17 Fév 2015 - 12:05

Après qu’il eut expliqué son point de vue sur les suggestions que je lui faisais concernant les petits, le Jisetsu abordait de nouveaux points. D’abord, il accepta de m’épauler, le jour où j’aurais besoin de son soutien pour faire trembler le Shukai via Taki no Kuni et ses hordes de Mamoru aux sombres desseins. Ensuite, il m’exposait son plan. Je l’écoutais. Il me surprenait. Car, même si j’ai toujours pu déceler en lui une part de grandeur –je parle en terme de vision, je n’aurais jamais pu imaginer qu’il désire aller si loin. Le Jisetsu me demandait un appui, pour une action d’envergure, dans une partie du monde sur laquelle j’avais des vues secrètes.

Je me caressais le menton alors que le Jisetsu poursuivait. Chose curieuse, il m’était demandé un soutien quasi désintéressé sans avoir l’opportunité de poser des questions essentielles, voir légitimes. Je laissais échapper un grognement, tandis que mon regard se posait sur la table. J’ai souvent sollicité l’aide de Demon. Et il a toujours répondu favorablement. Il faut le reconnaître. Seulement, au-delà de nos relations, je suis à présent Raikage et je me dois de penser aux miens également dans chaque transaction que je conclue. Je ne pouvais donner ma parole et engager mes hommes gratuitement sans que Kumo n’y gagne la moindre chose. Mon regard se posait sur le Jisetsu.

« Je dois te dire que dans mes prévisions lointaines, j’envisageais la présence de forces kumojines sur le sol de Nami no Kuni. Cette île, tu dois le savoir, est laissée à elle-même et est la plaque tournante de tout type de commerce illégaux. Les bandes mafieuses y règnent en maître, s’adjugeant ses ressources. Mais… Si je m’y suis intéressé, ce n’est pas que pour une question d’ordre à instaurer. Cette île offre un avantage géostratégique fort intéressant que je ne peux ignorer en tant que Raikage. »

Je me caressais le menton de plus belle. Une lueur avide avait dû traverser mon regard. J’avais bien des plans pour cette île et pour d’autres contrées du monde. Dans ma planification, la prise de Nami devait intervenir en troisième lieu après les accords avec Shimo no Kuni et un autre projet à mener à terme. Même si je n’avais pas prévu d’aller tout de suite à Nami no Kuni, il me semblait que l’appel de Demon sonnait comme un signe du destin. L’heure avait été avancé par les destinées. Je ne pouvais que me résoudre à en tenir compte.

« Demon, si j’interviens, ce ne sera pas à titre gratuit. Malgré ce qui nous lie, je suis à présent Raikage. Avec tout ce que ça implique… Je peux apporter mon soutien, via une action cachée. Des hommes t’appuieront durant ta prise de pouvoir. Seulement il faut que tu acceptes certaines conditions. »

Je levais l’index, mis bien en évidence.

« Une. Nami no Kuni sera sous influence kumojine. Nous y installerons des bases et avec la force que tu constitueras, nous traquerons tout crime organisé au sein de l’île afin de pacifier la zone. »

Je levais le majeur mon regard porté sur mon interlocuteur :

« Deux. Sur le plan économique, les routes maritimes commerciales principales seront déviées vers Kaminari no Kuni. Nous achèterons vos marchandises légalement, mais nous serons les premiers acheteurs. Nous aurons naturellement un droit préférentiel en ce qui concerne la vente de nos produits sur l’île. »

Je levais le pouce. De trois…

« Trois. Sur le plan diplomatique, Nami et Kaminari seront alliés. Et avant de sceller une alliance avec une quelconque nation, ou une force quelconque, tu devras avoir mon accord au vu des enjeux économiques et géostratégiques. Un pacte de défense commun sera de rigueur. Si l’ile se fait attaquer, Kumo la défendra. Mais si Kumo a besoin des forces que tu constitueras, tu les engageras également. »

J’en avais fini. Mais c’était un véritable contrat oral que je lui exposais. Une discussion entre homme où seule la parole donnée, sans témoins, servait de faire-valoir. S’il acceptait, alors la chose serait entendue. S’il refusait, à lui alors de faire des contre-propositions. Le cas échéant, chacun de nous ferait cavalier seul.

« Mais… As-tu pensé aux moyens de te faire accepter sur l’île une fois que tu en prendras le contrôle ? J’imagine qu’un règne par la terreur ne serait pas productif et qu’il n’engendra que des remous inutiles. »

Oui, c’était bien beau de vouloir devenir Daimyo, mais ce style de projet nécessite d’être extrêmement bien pensé. En tout état de cause, je lui proposais un soutien discret, mais efficace de Kumo durant sa prise de pouvoir, en échange d’une alliance à officialiser par après et d’avantages que j’aurais pu acquérir de la même façon en décidant de faire cavalier seul. Cartes sur tables.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Quelque part dans Kaminari... [Demon et Hiryuu si elle veut] Mar 17 Fév 2015 - 13:35

Un long discours s'en suivit, alors avait déjà son avis sur la question... Qu'importe tout le reste, du moment que l'ordre était restauré et que ce pays pourrait enfin avoir une vie des plus convenables... Alors que le manieur de temps se mit a expliquer de façon clairs:

-Comme il te plaira... Nami no Kuno sera sous influence Kumojin, mais... Etant un pays, je pense importe d'abordé certain point...


Le manieur de temps croisa les bras, alors qu'il continua a parler:


-Sur les ressources économiques... Nami no Kuni n'aura jamais besoin de payer un dote pour votre protection... Les Kumojins sur le territoire n'auront pas l’immunité diplomatique... De plus... Je demande a ce que des Kumojins instructeurs volontaire soit envoyer sur le territoire, afin de s'occuper de la création d'une école Shinobi... Ce pays a longtemps était démilitarisé, il est donc vulnérable, il est temps que ça cesse...

Le Jisetsu n'en avait pas fini de parler pour le moment, alors qu'il continua encore:


-Je demande un accord mutuel sur le droit d'asile... N'importe quels personnes demandant asile dans l'un des deux pays, devra obtenir ce droit, si ça vie est en danger... Je pense que cela ne devrais pas trop posé de problème... Et lors d'un échange commerciaux entre les deux pays, il est possible que cela arrive... Entre les bandits... Et entre chose du genre..

Le démon de Kirigakure commença a abordé un point suivant:


-D'un point de vue officiel.. Nami et Kumo seront allié... Et malgré que j'accepte l'influence de Kumo, ce pays ne sera pas soumis a Kumo... Et aura donc un droit de regard sur les actions Kumojin effectuer sur le térritoire... De plus, ce pays gardera ses propres traditions, et n'adaptera pas son mode de vie, afin de devenir un Kumo-bis...

Zennosuke demanda a Demon la manière dont il compter opérer... S'il compter le faire par la terreur... Alors qu'il expliqua:

-... Je me dois d'être honnête avec toi, je ne compte pas devenir despotique... Mais, je ne connais qu'un seul moyen de s’asseoir sur un siège.. Et je demande d'ailleurs a ce que tu ne cherche jamais a savoir, de quel façon je m'y suis prit... Au moment de la conquête, j'entrerais seul dans le palais...

Oui, le manieur de temps laissa bien entendre... Mais, il ne compter pas demandé gentilement, un démon reste un démon après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1806
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Quelque part dans Kaminari... [Demon et Hiryuu si elle veut] Mer 18 Fév 2015 - 11:40

Le Jisetsu en demandait beaucoup… Je me caressais la barbe à mesure qu’il énumérait ses besoins. Une contre-proposition en bonne et due forme m’était adressée. Mais certains points me poussaient à une réflexion plus approfondie. Ne pas être trop large, ni trop étroit d’esprit. Analyser froidement les revendications du Jisetsu et juger rapidement leur faisabilité. Certains points me paraissaient sujets à de futurs troubles entre nous deux. Je m’adossais au siège de la chaise sur laquelle j’étais assis. Ma main se posa doucement sur le verre devant moi et je le portais à mes lèvres afin d’en savourer le breuvage. J’aime la clarté. Les choses simples et bien énoncées dans un accord, fut-il verbal, est gage d’un bon compagnonnage. Il me fallait trouver les bons mots.

« Demon… Je n’ai nullement parlé de dot ou de tribut. Kumo achètera vos marchandises légalement. Pour ce qui est de l’immunité diplomatique dont tu parles… J'accepte cette clause. J'y ajoute juste que ceux que tes forces signaleront, au sein de nos rangs, comme des fauteurs de troubles, seront rapatriés à Kumo et jugés sur place pour les fautes qu'ils auront commises et ils ne seront plus envoyés sur Nami. »

Un compromis. Ainsi tout le monde est content.

« Je suis tout à fait d’accord sur le droit d’asile réciproque. Ainsi que sur l’envoi d’instructeurs et la création d’une académie militaire. »

Je toussotais en portant la main droite sur ma bouche avant de poursuivre :

« Je suis aussi d’accord sur l’aspect traditions. Je n’ai nullement l’intention de créer un Kumo ou un Kaminari bis. Les alliés du Fer sont des samouraïs avec leurs traditions et leurs modes de vie spécifiques que nous respectons. Il va de soi que nous ferons pareil avec Nami no Kuni. Par contre… »

Je reprenais mon verre, faisait tournoyer le restant de liqueur à l’intérieur tout en regardant le Jisetsu :

« Par contre… Il va falloir préciser la partie droit de regard de Nami sur les actions kumojines. Si dans les faits nous disposons de bases sur ces terres, si nous protégeons les populations attends-tu de nous que nous demandions ton avis pour chaque action qui sera menée ? Les forces kumojines pénètrent et protègent Tetsu no Kuni, l’exemple le plus pertinent que je puis te donner, en permanence. Nous y menons bien des opérations, dans l’intérêt et de Tetsu et de Kaminari sans forcément consulter le Seigneur du Fer. La mise en application de ce type de clause posera problème et je ne puis accepter une clause qui remettra en cause l’efficacité de notre action. »

Je buvais le restant de liqueur, reposais le verre sur la table et me rapprochais du Jisetsu en faisant avancer mon buste vers lui.

« Après, bien entendu, je puis comprendre que tu veuilles exercer une sorte de droit de regard à postériori. Me dire que telle ou telle action est déplorable et que tu aimerais qu’elle cesse. Je puis le comprendre et le concéder au Daimyo que tu seras. »

Je m’adossais à nouveau sur mon siège et avec un petit sourire salaud, je poursuivais :

« OK, lors de l’assaut, j’ordonnerais à mes troupes de s’arrêter aux portes du palais. Tu feras le reste. As-tu une garde qui t’épaulera une fois installé ? Le temps que tu trouves des appuis sur place ? »

S’il était d’accord, on pouvait considérer que l’affaire était entendue. Je l’appuierai, il deviendrait Daimyo. Son pays serait libre, mais sous influence kumojine avec instauration de bases kumojines, création d’une école militaire et envoi d’instructeurs, droit d’intervention sur le sol de Nami par les forces kumojins dans un intérêt commun, droit de regard à postériori sur les interventions kumojins par le Daimyo qu’il serait ; pacte de défense commun ; avantages commerciaux pour Kaminari no Kuni sur les produits de l’île, What else ? Droit d’asile réciproque, maintien des traditions de Nami… La chose est-elle entendue ?

N’oublie pas cher ami, qu’en réalité, Kumo peut agir sans toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Quelque part dans Kaminari... [Demon et Hiryuu si elle veut] Mer 18 Fév 2015 - 13:30

Les deux personnes semblait avoir été capable de se mettre d'accord, il n'y avais pour le moment pas de réel soucis, alors que le manieur de temps poursuivit les paroles de Raikage de manière très simple, alors qu'il expliqua:

-... Ne te méprend pas, je demande effectivement a avoir un droit de regard... Tu me connais, il est inutile de faire semblant... Tu aura le droit d'effectuer les actions que tu juge nécessaire, mais je ne compte pas rester muet, si je juge que tes actions ne vont pas dans le bon sens... Non seulement en temps que Daimyo... Mais aussi en temps qu'ami, si un jour je juge que tu perd pied dans tes actions... Je ne resterais pas le yeux fermé.


Les choses devait être clair a cent pour cent, il ne devait pas y avoir de coup tordu en douce, ni de parole gardé pour soit... Il valait mieux prendre le risque de créer des tensions qui pourrait-être positive, plutôt que de garder le silence, et risquer une guerre plus tard, alors qu'il poursuivit:

-De la même façon que je compte sur toi pour m’arrêter si un jour tu constate que mes actions dépasse les bornes... Tu sais que le bien et le mal sont des notions qui sont souvent en conflit en moi, je sais ce qui sommeil en moi.... Je sais ce que j'ai fais par le passé, je ne compte pas perdre pied, car aujourd'hui j'ai quelque chose a construire...

Le manieur de temps poursuivit dans des paroles qu'il n'aurais jamais cru dire un jours:


-J'ai hériter de la volonté des "trois têtes"... Je sais que toutes les souffrances que j'ai pu enduré n'était la que pour me préparer au jours ou j'aurais quelque chose a accomplir.... Le prix a payer fut mon humanité... Fut que, pour être honnête, je ne ressens plus rien... Ni envie, ni haine... Je ne me sens plus capable de ressentir toutes ces sentiments qui ont longtemps fait de moi ce que j'étais par le passé...


Le Jisetsu fini enfin son discours par quelques mots:


-Cependant... Je sais ce que j'ai a faire... je sais pourquoi je dois le faire... Et si je dois faire taire mes émotions a tout jamais pour faire accomplir mes objectifs... Si je dois ne plus rien ressentir pour le plus être tourmenté par mes émotions... J'accepte de faire ce sacrifice...


Le manieur de temps plongea son regard dans celui du Raikage.... Le gamin qu'il avait connu avait fini par devenir un homme... Alors qu'il termina enfin par un:


-Oui... Ne t'en fait pas, j'ai déjà prévu une petit milice personnel... Je nous ne sommes pas très nombreux pour le moment.... Mais, Nami n'a aucune armée en soit... Je pense que cela sera suffisant le temps de prendre plus d'appuie au seins de Nami no Kuni... Si tu accepte... Je juge que notre accord est sceller.


Le manieur de temps fini enfin de parler... Il avait décidément était bien bavard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1806
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Quelque part dans Kaminari... [Demon et Hiryuu si elle veut] Jeu 19 Fév 2015 - 0:26

Il semblait que nous étions enfin tombés d’accords. Après quelques rapides rounds de négociation, la chose était entendue. Je souriais légèrement. Les choses s’annonçaient bien. Deux bonnes nouvelles en une journée. D’une mes petiots pourraient avoir la chance d’être soignés. De deux… Je pouvais envisager sereinement une conquête car j’avais un homme en qui j’avais pleinement confiance à mettre à la tête du pays. C’est ça les affaires.

« Eh ben marché conclu. Tant que tu ne t’en prends pas physiquement à un kumojin, l’affaire est entendue. »

J’appelais à nouveau le serveur en faisant parvenir à lui ma voix. A nouveau je souhaitais gouter de la liqueur qui me chauffait l’estomac. C’était une manière pour moi de fêter cet accord. Le bonhomme se ramena bien vite. Je laissais l’occasion à Demon de se servir à nouveau ou pas. Quant à moi, je commandais à nouveau un verre de saké. Ce serait le dernier car je souhaitais rester totalement lucide.

« Demain à l’aube, je t’amènerais les enfants. Prends une chambre ici. Ce sera à mes frais. Par contre, permets moi de t'apposer un sceau invisible qui empêchera que l'on lise ton esprit. Au cas où tu tomberais sur un shinobi spécialisé en genjutsu. Ce sera un sceau bénéfique pour toi. Un sceau qui nous permettra de garder totalement secret notre accord. »

Demon sembla d'accord. Je posais ma main sur sa nuque. Juste trois secondes puis je la retirais. Il ne pouvait le savoir, pendant quelques secondes, je savais qu'un sceau était bien visible. Progressivement, il s'estompa. Avec ça, il ne craindrait pas même les intrusions d'un Yamanaka.

Un clin d’œil. On me rapportait ma boisson. Je la buvais tout en parlant d’autre chose avec le Jisetsu. Nous discutions pendant un bout de temps avant de nous séparer. J’avais à rencontrer Hiryuu.

----------------------------

Quelques heures plus tard, ma dulcinée était arrivée. En compagnie d’Aya, la Jonin du Satoru lui servant de garde du corps. Chacune d’elles, tenait par la main mes deux trésors. Mon regard s’illuminait. Ils avaient bien grandi. Bien trop vite. Le signe de cette curieuse maladie. Demain, probablement qu’ils auraient une chance de s’en sortir.

Je m’approchais du quatuor. Je saluais Aya en premier, bien conscient que bien rapidement, je n’aurais plus d’yeux que pour ceux qui étaient ma famille. Puis, je jetais un regard plein de chaleur à Hiryuu avant de m’accroupir devant les jumeaux. Mes deux mains étaient posées sur leurs têtes. Ils semblaient étonnés par ma présence. Hiryuu avait dû leur parler, mais… Ce père que j’étais, au fond, ils ne me connaissaient pas. Je comprenais leur surprise.

« C’est papa les enfants. Vous avez grandi bien vite. »

Je sortais deux sucettes grosses comme deux pouces. Une pour chacun d’eux. J’apposais un baiser sur leur front avant de me saluer Hiryuu. Un baiser, sur les lèvres. Cela faisait longtemps. Lui restait-il une once d’amour envers moi ? Je n’en savais rien. Les relations entre adultes sont bien souvent trop complexes.

« Salut ma belle. Merci d’avoir accepté mon invite… Venez, allons rejoindre nos appartements. »

Seki Aya aurait sa chambre à côté de la nôtre. Ma petite famille, quant à elle, dormirait dans le même appartement que moi. Probablement que les deux trésors s’endormiraient rapidement. Mais Hiryuu et moi, nous avions tant de choses à nous dire… En théorie du moins.

Nous avions discuté toute la nuit et au petit matin, tous deux avions amené les gosses à Demon. Hiryuu semblait méfiante. Probablement sa nature de mère. J'espérais juste que tout se passerait bien. Me souvenant des propos du Jisetsu, je lui demandais, à Hiryuu de rester au dehors. J'allais veiller sur les gosses pendant l'intervention de Demon.

« Les voici. Ozura et Setsu. A toi de jouer Demon. »

J'avançais le garçon... Setsu. Il serait le premier cobaye. Sans soeur, que je venais de faire sortir de la pièce, resterait en compagnie d'Aya. J'activais à nouveau le jutsu d'exclusion du son. Même si Setsu se mettait à hurler à mort, aucun bruit ne filtrerait au dehors. Il en serait de même pour Ozura, lorsque son tour viendrait.

Je tenais par la main mon garçon tandis que Demon intervenait. J'en ferai de même avec Ozura.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang A
Messages : 1005
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Quelque part dans Kaminari... [Demon et Hiryuu si elle veut] Jeu 19 Fév 2015 - 9:14

Le manieur de temps est le Seki s'était mit d'accord... Voila une bonne chose de faite, alors que le manieur de temps repris un verre de limonade... Peut-être devrait-il pensé a se remettre au Saké... Qui sais, peut-être que certaines occasion peuvent en valoir le coup, alors qu'il continua d'un peu bavardé avec le Raikage...

Vint finalement l'heure de se dire a demain, alors que le manieur de temps rejoins la chambre que Zennosuke avait pris pour lui... Le manieur de temps ne trouva que très peu le sommeil... Alors qu'il replongea la tête dans ses connaissances, et demanda a ce qu'on lui fasse apporté une feuille de papier ainsi que de quoi noté... Il renota le processus de Tsunami... Il voulait être absolument certain de ne pas faire d'erreur lors de son intervention auprès des enfant du Raikage...

Tout semblait être correct, alors qu'il recommença plusieurs fois le procéder, afin d'être certain de ne pas avoir commis la moindre erreur quelques part...

Le lendemain matin, il commença un café bien noir, alors qu'il fini enfin par recevoir les deux parents... Et les enfants... Malgré tout, Demon n'avait pas l'air fatigué du tout, il en avait connu des nuits semi-blanche... Et c'était pas ça qui allait lui faire peur, alors qu'il demanda au premier de s'allonger sur le lit, et de se mettre torse nue... Il allait devoir procéder a des inscription, afin de pouvoir mettre le sceau en place, alors que l'enfant n'avait pas trop l'air de comprendre ce qui allait ce passer.

Une fois que se fut fait, le manieur de temps se mordit légèrement le doigt, afin de faire de son doigt un stylo a l'encre rouge, alors qu'il commença a noté des étranges symbole sur le dos de l'enfant, alors qu'il fini par activé ses Kinnegan, et qu'il posa le regard sur le père... Comme pour lui dire, "Tu est prêt?"...

Alors que ses sceaux sur ses yeux commencèrent a ce développer, jusqu'à couvrir intégralement le corps du Jisetsu de marques noires... Alors qu'il murmura un léger:


-Tsunami...


Et qu'il injecter une énorme quantité de chakra dans la marque central, alors qu'on pouvait dés a présent entendre cette enfant hurler... Ce processus de choc n'était certainement pas pour lui faire de bien lors de son apposition, mais c'était une étape nécessaire... Alors que les autres marques de sang commencèrent a se ressembler pour rejoindre la marque central, pour au bout d'une vingtaine de minute de souffrance interminable, finir par forcé une marque noir au niveau de la nuque du gamin...

Alors que le Jisetsu sentir un léger tournis lorsque ce fut terminé... Apposé un sceau d'une telle puissance est vraiment épuisant... Même un un Ninja confirmé... Alors qu'il posa son doigt au niveau de la gorge du gamin, afin d'appuyer sur un point de pression... Il avait besoin de repos maintenant... Le démon pris donc sur lui de l'endormir d'une manière simple, mais sans douleur...

Le manieur de temps demanda ensuite a Zennosuke de faire entré le second... Il allait devoir procéder a nouveau a la même technique... Alors que marque s'estompé pour le moment, et ce reformer dans les yeux du manieur de temps...

Alors qu'il refit la même opération a la sœur, exactement de la même manière... Puis, il l'endormi de la même manière... Alors qu'on pouvait commencé a voir des marques de fatiguer sur le manieur de temps, il expliqua enfin:


-... C'est bon...


Alors que le manieur de temps n'avait plus qu'un envie... C'était se reposé a son tours...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Quelque part dans Kaminari... [Demon et Hiryuu si elle veut]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni-