N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 [Mission A] La fumée noire (VS Kibō)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Lun 16 Fév 2015 - 20:32

Ordre de Mission:
 

Le Clan Zen’Ryou gagne de plus en plus de renom. Maintenant que nous avons du concret, des missions complétées et des alliances fonctionnelles, les requêtes d’aide des petits villages surviennent plus régulièrement. Ainsi, alors que nous sommes encore en négociation avec le village caché des Nuages, je prends donc l’initiative de débuter, avec l’aide de Yojimbo, les démarches pour faciliter ma transition jusqu’à Suna. Suite à la discussion que j’ai eue avec Miyuki et Kennei, il serait plus simple que j’y aille seul alors qu’eux pourront se charger de tisser des liens avec Konoha.

Donc, alors que je me dirige vers Kawa no Kuni pour rejoindre mon vieil ami du désert Shinji, Chokushi hurle dans les cieux et vient se déposer sur mon épaule. Le hibou du désert a un message à la patte que j’attrape et déroule. La missive vient donc d’un village nommé Hyogô. Ces derniers avaient communiqué avec Yoj’ qui, justement, leur a donné un moyen de me contacter puisqu’il savait que j’étais à proximité.

Le message explique qu’un village voisin de celui qui me contacte nommé Miyagi n’est plus. Selon eux, il a carrément disparu! Les témoins ont entendus trois hurlements suivis de trois rires et, ensuite, une lumière flamboyante. Lorsqu’ils se sont rapprochés, il n’y avait que cendres et poussières. De peur que ce fléau s’attaque à leur petite nation, ils me demandent d’investiguer.

Étant largement en avance pour ma rencontre avec l’Akuzu, je décidé évident de me rendre sur place. De toutes évidences, c’est une mission pour le Zen’Ryou! Lorsque des innocents sont attaqués, nous serons là pour leur venir en aide. Je sors donc la carte que j’avais achetée la veille d’une pochette d’un de mes carquois à Katanas. Quelques secondes à peine sont nécessaires à la décision de ma nouvelle trajectoire. Je lève ma tête pour bien m’assurer du chemin. D’ici, la fumée est visible. Je dois faire vite. Je pousse donc Boke, ma vieille bourrique, sur le chemin vers Miyagi. Je lui demande un effort qu’il ne fait pas très souvent, je le pousse à un niveau qu’il n’est pas accoutumé
En route, je me chuchote le slogan de notre groupe. Cette fois-ci, les gens ont réellement besoin de nous et je suis seul. Il faudra vraiment plus d’agents dans notre organisation, des gens de toutes nations qui désirent vraiment faire une différence. À trois, nous pouvons seulement aider qu’un peu.

J’utilise vraiment mon cheval à son maximum. Je sens son train ralentir alors que nous sommes à dix minutes de l’emplacement final. Je peux déjà voir, à cette distance, l’attention portée au village sous la forme d’une masse de villageois impressionnante. Néanmoins, j’accoste un arbre et j’y attache Boke en lui laissant un grand bol d’eau. Il est important que ma monture ne flanche pas non plus! J’enlève de son dos son fardeau sous la forme de mes deux grands carquois contenant ensemble quatre-vingt sabres et je me mets en marche vers le village.

*S’il me manque d’informations, j’irai jusqu’à Hyogô pour en savoir plus et interroger directement les gens.*

À mon arrivée, je suis surpris du nombre de civils présents autour de ce que je suppose être Miyagi puisqu’un long filet de fumée noire monte derrière le grand cercle que forme la peuplade. Je suppose qu’il s’agit principalement d’habitants des agglomérations annexes, mais leur présence sera potentiellement problématique. Je passe au-travers de la foule en demandant aux gens de bien vouloir me pardonner pour l’espace dont j’ai besoin pour me mouvoir.

De l’autre côté de la foule, je peux enfin voir la source de la clameur. Les murs en rondins par-ici et en marbre par-là sont toujours solidement érigés, mais à l’intérieur de ces protections, tout ce qu’il reste du village sont quelques débris et quatre énormes cratères. La fumée provient justement de ces trous géants.
Partout où je glisse mes iris, il y a destruction.

Je me gratte l’arrière de la tête pendant plusieurs longues secondes tout en réfléchissant à ce que je devrais faire. Le brut de la foule m’empêche de penser convenablement. Ainsi, je me retourne et, d’un ton ferme et autoritaire, je demande aux villageois de bien vouloir se rendre chez eux.

« Messieurs, mesdames, bonjour! Je me nomme Takusanken, je suis membre du Clan Zen’Ryou. Je suis justement ici pour investiguer ce crime. Pour ce faire, j’aurais besoin que vous retourniez chez vous. Je ne veux pas risquer que vous soyez dans les parages s’il y a encore du danger. Merci de votre compréhension. »
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Lun 16 Fév 2015 - 22:45



La position de notre jeune héros était connue, Kawa no Kuni, mais cela était normal. Il ne se cachait pas et écrivait régulièrement à Kioshi pour lui donner de ses nouvelles, son maître lui avait ordonné de lui faire parvenir des lettres, au moins une par semaine, sinon il se mettrait à sa recherche. Bien que les courriers soient concis, le Yamada pouvait se sentir rassuré de savoir que son élève est vivant, enfin, son âme était morte, mais il allait la retrouver... ou pas. Tout ça pour dire que notre jeune héros ne fut pas surpris lorsqu'il reçut une missive de Suna, lui demandant d'enquêter sur un incident, qui avait justement eu lieu non loin de sa position actuelle.

Avant de partir, notre jeune héros allait devoir se détacher d'Ogami, il ne pouvait rien faire sans lui donner des justifications, son élève avait peur pour son maître, mais là, il en faisait trop. Le membre du Kakumeigun lui balança son ordre de mission en pleine face et s'éclipsa, le Genin n'avait pas eu le temps de dire quoi que ce soit, que Kibō avait disparu, prenant la route du lieu de l'incendie. Le trajet fut plutôt court et la direction à prendre était celle de la fumée noire, qui se propageait haut dans le ciel. Le petit village émanait toujours ce nuage noir, décidément, l'incendie avait dû être énorme.

Malheureusement, sa mission n'allait pas pouvoir se dérouler normalement, une foule s'était précipitée sur les lieux de l'incendie. Les gens n'avaient que ça à foutre ? Kibō fut vite tiré de ses pensées par un rire étrange, le même que cette nuit. Le membre du Kakumeigun semblait avoir rêvé, mais non, ce rire si maléfique était réel et cela ne présageait rien de bon. Le Sunajin scruta les environs, regardant tout autour de lui, mais rien, il n'y avait personne qui riait de la sorte. Kibō était bien plus intrigué par ces ricanements, qui avaient hanté sa nuit, que ce malheureux incendie.

Le jeune homme au regard de glace se frayait un chemin dans la foule, alors qu'une personne dans les décombres prit la parole. Notre jeune héros lui passa à côté sans même prêter attention à ce qu'il disait, il l'effleura presque, le Sunajin s'empressa de rejoindre le centre du village brûlé, afin d'avoir un aperçu de la tragédie et d'essayer de comprendre d'où était parti le feu et comment il avait été créé. Les rires recommencèrent et les sens du Chef du Midorhato se mirent en marche pour détecter la provenance de ses sons, qui étaient intrigants et attirants par la même occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Mar 17 Fév 2015 - 0:45

La populace semble plutôt intriguée par mes mots, mais la majorité commence à se retourner. Content de l’effet qu’a eu mon discours qui allait faciliter mon travail, je baisse les bras, souriant. Un homme sort de la foule. Mon expression change sans pour autant devenir désagréable. Je l’étudie en une seconde.

*Regard froid, voire vide. Bandeau de Suna. Mine dépressive. Cet homme n’est pas dans un bon état.*

Il passe tout près de moi, si près que je sens la petite bourrasque qu’a produit ses mouvements. J’allais lui parler, mais les villageois semblent offensés par cet événement. J’avance vers eux, me disant que ce Shinobi ne devrait pas disparaître ou m’attaquer dans le dos. Néanmoins, j’ai des doutes sur sa présence. Alors que je me déplace vers les trois citoyens aux regards enragés pour discuter avec eux et les calmer en les assurant que c’était normal qu’il soit là, je me posais des questions.

*Un Sunajin aussi loin de chez lui, c’est un peu spécial. Il n’est certainement pas ici sous le contrat de Yojimbo sinon j’aurais été averti. Il ne désire pas travailler avec moi, c’est évident, sinon il m’aurait parlé. Peut-être qu’il est la source de cette destruction et qu’il vient pour observer son travail. Il est aussi possible qu’un Shinobi du Vent soit mort ici et qu’il doive nettoyer pour éviter que les précieux secrets de leur village soient révélés au grand jour. Ou bien, c’est un autre enquêteur peu sympathique.*

Mes propos échangés par automatisme ont tout de même fonctionnés sur les villageois qui disparaissent plus loin, probablement en directement de Hyogô. Je me retourne et commence à jouer avec mon cure-dent. Une main sur le manche de Déshonneur, j’approche de l’homme doucement, mais en faisant suffisamment de bruit pour qu’il sache que je ne tente rien. Je l’observe pendant un moment puis je décide de me présenter. Je saurai donc quel est son angle par la suite.

« Bonjour monsieur le Shinobi de Suna. Êtes-vous en affaire officielle? Pour ma part, j’ai reçu le contrat par le biais de votre nation. Je me présente : Takusanken du Clan Zen’Ryou. »

Je laisse aller du manche de mon Katana pour lui offrir une main même si je suis en arrière de lui. S’il se retourne, il pourra trouver une poigne ferme et amicale. Je me doute que ça ne fonctionnera pas et je sens un niveau d’hostilité spécialement haut dans son aura, mais je me dois d’essayer la voie amicale avec le Sunajin.

Alors que j’attendais sa réaction, j’observe, sur les contours des énormes trous desquels s’envole sans arrêt la vapeur sombre, des symboles que je n’ai jamais vus. En regardant tous les autres cratères, je vois que cette même suite de signes est reproduite sur chacun d’entre eux. Je décide donc quelle sera ma prochaine analyse, mais j’attends tout de même la réaction de l’homme en face de moi qui semble intrigué par quelque chose au loin.
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Mar 17 Fév 2015 - 11:28



La présence de Kibō ne fut pas appréciée par la foule, qui trouvait l'entrée en scène de notre jeune héros plutôt arrogante. Le Sunajin examina les alentours, différents cratères étaient présents sur le lieu de l'incendie, des explosions ? Probable, cependant, cela aurait dû éveiller la curiosité des passants, d'ailleurs, c'était le cas. Il y avait vraiment eu des explosions alors, mais comment se fait-il que le membre du Kakumeigun n'ait rien entendu, mis à part ses drôles de rire, qui semblait tiré d'un rêve plutôt que de la réalité ? Décidément, cette affaire semblait étrange, mais une mission était une mission et Kibō devait tout faire pour la mener à bien. Les rires recommencèrent, alors que l'homme qui parlait auparavant à la foule s'approcha de notre jeune héros en se présentant.

◊ Silence ! S'exclama le Sunajin.

Les ricanements sonnaient comme un écho et Kibō sentait qu'on l'appelait, qu'il devait se diriger contre ses sons étranges. Malheureusement, ceux-ci s'éteignirent au loin, le silence s'empara des environ. Le jeune homme à la crinière blanche se retourna et dévisagea la personne qui avait essayé de parler avec lui. Un jeune blond se tenait à quelques pas de lui, son apparence était des plus normale, mais une chose attira la curiosité de notre jeune héros. L'inconnu transportait une quantité de sabres incroyables sur lui, un marchant de Katana ? Impossible qu'il puisse maîtriser autant de lame, à moins qu'elle soit fragile et lorsqu'une se casse, il en empoigne un autre ?

◊ Kibō... mon nom est Kibō. Ma présence ici est confidentielle, je ne vois pas en quoi cela pourrait intéresser un marchant de sabres...

Le Sunajin se retourna, négligeant la présence de ce vendeur ambulant. Notre jeune héros emboîta le pas et fit un tour dans les environs, se penchant sur les cratères créés par les diverses explosions. Un Jutsu, des parchemins explosifs, de la poudre à canon ? Impossible de déterminer avec certitude l'origine de ses trous. Soudainement, les rires refirent surface et sans perdre un instant, Kibō s'élança en leur direction. Cette précipitation pouvait être vu comme une fuite, comme s'il était le responsable de cet abominable acte, mais il ne songea pas à ça, il ne souhaitait qu'une seule et unique chose, découvrir d'où provenait ces ricanements malicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Mar 17 Fév 2015 - 18:06

Je sursaute en faisant un petit geste de retrait lorsque l'homme à la chevelure blanche demande le silence d'une manière abrupte et brutale. Je m'intéresse à son expression, à la fois vidée d'émotions et intrigué par, quelque chose. Je baisse la main, car, de toute évidence, Kibō n'a pas l'intention de la serrer. Quelque chose de tourne vraiment pas rond pour lui.

« Kibō... mon nom est Kibō. Ma présence ici est confidentielle, je ne vois pas en quoi cela pourrait intéresser un marchand de sabres... »

Mon sourire change légèrement, passant de celui utile aux présentations à un autre, plein de compassion. Sans désirer m’insulter, je crois, il décide de ne pas m’accorder quelconque importance. Cependant, de mon point de vue, sa présence est réellement intrigante.

« Non, je ne suis- »

Le Sunajin se retourne sans aucun intérêt alors que je tentais de lui expliquer la raison de ma présence tout en tentant de rester joyeux pour l’aider à comprendre. Ma main droite enlève les deux grosses mèches blondes qui sont tombés dans mon visage alors que je ne quitte pas le prénommé Kibō des yeux, observant ses faits et gestes sans une seconde d’inattention.

Ce dernier prend quelques secondes pour analyser les trous et, probablement, les symboles qu’il y a autour. Alors que je relance mon cure-dent entre mes lèvres et avance pour le suivre, sa tête se tourne vers l’Est. Je fronce les sourcils et lance un coup d’œil dans cette direction, sans rien voir ni entendre. Le Shinobi de Suna se met aussitôt à la course vers l’endroit où il regarde sans un seul mot pour moi ou quiconque. C’est comme si je n’existais pas pour lui.

« Hé, attendez! Qu’est-ce que vous-? »

*Ça ne sert à rien de tenter de communiquer avec cet homme. Il est fermé d’esprit et concentré sur une tâche qui m’échappe encore.*

Serrant les dents, je prends la décision de le suivre, mais de conserver mes distances. Armé de mes quatre-vingt-sept sabres, je me lance à sa poursuite. Le village en débris sera encore là lorsque je reviendrai.

*J’espère ne pas faire une grave erreur. Cependant, cet homme, Kibō, il semble tellement avoir besoin d’aide! Il semble perdu.*

Sourcils froncés, expression neutre et concentré, je suis le Sunajin qui ne veut réellement pas partager ses informations avec moi. Ce ninja est vraiment rapide si bien que j’ai un peu de mal à garder le rythme. Ce n’est pas seulement dû à mon fardeau, je suis habitué de me déplacer avec ce poids et, maintenant que je le fais toujours, ça n’a plus vraiment d’influence sur mes déplacements. C’est plus sa vitesse qui est nettement plus élevée que la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Mer 18 Fév 2015 - 17:05



Comment un rire pouvait attirer autant l'attention d'un homme ? Ce son qui voyageait à travers l'air pour terminer sa course dans les oreilles de notre jeune héros était tout simplement intriguant. Kibō croyait peut-être qu'on se moquait de lui, de son état pitoyable, il n'était plus qu'un rebut, un homme attendant sa sentence pour rejoindre le monde des morts et retrouver Yuki. Son élève lui avait déjà fait la remarque, le traitant de déchet. Comment avait-il osé insulter son maître de la sorte !? À présent, des inconnus se payaient la tête du membre du Kakumeigun, il était fort et puissant, mais on osait se moquer de lui, comme s'il ne représentait plus rien dans ce bas monde.

Le Sunajin entra dans la forêt sans se soucier des dangers ou des potentiels pièges qui pouvaient résider dans ce vaste bois. Il était suivi, mais il ne s'en rendait pas compte ou il ne s'en préoccupait pas tout simplement, il était obstiné à trouver la source de ces ricanements. Qu'allait-il faire une fois le mystère percé ? Il n'en savait rien, son corps, son esprit lui disait de se diriger contre ces drôles de sons, mais il n'y avait aucun logique derrière ses actes, d'ailleurs, tout ce qu'il faisait depuis son départ était étrange et irréfléchie.

Soudainement, les rires se propagèrent tout autour de lui, alors qu'il se trouvait dans une petite clairière en forme de cercle, cinq mètres de rayon environ. Le membre du Kakumeigun regarda tout autour de lui, mais il n'y avait personne, sauf ce blond qui l'avait suivi. D'ailleurs, cet homme avait toujours été près de Kibō, il avait sûrement dû entendre les ricanements, non ?

◊ Toi ! Tu entends ces rires ?

Cependant, plus aucun son ne volait. Que pouvait bien signifier tout ça ? L'élève de Kioshi entendait des voix, il n'allait vraiment pas bien, à moins que... Mais oui ! Le marchand de sabres, c'était lui qui se moquait de Kibō ! Comment avait-il fait pour ne pas y avoir pensé avant. Le regard de notre jeune héros se fit noir et il posa sa main sur le manche de son Katana, qui résidait sur la partie gauche de sa hanche. Il dégaina sans lâcher le blond du regard, il allait le payer, personne ne pouvait se moquer d'un ninja tel que le membre du Kakumeigun !

◊ C'est toi qui rigoles ? Dit-il calmement.

L'atmosphère devenait électrique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Mer 18 Fév 2015 - 18:37

*Il est rapide. Très rapide. Trop rapide.*

Il ne semble même pas concentré à la tâche et, pourtant, le suivre est plutôt difficile. Au moins, lui, je peux y arriver. Ce n’est pas comme lorsque Yanosa avait laissé aller son énergie d’une manière qui est encore une énigme pour moi, sur l’île. Cette fois-là où il s’est pratiquement téléporté d’arbre en arbre.

L’homme aux cheveux aux couleurs de la neige s’enfonce dans une forêt qui semble assez dense. C’est avec crainte que je le suis. Mon courage n’est pas disparu, comme mon sentiment d’implication dans cette désolation qui a atteint le village de Miyagi, mais je sens chaque battement, chaque pulsation, de mon cœur.

Et, j’ai un mauvais pressentiment à propos de tout ça : Kibō a le regard sombre, comme s’il voulait que quelque chose de mal se passe, et il semble complètement fou.

Après environ cinq minutes de course intense, j’entre dans un cercle clairsemé de ce boisé. Celui que je poursuis se retourne, lentement, l’air occupé par quelque chose qui pourrait être caché derrière les feuilles. Droit, au centre de cette miniature clairière, le Sunajin me demande si j’entends des rires.

« Quoi? Non, je - »

Il me coupe simplement par son regard qui était maintenant violent et rempli d’hostilité. Son aura complètement semble changer, comme si un filtre venait assombrir l’air qui l’entoure. Il dégaine lentement, calmement, sa lame tout en conservant le contact visuel avec moi. Lourdement, il me pose cette brutale question.

À ce moment-là, je savais qu’il n’y avait aucune bonne réponse. Cet homme avait déjà fait son choix.

« C'est toi qui rigoles? »

Je soutiens son regard et je tente de conserver une attitude sereine, mais je sens les veines se former au coin de mes yeux. Je sens mon sourire, lentement, grandir et prendre une forme plus sordide. Je veux le comprendre. Quelque chose de malsain est en lui et je veux le comprendre.

APTITUDE:
 

*Je vois. Chacun de ses mouvements est agressif envers moi. Il se sent diminué. Pourquoi est-il à fleur de peau. Qu’est-ce qui se passe? Et, quels sont ces rires? Son regard, froid et vide, n’est pas celui d’un tueur. Ce n’est pas celui d’un monstre. Ce n’est pas le regard d’un homme qui tue pour le plaisir. Non, Goren n’avait pas ces yeux. Je le vois simplement à sa position. Il veut se venger, sur moi, de quelque chose qui n’était pas tangible. Il veut frapper quelque chose qu’il veut croire étant un ennemi. Il n’est pas fou, il est tout simplement susceptible à la manipulation parce que quelque chose le rend faible.*

« Perdu, » chuchote-je.

Mes iris se déplacent réellement rapidement d’un point à un autre de l’homme violent en avant de moi. Je regard chaque pli de son visage, chaque placement de ses membres et chaque signe sur ses vêtements. Ce sont des synonymes de son être, de qui il est, de ce qu’il désire. Mon souffle devient court, haletant.

*Il est perdu, c’est ça! Il est frustré et froid parce qu’il est face à quelque chose qu’il ne peut pas régler. Il veut se venger. Il se cherche une occasion de se venger. Cette occasion est maintenant présente. Je suis l’occasion!*

Je pousse un long soupire. Ces observations ne m’ont pris que quelques secondes durant lesquels il a dû me trouver réellement louche. Je secoue doucement la tête, reprend un sourire doux tout en penchant légèrement ma tête sur le côté et, les bras croisés pour ne pas qu’il croit que je tente de prendre possession d’une lame, je le regarde une nouvelle fois, une fois éclairée.

« Non, ce n’est pas moi. Mais, si vous voulez vous défouler, je peux vous aider. Ainsi, vous ne blesserez pas quelqu’un d’autre. Ça vous va? »

Je hoche une fois encore de la tête avant de rajouter :

« Je n’aime pas particulièrement me battre, mais vous êtes ici pour ça, non? Vous vous laissez croire que je suis l’ennemi pour ça, non? »
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Lun 23 Fév 2015 - 15:15



Kibō n'avait aucune envie de se défouler, il cherchait simplement à comprendre qui était en train de se foutre de sa gueule. Que voulait ce marchant de sabres, pourquoi le suivait-il à la trace, notre jeune héros ne lui avait rien demandé pourtant. Le blond déblatérait des choses insensées, pourquoi le Sunajin voudrait se battre, il n'avait jamais dit qu'il souhaitait faire parler le fer, si ? Takusanken était en train de taper sur les nerfs au membre du Kakumeigun, était-il en train de le provoquer, peut-être que c'était lui qui cherchait une raison de se battre, mais il était bien trop faible pour assumer d'être le premier à lancer les hostilités.

◊ Serais-tu en train d'essayer de me provoquer ?

Il en fallait peu en ce moment pour énerver notre jeune héros et le blondinet était en train de faire exactement ce qu'il fallait pour que Kibō soit hors de lui, s'il ne l'était pas avant de l'avoir rencontré. Notre jeune héros piocha dans sa sacoche arrière une petite bille munie d'un sceau spécial. Il envoya la petite sphère en direction de Taku en utilisant son pouce comme propulseur. Une fois la bille proche du marchant de sabre, l'élève de Kioshi disparut pour se retrouver aussitôt à quelques centimètres de son adversaire, la bille comprenait un Fûin de téléportation, le Katsuo était à la merci du Sunajin, mais un imprévu empêcha Kibō de transpercer le blond.

Au moment où le membre du Kakumeigun allait découper sa proie, une autre sphère vint prendre place entre les deux, relâchant une lumière éblouissante. On cherchait à les aveugler, mais qui ? Les rires reprirent, mais ils étaient bien plus intenses et moqueur. Le Sunajin fit un bon en arrière et resta sur ses gardes, attendant qu'il retrouve sa vue. Une offensive n'allait pas tarder, mais à qui était destiné cette diversion ? À notre jeune héros ou au marchant de sabre ? Le Shinobi à la crinière blanche n'en avait aucune idée, mais il allait très rapidement le savoir. La vue lui revenait gentiment, alors qu'il distingua des ombres au-dessus de sa tête.

Des êtres vêtu de noir volaient au-dessus de la zone, avec un large sourire aux lèvres. Ils n'étaient pas humains, des démons, des esprits, des fantômes ? Aucune idée, mais ils n'avaient pas l'air amical et Kibō comprit que c'était eux qui rigolait et non pas le blond, il était prêt à tuer une personne innocente, il avait réellement changé ou il était vraiment perdu, il ne savait plus ce qu'il faisait, un mal de tête s'empara de lui, que faisait-il ici ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Mar 24 Fév 2015 - 13:06

Son regard sombre se pose à nouveau sur moi, comme si j’étais la source de son mal. Il me pose une question lourde de conséquences. Je sais pertinemment qu’il ne m’écoutera pas. Cet homme est ici parce qu’il veut verser le sang et le plus triste c’est qu’il ne s’en rend même pas compte.

« Bien sûr que non, monsieur! Je suis ici pour… »

Il attrape une petite boule et la coince avec son pouce. En faisant une sorte de pichenette, il l’envoie dans ma direction.

« …vous… »

Il disparaît. Mes sourcils ont à peine le temps de se plisser d’avantage qu’il est devant moi. Sa position montre un assaut. Mon plan défensif s’est déjà tout inscrit : parer, coup de pied, charger, assommer. Cependant, je sens son aura, si pesante, autour de moi. Je ne suis rien pour lui, si simple à abattre. Il me sous-estime.

« …aider. »

Sa position montre certaines lacunes dans son style de Kenjutsu, mais je vois bien qu’il n’est pas un Samuraï. Je suppose qu’il semble bien connaître le combat au corps-à-corps, mais je sens que, si ce n’était que ça, je pourrais concurrencer. Inversement, il a quelque chose de si puissant, de tellement plus fort que moi.
Alors que notre combat allait commencer, sa main sur sa lame, les miennes hors de mon corps, ouvertes comme on l’est avant de faire une étreinte, une lumière jailli de sous mon emplacement. Mon regard, entre effroi et surprise, ainsi que mon attention change immédiatement de point d’intérêt.

Avant d’être aveuglé par une lumière de loin plus puissante que n’importe quelle lampe, je peux voir différents symboles dans le sol. C’est comme s’ils avaient été gravé à l’intérieur du sol. En fait, juste avant que mes rétines soient pratiquement brûlées, j’ai eu l’impression d’être dans une sorte de trou complètement blanc. Un genre d’abysse, mais immaculé. Aussitôt la lumière activée, je me suis lancé vers l’arrière, espérant de pas être attaqué pendant que mes yeux se remettaient de cet affront.

Lorsque ma vision revient en fonction, je suis debout, trois sabres solidement empoignés dans chacune de mes mains, prêt au combat. J’ai sauté plus loin dans la forêt, beaucoup plus loin que prévu. Je vois la clairière à environ trente mètre et je m’y lance. Lorsque j’arrive, je vois, au centre, des signes semblables à ceux dans le village et, à l’épicentre, la même fumée qu’il y avait dans le village de Miyagi commence à monter. Plus loin, Kibō est au sol avec une expression qui montre qu’il voit quelque chose dans les airs, mais je ne le vois pas.

« Qu’est-ce que? »
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Jeu 26 Fév 2015 - 16:12



Plusieurs ombres ou plutôt des spectres tournaient autour de notre jeune homme, tout en affichant un sourire mesquin à son encontre. Ces êtres étaient réels ou était-ce le fruit de son imagination ? Quoi qu'il en soit, il était tourmenté par ses esprits. Son expérience Shinobi lui fit penser qu'un Mamoru devait se trouver dans les parages, ils étaient les seuls à pouvoir contrôler les esprits et le blond ne donnait pas l'impression d'utiliser une quelconque technique. D'ailleurs, il ne devait pas être un simple marchant, car lorsque Kibō l'avait attaqué, il avait empoigné ses sabres comme un spécialiste. Que faisait-il ici alors ?

Le temps n'était pas aux réflexions, car une ombre décida d'attaquer et se rua sur le membre du Kakumeigun, qui plaça son sabre en position de défense. Une fois le monstre proche de lui, il trancha, mais dans le vide, sa lame était passée outre le corps du spectre, alors que ce dernier venait de lui infliger une importante blessure au niveau du thorax à l'aide de griffe ou parties bien aiguisées. Les vêtements du haut furent complètement déchirés, alors qu'une tache de sang se propage sur le buste du Sunajin. Comment cela était possible ? Il était en train de vivre un véritable cauchemar...

Les attaques physiques ne semblaient pas les affecter, il fallait utiliser le Ninjutsu. Les ombres continuaient de tourner au-dessus de sa tête, alors que le jeune homme au regard de glace pointa sa paume contre l'une d'elle, un sceau apparut et un laser électrique en surgit. Le faisceau se propagea à toute vitesse dans l'air, l'esprit n'avait aucune chance d'esquiver, mais au dernier moment, son corps changea de forme, créant un trou où passa justement le Jutsu de Kibō. Décidément, la situation s'annonçait mal pour le Chef du Midorhato.

Ses pieds commencèrent à brûler et regardant au sol, il vit la terre rougir, prête à exploser. La détonation eut lieu, mais fort heureusement pour Kibō, il eut le réflexe ou plutôt l'instinct de se téléporter là où se trouvait la bille qu'il avait auparavant jetée sur le terrain. Un boum effroyable retentit, laissant place à un immense nuage de fumée et de poussière. Un énième cratère venait de se créer et il était identique à ceux trouvé dans le village détruit. L'élève de Kioshi avait souffle court, le buste ouvert et il était à court d'idée, comment toucher, mais surtout tuer ces êtres ?

◊ L'épéiste ! J'ai besoin de ton aide !

Taku était toujours dans la zone, il avait été spectateur lors de ce début de combat, mais il allait devoir prêter main forte à Kibō s'il ne voulait pas mourir tous les deux, enfin, les ombres en avaient surtout après le Sunajin, allez savoir pourquoi...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Jeu 26 Fév 2015 - 19:55

Allongé au sol, le Sunajin semble carrément bouleversé. Au sol, il se meut comme s’il tentait d’esquiver quelque chose. Mes yeux se plissent, mes sourcils se froncent et, alors que la fumée noire devient de plus en plus dense, des veines apparaissent de nouveau aux coins de mes yeux, signe de ma concentration absolue.

*Cet homme ne devrait pas avoir peur d’autres personnes, mais quelque chose obstrue son jugement. Ce n’est pas la peur ni le filtre flou qu’il avait auparavant, c’est quelque chose de différent. Non, il est perdu, mais ce n’est pas la même situation. Il fait un assaut dans le vide, sans être paniqué, il est nerveux, ça se sent. Une illusion? La fumée aussi est un danger. Ou, peut-être est-ce quelque chose de plus profond pour cet homme?*

Il disparaît comme il l’a fait plus tôt et apparaît à quelques pas de moi. En fait, il est exactement là où il était avant que la lumière ne jaillisse. N’ayant aucune de quelles visions il avait, mes observations m’amenaient à quatre théories : soit il s’agit d’une illusion fait sur lui, soit il s’agit d’une illusion sur moi pour me cacher les adversaires, soit son cerveau lui joue des tours, soit la fumée est empoisonnée.

Je retiens aussitôt mon souffle malgré le fait qu’il est assurément trop tard. Je continue néanmoins, armes levées, à surveiller les alentours. Si jamais j’entends un seul bruit de pas, je suis prêt à combattre. Juste après, l’énorme sceau se met à exploser. Surpris, je saute par réflexe sur le côté. Kibō requiert ensuite mon aide.

Je l’observe pendant une seconde, toujours sans respirer, et je lui souris. Je m’avance en deux bonds jusqu’à lui et, sans le mot, je place ma main sur son épaule après avoir rangé rapidement les lames de ma main droite dans leurs fourreaux respectifs en un seul mouvement.

« Faites le vide, laissez mon aura t’aider. »

Je me concentre et efface, l’espace d’un instant, toutes traces de toute chose ayant un jour existé. Je fais le vide complet et, dans cet espace sans un seul bien, sans un seul être et, même, sans un seul souvenir, je deviens complètement paisible. Grâce à mon aura, je propulse cette sensation de noir total vers l’homme aux cheveux blancs dans l’espoir d’avoir un effet sur son esprit. J’ai lu, il y a de ça un long moment, que les Shinobis pouvaient transférer leur Chakra pour aider leurs alliés à se sortir d’illusions similaires à ce qu’il semble l’attaquer. J’espère que mon Aura peut faire la même chose.

« Ça va? Est-ce que ça a fonctionné? Que voyez-vous? »

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Dim 1 Mar 2015 - 14:03



Kibō était à fond dans ce combat qui semblait sourire à l'ennemi, le membre du Kakumeigun n'avait aucune idée de comment venir à bout de ces êtres volants. L'aide du Sabreur était indispensable et ce dernier ne se fit pas prier pour intervenir. Cependant, pour une raison inconnue, Takusanken n'attaqua pas les spectres, mais se contenta de poser une main sur l'épaule de notre jeune héros. Que faisait-il ? Ce n'était pas le moment de parler ou jouer les héros, il fallait éliminer ces fantômes avant que ce ne soit eux qui le fassent. Le blond demanda à Kibō de faire le vide, de laisser son Chakra se mélanger au sien, mais que diable voulait-il ?

Soudainement, la vue du Sunajin se brouilla, les êtres noirs disparaissaient gentiment, il était en train de prendre la fuite, il ne fallait pas qu'ils s'échappent. L'esprit de Kibō put enfin souffler et là, l'élève de Kioshi comprit qu'il ne s'agissait que d'une simple illusion, son talon d'Achille. Lamentable, un Shinobi de sa trempe ridiculisé devant cet épéiste par un simple Genjutsu. Cela démontrait à quel point il était mal dans sa tête, il n'avait plus la capacité de raisonner et d'analyser correctement les situations qui se présentaient à lui.

◊ Je... te remercie Takusanken...

C'était la moindre, après l'avoir ignoré, attaqué et traité comme un moins que rien.

◊ Je suis désolé pour mon comportement, mais j'ai quelques soucis...

Notre jeune héros n'était pas comme ça d'habitude, ses problèmes lui faisaient prendre de mauvaises conduites et le blond en devait être informé. Cette mission qui semblait les opposés au début, allait plutôt les réunir, fallait-il encore comprendre ce que faisait Taku ici.

◊ Pourquoi es-tu ici ? Ta présence à un rapport avec l'incendie du Village ?

À propos des incendies, créées par les explosions, la détonation de tout à l'heure était bien réelle, vu qu'un cratère se trouvait non-loin d'eux. Tout n'était pas une illusion, mais alors qui avait pu attenter à la vie de notre jeune héros.

◊ L'explosion d'avant été réelle, regarde le trou devant nous... Quelqu'un se trouve dans les parages, on cherche à nous éliminer...

Pourquoi ? Le Sabreur était peut-être en mission ici et on pouvait le tuer pour interférer, mais pourquoi s'attaquer à notre jeune héros, qui avait simplement suivi ces rires qui semblaient l'appeler à les rejoindre ? On pourrait penser qu'il soit également sur l'affaire, mais il n'en était rien, il ferait mieux de retourner à son auberge et laisser l'épéiste à ses occupations, à moins que l'on requière son aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Dim 1 Mar 2015 - 22:03

*J’ai eu chaud. Si ce n’avait pas été une illusion, Kibō aurait pu m’en vouloir. Toutefois, c’était effectivement un Genjutsu! Les tests sont concluants, je peux utiliser mon Aura pour détendre l’esprit de mes alliés.*

Évidemment, j’aurais préféré le tester dans une autre situation, une situation plus contrôlée. Ici, il y a des symboles que je ne connais pas, des cercles immenses qui explosent et crachent une fumée noire aux propriétés inconnues et un homme perdu dans ses pensés au penchant violent. Maintenant sauvé de cette manipulation obscure, il est plus calme, plus posé et va même jusqu’à tenter une conversation avec moi en me remerciant comme première phrase.

Je lui souris alors qu’il m’adresse la parole.

« Ce n’est rien, monsieur Kibō! Quel piètre défenseur de la paix ferais-je si j’étais offusqué de la situation! Recommençons du début, vous voulez bien? Imaginez que nous soyons alliés pour l’instant, jusqu’à ce que nous comprenions ce qui se passe. D’accord? »

Je relâche son épaule, mais ne quitte pas ses iris des yeux. Je veux qu’il puisse aisément lire en moi. Je veux qu’il puisse sentir mon état zen et, peut-être, que lui retirer une partie de son fardeau. Il me demande la raison de ma présence.

« Je fais partie d’un groupe qui veut aider les victimes et les innocents. Notre organisation s’appelle le Zen’Ryou. Bref, grâce à un contact, le village voisin de celui détruit a demandé mon aide dans cette affaire. Voulez-vous me porter main forte? Ça semble plutôt gros, comme investigation. »

Il me pointe le résultat de l’explosion et mon attention se tourne dans cette direction. Effectivement, Kibō a raison, il s’agit d’une tentative de meurtre qui nous visait. Donc, j’en conclue trois choses.

« Vous avez raison. Voici ce que je crois : la ou les personnes sont toujours présentes, ils n’ont pas terminés ce qu’ils avaient à faire ici et nous dérangeons leurs plans. »

Je ne pousse pas d’avantage, ce n’est pas nécessaire. Je crois que le Sunajin est une personne qui en a vécu d’autres et il comprendra certainement mon train de pensée. Évidemment, comment les criminels auraient pu savoir que nous allions aller dans la forêt autrement qu’en étant présent? Pourquoi auraient-ils manipulés Kibō si ce n’est que pour nous attirer ailleurs qu’à Miyagi? C’est certainement pour pouvoir œuvrer paisiblement alors que nous nous entretuons. Ce n’est pas le cas et il est temps d’agir.

« Je crois qu’ils nous ont attiré ici pour nous distancer du village. Normalement, je crois que nous devrions retourner à Miyagi. Qui plus est, vous connaissez ces symboles? » Conclue-je en pointant le trou duquel la fumée s’envole. Tout le tour est composé de multiples sceaux qui ne me disent rien du tout, mais peut-être que mon nouvel allié en a déjà aperçu des similaires.
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Mar 3 Mar 2015 - 9:45



D'où provenait cette gentillesse ? Taku était quelqu'un de spécial, mais il ressemblait étrangement à une autre personne, une personne que Kibō connaissait. Notre jeune héros n'arrivait pas à donner un nom à cet individu, qui possédait le même caractère que le Sabreur. Soudainement, une image troubla sa vue, il se voyait en Takusanken. C'était lui, le membre du Kakumeigun était du genre à sortir des phrases comme celles-ci. Pourquoi ne s'était-il par reconnu tout de suite ? La réponse était simple, c'était parce qu'il n'était plus cet homme. Il avait changé et radicalement depuis la mort de sa Princesse des Neiges.

Le blond faisait partie d'un groupe aidant les personnes et les victimes. Un homme d'honneur. Le Sunajin éprouvait une certaine peine en voyant sa nouvelle connaissance aussi heureuse, tranquille et sûre d'elle. Jadis, Kibō était comme lui, mais le monde l'avait poignardé dans le dos. Lui qui avait toujours prôné la paix, lui qui avait toujours aidé son prochain, lui qui évitait de tuer pour tuer, voilà sa récompense, on lui avait ôté l'être qui comptait le plus à ses yeux, Samui Yuki. Notre jeune héros avait envie de lui crier que sa voie n'était qu'une illusion, mais il savait de un, que Taku ne l'écouterait pas et de deux, qu'il n'avait aucun droit de dire cela à une personne oeuvrant pour lui, pourquoi la sortir de cette idéologie ? On avait besoin de personne comme lui, surtout quand des hommes se perdaient et sombrait, quittant la lumière, tel que Kibō.

L'hypothèse du Marchant de Sabres était plausible, mais il pouvait y en avoir d'autres. Le Shinobi à la crinière blanche ne savait pas s'il allait prêter main forte au blond. Kibō avait besoin de rester seul et trouver des réponses à ses questions, mais une force inconnue le poussait à suivre cet homme. Il était dans la lumière et inconsciemment, notre jeune héros se sentait attiré par cette lumière chassant toutes les ombres et si chaleureuse. C'était décidé, il aidera l'épéiste, il lui devait bien cela après tout, il avait voulu le tuer.

◊ Bien Taku. Je suis de la partie, rendons-nous au Village pour trouver d'éventuels indices, car malheureusement, je ne connais pas ces drôles de dessins.

Le duo se mit en marche en direction de Miyagi. Les fumées noires s'étaient dissipées depuis le temps, mais les cratères étaient toujours présents. D'ailleurs, il y en avait un nouveau, Kibō ne l'avait pas remarqué celui-là. Le membre de Kakumeigun s'approcha du trou et incroyablement, il trouva non pas un simple cratère, mais une galerie menant dans les profondeurs de la terre.

◊ Je crois que tu avais raison, le but était de nous éloigner de là, mais que pouvait bien cacher ce Village sous ses terres ?

Un trésor ? Un Jutsu interdit ? Une arme légendaire ? Il n'y avait pas mille solutions pour le découvrir, descendre et voir ce qui se cache sous les terres de Miyagi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Mer 4 Mar 2015 - 1:05

Kibō décide de m’aider et, malgré le fait qu’il ne connaisse rien aux mystérieux symboles qui font le contour des cratères, il sera évidemment un allié puissant. Comme tous deux nous pensons que Miyagi est probablement la cible de ceux qui causent ces problèmes, nous nous dépêchons de nous y rendre.

Dès notre arrivée, mon nouveau partenaire se dirige vers le centre de ce qu’il reste du village. Je le suis de près, tentant de voir ce qu’il aperçoit. En se déplaçant un peu plus loin, nous découvrons que ce trou est largement plus profond. En fait, il s’agit plutôt d’une caverne ou d’une galerie.

Les sourcils froncés en permanence, je tente de discerner ce qui se trouve plus loin dans ce tunnel en m’agenouillant dans la terre encore chaude. Au-dessus de nous, une sorte de pluie de cendre a débuté, rendant la respiration légèrement plus difficile sans que ça soit réellement trop oppressant. Je fais signe à Kibō de la main avant de passer en premier. Je ne veux pas qu’il succombe à des maux similaires et, si j’avais à être sous l’emprise d’une illusion, je suis certain qu’il serait capable de m’aider.

Étrangement, j’ai confiance en cet homme.

Il est simplement perdu.

Il se retrouvera.

En descendant, je glisse sur une dizaine de mètres avant de retrouver totalement mon équilibre. Le corridor sous la terre se redresse par la suite et semble continuer beaucoup plus loin. À environ trente ou quarante mètres en avant, il est possible de voir de la lumière. Je montre silencieusement ma découverte au Sunajin qui ne voit certainement pas mes mouvements et je continue dans cette direction, la main sur les manches de mes sabres. Je tente de limiter le plus possible les bruits de mes pas sur cette surface glissante et humide.

*Qui a bien pu ouvrir ce tunnel en si peu de temps? Pourquoi?*

J’avance, encore incertain de ce qui se cache plus loin, lentement jusqu’à ce qu’un rire retentisse et me fasse prendre une position défensive. J’ai l’impression qu’il vient de notre objectif, mais sa façon de ricocher sur les parois semble anormale.

*Quelqu’un qui contrôle la Terre comme Ken? Quelqu’un qui contrôle le son? Une illusion, encore? Peut-être des gaz illusoires! Ou, est-ce encore ces symboles inconnus? Peut-être que c’est tout ça!*

Je fais un autre pas, en tentant de me calmer, mais je sens, en moi, une sorte de froideur. Mon corps cesse de me répondre. Je n’arrive plus à mettre le pied devant l’autre. Seuls mes iris peuvent bouger! J’ai déjà ressenti quelque chose de similaire, à Konoha lorsque je recherchais Takumaru et, qu’au final, Takujin m’a tendue un piège! Si c’est la même chose, c’est un sceau paralysant qui m’empêche de respirer. Je n’ai aucun moyen de le communiquer à Kibō outre que de rester sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Jeu 5 Mar 2015 - 16:49



Taku décida de descendre dans les entrailles de la terre et comme promis, Kibō le suivit. Il allait l'aider pour cette quête, notre jeune héros se sentait apaisé à ses côtés, comme si l'aura chaleureuse du Marchant de Sabres le contaminait. Le membre du Zen'Ryou brillait au milieu de cette obscurité, il était si sûr de lui, de la voie emprunter, que cela déstabilisait complètement le Sunajin, qui lui, au contraire, était perdu, si seulement il pouvait être aussi confiant que sa nouvelle connaissance. Le jeune homme à la crinière blanche marchait sur les traces de Taku, comme si cela allait lui permettre de devenir comme le blond.

Soudainement, le ninja errant s'immobilisa, mais son arrêt n'était pas voulu. Kibō ressentit que le Chakra de son compagnon était perturbé, comme bloqué, tout comme ses membres. Une marque noire apparut sur sa nuque, qui était pourtant masqué par ses cheveux blonds, mais notre jeune héros la sentit, comme si ce sceau l'appeler. Il était un spécialiste dans ce domaine et peut-être qu'il pouvait ressentir lorsqu'un Fûin se forme ou disparaît, qui sait. Le membre du Kakumeigun balaya d'un revers de main les mèches de Taku pour dégager sa nuque.

◊ Ça va un peu picoter.

Dit-il avant de poser sa main sur le sceau et l'effacer. Le Fûin en question était puissant et très bien réalisé, mais comment et quand l'avait-on apposé ? Un contact était nécessaire pour marquer un homme, à moins que cela soit possible à distance, mais c'était impossible. Kibō s'était entrainé dur pour y parvenir et à chaque l'échec était au rendez-vous. La peau du Défendeur des Innocents se tint de rouge après la disparition, cela avait sans doute brûlé légèrement sa peau, mais au moins, il pouvait à nouveau marcher et contrôler son corps.

◊ Nous avons affaire à un spécialiste des Genjutsu, du Doton et des Fûins. Est-ce un seul homme ou sont-ils plusieurs, c'est la question que je me pose, mais nous sommes bien parés.

En effet, Taku pouvait rompre une illusion et notre jeune héros était un maître en sceau. Qu'était le point faible du Doton, le Raiton ? Parfait, Kibō maîtrisait cette affinité. Le Sunajin prit les devants, le Marchant de Sabres n'avait pas à se risquer, si un devait subir des blessures ou mourir, c'était bien Kibō, car dans l'état où il était, la mort lui importait peu. La galerie était bientôt terminée, une lueur provenant d'une salle éclairait la fin du tunnel et deux voix purent être perçu. Il fallait se rapprocher un peu plus pour les entendre, mais il ne fallait pas émettre un seul bruit et malheureusement, les galeries avaient le don de faire écho.

Le membre du Kakumeigun se retourna et porta son index sur la bouche pour demander à son coéquipier de ne pas dire un mot, le silence était primordial dans la situation actuelle. Notre jeune héros posa une main sur la poitrine de Taku et posa un sceau, tout en l'activant immédiatement. Il venait de partager un peu de Chakra Onkyôton avec sa nouvelle connaissance. Cette dernière n'allait pas comprendre immédiatement le geste de Kibō, mais il le comprendra une fois qu'ils se remettront en marche. Le Sunajin activa le même sceau, qui siégeait déjà sur son corps et reprit la route. Il marchait normalement et incroyablement aucun bruit n'émanait de son corps ou de tout ce qu'il touchait, voici la magie de son Jutsu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Jeu 5 Mar 2015 - 18:28

Je sens une force différente me retenir. C’est comme si mes pieds étaient attirés vers le sol. Je n’arrive plus à respirer ni à bouger. Cependant, je ressens toujours les choses. Mes pupilles se dirigent à l’extrémité de mes yeux lorsque quelque chose retire mes cheveux de ma nuque et qu’un petit vent la caresse. Une piqure violente le transperce l’échine, jusqu’au bas de mon dos. Je regagne aussitôt le contrôle de mon corps, mais ma peau devient très sensible comme si je venais d’être brûlé par une flamme.

Je me retourne et remarque le Sunajin, à mes côtés, qui laisse tomber sa main. Je lui souris en le remerciant d’un murmure puisqu’il m’a sorti de ce pétrin qui aurait certainement pu m’être mortel. Un piège fourbe, mais efficace, qui avait été laissé ici. Je ne sais par quels moyens il a été possible, mais une chose est sûre, je ne suis pas bien placé pour anticiper ces dangers. Sourcils froncés, je me demande quelle tactique nous devrions emprunter.

Kibō m’explique ses observations, que notre ou nos adversaires ne sont pas des gens sans pratique. Ils sont fins connaisseurs des Arts Shinobis de l’illusion, des sceaux et celui de la Terre. Je me caresse la nuque tout en pensant sans un seul son alors que mon partenaire, une seconde plus tard, prend l’initiative et avance plus loin dans le tunnel d’une longueur impressionnante.

Nous avançons sur environ vingt mètres avant d’entendre de nouveaux bruits. Sans perdre un instant, l’homme aux cheveux blancs se retourne et m’impose le silence d’un seul signe évident. J’accepte d’un hochement sec de la tête. Il place sa main sur mon buste et active un pouvoir. Surpris, je le fixe intensément, mais il ne fait que se mettre en marche.

Je comprends aussitôt.

C’est pour réduire le son à néant!

Son pouvoir est impressionnant. Je n’en avais jamais vu de tel! Ainsi, inaudible, de véritables espions silencieux, nous continuons notre avancée, Kibō devant et moi à deux pas derrière. Nous ne sommes plus qu’à quelques mètres de l’ouverture lumineuse. Des ombres bougent, à l’intérieur, et les paroles deviennent compréhensibles.

« Il est là, tu le sais, » dit le premier d’un ton hautain.

« Non, mais ta gueule! C’est pas toi qui me paye! Trouve ta part et je trouverai la mienne, » répond un second d’une voix horriblement grave.

Ensuite, de gros fracas retentissent. Je suppose qu’ils déplacent des objets. Les criminels ne sont peut-être pas ceux qui ont créé les trous ou les explosions, mais ils sont certainement en lien avec eux. S’ils sont lesdits meurtriers, nous devons être sur nos gardes. Il y a des chances pour qu’ils soient plus nombreux, aussi.

J’empoigne fermement Déshonneur, Froideur et Malice. Le sourire que je déteste apparaît sur mon visage, celui qui est synonyme de violence et de mon amour du combat. Je tente de cacher mon désir d’avancer et de me confronter à ces hommes. J’espère simplement ne pas blesser une seule personne.
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Ven 6 Mar 2015 - 10:39



De quoi parlaient-ils ? Les deux hommes qui discutaient au bout du tunnel cherchaient vraisemblablement quelque chose, mais quoi ? La chose tant convoitée devait avoir une valeur inestimable pour mettre à feu un Village entier. Les bruits devinrent plus importants, les deux bandits étaient en train de fouiller la pièce dans laquelle ils se trouvaient. Notre jeune héros s'avança gentiment, il voulait examiner les deux individus ainsi que la pièce, afin d'élaborer un plan d'action. Nos deux protagonistes n'allaient pas rester planté là pendant longtemps, ils devaient agir s'ils voulaient mettre un terme à cette histoire.

Kibō s'avança sans se soucier du bruit qu'il pouvait émettre vu que son Jutsu étouffait le moindre son. Cependant, ils n'étaient pas invisibles et il fallait tout de même rester prudent à ne pas se mettre à découvert. Le Sunajin pencha sa tête pour guigner dans la salle et vit deux hommes, dos tourné à lui, cherchant sous terre. La pièce n'était rien d'autre qu'une ouverture créée grâce à leur élément Doton, il ne s'agissait pas d'une salle secrète enfouie sous terre. Le membre du Kakumeigun devait se rapprocher d'eux et les immobiliser pour les questionner. Ça ne servait à rien de les tuer maintenant, ils étaient bien plus utiles en vie que mort.

L'élève de Kioshi effectua un signe et soudainement, un clone apparut. Sa technique toujours active, tout son provenant de lui était camouflé. Il piocha une petite bille dans sa poche, une identique à celle utilisé auparavant pour se rapprocher de Taku et la lança en direction du duo. Le Chef du Midorhato suivit la position de la bille et une fois celle-ci proche des bandits, son clone se téléporta à son emplacement. La réplique de notre jeune héros plaça, dans la demi-seconde qui suivit son déplacement, un Kunai sous chaque gorge. Kibō avait utilisé un clone, car les deux inconnus maîtrisaient plusieurs arts ninja et autant envoyé une réplique, que de subir soi-même les techniques secrètes de ces deux individus.

◊ Que faites-vous ici ?

Les cambrioleurs étaient pris au dépourvu et un silence, signe de réflexion, s'installa entre eux.

◊ Nous avons vu une ouverture et nous sommes rentrés pour voir ce qu'il y avait au fond.

◊ Faux !

S'exclama la réplique Kibō pour répondre à celui qui avait pris la parole.

◊ Je suis derrière vous, depuis un moment, vous disiez chercher quelque chose. Alors maintenant, dites-moi ce que vous recherchez !

Notre jeune héros laissa croire aux deux individus qu'il était tout seul, si jamais ils tentaient quelque chose de stupide, le vrai Kibō et Taku seront là pour intervenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Mer 11 Mar 2015 - 15:30

Je reste dans l’ombre, tout comme mon partenaire, à surveiller l’intérieur de la sorte de pièce. Me dressant une sorte de carte mentale du village ou, du moins, de ce que j’ai pu en voir, je tente d’imaginer sous quoi est situé cette salle dans laquelle les deux criminels se trouvent. Selon mes calculs, il se pourrait fort bien que la mairie se trouve au-dessus et que le reste n’ait été que des leurres ou des pièges. Je serre les dents.
Quelque chose attire mon attention, à ma gauche, provenant donc de là où nous venons. Lentement, des symboles sur le sol et les murs se mettent à illuminer. Je me décolle légèrement de la paroi du tunnel et observe avec plus grand intérêt. Ces signes ressemblent à ceux qui entouraient les orifices à la surface, les sources des explosions. Je me retourne et donne un petit coude de coude à Kibō pour qu’il puisse juger du danger potentiel lui-même. Cette galerie est maintenant une bombe potentielle!

En me retournant pour voir quelle expression mon allié à l’allure sombre avait, je note la chose la plus étrange que j’ai vu. Les deux hommes que je pouvais voir de la fente dans la roche touchent leurs mains et un de deux, le plus petits, disparais comme s’il avait été aspiré par l’autre. Évidemment, le deuxième Kibō en profite pour tenter un coup du revers de son couteau de Shinobi à la gorge de ce criminel, ce qui me soutire une expression de dédain d’une fraction de seconde, mais la peau semble s’être durcit. En fait, l'exact même bruit qu'une lame sur une roche est produit à ce moment.

Je fronce les sourcils.

*C’est dont lui, l’utilisateur de Doton! Mais, qu’est-il advenu de son partenaire?*

Toujours de dos, le plus grand et costaud des deux voleurs n’a pas broché d’un millimètre, mais un poing sort carrément de l’arrière de sa tête directement vers le visage du Sunajin aux cheveux blancs.

*Quoi?*

Il me faut une grande concentration pour ne pas énoncer ma surprise de vive-voix. Alors qu’une chaleur grandissante dans mon dos me rappelle que nous devons agir au plus tôt, nous déplacer d’où nous nous trouvons, je pointe du menton la situation aussi bizarre qu’intéressante se déroulant à l’intérieur.

« Il faut agir, » chuchote-je. « Je vous suis. »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Dim 15 Mar 2015 - 13:33



Un poing sortant de l'arrière de la tête ? Original. Malheureusement, le clone de Kibō n'était pas une simple réplique, il était d'affinité Raiton et lorsqu'on le détruit, il relâche une décharge électrique non négligeable. Le clone sourit avant de disparaître et une décharge d'affinité Raiton se créa touchant les deux malfaiteurs. Ces derniers furent expulsés jusqu'à la paroi la plus proche, s'écrasant lourdement et créant de légers enfoncements dans le mur. Taku était prêt à suivre notre jeune héros et le moment était venu d'intervenir, il fallait profiter de l'état actuel des choses pour immobiliser les ennemis.

◊ Maintenant !

Dit-il tout en fonçant contre les deux hommes à moitié conscient. Lorsque les deux bandits ouvrirent les yeux, ils se retrouvèrent face à face avec le duo improvisé. Les adversaires n'étaient pas à prendre à la légère, ils étaient des ninjas et ils venaient de montrer - en détruisant le clone - qu'ils avaient plus d'un tour dans leur sac. Il fallait les immobiliser et l'élève de Kioshi avait plus d'un Jutsu permettant de maîtriser ses adversaires. Ne sous-estimant pas ses ennemis, Kibō n'allait pas y aller de main morte et il apposa un sceau sur chaque bandit, il profita de leur état pour les toucher rapidement sans que ceux-ci ne ripostent.

Les deux voleurs formèrent des signes pour attaquer, mais soudainement, leur corps furent paralyser le sceau se propagea sur toute leur chair. Ce Fûin s'activait lorsque l'ennemi tentait d'agresser l'utilisateur. Kibō resta de marbre devant l'essai inutile de ses opposants. Maintenant qu'ils étaient immobilisés, nos deux protagonistes pouvaient aisément les questionner et en apprendre plus sur leur plan.

◊ Vous ne pouvez plus bouger et ce, jusqu'à que je décide d'annuler le sceau. À présent, dites-moi ce que vous cherchez sous cette cité ?

Kibō espérait que les deux bandits parlent, il n'avait pas envie d'utiliser les manières fortes, quoi que son état mental fût tel qu'il pouvait se défouler sur ces deux inconnus. Le Marchant de Sabres allait devoir s'interposer ou faire parler les otages, s'il ne voulait pas que le Sunajin les massacre, sans raison et surtout sans avoir recueilli la moindre information.

◊ Alors ? J'attends !

L'élève de Kioshi commençait à s'impatienter, il perdait gentiment son calme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Dim 15 Mar 2015 - 20:31

Nous entrons en vitesse à l’intérieur et Kibō m’impressionne une fois de plus. D’un geste vif et rapide, il appuie sur nos adversaires et, par la suite, ils n’arrivent plus à bouger. Je peux voir qu’il commence à s’impatienter. Malgré son regard neutre, voire sombre, le Sunajin projette une hostilité terrifiante. Il questionne les brigands paralysés.

Ceux-ci grommellent pendant un long temps. Je peux voir des veines, ça et là, apparaissent. C’est à coup sûr parce qu’ils tentent de bouger, mais n’arrivent pas à le faire puisqu’ils sont coincé par le pouvoir de l’homme aux cheveux blancs. Leurs yeux bougent beaucoup comme s’ils étaient en danger. Quelque chose les effraie et cette chose n’est pas Kibō.

« Vous êtes fou! Si vous ne nous laissez pas agir, ce tunnel sera notre tombeau à nous tous! »

La voix aiguë du plus petit est teintée d’une angoisse tangible.

« Il faut répondre, messieurs, » dis-je. « C’est impératif que vous nous expliquiez la raison de votre présence ici! »

Le plus costaud grommelle de nouveau.

« C’est bon. Je vais le dire. Je ne suis pas payé assez cher pour mourir ici! »

Le plus petit rétorque.

« Tu es complètement fou, Kaino! »

« Écoutez! Je le dirai qu’une seule fois et ensuite on décampe, d’accord! Un homme masqué nous a dit de nous rendre ici, de rentrer dans une galerie qui sera préparée d’avance et, ensuite, d’aller chercher directement un minéral unique. »

« Ferme-la, Kai’! »

« Non, toi ta gueule, Pou’, » répond-t-il! « Je ne vais pas mourir ici! Le mec nous a engagés parce que nous pouvons contrôler la terre. Il ne nous a pas expliqué pourquoi ni comment. Maintenant, laisses-nous partir! On a vu les cratères. C’est lui, c’est l’homme au masque! »

Un bruit retenti à ma gauche. Je me tourne rapidement. Le tunnel est rempli de lumière. Tous les symboles émettent une couleur jaune étincelante et un vrombissement inquiétant.

« Je crois que ce n’est pas bon signe! Les symboles, ils éclairent! »

Le plus petit pousse un cri.

« Ça va éclater! »
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Lun 16 Mar 2015 - 19:29



Heureusement pour les deux otages, Taku prit les choses en main. Kibō resta en arrière, analysant les paroles de ses détenus. L'un voulait parler et l'autre pas, étrange, pourtant d'après leur parole, cet endroit allait bientôt s'écrouler, il serait stupide de ne rien dire et mourir bêtement ici. Le plus gros annonça qu'ils avaient été payés pour récupérer un artefact unique, mais alors, pourquoi vouloir tout faire écrouler avant de récupérer ce minéral ? L'ont-ils déjà trouvé ? Il y avait une incohérence dans leur propos ou peut-être que la galerie n'allait pas exploser, mais les lumières sur les murs n'étaient pas un signe de bon augure.

◊ Votre Chef serait assez débile pour détruire cet endroit sans avoir récupéré l'objet tant convoité ? J'ai des doutes...

Une perle de sueur longea le visage du petit brigand. Son comportement signifiait deux choses, soit ils étaient en train de mener en bateau nos deux protagonistes, soit ils avaient déjà récupéré la pierre précieuse. Notre jeune héros posa une main sur l'épaule du Marchand de Sabre et reprit la parole.

◊ Nous attendrons de voir si ce lieu va réellement exploser, si c'est le cas, il me suffira de téléporter mon coéquipier et moi à la surface. Quant à vous, vous périrez ici.

◊ C'est du bluff !

S'exclama le plus gros, alors que son collègue était littéralement en train de perdre toute raison.

◊ Putain, donne-lui la pierre maintenant ! Tu lui as tout balancé, alors donne-la-lui et démerde d'ici !

Cependant, il ne pouvait pas bouger et Kibō s'avança pour fouiller le corps du robuste. Il examina chaque poche pour finalement ressortir une pierre éclatante, jamais le membre du Kakumeigun n'avait vu un minéral aussi lumineux et brillant. Quel pouvoir pouvait bien abriter un tel artefact ? Il devait bien y en avoir un pour qu'un homme le veuille au prix de mettre à feu tout un village.

◊ Bien, je vais vous libérer de mon sceau, mais sachez que si vous essayez quoi que ce soit, il se réactivera et là, je vous laisserais périr ici.

Le Sunajin annula son Fûin et les deux brigands s'échappèrent à une vitesse folle, cet endroit allait bel et bien exploser pour courir aussi vite. Le ninja à la crinière blanche lança la pierre à Taku, c'était sa mission après tout. Il plaça ensuite une main sur son épaule, une détonation retentit dans la galerie et un instant après, ils étaient dehors, dans la prairie où Kibō avait tenté de l'attaquer. Notre jeune héros s'inclina et ramassa une petite bille contenant son sceau de téléportation, heureusement qu'il l'avait laissé là, sinon nos deux protagonistes auraient eu de la peine à s'échapper de cette grotte.

◊ Comptes-tu approfondir cette enquête ou veux-tu t'arrêter ici ? En détenant cette pierre, tu attireras forcément celui qui la convoitait.

Kibō était prêt à suivre Taku, mais c'était à lui de décider si oui ou non il allait poursuivre cette affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Mar 17 Mar 2015 - 14:24

*Une sorte de roche lumineuse?*

Je n’avais jamais vu un tel matériel auparavant, mais je suppose qu’il a une valeur impressionnante puisque celui qui orchestre tout ça est prêt à détruire un village complet simplement pour le retrouver. Il était même prêt à tuer ses deux hommes de main pour nous empêcher d’en savoir plus au risque de perdre ce joyau.
Les deux voleurs qui, en fait, n’étaient qu’un, se sauvent rapidement alors que la terre se met à gronder. Mon nouvel allié s’approche et, en une seule seconde, nous nous retrouvons dans la clairière qui l’avait appelé plus tôt au cours de la journée, alors que nous étions encore sur une mauvaise piste.

Kibō semble revenu à lui. Son visage et son attitude ne démontrent plus le même état de perdition qui le tourmentait. Je vois, cependant, qu’il y a encore quelque chose qui le ronge, quelque chose qui le dévore, qui l’empêche d’être qui il est. Est-il en train de devenir une autre chose ou bien était-il cette chose et l’objet de sa rédemption n’est plus? Quoi qu’il en est, le laisser seul me semble une mauvaise idée. Malgré les tâches qui nécessitent ma présence, il est plus prudent et stratégique d’aider le Sunajin.

« Je ne peux pas laisser un être cruel qui détruit des villages en liberté, Kibō, et votre aide sera appréciée! »

Je marque une pause durant laquelle je pense un instant.

« Bon. La première chose à faire est, évidemment, d’identifier cette pierre. Ensuite, de trouver comment l’utiliser et qui gagnerait au point de ne pas avoir peur de tuer des dizaines, voire des centaines de personnes, pour l’avoir. Aussi, il faut garder en tête que le simple fait que nous connaissons l’existence de ce minéral nous met en danger puisque celui qui est chef de tout ça était prêt à tuer les siens pour nous empêcher de nous sauver. Je suppose qu’il maîtrise une forme de signes un peu comme les vôtres, mais pas identique. »

Je croise les bras et réfléchi pendant quelques instants. Il y a beaucoup de chose à faire et beaucoup de terrain à couvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Mar 17 Mar 2015 - 17:34



Taku avait raison. Le véritable ennemi devait être arrêté avant qu'il ne détruise d'autres villages. Cette pierre n'était peut-être pas unique, il y en avait d'autre et tout dépend où ils étaient, l'être cruel n'allait pas se retenir de détruire tout ce qui se trouve dans les alentours pour mettre la main sur ce minéral. Cependant, si cet artefact était unique, l'inconnu allait détruire tout sur son passage jusqu'à qu'il tombe sur le Marchand de Sabre et notre jeune héros. Le plus simple serait d'aller à sa rencontre et de directement l'arrêter. Le Sunajin allait prêter main forte au membre du Zen'Ryou, il n'allait pas l'abandonner au beau milieu de l'enquête surtout son aide était la bienvenue.

◊ D'accord, je resterais avec toi jusqu'à qu'on trouvera le véritable coupable de cette destruction.

Où était-il possible de faire étudier une pierre ? Chez un archéologue, mais Kibō n'avait aucune idée si une telle personne habitait dans environ. À Suna, il aurait simplement remis l'artefact au Saibogu, avec leur machine et leur laboratoire, il n'aurait pas mis beaucoup de temps à trouver l'origine et le pouvoir de cette pierre, mais ici, c'était une toute autre histoire.

◊ Malheureusement, je ne vois pas où l'on pourrait aller pour analyser cette pierre. Je pensais au Saibogu, mais je doute qu'il y en ait ici. Tu dois connaître les environs mieux que moi, où pourrait-on aller pour en apprendre plus sur ce minéral ?

Le Katsuo allait devoir prendre les rênes de la mission, les connaissances de notre jeune héros n'était pas aussi étendues, ça se limitait au Pays du Vent, Kumo, le Shûkai et un peu à Konoha, mais dans le reste du monde, il ne connaissait que très peu de monde, alors que Taku, qui vraisemblablement, vagabondait un peu partout, devait avoir un meilleur réseau d'information que le membre du Kakumeigun.

◊ Je veux bien analyser les sceaux placer par notre homme, mais pour le reste, tu devras t'en occuper.

Spécialisé en Fûinjutsu, l'élève de Kioshi n'allait pas avoir de mal à comprendre et à déjouer les pièges du destructeur. Il pourra même en tirer quelque chose de cette façon étrange d'utiliser les sceaux, rien n'était à jeter, mais tout était à prendre lors de cette mission improvisée. Soudainement, des pas retentirent, des pas affolés. Les deux bandits de tout à l'heure étaient en train de fuir dans la forêt et malheureusement pour eux, ils allaient à nouveau tomber nez-à-nez avec nos deux protagonistes, pourquoi pas les interroger pour en apprendre plus sur ce fameux Chef...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: [Mission A] La fumée noire (VS Kibō) Mer 18 Mar 2015 - 13:54

Mon partenaire m’indique qu’il n’a pas de ressources dignes de ce nom sur ces terres tout en signifiant qu’il serait possible que le clan Saibogu, dans son contré du Pays, aurait certainement pu nous aider. Mon poids transfert de jambe alors que je monte ma main droite jusqu’à mon menton tandis que l’autre s’appuie sur ma hanche. Mon index caresse doucement les quelques poils mal rasés qui commencent à surgir sous ma lèvre inférieure.

« Je crois que se rendre dans la nation de la Pluie pourrait nous aider! Il y a beaucoup de savants, des usines, des ingénieurs et des machines! J’ai quelques contacts qui pourraient nous servir surtout comme gît et pour nous repaître. »

Je tape involontairement du pied. C’est un petit tic nerveux qui apparaît de temps à autres. Après quelques secondes additionnelles, je lâche mon menton et replace ma chevelure de la même main en haussant les épaules. Alors que je m’affaire à tresser maladroitement mes cheveux, je fais deux pas pour laisser Kibō investiguer les formes mystérieuses qui entourent le cratère de la clairière.

« Je suppose que si nous nous mettons en route maintenant, nous pourrions atteindre la frontière avant le coucher du soleil et, peut-être même, arriver directement à un village! »

*Il y a encore trois mystères à élucider : les sceaux qui ne ressemblent pas à ceux de Kibō et qui peuvent s’attacher sans la présence d’une personne, les effets d’illusion qui l’ont attaqués plus tôt dans la journée et cette pierre luminescente qui a une valeur assez grande pour détruire un village et tuer ses employés.*

Des bruits de course me tirent de mes pensées alors que le Sunajin allait justement analyser les symboles. Mon attention se dirige directement vers les bruits, tout mon corps sur le qui-vive. Le son augmente jusqu’à ce que je puisse distinguer deux silhouettes qui nous sont connues. Il s’agit des deux voleurs qui, tout en s’obstinant, voire s’engueulant, s’enfuient à toutes jambes. Un sourire un peu sadique apparaît sur mon visage.

« Kibō, je ne peux pas laisser passer l’occasion. Je vais capturer ces hommes, les ligoter et les emprisonner. À moins que… »

Je me retourne vers mon partenaire.

« Grâce à vos capacités, vous pouvez marquer des gens pour que nous puissions les retrouver plus tard? » Demande-je rapidement en ramenant mon attention vers les criminels. « Je crois que nous pourrions nous en faire des alliés temporaires puisqu’eux aussi seront pourchassés par l’Homme Cruel. Ensuite, il sera simple de les retrouver, de les attraper et de finalement les enfermer pour les crimes qu’ils ont commis dans le village de Miyagi. Vous en pensez quoi? »

Le choix doit être fait en vitesse, car ces deux énergumènes se déplacent plutôt rapidement. Je devrais les chasser sur quelques lieux s’ils fuient plus loin encore.
Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission A] La fumée noire (VS Kibō)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Reste du Monde :: Kawa no Kuni-