N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 [Mission B] Les pacificateurs -L'équipe Tanrei-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 269

Message(#) Sujet: [Mission B] Les pacificateurs -L'équipe Tanrei- Lun 2 Jan 2012 - 17:46

Les brises hivernales soupiraient dans le pays du feu. Froides et mordantes, elles s'emparaient peu à peu de Konohagakure no Satô, attaquant les badauds qui bravaient les éléments. Les forêts de la région, encore calcinées après l'incendie dévastateurs, ôtaient leur manteau de verdure. Les fougères disparurent peu à peu du paysage, comme entrées dans une profonde léthargie, attendant le retour des beaux jours. Seuls les conifères résistaient vaillamment contre la température qui ne cessait de descendre. Les animaux se murèrent dans un silence digne des plus grands mausolées. Oui, le climat avait changé, et l'univers tout entier semblait muer, changeant robe et comportement, et cela avait quelque chose de reposant. En tout cas, l'ambiance était radicalement différente, et l'on ne pouvait pas passer outre ce raccourci: L'hiver, c'est un peu comme si la mort manifestait son empreinte et signifiait au monde qu'il était là, encore et encore. A vous de juger. A titre personnel, c'est une période assez sinistre, et profondément déprimante. Mais il n'était pas question de moi, mais plutôt de la ravissante jûnin à la peau de nacre.

En effet, Hitomi appréciait cette saison. L'air avait beau faire frissonner, elle aimait ce calme qui régnait aux alentours. Cela était loin de l'agitation que causait le réchauffement de la planète. C'était apaisant...Cela étant, elle adorait également l'effervescence de l'été, les couleurs du printemps et de l'automne. Disons que tout cela faisait parti d'un puzzle auquel elle trouvait son équilibre spirituel. En somme, chaque rotation universelle lui offrait des choses différentes.

La belle aux prunelles indigos, justement, profitait de ces instants de répit pour s'adonner à un cérémoniel envoûtant et reposant, celui de la préparation du thé. Voilà quelques jours qu'elle était devenue une Seika. Son nom de code était Inu Shushuran, la dame aux orchidée. Elle avait ainsi, outre le prestige, reçu divers devoirs en sus de ceux qu'elle possédait déjà en tant que genin de Konoha. Celui qui nous intéresse, en l'occurrence, était de diriger une équipe de shinobis, comme l'avait fait Teichirô. Elle en frémissait d'avance, à tel point qu'elle n'en dormait plus vraiment. Naturellement, elle mesurait le point des responsabilités, mais le fait même de posséder des disciples prenait le pas sur tout le reste. Ainsi, lors d'une courte réunion informelle avec la Shodaime Hokage, la belle Hyô sélectionna avec soin une pile de dossier des meilleurs éléments à disposition, qu'elle ramena dans le domaine familial afin de les examiner avec soin. Après quoi retint-elle trois noms, et en avisa-t-elle sa supérieure. Enfin, elle les convoqua dans la résidence du clan, située en bordure du village caché de la feuille, un peu aux abords de la muraille Est.

En attendant les nouveaux venu, donc, Hitomi préparait de thé avec élégance et majesté. Vous trouverez sûrement étrange qu'une famille alcoolique cultive ce genre de tradition, et pourtant, cela était bien normal. Chez les Hyô, on avait tendance à vanter non pas les bienfaits de cette feuille parfumée, mais de la paix d'esprit que procurait la cérémonie en elle-même. Les convives auraient ainsi de quoi se désaltérer avec autre chose que le saké qui était stocké dans les immenses caves du sous-sol. Agenouillée face à une table-basse dans une pièce dépourvue de tout ameublement, maîtrisant chacun de ses gestes à la perfection, elle pouvait offrir aux visiteurs l'image d'une femme délicieusement féminine, posée et sûre d'elle. L'image, seulement...

Quoi qu'il en fut, la porte faite de bois et de papier coulissa, et un homme de bonne corpulence y entra.

[Hiroshi] -"Hitomi-sama. Les shinobis de Konoha sont arrivés."
[Hitomi] -"Ils peuvent rentrer."

Sa voix de velours résonna dans la pièce, tandis que le parquet grinçait légèrement lorsqu'arrivèrent les trois élus. L'Homme, un quarantenaire musclé, céda le passage aux invités, et quitta les lieux en prenant le soin de fermer la porte derrière lui. La Seika tendit la main vers trois petits coussins, laissant négligemment pendre la manche de son kimono pourpre, silencieuse mais non moins souriante. Cela tranchait avec le sérieux dont avait fait preuve Teichirô avec elle lors de sa première entrevue avec l'équipe Seishin. Elle n'en voulait pas, et comptait bien faire montre de plus d'égard.

Elle finissait le cérémoniel, laissant au passage un blanc finalement plutôt lourd, d'où le tintement des tasses en céramique venait rompre l'ambiance jusque là morne et, pour le coup, solennel. Le cristal de sa voix s'éleva peu après, soulevant un large sourire et dévoilant des dents d'une pureté lumineuse.

[Hitomi] -"Vous vous demandez peut-être dans quel but vous êtes ici. Vous avez été choisi, tous autant que vous êtes, à faire partie de l'équipe Tanrei, sous mon égide. Félicitation."

Elle redressa alors le regard, abandonnant ses occupations précédentes. Elle voulait également jauger de visu ceux qui attirèrent son attention.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 134
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: [Mission B] Les pacificateurs -L'équipe Tanrei- Ven 6 Jan 2012 - 23:45

C'était assis face à son bureau, écrivant ses mémoires avec une assez grande concentration, qu'homura s'occupa à l'aube. Peu de temps avant, son sommeil fût soudainement interrompu, cela était sûrement dû à une forte excitation, plus précisément l'enveloppe de couleur indigo qui était posé dans un coin de son bureau. Homura s'amusa à déchiffrer la lettre qu'elle contenait pour connaitre le profil de l'expéditeur qui l'avait envoyé. De celle-ci se libérait une délicate odeur, probablement celle de la fleur de cerisier, symbole d'une beauté éphémère qui nous rappelait l'approche de l'hiver grâce à son feuillage automnale. Bien qu'elle n'avait que peu d'informations, la lettre était rédigée avec soin, l’expéditeur avait du passé un temps considérable dessus, grâce à cela on pouvait apprendre qu'il savait faire les choses de manière appliqué, de plus le léger parfum laissait envisager qu'une femme en était l'auteur, ce même parfum pouvait illustrer sa part de féminité, contrairement à un bon nombre de kunoichi qui l'avait délaissé. Il avait donc rendez-vous dans une résidence qui se trouvait à la lisière du village. Une signature ainsi qu'un nom " Hyo Hitomi " qui étaient apposés au bas de la lettre, c'est avec un léger sourire qu'Homura vit qu'il avait visé juste. Le temps s'écoulait et l'heure du rendez-vous n'était plus bien loin, il prépara comme chaque jour son équipement puis il sortit de chez lui après avoir salué ses ainés qui étaient a présent levé. Un ciel bleu perle, signalant le début de l'hiver se tenait au dessus de Konoha, laissant ainsi le vent souffler à son aise tout en incitant Homura à sentir les brises glaciales qui se déplaçaient de manière légère et successive dans tout le village. Cela n'était sans rappeler les longues nuits d'hivers qu'il passait avec ses parents durant son enfance, mais le moment était mal choisi pour se remémorer les rares moments agréables du passé, ses pensées devaient être focalisé sur ce qui allait se passer, un point qui allait probablement être déterminant dans la nouvelle vie qu'il avait choisi et qui l'attendait à la fin du chemin qu'on lui avait indiqué.


Il arriva enfin au lieu du rendez vous, une imposante maison lui faisait désormais face, son architecture n'était pas très différente des demeures des autres grandes familles ninja. C'est avec fermeté qu'il toqua sur la porte, celle-ci laissa ensuite place à un homme, la trentaine passée qui fixa longuement le jeune genin avec insistance. Il était difficile pour Homura ne pas être impressionné par la carrure de celui qui l'accueillait, c'est après un silence qui paraissait interminable, qu'Homura mit fin à tout cela en se présentant en bon et du forme, puis il lui remis la dite lettre. L'homme sa présenta à son tour, il répondait au nom d'Hiroshi, il lui demanda ensuite de le suivre et le conduisit dans une salle non loin du hall d'entrée. Homura pensait être le premier, mais deux autres personnes étaient déjà présentes, l'une d'elles était Kaido, il portait comme à son habitude un manteau gris, sa capuche et son masque dissimulaient toujours son visage. Silencieux, les mains dans les poches, il attendait patiemment avec une tranquillité presque naturelle le moment où on allait être appelé. La seconde personne était une fille qui semblait un peu plus jeune que Kaido. Elle arborait un long manteau noir ce qui au vue du temps n'était pas très surprenant, ainsi qu'une gourde qui faisait presque sa taille, mais l'attention d'Homura était centrée sur ces yeux d'un rouge sanglant, ainsi que sur ces oreilles de chat... Était-ce un déguisement ? Un Accessoire pour combattre ? Réfléchir sur le sujet n'avait pas vraiment d’intérêt, puisqu'il allait pouvoir la questionner plus tard. Les deux n'avaient pas l'air de s'être adressé la parole, mais pour sa défense parler avec un Aburame n'était pas chose aisée. Cependant Kaido avait su mettre le problème de côté en créant des liens avec Homura.

Hiroshi qui était parti il y a peu, revint pour demander aux invités de le suivre à nouveau. Ils entrèrent les un après les autres, défilant devant leur hôte, celui-ci tendit avec délicatesse sa main en direction de trois coussins sur lesquels les trois Genin prient place. La femme qui leur faisait face allait avec la petite description que c'était faite Homura, à une exception près. Sa beauté qui ne le laissait pas indifférent, resplendissait à la lumière du jour, permettant d'avoir une vision qui était peut être parfaite dans un monde si imparfait. Toujours concentré sur sa tache, elle s'adressa à ses invités sur un ton posé et serein qui coupa le long silence qui précédait ses premières paroles, au fur et a mesure qu'elle parlait, un grand sourire prit place peu à peu sur son visage.

[Hitomi] -"Vous vous demandez peut-être dans quel but vous êtes ici. Vous avez été choisi, tous autant que vous êtes, à faire partie de l'équipe Tanrei, sous mon égide. Félicitation."

A la fin de cette phrase, Homura fit un léger haussement de sourcil, il ressentait une certaine satisfaction du fait qu'il avait atteint une seconde étape du récent chemin qu'il avait emprunté.

Homura - C'est plus qu'un honneur pour moi d'avoir été choisi. Mais pouvez-vous nous dire quelles étaient les critères qui vous ont aidé dans votre choix ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Informations
Messages : 183

Message(#) Sujet: Re: [Mission B] Les pacificateurs -L'équipe Tanrei- Sam 7 Jan 2012 - 1:02

Froid, voila la première idée qui se forma dans le cerveau embrumé de Kaidô lorsqu'il s'éveilla au petit matin. Une autre de ces journées glaciales qui se suivaient les une après les autres depuis que l'hiver était tombé sur Konoha. L'hiver était toujours d'une monotonie si oppressante, comme si le temps était suspendus, Kaidô haïssait cette saison.
Comme à son habitude il se débarbouilla et se lava avant d'enfiler ses vétements chauds, point de short en cette saison mais un épais pantalon gris sombre qui se mariait avec son gilet à capuche gris, et de surcroit il portait une combinaison ninja noir sous ses vétements. Alors qu'il allait se rendre au terrain d'entrainement du clan il découvrit une lettre sur le pas de sa porte. Après avoir regardé aux alentours il saisit délicatement le papier et retourna dans son appartement pour le décacheter et le lire.

Il s'agissait d'une convocation mais pas d'une banale convocation, Kaidô sentait au fond de lui qu'il s'agissait de l'affectation tant attendu dans une équipe dirigé par un jonin, un frémissement de surprise mélangé à de l'excitation le parcourut. Etre pris un charge par un ninja d'élite voila qui serait formidable avec cela Kaidô progresserait vite il en était persuadé.
Hitomi, un nom qui lui disait quelque chose, un clan ou une famille plus ou moins célèbre néanmoins ce nom ne lui était pas inconnu. Elle le convoquait pour le jour même, probablement pour faire connaissance avec le reste de l'équipe et elle même et qui sait peut être voudrait elle tester ses nouveaux apprentis. A cette pensée Kaidô se précipita au terrain d'entrainement, il avait le temps d'ici le rendez vous et il était fermement décidé à s'entrainer jusque là afin d'être échauffé et préparé en cas de combat test.

Les heures s'égrainèrent et Kaidô prît finalement la direction de la demeure Hitomi. Konoha était surprenante, malgré le froid les rues étaient animés, les magasins et les échoppes grouillaient de monde, et partout du bruit. Ce bruit qui éxaspérait tant Kaidô, mais il remarqua là encore des choses surprenantes ou plutôt inquiètante. Les civils qui vivent à Konoha ont tendance à oublier qu'ils vivent entourés de ninja avec le temps, Kaidô pouvait surprendre les conversations et les rumeurs en tendant l'oreille et ce en toute discrétion. L'incendie était au coeur des discutions, ce terrible incendie, et Kiri finissait toujours par surgir dans ces conversations, les rumeurs prétendaient que Kiri avait un lien avec cet incendie, voila qui était inquiétant.
Kaidô arriva finalement en vue de sa destination, une demeure seigneuriale sublime rivalisant avec le batiment principal du clan Aburame. A l'entrée se trouvait un homme qui se tenait appuyé contre la porte principal, Kaidô se présenta a l'homme qui une fois la lettre vérifié le guida à l'intérieur du manoir. Il laissa Kaidô dans une salle peu après le hall d'entrée, là attendait un autre homme qui se presenta sous le nom d'Hiroshi, il n'était pas très agé sans pour autant être de première jeunesse. Il invita Kaidô à s'installer comfortablement et à patienter le temps que les deux futurs camarades de l'Aburame arrive. Ces derniers arrivèrent sous peu, tout d'abord une jeune fille au regard inquiétant et vétu de noir, il y avait quelque chose de malsain chez elle trouvait Kaidô, elle le mettait mal à l'aise. Elle se mit à l'observer durant de longues minutes, Kaidô n'ayant aucune envie de parler sortit faire un tour dans les couloirs de la batisse. Une splendeur réalisée dans un style ancien, qui que soit les Hitomi ils avaient du goût. Hiroshi rattrapa Kaidô une dizaine de minutes plus tard, le dernier compagnon était aux portes du manoir, il raccompagna Kaidô non sans le rabrouer un peu sur son escapade dans la demeure.

A l'entrée d'Homura dans la pièce, Kaidô se tenait docilement contre le mur les mains dans ses poches, il reconnut son ami et le salua d'un signe de tête mais avant qu'ils aient put échanger la moindre parole Hiroshi les pria de le suivre. Ils se laissèrent conduire en silence jusqu'a une pièce spatieuse et éclairé complétement ouverte sur l'extèrieur.
Au centre une kunoichi en kimono préparait du thé, elle était pleine de grâce, ses gestes étaient lents imprégnant l'atmosphère de leur action mais ils étaient dénué de brutalité, sa peau était d'une blancheur éclatante et la lumière la colorait de teintes pales mais resplendissantes. Elle fît un bref signe à ses invités de s'assoir sur de petits coussins disposés en face d'elle, Kaidô s'éxécuta et voyant que Hyo avait commencé à délicatement boire son thé il fît de même retirant son masque et en buvant la boisson chaude par petites gorgées. Le silence était pesant mais Kaidô appréciait, il avait l'habitude au sein de son clan sauf qu'ici l'harmonie de couleur et de lumière intensifiait la sensation de calme, Kaidô était sur un petit nuage. Une voix féminine le tira de sa torpeur.

[Hitomi] -"Vous vous demandez peut-être dans quel but vous êtes ici. Vous avez été choisi, tous autant que vous êtes, à faire partie de l'équipe Tanrei, sous mon égide. Félicitation."

Kaidô reposa lentement sa tasse et observa son compagnon qui lança d'un ton très solennel.

Homura - C'est plus qu'un honneur pour moi d'avoir été choisi. Mais pouvez-vous nous dire quelles étaient les critères qui vous ont aidé dans votre choix ?

Le regard de Kaidô se tourna vers la sensei, comme Homura il attendait la réponse, c'était d'ailleur l'une des choses qu'il appréciait chez lui il parlait pour lui, lui évitant la tache fastidieuse d'avoir à s'exprimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 105
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: [Mission B] Les pacificateurs -L'équipe Tanrei- Mar 10 Jan 2012 - 3:45

Team!? Are you kidding me???

Ce matin, la jeune Eiko se réveilla tôt pour profiter de la froideur des petits matins. L'hiver...la saison préférée de la psychopathe. Elle adorait respirer cette odeur de sang et le doux parfum des cadavres décomposés...oups, ça, c'est l'odeur de sa chambre. C'était un dur matin pour la jeune fille. Elle ne voulait pas se lever et ni être déranger par un abruti tel que son médecin. Si elle le voit, il est mort! Alors, White Devil resta dans son lit dans cette matinée. Pourtant, ce n'est pas ce que les trois autres personnalités voulaient...

Plus tard, quelqu'un cogna à sa porte de chambre, mais la rebelle ne répondit pas, car elle était dans un sommeil profond. Cette personne qui n'attendit aucune réponse de la part de la kunoichi, cogna une autre fois avant de défoncer sa porte. C'est alors à ce moment qu'Eiko se réveilla brusquement et prépara son sable. Elle était prête à tuer cette personne qui n'avait aucun respect envers sa reine. Finalement, Miss Momoshi ne resta plus sur ses gardes quand elle vit son médecin. En faite, la jeune adolescente le dévisagea pendant un moment, puis, elle se recoucha en grognant de sortir de sa chambre. Au lieu de l'écouter, le médecin lui dit qu'il avait reçu une lettre qui disait qu'Eiko avait un rendez-vous avec la jeune femme, Hitomi Hyo, dans sa maison et que c'était urgent. La ninja soupira et se demanda à son médecin de quitter sa chambre. Ensuite, elle se leva et se prépara à aller vers le manoir de Mademoiselle Hyo, une parfaite étrangère à ses yeux. Eiko descendit les escaliers et sortit de la maison sans dire au revoir au médecin et sans prendre ses médicaments. D'après la kunoichi, elle en avait guère besoin de ses pilules qui la rendait étrange. Comme si elle flottait sur l'eau sans y être. De toute façon, la neko n'aimait pas l'eau, mise à part quand elle se lave. Cela la dégoûte. Cependant, elle n'avait guère oublier d'emmener la lettre.

Ah...l'hiver. Tu trouves pas ça merveilleux, n'amour? Ben, le calme, le froid, la peur....tu ne ressens pas cela quand tu te promènes? Et bien moi, quand je marche dans les rues sombres et froides de cette chère saison adorée, je me sens plus proche de toi. Je sens naître en moi un plaisir inconnu. Automatiquement, quand l'hiver commence, c'est là que White Devil sort de son nid pour assoupir ses plaisirs de meurtre. Entre nous, les meilleurs meurtres sont dans cette saisons...Quoi? Tu n'es pas d'accord avec moi!!! Pour qui tu te prends, enfoiré, hein?? Tu te prends pour mon boss où quoi? Cr*ss, je suis capable de gérer mes meurtres toute seule, sans toi, ok....F*ck you toi! Mange un ost*e char de m*rde!....moi aussi je t'adore tu sais. Que ferais-je sans toi qui me parle? Je m'aurais déjà enlever la vie bien avant. Oui, grâce à toi, j'ai pus me sortir de ce sombre cercle vicieux en me donnant une partie de tes pouvoirs... D'accord, d'accord! Je te remercie plus débord, conard.... Ah, je suis à ma destination. Alors, on se reparle tout à l'heure. Je t'aime! Bye et bises mon chérie :3. Bon, cognons à cette porte.

La jeune fille cogna trois fois de suite à la porte de la maison à cette chère Hitomi. La porte fut ouverte par un homme qui lui demandait sa lettre d'invitation, puis, quand elle montra la lettre au monsieur, le monsieur emmena l'adolescente dans une petite pièce proche du Hall d'entrée. À sa grande surprise, Eiko vit un shinobi qui était vêtu étrangement. Elle l'observa pendant quelque temps, le trouvant idiot de s'habiller comme un inuit, puis, elle le vit partir. Mademoiselle laissa un petit sourire mesquin sur son visage. Faisait-elle peur à ce genin? Apparemment, oui. Elle n'était pas en colère. En faite, c'était comme une réussite. La jeune femme aimait faire peur au gens. Ça....l'excitait, disons. Puis, elle vit le genin peureux revenir avec ce Hiroshi. Alors, ta promenade, ça bien été? J'espère que tu as faite tes dernières prières mon cher... Ensuite, un autre garçon entra dans cette pièce.

**Mm...Assez beau. Il faudra, un jour, que je l'emmène dans mon lit...Petite nuit avant de mourir? Bien sûr** pensa Eiko, tout en restant neutre et en observant les garçons avec ses yeux rouges inspirant les Enfers.

Après, monsieur Hiroshi demanda de passé vers une autre pièce. Eiko n'aimait pas trop attendre et, si elle attendait comme ça trop longtemps, la jeune neko va craquer et commencer à être dans son délire de boire le sang de tous ceux qui sont présents et proche d'elle. oh! Le jeune assez beau, je suis désolée, mais si mon envie de tuer commence...tu pourras dire bye bye à ton p'tit cul. Quand elle arriva à la pièce où son étrangère était, Miss Momoshi fut frappée par sa beauté. Elle avait l'air si riche, si pure, si naïve...lui faire du mal serait un bannissement vers l'Enfer. La beauté et la pureté de la femme attirait plusieurs parties d'elle. En faite, Eiko découvrit une cinquième personnalité en ce moment même. Une personnalité plus galant et charmant qui ne veut que le bonheur des belles personnes comme cette douce. Une personnalité plutôt masculine qui n'aime aucunement la présence de ses autres hommes. Eiko laissa un doux sourire à la ravissante demoiselle. Ensuite, la jeune adolescente rigola un peu, car la jeune señorita avoua aux trois genins qui étaient finalement une équipe. Elle? Eiko? Qui est dans une équipe? Elle qui n'était point capable de laisser vivant un compagnon de sa première cellule dans l'asile? Comment Miss Momoshi va-t-elle endurer les deux jeunaux avec ses envies meurtrières, hein? De toute façon, la jeune femme devait connaître son problème de personnalités multiples, vu que c'est avec le hokage que les équipes se font. Hitomi devait savoir aussi qu'Eiko devait prendre des médicaments pour apaiser ses personnalités. Ah...quelle galère! Elle sentait que son ''sensei'' l'énervera avec ses pilules. Miss Momoshi n'avait aucun problème psychologique. Même ses autres personnalités pouvaient le confirmer. Le petit jeunaux assez beau posa une question à la jeune femme et lui demanda pourquoi était-il choisi. C'était la même question que les cinq se posèrent. Pourquoi Eiko était-elle choisie? Alors, n'ayant pas sa langue dans sa poche. Le bouchon de sa gourde de sable qui était sur son dos se fit propulser et un peu de sable sortit de la gourde. Elle lança un regard froid et malsain.

-Une équipe!? C'est une plaisanterie, j'espère, car, si ce n'est pas une blague, je....je sais pas quoi dire. Comment vais-je endurer ses deux cons moi, hein? Si j'ai envie de les étrangler, qu'est-ce que vous allez faire ma jolie, hein? Surement l'Hokage vous a informé de mon ''problème psychologique'',non? Je suis sûre que vous le savez que j'ai horreur des p'tits culs. Malgré toi, t'es quant même sexy.

Puis, elle laissa un doux sourire sur son visage et attendit patiemment la réponse de la belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 269

Message(#) Sujet: Re: [Mission B] Les pacificateurs -L'équipe Tanrei- Mar 10 Jan 2012 - 15:24

Le balancier de bambou toquait dans la cour, brisant le silence qui suivaient l'arrivée des trois genins. La belle de nacre écoutait avec attention leur discours respectifs, tout en prenant le temps de les observer, autant dans leur attitude que dans leur paroles. Et à cela, chacun possédait des caractères différents. Comme vous pouviez vous en douter, la dénommée Eiko était celle qui attirait le plus de questions quant à son intégration dans le groupe. La Shodaime Hokage avait beau avoir mis en garde Hitomi, cette dernière ne s'imaginait pas à quel point la Hayashi était dans le vrai. Mais elle ne vit en l'étrange Momoshi aucun frein. N'était-il pas vrai que la Dame aux Orchidées elle-même avait également soulevé des questions à cause de sa dépendance à l'alcool? Elle était ainsi persuadée qu'en dépit des excentricités dont sa vis-à-vis pouvait être capable, elle pouvait également faire preuve de génie au combat. Il ne subsistait juste qu'une seule question: Pourrait-elle s'intégrer dans le groupe?

L'Aburame l'intriguait également. Il était silencieux, paisible, et, un peu à la façon de Teichirô, un voile de mystère semblait le recouvrir. Lors des réunions avec les Clans, les maîtres des insectes brillaient par leur flegme. En cela, la petite Hyô n'était pas certaine de parvenir à dérider son nouvel élève, elle-même reconnaissant bien volontiers qu'elle avait du mal avec le Samidare. Allait-ce en être de même avec le genin? Le dernier des trois invités, quant à lui, paraissait le plus 'normal', en ce sens où la seika crut déceler en lui une certaine ressemblance avec son auguste personne. Il n'était pas dénué d'un charme envoûtant, et ses yeux étaient perçants. C'était du moins ce qu'elle retint du jeune garçon. En outre, il était aimable, et ne semblait pas laisser de marbre sa nouvelle équipière, même si sur ce point, beaucoup de choses étaient à prendre avec des pincettes.

Quoi qu'il en fut, le silence revint dans la demeure. Des volutes de vapeur s'échappaient du liquide contenu dans la tasse, et Hitomi porta la céramique sur ses lèvres pulpeuses et écarlates afin d'en boire le breuvage brûlant. Pour cela, comme le voulait le cérémoniel, elle impulsa une rotation d'un quart de tour dans le sens des aiguilles d'une montre, puis leva le contenant d'une blancheur immaculée et sirota le thé avec bruit. Après cette petite lampée, la belle Hyô déposa l'objet sur la table de bois. Puis, elle releva son visage avec lenteur, et, de ses doigts effilés et manucurés, elle replaça une mèche de cheveux derrière son oreille.

[Hitomi] -"Faut-il vraiment vous expliquer pourquoi vous et pas d'autres?"

Son ton était diablement amical, agréable. Mais était-ce seulement le cas? A vrai dire, même moi, à l'heure actuelle, je ne pourrais vous le dire. Elle était sereine et franchement souriante, c'était un fait. Seulement, j'ai tendance à me méfier de l'eau qui dort. Et Hitomi était vraiment capable de tout, une fois hors d'elle. Peut-être que le fait d'avoir préparé le thé l'avait détendu, au point qu'il ne subsistait plus aucune trace de 'mal' en elle, comme si elle s'était préparée à ce que l'entretien fusse houleux. En tout cas, elle soupira brièvement, et se mit à rire délicatement, surtout en repensant aux réflexions de la petite Neko.

[Hitomi] -"Croyez-vous au destin? Pensez-vous que les Kamis, Kyûbi ou que sait-je guident vos pas? Est-ce que vos pas, quoi que vous vous évertuiez à faire, vous mènent vers un seul et unique résultat? En toute sincérité, je me suis souvent posée la question, et je n'ai jamais pu y répondre convenablement. Mais j'y crois, dur comme fer."

Veloutée, et regardant tour à tour chacun de ses nouveaux élèves avec toujours le même sourire. Toujours agenouillée, elle ne discriminait personne.

[Hitomi] -"Homura, tu es ce qu'il convient d'appeler un noble, au même titre que moi. Tu apprendras auprès de tes nouveaux camarades que ton sang seul ne suffira pas à le prouver au reste du monde. Il te faudra assumer ce rôle, et prouver par des actes que tu descends d'une fière lignée. Kaidô, j'estime que, pour ta part, tu devras t'ouvrir au monde, partager et offrir pour atteindre ton but. Le contact avec ton équipe sera, je pense, salutaire. Eiko, je suis bien placée pour te dire que ton 'problème' n'en est pas vraiment un, à condition que tu apprennes à te contrôler, et je suis persuadée que tes nouveaux amis t'y aideront. Tu ne trouveras donc aucun intérêt réel à vouloir les tuer."

Son sourire s'effaça peu à peu, comme si la dernière phrase prononcée se voulait sérieux, voire à vertu d'avertissement. Ses prunelles indigos se fixèrent sur elle, bien macabre. La seika voulait faire savoir à la Momoshi qu'elle n'avait pas le monopole de la cruauté.

[Hitomi] -"En plus de cela, je ne suis pas certaine qu'ils se laisserait faire. Si je les ai pris, c'est parce qu'ils sont la crème des genins. Alors voilà ce que je te propose: Si tes pulsions ne se calment pas pendant un ou deux mois, je te laisserais le droit de l'affronter en combat singulier dans l'arène, et ce sera sous mon regard. En attendant, si cela n'est pas respecté, je me verrais dans l'obligation de m'occuper personnellement de cet épineux problème."

Elle reprit alors, comme si de rien n'était, sa posture précédente, ouverte et souriante. Cela avait quelque chose d'effrayant, ou du moins troublant. La Shirogiri regarda les réactions de tout le monde, attendant les éventuelles réponses. Elle fit tourner une nouvelle fois sa tasse d'un quart de tour pour boire une nouvelle gorgée de thé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 134
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: [Mission B] Les pacificateurs -L'équipe Tanrei- Sam 14 Jan 2012 - 17:30

Après que la jeune pousse des Natsume ait posé sa question, l'attitude de la kunoïchi qui était installé à sa droite changea brusquement. Elle ne sembla pas apprécier le fait de devoir travailler en équipe, n'hésitant pas à insulter puis menacer ses nouveaux partenaires, tout en s'adressant familièrement à son nouveau maitre pour exprimer son mécontentement. Homura leva hautement les sourcils, cela ne faisait que quelques minutes que le groupe était formé et il avait déjà son lot de surprises. "Un problème psychologique", ces quelques mots restèrent dans ses pensées. Quel genre de problème psychologique ? A quoi étaient-ils dû ? Les menaces qui étaient sorties de la bouche de cette jeune fille au manteau noir ne devait donc pas être prises à la légère. Mais le plus inquiétant restait la future réaction de la charmante dame qui leur faisait face.

Bizarrement, elle ne semblait pas être affecté par ce qu'elle venait d'entendre. Après un court silence, elle leur demanda s'il était réellement utile de leur expliquer pourquoi ils avaient été choisi. Il était vrai que ces trois là étaient différents, que ce soit dans leur style de combat, leur manière d'être ou leur passé, mais était-ce vraiment la raison de ce choix ? Homura pensait que ces critères étaient bien trop basique pour qu'elles soient la réponse à cette question. Elle leur posa ensuite une nouvelle question, à la différence de celle qui l'a précédé, cette question contenait la réponse que les trois Genin attendaient. Voulant savoir si ils croyaient au destin, exprimant ensuite son opinion sur le sujet en montrant sans honte, ni hésitation qu'elle y croyait fortement.

Destin... Un mot que n'aimait pas particulièrement Homura, lui rappelant de mauvais souvenirs. Il arrivait que son défunt père le citait, mais quand il le faisait c'était surtout pour pousser son fils à suivre le même chemin que lui, créant ainsi moult disputes ce qui n'arrangeait pas vraiment leur relation, cette dernière étant déjà tendu. Il était dès à présent difficile pour lui d'y croire, puis qu'aujourd'hui, il se pensait capable de créer plus tard son propre chemin.

Elle fit une brève description des profils chacun suivit d'un conseil qui allait sûrement leur être utile plus tard. Elle s'attarda un moment sur sa voisine, son expression avait alors changé, le sourire chaleureux et plaisant qui était dessiné son visage disparaissait peu à peu. Désirant sûrement être prise au sérieux, celui-ci laissa place à un air assez dur. Après avoir averti sa protégée en l'informant que ses deux cibles ne se laisseraient sûrement pas faire, elle tenta de négocier avec elle, un choix assez judicieux qui donnerait l'occasion à cette nouvelle équipe de travailler paisiblement.

Homura - Ce que vous dites est vrai... Je pensais justement que vous pourriez m'aider dans la réalisation de mon objectif. En ce qui concerne le destin, j'ai quelques réserves, on a pas cessé de me le rabâcher, tentant désespérément de faire de moi quelqu'un que je ne veux pas être, j'ai donc grandi avec la volonté de vouloir changer le destin que l'on m'a prédit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Informations
Messages : 183

Message(#) Sujet: Re: [Mission B] Les pacificateurs -L'équipe Tanrei- Sam 14 Jan 2012 - 21:24

Le charme s'était vite brisé, éclipsant la question d'Homura la jeune fille aux yeux pourpres s'était mis à déblatérer un tas d'insanitées. Kaidô la foudroya du regard, tant d'insolence, les insultes qui le concernait il n'en avait cure mais un tel manque de respect envers leur nouveau maître. Il était sur le point de se lever pour lui donner la correction qu'elle méritait lorsque Hitomi reprit la parole. En quelques phrases elle apaisa la situation, en écoutant l'avis qu'elle se faisait de lui Kaidô en oublia sa colère à l'égard d'Eiko, il devait se faire des alliés, il avait besoin de cette équipe et visiblement d'Eiko aux yeux de son sensei.

Kaidô-"J'agirais selon vos ordres Hitomi-sama"

Son regard s'apesantit sur l'extérieur, il s'était toujours consacré à ses capacitées de ninja s'entrainant sans relache mais aujourd'hui il avait reçus une leçon, pour un ninja aussi expérimenté qu'Hitomi le soutien des autres semblait être tout aussi important et Kaidô allait devoir progresser sur ce plan.
Reportant son regard à nouveau sur la pièce il eut juste le temps d'entendre la fin de la phrase.

Kaidô-"Le destin ? Je n'y ai jamais songé et je n'ai pas d'avis dessus peu importe que l'on y croit ou pas on ne peut rien prouver" enchaina cyniquement Kaidô."En revanche sensei je me demandais, avez vous un projet dans l'immédiat pour notre équipe ?".

Si Kaidô devait progresser dans le travail d'équipe il le ferait et autant commencer le plus tôt possible. La sensation de déception laissait peu à peu sa place à une volonté de s'améliorer et de prouver qu'il était capable de tout, oui si être un grand ninja nécéssitait de savoir s'entouré alors il le ferait. Désormais Kaidô brulait d'impatience de partir en mission avec ses coéquipiers et son maître
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Mission B] Les pacificateurs -L'équipe Tanrei-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-