N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Projet S - Quand gronde le tonnerre [1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1433
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Mer 4 Mar 2015 - 23:37

Projet S - Quand gronde le tonnerre
Intro


Contexte Général :

Suite à la divulgation d’une liste de prétendus serviteurs par de faux samouraïs, le Godaime Raikage fait isoler les différents suspects, dans une zone peu fréquentée de Kaminari no Kuni, sur une base militaire aménagée pour accueillir ces shinobis, afin de leur faire subir une série de tests. Ces test sont destinés à déterminer leur affiliation ou non aux furyous ainsi que les raisons de cette affiliation. L’exercice a été pensé pour être appliqué avec beaucoup de psychologie, histoire de ne pas froisser ceux qui s’avéreraient innocents. Cependant, à 80% les informations communiquées se sont révélées exactes. Alors que les tests poursuivaient leur cours, les serviteurs se rebellent et menacent de porter atteinte à la sécurité et la tranquillité des populations de Kaminari no Kuni. Les forces chargées de les contenir sont nombreuses, pourtant... Peu après que l'alerte ait été donnée, il a été signalé des échappées plutôt curieuses, comme s’il y avait eu une exfiltration ou une complicité quelque part. De plus, la situation se complique sur la base : les combats s'intensifient menaçants de basculer d'un moment à un autre en faveur d'un camp.

Une intervention appropriée de renforts est indiquée d’autant plus que le Raikage veut que chacun des serviteurs soit capturé mort ou vif. Vous êtes envoyés sur l'un des théâtres d'opération.


Description du lieu et contexte particulier :

Sur les abords du lac Suizin, un vingtaine de shinobis avance à très vive allure. Trois d'entre eux ouvrent la marche. Ils avancent résolument vers le lieu où se tient une véritable mutinerie. Là bas, à l'horizon, un nuage de fumée s'élève dans le ciel. Un mauvais présage. Un signe que les combats dans cette zone sont intenses. De quoi probablement faire vaciller le courage des moins expérimentés. Qui sait ?


Un shinobi arrive au loin. Sa course est rapide, mais un observateur averti remarquera qu'il force le pas. Arrivé à hauteur de la troupe et du trio, il s'arrête et salue rapidement :

_ Hasaki San ! Shinji San ! Sho San !

Sa salutation est appuyée envers le membre du Satoru. Après tout, c'est lui le plus gradé de toute la troupe et fait partie de la prestigieuse unité d'élite. Les deux autres sont Conseillers de Kumo et l'un d'eux est tout de même Chef de l'unité d'intervention, le Kazai. Haletant, il enchaîne sans reprendre son souffle avec une mine déconfite.

_ Les choses se compliquent ! On a besoin de vous sur la base, mais... Il y a eu des fuites ! Des serviteurs ont quitté la base en direction du village de Kyuuden vers le sud ouest ! Ils ont été pris en chasse mais il faudra gérer ce cas. Près d'une dizaine... Mais aucune certitude.

Le shinobi, yeux écarquillés respirait à grande peine. Il s'est baissé et a posé ses mains sur ses genoux histoire de récupérer après cette folle course qu'il venait d'effectuer. Son message était visiblement passé. Mission accomplie pour lui. Mais que ferait le trio ? Le temps passe et il faut prendre une décision rapide. Deux théâtres d'opération sont ouverts pour le moment : intervenir directement sur la base et ou poursuivre les potentiels fugitifs.



Ordre de poste :

#1 Seki Hasaki
#2 Monjara Shinji
#3 Kadoria Sho


Explications:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Général du Satoru
Messages : 760
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Jeu 5 Mar 2015 - 19:12


Voilà maintenant plusieurs jours que la dénommée Amaterasu a fait son passage au sein du village de Kumo. Pour ma part, j'ai eu quelques dossiers à traiter depuis, mais je restais au plus souvent au sein du village. Le monde tremblait bien trop depuis la disparition de la menace Furyou. Comme dit une expression que j'apprécie beaucoup, il faut savoir déjà faire attention à ceux qui nous entours avant de faire gaffe à une menace inconnue. Je l'ai surement mal écrite, mais en soit, cela veut dire que la plus grande menace qui pourrait planer sur Kumo et le pays pourrait venir de l'intérieur d'une manière ou d'une autre. Avant que tout cela se fasse, je me devais d'être sur le maximum de fronts et surtout, je me devais de garder à l'œil ceux pouvant être un risque potentiel pour Kumo ou son Raikage actuel. Nous n'avions que peut d'affaires concernant l'extérieur de nos frontières, donc du coup, c'était plus simple pour moi, en tant que membre du Satoru et chef de clan de surveiller le village que je chérissais tant. Pour le bien du Godaime, pour le bien de Kumo, je me suis juré de ne laisser personne perturber la stabilité de paix du village, peut importe qui se dresserait devant moi.

Cependant, tout n'était pas un fleuve tranquille et les projets de l'actuel Raikage allaient prendre une partie de mon temps et de mon énergie afin de protéger Kumo et d'anéantir la menace. Les serviteurs capturés au sein du pays, ainsi que ceux soupçonnés de l'être furent capturés et selon leur appartenance, leur traitement fut plus ou moins correcte. Dans tout les cas, ces serviteurs, ces coupables de trahisons qui ne méritent que la peine capitale venaient de se retourner contre les dirigeants de ce pays, contre nous, certains c'étaient enfuis mais le plus gros de la bataille se déroulait au sein même de la base militarisé à l'occasion. Nous devions faire le ménage, c'est pourquoi, sous les ordres du Raikage, nous fîmes envoyés pour stopper cette rébellion dans l'œuf et arrêter le maximum de ces traitres. J'étais à leur tête en tant que membre du Satoru, le plus haut gradé présent, les autres membres du Satoru étaient soit déjà sur place, soit au village, soit en mission top secrète, nous étions l'élite et ce n'est pas qu'un titre, c'est un devoir. Au loin, un Shinobi appartenant à nos rangs vint vers nous de toute son enjambée. Tandis qu'au loin se dessinait les traces d'un violent affrontement, ce shinobi nous raconta à bout de souffle ce qui c'était passé et le fait qu'un groupe de dix shinobis venait de partir en direction d'un village situé plus au sud-ouest. Je me devais d'agir rapidement, il me fallait un Shinobi rapide et efficace, qui saurait leur couper la route. Nous n'avions que trop peut de ninjas de haute stature dans l'unité de renfort, donc la plupart mettrait trop de temps à intervenir à temps et à éviter le pire.


    Tes informations vont nous être précieuses. Ce village est entièrement composé de civils et nous ne pouvons les laisser atteindre ce village, cependant nous n'avons que peut de ninja ayant la capacité de les rattraper et je ne peux laisser le bataillon de renfort sans leur chef de mission. Tu peux disposer, rester à l'arrière ou te joindre à notre bataillon.


Mes indications envers ce Shinobi étaient clairs, je venais de clairement indiquer que je n'avais pas d'autre choix que d'envoyer faire le boulot par d'autres Shinobis de Kumo. Cependant, je n'avais pas à m'inquiéter, j'avais déjà une idée de quels seront les candidats. Des personnes dotés d'une capacité accrue au Taijutsu et pouvant intervenir avec force. Cependant, il était temps de donner les consignes pour le futur champ de bataille, c'est pourquoi je fis un pas en avant, levant légèrement le sol sous mes pieds, j'allais parler à destination de cette petite foule de shinobis qui vont se battre pour Kumo.

    SHINOBIS DE KUMO ! Vous êtes ici en ce lieu pour montrer qu'on ne se moque pas impunément de Kumo ! Vous êtes ici parce que le Raikage croit en vous ! Vous êtes le BRAS ARME de Kumo et ceux qui se dressent aujourd'hui en face de nous sont les ENNEMIS DE KUMO ! Vos seules consignes, sont de capturer MORT OU VIF chacun des serviteurs présents dans cette base et empêcher toute fuite ! Nous ne nous permettrons pas de montrer un semblant de faiblesse au monde ! Nous sommes KUMOJINS et nous allons tirer un trait DÉFINITIF sur ces Serviteurs sur NOS TERRES !


Après tout, je me nommais Hasaki, le Yokai de Kumo. J'encourageais les troupes, je les motivais, je leur expliquais à quoi correspond leur acte pour le Raikage et qu'il faut anéantir cette menace une bonne fois pour toute. Nous sommes Kumo, une nation de combattants fiers et puissants ! Le monde devait trembler à l'évocation de notre nom, nous ne pouvions pas laisser Kumo devenir comme Konoha, un village de faibles qui ne veulent pas se battre et obtenir la paix par l'opération du saint esprit. Mais le Kami qui nous guide est celui de la guerre, nous obtiendrons cette paix que j'ai tant recherché dans les alliances et l'amitié, par la peur et la crainte de Kumo. Redescendant de mon petit monticule de terre, je passais aux ordres et indications pour mes deux compagnons du conseil.

    Shinji, tu vas avec Niji Koma t'occuper du groupe de serviteurs, je compte sur toi pour qu'ils n'atteignent pas le village, revenez à la base quand vous aurez finit. Quant à toi Sho, tu t'assureras avec le reste du Kazai et ton équipe si tu le souhaite qu'aucun serviteur ne nous échappe. Si besoin est, le Kazai devra soutenir les ninjas acculés. Quant à moi, je dirigerais le reste des ninjas et l'équipe médicale vers l'entrée principale où nous arrêterons tout les fous qui se sont rebellés contre Kumo et je m'occuperais personnellement du chef des renégats. Dispersion !


Le froid glacial qui sortait de mes cordes vocales semblait presque insultant, mais ce n'était pas du tout le cas, cela restait des ordres et des indications donnés par le supérieur de cette expédition. Le kazai serait en plein dans son rôle en empêchant la fuite ou en rattrapant ceux qui essaieraient de s'enfuir. Koma et Shinji seraient idéals pour rattraper le groupe à temps et s'occuper d'eux sans trop de difficultés. Quant à moi, je me devais de risquer ma vie pour le bien de Kumo, c'était mon devoir et en tant qu'épée du Raikage, je me devais d'infliger sa sentence à ceux ayant osés trahir Kumo et Kaminari deux fois de suite. Le bataillon se dispersa donc en trois groupes après mes ordres et mon groupe se dirigeait droit vers l'entrée principale, en dernier se trouvait une équipe de ninja médecins qui devaient s'occuper de soigner les blessés au coeur même du champ de bataille. C'est comme ça à Kumo, tant qu'on tient debout, on combat et les médecins de Kumo soignent sur le champ de bataille et non dans des tentes à part, confortables et surprotégés. Tout le monde à Kumo sait et peut se battre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 2072
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Ven 6 Mar 2015 - 2:23

Ces derniers jours étaient très agités. Je n'avais pas eu une minute à moi. Je n'ai pas le compte exact, mais cela fait plus d'un mois que je n'ai pas eu l'occasion de goûter la chair humaine que j'apprécie tant. Ce n'était pas une question de volonté, mais bien de possibilités. En effet, entre mon voyage à Konoha et mon retour à Kumo, le temps était une donnée qui défilait devant mes yeux. Je ne pouvais pas le gérer et encore moins le contrôler. C'était presque frustrant, mais c'était la vie que j'avais choisie. Une vie d'engagement et de lutte. Bien entendu, je devais sacrifier mes plaisirs personnels afin de me consacrer à 100 % pour ma nation. C'était le choix que j'avais fait et je ne le regrettais pas.

Mon retour à Kumo était victorieux, car j'avais accompli ma mission avec brio. Le cadavre du défunt chef des Samouraï a été retrouvé et Tetsu va avoir le droit de faire son deuil. Cependant, la mission ne sait absolument pas passer comme prévu. Les Konohajins n'ont été d'aucune aide et pour palier tout ça, les hautes instances de Konoha étaient soit absentes ou indisponible. C'est un comble pour des shinobis supposés alliés. Enfin, ce n'était pas le sujet le plus préoccupant de la journée. En effet, les civils de Kaminari étaient en danger en ce jour sombre.

Il y a peu de temps, de faux samouraïs ont divulgué une liste répertoriant les prétendus serviteurs. Pour faire face à cette potentielle menace, le Godaime a décidé de regrouper les suspects dans une base militaire de Kaminari no Kuni. Cette dernière fut aménagée afin d'accueillir les suspects sous la surveillance de plusieurs Kumojins. Le but de ce regroupement était de faire passer des tests pour déterminer la véracité de cette liste. Cependant, certains serviteurs se sont soulevés afin d'attaquer et perturber la population de Kaminari. Ayant peur de voir leur secret dévoilé, les serviteurs en question ont amorcé des combats. Pour résoudre ce conflit, une vingtaine de shinobi est envoyé afin d'éradiquer la menace. Ce groupuscule comporte, à sa tête, le seul et unique membre du Satoru, Seki Hasaki, le chef du Kazai, Kadoria Sho et moi-même.

Une fois l'ordre reçus, nous nous sommes directement dirigé vers la base militaire. Sur place, nous avons le malheur de contempler la scène de loin. Des cris, de la fumée et une tension palpable. Nous devions résoudre cette crise au plus vite. Cependant, un élément de surprise apparut. Un shinobi courrait en notre direction en scandant nos trois noms. Il nous expliqua que les choses se compliquaient. Il fallait des renforts au sein de la base militaire. Néanmoins, il ajouta que certains serviteurs avaient pris la fuite en direction de Kyuuden. Des hommes étaient déjà sur le coup, mais ce n'était pas suffisant. L'homme semblait à bout de souffle et Hasaki lui indiqua de se reposer quelques minutes en le remerciant pour les informations.

Très vite, Le Seki s'avança et commença un discours de motivation. C'était essentiel, mais ce n'était pas une chose que j'aimais entendre ou faire. Un discours de guerre n'est pour moi pas un vrai discours. Il suffit de gueuler des concepts et de promettre la victoire, de parler de valeurs, etc. C'était nécessaire, mais ce n'était pas mon « truc » comme on dit. Je voyais Hasaki comme un vendeur de rêve, contrairement à moi, qui me considérais plus comme un marchand de réveil. Ma branche dans l'éloquence était la diplomatie. Je ne désirai pas faire de grands discours envers des personnes déjà de mon côté. Je préfère user de mon éloquence pour séduire, hypnotiser, convaincre mon « adversaire ». C'était deux philosophies différentes. Je ne dénigrais point le discours du Seki, mais ce monologue ne m'intéressait guère. Après tout, je suis un homme de l'ombre. Ma place n'est pas devant les projecteurs, mais derrière.

Après ce monologue, le chef des Seki indiqua le poste de chacun. Pour ma part, j'étais affecté à la traque des échappés avec un certain Niji Koma. Je connaissais cet homme de vue, mais je n'avais jamais combattu à ses côtés. Il y a une première fois à tout comme on dit. J'acquiesçai les paroles du Seki et cherchai, sans attendre mon compagnon. Une fois ce dernier trouvé, je lui fis un signe de la main et me dirigeai, sans perdre de temps, vers Kyuuden. La traque pouvait commencer.



Anciennement

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1433
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Lun 9 Mar 2015 - 23:50

Projet S - Quand gronde le tonnerre
Front 1


Description du lieu et contexte particulier :

La troupe dirigée par Seki Hasaki arrive à la base. La lourde porte de sortie est entre-ouverte, aucune issue n’a visiblement été forcée. Un garde à terre, baigne dans son sang, gorge tranchée. Visiblement un Chuunin. À ses côtés, un autre Chuunin à priori sous le choc, pris par l’horreur de ce qui s’est passé. Des traces de pas laissent à croire que du monde a filé. De votre position, vous entendez clairement les cris, les hurlements et les bruits de combat un peu partout au sein de cette base sur laquelle les serviteurs ont été cantonné pour tests.

Les escaliers, d'une quinzaine de marches pénétrant dans le sol, mènent vers une sorte de cour dans laquelle est entreposée du matériel de combat au vu des étiquettes sur les caisses. Deux escaliers au fond de cette cour se détachent ; un sur la droite près de la sortie.

Qu’allez-vous faire ? Y aura-t-il quelqu'un ou des gens pour enquêter sur cette scène ? Allez-vous directement intervenir dans la base ?

Le shinobi du Satoru ainsi que le chef du Kazai disposent d'un plan de cette base.

Plan de la base:
 

Ordre de poste :

#1 Seki Hasaki; Seki Akame; Seki Seijaku; Bakusho Akashi; Kadoria Sho; Bannin Kisen; Kadoria Akogare; Nitobe Shinsuke; Shinikage Skan; Yukita Eiko (Pas d'ordre de post)


Règle :
  • 48h pour poster


Explications:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 1226
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Mar 10 Mar 2015 - 0:26



Le déploiement avait été rapide pour la troupe kumojin guidée par Seki Hasaki, Monjara Shinji et le chef Kadoria. Les troupes galvanisées, les ordres et stratégies lancées, l'assaut se mit en marche.

Le jeune chef du Kazai était suivit par ses subordonnés et suivait le courant vers la base ennemie à pleine course.

Arrivé le premier sur place juste après les éclaireurs, il vit le corps d'un garde ainsi qu'autre ninja traumatisé. Il y avait eu un combat ici et tout cela ne semblait s'être terminé puisque l'agitation continuait à l'intérieur.

Sho prit la parole :

- Kisen fait sortir ce gars de là et vous occupez vous du corps. Quand aux autres sécurisez la zone je ne veux aucun mort sur ce sol !!!

L'évacuation se fit rapidement alors que le reste de la troupe arrivait au loin arrivait au loin.

Le bras droit du Kadoria, qui était d'ailleurs un de ses amis vient lui présenter ce qu'ils savaient sur la base pour rapport à son plan : 

- Selon toute vraisemblance les serviteurs seraient regroupés au centre de la base, les deux portes face à nous sont encore scellés mais le plus étrange reste cette colonne de fumée au loin. Il faudrait couvrir nos arrières et peut être contourner ces terroristes pour éviter le maximum de pertes, nous ne sommes à l'abri d'un étranglement.

- Tu as sans doute raison, nous allons analyser ces informations merci beaucoup.

Le chef Seki devait avoir lui aussi être mis au courant de ce que venait d'apprendre le Kadoria, ne restait plus qu'à savoir qu'elle décision allait-il prendre en tant que meneur.

Sho vérifia rapidement son attirail militaire qui était complet avant de regarder ses hommes qui se préparaient eux aussi. L'assaut allait être lancé sous peu, avec la force de frappe des Kadoria présent dans les airs et des Bakusho sur le sol, l'entrée ne devait pas être difficile, il fallait éviter que la bataille ne se transforme en guérilla meurtrière.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Général du Satoru
Messages : 760
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Mar 10 Mar 2015 - 1:47


Nous arrivions peut de temps après avoir donné les ordres à l'entrée principale du complexe, entre-ouverte avec une découverte macabre et désolante. Un chuunin mort et un autre sévèrement touché psychologiquement, quel dommage, cela était parfait pour ce jeune garçon de voir ce que c'est d'être un shinobi. Nous ne restons pas toujours derrière des portes sécurisés et la parole seule est insuffisante en tant de guerre. J'ai pu l'expérimenter, j'avais changé, ma transformation m'avait changé, mais en fait, je peux dire aujourd'hui qu'elle m'a juste rendue ce que j'étais destiné à devenir, une machine. Le récent et jeune chef du nouvellement créé groupe Kazai donna des indications précises à deux de ses membres. Des informations nous furent communiqués, cela ne servait à rien puisque je savais déjà tout ce qu'il y avait à savoir sur cet endroit, il me manquait juste la situation exacte actuelle, chose que seul le chuunin choqué pouvait nous communiquer. Nous n'avions pas le temps de nous occuper de lui, nous devions agir, rapidement et surtout, efficacement à l'intérieur du complexe. Bien sur par les airs, cela aurait été facile, mais une barrière de chakra nous empêcherait de passer par la voie des airs. Bien sur que je pourrais la désactiver sans trop de difficultés, que ce soit par mon statut ou par mes connaissances ou encore du fait que je sois à l'origine de ce système de défense et que je le connaisse sur le bout des doigts. Sauf que cela favoriserait la fuite potentielle de nos cibles. Nous devions passer par la voie terrestre. Sans crier garde, le regard fixé vers l'entrée profondément concentré sur mes pensées et ma capacité qui allait être mise à l'épreuve, la sensorialité afin d'établir un plan, je décidais de prendre la parole à destination de Sho.

    Je préférerais que Bakusho Akashi et Seki Akame reste également devant l'entrée afin d'empêcher une quelconque fuite ou bien encore, de quelconques renforts extérieurs tout en essayant d'obtenir le maximum d'informations de ce Chuunin, capitale pour notre opération, il nous les faut au plus tôt, coûte que coûte. Vous aurez un ninja médecin à vos côtés pour rétablir au plus vite ce jeune Chuunin. Quant à toi Sho, tu seras à la tête de trois shinobis et après les escaliers, tu passeras par le Sud afin de diriger ton groupe vers le centre où je pense que se situe le plus fort des affrontements, tu seras également accompagné de deux shinobis médecins. Mon groupe composé de trois personnes, moi y comprit, passera par les couloirs du Nord en stoppant tout ennemi qu'on pourrait croiser et nous diriger vers la source de la fumée afin d'obtenir des informations supplémentaires, accompagnés d'un ninja médecin. Si besoin, nous irons porter renforts au centre de la base par les escaliers juste à l'Est.


Les ordres venaient d'être donnés. Ce que je faisais été un paris tout bonnement risqué, je me devais de jouer mon coup sur un échiquier qui n'était pas gagner d'avance possédant plusieurs facteurs inconnus. Les informations que pourraient nous communiquer le jeune Chuunin étaient vitale pour la sécurité de l'opération toute entière et bien que j'envoyais le plus gros groupe au centre de la base, je les envoyais peut-être au casse-pipe. Lorsque je m'avancerais sur ma route, je saurais au fur et à mesure, situer chaque personne dans la base, plus ou moins globalement, savoir les ennemis situés en face et derrière nous ainsi qu'une potentielle difficulté pour les autres groupes. Ma concentration et mon chakra allaient être mis à rude épreuve, mais cela, je le devais à mon rang et au fait que je sois le seul ninja sensoriel du groupe de secours que nous sommes.

    Prends cet écouteur Sho, nous resterons en contact, toi aussi Seki Akame. Nous échangerons les informations que nous obtiendrons au fur et à mesure de notre avancée. En cas d'urgence, je pourrais être auprès de vous dans la seconde. Bonne chance. Restez sur vos gardes, nous ne savons que trop peut de choses sur la situation à l'intérieur.


Sur ces derniers mots en donnant un écouteur-communicateur à chacun des protagonistes pré-nommés juste avant, je fis signe à deux jeunes shinobis de me suivre ainsi qu'à un ninja médecin. J'étais un bloc de glace, je ne montrais aucun sentiment, aucune émotion, à la découverte du corps ensanglanté, cela ne me fit même pas sourcilé. J'allais mettre un terme à ce fiasco et j'allais anéantir ces serviteurs qui avaient vendus leurs âmes au diable. Quelle ironie alors que je me fais surnommer le Yokai de Kumo. Un démon pour en tuer d'autres, je trouve ce geste plus en adéquation en fin de compte. Adieu les serviteurs. Je me mis donc en marche en tête suivit des deux shinobis que j'avais désigné de la tête et du ninja médecin vers la zone où se situait la fumée en passant par le nord, d'un pas rapide et forcé, restant bien devant les jeunes shinobis qui m'accompagnaient.


Plan d'infiltration:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Chunin enseignant
Messages : 371
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Mar 10 Mar 2015 - 7:55

Le début de cette journée allait être extrêmement particulier pour le jeune homme aux yeux rouges. Alors qu'il était tranquillement chez lui à se reposer, un courrier lui arriva par faucon messager pour le convoquer d'urgence afin de lui confier une mission dite "capitale pour le village". Skan s'empressa donc de se présenter afin de comprendre qu'est-ce qu'il se passait.

On lui expliqua que l'état d'urgence avait été décidé et qu'il devait se présenter immédiatement à l'entrée d'un espèce de très grand bâtiment où une rébellion des serviteurs des Furyous capturés avait lieu en ce moment même, sans chercher à comprendre plus loin, le genin fût directement envoyé sans plus d'explications que ça afin d'être un membre de l'unité exceptionnelle dirigé par le chef du Satoru en personne, qui allait devoir s'occuper de ce "problème".

L'illusionniste ne discuta donc pas plus et se mit en marche afin d'attendre patiemment la suite des instructions mais au lieu, Seki Hasaki, le meneur des opérations, allait juste faire un discours afin de booster le moral des troupes.

Selon Skan, c'était à la fois une bonne et une mauvaise idée car avec tout ça, aucune directives pures n'était encore été donnée et ça ne plaisait pas beaucoup au shinobi qui connaissait pour la première fois ce genre de choses. Il s'approcha donc discrètement du trio de tête composé de Monjara Shinji, Kadoria Sho et ledit chef du Satoru afin d'en savoir un peu plus et comprendre quelle serait sa tâche personnelle mais rien à faire, des plans globaux venaient d'être annoncé mais aucune des paroles ne daignait expliquer quel ninja serait dans quelle unité. Voyant cela, le kumojin aux yeux de sang allait donc prendre le taureau par les cornes et faire preuve de sa nonchalance habituelle en se tournant vers le chef des kadoria pour faire une demande assez particulière.

"- Excusez-moi, si je peux me permettre, j'aimerais faire partie de votre groupe afin de faire partie de la vague d'assaut centrale. Je sais que c'est une demande osée mais pour se genre de mission périlleuse, mieux vaux des volontaires non ? "

Attendant la réponse du chef d'escouade, le Shinobi cauchemardesque resta immobile et silencieux. C'était pas très courant que des gens se désignent pour aller au casse-pipe mais cette partie du plan étant vraiment d'une importance capitale, Skan tenait vraiment à en faire parti afin de ne pas forcer des gens qui n'aurait pas forcement l'envie de trépasser aujourd'hui et si ce volontariat pouvait sauver de manière garantie l'un d'entre eux qui serait affecté à une partie moi risquée, c'était avec plaisir qu'il se désignerait car ce genre de chose méritait toujours un minimum d'implication.


HRP => voila, je me suis permis de dire que c'est mon personnage qui s'est proposé pour l'unité centrale car personne ne parle de la compositions des équipes inRP et que je voyais pas trop comment aborder la chose, si ça va pas dites-le moi :X
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Mar 10 Mar 2015 - 12:13

Un groupe de shinobi courrait à grande vitesse. Kisen en faisait parti, il avait été comme tous les autres affecté à une mission de haute importance. À vrai dire, c’était la toute première fois qu’il recevait une mission aussi importante, c’était un grand honneur pour lui. D’autant plus que la menace qu’ils devaient combattre était un danger direct pour le pays et donc pour le village. Il n’était qu’un Kumojin parmi les autres dans ce groupe, il se contentait donc de suivre le groupe de tête, composé de jônins. On ne lui demandait rien d’autre que de les suivre et d’exécuter leurs ordres, et cela lui allait très bien puisqu’il n’avait aucune idée de la façon de réagir dans une telle situation.

Au bout d’un moment, un shinobi qui venait de leur destination arriva, Kisen était assez loin, il n’entendit pas leur conversation mais l’un des hommes de tête s’adressa ensuite au groupe pour l’encourager à réussir la mission. Il devait donc être le responsable du groupe. Ensuite, deux ninjas dont Niji Koma que Kisen connaissait depuis peu, partirent dans une autre direction tandis que le reste du groupe continua sa route. Kisen en déduit donc que la menace s’était divisée, et menaçait la population civile.

Le groupe arriva peu après à la base où se déroulait le théâtre des opérations. Une grande porte était entrouverte, il y avait deux shinobis, tout deux chuunins apparemment. L’un d’eux avait la gorge tranchée, l’autre semblait traumatisé. La réaction des chefs fut rapide, ils déployèrent directement une stratégie et Kisen avait pour mission de s’occuper du rescapé et de surveiller l’entrée au cas où la menace chercherait à sortir ou si des renforts ennemis arrivaient. Kisen s’attela à la tâche immédiatement, il s’approcha du garde en vie.

- C’est fini, les renforts sont arrivés, vous pouvez marcher ?

Voyant que l’homme n’était pas d’humeur à bavarder et comme il n’avait pas toute la journée, Kisen porta l’homme délicatement. Il avait bien remarqué que l’homme était sous le choc, et qu’il n’était pas forcement capable de marcher dans cet état. Il le déposa un peu plus loin pour dégager l’entrée et le mettre un peu au calme.

- Il faut que vous vous calmiez, on est là pour vous protéger, et il n’y aucune raison pour qu’on échoue. Mais les autres, ils vont avoir besoin d’informations. Prenez votre temps, respirez profondément, et quand vous serez calme, dites nous ce que vous savez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 275
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Mar 10 Mar 2015 - 15:36


Le sang giclait, les corps inertes parsemé de part et d'autre sur le sol froid. La mort elle était déjà venue récolté son due. Résultant d'une atrocité sans égale le carnage ne faisait que commencer. Très des ninja de Kumo furent mit au courant de la situation, très vite l'urgence était décrété par le Raikage en personne. Il fallait agir vite, il fallait agir avant que les choses n'empire. A l'aube, le samouraï que l'on connait tous marchand dans les rues du village car il avait été dépêché de se rendre sur les lieux du massacre dans le but de suppléer quelque ninja déjà sur les lieux. Cette fois il portait une tenue dite de guerre, une armure sur le torse, des vêtement couleurs sombres un bandeau blanc sous la frange et des gantelet et protèges tibias sur chaque membres.

Il avançait Katana bien fixé sur la hanche gauche, d'un pas déterminée. Il savait cette fois que la tâche ne serait pas des plus faciles surtout pour lui qui n'avait maintenant plus le droit à l’erreur au vus de ça précédente mission. Il aperçu un groupe de ninja appartenant au même village que lui. Il se décida en toute logique de les rejoindre. Devant son retard il avait vus que certains avaient déjà pris la parole, peut être que les troupes avaient déjà eus le droit à un topo et débriefing de la part du leader. D'ailleurs ce leader qui pouvait-il être ?


Il ne posa pas de question et analysa les personnes s'avérant être ses compagnons d'infortunes. Ils étaient quatre deux d'entre eux dégageaient une certaine aura qui inspirait la noblesse et la haute fonction. Ils semblaient être de ces personnages important dans l'organisation d'une société. Deux autres l'un un peu frêle, l'autre gros balèze venaient compléter l'effectif. Au départ Shinsuke se dit que bien que le Raikage avait une confiance absolue en ses sujets, il avait certainement commis une très grande erreur...


Plus le temps passait et plus le samouraï en apprenait sur la situation. On lui avait brièvement expliqué le déroulement des opérations et avec qui il ferait équipe pour mener à bien la tâche que l'on lui avait conféré. Le chef du groupe intitulé : " Numéro 2 ", se retrouvait être Seki Hasaki. Un inconnu de plus pour le bel homme, les deux personnages cités auparavant feraient équipe avec un dénommé : Yukita Eiko. Et visiblement l'ancien résident de Tetsu No Kuni ne connaissait ni l'un ni l'autre. Tant pis, n'était-ce pas là, pour lui de compléter ses notes d'observation du monde shinobi ? Quoi qu'il en soit il se devait de mettre de coté son égaux et tout caprice car c'était d'après lui la base du travail en équipe. Rester trop longtemps à l'écart il prit la parole :

- Je suis prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 408
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Mar 10 Mar 2015 - 18:17

Une nouvelle journée, Akame allait passer à faire autre chose qu'à s'entraîner ou à aller donner un coup de main à l'hôpital de Kumo. Une demande très spéciale arriva à la jeune Seki, elle allait participer à un Raid pour vaincre les derniers serviteurs du pays de la foudre. Des Shinobi ayant un lien avec les Furyou, c'était fort intéressant et mieux que de ne rien faire de sa journée. Ils allaient être plusieurs à être affilié à cette mission et surement des haut gradé afin d'avoir un taux de réussite très élevé. Cela faisait juste quelques jours que la brune est devenue Chuunin et ayant la responsabilité de s'occuper d'une équipe. Akame allait surement avoir l'occasion de gérer un groupe de ninja, mais pour l'instant, elle devait se rendre à l'endroit prévu pour le raid. Il y avait beaucoup de mouvements, il fallait combattre des ninjas dont la force leur était inconnue et que le nombre d'individus le soi également. La jeune épéiste ne savait pas quoi y penser, mais c'était maintenant ou jamais de régler leur compte pour le mal qu'ils avaient fait. Il y avait pas mal de Kumojin, c'était plutôt impressionnant et la jeune femme devait rester ferme et sérieuse afin de réussir cette mission. Naoko n'était pas encore de retour à Kumo, la mère adoptive de la Red Eye était toujours à Tetsu no Kuni pour affaire familiale. Aka allait donc faire sans elle pour l'instant et sans ses compétences en Irou jutsu durant cette bataille.

Le chef du clan Seki, Hasaki est une personne que la jeune femme voit que rarement et il n'a pas l'air d'être du genre à se montrer en public. Il est celui qui mène les troupes Kumojin pour pourchasser les ennemis, les serviteurs. Il y avait deux autres "capitaines", Monjara Shinji, la personne qu'Akame avait escortée avec Naoko, il y a déjà quelque temps. La brune ne se serait jamais imaginé de le voir avec un tel poste si important au sein de l'armée de Kumo. Zennosuke devait avoir très confiance en lui pour obtenir ce rôle dans ce genre de situation. Le jeune Seki n'était pas loin du troisième ninja aux commandes des Shinobi de la foudre, Kadoria Sho, l'homme qu'elle aime. Chef de son clan également, Akame n'aurait jamais pensé voir son sensei prendre les commandes de l'armée de Kumo avec Shinji et Hasaki. La jeune brune était fière de lui et elle espéra qu'il fasse de son mieux pour réussir et se faire démarquer du groupe. La jeune bretteuse allait également faire de son mieux pour se faire remarquer et que la mission soit une réussite pour tous sans que personne ne soit gravement blessé. Hasaki parlait à tout le monde en faisant un discours comme n'importe quel chef ferait avant une grande bataille afin de motiver ses troupes. Aka n'est pas le genre de femme à entendre ses genres de paroles pour être d'aplomb afin de réussir quoi ce soit. Un message de la part d'une personne à l'intention du trio de tête et après cela, il y avait eu dispersion en direction.

La base, c'était un vrai cauchemar, l'ennemi était déjà là et ils n'avaient pas hésité à éliminer des Shinobi de Kumo. Il fallait faire quelque chose pour les stopper une bonne fois pour toutes. Heureusement, il y avait un survivant aux portes, un Chuunin sous l'état de choc. Ce jeune homme avait sans doute des informations à leur fournir dès qu'il aura récupéré ses esprits. Tout le monde était là sauf Shinji et un autre Kumojin partirent sur une autre mission confier par Hasaki. Akame attendait juste les ordres du commandant des troupes et le voilà en train de parler. Sho avait demandé à Bannin de rester auprès des portes et Hasaki demanda à Akashi ainsi qu'à Akame d'y rester également afin d'être sûr d'obtenir des informations et d'empêcher des fuyards. Bien sûr, ils ne seront pas que trois à rester aux portes, il y avait un Eisei'nin afin de soigner le Chuunin. Obtenir des informations cruciales de sa part, il allait falloir attendre qu'il soit apte à parler sans trop bafouiller. Hasaki composa trois équipes afin de faciliter la tâche et de pénétrer dans la base avec une certaine furtivité pour surprendre l'ennemi. Le chef du clan Seki donna un écouteur à Sho et à Akame pour permettre de faire circuler n'importe quelle information pouvant être utile à tous. La jeune femme allait être la chef de l'équipe à la porte et elle allait devoir réagir différemment que lorsqu'elle était genin pour réussir la mission. Quelques minutes plus tard après avoir quitté le Kadoria afin de s'occuper de sa mission, Akame murmura :


« Bon courage, Sho. »

Akame s'approcha alors du chuunin en mauvais état, la Eisei'nin s'occupe alors de lui après avoir croisé le regard de la Seki. La kunoichi spécialisé en médecine était une connaissance de la brune, Akame l'avait déjà croisé quelques fois à l'hôpital et la brune savait qu'on pouvait compter sur ses talents de médecin. À présent, il restait plus que Bannin et Akashi en sa compagnie qui étaient aptes à combattre l'ennemi s'il se montrait. Kisen semblait déjà s'être adresser au Chuunin, mais inutile s'arrêter là. L'épéiste regarda autour d'elle, il n'y avait pour le moment rien d'anormal pouvant les déranger durant leur discussion. La Chuunin n'aimait pas cette situation en ayant si peu d'informations sur l'ennemi et ce qui va se passer par la suite. La brunette se tourna vers ses deux coéquipiers afin d'expliquer la situation et de ce qu'elle attendait d'eux avant d'aller voir le blesser pour obtenir des informations importantes pour Sho et Hasaki.

« Seki Akame, je suis le chef de cette unité. Notre objectif est de défendre cette zone et d'obtenir un maximum d'informations de la part de ce chuunin que Miyuki tente de soigner. Je vais m'occuper de lui parler pour les obtenir, vous avez qu'à trouver un moyen qu'on soit en sécurité afin de défendre cette zone. En cas de manque d'inspiration, vous pourriez venir me voir afin que je vous aide. Avant tout, j'aimerais connaître vos capacités afin de placer une défense ou une stratégie, si vous en voyez pas d'inconvénients. »

Akame ne pouvait pas faire deux choses en même temps, placer une défense et obtenir des informations de la part de ce chuunin. Kisen et Akashi allaient devoir se montrer intelligent et digne de confiance afin de protéger la zone. Il allait être sûr que des ennemis allaient débarquer ici ou voir arriver des renforts pour les serviteurs. Dans tous les cas, la Seki ne devait pas échouer afin de ne pas mettre en mauvaise posture ses coéquipiers dans la base. Les deux genins allaient devoir faire leurs preuves comme des grands et voir s'ils seront capables d'être chuunin un jour. Akashi et Bannin, elle les avait déjà rencontré à l'examen Chuunin, il y a quelques semaines et à présent, ils sont alliés dans une bataille assez risquée. Akame se dirigea vers le blessé et s'accroupit pour être à sa hauteur.

« Miyuki, les blessures sont-elles graves ? » Disait-elle en regardant la Eisei'nin.

« Non, ça peut aller. C'est juste que mentalement, il a dû être bien toucher par ce qui est arrivé à ces coéquipiers, mais ça devrait aller. »

« Hum...Shinobi de Kumo, dis-moi ton identité et ce qu'il s'est exactement passé ici ? » Tout en le regardant avec un air sérieux.

Hrp - Seki Miyuki (PNJ):
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1433
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Mer 11 Mar 2015 - 0:08

Projet S - Explications
Front 1

Regard hagards, l'air totalement absent, le Chuunin regardait tour à tour Kisen, puis la soignante et par la suite Akame. Il semblait que tout ce qu'on lui disait entrait par une oreille et ressortait de l'autre.

Il regarda du coté où étaient parti le gros des escouades en renfort avant de répondre dans un bégaiement qui pouvait en dire long sur son état psychologique.

" Ils... Ils... Ils nous ont attaqué. Ils... Ils ont tué Krys... "

Un regard plein de peine vers le mort. Gorge tranchée, regard plein de surprise. A bien y regarder, au delà des traces sur le sol, deux trainées de sang tachetaient son pantalon. De loin, on aurait pu dire qu'il s'agissait de trace de kunai que...

" J'ai du me cacher... Ils étaient plus rapides, plus forts ! "

Le shinobi se mit à pleurer silencieusement, assis par terre. Cheveux sombres, visage défait par la douleurs, mains au sol plongés dans le sable, il s'en voulait à mort de sa lâcheté visiblement. Y aurait-il quelque chose à tirer de lui ?


Ordre de post :

#1 Bannin Kisen; Seki Akame; Bakusho Akashi; (pas d'ordre de post)


Règle :

  • 48h pour poster



Plan de la base:
 

Explications:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Jeu 12 Mar 2015 - 17:03

Une jeune femme qui se prénommait Seki Akame selon ses dires, prit le commandement du groupe qui s’était formé à l’entrée de la base en tant que supérieur hiérarchique. Le reste des shinobis s’étaient engouffré à l’intérieur. Kisen s’était occupé du chuunin mal en point, mais ce n’était pas son travail, et comme une shinobi médecin était présente, il lui laissa s’occuper de lui. La chef de groupe demanda à Akashi, qui était également chargé de la même mission, et à lui de divulguer leurs capacités pour qu’elle puisse établir une stratégie et Kisen n’y voyait aucun problème.

- Je suis spécialisé en Ninjutsu défensif et je maîtrise le Kinton et le Doton, je peux donc construire des armes mais surtout des fortifications métalliques. Je peux essayer de sécuriser la zone avec.

Voyant que Akame était occupé par l’interrogatoire du chuunin, Kisen ne voulait pas perdre de temps et s’entreprit de protéger le blessé et le ninja medecin. Après avoir effectué quelques mundras, Kisen lança une technique de création métallique. Du métal sortit du sol pour former un demi-dôme autour du blessé, il n’était pas grand, Kisen ne voulait limiter le champ de vision de la chef d’unité, mais il pouvait empêcher une attaque directe sur l’Eisei’nin. La chef, le ninja médecin et une source potentielle d’information étaient au même endroit, il devait protéger le groupe. Kisen s’attela ensuite à créer deux autres protections, une face à la porte et une dans la direction opposée. Ces deux protections pourraient servir de repli si des ennemis tenteraient de fuir de la base, ou de rentrer à l’intérieur. Il ne pouvait pas dépenser trop de chakra, il allait sûrement devoir se battre ultérieurement et il pouvait en avoir bien besoin, même si la protection du groupe et de la base était plus importante que sa propre survie.

Une fois les protections établies, il observa les alentours pour récolter des informations utiles. Il n’y avait pas grand chose d’intéressant à l’extérieur, juste que leur position était inévitablement à découvert. Son regard se posa sur le corps du chuunin dont la gorge était tranchée, il se dit qu’il pouvait peut-être récolter des informations en l’inspectant.

- Akame-sama, je vais inspecter le corps, il pourrait y avoir quelque chose d’intéressant.

Kisen se dirigea donc vers la porte d’entrée. L’homme était définitivement mort, c’était indéniablement. Il portait l’équipement réglementaire des chuunins, rien ne laissait penser qu’il n’en était pas un. Il lui fouilla les poches mais n’y trouva que le matériel normal d’un ninja. Il baignait dans son sang, mais Kisen remarqua qu’il avait un tâche de sang particulière sur son pantalon. Il n’avait pourtant pas de blessure à cet endroit. Ce n’était pas normal, Kisen s’en rendait bien compte, quelqu’un avait essuyé du sang. Il retourna alors voir Akame, pour lui faire part de sa découverte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1433
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Dim 15 Mar 2015 - 10:42

Kisen s'activait et fouillait chaque coin et recoin de cette scène. Au bout de ses investigations, il venait de découvrir des traces de sang sur le pantalon du Chuunin mort. On y avait essuyé un kunai au vu du tracé rougeâtre. Une réflexion qui s'imposait naturellement au Genin.

Mais il n'y avait pas que cela. En revenant vers Akame, la mémoire de Kisen lui rappela une image qu'il avait vu en inspectant rapidement la porte d'entrée. Là bas, par terre... Ces traces de pas... Avait-il bien regardé ?

Le survivant, toujours désemparé, n'avait pas bougé d'un iota. Larmes sur le visage, il s'intéressait aux deux seules personnes intéressantes pour le moment : Kisen le détective et cette Eisei'nin.

A l'entrée, par terre, Kisen ne s'en est pas rendu compte à la première visite, mais au delà des traces de pas confuses indiquant l'arrivée des renforts, un peu plus loin, des traces mènent vers la gauche du bâtiment. Il semblerait qu'une personne seule se soit déplacée jusque là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 85
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Dim 15 Mar 2015 - 12:49


L'alerte avait été donné du côté de Kumo. Et rapidement de nombreux shinobis avaient été rassemblé pour un déploiement de forces de grande ampleur. Akogare faisait partie de ces shinobis appelés pour combattre au front contre une menace évidente pour le village de la Foudre. Un sujet délicat à aborder qu'étaient ces "Serviteurs" alliés des plus grandes sources de crainte de ces dernières années, les Furyous.

Une importante liste avait été communiquée aux instances du village. Des noms de suspect envoyé dans une base pour effectuer des tests. Mais aujourd'hui, cette mise ne place battait de l'aile et la rébellion tant attendue arriva finalement.
L'intervention des forces de Kumo devait se faire avec rapidité. Tout avait été mise en place par le Godaime Raikage pour que cette intervention massive soit une réussite. Des Conseillers de Kumo avaient été mis sur le vif du sujet. Seki Hasaki, Monjara Shinji et Kadoria Shô. Trois Jônins de la Foudre qui mèneraient le reste des soldats à la bataille.

Après des longues minutes de courses et après diverses péripéties comme la venue inattendue d'un shinobi messager venu porter un message inquiétant aux troupes kumojins ou bien le discours de guerre du Chef Seki. Un discours profond de sentiments qui serait parfaitement booster le moral des shinobis novices. Mais Ako' connaissait la guerre. Il connaissait la réalité des choses sur le champ de bataille. Et ces choses n'étaient pas forcément des choses que pouvaient surmonter un discours porteur de victoire et de bons sentiments.

Les forces finirent par se séparer. Le Monjara ainsi qu'un Chûnin partirent en direction du village vers lequel les échappés faisaient route tandis que le reste du groupe continuait son chemin vers la base devenue le berceau des combats.
Mais le Kadoria restait concentré, il restait dans le sillage des forces du Pays des Nuages et ils finirent par arriver devant les portes de cette fameuse base.
Une Chûnin gisait sur le sol la gorge tranchée, et un autre était à ses côtés à la fois choqué et apeuré.
Hasaki prit son devoir bien en main et prépara en quelques instants seulement son plan d'action.
Trois groupes allaient être formés, et le Kadoria faisait partie du groupe dirigé par son Chef de Clan.

Vêtu de sa tenue de combat légère et de son Katana. Akogare s'approcha de Shô avant que les groupes ne se dispersent adressant quelques mots à ce dernier.

- C'est un honneur de me battre pour Kumo à tes côtés. Battons-nous et retournons à Kumo en vainqueur.

La flamme ardente de la détermination brûlait dans son regard, le Tigre venait d'entrer en scène.

NB:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 408
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Dim 15 Mar 2015 - 21:43

Aux côtés des deux personnes, Miyuki et le Chuunin blessé, ils étaient ensemble en tant que camarade. L'eisei'nin était en train de finir les soins du jeune homme qui semblait traumatisé par ce qui est arrivé à son ami. Kisen était parti placer des défenses de métal et il était même aller voir le cadavre au plus loin. Akame tenta d'obtenir quelques informations pour les transmettre à son supérieur, Seki Hasaki. Malheureusement, c'était plutôt difficile d'en avoir, le Kumojin était sous l'emprise de la peur et sa bouche avait beaucoup de mal à s'ouvrir pour laisser passer sa voix. Il avait l'air si absent et son regard était hasardeux, la jeune brunette était triste pour lui. Rien qu'en le voyant, elle espérait que tout le monde allait revenir en vie et sauf, c'était le plus important. La réussite de la mission était la priorité et rien ne devait venir les déranger. Vaincre ses serviteurs n'allait pas être une partie de plaisir, c'est sûr. Akame lui posait quelques questions, mais aucune réponse de sa part. Le Chuunin ne semblait plus être présent mentalement parmi eux, trop chambouler par ce qui s'est passé avant leur arrivée. Un soupire, il n'y avait pas beaucoup d'espoir de soutirer quoi ce soit de sa part. C'est dans ses moments-là que la brune regretta de ne pas avoir appris le Genjutsu pour tenter de lui soutirer quelques infos.

Akame lui reposa les questions et lui fait des gestes de la main devant le visage du Chuunin, aucune réaction de sa part. Ses yeux étaient rivés vers la direction où était parti l'unité de Hasaki et celle de Sho, ensuite, il se mit à bégayer. Apparemment, l'ennemi était plusieurs selon les dires du traumatisé et son regard se porta à présent vers le cadavre un peu plus loin. La jeune Seki le laissa continuer à parler, il semblerait qui n'avait pas fini et que sa prochaine phrase allait être un peu importante. Le jeune homme s'était caché, car l'ennemi était puissant et rapide. Là-dessus, elle ne comprenait pas, mais inutile de chercher trop longtemps. Les serviteurs qui ont fait cela, ils devaient user d'un jutsu ou d'autre chose pour se rendre plus fort. Il y avait des traces de sang comme des trainées de sang comme si l'ennemi avait nettoyé son arme sur le pantalon du mort. Kisen était parti voir pour le fouiller et chercher le moindre indice. Le Chuunin pleurait silencieusement la mort de son ami et surement qu'il avait honte de sa lâcheté pour s'être caché pendant que son camarade se fasse tuer.

« Hoy, Hasaki et Sho, je n'ai pas pu avoir grand chose, mais apparemment, l'ennemi est bien plus fort que prévu. Attention à leur rapidité d'exécution, je vous enverrai d'autre information dès que j'aurais du nouveau. »

Kisen revenait vers eux, la kunoichi regarda le chuunin une dernière fois et remarqua ses mains dans le sable, il était attristé de tout cela. La kunoichi se leva faisant signe à Miyuki de le surveiller, Akame se dirigea vers le Genin. Ce dernier lui expliqua sans trop lever la voix ce qu'il avait pu comprendre en examinant le corps du chuunin mort. Perplexe, c'était ce qu'on pourrait comprendre de l'air que prenait la jeune kunoichi. Elle se tourna rapidement vers le chuunin aux côtés de Miyuki et se retourna à présent vers Bannin. Quelque chose clochait selon elle et c'était si évident, elle répondit à son coéquipier à la voix basse pour ne pas être attendu.

« Surveille le chuunin, tout cela me semble bizarre et surtout ses mains. Je ne veux pas que toi et Miyuki soyez gravement blessé. Je te fais confiance. Je vais aller inspecter la zone quelques minutes, au moindre souci, utilise ce fumigène pour m'alerter, compris ? »

La jeune Seki lui donna un fumigène voire deux, vaut mieux être prudent. La kunoichi alla voir le cadavre et utilisa ses compétences en pisteuse style chasseur pour voir si Kisen n'avait rien manqué. Rien d'anormal à propos du sang sur le corps à part celui sur les jambes comme si on avait essuyé son arme dessus. Le sang venait sans doute du même Shinobi, après avoir tranché la gorge, il avait sans doute nettoyé le kunai ou autres armes contondantes sur le bas du mort. Par contre, le visage surpris de ce type assassiné semblait inquiété la brune. Une attaque surprise ? Ou est-ce que son ami l'a tué sans s'en rendre compte ? Que s'est-il réellement passé aux portes avant leur arrivée ? Il y avait beaucoup de mystère à propos de cela. La zone devait être examinée, la kunoichi examina le sol, mais difficile avec tous ses pas dus à leur présence en grand nombreux, il y a peu. La kunoichi continua tout de même d'enquêter et ne perdit pas espoir pour trouver quelque chose de louche. Soudain, des pas se démarquèrent du lot et apparemment quelqu'un semblait être parti en solo, non, c'est autre chose. Après avoir examiné celui comme elle l'a appris, il y a longtemps, les pas qui se dirigent à une dizaine de mètres vers le mur étaient un peu plus vieille que ceux des renforts. L'ennemi était-il seul quand il a éliminé l'un des gardes ? Impossible, le survivant avait confirmé qu'ils étaient plusieurs. La Chuunin suivit alors les pas solitaires en pensant pouvoir trouver quelque chose d'intéressant sur le chemin ou à la fin. Sérieuse et concentrée, voici les deux mots qui qualifiaient la brune dans cette situation. Maintenant, allait-elle découvrir quelque chose ? Ou retournez-les voir sans rien avoir appris ?

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Lun 16 Mar 2015 - 17:35


Kisen fit part des informations qu’il avait découvert en inspectant le corps. Il y avait quelque chose de suspect et Akame était d’accord avec lui. Elle lui demanda de surveiller le chuunin que Miyuki était en train de soigner, et il savait que c’était la bonne chose à faire.

- Je ne lui fais confiance également, je vais le surveiller. Il y a quelque chose qui ne va pas dans cette histoire. Je ne veux pas tirer de conclusion trop hâtivement, mais cela ne m’étonnerai pas que le chuunin ait quelque chose à se reprocher pour la mort de l’autre.

Akame lui confia un fumigène pour la prévenir en cas de problème, tandis qu’elle s’occupait d’inspecter elle-même les alentours. Il était rassuré de savoir qu’il n’était pas le seul à avoir des doutes sur sur innocence. Elle lui faisait confiance, c’était une bonne chose pour la réussite de la mission, d’ailleurs Kisen partageait cette confiance, la kunoichi lui semblait être quelqu’un d’honnête et ayant les capacités nécessaires pour diriger cette partie de l’opération.

Kisen rejoignit donc le ninja médecin et le blessé. Il ne lui posa aucune question, d’une part parce qu’il n’avait pas l’air d’être capable d’en donner et d’une autre parce que même s’il en donnait, ces informations pouvaient parfaitement se révéler être fausses s’il n’était pas innocent. Il resta néanmoins proche de lui, car tant qu’il n’avait pas de preuve l’incriminant, il restait un shinobi du même village qui souffrait de stress post-traumatique. Il vérifia également que les protections qu’il avait créées tenaient bien et pouvaient résister à une attaque. Il ne pouvait être sûr qu’une technique ne les détruira pas facilement, mais il avait suffisamment confiance en ses capacités pour être rassuré.

Il se tenait donc debout, regardant le chuunin se faire soigner, en analysant son comportement. Il essayait de trouver le moindre élément se dégageant de lui qui pouvait être important pour la mission. S’il n’était pas en état de divulguer des informations, son corps ne pouvait pas mentir. Mais Kisen n’était pas un analyste comportemental, sa recherche d’information était donc très limité par ses lacunes dans ce domaine. Il faisait de son mieux, mais il savait que cela pouvait très bien ne pas être suffisant. Il espérait que Akame soit plus performante dans ses investigations car la suite des évènements allait être très largement influencée par la quantité et la qualité des informations qu’ils allaient pouvoir obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1433
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Lun 16 Mar 2015 - 19:09

Akame se mit à suivre une piste pourtant peu visible au départ, au regard du nombre de traces de pas à l'entrée de la porte de cette base. Elle donna des instructions fermes au Genin Kisen et s'en alla sous le regard du perturbé survivant.

Les pas s'arrêtaient après quelques mètres, près du mur sur la gauche. Mais, si elle pouvait le voir, là bas à plusieurs mètres devant elle... un kunai... Un kunai avec d'infimes traces de sang. Mais pourrait-elle le voir ? Plusieurs minutes avaient passé et le crépuscule étendait déjà son ombre sur ses contrées. A moins qu'elle avance un peu... Ou qu'elle dispose de dons particuliers...


-----------------------

Miyuki:
 

Dans le dos de la Chuunin, là bas plusieurs dizaines de mètres derrière, quelque chose de curieux se passait. L'Eisei'nin s'était redressé, une lueur différente dans les yeux. Son regard se promena rapidement entre Kisen et Akashi et l'instant d'après, deux kunais filaient droit sur les deux Genins. Pris par surprise Akashi, qui visiblement regardait ailleurs, fut frappé de plein fouet dans le ventre. Quant à Kisen, saurait-il riposter à un assaut aussi inattendu ?

Le Chuunin traumatisé se leva d'un bond, hurlant sa peur et tenta de filer du côté opposé de la position d'Akame. Hors du bâtiment en direction d'une zone boisée. Il semblait plein d'énergie, probablement que la peur qui s'était emparé de lui lui octroyait une force inattendue. Toujours est-il que si l'on y faisait attention... là entre ses doigts ! A moins que...


" Tu vas le payer serviteur ! "

C'était Miyuki qui s'adressait à Kisen. Autour de ses mains, comme des scalpels de chakra.


Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Mer 18 Mar 2015 - 17:32

Kisen se contentait d’observer le chuunin et le ninja médecin qui s’occupait de lui. Il n’avait pas grand chose d’autre à faire et puis cet homme ne lui inspirait pas confiance. Quelque chose n’allait pas, il le savait mais il n’arrivait pas à trouver quoi. Il restait attentif à tout élément qui pouvait le trahir, tant que personne d’autre n’entrait dans la zone, il restait le plus grand danger potentiel, la seule inconnue de l’équation qui se jouait dans la zone. Puis soudain et sans aucune explication, Miyuki se redressa brusquement. Kisen, par réflexe, se mit en position de combat, il pensait que l’homme venait de faire quelque chose sans qu’il ne puisse s’en rendre compte. L’Eisei’nin le regarda Akashi et lui rapidement. Comme il avait été attentif à toute la scène, il fut très réactif lorsqu’elle leur lança un Kunaï chacun. Il plongea alors sur le côté pour se placer de l’autre côté de la protection qu’il avait placée plus tôt, mais il savait qu’Akashi ne pouvait l’avoir remarqué.

- Akashi ! Attention !

Tout était allé beaucoup trop vite, il le vit à peine tomber au sol touché par le projectile. Le chuunin qui était incapable de se déplacer plus tôt se mit à courir vers la forêt. Kisen pensa alors qu’il s’agissait d’un acte de lâcheté, mais comme Akame faisait confiance à Miyuki, ses soupçons contre lui devinrent beaucoup plus crédibles. Il venait de s’enfuir mais il était sûrement le responsable de l’acte de folie de la kunoichi. Elle était très clairement sous l’emprise d’une technique, elle avait brusquement changé d’état. La situation pour lui devint très vite compliquée, il devait analyser tous les éléments pour démêler le vrai du faux. Mais comme elle semblait décidée de l’attaquer, il allait devoir se défendre avant de faire quoi que ce soit concernant la mission.

Miyuki était devenue son adversaire, car sous l’emprise d’une technique ou pas, elle restait menaçante et il s’agissait maintenant de sauver sa propre vie. Il saisit alors le fumigène qu’Akame lui avait donné et le lança dans une zone bien dégagé pour qu’elle puisse venir rapidement. Son adversaire avait un niveau largement supérieur au sien et il ne pouvait espérer gagner un combat individuelle contre elle. Il devait recevoir de l’aide rapidement s’il voulait rester en vie.

En attendant qu’elle accoure à sa rescousse, il allait devoir gagner du temps, et sa protection ne suffisait pas. Il fit alors un grand bond en arrière et lança une technique de création de mur de métal pour la séparer de lui. Il espérait que cela puisse suffire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 408
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Mer 18 Mar 2015 - 19:42

Loin à une dizaine de mètres des quatre personnes, Akame suivit une piste qui s'était démarqué des pas du groupe de Hasaki et celle de Sho. Ce n'était pas trop visible, mais heureusement, la kunoichi était un peu douée dans le pistage de chasseur pour suivre les emprunts de pieds sur le sol. La kunoichi espéra tout de même que rien de grave aller se passer pour Kisen, Akashi et Miyuki surtout aussi pour le Chuunin blessé même si elle se méfiait de lui. Après quelques mètres à suivre les pas, ces derniers se stoppèrent comme si la personne avait disparu à cet endroit et près du mur gauche. Cela faisait déjà quelques minutes qu'elle suivit les pas et que les troupes de Kumo étaient arrivées sur les lieux, le crépuscule commençait déjà à étendre des ombres. La kunoichi devait faire vite et avança encore un peu plus loin, ayant aperçu quelques choses brillées au loin, mais faiblement. En courant, elle arriva devant un kunai et le prit tout en faisant en sorte que ce ne fût pas un piège. Il faisait sombre et impossible d'aller plus loin, il n'y avait plus aucun moyen d'avoir d'autres indices. Elle se retourna et marcha en direction de son groupe. Akame analysa le kunai et voyait quelques infirmes traces de sang dessus, c'était sans doute l'arme du crime. La Seki le rangea alors dans un plastique et le mit dans sa sacoche, mais quelque chose l'intrigua.

Akame mit la chose qui l'intrigua dans un coin de sa tête et préféra la partager avec les autres. Pour ce qui est du kunai étrange qu'elle avait trouvé, elle le donnera à Miyuki pour qu'elle analyse le sang dessus. Au loin, la kunoichi vit alors une fumée, Kisen avait utilisé un fumigène de détresse. Sans perdre un instant, la kunoichi se dépêcha d'aller jusqu'à eux en espérant que rien ne leur est arrivé. La jeune brune utilisa un boost de vitesse afin de gagner cinq mètres par seconde sur une dizaine de mètres. L'épéiste ne voulait pas perdre un seul instant en s'approchant d'eux normalement, la vie de ses coéquipiers était bien plus importante. Quel genre d'ennemi les attaqua ? Combien étaient-ils ? Est-ce que Kisen et les autres ont reçu des dégâts ? Akame commença à se poser des questions à propos de ses camarades. Elle devait leur faire confiance et Kisen semblait plutôt bon pour un genin, Miyuki était là pour les soutenir en cas de grandes difficultés même si elle n'est pas une combattante pure comme Akame. Il avait fallu qu'elle parte quelques minutes en suivant des pas et voilà que son camp est attaqué par l'ennemi. Quel manque de bol pour la bretteuse, mais elle allait réparer son erreur en les éliminant.

En arrivant sur les lieux, Akashi était au sol en étant blessé, Miyuki semblait avoir perdu la raison en ayant des scalpels de chakra d'activé. Kisen avait fait un mur de métal pour se protéger, il devait sans doute gagner du temps. La Seki se demandait ce qu'il avait bien pu se passer et remarqua la disparition du Chuunin soi-disant incapable de bouger à cause de son traumatise. Chopant le corps d'Akashi, elle balança un fumigène en direction de Miyuki pour l'aveugler temporairement par la fumée. La Chuunin se dirigea vers Kisen et lui fit signe de venir avec elle en allant un peu plus loin. Les deux Kumojin encore sur pied se déplacèrent assez rapidement assez loin des lieux. Akame mit Akashi en lieu sûr, il avait été plutôt bien touché au niveau du ventre. Il n'allait pas mourir, mais le genin avait besoin de soin pour s'en sortir. La Seki se tourna vers Kisen et lui donna un ordre avec un air sérieux.

« Occupe toi de retrouver ce Chuunin et de le ramener ici en vie. Cette fois-ci, je ne vais pas me montrer douce pour obtenir des informations. En attendant, je vais m'occuper de ramener Miyuki à la raison. Go ! »

Le duo se sépara rapidement, Akame se dirigea alors vers Miyuki pour la faire revenir dans son état normal et qu'elle puisse soigner Akashi le plus rapidement possible. Kisen devait se diriger vers le Chuunin, en espérant que rien n'allait lui arriver. Pour cela, la Seki allait vaincre assez rapidement la Eisei'nin afin d'aller ensuite aider son coéquipier de métal. Une fois arrivée, Miyuki était présente et son état n'avait pas du tout changé, cela se voyait dans son regard. La Chuunin la trouvait méconnaissable et cela l'intriguait énormément, un Genjutsu contre elle pendant qu'elle le soignait . Difficile de le savoir. En tout cas, une chose est sûre, la brune allait la réveiller de cette rage fictive une bonne fois pour toutes. Pour cette fois, Akame n'allait pas utiliser son katana, elle ne voulait pas la blesser et c'était avant tout, sa cousine.

« Ma tendre cousine, saches que je vais tout faire pour te réveiller. Pardonne moi d'user de la violence, quand tout sera fini, je te payerai un bon petit restaurant comme tu les aimes. »

La kunoichi allait devoir faire attention à ses scalpels de chakra et de sa technique de destruction cellulaire, cela n'allait pas être facile. Concentration et le regard d'Akame deviennent alors rouge vif, plus rien n'allait la surprendre à présent. Concentrant son chakra dans les jambes, elle se propulsa vers sa cousine à une vitesse incroyable tout en analysant les faits et gestes de sa consoeur. En cas d'approche réussie avec sa grande vitesse, un coup de pied au niveau du ventre devrait lui faire assez mal pour la réveiller, qui sait. La kunoichi avait déjà prévu de reculer après l'attaque.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1433
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Mer 18 Mar 2015 - 21:38

Miyuki lança les scalpels de chakra sur le serviteur ayant esquivé sa première attaque (Kisen) au moment même où celui-ci créait son mur de kinton. In extremis il fut protégé, les deux lames létales de chakra, s'enfonçant dans la protection de métal. Pourtant, l'Eisei'nin ne semblait pas le moins du monde troublée par ce premier échec. Un coup d'oeil vers le serviteur (Akashi)... Hors combat, elle avança d'un pas puis d'un autre vers le serviteur debout (Kisen) qu'elle savait nettement inférieur à elle.

Le traumatisé avait filé. Et à peine quelques secondes après, Akame s'était pointée. Un fumigène sur la position de Miyuki et lorsque cette dernière, par précaution, quitta sa position afin d'y voir plus clair et de ne pas être l'objet d'un enchainement, elle remarqua qu'il n'y avait plus personne. Plus aucun serviteur. Où étaient-ils passés ?

Ces lâches avaient probablement fui. Miyuki s'approcha du serviteur qu'elle venait de planter tantôt (Akashi en réalité). Lentement, sans se presser. Sûre d'elle. Mais quelque chose clochait. Où étaient les autres ? Kisen ? Akashi ? Puis cette curieuse impression ?

C'est alors qu'un autre serviteur s'approcha. Celui-ci semblait menaçant et pourtant il n'attaquait pas. Quoi ? Les yeux exorbités, l'Eisei'nin venait de comprendre la mascarade. Au moment même où Akame l'attaquait d'un coup de pied au ventre, elle tentait de se délivrer de ce qu'elle savait être une illusion.

Elle roula sur le sol quelques mètres avant de poser une main sur le sol regard fixé par terre. Un énorme sentiment de honte et d'échec s'était emparé d'elle. Elle n'osait regardait et voir de ses propres yeux les dégâts qu'elle avait du causer pourtant elle devait s'y résoudre. Une main levée paume ouverte vers Akame et Kisen

" Je... Je m'excuse... Il m'a lancé une puissante illusion... "

Une illusion de très haut niveau. Elle succomber à un genjutsu ? Quelle ironie. Des larmes coulaient sur ses joues. Fièrement elle se redressait fixant uniquement Akashi. C'était elle qui l'avait mise dans cet état, elle devait le sauver. Elle couru vers le Genin et s'accroupit à ses côtés. Sans mots dire, elle commença à le soigner.

" Rattrapez le, je vous rejoindrais après avoir soigné Akashi... "

Elle n'osait regarder dans les yeux le duo. Honteuse. Jamais pareille chose ne lui était arrivée. Ces deux kumojins auraient du pain sur la planche.




Explications:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Jeu 19 Mar 2015 - 14:54

Kisen était vraiment dans une mauvaise position, il savait parfaitement que son adversaire était trop forte pour lui. Mais il avait lancé un fumigène pour alerter Akame qui pouvait maîtriser la situation, enfin il l’espérait. Sa réaction ne fit d’ailleurs pas attendre, arrivant avec une vitesse incroyable, elle attrapa Akashi qui n’était définitivement plus en état de combattre. Elle lança ensuite un deuxième fumigène en direction de Miyuki pour l’empêcher de réagir. Une fois la situation quelque peu calmée, Elle rejoignit Kisen pour lui demander de poursuivre le chuunin qui s’était échappé. Mais Akame ne mit pas longtemps à faire reprendre ses esprits à Miyuki,, elle était sûrement sous l’emprise d’une technique lancée par le fuyard, et l’attaque d’Akame qu’elle reçu l’en avait guérie. Elle s’excusa alors, promettant de remettre Akashi sur pied pour que le duo restant puisse partit à la recherche du chuunin.

Kisen savait qu’ils n’avaient pas le temps de réfléchir sur le moment, l’individu en fuite gagnait du terrain à chaque seconde, et ils ne pouvaient le laisser s’en sortir. Il commençait à penser qu’il était peut-être un des responsables de tout le bordel qui se déroulait à la base. Il avait eu le temps de voir dans quelle direction il était parti, et comme Akame n’était pas présente que cela arriva, il ouvrit la voie en direction de la forêt. Le chuunin avait l’avantage d’avoir été soigné par Miyuki pendant un bon moment, il était sûrement en pleine possession de ses moyens et s’il était, comme le pensait Kisen, le responsable de la mort de son coéquipier, son état psychologique n’allait pas être un frein pour lui.

Il continuait de courir dans la même direction en pensant qu’il ne faisait que fuir, et qu’il n’avait donc pas d’itinéraire particulier. Il espérait qu’Akame soit plus talentueuse que lui pour la traque car même s’il avait reçu une formation à ce propos, il n’avait pas de réelles capacités pour cela. Il faisait néanmoins très attention lorsqu’il courait à ce qui l’entourait car la fuite du chuunin pouvait très bien être un piège. Et s’ils se précipitaient dans un piège sans faire un minimum attention, ils pouvaient très bien être abattus tous les deux sans avoir le temps de se défendre. Kisen restait confiant en ses capacités et même si leur mission venait de prendre une toute autre tournure, il ne doutait de leur capacité à la réussir. Après tout, malgré le tragique incident, ils allaient peut-être en apprendre plus qu’ils ne l’avaient imaginé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 408
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Jeu 19 Mar 2015 - 17:14

Affrontait Miyuki était l'une des pires choses qui pourraient arriver à Akame, c'était une cousine pour elle et chaque Seki lui était très important. Son clan était sa famille, son sang et en affronter un, c'était plutôt douloureux. Malheureusement, Miyuki était sous l'effet d'un Genjutsu et à tous les cas, c'était cela. La kunoichi ne pouvait pas le savoir réellement, mais il ne fallait pas être bête pour savoir cela. Miyuki n'était pas du genre à se mettre en colère si rapidement et pas contre ses alliés, c'est le genre de femme émotive et douce. Pour que son comportement change aussitôt et si violemment, seul un contrôle via une illusion pourrait la faire changer. Akame avait donné un ordre à Kisen en espérant que ce dernier obéisse. Une chose lui restait à faire face à la Eisei'nin, c'était de la réveiller par la force même si cela répugnait la brunette. User de la force contre cette femme si gentille et aimable, elle se fera pardonner plus tard pour son geste. Pas besoin d'hésiter, il fallait faire sa vite et bien afin d'aider Kisen à rattraper le Chuunin qui fuyait. Il allait regretter d'avoir rendu Miyuki folle au point de se retourner contre ses alliés et d'en blesser un grièvement.

Il n'avait pas fallu longtemps pour Akame pour donner un coup capable de lui redonner la raison, elle avait réussi à réveiller Miyuki. Mimi avait repris ses esprits et s'excusa pour s'être fait piéger comme une débutante. Apparemment, ce Chuunin n'était pas aussi faible qu'il n'y paraît, il avait bien joué son jeu. Miyuki s'était fait avoir par une puissante illusion et cela avait failli à mettre un sacré bordel dans l'équipe si la Red Eye ne serait pas intervenu à temps. Heureusement, elle avait donné des fumigènes à Kisen pour alerter la Chuunin en cas d'attaque ennemie. Des larmes coulèrent des yeux de là Eisei'nin, elle avait honte d'avoir fait cela et pour se rattraper, elle alla soigner Akashi. Kisen était déjà partie à la poursuite du Chuunin en direction d'une petite forêt. Akame soupira et caressa le haut de la tête de sa consoeur Seki avec le sourire. Aka' tenta de la rassurer avec ce geste et tourna son regard à présent vers la direction où son équipier était partie. Quelques choses étaient louches selon elle et cela l'intrigua beaucoup.

« C'est bizarre, on est censé surveillé l'entrer et maintenant, on va se retrouver séparer et plus personne pour surveiller la zone. C'est surement un piège pour que les renforts ennemis puissent pénétrer dans la base ou que l'ennemi puisse fuir plus facilement. Il va falloir que je prévienne Sho et Hasaki de se problème, je sens qu'on va avoir quelques ennuies. »

L'ennemi tentait surement de les séparer pour diverses raisons, elle devait signaler ce problème aux autres chefs à propos de la trahison du Chuunin et des éventuelles choses à venir.

« Hasaki, Sho, on a un problème. Le Chuunin au sol était un traître, il a su utiliser un puissant genjutsu sur notre Eisei'nin avant de prendre la fuite. J'ai l'impression qu'il cherche à nous séparer pour laisser l'entrée libre pour une éventuelle fuite ou l'arrivée de renforts peut-être. J'aimerais que vous m'envoyiez un Shinobi afin de sécuriser la zone. Je dois aller récupérer Kisen Bannin qui est à sa poursuite, j'ai bien peur qu'il soit tombé dans un piège. J'aimerais éviter de perdre un homme en plus, j'ai déjà Akashi de blesser, mais il se fait soigner par Miyuki. Faite vite, s'il vous plaît ! »

Akame regarda Miyuki et lui donna un ordre sérieux, il fallait éviter de perdre un maximum de soldats et de sécuriser la zone avant son retour. La kunoichi sentait que quelque chose clochait dans cette mission et que ce qui s'était passé avait sans doute un but précis. Elle hésita à la laisser seule en train de soigner Akashi, mais Akame n'avait pas le choix sinon un malheur pourrait s'abattre sur Kisen en cas de piège. La kunoichi marcha vers l'avant et s'adressa à Miyuki.

« Miyuki-chan, en cas de souci, utilise un fumigène et je ferais demi-tour aussitôt. Ne prend pas de risque inutile, tu es capable d'utiliser une protection à niveau élevé donc n'hésite pas à l'utiliser en cas d'attaque. Normalement, un allié devrait être sur le chemin pour t'aider durant mon absence, en espérant que Hasaki et Sho ont la possibilité de le faire. »

Après cela, Akame partit rapidement vers la forêt afin de retrouver Kisen et le Chuunin, la jeune femme usa de son talent de pisteuse de nature pour les suivre. Elle espéra que rien ne soit arrivé à son coéquipier et que tout allait bien se passer pour Miyuki. À présent, elle devait leur faire confiance et faire de son mieux pour réussir à les protéger, c'était leur chef d'équipe et elle n'avait pas le droit d'échouer à sa mission. L'endroit n'était pas grand, il sera assez simple d'en retrouver au moins, un. La Red Eye n'allait plus se montrer aussi gentille qu'au début.

Aptitude:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1433
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Mar 24 Mar 2015 - 0:24

Le fuyard avait accéléré autant qu'il avait pu afin de mettre le maximum de distance entre lui et ces gêneurs. Mais il ne se faisait pas trop d'illusions. Il allait être coursé et rattrapé. A tous les coups. D'autant plus qu'il avait usé de beaucoup de chakra depuis le début de tout ce beau bordel. Arrivant à hauteur d'un bois, il tenta de se cacher non loin de la zone la plus boisée. De sa position, il pourrait voir venir chaque shinobi et réagir en conséquence.

Déjà la première silhouette se dégageait. Le Kisen... Ce petit chanceux avait survécu aux assauts de l'Eisei'nin. Dès lors qu'il chercherait dans ce bosquet touffu, où théoriquement il devrait être, notre Chuunin s'occuperait de ce petit gars un peu trop téméraire.

Caché derrière un arbre au gros tronc, le Chuunin attendait patiemment son heure et guettant les réactions de Kisen.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Mar 24 Mar 2015 - 18:11

Kisen continuait à courir dans la forêt, il suivait des traces qu’il trouvait de temps en temps, se fiant surtout à son instant pour retrouver le chuunin. Il n’était pas pisteur, mais comme il faisait attention, il pouvait remarquer des traces de pas récentes ou des branches cassées. Il essayait de compenser son manque de compétence dans ce domaine par une attention importante à tous les éléments qu’il pouvait voir. Ces éléments bien que minimes lui permettait de savoir si quelqu’un était passé par là tout au plus. Et soudain, ces traces disparurent, rien ne semblait indiquer dans quelle direction le chuunin était partit. Cela posait un grand problème à Kisen, qui ne savait plus quoi faire, il pouvait se contenter de continuer tout droit à l’infini. Si seulement il avait pu apprendre mieux comment suivre une trace, il se sentait tout d’un coup vraiment inutile à la mission.

Il ne restait qu’une seule hypothèse qui était valable pour lui, c’était que le chuunin se cachait non loin d’ici. À vrai dire, il savait très bien qu’il pouvait être déjà loin, mais dans ce cas, il avait échoué et il préférait considérer que ce n’était pas le cas. Il regarda donc aux alentours de l’endroit où les traces s’arrêtaient pour essayer de débusqué l’individu. Mais dans un bois tel que celui-là, les possibilités de cachette étaient nombreuses et Kisen ne pouvait fouiller chaque recoin de la forêt surtout si le chuunin était là, prêt à frapper. Il repéra néanmoins un bosquet qui semblait être une bonne cachette. Kisen ne voulait pas perdre l’endroit où les traces s’arrêtaient, il se contenta alors de grimper le haut d’un grand arbre qui se trouvait juste à côté pour avoir une meilleure vue sur l’ensemble de la zone. Si le chuunin se trouvait dans les environs et qu’il décidait de bouger, Kisen le verrai et il pourrait l’attaquer.

Ce n’était pas du genre de Kisen d’attendre comme cela sans agir, mais la mission était trop importante pour qu’il puisse échouer à cause d’une témérité quelconque. Il savait qu’Akame allait finir par le rattraper. Kisen se dit que par son grade plus élevé, elle était plus à même de pouvoir retrouver le chuunin et de le combattre en cas d’affrontement. Car c’était quelque chose d’important également, Kisen n’avait pas beaucoup de chance de victoire si le chuunin décidait de lui tendre un piège. Il commençait à douter de ses chances de voir cette mission menée à bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 408
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Jeu 26 Mar 2015 - 18:48

Miyuki de retour dans un état normal, l'Eisei'nin s'occupa à présent d'Akashi. Elle avait honte de s'être fait avoir si facilement et d'avoir blessé l'un d'eux sans le vouloir. Akame l'avait rassuré du mieux qu'elle put pour que Miyu puisse mieux se concentrer sur les soins et de reprendre confiance en elle. Maintenant, la brune devait se concentrer sur Kisen et le Chuunin en fuite, il fallait le rattraper au plus vite. Par contre, Akame trouva quelque chose de louche dans cette situation. Un piège de la part du Chuunin ? Essayez de rendre l'entrée moins surveillée pour d'éventuels renforts ou de fuite ? En tout cas, il était hors de question qu'ils réussissent leur coup, mais cela allait être compliqué. Bannin était Parti seul à la poursuite du fuyard et il y avait des chances que ce dernier se fasse attaquer par surprise, une embuscade peut arriver à tout moment. Miyuki allait être seule pendant quelques minutes avec un Akashi blessé au ventre, cela n'était pas une situation un plus gérable malheureusement. Pour sa première mission en tant que chef d'équipe, la Chuunin avait déjà des défis à surmonter et c'était de loin évident sur le coup. En tout cas, elle avertit la Eisei'nin de son départ et de ce qu'elle devait faire durant son absence. De plus, il risque d'avoir la possibilité d'un renfort allié Kumojin pour la soutenir sur Sho et Hasaki en ont la possibilité d'en envoyer un.

Akame avait prévenu Sho et Hasaki pour la demande d'un renfort, c'est Sho qui a répondu en premier et il allait en envoyer un sur-le-champ. Cela espéra que ça n'allait pas entraver la progression du chef Kadoria dans sa mission, mais la Seki n'avait malheureusement pas le choix de faire cette requête. En tout cas, elle avait prévenu les deux autres chefs d'équipe à propos de ce qu'il s'était passé de son côté et à propos du Chuunin. Pour le moment, elle devait poursuivre Bannin et le traître en laissant sa cousine seule avec le blesser. Malgré le fait qu'elle est genre de type soutient, l'autre point fort de Miyuki est la défense et c'était rassurant. La jeune femme allait utiliser à nouveau ses talents de pisteuse pour les retrouver, touchant les emprunts de pas ou encore, des branches cassées. Cela n'allait pas être compliqué, ils ne laissaient pas mal d'indice sur leur passage. La kunoichi devait faire vite, ça serait malheureux s'il arrivait quoi ce soit à son coéquipier et ça serait risqué de devoir protéger deux blesser si un autre ennemi se montre pour aider le traître. Des voix se firent entendre à nouveau sur écouteurs communicateur, Hasaki et Sho semblaient affronter des ennemis avec leur troupe. Rien qu'en les écoutant un peu, ils n'avaient pas rencontré de grosses difficultés et cela soulageait la Seki. À présent, elle devait faire de son mieux pour réussir et ne pas échouer dans sa mission.

« Ils se sont aventurer un peu loin. » Murmura-t-elle.

La Chuunin continua de chercher en s'aidant des indices et de son talent en pistage de chasseur, si récente, elle sentait qu'elle approchait des lieux. Bien sûr, elle regarda également au niveau des branches pour voir s'il y avait quelques choses de suspects au-dessus d'elle. Les deux autres équipes participaient à de rudes combats et elle, elle devait faire attention à ne pas perdre sa nouvelle cible. En levant son regard à nouveau, Akame remarqua Kisen cacher dans un arbre, en arrivant de derrière, il était simple de le voir légèrement. L'ennemi ne devait pas être loin alors autant l'encercler pour ne pas le louper et le ramener au bercail. Passant sur le flanc gauche en se cachant derrière les troncs d'arbre et les bosquets, elle faisait attention à ne pas se faire repérer ou à louper sa cible. Elle se tenait un peu éloignée de la position de Kisen, la Chuunin n'avait pas été jusqu'au bout des emprunts de pas, son coéquipier était caché et ce n'était pas pour rien. Un bosquet plutôt gros et facile à se cacher, mais cet homme n'était pas si bête et Kisen l'aurait déjà fouillé. Usant de ses compétences de pistage, elle analysa la zone de manière générale tout en restant caché. Un simple regard, tellement d'indice, du sang sur le feuillage, non loin de sa position. Il a été blessé selon Miyuki sinon elle ne l'aurait pas soigné, c'était bon.

Akame connaissait la position de sa cible, pas besoin d'être un Hyûga pour voir ce sang et c'est quelques feuillages d'écraser et de casser. La brune se déplaça rapidement pour se tenir à quelques mètres derrière l'ennemi en ne cherchant pas à se faire repérer. Il était là, derrière un gros tronc d'arbre, il avait sans doute repéré Kisen au vu de sa position et il l'avait sans doute vu monter à l'arbre. Maintenant, soit elle arrive à le mettre KO d'un coup ou elle le met à la vue de Kisen pour que ce dernier hors d'état de combattre ou de fuir à nouveau. Il ne fallait pas le tuer, mais le neutraliser. La Seki avait déjà une idée à ce problème et cela allait être amusant. D'un pas calme, accroupit et en concentrant du chakra dans sa bouche, la brunette s'approcha de sa cible lentement et surement. Dégainant un kunai, elle se leva brusquement et le lui lança à la jambe droite pour le déstabiliser. Ouvrant la bouche, elle souffla un grand éclair en sa direction afin de le paralyser temporairement et le repousser en direction de Bannin.

« Bannin, à toi !!!! »

Résumé ::
 

Aptitude:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Projet S - Quand gronde le tonnerre [1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni-