N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Projet S - Quand gronde le tonnerre [1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1433
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Mer 8 Avr 2015 - 1:06

Une esquive. Ni plus, ni moins. Comme s'il l'avait vu venir, comme s'il savait depuis le départ où cette kunoichi se trouvait malgré toutes ses précautions. Tout en effectuant un salto sur le coté, deux kunais fusaient droit sur Kisen et Akame. Avant même que ceux-ci n'atteignent leur objectif, avant même que le Chuunin ne touche terre, ses mains se mettaient à exécuter des mudras d'une vitesse qui laissait largement présager qu'il n'était pas du même niveau que ses deux protagonistes.


Son regard était pour Kisen. Un regard qui allait le plonger dans le noir le plus profond, les ténèbres les plus épaisses. Il entendrait encore le bruit tout autour de lui. Certes. Mais il ne verrait plus rien. A peine qu'il se verrait lui-même. Quant à Akame...

Le Chuunin venait de poser ses deux pieds sur un tronc d'arbre. D'une vive impulsion, il s'élançait vers Akame, katana à la main, prêt à la trancher en deux.

" Allez tous... EN ENFER !!! "


Explications:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 408
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Mer 8 Avr 2015 - 19:30

Traquer et éliminer la cible, c'était la dernière alternative de la kunoichi pour réussir sa mission. Le fuyard était partie en direction d'un petit bois près de la base, Kisen était à sa poursuite et il allait sans doute être en danger. En tant que chef de l'équipe, Akame ne voulait plus voir l'un de ses coéquipiers se faire gravement blessé. Ensemble, ils devaient parvenir à réaliser cette mission donnée par Hasaki jusqu'à la fin et en espérant que ça se finisse rapidement. Le Chuunin renégat devait être capturé, mais il était plus fourbe qu'elle l'aurait prévu et il utilise le Genjutsu. Impossible de savoir s'il avait besoin de mûdra pour réaliser un jutsu ou si un simple contact visuel lui suffisait pour rendre son attaque possible. En tout cas, il avait réussi à mettre Miyuki dans une illusion pour attaque Akashi et Bannin. Heureusement, la brunette avait réussi à la vaincre avant que cela empire et assez rapidement. La kunoichi n'avait pas pour habitude de tuer quelqu'un, elle l'avait déjà fait dans le passé contre un Gekei en compagnie de Miaë Bakushô, car elle n'avait pas le choix. Maintenant, c'était encore le cas et la Seki ne voulait pas voir ses alliés mourir à cause de son indulgence et son pacifisme. Akame savait quand utiliser les moyens extrêmes pour réussir et cela allait se répéter à nouveau.

Traquer, Akame est une bonne pisteuse pour son âge, non elle n'avait pas besoin de capacité sensorielle pour y arriver, mais d'élément naturel. C'est-à-dire, des emprunts de pas au sol, du sang ou encore, des branches cachées, tout ce qui pourrait l'aider à retrouver une personne sans l'aide du chakra. Kisen était déjà pris les devants alors que Akame avait fait en sorte d'expliquer quelques trucs à Miyuki et appeler des renforts tout en donnant quelques renseignements sur la situation en cours à Sho et Hasaki. La jeune Seki ne manqua aucun indice et elle restait discrète sur ses déplacements, il ne fallait pas que le fuyard puisse la repérer. La kunoichi avait pu voir Kisen et l'ennemi ne devait pas être loin, la belle jeune femme prit un autre chemin en se cachant dans le décor tout en regardant d'éventuel piste. L'ennemi était repéré, caché derrière un tronc d'arbre, l'épéiste allait alors l'attaquer par surprise en espérant que Bannin puisse intervenir pour lui offrir le coup de grâce. Il fallait agir vite et efficacement afin de le neutraliser en le tuant même si capturer serait le mieux. Malheureusement, la kunoichi avait pris pas mal de risque en le gardant en vie jusqu'à présent, les risques inutiles devaient cesser. Akame avait concentré du chakra Raiton dans sa bouche afin de l'utiliser contre son adversaire et le paralyser si possible, ensuite, Kisen fera son boulot.

Derrière l'ennemi, elle s'avança discrètement comme un prédateur voulant attraper sa cible par surprise. Elle se leva et lança un kunai en sa direction, mais il l'esquiva avec une certaine chance. Mais, elle avait anticipé son action et au moment où il lança ses deux kunai en direction de la Seki et deux autres vers Kisen, la Seki n'allait pas le laisser faire. Il n'avait pas encore posé pied et l'enchaînement fut rapide. Elle souffla un puissant grand éclair en direction du renégat, les Kunai n'avaient pas eu le temps de faire quoi ce soit. Encore en vol, le Chuunin s'était pris le jutsu et cela avait pu surement empêcher qu'il puisse faire quoi ce soit contre eux. L'attaque avait dû le repousser, mais un manteau de chakra s'était répandu sur le corps entier de la Seki et d'un mouvement rapide, elle laissa une traîner de poussière à la place où elle se tenait dernièrement. En arrivant sur le côté gauche de l'ennemi, elle plaqua son rasengan sur son torse pour le plaquer avec une violence incroyable créant un cratère de taille moyenne sur le sol. Orbe de chakra qu'elle avait créé à une grande vitesse grâce à son manteau de chakra ressemble à un animal. Après son attaque et en ayant repris directement sa forme normale, elle lui planta son katana dans le ventre et recula rapidement sans le regarder dans les yeux. La Seki ne voulait pas subir une illusion de sa part comme il l'avait fait contre Miyuki. La kunoichi avait été si brutale et violente envers ce renégat qu'elle espérait qu'il n'oserait plus s'attaquer à eux. Elle leva les yeux vers Kisen et s'adressa à lui.

« Achève-le, Kisen. Il ne nous est plus utile, je préfère ne prendre aucun risque en le ramenant en vie. On a déjà assez subi comme ça. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Sam 11 Avr 2015 - 14:56

Kisen était accroupi sur la branche d’un arbre assez grand, il avait une bonne vision de la zone autour de lui. Il savait que le chuunin pouvait être en train de l’observer, il se devait de faire attention. Il était donc à l’affut du moindre de mouvement de son adversaire ou de l’arrivé de sa supérieur. Soudain il remarqua un mouvement brusque en bas, il s’agissait d’Akame qui était arrivée sur place suffisamment discrètement pour qu’il ne puisse s’en rendre compte. Elle lança l’assaut contre le chuunin dont elle avait sans aucun doute déterminé la position. Kisen, malgré sa distance, était prêt à agir. Il ne pouvait se jeter sur son adversaire, il attendait donc de l’avoir dans son champ de vision. Mais son adversaire était bien plus fort qu’il ne l’imaginait. Il réussit à esquiver la première attaque de la jeune femme et lança très rapidement deux projectiles en direction de Kisen. Ce dernier n’était plus en position d’attaquer, même si les projectiles qui arrivaient vers lui restaient faciles à esquiver.

Il se préparait à charger son adversaire quand même quand il croisa le regard de ce dernier. Kisen sentit alors que quelque chose n’allait pas. Son corps semblait perturbé comme il n’avait jamais été. Sa vision quant à elle, se réduisait très rapidement jusqu’à ce qu’il ne puisse plus rien voir en quelques secondes. Kisen ne savait pas ce qui lui arrivait, le chuunin pouvait donc être un dentô puisqu’il venait de Kumo. Mais il avait déjà assisté à une technique du genre à l’examen chuunin, et c’était différent cette fois. Il comprit alors qu’il s’agissait sûrement d’un Genjutsu lancé par l’ennemi lorsqu’il croisa son regard. Il était décidément très fort, et Kisen devenait incapable de combattre. Il ne pouvait s’approcher de son adversaire dans son état, et les projectiles qu’il avait lancés étaient toujours en vol. Il sauta alors en arrière pour les esquiver. Kisen était aveugle et il ne s’était jamais entrainé pour cela, lui qui se fiait souvent uniquement à ce qu’il voyait pour réfléchir. Il n’avait fait suffisamment attention à son environnement et percuta un arbre derrière lui. Le choc ne fut pas très violent, mais il le ralentit suffisamment pour faire échouer son esquive et les deux kunaïs se plantèrent dans son torse.

Kisen fut prit par la douleur du coup, mais il avait connu pire. Aveugle et blessé, il ne pouvait rien faire. Il était désorienté et n’avait plus aucun repère. Il ressentait plus rien à part la douleur qui provenait de son torse et le sang qui coulait le long de son ventre. Il revint à la réalité très peu de temps après, il ressentait quelque chose de plus important que sa blessure quelque chose de plus concret. Sa blessure l’empêchait de réfléchir convenablement mais son corps savait une chose, il était en train de tomber. Il n’avait aucun moyen de se rattraper puisqu’il ne pouvait rien voir. Il tombait de haut mais quelque branches virent à sa rencontre lors de sa chute pour l’amortir. Le choc de la rencontre avec le sol fut violent pour lui. Il eut le malheur de tomber sur le ventre, enfonçant les deux projectiles un peu plus dans son corps.

La douleur du coup fut si vive qu’elle sortit Kisen dans son état de cécité. Il se releva avec peine en titubant. Sa vision était encore très floue mais elle s’améliorait. La blessure qu’il avait au torse n’était pas mortel, enfin il l’espérait. Il craignait néanmoins que les armes aient sectionné un artère importante et il ne pouvait se permettre de les retirer sans risquer d’y laisser sa vie.

Au bout d’une dizaine de secondes, Kisen était revenu à lui, la douleur était toujours présente mais il avait été entrainé plus jeune à ne pas la laisser l’handicaper. Il était de nouveau en état de combattre, même si n’importe quel médecin aurait jugé cela comme totalement suicidaire.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1433
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Mer 15 Avr 2015 - 1:37

Un adversaire potentiellement supérieur au duo kumojin. Akame allait s'en rendre compte. Alors qu'elle exécutait son jutsu de type raiton pour tenter de piéger dans les airs son adversaire, celui-ci, ne put rien faire d'autre qu'encaisser l'attaque qui le propulsa en arrière. Virevoltant dans les airs, le shinobi pu remarquer l'avancée foudroyante de la kunoichi vers sa position. A peine touchait-il le sol qu'il tentait d'esquiver la charge de la Seki. Illico presto.

En vain. C'est au niveau niveau du tibia de sa jambe droite que le bonhomme fut touché, alors qu'il tentait une nouvelle esquive sur le côté. L'assaut de la kunoichi le força à fouler à nouveau le sol quelques mètres plus loin. Il ne fallut pas attendre bien longtemps pour voir du sang perler de la blessure du blond. Mais celui-ci n'était pas vaincu, malgré sa blessure et l'engourdissement de ses membres inférieurs. Un regard vers la kunoichi, dents serrées, l'homme laissa entendre :

" Tu te défends bien petite s@#, mais tu ne peux me battre. Malgré toute la bonne volonté que tu pourrais montrer. "

Était-ce un bluff ou des propos véridiques ? Quoi qu'il en soit, le shinobi exécutait un série de mudra et envoyait sur son adversaire, à partir de sa bouche, un rapide trait de feu qu'il maintenait en suivant les mouvements de la kunoichi. La zone commençait à s'enflammer.



Explications:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 950
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Dim 19 Avr 2015 - 4:51


Kisen savait qu’il ne pouvait plus combattre encore très longtemps, son état de santé ne pouvant s’améliorer de lui-même. Il avait réussi à reprendre ses esprits grâce à sa blessure, mais il devait désormais faire avec pour la suite du combat. Il n’y avait pas besoin d’être un fin analyste pour se rendre compte de la différence de niveau entre lui et son adversaire. De ce qu’il voyait du combat, le chuunin possédait un niveau très largement supérieur au sien. Akame semblait également ne pas être de taille contre lui. Kisen et sa supérieure n’avaient pas eu le temps de s’accorder ni même de partager leurs compétences respectives, ils n’avaient pas de plan d’attaque en dehors des stratégies basiques enseignées à l’académie qui par conséquent, étaient également connues par le chuunin. Le jeune Bannin n’avait pas beaucoup de choix devant lui.

Il comprit alors que son adversaire ne devait pas savoir qu’il n’était plus sous l’emprise du Genjutsu, et qu’il restait donc une menace pour lui. Kisen remarquait bien qu’il ne lui prêtait plus attention pour se concentrer uniquement sur le combat contre Akame. Il savait donc ce qui lui restait à faire. Il ne devait pas se précipiter sur l’adversaire sans réfléchir car si cela ne fonctionnait pas, il perdait son unique avantage. Il devait profiter au mieux de cela pour en finir définitivement en une seule attaque. Kisen se félicita alors d’avoir justement travaillé sur une technique permettant d’éliminer une cible dans une situation comme celle-ci pendant les semaines qui précédèrent la mission. Sa technique était désormais parfaitement mise au point, et il n’avait jusque là jamais eu l’occasion de l’utiliser dans les conditions réelles d’une mission.

Kisen ne pouvait pas regarder l’affrontement entre les deux shinobis, pour ne pas trahir la perte de sa cécité. Il se contentait alors de regarder dans le vide dans leur direction, essayant de temps à autres de repérer la position exacte de la cible pour ne pas la manquer lors de l’attaque. Il se concentra ensuite et effectua les mundras nécessaires de la manière la plus discrète qui soit. Il concentra du chakra dans ses mains pour faire apparaître une lance métallique. La lance était beaucoup plus dangereuse qu’elle n’y paraissait, le chakra Kinton du Bannin bouillonnait à l’intérieur de celle-ci mais seul un ninja sensoriel pouvait s’en rendre compte.

Kisen était prêt, et parfaitement positionné. Son adversaire était face à lui et lui tournait le dos, il était donc dans son angle mort. Grâce aux tournois auxquels il avaient participé lors de sa jeunesse, il savait ce que c’était que de se battre contre quelqu’un de beaucoup plus fort que soi. Dans un combat comme celui-là, la moindre erreur ou inattention pouvait entrainer la mort. Il ne prit que les quelques secondes nécessaires pour viser et lança sa lance sans plus attendre. Cette dernière partit à une vitesse incroyable, augmentée par le chakra qui la composait.

Il misait tout sur la réussite de son attaque, qui avait consommé une grosse partie du chakra qui lui restait. Son adversaire ne semblait pas être attentif à lui, et même s’il se rendait compte au dernier moment de la lance, et qu’il réussissait in extremis à l’esquiver, Kisen n’avait qu’à la transformer en pluie d’aiguille pour l’atteindre malgré tout. Et dans l’hypothèse où la technique ne suffisait pas, il ne lui restait plus beaucoup d’espoir.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1433
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Dim 19 Avr 2015 - 13:57

Une illusion... Le fruit de sa dernière attaque Katon sur la kunoichi n'était qu'une illusion. Mais une illusion qui lui permettrait d'en finir avec ces deux tâches qui jusque là, l'avaient bien entravé. Surtout cette jeune femme aux yeux rouges qu'il avait devant lui. Il était quasi certain qu'elle ne disposerait pas de kai lui permettant de contrer un genjutsu d'aussi haut niveau. Alors en ce cas, elle et son acolyte, en ce moment même perdu dans les ténèbres les plus opaques, avaient perdu. Échec et mat ! Et pourtant !

Tandis que la kunoichi s'évanouissait, Le Chuunin eut le réflexe de se tourner vers le Genin. Juste un réflexe ou alors, une espèce de 6ème sens qui lui intimait de faire attention à quelque chose qu'il n'avait ressenti qu'au tout dernier moment. Et comme si ce moment de sa vie s'écoulait au ralenti, le Chuunin tenta de retenir, de ses mains, cette lance qui filait à présent qu'il s'était totalement retourné, droit en direction de son son ventre. La surprise, l'étonnement de constater toute la détermination que ce shinobi pouvait montrer lui plut. La lance lui perfora le ventre d'une violence inouïe, lui faisant presque aussitôt couler du sang de sa bouche.

Un pas en arrière, puis un autre. Le Chuunin tomba genoux à terre. Dans son regard, une lueur d'amusement.

" Je n'aurais jamais cru me faire avoir par... un bleu. "

L'homme cracha au sol.

" Ta copine avait l'air plus déterminé. "

Un sourire. Tous les deux étaient détermines, mais l'un était visiblement plus teigneux que l'autre. Le mental des shinobis de la Foudre ? Lui aussi en était un... Enfin, plus tout à fait. Malgré son sale état, malgré le fait qu'il soit proche de la défaite, le Chuunin se mit à exécuter des mudras d'un air sadique. S'il devait mourir, il ne mourrait pas seul. Bannin Kisen partirait avec lui. Mais...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1806
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Dim 19 Avr 2015 - 15:51

J’étais arrivé à temps, grâce aux senseurs composant mon groupe. Ils m’avaient indiqué l’endroit le plus proche de cette base, où du chakra se manifestait à une vitesse plus ou moins importante. Des signes évidents d’un combat et c’est là qu’il nous faudrait intervenir en premier. Je demandais à mes hommes de hater leurs courses. Nous étions déjà au maximum de notre vitesse, mais ce n’était pas suffisant. J’avais espéré qu’envoyer Hasaki, Shinji, Sho et des shinobis d’avenir sur cette base ainsi qu’un renfort non négligeable serait l’occasion de stopper net les combats, mais il faut croire que j’avais eu tort. Les rapports que l’on m’envoyait de la situation, toutes les quinze minutes n’auguraient rien de bon. J’avais dû prendre encore plus de renforts. Une trentaine de shinobis et kunoichis avec moi. Une foule, du moins, par rapport à ceux pour qui je les destinais.

A l’heure qu’il est, au vu des dépenses de chakra de part et d’autre, au vu des combats, au regard de la situation, je savais que ce nouveau renfort ne serait que l’occasion de mettre fin à de quelconques velléités de combats sans qu’il n’y ait plus de bain de sang. J’étais sûr que la situation sur place serait catastrophique, alors ces renforts serviraient de force de dissuasion.

« Au point où nous en sommes, je veux que vous fassiez le maximum de prisonniers. Ne tuez que dans une situation où vous n’aurez pas d’autres choix ! »

Je me tournais vers les trois chefs que j’avais nommés pour cette seconde vague de renforts. Chacun conduirait 10 hommes.

« Taiyo, avec tes hommes, faîtes une brèche dans le mur est est investissez la base. Shinusuke, à l’entrée ouest. Investissez la zone et vérifiez les extérieurs. Kouga, avec moi vers cette source de combat proche. »

Les deux unités Taiyo et Shinusuke se dispatchèrent. Chacun vers la zone que je lui avais indiquée. L’unité de Kouga servirait d’unité traqueuse. Tous les fuyards tentant d’échapper au filet que je dressais autour de cette base, serait pourchassés par les hommes de Kouga.

C’est alors que nos pas nous menèrent vers cette zone boisée. Là où je remarquais au loin la présence de trois hommes aux prises. Je n’eus pas de mal à reconnaître Akame, qui s’écroulait au sol, puis cette lance de fer empalant ce Chuunin que je connaissais bien. Pourquoi en venaient-ils aux mains ? Ils étaient tous alliés. A la base…

« Yameru ! Nobuyashi ! YAMERU !!! »

Un ordre que je criais d’une voix puissante. Profitant de l’effet de surprise, je m’interposais entre le Chuunin Nobuyashi et Kisen. Kouga et ses hommes prenaient place dans la zone. Certains s’activaient auprès d’Akame, d’autres autour de Kisen qu’il fallait soutenir. Quant à moi…

« Nobu… Pourquoi combattre tes frères d’armes ? »

Le Chuunin qui, jusqu’ici, avait été un homme loyal, me fit un sourire amusé malgré son état des plus piteux. Je posais ma main sur la sienne, ensanglantée. Et j’essayais de la rabaisser. J’avais confiance en lui. Il faisait partie de ces hommes désignés pour garder les serviteurs pendant que les vérifications avaient lieu. Pourquoi se retrouvait-il à combattre à présent ? Comme si Nobuyashi avait lu dans mon esprit, il me répondit :

« Ma sœur… Ma sœur avait la marque elle aussi… »

Ses yeux semblaient se refermer tandis qu’il tombait vers l’avant, la lance toujours dans son ventre.

« Je… Je ne pouvais me résoudre à la laisser entre vos mains… Ma sœur… »

Il tombait contre moi, salissant ma cape de Kage par le même moment. Pourtant, curieusement, je n’éprouvais aucune aversion, malgré que j’aie devant moi un traître au village. Il n’était pas serviteur, mais pour une question de famille, il s’était interposé. Je le devinais. Combien d’autres dans son cas ? J’avais probablement mal géré cet événement. Pas assez de gardes, pas assez de communication sur ce que je comptais faire de ces serviteurs. Je regardais vers Kouga, tandis que ce Chuunin rendait l’âme dans mes bras.

« Les kumojins sont mes hommes, ma famille. Je n’avais pas pour objectif de les tuer. Certains étaient probablement serviteurs malgré eux. Comme Kadoria Sho. Il est pourtant membre du Conseil du village et j’ai confiance en lui… »

Une tentative d’explication. Vaine. Cet homme était à l’article de la mort après tout. Quel gâchis. Même après leur disparition, ces furyous causaient du grabuge.

Je ne ressentais plus aucun souffle. Il était mort. Un Shinobi vint le prendre de mes bras. Je me redressais. Troublé en dedans, mais ferme en dehors. Un chef ne doit pas montrer de faiblesses. Je portais mon regard en direction de ceux qui s’occupaient d’Akame. Il semblait qu’elle était saine et sauve. Je me tournais vers Kisen, et me dirigeais vers lui. Je ne doutais pas un instant qu’il avait été l’auteur du coup final. Probablement que lui aussi était troublé, mais ainsi va la vie de shinobi. Une fois à sa hauteur, je questionnais du regard les hommes qui vérifiaient son état de santé. Sa vie n’était pas en danger. Parfait.

« Merci Kisen. »

Un regard vers le décédé, puis je plongeais mon regard à nouveau dans ceux du Genin.

« La vie d’un shinobi est emplie de ce type de sacrifices. Il y a des choix à faire. Des choix mortels… Mais, ne regrette jamais de t’être battu pour Kumo car nous sommes les protecteurs de Kaminari no Kuni. Nous n’avons pas le droit de faillir. »

Un petit discours pour le motiver ou le remotiver. J’espérais qu’il comprendrait le sens de mes mots et que même s’il était troublé, frustré, fâché contre lui-même ou contre moi, qui sait ? qu’il n’oublie pas que les guerriers que nous sommes assurent le sommeil paisible de bon nombres d’habitants de Kaminari. Il fallait bien que quelqu’un fasse le sale boulot. Et ce sale boulot, nous incombait. C’était la voie que nous avions choisi.

Je me redressais, après avoir pris le soin de bien vérifier, dans le regard du Genin, qu’il me comprenait. Si c’était le cas, c’est qu’il était prêt à passer un échelon.

« Il me semble que tu es mûr pour passer un cap Kisen. Tu es promu Chuunin. »

Un sourire dans cette grisaille, puis je me tournais vers Kadoria Kouga. Nous avions du travail. Immédiatement, nous filions avec 6 de ses hommes vers la base. Dans mon for intérieur, je décidais que quoi qu’il arrive, j’irai jusqu’au bout de ma logique. Chaque kumojin, après cet épisode serait minutieusement contrôlé afin de vérifier qui disposait de la marque du serviteur. Ceux qui ne sauraient expliquer la provenance de cette marque finiraient dans les geôles. Le reste, ceux ayant été serviteurs malgré eux, seraient, comme Kadoria Sho, libres aux sein de Kumo. C’est décidé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1433
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Projet S - Quand gronde le tonnerre [1] Mer 6 Mai 2015 - 14:56

Cet Event prend fin officiellement.

Pour l'histoire :
Suite à l'intervention des vagues successives de renforts et à la bravoure et l'efficacité des forces kumojines, la plupart des serviteurs s'étant rebellés ont été tués au cours de cette opération. La faille résultait de l'indiscipline de certains kumojins loyaux (dont le personnage ayant affronté Bannin Kisen et Seki Akame) ayant permis la libération de serviteurs pour des motifs personnels. Il semblerait que l'objectif initial du Godaime Raikage de trier les effectifs serviteurs afin de distinguer ceux ayant été serviteurs malgré eux, des autres, devenus serviteurs par lâcheté, n'ait pas été correctement compris, d'où ces failles dans le dispositif sécuritaire.

A la suite de cet Event tous les habitants de Kumo et des villes principales de Kaminari no Kuni ont fait l'objet de vérification pour savoir qui disposait de la marque de serviteur ou non. Le Raikage a été le premier à se plier à cet exercice.

Les serviteurs survivants à l'opération dénommée Projet S ont été enfermés dans les geôles de Kumo.


Thanks:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Projet S - Quand gronde le tonnerre [1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni-