AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Old Fashioned et mauvaise herbe [Hiko/Aoki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Grade : Daimyô de Hi no Kuni
Messages : 3284
Rang : SSS


Message(#) Sujet: Old Fashioned et mauvaise herbe [Hiko/Aoki] Ven 6 Mar 2015 - 1:05

Toujours plus de bar. Toujours plus d’alcool. Toujours plus de dépravation. C’en était d’un triste. À chacun de ses arrêts dans un endroit quelque peu civilisé, elle le finissait le soir accoudée au comptoir, fuyant sa situation, sa trahison, sa conspiration. Le temps d’un soir ces poids si lourds sur ses épaules se faisaient plus légers. Rien qu’un peu, mais cela valait le coup. Malheureuse ? Ce n’était pas le mot qu’elle aurait employé pour décrire sa situation. Perturbée, torturée, hésitante, tiraillée. Oui ce serait plus des mots qu’elle se sentait à même d’employer pour définir sa situation.

En route pour Ame afin de recueillir des informations de ses contacts sur place sur la situation de Konoha et du reste du monde shinobi dont elle n’aurait pas pu entendre parler pendant son errance, l’Aburame s’était une nouvelle fois arrêtée. Un bon bain à la taverne du coin et elle était descendue profiter de l’ambiance légère dans le bar/saloon. Ce type d’ambiance lui convenait parfaitement. Du moins c’était mieux que la plupart des endroits qu’elle avait visité ces dernières semaines. Sa bourse de nouveau remplie par une petite mission qu’elle avait effectué pour un commanditaire en cours de route –une simple protection de convoi qui se rendait ici donc sur son chemin-, l’ancienne Jonin était d’humeur à dépenser. Mais elle savait qu’ici à Kusa il fallait rester sur ses gardes malheureusement …

    Un whisky barman... Non en fait met-m’en deux.


Ingurgitant cul-sec le premier, elle se retourna à moitié vers la salle, croisa les jambes sur son tabouret et se saisit du deuxième, le dégustant tout en prêtant attention aux conversations du coin. Rumeurs, plaintes, tout était bon à prendre… Après tout elle était dans l’information depuis tant d’années … Des réflexes … Qui maintenant qu’elle était en quelque sorte à son compte relevaient plus de la survie qu’autre chose.

Kusa était un endroit qu’elle appréciait. Et dire que l’alliance avec Konoha avait failli être florissante … Mais non. Les Tohatsu s’étaient détourné de la Feuille en fin de compte pour rejoindre le Shukai. Qu’y gagnaient-ils de plus en fin de compte ? Bonne question. Mais toute politique mise à part, ce qu’elle préférait dans ce pays était la végétation luxuriante. Et qui dit végétation dit insectes. Les spécimens ici étaient captivants … Et d’une taille réellement supérieure à leurs cousins d’ailleurs. Quoique … Peut-être équivalaient-ils ceux de Ki no Kuni … Les mangroves étaient également un site riche en découvertes pour la passionnée qu’elle était.

    … Shoraizen ...


Hmmm ? Jetant un coup d’œil au tatouage sur sa main représentant l’insigne de l’organisation comme pour se rappeler où elle avait déjà entendu ce nom, l’Aburame tendit l’oreille intéressée par l’insistance de la question avant de finir son verre et de se lever. Sortant une cigarette elle se rapprocha de la table et l’alluma alors qu’elle arrivait à côté de la personne qui avait éveillé son intérêt malgré elle. S’asseyant, elle fuma une bouffée, arqua galamment son sourcil et expliqua finalement pourquoi elle était là :

    Et quelles sont tes affaires avec cette organisation ? On ne t’a pas dit que ce n’était qu’un groupe de vulgaires criminels ?


Fumant une nouvelle bouffée, elle s’amusa de la situation, s’autorisant un demi-sourire avant de lever brièvement la main pour faire venir la serveuse qui circulait dans l’établissement.

    Un Old Fashioned.


Reportant son attention à la tablée elle s'avouait toute ouïe. Hmmm étrange que dans ce coin du monde alors que même les grandes villes du pays ressemblaient plus à des villages qu’autre chose ce nom ressorte. Commençaient-ils à se faire un nom ? En bien, en mal ? Ce pouvait être intéressant de savoir ce que les gens savaient d’eux et comment ils les considéraient.




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1140
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Old Fashioned et mauvaise herbe [Hiko/Aoki] Ven 6 Mar 2015 - 9:12

Missions… Après missions.

Le jeune garçon n’arrêtait pas ces derniers temps. Fini le temps des journées paisibles passées à l’académie, le cul sur une chaise, à apprendre tous les jours de nouvelles choses… Ce temps semblait si loin à l’esprit du jeune Chûnin. Certes, il continuait d’apprendre tous les jours… Mais la méthode était un peu moins… Paisible. Aujourd’hui il risquait sa vie dans chacune de ses missions. De plus, pour la plupart d’entre elles, il les effectuait en solitaire. Les effectifs de l’Alliance avaient chutés depuis l’attaque qu’ils avaient subie, il avait donc fallu réadapter les forces en présence !

Voilà donc pourquoi le jeune Hiko filait sur les routes du pays de Kusa no kuni, en cette soirée pluvieuse. La mission avait été simple, il devait enquêter sur des disparitions inexpliquées et était alors tombé sur un groupe de malfrats qui kidnappait des jeunes femmes pour ensuite les revendre illégalement… Le groupe de brigands n’était pas dangereux aux yeux du garçon, seul un mercenaire lui avait donné du fil à retordre. Mais une seconde d’inattention avait suffi pour que le jeune garçon le paralyse grâce à une de ses techniques. Et ainsi, la mission fut un vrai succès. Il était donc sur le chemin du retour, sous une pluie battante… Et il commençait à avoir faim !

C’est donc pourquoi, il décida qu’il s’arrêterait à la première auberge qu’il verrait. Et il n’eut pas à attendre longtemps. Il existait de nombreuses auberges, tavernes, établissements de ce genre dans le pays de l’Herbe. Ne possédant pas de Capitale à proprement parler, chacun essayait donc de se faire sa propre réputation. On avait donc de bonnes chances de tomber sur un service de qualité dans ces endroits. Ce qui ne fut… Malheureusement… Pas le cas pour le jeune garçon cette fois ci !


***


« Mais je vous dis que je suis venu retrouver ma grande sœur… Attendez… Tenez c’est ELLE ! »

Le jeune Hiko pointa alors Aburame Miko totalement au hasard. Mais pour comprendre la situation, revenons à l’entrée du jeune garçon dans l’établissement… A peine avait-il franchi la palier qu’un gros balèze sans cervelle l’avait attrapé par le col et l’avait foutu dehors. Interloqué, le jeune garçon s’était retrouvé sur les fesses, dans une flaque d’eau, avant même de comprendre ce qui venait de lui arriver. Remonté comme jamais, le jeune garçon entra à nouveau dans l’auberge et comme il s’y attendait, le « videur » tenta de le remettre à la porte. Il réussit à lui échapper une première fois, mais il se fit tout de même attraper. Se débattant, Hiko entendit l’homme lui dire que cet établissement était réservé aux adultes et qu’il n’avait rien à faire ici. Et c’est donc pourquoi le jeune garçon avait pointé au hasard la dame aux insectes…

***

Le videur finit par le lâcher, mais ne le quitta pas des yeux, il était perplexe. Hiko savait qu’il n’avait aucune chance de pouvoir combler son appétit vorace s’il ne rejoignait pas directement la table de la femme qu’il avait pointée. Mais allait-elle rentrer dans son jeu ? Rien n’était moins sûr… Il tenta tout de même le coup, et s’avança d’un pas mal assuré vers sa table. Elle n’était pas seule. Cependant, une place était libre à côté d’elle, Hiko s’assit donc sans un mot. Elle devait sûrement avoir entendu le boucan qu’avait fait le jeune garçon en entrant. Qu’elle marche ou pas, Hiko décida tout de même de s’excuser de son comportement…


« Désolé… T’es la premières personne que j’ai vu… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 334
Rang : B+


Message(#) Sujet: Re: Old Fashioned et mauvaise herbe [Hiko/Aoki] Ven 6 Mar 2015 - 13:59

La route qui nous mènerait jusqu'à Suna était encore longue. Nous en profitions pour effectuer des missions tout au long de notre parcours, de façon à récupérer l’argent nécessaire pour subvenir à nos besoins. Il y a de cela deux ou trois jours nous étions encore dans un champ à Ta no Kuni, en train de nettoyer ce foutu terrain pour le rendre cultivable pour les propriétaires. Une mission sans vraiment de difficulté, on était loin des missions que nous avions déjà pu effectuer sous le régime de la sanglante à Kiri. Cela ne nous manquait pas forcément même s’il y avait bien longtemps qu’on ne s’était pas confronté à du costaud. Il faut dire que depuis notre départ de Kiri, il y a deux ans, nous avons surtout cherché un endroit pour notre clan et nous étions d’ailleurs peut être en passe de l’obtenir. Seulement on voulait ce qu’il y avait de mieux pour notre clan, c’est pourquoi on avait laissé de côté les missions tout ça, dans le but de trouver le groupe intitulé Shoraizen.

Un homme du nom de Jisestsu Demon, un ancien collègue de Kiri semblait vouloir attirer mon clan vers Nami no Kuni, territoire que mon frère et moi-même étions en train de visiter lorsqu’il nous a surpris. Nami semblait être un endroit idéal pour le clan et ce qu’il nous proposa, semblait être intéressant. Il assurait en bref que si on l’aidait dans la conquête de Nami alors notre pourrait y séjourner en toute tranquillité. Offre alléchante mais même si on lui accorda notre intérêt pour son projet, nous n’étions pas certain de la véracité de ces propos. Tiendrait-il parole ? Qui pourrait le savoir à cet instant ? Au fond nous ne faisions pas confiance à cet ancien élève du Yondaime Tenzö. Bien qu’il était un des notre, un ancien Kirijin, nous n’accordions que peu d’intérêt à ces derniers au vu de la tournure des évènements qu’il y avait eu à l’époque de la décadence de la sanglante. Kiri avait tout simplement voulu profiter des pouvoirs de notre clan et n’était attiré que par ce dernier sans ce soucié de tous ce que nous avions pu construire au sein du clan.

Alors il nous fallait un second plan, un plan qui à coup sur assurerait la bienséance de notre clan. L’organisation Shoraïzen pourrait être le bon élément pour ce second plan. Nous avions peur que Demon veuillent également à son tour profiter des Jinmenju. Mon frère et moi-même voulions juste leur trouver cette terre ou il pourrait être en sureté, car Mizu no Kuni n’était plus vraiment sur depuis la destruction de Kiri. Nami était la solution mais il y avait ce problème du Jisestu. Or Shoraïzen pourrait régler ce problème d’après ce qu’on avait pu entendre puisque vraisemblablement il était en mesure de régler certain problème comme celui qui se posait à nous. C’est pourquoi nous étions à la recherche d’un membre de cette organisation afin de prendre contact avec le leader pour lui faire part du projet de Demon. Des semaines que nous cherchions, on avait quelque piste mais rien de bien concluant. Des soirées à parcourir les bars des différentes régions du monde sans vraiment rien trouver… Aucun barman n’avait eu vent d’un quelconque membre de cette organisation ou alors il avait peur de ce nom ? Possible…

Enfin notre route n’était pas non plus sans objectif. Partie de Nami, nous voulions rejoindre Suna pour retrouver un membre du clan, Jinmenju Sasori. On profitait donc de ce trajet pour essayer de récolter des informations sur le Shoraïzen. Ce soir, notre route s’était arrêtée à Kusa. Un pays faisant partie de l’Alliance du Shûkaï. Pas forcément le meilleur endroit pour essayer d’en savoir plus mais cela dit on allait en savoir d’avantage sur les récents évènements qui s’y étaient déroulés récemment. On fit plusieurs bars sans avoir de résultat, jusqu’à ce dernier ou pénétrant dans un bar, on se fit accosté après qu’on ait énoncé le nom de Shoraïzen. Ce n’était pas la première fois mais les autres fois généralement on se faisait plutôt renvoyer de là ou on était venu alors que là pas du tout. La jeune femme qui nous avait interpelé, semblait vouloir discuter. Etrange interpellation au passage.

-Si tu pouvais éviter de m’envoyer ces cochonneries à la gueule, on pourra peut-être discuter.

C’était bien une chose dont j’avais horreur, la fumée de cigarette, rien de plus répugnant pour une femme du monde comme celle que j’étais. Mon frère qui ne pouvait le bout de son nez car cela pourrait éveiller des regards mal intentionné me fit comprendre intérieurement de ne pas me la ramener comme j’avais si souvent tendance à le faire. Nous n’étions pas forcément en terrain hospitalier, il avait raison… Enfin il me dit quoi répondre à la question de la jeune femme, bien que j’ajoutai ma touche personnelle bien entendu.

-Aucune présentement. Et toi, tu accostes toujours les gens de la sorte ? Sans aucune politesse ? Je vous jure… Moi c’est A…

On fut interrompu par un gamin qui fit un bordel pas possible à son entrer dans le bar. Il prétendait connaître mon interlocutrice. Mince cela se compliquait pour nous. Juste avant qu’il vienne à notre table, Ao ajouta quelques mots qui sortaient bien entendu de ma bouche ce qui ne donna pas la même intonation...

-On cherche à en savoir plus sur le Shoraïzen, on cherche un de leur membre pour rencontrer leur leader, on a un projet à lui soumettre.

Je toussai pour faire mine d'avoir un chat dans la gorge pour camoufler ce changement de voix... Le gamin lui, s’assit à notre table et s’excusa au près de notre interlocutrice. Je le saluai…

-Euhhm ouais ? Tu t'es cru chez mémé ? Moi je suis pas ta baby-sitter hein ! T'es qui ?

Que faisait ce gamin ici ? Il semblait ne pas vraiment connaître la femme qui nous avait accostés. Je sentais déjà Ao me tapait dessus pour avoir sorti des débilités pareil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Daimyô de Hi no Kuni
Messages : 3284
Rang : SSS


Message(#) Sujet: Re: Old Fashioned et mauvaise herbe [Hiko/Aoki] Mar 10 Mar 2015 - 13:52



    Quel dommage.


Tapotant du doigt sa cigarette au-dessus du cendrier afin de faire tomber la cendre, l’Aburame ne se gêna pas pour garder sa cigarette au bec. La rousse n’avait qu’à se boucher les narines ou détourner la tête si ça ne lui convenait pas. Remerciant d’un signe de la tête la serveuse qui venait de lui apporter son verre, la trentenaire dévisagea son interlocutrice visiblement de mauvais poil. Aucune finesse. Mais bon dans un sens elle n’avait pas tort elle s’était quelque peu incrustée sans la moindre politesse.

Interrompues par un gamin qui la désignait comme sa grande sœur pour pouvoir rentrer, elle fut surprise par la nouvelle prise de parole de la jeune femme … Un instant elle avait cru qu’il y avait une troisième personne. Le gamin arrivait déjà, s’excusant alors que son interlocutrice l’agressait à son tour.

    Une vraie sauvage hein… Et c’est moi qui n’ai aucune politesse …


Saluant le gamin de la tête, l’Aburame continua.

    Non j’n’ai pas pour habitude d’accoster les gens surtout de cette façon, sauf quand ça me concerne … mais j’en oublie mes bonnes manières, Miko. Un projet tu dis ?


Bon sans pour autant crier haut et fort « Je suis au Shoraïzen » elle comprendrait probablement où elle voulait en venir et ce même si elle avait des doutes. Mais que voudrait-elle comme preuve ? Un pins qui prouvait son appartenance à l’organisation ? Pour peu qu’elle connaisse le symbole du groupuscule elle apercevrait facilement celui tatoué sur le dos de sa main qui tenait la cigarette.

    Et en parlant d’accoster les gens, pourquoi vouloir t’infiltrer dans un bar garçon ?


Il avait quoi, la quinzaine à tout casser ? Elle ne l’avait jamais rencontré mais pourtant il la tutoyait sans aucun problème. Tout comme son interlocutrice. Le respect pour ses ainés était une chose qui avait tendance à disparaître apparemment. Ça ou ils la considéraient comme leur égale dans ce lieu si informel. Mais bon soit, de toute façon elle commençait depuis ces derniers mois à s’habituer à ce qu’on la tutoie.

Que venait faire ici cet enfant ? Habituellement pas de nature curieuse, aujourd’hui elle était servie. Devait-elle le négliger, considérer qu’il n’était pas là ? Elle avait appris à ne pas sous-estimer les enfants. Car même si certains se révélaient inoffensifs, dans ce monde pourri jusqu’à la moelle elle était déjà tombée sur des gamins plus qu’intelligents et vicieux à l’image d’Iji, le Yamanaka blondinet de la Racine.




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1140
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Old Fashioned et mauvaise herbe [Hiko/Aoki] Mar 10 Mar 2015 - 15:11

Le jeune garçon était maintenant assis et il profita de la situation pour interpeler la serveuse qui venait d’amener une boisson à une table voisine. Il lui commanda un gros plat de nouilles, avec des boulettes de viandes… Le tout accompagné d’un grand verre de limonade. Il avait réussi, il était maintenant dans le bar et pouvait dîner à sa faim ! Quelle galère…

Mais ce n’était pas fini, l’enfant devait maintenant affronter les deux femmes qui se trouvaient à sa table. Celle qui parla en premier ne paraissait pas très contente et plutôt en colère. Hiko la regarda alors bouche bée, ses yeux ronds comme des ballons. Il se demandait bien pourquoi elle s’énervait autant. D’accord, c’était pas très gentil de s’inviter à la table des gens comme ça, mais il avait pas eu le choix. Cependant, elle avait raison, il ne s’était pas présenté. Passant la main dans ses cheveux et affichant un sourire enfantin, il lui répondit alors avec un air mêlant l’amusement et l’excuse…


« Oups ! J’suis désolé ! Je m’appelle Hiko et je suis un shinobi de l’Empire… »

L’air sombre affiché sur son visage lors de cette annonce ne dura pas longtemps. Hiko se raprit rapidement, et dans un grand amusement, il tira alors la langue et fit un clin d’œil à la jeune fille. Il ajouta ensuite ces quelques mots…

« J’suis assez grand, pas besoin de baby-sitter, j’ai 14 ans hein !! »


Oui bon là, il faut se mettre dans le contexte. Hiko est persuadé d’être un « grand » maintenant qu’il a 14 ans… D’où sa précédente remarque. La femme qui l’avait agressé pouvait alors percevoir l’amusement du jeune garçon. Il ne semblait pas du tout effrayer par les personnes se trouvant à la même table que lui. Peut-être l’aurait-il été s’il avait pensé à sonder leur chakra… mais pour l’instant il y avait plus important… Il avait faim !

La femme la plus âgée prit ensuite la parole. Elle s’adressa tout d’abord à sa benjamine, en parlant d’un projet ou un truc dans le genre. Hiko ne releva pas, après tout il venait juste d’arriver et n’allait pas non plus s’incruster dans leur conversation. Il se contenta donc d’écouter, on sait jamais. Puis, elle s’adressa à l’enfant. Elle le questionnait alors sur la raison de son entrée si mouvementée dans le bar. Hiko lui sourit, il était plutôt content qu’elle ne lui en veuille pas de s’être imposé et surtout, il la remerciait intérieurement de ne pas l’avoir dénoncé. C’est donc avec une voix toute joyeuse que le garçon lui répondit.


« Bah en fait je voulais pas vraiment m’infiltrer… Sinon je m’y serais pris autrement ! Non, j’veux juste pouvoir manger car j’ai vraiment trop trop faim, la mission était longue… Et ils voulaient pas me laisser entrer car j’étais trop jeune… Du coup j’ai improvisé ! J’espère que ça te dérange pas Nii-chan… Ah ah ah ! »

Le jeune garçon avait rigolé au dernier surnom qu’il avait utilisé pour qualifier la trentenaire. Il se mettait vraiment dans la peau du personnage celui-là et l’appelait déjà « grande sœur ». Hiko avait ce don pour être quasiment tout le temps de bonne humeur, même dans les situations n’étant pas forcément à son avantage. Peut-être allait-il pouvoir rendre le climat entre les deux femmes un peu électrique…

Mais ça, ça sera pour après ! Son plat venait d’arriver, et le jeune garçon s’y attaqua comme s’il n’avait pas mangé depuis des jours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 334
Rang : B+


Message(#) Sujet: Re: Old Fashioned et mauvaise herbe [Hiko/Aoki] Dim 15 Mar 2015 - 11:50

La situation était complexe, d’un côté, on pensait avoir trouvé une personne qui semblait connaître le Shoraïzen mais de l’autre côté un individu d’une quinzaine d’année était venu interrompre la petite conversation qu’on avait pu commencer avec cette fumeuse qui se présenta sous le nom de Miko. C’était fort dommage car celle-ci semblait être intéressée par nos propos et d’ailleurs cela nous fit penser que peut-être, elle pourrait nous aider. Enfin la situation n’était pas simple comme je l’ai dit car ce jeune garçon se présenta comme membre de l’Empire. Qu’est ce que cela voulait dire ? Jamais nous n’avions entendu parler d’Empire. D’autant que nous étions sur les terres de l’Alliance alors qu’était-ce que cet empire ?

Le jeune garçon s’appelait Hiko, décidément, Hiko, Miko, déjà que j’étais pas douée avec les noms mais la c’était sur j’allais me mélanger les pinceaux, assurément ! Enfin Ao serait là pour m’aider, il était toujours plus doué que moi dans ce genre de choses. Quatorze ans, c’est ce qu’il prétendait avoir, un gosse, c’est bien ce que je disais mais Miko ne sembla pas être sa grande sœur. C’est pourquoi une interrogation plané autour de ce mystérieux Hiko d’autant plus qu’il s’était présenté comme étant un shinobi, ce qui était un peu dur à croire de prime abord mais notre expérience du monde shinobi nous laissa entendre que c’ était fort probable. La jeune femme avec qui je dialoguait avant qu’il n’arrive semblait du même avis et interrogea le jeune garçon sur la raison d’un tel comportement.

Le jeune garçon expliqua toute sa petite manigance pour pouvoir entrer dans le bar et pouvoir manger. C’était assez finement penser, il devait être malin ce Hiko même s’il venait d’écourter une conversation qui aurait pu s’avérer très constructive avec Miko. Enfin surement aurions nous l’occasion d’en discuter qu’en ce petit sera partie. Enfin en attendant y’avait toujours moyen d’en savoir un peu plus sans éveiller les soupçons. Puis il était temps de se présenter un peu aussi, vous ne croyez pas ? Je parlais de politesse au début avec Miko mais je ne m’étais même pas présentée. J’avais bien tenté mais Hiko avait fait son entrer fracassante à ce moment. Enfin…

-Bon appétit petit… Je me suis pas présentée, je m’appelle Aoki, j’ai la vingtaine donc ouais si pour moi t’es un gamin hein, sans vouloir t’offusquer.

L’adolescent shinobi mangeait comme si il n’avait rien eu devant lui à dévorer depuis des jours. Un vrai petit ogre, c’était un peu dérangeant de le voir mastiquer comme ça alors qu’on était juste à côté, un peu comme la fumée de cigarette, je trouvais pas ça respectueux enfin… Je préférai rebondir sur le point qu’il avait souligné en arrivant à la table.

-Tu as parlé d’Empire, tu serais être plus précis exactement, parce que je n’ai jamais entendu parler de ce nom.

Miko devait surement se poser la même question et en même temps elle devait surement attendre ma réponse à sa question sur mon projet. Je ne pouvais pas prendre le risque d’éveiller les soupçon du petit mais bon.

-Miko pour en revenir a ce que je te disais. En effet, j’ai un projet, j’ai l’impression que tu pourrais m’aider, je me trompe ?

Fin, délicat, Hiko n’y comprendrai surement pas grand-chose mais ce n’était pas sa conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1140
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Old Fashioned et mauvaise herbe [Hiko/Aoki] Lun 16 Mar 2015 - 11:54

Il s’y attendait. Peu de personnes étaient au courant de l’avènement d’un nouvel Empire. Peu de personnes savaient que Samui Kakeshuou s’était arrogé les pleins pouvoirs en évinçant ses deux homologues en public. Peu de personnes étaient au courant de la nouvelle manière de fonctionner de ce qui était autrefois appelé le Shûkai… Peu de personnes étaient alertées quant aux différents dangers qui planaient sur le monde Shinobi.

Et Hiko faisait partie de ces quelques « privilégiés ». Il avait assisté, impuissant, à l’avènement de ce dictateur. Et bien qu’il ne soit pas d’accord avec ses actions, il avait décidé de faire profil bas pendant quelques temps. Mais il ne pouvait pas s’en empêcher, c’était plus fort que lui. Il fallait qu’il prévienne le monde autour de lui, cette nouvelle devait être dévoilée au grand jour. Pour quelles raisons ? Tout simplement parce que le jeune garçon voulait que le Monde entier sache ce qu’avait vraiment fait le Vieux. Il finit donc sa bouchée, prit une grande inspiration, et dit d’un air sombre ces quelques mots.


« Le Shûkai n’existe plus. L’ancien Capitaine de l’Ordre,- Ôda -, a évincé ses homologues Capitaines et s’est auto proclamé « Empereur ». Il l’a fait sur la place Publique, accompagné de ses lieutenants les plus fidèles. La peur de représailles a eu raison du peuple, et un nouveau Régime s’est alors créé… »

L’expression enfantine, joyeuse, amicale… Tout avait disparu du visage du jeune garçon pour ne laisser qu’un masque froid. Ses yeux ne brillaient plus et il fixait le rebord de la table depuis maintenant un bon moment. Bien qu’adaptée, sa version était correcte et le jeune garçon venait de relater les faits tels qu’il les avait perçus.

Mais il se reprit vite, il devait les ennuyer avec son histoire, et il n’avait pas forcément envie de donner son opinion sur le sujet. Ils s’étaient mis d’accord, ne pas s’interposer en public. Hiko préféra donc penser à autre chose, et Aoki lui donna alors une superbe opportunité de dévier la conversation. Un sourire apparut immédiatement sur son visage,- sans doute feinté -, et il regarda avec beaucoup d’enthousiasme les deux femmes.


« Mais j’veux pas vous embêter avec mes histoires hein ! Vous parliez de quoi d’ailleurs ? »

Sa nature curieuse l’avait rattrapé. Il voulait vraiment savoir en quoi Miko pourrait aider Aoki. Se connaissaient-elles depuis longtemps ? Apparemment non, si Hiko en croyait ce qu’il avait précédemment entendu. Mais de quoi pouvaient-elles parler ? Et surtout, avaient-elles envie de partager cette conversation avec l’adolescent ? Tant de questions qui trouveront réponses dans les prochains posts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Informations
Grade : Daimyô de Hi no Kuni
Messages : 3284
Rang : SSS


Message(#) Sujet: Re: Old Fashioned et mauvaise herbe [Hiko/Aoki] Lun 16 Mar 2015 - 13:46


    Un Empereur … Oda … Kakeshuou Samui c’est bien ça ? D’après ce que j’avais entendu de lui il ne me semblait pas être un homme si assoiffé de pouvoir …


D’après les dires du garçon le Shukai vivait maintenant dans la crainte de ce semblant de dictateur. Un comble pour une institution qui se disait vouloir la paix et soutenir les pays jusqu’ici mineurs pour leur permettre d’avoir leur propre voix à l’échelle mondiale. Elle avait entendu la version des combattants en défendant les Daimyos de Kusa, elle était maintenant curieuse de connaître la position du reste de la population.

    Je vois … Et les Daimyos ont vraiment accepté cette nouvelle alliance ? … Étonnant de leur part d’accepter qu’un homme seul s’octroie les pouvoirs militaires de cinq pays.


Ce renversement politique assurait un changement dans la façon dont le monde shinobi fonctionnait jusqu’à présent. Les instabilités qui jusqu’ici avaient fait plus de bruit qu’autre chose se concrétisaient enfin. Comment se placeraient Suna, Konoha et Kumo face à ce coup d’état ? Et les Daimyos des différents pays ? Une époque bien sombre s’annonçait. Le Shoraizen tenterait cependant de lutter mais si coalition il y avait l’organisation ne ferait pas long feu. Plus facile à dire qu’à faire certes mais pour peu que leur position était compromise, une destruction de la montagne qui servait d’abri et le regroupement de l’ancien intendant partirait en poussière.

    Désolée pour ces questions, tu sembles visiblement affecté par cette nouvelle.


Le gamin semblait s’être recroquevillé d’un coup alors qu’il parlait de ce qui était arrivé à sa nation. À son âge il n’avait pas spécialement d’autre choix que de subir. Et nul doute que dans un tel régime tout opposant était rapidement réduit au silence. Un régime ferme … Voilà ce que Miko aurait voulu pour Konoha, au moins pour empêcher la désertion massive qu’avait provoqué Seitô. Mais dans la mesure du raisonnable bien sûr. Qui sait ce qui était arrivé aux deux autres capitaines… Elle n’était pas partisane de faire couler le sang pour rien ou pour ses propres ambitions.

    Oui je pourrais en effet … En ma qualité de membre du Shoraizen.


Se tournant enfin vers la jeune femme, l'Aburame la regarda. Tapotant avec sa main libre la marque sur le dos de celle qui tenait la cigarette, l’Aburame savait très bien que le gamin pouvait les espionner. Mais elle n’avait pas grand-chose à cacher. Même mieux, s’il rapportait ce qu’il apprendrait ici ce nouveau régime pourrait s’intéresser au Shoraizen petit à petit. Lui laissant une marge suffisamment longue pour enfin se décider et savoir de quel côté elle se placerait.

    Je … non, nous t’écoutons.


Fit-elle à la rousse tout en désignant le gamin qui visiblement ne s'en irait pas comme ça.




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1140
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Old Fashioned et mauvaise herbe [Hiko/Aoki] Jeu 2 Avr 2015 - 10:47

Hiko regarda la jeune femme dont il s’était en quelques sortes servi pour rentrer dans cet établissement. Elle semblait s’y connaître relativement pas mal sur la situation du Shûkai,- du moins avant le Coup d’Etat -, car elle connaissait déjà l’identité de celui qui était autrefois le Capitaine de l’Ôda. Elle semblait dire que d’après les informations dont elle disposait sur cet homme, il n’était pas du genre à être assoiffé de pouvoirs. Hiko la regarda alors avec de grands yeux car d’après ce qu’il avait pu voir sur la Place Publique, cet homme était tout sauf un enfant de cœur.

Il avait publiquement annoncé qu’il prenait le pouvoir et avait évincé les deux personnes ayant le grade nécessaire pour le faire plier. Mais Hiko ne broncha pas et attendit la suite des évènements. Miko continua alors de parler en disant que les Daimyos des différents pays de l’Alliance n’accepteraient sûrement pas ce revirement de situation aussi simplement. Car après tout, ils perdraient de leur autorité avec l’arrivée d’un Empereur. Sur ces paroles, Hiko eut un léger sourire triste et baissa les yeux pour contempler la table de bois…

Les Daimyos… Il ne les portait pas particulièrement dans son cœur avant le Coup d’Etat Les deux qu’il avait rencontré jusque là n’étaient pas des personnes que l’on pourrait qualifier d’amicales. Cependant, son sentiment envers eux avait changé suite aux décisions prises par le néo-tyran… Les premiers actes,- officieux bien sûr -, de ce dernier avaient été d’assassiner chacun des seigneurs pour y imposer ses propres lieutenants. Des massacres eurent lieu et certains Daimyos et leurs familles périrent aussi subitement qu’injustement…


« Oh les Daimyos… Je ne crois pas que le Vieux leur ait laissé le temps de se rebeller… Si tu vois ce que je veux dire… »


On sentait de la tristesse dans les paroles du jeune garçon. Mais aussi une note d’espoir ! Après tout, on ne sait jamais ce qui peut arriver,- ou ce qui a pu arriver. Cependant, il était inquiet sur ce nouvel Ordre établi par celui qui se faisait appelé « l’Empereur ». Ses premières décisions avaient amené la mort et la destruction… Et si ce n’était qu’un début ? Et si sa soif de sang n’était toujours pas asséchée ? Tant d’interrogations qu’avait le jeune garçon, et qui lui faisaient redouter l’avenir…

Mais il fut tiré de ses pensées par Miko qui avait sans doute remarqué que cette situation rendait un peu triste le jeune Chûnin. Cependant, il eut une réaction tout à fait inattendue et releva la tête,- lâchant ainsi la table de son regard -, et fit un grand sourire à la jeune femme. La regardant avec des yeux plissés dû à son grand sourire, il dit simplement en émettant un petit rire.



« Tu rigoles ou quoi ? J’suis grand, ça m’affecte pas du tout ! »


Puis il garda ce faux sourire sur son visage un bon moment. Prétendre que tout allait bien, ne pas s’exposer inutilement auprès d’inconnus. Voilà ce que devait faire le jeune garçon. L’Empereur était certes un barbare et un monstre assoiffé de sang, mais il n’en restait pas moins quelqu’un de brillant. Il avait su profiter de la situation pour poser ses fesses sur le trône sans aucune résistance, il n’était donc pas à exclure que des espions se trouvent un peu partout sur leurs territoires.

Hiko utilisa alors une ancienne phrase de Miko pour rebondir sur un autre sujet. Il se demandait bien ce qu’était le Shoraizen. Apparemment c’était une sorte de groupe car la jeune femme se présentait comme l’un de ses membres. Il lui demanda donc un peu plus d’informations, le tout pour assouvir sa curiosité.


« Et sinon, c’est quoi le Shoraizen ? J’en ai jamais entendu parler… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Informations
Grade : Daimyô de Hi no Kuni
Messages : 3284
Rang : SSS


Message(#) Sujet: Re: Old Fashioned et mauvaise herbe [Hiko/Aoki] Dim 26 Avr 2015 - 11:33

Le Vieux … Souriant quelque peu, l’Aburame trouvait que le petit avait un sacré culot. Dénigrer son « empereur » devant de parfaits inconnus … Ainsi donc Kusa n’avait pas été le seul pays de l’Alliance touché ? Le regardant sourire, Miko devina que ce n’était qu’une façade. Des faux sourires, des masques, elle en avait suffisamment porté pour en reconnaître un surtout chez quelqu’un de si jeune. Il parlait du Shoraizen. Pour changer la conversation ? Peut-être.

    Une organisation de Nukenins, créée par Seitô Sabakyô ancien intendant de Konoha qui a déserté après avoir voulu faire accuser Kumo de ses crimes à l’encontre de civils du pays du Feu.


C’était la triste vérité. Et il fallait qu’Aoki l’entende avant de se mêler de près ou de loin aux affaires du Shoraizen et se faire embobiner par d’autres personnes.

    Dans le fond l’organisation est censée rechercher la paix, la liberté et l’égalité de tous shinobis.


Dans le fond oui, mais dans les faits …

    Mais bon je suis sûre que « le Vieux » a ses raisons aussi. On m’avait parlé notamment de Daimyos corrompus qui cherchaient plus à assurer leur propre confort que la paix et la sécurité des civils de l’Alliance.


Tignasses rouge et rose. Enfin surtout la première puisqu’il avait d’avantage parlé lors de sa tentative d’assassinat des Daimyos de Kusa. Un bonhomme intéressant d’ailleurs. Il était rare qu’elle en ressente l’envie mais elle aurait bien voulu tester le rouquin au court d’un combat. Si elle le traquait pour le lui proposerait d’ailleurs est-ce que ce ne serait pas un peu trop ? … Mais bon elle n’avait pas tant de temps à perdre que ce ça et le Shukaijin ne la captivait pas non plus à ce point.

    J’ai rencontré Yanosa Oterashi et sa petite amie Asuka Jisetsu récemment. Ce sont ceux qui m’ont dit ça. Tu les connais ? Ah et Arekushi également ? J’ai entendu de bien étranges rumeurs récemment à propos de son investissement dans ce qu’il s’était passé sur l’Île aux Furyous…


Juste une rumeur comme quoi au Shukai se trouvait quelqu’un qui avait tué Sa Majesté. Ce qui était assez bizarre étant donné qu’Arekushi étant là et apparemment sur pied aurait dû raconter ce qui s’était passé. En plus de sa lettre adressée au Triumvirat à l’époque. Le Shukaijin qui avait été mis hors combat dès le début de son entretien avec Monwa et Obli aurait-il menti ? Est-ce que quelqu’un pouvait vraiment croire qu’il avait tué à lui tout seul deux Furyous ?





Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1140
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Old Fashioned et mauvaise herbe [Hiko/Aoki] Dim 26 Avr 2015 - 20:35

« Brrr… Ca a pas l’air vraiment très sympa comme organisation… C’est un meurtrier votre leader ? Ça donne vraiment pas trop envie d’y aller… »

Hiko avait été sincère, il n’arrivait pas à voir pourquoi des personnes suivraient une personne telle que ce Sabakyô Seito. Pourtant cette Miko n’avait pas l’air très méchante et elle affirmait cependant faire partie de cette même organisation… Hiko ne bougea pas mais il commença à se tenir sur ses gardes, et s’il avait choisi la mauvaise personne à aller voir dans cette auberge ?

Et la suite des évènements n’arrangea pas forcément les craintes qu’avait le jeune garçon. La jeune femme parla alors des assassinats des Daimyos. Cela choqua Hiko que quelqu’un soit au courant des activités de l’Empire alors que l’information avait été maintenue sous contrôle par décret de l’Empereur lui même. Il regarda donc Miko avec des yeux ronds, comment était-elle au courant ?

Mais il n’eut pas à attendre longtemps la réponse car cette dernière parla de Yanosa Oterashi et de Jisetsu Asuka… Apparemment ils avaient raconté cette histoire à la jeune femme. Ainsi elle connaissait du monde au Shûkai… Mais pourquoi donc lui avaient-ils raconté cela ? C’était dangereux de donner ce genre d’informations aux étrangers alors que l’Empereur lui même avait donné son véto. Pourtant, Yanosa était à ses côtés lors de la prise de pouvoir… Cela voulait-il dire qu’elle était aussi une partisante de cet Empire ? Cela ne fit que renforcer la méfiance du jeune garçon même s’il ne montrait rien.

Reprenant une nouvelle bouchée de son plat, il regarda alors Miko avec un regard triste. Cette dernière venait d’évoquer Arekushi… Alors elle n’était pas au courant ? Pourtant, juste avant de s’évanouir, Hiko était sûr d’avoir vu Yanosa et Fuushya-chan arrivés juste avant qu’il ne s’évanouisse… Cela voulait donc dire que Miko avait vu les deux avant… Intéressant.


Puis elle parla de ce qu’avait fait apparemment son ancien senseï sur une île aux Furyous. Les yeux d’Hiko s’écarquillèrent, il ne savait absolument pas de quoi elle parlait. Il n’avait jamais eu vent, sûrement dû à son faible rang dans l’armée, de la rumeur qu’avait lancé Arekushi. Il répondit donc le plus sincèrement possible à la jeune femme, avec un sourire feint.


« Oh tu les connais ? Ouais, ils viennent du Shûkai. Mais franchement, j’suis pas vraiment convaincu que les Daimyos étaient une réelle menace… L’un d’eux était sympa en tout cas, celui des cascades… Oui, il était vraiment cool… »

L’utilisation d’un temps passé n’était pas une coïncidence. Hiko se méfiait de plus en plus de la jeune femme, et il ne devait absolument pas lui dévoiler que le Daimyo était peut être encore en vie (mystère mystère o/)… Mais il ne laissa pas cette discussion trop longtemps sur la table, ses talents de menteur n’étaient pas parfaits alors il devait changer de sujet.

« Arekushi… Était mon sensei… Mais il est mort, terrassé par sa folie… Sans doute a-t-il raconté des choses insensées avant de mourir, mais je ne peux pas t’aider sur ce coup là… Je sais même pas vraiment ce qu’est cette île… Mais dis moi, tu les as rencontré où Asuka et Yanosa ? »

Le jeune garçon voulait en savoir plus sur leur véritable relation… Mais Miko allait-elle lui dire la vérité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar
Informations
Grade : Daimyô de Hi no Kuni
Messages : 3284
Rang : SSS


Message(#) Sujet: Re: Old Fashioned et mauvaise herbe [Hiko/Aoki] Sam 16 Mai 2015 - 18:03

Arekushi était mort ? … Les deux Shukaijins venus rendre visite au Daimyo ne semblaient pas être au courant à l’époque. À moins que par repos, tignasse rouge voulait dire repos éternel … Fronçant quelque peu les sourcils, l’Aburame leva toutefois les yeux vers Aoki qui s’excusa, prétextant une quelconque raison qui justifierait le fait qu’elle et Hiko parlaient entre eux depuis quelques temps déjà.

    Je les ai croisé alors que j’étais en mission dans ce pays, ils disaient se diriger en direction du palais du Daimyo … À l’heure qu’il est alors, ce dernier doit être …


S’assombrissant quelque peu histoire de parfaire son masque de surprise et d’innocence par rapport à tous ces événements, l’Aburame s’autorisa une question. Est-ce que ce gamin avait vraiment …

    Tu parles du Daimyo des cascades au passé. Comme s’il nous avait quittés … Comment peux-tu être si certain ? Est-ce que tu …


Triste d’imaginer qu’à un tel âge il était déjà un tueur au service de sa nation. Surtout s’il n’appréciait pas le régime actuel comme il le laissait sous-entendre. Une vie bien miséreuse s’annonçait pour lui. Après tout ne disait-on pas que les plus vifs et les plus autonomes étaient souvent les plus malheureux ? Il avait perdu sa naïveté d’enfant et devait accomplir des actes horribles qu’il semblait visiblement ne pas cautionner. Ce petit risquait de mal finir.

    Je ne te jugerai pas … C’est juste que … J’avoue avoir du mal à t’imaginer en tueur sanguinaire. Bien triste de la part de l’Empire d’envoyer des enfants pour accomplir ce genre de tâche.


Il lui renvoyait là une bien mauvaise image de cette nation. Et dire que l’Alliance se voulait équilibrée et devait œuvrer pour mettre les petits pays à hauteur des grands… Aucun village n’avait eu à éliminer ses Daimyos pour en arriver au rang qu’ils occupaient maintenant.




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Old Fashioned et mauvaise herbe [Hiko/Aoki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays de la Roche :: Kusa no Kuni-