N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Jeunesse et curiosité [pv Aoi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin de Konoha - Chef de Clan
Messages : 624
Rang : A+

Message(#) Sujet: Jeunesse et curiosité [pv Aoi] Mer 11 Mar 2015 - 22:24

La nature, la forêt d'Hi no Kuni que j'apprécie tant, cela me rendait parfois nostalgique, cela faisait longtemps que je n'étais plus retourné au Pays des rivières même si un jour, je serais appelé à prendre mes responsabilités. J'aimais me promener dans ces lieux, que je ne quittais que rarement pour diverses affaires à Konoha, je préférais vivre un peu là que dans le bruit d vu village auquel j'avais grand mal de m'habituer. Même si je voyais que peu de monde, je n'étais pas seul, mon fidèle Kuroï était avec moi et j'avais des tas de personnes... enfin des animaux, que je considérais comme des personnes, car c'était ce qu'ils étaient après tout. Je ne manquais donc pas de sociabilité même si je restais rarement longtemps au contact des hommes. Je n'avais rien contre eux, c'était juste que l'appel de la forêt était plus fort que tout. J'avais pourtant certaines responsabilités à Konoha, de par mon grade et je comptais d'ailleurs m'investir en prenant des élèves, que je choisirais moi-même en les triant, je ne voulais pas d'élève impétueux et irrespectueux envers la nature.

On continuait notre route vers la clairière, non loin de notre habitation, même si Kuroï préférait une grotte qu'il avait découverte non loin de là... Il préférait l'humidité à ma demeure, cela pouvait se comprendre, elle était pourtant assez rustique, mais pas autant que la sienne. Je m'arrêtais un instant, Kuroï n'était plus à mes côtés car ce gourmand s'attaquait à des baies rouges qu'il venait de dénicher... Je le rejoignais alors en le regardant d'un air réprobateur, juste pour lui faire comprendre qu'il n'était pas bon de manger à toute heure et à tout temps comme il faisait. Il avait besoin de pas mal d'énergie, mais je ne voulais pas non plus qu'il s'engraisse. Mais avec les entraînements que nous faisons, il y avait peu de risques, je me devais d'être moins sévère envers lui.

« Kuroi, tu ne changeras donc jamais, la moindre baie te fait tout oublier. Quand je vois ton obsession pour cela je suis sur que tu m'échangerais volontiers contre de la nourriture. »

Je riais alors de bon cœur.

« J'ai déjà tenté de t'échanger contre de la nourriture, mais personne ne veut d'un vieux râleur, surtout que tu ressembles plus a un fruit empoisonné qu'à un être humain. »

Je lui faisais une petite tape sur le crâne. Autant dire une piqûre de moustique vu son physique.

« Je ne m'en tirais pas mieux avec toi, tu as la chair aussi dur que la pierre et ta fourrure est pourrait effriter n'importe quelle roche tellement tu as le poil dur ahah. »

Il comptait répliquer mais il se levait de tout son haut et commencer à renifler dans l'air. Cela ne pouvait signifier qu'une seule chose, il y avait certainement un être humain dans les parages. Même si cela n'avait rien d'agressif, il était toujours en alerte quand il s'agissait des hommes et je pouvais le comprendre quand je vois certains barbares arborer des peaux de bêtes fièrement juste pour montrer leurs talents de chasseur. Mais je m'assurais que l'on ne chasse que pour se nourrir et sans excès.

« Un intrus mon ami ? »

« Vu le parfum, il doit s'agir d'une femme, là dans l'arbre se situant non loin de la roche qui te ressemble. »

La roche qui me ressemblait... vieille et rempli de mousse verte, il fallait chercher loin pour le rapprochement. Nous nous avancions alors à deux vers cette arbre tranquillement, je ne ressentais aucune agressivité, il n'y avait pas de quoi s'alarmer.

« Jeune fille ou femme, la curiosité est un vilain défaut, sauf si vous êtes adeptes d'ornithologie, je doute fort que vous croisiez grand chose à part des mouches et des moustiques... Mais je peux vous dire un belle endroit pour une telle activité... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 699
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Jeunesse et curiosité [pv Aoi] Jeu 12 Mar 2015 - 3:50

Une drôle de rumeur parcourait les lieux publics ces derniers jours et fait l’objet de la plus récente blague principale des Konohajins. Comme quoi un nouveau Shinobi ayant prêté allégeance à la nation du Feu préfère vivre dans les forêts environnantes de la capitale plutôt que d’adopter un mode de vie sédentaire. Si ce n’est que ça, il n’y aurait guère à échanger sur le sujet. Les ninjas errants sont, dans une certaine mesure, similaires à ce célèbre individu. Pourtant, ce qui est fascinant dans les dires des quidams sur ce point est que le concerné ne semble avoir rien d’humain. Effectivement, on le compare plus â une bête plutôt qu’à un homme. S’agit-il d’un membre du clan des polymorphes qui préfère la vie traditionnelle aux rues occupées d’un grand village tel que la Feuille ? Il n’est plus rare désormais de tomber sur l’un de ces spécimens. Une étrange histoire, ressemblant tout bonnement à un conte pour enfants, qui a immédiatement captée la curiosité de la jouvencelle.

Aux Grands Remparts, des gardes indiquèrent la direction qu’empruntait l’hominidé pour retourner chez lui. Il n’est point rare de le voir venir à Konoha pour des provisions ou bien recevoir une missive. Après tout, il est tout d’abord un soldat au service de la patrie. Le territoire des forêts entourant le village est vaste. Elle ne pourra pas assurément tomber sur l’homme qu’elle recherche uniquement en suivant la direction que ses supérieurs lui ont indiqué. Néanmoins, elle n’a pas trop le choix et c’est fort mieux que de se croiser les doigts et attendre. Tout serait plus facile si elle possédait un don pour la reconnaissance chakratique. Elle a cependant eu une autre capacité innée au lieu de cela. Heureusement.

Marchant dans la forêt, sautillant par-dessus les branches pour éviter de se blesser ses pieds nus, elle suivait le chemin qu’on lui avait désigné. Un chemin en ligne droite pour atteindre une clairière, là se trouve l’individu magique. Du moins, c’est ce qui est supposé. Personne ne sait vraiment où est cette clairière, puisque personne n’a vraiment souhaité voir de près ce spécimen, par peur ou par désintérêt. Une heure passa. La route se fait longue. Elle a beau être une Kunoichi, les efforts physiques ne sont point son domaine de prédilection. Tout de même, elle vit la lumière au bout du sombre tunnel. La fin des arbres et le début d’un espace infiniment vert à l’horizon. Et une voix retentit d’entre les troncs, provenant à l’extérieur de la forêt, comme un fantôme appelant le vivant.

Elle sauta sur un rocher qui lui cachait la vue. Sur son apex, elle vit finalement celui – ou la chose – qu’elle recherchait depuis ce matin. Un vieil Homo Sapiens dont la peau porte une teinte améthyste, portant des bois de cèdres sur la tête à l’image d’un orignal ainsi qu’une pilosité empruntant la couleur de la moisissure. Un peu comme ce gros caillou sous ses pieds sans chaussures. La jeune fille plongea son regard d’émeraude dans les prunelles dorées de ce titan, accompagné par un ours, à l’image d’un Inuzuka. Animal de compagnie ou fidèle compagnon de combat – un Kuchiyose ? Un rictus est visible sur le minois de la blonde, amusée par les précédents propos de la bête. Elle attrapa le bas de sa robe blanche et fléchi les genoux vers l’avant, effectuant ainsi une révérence traditionnelle.

  • Enchanté. Je me nomme Yamanaka Aoi. Je suis à la recherche de l’Homme de la Forêt.


La Magicienne se releva et ses mains vinrent se croisées derrière son dos. Sa tête s’inclina légèrement sur le côté. Des étoiles naquirent dans ses perles de jade en observant le bizarre humanoïde en face d’elle. Sa voix mielleuse reprit de plus belle.

  • Je suppose qu’il est devant moi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin de Konoha - Chef de Clan
Messages : 624
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Jeunesse et curiosité [pv Aoi] Jeu 12 Mar 2015 - 16:46

La jeune fille décidait enfin à se montrer, elle était bien jeune. Avec sa chevelure blonde et ses yeux vert, on aurait dit presque une poupée. Elle plongeait alors son regard dans le mien, l'innocence de l'enfance qui n'avait peur de rien, mais il ne devait pas avoir que ça, je me doutais que cette gamine devait être de l'académie ou déjà une genin. Je ne m'intéressais pas beaucoup à la nouvelle génération de ninjas, je devrais sûrement, quand j'aurais un peu plus de temps à consacrer à tout cela. Je vivais peut-être pas dans Konoha, mais je m'informais tout de même du principal et je répondrais présent quand on avait besoin de moi. Je voyais s'afficher un petit rictus sur son visage, elle avait dû entendre notre conversation et elle faisait une révérence tout en se présentant devant moi comme Yamanaka Aoi... Je comprenais déjà un peu mieux son regard perçant, une déformation clanique, elle s'amuserait certainement à m'analyser, à sonder mon âme, si cela l'amusait, mais je ne la laisserai pas tout voir, certaines choses du passé devaient rester que pour moi.

Elle se disait à la recherche de l'homme de la forêt et Kuroi se mettait à rire... qui ressemblait plus à des grognements en fait. Je savais que pas mal de rumeurs circulaient à mon propos, heureusement rien de bien méchant. On aurait pu dire que j'étais un mangeur d'enfants ou un vieux fou complètement allumé. Cela ne me gênait guère du moment que ça restait correct. Elle se relevait alors tout en semblant comme fascinait. Je n'avais rien de particulier et je regardais si Kuroi ne faisait pas l'ours de cirque pour attirer l'attention, il n'en était rien et elle finissait en ce demandant si c'était bien moi. Je me redressais alors tout en m'étirant et profitant de ce soleil radieux. Je faisais un geste de la main à Kuroi pour qu'il s'approche.

« La bête de la forêt, c'est lui Kuroi. Pour ma part, je suis Kuma, j'ai une apparence différente mais je n'en suis pas moi une créature de Mère. »

« Elle aurait pu te rendre plus belle quand même. »

« Kuroi... ne commence pas où je peux parler de tes petits soucis gastriques non ? »

« Ok, si tu as besoin de moi je vais roupiller dans ma grotte. »

Kuroi s'en allait bouder un instant, il n'aimait pas trop que je parle de ce petit problème, rien de bien grave pourtant , mais cela le gênait énormément. De toute façon, j'étais sur qu'il reviendrait par curiosité, il était rare de voir une jeune personne en ces lieux..

« Bien, désolé de ce petit contre temps. Je suppose que tu es ici à cause de toutes ses rumeurs qui tournent autour de moi. Homme des bois, big foot ou même certains qui me confondent avec le clan de polymorphe. J'adore l'être humain, il aime parler beaucoup pour ne rien dire de bien concluant. »

Kuroi avait disparu et j'en oubliais mon hospitalité.

« Nous pourrions discuter de ce que tu sais de moi autour d'une infusion, d'un jus... d'eau... ce que tu veux en fait. Cela sera bien plus agréable. »

Je l'invitais alors à me suivre et je me dirigeais vers ma demeure qui ressemblait plus à la maison de Robishi Crushoe. Je m'installais alors sur ce qui ressemblait à une terrasse que j'avais formé moi-même.

« Tu as passé un capte de la curiosité en te rendant ici, je peux donc répondre à tes interrogations, sauf si tu t'amuses d'emblée à lire dans mon esprit, ce qui ne me gêne en rien. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 699
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Jeunesse et curiosité [pv Aoi] Jeu 19 Mar 2015 - 4:40

Les apparences sont parfois trompeuses; l’on ne peut juger un livre par sa couverture. Ces proverbes ont tous la même morale. Même si l’apparence de cet homme relève de la nature même, une sauvagerie sans plus, les intentions négatives ne se font guère ressentir et les mimiques agressives sont absentes. Il ne s’agit pas là d’un vulgaire animal comme le disent les rumeurs, mais bel et bien d’un être humain certainement gentil et sans mauvaises intentions à l’égard de sa propre race.

Celui qu’Aoi a nommée l’Homme de la forêt se releva et présenta la bête de la forêt, Kuroi, en désignant de la main son compagnon l’ours. Il se présenta ensuite sous le prénom de Kuma et commenta que, malgré son physique absurde, il ne reste pas moins un enfant de Mère, faisant référence à la nature probablement. À sa grande surprise qu’elle ne cacha point, le grand mammifère ne parla. Il possède le don du langage et l’intelligence d’un humain. Est-ce l’un de ces animaux rarissimes utilisés lors des invocations, lorsque l’utilisateur signe un pacte lié par le sang avec une certaine espèce ? Fascinant. L’intérêt de la Magicienne ne fait que croître en voyant les deux compagnons se lancer quelques piques amicales et elle n’en reste pas moins amusée.

Visiblement vexé par les propos de son ami – ou utilisant cette excuse pour retourner gentiment dans sa tanière – l’ursiné prit congé des humains. L’homme s’excusa de cette petite mise en scène avant de supposer que la petite jouvencelle est en ces lieux à cause des rumeurs circulant sur son sujet. Il tape dans le mille. Il récita bon nombre de falsifications sur lui et la dernière attisa bien plus la curiosité de la Yamanaka. Le drôle de personnage prétend ne pas être membre du clan Gekei, ce qu’elle croyait initialement et sans aucun doute. Si tel n’est point le cas, alors quel phénomène explique-t-il son apparence singulier ?

Kuma continua sa tirade, en révélant qu’il adore l’être humain. Prétend-t-il de ne être un humain par la faute de ce qui le rend unique ? Cette rencontre en devient de plus en plus intéressante, le sourire angélique de la blondinette ne fait que s’accroître au même rythme que son intérêt.

  • Si l’Homme n’aimerait guère discuter, alors il n’en serait pas aussi intéressant à observer.


Oui, l’humain moyen n’est pas très brillant. Pourtant, si cet animal social est doué pour une chose, c’est bel et bien la parole. Certains spécimens, tout comme celui qui est en face d’elle, sortent du lot et ont le mérite d’avoir un peu d’attention. Chaque humain a une personnalité et une histoire différente, il s’agit d’une vie unique à chaque inconnu qui passe à nos côtés. C’est une raison suffisante pour vouloir en apprendre plus sur l’individu en question, même s’il arbore un visage ennuyeux.

Homme-Bête invita la Magicienne à prendre un verre chez lui. Dans un autre contexte, cette proposition serait très déplacée, mais qu’importe. Aoi suivit le dénommé Kuma en dandinant derrière lui avant d’arriver à une maison des forêts puis de prendre place sur la terrasse. Puis, l’allié de la nature expliqua à son invité qu’il était disposé à répondre à ses questions, même à exposer son esprit si tel est le désir de l’enfant. Elle gloussa avant d’entamer la parole à son tour.

  • Ce ne serait point amusant, et surtout trop facile, si je prendrais la liberté de fouiller dans votre tête.


Elle bondit sur un garde-fou et prit place dessus, se tenant en équilibre grâce à ses bras parallèle au sol.

  • Et je n’ai pas de questions particulières. Je suis venu uniquement pour vous connaître. Alors parlez-moi de vous. Qu’avez-vous fait avec votre vie avant de rejoindre les forces du Feu ?


Un bon point pour débuter une conversation sans réelle constance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin de Konoha - Chef de Clan
Messages : 624
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Jeunesse et curiosité [pv Aoi] Dim 22 Mar 2015 - 19:08

Cette petite était dotée d'une rare réflexion pour un si jeune âge, il me suffisait de l'entendre pour le comprendre et du coup, la discussion devenait bien plus adulte, même s'il fallait mieux conserver une part de magie pour elle. Mais elle avait raison, la discussion pouvait être un atout, comme un énorme défaut... Je lui laissais le loisir de découvrir mon domaine, du moins ma maison. Je prenais alors une petite bourse, j'avais presque oublié de faire une petite chose. Je prenais un gros poignet et je soufflais comme une poussière vers l'extérieur. Il s'agissait simplement de pollen que j'avais un peu transformé et je voulais voir si cela allait donner naissance à des nouvelles variétés de plantes si Mère le désirait.

« Oui, c'est une vision des choses. Mais parfois le silence nous en apprendre plus qu'un tas de paroles inutiles. »

Je lui disais cela alors qu'elle acceptait de venir goûter à ce miel, elle me suivait et je posais mes mains au sol pour faire apparaître deux troncs afin de pouvoir s'asseoir. C'était un gars de place à ne pas négliger et cela me permettait de tester diverses formes. Je l'invitais à s'asseoir alors que je prenais le nectar mielleux que je déversais dans des tasses de bois. Je le posais face à elle et elle répondait à ma proposition, j'avais presque anticipé la réponse, il aurait été en effet trop facile pour elle de lire simplement dans mon esprit... mais même avec son pouvoir, elle n'aurait pas eu le loisir de tout savoir. Je m'étais entraîné et je continuais toujours, à créer comme un labyrinthe psychique à l'intérieur de mon esprit pour créer comme des énigmes afin que certaines choses soient difficilement accessibles.

« Ce n'est pas plus mal, mais ça m'aurait permis une certaine forme d’entraînement, a savoir jusqu'où je pouvais te laisser aller ou te bloquer. »

Je souriais légèrement quand elle ne prenait pas place sur mon tronc pour se lancer sur tout autre chose... Amusant cette jeunesse à toujours vouloir faire autrement de ce que l'on proposait. Je lui portais alors la tasse. Elle continuait en disant qu'elle n'avait pas de question précise, mais elle me demandait ce que j'avais fait de ma vie avant de rejoindre le Pays du feu... Bonne question, mais très longue réponse...

« J'espère que tu as le temps jeune fille, car je n'ai pas une histoire des plus courtes... »

Je prenais mes aises.

« Commençons par le début... Mais je n'entrerais pas dans certains détails d'histoires lugubres de l'homme de ce dernier siècle... Je suis né il y a plus de cent ans, de l'union peu commune entre une Hayashi et un Dôbutsu. Un métissage qui était peu acceptable à l'époque, mais toléré vu une certaine branche commune de nos clans, après tout nous étions des enfants de la nature plus proche que la plus part des autres hommes. J'ai pu grandir dans un havre de paix, dans mon village à Kawa no Kuni... entouré de la nature et surtout d'animaux en tout genre, car comme tu dois t'en douter, nous sommes liés aux animaux, nous devons trouver notre frère pour la vie, un être qui nous protégera et que je protégerais. Par là, tu comprends bien pourquoi Kuroi est un peu grincheux, il n'es plus tout jeune, même si il a toujours la vivacité d'un ours en pleine possession de ces moyens. »

Je m'arrêtais un instant pour manger une baie.

« J'y ai vécu une bonne trentaine d'années, en totale autarcie sans trop me soucier du monde, mais quand j'ai rencontré Kuroi, j'ai simplement voulu explorer notre monde... J'y ai découvert beaucoup de belle chose, mais aussi énormément d'atrocité à cause de la folie humaine. Je faisais alors en sorte de renvoyer ces âmes à mère et de remodeler les paysages dévastées du mieux que je pouvais. J'ai fait cela durant de nombreuses années... J'évitais au mieux les combats, mais parfois ils étaient nécessaires pour notre survie ou celle d'innocent. Mais il me manquait un profond apprentissage du Mokuton, ma mère n'avait pas eu le temps de m'en apprendre plus... Donc après la grandes guerre, j'ai décidé de rejoindre le Pays du feu où je savais le clan Hayshi établie. Ils m’accueillaient comme un frère et ils acceptaient de m'en apprendre plus sur l'art du Mokuton, je tenais à l'utiliser pour refaire les plaines que l'homme aurait détruite afin de cicatriser les blessures de Mère. La suite coule de source, deux ans après la création du village, ils m'ont proposé de rester et c'est ce que j'ai fais, même si j'ai émis une condition de vivre dans la forêt de Hi no Kuni... »

Je m'arrêtais là pour le moment, j'avais été bref, je ne voulais pas l'ennuyer avec un tas d'histoires qui auraient pu l'ennuyer.

« Si tu as des questions, tu peux les poser. Mais j'en ai une pour toi. Pourquoi vouloir rejoindre une armée en étant si jeune ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Jeunesse et curiosité [pv Aoi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-