N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Leçon [PV Takeo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 20
Rang : C

Message(#) Sujet: Leçon [PV Takeo] Sam 14 Mar 2015 - 16:14

La Bibliothèque. Un endroit où j'aime me prélasser en me replongeant dans divers récits et autres écrits littéraires qui ont l'unique but de me divertir, de me cultiver. C'est dans cet endroit que je me retrouve le plus souvent, feuilletant les différentes pages des bouquins. C'est ici même que j'ai pu apprendre beaucoup de choses sur les différents clans du village, mais aussi les clans d'autres pays tout aussi intriguant et intéressant les uns que les autres. Celui que je redoute et que j'admire en même temps, n'est autre que les Kaguya. A la différence de mon clan, celui-ci se base sur la force brute tandis que nous, beaucoup plus subtile, nous visons l'intérieur du corps... Les blessures que nous infligeons sont internes, tandis que les blessures des Kaguya sont externes. Un combat avec l'un d'entre eux me faisait déjà frémir d'envie !

Je décidai, pour cette fois, de prendre le livre concernant les péripéties du village caché de la brume. Village connu pour sa diversité. Le Shodaime Mizukage : Samui Mahan, était un gouverneur digne de ce nom, laissant la justice faire son travail. Un voleur ? Qu'on lui coupe les mains. Un menteur ? Qu'on lui coupe la langue. Un voyeur ? Crevons lui les yeux... Des méthodes certes cruelles, mais qui rendait parfaitement justice. A sa mort, c'est tout à fait naturellement que Kitase Shinichi – Nidaime Mizukage – prit le relais. Il fut l'un des plus grands Mizukage. Beaucoup de choses ont été réalisé grâce à lui. Malheureusement, son règne prit fin et il fut remplacé par Ryokuji Yôru...

Ma lecture fut stoppée. Je relevai la tête, un groupe de jeune encore en pleine scolarité était entré dans la bibliothèque dans un raffut... La personne en charge de la sécurité et du bon respect des consignes vint d'ailleurs à leur rencontre dans le but de leur rappeler quelques règles... C'était une bonne chose. Le calme était très important dans cet endroit, et nul doute que j'étais friands du respect des règles !

Je refermai le livre tandis que je le rangeais dans la bonne section de l'étagère. Beaucoup de civils venant au sein de la bibliothèque mette encore les œuvres n'importe où, provoquant un réel cauchemar dans la recherche d'autrui ! Encore une chose qui me tapait sur les nerfs. Quoi qu'il en soit, j'allais monter à l'étage... Au premier, beaucoup d'écrits concernant les clans, mais aussi une vue splendide sur une bonne partie du village. Il faisait beau, il faisait chaud... J'allais donc m'asseoir confortablement dans ce fauteuil et profiter d'une bonne lecture, et de cette vue formidable !

Plongé dans mon imagination, je dégustais ces phrases à n'en plus finir... Un moment de solitude et de détente peu commun... Mais le tout fut rapidement estompé par quelques expirations d'air, à mon niveau. Je fronçais les sourcils avant de tourner légèrement mon visage, et de voir le museau d'un chien... Peu commun, ça aussi dans une bibliothèque. Et c'est sans retenu que je pris la parole...


« Que... ?! » Dis-je avec étonnement...

Rapidement, j'avais comprit qu'il s'agissait là d'un Inuzuka. Sans grand étonnement : le seul clan sur lequel je ne m'étais pas réellement renseigné auparavant... Tout ce que je savais d'eux, était qu'ils étaient constamment accompagné de leur animal – en l'occurrence, un chien – et que ce-dernier était aussi leur arme au combat. L'une de leur caractéristique : ils savent parler à leur canidé... Mais... Comment ai-je fait pour ne pas m'y intéresser davantage ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 799
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Leçon [PV Takeo] Lun 16 Mar 2015 - 17:44

Fermant la porte de mon appartement, je me retournai et laissai les rayons du soleil printanier me réchauffer le visage. Malgré une certaine fraîcheur, dernier vestige de l’hiver qui venait de passer, le soleil compensait largement et, de toute façon, les journées devenaient de plus en plus chaudes. C’était la raison pour laquelle Aka et moi sortions, pour profiter de la température après être restés cloîtrés dans l’appartement tout l’hiver. Non, c’est faux, j’avais bien fait mon voyage autour du pays du Feu, mais c’était bien la seule chose constructive que j’avais faite pendant la saison froide. Il était donc temps de reprendre le temps perdu et d’admirer le village qui renaissait. C’était vraiment un spectacle phénoménal, que je ne ratais jamais année après année : voir le village de la Feuille renaître et voir tous les bourgeons éclore et peu à peu les arbres reprendre leur vert.

Je pris donc le chemin d’un de mes parcs favoris, où je savais qu’il y avait beaucoup d’arbres. Détrompez-vous, je ne vais pas passer ma journée à observer les arbres avec leur bourgeons, le processus d’éclosion se fait beaucoup trop lentement pour qu’on puisse le remarquer à l’œil nu. Non, c’était quelque chose qui se produisait sur plusieurs jours, que l’on remarquait au fil du temps. Chaque matin était une surprise à savoir comment les bourgeons avaient éclos. L’été était certes ma saison favorite, mais je devais avouer que le printemps n’était pas très loin derrière.


- Allez, Aka, ne traînes pas de la patte! lançai-je derrière moi à l’intention de mon ninken.

La feignasse qu’il était, cela m’avait tout pris pour le faire sortir dehors, ce dernier préférant largement roupiller dans la maison. Cependant, j’étais d’avis non seulement pour poursuivre notre tradition d’observer la floraison, mais également pour nous remettre en état de fonctionner. L’hiver pouvait ankyloser quelqu’un autant physiquement que mentalement, peu importe comment d’activité il faisait. Bien que mon corps se sentait en pleine forme, je m’étais arrangé cet hiver pour garder la forme, c’était plutôt mon esprit que je sentais au ralenti. Une bonne marche à l’extérieur, à s’aérer du bon air frais du printemps du pays du Feu, c’était probablement ce qu’il me fallait pour oxygéner mon cerveau et lui faire reprendre la cadence. J’étais maintenant Jônin après tout, je ne pouvais pas m’émousser qu’après quelques mois.

Je n’avais pas privilégié l’entraînement pour cette fin – que voulez-vous, j’ai moi aussi mon côté feignasse – et avais opté pour la marche. Cela dit, ce n’était pas la simple marche de plaisance; non, j’allais à un assez bon rythme, d’où mon appel à mon ninken qui lui avait définitivement adopté la cadence d’une marche de plaisance. Ce dernier grogna et accéléra légèrement sa cadence, ce qui pour mon ninken était une bonne amélioration et en peu de temps ce dernier fut de nouveau à mes côtés, même si cela avait pris jusqu’à la fin du parc. Je me retrouvai ainsi de nouveau dans le centre-ville de Konoha qui à cette heure grouillait déjà d’activité. Mes yeux se posèrent alors sur un édifice qui en surplombaient plus d’un autour de ces petites boutiques : la bibliothèque de Konoha. Je ne pouvais pas dire que je connaissais beaucoup cet endroit. À vrai dire, je ne me rappelais même pas la dernière fois que j’y étais allé. Était-ce cette fois avec Ryosei-kun?


- Dis, Aka, sommes-nous déjà allés à la bibliothèque?

Ce dernier se retourna vers moi et me regarda étrangement pendant quelques secondes, ce qui était aussi bon que n’importe quelle réponse qui aurait pu franchir ses lèvres. Cela confirmait également ma réponse, soit qu’il n’était jamais entré dans cet endroit. Et maintenant que je me rappelais, c’était bien la première fois que j’allais avec la bibliothèque lorsque nous étions allés pour cette histoire. Il y avait à peine de cela trois ans, jamais je n’aurais reconnu la valeur de ce que nous pouvons trouver dans les livres, sur ce point-là j’avais changé. Après tout ce qui c’était passé, je pouvais maintenant comprendre que le plus d’informations on avait, le mieux on pouvait se débrouiller. Je savais que cette idée n’allait pas plaire à Aka, mais comment mieux se désengourdir l’esprit qu’en le faisant travailler?

Comme je suspectai, il ne fut pas très emballé par la perspective, mais je lui assurai que le silence de la place était idéal pour prendre une sieste après cette marche et, comme ça, c’était soudain devenu une très bonne idée d’aller à la bibliothèque. Je vous dis, celui-là… Bref, nous traversâmes les portes de la bibliothèque et fûmes aussitôt enveloppé par l’atmosphère étrange de la bibliothèque, ce silence presque révérencieux envers tout le savoir contenu entre ces murs. À peine après avoir fait quelques pas à l’intérieur, nous croisâmes un groupe de jeunes shinobis, sûrement de l’Académie, qui se faisait escorter par un employé vers la sortie juste derrière nous. Mon regard les suivis lorsqu’ils passèrent à côté de nous, me demandant ce qu’ils avaient bien pus faire, mais il se reporta rapidement devant moi pour décider où aller. Instinctivement, mes pas m’amenèrent au premier étage. Je lus l’affiche qui indiquai les sujets traités et vit que les clans étaient majoritairement le thème de cet étage. Intéressant… zigzaguant à travers les rayons, mes yeux lisaient rapidement les différents livres qui parlaient tous d’aspects différents des clans. Et ce n’était pas seulement les différents clans habitant le pays du Feu, je pouvais voir plusieurs clans de pays avoisinants. J’arrivai alors à la fin de la rangée et vit un paysage que je n’aurais jamais cru voir ici : devant moi s’étendait une bonne partie du village. En même temps, c’était vrai que la façade de la bibliothèque était vitrée et qu’elle était située dans le centre-ville.

Je m’approchai lentement de l’immense fenêtre, allant même jusqu’à poser la main dessus tandis que j’admirais le spectacle devant moi. C’était vraiment saisissant comme vue, je ne regrettais pas d’être venu ici. Soudainement, un bruit court et sec fusa non loin de moi, me tirant de ma rêverie. Regardant autour de moi, je vis alors que, à quelques mètres de moi, Akamori était posté à côté de quelqu’un qui lisait tranquillement son livre. Que faisait-il là-bas? C’est alors que mon nez réagit à une odeur qui, pendant une fraction de seconde, me fis penser à quelqu’un. Son odeur était très semblable, mais elle était différente. M’approchant de la personne en question, je vis alors ses iris blancs et compris l’origine de ma méprise. Sauf que c’était plus que les iris blancs, l’homme qui était assis dans un fauteuil faisant face à grande fenêtre ressemblait beaucoup à ce qu’il aurait ressemblé plus vieux.


- Désolé s’il vous a surpris, il peut parfois être aussi silencieux qu’une ombre et vous lui rappeliez quelqu’un. Allez, Aka, laisse-le lire en paix, dis-je cette fois à l’intention de mon ninken. Encore une fois désolé, nous allons vous laissez à votre lecture.

J’intimai à Aka de revenir près de moi et d’arrêter d’aller voir n’importe qui n’importe quand, alors que mes yeux retournaient sur le village qui s’offraient à ma vue. Cette dernière n’était pas la meilleure, mais j’essayai tout de même de trouver mon bloc d’appartements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 20
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Leçon [PV Takeo] Jeu 19 Mar 2015 - 17:47

Surprit de me retrouver face à un chien au sein de la Bibliothèque, c'est sans grand étonnement que son maître lui intima l'ordre de le rejoindre, tandis qu'il s'excusait de la gêne occasionnée. Il repartait ensuite à son occupation : en l'occurrence, observer ce magnifique paysage qu'offrait cette baie vitrée. Mon attention se porta tout de même sur l'une de ses paroles : apparemment je lui rappelais quelqu'un... Mais qui ? Il ne pouvait se permettre de me dire cela sans subir un interrogatoire. Je devais en savoir plus ! Et ce serait l'occasion de connaître et de me faire connaître... Après tout, il n'est peut-être pas comme moi : un Genin – aussi brillant soit-il – tout juste sorti de l'académie !

Alors qu'il était retourné devant la vitre, je me dirigeai vers les étagères afin de déposer le livre que j'avais momentanément emprunté, et, une fois ceci fait, me mis à sa hauteur. Mimant son activité, je pris la parole sans même prendre la peine de lui faire face, preuve d'une grande confiance aveugle !


« Comment ça, je lui rappelle quelqu'un ? »

Je guettais les environs. Beaucoup de chose se passait dehors, et je pouvais les distinguer : peut-être mieux que lui. La vue était – d'après moi – le sens le plus important. Il nous permettait de voir, d'anticiper, d'appréhender... Mais surtout, c'est grâce à lui si nous étions aux premières loges à chaque événement, qu'il soit tragique ou non. Avant d'agir, il était nécessaire de voir... Un pré-requis parfois vital ! Quoi qu'il en soit, les méthodes Inuzuka sont tout de même bien différente... Eux, ils se servaient de l'odorat ! Un sens tout aussi important. Grâce à cela, il pouvait flairer le danger, et agir en conséquence. Un atout en plus à la vue !

« Oui, vous avez dit que je lui rappelais quelqu'un. De qui s'agit-il ? » Décidai-je de le relancer.

Je voulais absolument savoir de qui il s'agissait. Etait-ce quelqu'un de si important ? Ayant de l'influence ? Quelqu'un jouissant d'une certaine force ? Un modèle à suivre peut-être ? Les choix étaient multiples. Plus qu'une personne à idolatrer, cela pouvait aussi être un proche de sa vie : un ami, de la famille... Un défunt... Les guerres faisaient malheureusement rage, et là encore nous étions sur le qui-vive à espérer éviter une tragédie ! Pour ma part, je n'avais pas réellement d'attache à Konoha. Juste le clan. Concernant mes parents, ils sont parti il y a bien longtemps maintenant. Je ne sais pas encore si j'allais les retrouver... Ce n'était pas ma priorité actuellement. D'abord, je devais progresser.

Afin de détendre un peu l'atmosphère troublante de la Bibliothèque, je décidai de briser la glace. Je fis un petit tour à 90° et fit face à l'Inuzuka. Ma main vint à sa rencontre, et attendant une poignée de main ferme, je me présentai.


« Hyûga Noroi, Genin de Konoha. Je crois que se présenter est une forme de politesse que chacun devrait respecter – un minimum. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 799
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Leçon [PV Takeo] Jeu 19 Mar 2015 - 22:20

J’étais toujours à la recherche de mon appartement, en vain. C’était à croire qu’il avait disparu, pire encore volatilisé! Où allais-je retourner? C’est alors que je me vins la pensée qu’il était simplement de l’autre côté de la bibliothèque, du côté où il n’y avait pas d’immense fenêtre pour l’observer. Comment avais-je fait pour ne pas reconnaître le coin? Pourtant, il me semblait familier… Enfin, déçu de ma recherche, je jetai un rapide coup d’œil vers le fauteuil où l’Hyûga lisait quelques minutes plus tôt pour le retrouver vide. Alors il était parti? Tant pis, je resterais peut-être quelques minutes à chercher des endroits que je reconnaîtrais – c’était toujours pratique de bien connaître sa ville – avant d’aller chercher un livre à mon tour. Ce plan prit rapidement le bord quand, à peine quelques minutes après avoir établi mon plan de match, j’entendis une voix que je reconnus comme celle de l’Hyûga d’un peu plus tôt me demander pourquoi il lui rappelait quelqu’un.

- Hein? Comment? Telles furent mes premières réactions, interloqué par sa question. Ce n’est que lorsqu’il répéta de nouveau que je compris ce qu’il voulait dire. Oh, c’est l’odeur que vous dégagez. Comme vous devez le savoir, nous nous fions plus à notre nez qu’autre chose et mon compagnon trouvait que votre odeur ressemblait à quelqu’un que nous connaissons, appartenant au même clan que vous. Peut-être le connaissez-vous, il s’agit de Tenshi.

Je vis alors du coin de l’œil un regard sévère venant d’un occupant de la bibliothèque, je décidai donc de m’arrêter court dans mes explications. Évidemment, étant comme je suis, j’aurais pu continuer ainsi pendant plusieurs minutes encore, mais il fallait avouer que l’endroit n’était pas des plus appropriés pour avoir une longue conversation. Toutefois, l’endroit n’était pas occupé au point où cela ne perturbe le bien-être de la bibliothèque; il n’y avait que deux ou trois personnes, incluant celle qui m’avait lancé le regard assassin. Pendant tout ce temps, j’avais gardé les yeux face à la vitre, contemplant le village de la Feuille. Pendant quelques secondes, je me demandai où était rendu Tenshi dans ce grand village. Était-il encore là? En mission? J’étais dû pour une rencontre avec mon vieil ami. La voix de l’Hyûga interrompit dans mes pensées, déclinant son nom et confirmant qu’il était bien du fameux clan – comme si ce n’était pas déjà évident avec ses pupilles blanches. Je pivotai à mon tour pour faire face à Hyûga-san, et pris la main qu’il me tendait, la serrant avec vigueur.

- Vous avez raison, Hyûga-san. Inuzuka Takeo, Jônin de Konoha, enchanté de vous faire votre connaissance. Mon compagnon à mes côtés se présentera de lui-même… Je regardai pendant quelques secondes l’air ahuri de l’Hyûga, qui s’attendait sans doute à voir Akamori commencer à parler, avant de reprendre. C’est une blague, il s’appelle Akamori. Comme vous avez déjà pu t’en rendre compte, il est aussi enchanté de vous rencontrer.

Je faisais référence au petit incident qui était à l’origine de notre rencontre, soit la sociabilité exagéré de mon compagnon. Il avait toujours été ainsi, toujours le premier à se faire des amis. Et pourtant, lorsque venait le temps d’aller au combat, j’en connaissais peu qui était aussi féroce que lui. Je jetai un regard prudent derrière moi, voir si notre rencontre importunait quelqu’un, mais je crois que quiconque était assis derrière nous était soit parti soit assis quelque part d’autre. Tant mieux, nous n’avions ainsi plus à nous retenir.

- Que lisiez-vous avant qu’une boule de poil de vienne ne vous interrompre, si je peux vous poser la question?

Indirectement, on pouvait dire que je me sentais un peu d’avoir forcé Hyûga-san d’arrêter sa lecture. Après tout, qui aurait envie de continuer de feuilleter un bouquin après avoir fait un face à face avec un ninken comme Aka qui, j’avais remarqué, avait grossi dans les dernières années. Pas en graisse, quoique cela ne m’aurait pas étonné goinfre et paresseux comme il l’était, mais bien en muscle; il était un peu plus grand et plus imposant. Moi qui pensait qu’il avait atteint sa taille définitive il y avait de cela quelques temps déjà, je me voyais surpris de voir qu’il n’avait pas terminé. Jusqu’à quel point grandirait-il? Doutant que je ne trouverais certainement pas la réponse aujourd’hui, je me reconcentrai sur l’Hyûga et sur ses lectures, puisque je lui avais bien posé la question donc je devais être attentif à sa réponse, mais également parce que j’étais curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Leçon [PV Takeo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville :: Bibliothèque-