N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Une Histoire de Berlingot -Hiko-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 23
Rang : C

Message(#) Sujet: Une Histoire de Berlingot -Hiko- Mer 25 Mar 2015 - 0:58


Le petit garçon, qui commençait à s’impatienter, sortit précipitamment du magasin ; on avait dévalisé les étagères de ses friandises préféré. Le crème, tout comme le sucre qui composait la plupart des bonbons avait un effet addictif sur lui.

Je dois trouver des Caplicos !

Des friandises, il en mangeait depuis aussi longtemps que sa mémoire était capable de se souvenir. Avec son frère, il avait expérimenté bon nombres de gâteries différentes. Des M&M venus de l’étranger, aux Pocky, produits ici, en passant par les caramels au beurre salé, les deux jumeaux se servaient de tous les moyens à leur disposition pour trouver de l’argent rapidement et se rendre à la boutique de bonbons pour s’offrir des gourmandises.

Malgré les avertissements menaçant lancés par leur mère, qui tentait de réduire leur consommation de sucre, Indra et Otsuki étaient devenu des clients réguliers de la plupart des confiseries de Konoha.

La grande porte en vitre s’ouvrit. La boutique « réglisses et délisses » n’avait pas encore fermé ses porte. Le petit homme dépassa les premières étagères et traversa une allée à grand pas. L’odeur du sucre fondu et de la mélasse, qu’on utilisait dans la préparation de certaines friandises, emplissait le magasin.

Sans s’arrêté, il jeta un rapide coup d’œil à la myriade de choix qui s’offraient aux clients. Il devait y avoir des milliers de bonbons dans cette seule section de la boutique. On en voyait des bleus, des verts, des rouges, des violets, et non moins appétissants, des gris ; on aurait dit qu’un arc-en-ciel avait vu le jour ici, et que tout ces bonbons n’étaient en fait que ses molécules.

Au bout de cette allé, c’est là que la fameuse boite de fausses crèmes glacé qu’il cherchait devait se trouver… si les tablettes n’avaient pas été vidé comme celle du magasin précédent.

Les caplicos !

Dynamisé à la vu de l’emballage rose, le gamin avait accéléré le pas et finit par mettre la main sur son trésor. Mais visiblement, quelqu’un avait eut la même idée que lui ; d’autres pattes se posait sur son en-cas. Indra tourna la tête vers un homme.

- Hey ! C’est à moi ! (Il tira un peu plus fort) Lâche ça tout de suite !


Dernière édition par Hayashi Indra le Mer 25 Mar 2015 - 11:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Une Histoire de Berlingot -Hiko- Mer 25 Mar 2015 - 11:35

Enfin, il avait pu sortir de l’hôpital. Ses blessures étaient guéries depuis un bon moment déjà, mais le jeune garçon avait été forcé de rester aliter quelques temps pour que les médecins de Konoha s’assurent que ses variantes soient stables. Il n’avait pas réellement bronché. En même temps, il leur devait sûrement la vie, alors la moindre des choses était de leur faire confiance. Ils ne lui auraient pas demandé cela si ce n’était pas important. Pendant son séjour dans cette chambre d’hôpital, le jeune garçon avait eu l’opportunité de rencontrer un haut gradé de Konoha, un dénommé Pô.

Il ne connaissait que son prénom, et n’avait pas vraiment beaucoup d’indications sur ce dernier. Tout ce qu’il savait était qu’il était haut gradé, et qu’il lui avait sauvé la vie. C’était déjà suffisant pour le jeune garçon, il avait une dette envers lui. Et il ne l’oublierait pas. Mais pour l’instant, il y avait plus important ! Hiko avait mangé des repas qui n’étaient pas franchement très bons à l’hôpital et son estomac le lui rappelait à chaque instant.

Mais contrairement à la plupart des gens, Hiko ne prit pas la direction d’un restaurant. Il n’avait pas emporté beaucoup d’argent lorsqu’il était parti avec Arekushi en mission, mais Pô avait pris soin de conserver la bourse du jeune garçon et de la remettre à l’hôpital une fois qu’il eut été déposé. C’est donc encore un peu convalescent, avec des habits fournis par le village caché de la Feuille, que le jeune garçon prit la direction du centre-ville. Il cherchait une boutique bien particulière…


« C’est tellement grand… »

Il était un peu perdu dans une ville qu’il ne connaissait pas. Et il ne voulait pas prendre de la hauteur et passer par les toits car cela aurait pu être mal perçu par les villageois de la Feuille. C’est donc pourquoi il s’immisça dans le dédale des rues de Konoha et tomba miraculeusement,- après une bonne dizaine de minutes sur un magasin spécialisé dans les sucreries… « Réglisses et délices ».

Rien que le nom fit réagir l’estomac du jeune garçon qui produit alors un bruit sourd. Il pénétra donc dans la boutique et là, il vit des dizaines de bonbons de tout type étalés partout. Il prit un sac et le remplit à ras bord. Il connaissait la plupart des bonbons et des sucreries présents dans cette boutique, mais certains lui étaient inconnus et avaient l’air délicieux, c’est donc pourquoi il décida d’en prendre aussi pour goûter. Après tout, si c’est un bonbon c’est forcément bon hein ! Hiko vit alors une boîte avec un emballage rose, c’était la dernière. Ca devait être super bon s’il n’en restait qu’une alors il décida d’aller la prendre. A peine avait-il posé la main dessus qu’un jeune garçon l’agrippa aussitôt.



« Hey… Mais oh ! »

Le jeune garçon ne comprit pas au début, mais il ne lâcha rien. La boîte bien en main, il tirait dessus de toutes ses forces pour lui prendre. Il était pas poli l’autre garçon, il n’avait pas vu qu’Hiko l’avait déjà prise ? Non mais sérieusement, ils sont pas cools les gens à Konoha ! Hiko tirait avec ses maigres muscles mais l’autre tenait bon et il n’arriva pas à lui faire lâcher prise. Ils se combattaient aussi du regard, et Hiko n’avait plus envie de lâcher la boîte maintenant. Les bonbons devaient vraiment être trop bons ! C’est alors qu’il eut une idée, il sourit machiavéliquement à son opposant et un léger courant électrique passa entre ses doigts sur l’emballage de la boîte.

Une petite décharge électrique provoquée par le chakra raiton, et tout ça pour que l’autre gamin lâche prise. Bah ouais, Hiko il rigolait pas avec les bonbons, et l’inconnu allait le voir. La décharge n’était pas forte du tout, ni douloureuse. Seule la surprise pourrait donner l’avantage au jeune Sairyo. Mais serait-ce suffisant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 23
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une Histoire de Berlingot -Hiko- Jeu 26 Mar 2015 - 0:41


Hayashi Indra tirait encore de toutes ses forces sur le paquet de friandise malgré les protestations du jeune garçon.

Il ne sait pas à qui il se frotte

Il contracta encore un peu plus ses muscles dans le but de gagner ce bras de fer. Grâce à l’enseignement dispensé par son Sensei, il avait acquis une force physique non négligeable, pour son âge. Il se savait plus fort que la plupart des petits garçons et avait foi en sa capacité à écraser mêmes les opposants les plus vieux. Mais de toutes les personnes avec qui il avait lutté, c’était ce gringalet qui lui avait donné le plus de fil à retordre.

Tout en poussant des grognements d’effort, Hayashi lançait au voleur un de ses regards les plus assassins. Mais ce dernier ne se laissa nullement intimider et ne lâcha pas prise.

Sans abandonner, le genin fit, en quelques secondes, le tour de la pièce. Il tentait alors de repérer un employé du magasin. Il n’avait besoin que d’en alerter un seul, qui viendrait à sa rescousse, et finirait par lui donner ce fameux sac de caplicos après avoir entendu son histoire. C’était quand même lui qui était entré en premier dans le magasin, lui qui avait vu le paquet en premier et encore lui qui l’avait eut en main au départ. En plus, il était un client régulier, alors il méritait bien une petite faveur. Ou l’était-ce vraiment ?

Mais qu’il regarde à droite ou à gauche ne changea rien, les allés multicolores de la boutique s’étendaient, sans fin, et surtout : elles étaient vide !

Ainsi Indra reporta son attention sur le voleur, qui n’avait toujours pas lâché prise. A son tour, celui-ci le foudroyait du regard. Littéralement. Il avait ressenti un léger pincement, caractéristique d’un choc électrique. Le ninja, complètement surpris, lâchait ses précieuses friandises et bondit en arrière. La décharge l’avait frappé de façon bien trop précise pour qu’elle soit dû à de l’énergie statique.

Du raiton !

- Je ne sais pas qui tu es… je ne sais pas ce que tu veux exactement… si tu cherche à prendre ces caplicos, je te le dis tout de suite : ils sont à moi.

Sa voix pré pubère devenait plus grave et elle aurait presque put être menaçante.

- Tu vois, j’ai des compétences particulières… des compétences que j’ai acquises au long d’une longue carrière, des compétences qui font de moi un cauchemar pour les gens comme toi. (Il inspira profondément). Si tu me donne ce paquet de crèmes glacés maintenant, tout finira ici, je ne te poursuivrais pas. Mais si tu ne le fait pas… je te chercherais, je te trouverais et je les mangerais !

Il tendit la main vers l’emballage rose, s’attendant à ce que ce voleur le lui lance avant de s’enfuir à toute jambe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Une Histoire de Berlingot -Hiko- Jeu 26 Mar 2015 - 9:58

Oh yeah !

La petite décharge avait fait son effet et la main du petit impoli venait de se retirer de la boîte rose que tenait Hiko. Bah ouais, fallait pas le chercher Hiko. Quand il s’agissait de bonbons, tous les moyens étaient bons ! La preuve, il venait de réussir en balançant une petite décharge. Mais apparemment, cette action n’avait pas, mais alors pas plu du tout à son interlocuteur qui commença alors à s’énerver !

Il commença alors à le rouspéter et à utiliser une grosse voix qui ne collait pas vraiment avec son physique. Hiko dut s’empêcher de rigoler en voyant cette scène tellement elle paraissait surréaliste. D’habitude, il tombait toujours sur des personnes avec un physique plus impressionnant que le sien, mais là, ils étaient à peu près du même gabarit. Bon ok, le Konohajin était un peu plus grand et costaud qu’Hiko… Mais la différence se tenait !

Le jeune inconnu commença alors à menacer Hiko. Si jamais il lui rendait pas la boîte qui était apparemment à lui, il le pourchasserait partout pour la récupérer car il voulait vraiment les manger. Le jeune chûnin sourit alors, il avait fait un bon choix en prenant cette boîte de chocolats en premier. Car oui, c’était bien lui qui avait posé la main dessus en premier… Enfin il le croyait. Et vu l’ardeur avec laquelle l’autre la lui réclamait, ils devaient être vraiment trop bons. C’est donc pourquoi Hiko sourit puis fouilla dans sa poche tout en disant ces quelques mots…



« Tu as raison… Tu as l’air très fort… Mais tu m’attraperas jamais ! »

Il l’avait flatté pour mieux le distraire et s’enfuir. Malin ! Hiko commença donc à courir en direction de la sortie, il avait pris quelques pièces dans sa poche qu’il lança au gérant de la boutique tout en filant. Il lui avait sans doute donné trop pour cette simple boîte de chocolat, mais il n’avait pas vraiment le loisir d’attendre la monnaie. Il salua donc d’un geste de la main le gérant tout en passant avec un énorme sourire fixé sur son visage.

Maintenant dans les rues de Konoha, il se doutait que l’autre enfant n’en resterait pas là et essaierait de le suivre. Qu’il essaie ! Hiko commença alors à courir rapidement dans la rue principale, slalomant entre les passants. Pendant ce temps, il avait déjà défait le ruban autour de la boîte de friandises et cette dernière était prête à dévoiler les trésors qu’elle renfermait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 23
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une Histoire de Berlingot -Hiko- Ven 27 Mar 2015 - 0:25


Indra savait bien qu’il était intimidant, et ne fut pas surpris de voir le voleur de friandise se confondre en compliments, tentant de sauver sa peau en flattant le genin. Mais cela était inutile. Le jeune Hayashi avait beau avoir un tempérament explosif, il n’était pas un barbare et se contenterait de prendre le paquet avant de rentrer chez lui, tout simplement.

- J’sais bien, c’est pourquoi tu moi me donner ce… Attend, qu’est-ce que t’as dis ?

En un clin d’œil, l’autre garçon avait disparu et se dirigeait à toute vitesse vers la sortie.

Un vrai voleur !

Indra s’était laissé distraire par ces fausses marques d’admirations et maintenant il risquait de perdre son gouté, pour lequel il avait marché si longtemps.

Baka !

Indra longeait à son tour la longue allé du magasin, courant aussi vite que ses petites jambes le lui permettaient. Il passait en trombe à quelques centimètres du gérant, qui comptait une poignée de pièces dans sa paume. Ce dernier fit tomber l’argent par terre, surpris par le ninja qui venait de le frôlé. Il se pencha pour ramasser sa monnaie, laissant échappant un chapelet d’insultes destinées à son client.

- Faites attention ! L’avertit le garçon, en passant la porte.

Enfin dehors, le ninja examina les lieux. Il retrouva aisément la trace du voleur, qui courrait toujours. Indra se lança à sa poursuite et tentait temps bien que mal de rattraper le petit homme aux cheveux blancs.

Au bout de quelques secondes, il se rendit compte que c’était inutile. Il y avait beaucoup trop de monde pour qu’il puisse exploiter toute sa vitesse. Il tourna sur sa droite. Une rue moins fréquenté.

Ainsi il empruntait une route parallèle pour suivre le voleur, qui devait s’éreinter sur la rue principal. Il aperçut une intersection quelques mètres plus loin. Il l’emprunta, se retrouvant une fois de plus sur la grande voie.

Cool, J’ai pris de l’avance !

Il retrouva son rival, qui avait entreprit d’ouvrir le paquet de caplicos et s’apprêtait à en dévorer le contenu. Le genin prit de la vitesse. Lorsqu’il fut assez prêt, il se jeta vers l’avant, les bras tendu ; un plaquage digne des plus grand linebacker.

- Arrête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Une Histoire de Berlingot -Hiko- Lun 30 Mar 2015 - 15:23

Eh bah, le petit était encore plus naïf qu’Hiko. Et c’était pas peu dire hein, faut le voir pour le croire ! Hiko avait réussi,- sournoisement certes -, mais réussi quand même à s’enfuir de la boutique. N’étant pas un vulgaire voleur, il avait envoyé les pièces de monnaies au vieux gérant de la boutique pour le dédommagement des troubles qu’ils avaient produit. Il n’était pas très à l’aise avec cette idée, mais bon, il les voulait ces confiseries. C’est donc pourquoi il s’était engagé dans l’artère la plus peuplée de Konoha et avait réussi à semer son poursuivant. Enfin c’était ce qu’il croyait…

Car alors même qu’il commençait à ouvrir la précieuse boîte pour en inspecter le contenu et manger ce qui se trouvait à l’intérieur, le jeune garçon se fit agresser d’une manière très peu conventionnelle. Trop concentré sur l’ouverture de la boîte, il n’avait rien vu venir et s’était fait plaqué par le jeune garçon. Se retrouvant maintenant sur le dos, il ne put assister qu’en simple spectateur à la terrible scène qui se déroula juste sous ses yeux.

La boîte de chocolat vola sous l’impact, et vu qu’elle était déjà à moitié ouverte, elle déversa son contenu dans les rues de la Feuille. Les chocolats volèrent alors dans tous les sens, Hiko les voyait. Il les sentait. Il avait envie de les sauver de leur terrible destinée mais il n’en avait pas les moyens. C’était trop tard, et c’est donc résigné qu’il les vit atterrir dans une flaque de boue. Hiko fut impuissant et ne put s’empêcher d’avoir les larmes aux yeux… Ils avaient l’air si bons !


Hiko se débarrassa d’un geste sec du fauteur de troubles, il était tout colère ! Il se releva et alla inspecter la boîte, il n’en restait plus un seul… Tout le stock avait atterrit dans la boue et était devenu immangeable. Une fois le constat fait, il se retourna lentement vers le petit garçon, la haine déformant son visage.


« T’es fier de toi ? T’as gâché des chocolats qui avaient l’air trop bons !! Franchement tu réfléchis jamais ?? »

C’était la première fois qu’Hiko était aussi en colère. On ne rigolait pas avec les friandises ! Il s’approcha alors du jeune garçon en ayant la ferme intention de lui en coller une pour se défouler, mais en chemin il prit conscience de trois choses. La première était qu’il serait stupide pour lui d’agresser un habitant de la Feuille alors qu’ils l’avaient recueilli et soigné. La seconde était qu’il ne savait pas vraiment se battre, et même si l’enfant était jeune, il pourrait être capable de lui mettre une raclée. Et la troisième… Il avait une idée.

S’arrêtant à quelques pas du gamin qui se redressait difficilement, Hiko posa les mains sur ses hanches et le regarda de haut en bas avec un regard noir. Il le scrutait de toute part et au bout d’un moment, il le pointa du doigt avec son index et lui dit ces quelques mots.


« J’ai décidé ! Tu vas m’en retrouver une, et maintenant ! Allez hop hop hop, debout ! Je te suis ! »

L’ « ordre » était donné… Serait-il suivi et appliqué ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 23
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une Histoire de Berlingot -Hiko- Mer 1 Avr 2015 - 3:32


Paf ! Le son que causa leur chute sur le béton. Presque aussitôt, le gamin ressentie la douleur qui naissait au niveau de ses avant-bras, entrés en contact sur le seul avec force. Probablement avec trop de force. Couché sur le voleur de friandise, Indra ne bougeait pas. Mais l’autre garçon le repoussa rudement, comme on aurait chassé un vulgaire insecte. Hayashi poussait un grognement de protestation, pendant que le malfaiteur se levait, avant de prendre une direction inconnue.

Mais où il va ?

L’espace d’un instant, la brume avait envahit son esprit et il ne comprit pas parfaitement ce qui était en train de lui arriver. Tout était arrivé tellement vite ; d’abord, il y avait eut cette dispute inattendue… puis sa course dans l’allée du magasin… le gérant qu’il avait faillis frapper… son détour pour rattraper un voleur… et maintenant il se retrouvait couché par terre, avec cette satané douleur aux bras.

Il releva la tête. L’autre garçon n’avait pas abandonné, et examinait consciencieusement la grande boite rose complètement détruite, ainsi que son contenu répandu un peu partout. Sans rien ramasser, il tourna les talons, se dirigeant vers Indra encore au tapis.

Son pas était résolu, ses yeux brillaient de rage et ses muscles se tendaient. Sans être expert dans le langage du corps humain, Indra pouvait facilement constater que le garçon n’était pas simplement fâché, mais plutôt furieux.

Il va me frapper !

Ignorant la légère douleur que suscitait cet effort, le genin finit par se relever, prêt à en découdre. Les deux poings levés, au niveau de ses joues, il s’attendait alors à recevoir le premier assaut du voleur. Mais il n’en fut rien. Non. En plus de le blâmer pour ce malheureux incident, le garçon aux cheveux blancs exigeait qu’Indra lui trouve une nouvelle boite de ses friandises favorites.

Mais il est fou ?!

- Hey, ne me met pas ça sur le dos ! Si tu n’t’étais pas enfui et que tu m’avais laissé la boite, j’aurais partagé avec toi, bakayaro, konoyaro !

C’était évidemment un mensonge, mais Indra voulait faire culpabiliser le voleur.

- Il ne reste plus rien à cause de toi et tu es fou si tu pense que j’vais t’aider à en trouver d'autres... Maintenant, tu vas me rembourser pour la boite que j’ai perdue ! Sinon, je te jette en prison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Une Histoire de Berlingot -Hiko- Jeu 2 Avr 2015 - 10:26

Alors comme ça il n’avait pas l’intention de donner une nouvelle boîte au jeune Chûnin… Tant pis pour lui. Hiko le regardait, il ne semblait pas tenir en place et semblait plutôt énervé. Alors comme ça il aurait partagé la boîte de chocolats avec lui ? Vraiment ? Cette annonce eut pour effet de rendre un peu moins sûr de lui le jeune Hiko qui écarquilla un peu les yeux. Il n’avait même pas envisagé cette option tellement il s’était concentré à la garder en lieu sûr. Il le regarda alors et lui dit ces quelques paroles, sincèrement.

« Oh je suis désolé… Je savais pas que tu voulais partager… »


Mais le jeune garçon de la Feuille ne s’arrêta pas là. Tout d’abord il refusa de trouver une nouvelle boîte de chocolats pour Hiko, mais ce n’était pas le pire. Il demandait de l’argent pour la boîte de clapicos qu’il venait de perdre. Hiko ouvrit la bouche comme pour répondre, mais aucun son n’en sortit. Cette requête était vraiment la plus stupide qu’il n’ait jamais entendu !


Il le regarda alors le garçon de la feuille qui lui dit que s’il ne le faisait pas, il le jetterait en prison… Rien que ça ! Hiko passa par plusieurs sentiments. Tout d’abord il fut surpris, un peu sous le choc de l’annonce qu’il venait d’entendre. Puis, un sentiment de se faire prendre pour un idiot arriva et cela l’irrita légèrement. Il regarda alors le petit garçon avec les sourcils froncés. Il semblait plutôt déterminé à le mettre en prison alors que c’était lui ! Oui, c’était bien lui qui avait payé la boîte de chocolats alors il n’y avait aucune raison qu’il donne de l’argent au shinobi de la Feuille qui lui, n’avait rien payé du tout.


« Non mais tu rigoles là ? J’ai payé la boîte au gérant et toi tu l’as gâché ! C’est l’hôpital qui met la charrue avant les bœufs ! »


Ouais bon c’était pas ça l’expression, mais dans son irritation le jeune garçon du Shûkai s’était un petit peu emmêler les pinceaux. Mais c’était pas le plus important car pour le moment, il était un peu beaucoup énervé hein ! Il regarda donc son interlocuteur qui voulait le mettre derrière les barreaux. Non mais sérieusement ? Or, au lieu de paniquer, cela donna une petite idée au jeune garçon qui allait bien s’amuser !

« Si tu veux me mettre en prison, tu n’as qu’à essayer p’tite tête ! »


Il lui tira la langue puis, d’un coup, il partit en direction d’une des maisons. Juste à côté d’une des fenêtres, des caisses en bois étaient disposées et il s’en servit pour atteindre rapidement le toit du bâtiment. Jetant un dernier regard au jeune garçon se trouvant encore dans la rue, il lui fit un signe de la main comme pour lui dire « au revoir » et commença à courir sur les toits pour échapper à l’enfant de la Feuille. Il était hors de question qu’il rembourse une boîte de chocolats qu’il avait déjà payé et en plus, il n’irait sûrement pas en prison aujourd’hui ![/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 23
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une Histoire de Berlingot -Hiko- Jeu 2 Avr 2015 - 14:31


Hayashi Indra se trouvait à court d’idées et d’énergie. Pourtant, Il avait l’habitude des poursuites et des querelles. Sûrement à cause de son tempérament, ou selon lui, à cause du manque de diplomatie des autres, il se retrouvait régulièrement dan ce genre de situation. Déjà, à 3 ans, il luttait avec son frère pour des crèmes glacées.

Le genin ne fut pas étonné de voir que le voleur refusait de le rembourser ; les menaces qu’il proférait (surtout celles concernant des peines de prison) étaient rarement prisent au sérieux. Non… c’était un euphémisme, il fallait plutôt dire qu’elles ne l’étaient jamais.

- Oui c’est toi qu’à payer, mais les dommages alors ? Je n’me suis pas électrocuté tout seul ! Ca vaut bien une boite de caplicos.

Indra parlait sans trop de conviction, sachant pertinemment que cette stratégie ne fonctionnerait pas. D’abord, le voleur avait profité de sa crédulité pour s’enfuir, quelques minutes plus tôt, dans ce rayon du magasin « Réglisses et délisses ». Ensuite, il avait démontré son esprit logique, en ne tombant pas dans le piège de la prison. Ce garçon –Indra avait du mal à l’avouer- était visiblement le plus astucieux.

Il n’y avait donc plus grand-chose à faire. Les sucreries étaient irrécupérables et les deux rivaux, aussi têtue l’un que l’autre, refusaient de céder…

Comme on pouvait s’y attendre, le voleur tentait de prendre la fuite. Indra ne bougea pas d’un poil, observant le garçon, qui le narguait en s’éloignant.

- On s'reverra et tu vas le regretter ! Lançait-il dans sa direction

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une Histoire de Berlingot -Hiko-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-