N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Un Homura sauvage apparait ![pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

Message(#) Sujet: Un Homura sauvage apparait ![pv] Ven 3 Avr 2015 - 14:56

Spoiler:
 

Flute, encore raté ! Punaise j’y arrive pas pour celui-là c’est fou ! Depuis bien une heure je suis sur cette figurine haute d’une trentaine de centimètre, illustrant une impératrice en armure sur son piédestal, comme si elle était face à son peuple qui l’acclame, ou encore devant un champ de bataille dont elle est victorieuse. Et à chaque fois il y a un truc qui casse. Un coup c’est l’un de ses bras. Un autre où j’ai dérapée et arracher une partie de son visage. La dernière, j’ai simplement retouché un pan de sa tenue au milieu de son dos, et on aurait dit une spirale bien dégueulasse à la place du résultat attendu.
Dans ces instants, j’ai comme envie de prendre la table basse qui sert de support et la balancer à travers la pièce avec tout ce qu’elle contient. Mais ce n’était pas une bonne idée. Déjà parce que je risquais d’abimer un truc dans la chambre de Tsubaki, mais en plus il faudra que je recommence tout.

« Ma belle, je vais prendre l’air sinon je vais faire une connerie. A tout à l’heure. » Lançai-je à la brunette avant de sortir.

Le temps de remonter les niveaux pour atteindre le rez-de-chaussé. J’allai piquer un sandwich dans la cuisine. D’ailleurs l’un des cuistots intervint à cet instant alors que je fouillai dans un sac en papier :

« C’est à moi. » Fit-il.

« Et alors ? » Rétorquai-je en me servant.

Pas de quoi renchérir, le garçon se gratta les quelques cheveux qui sortaient de sa toque et retourna au boulot. Il allait bientôt être onze heure, et le repas pour une centaine de personne ne va pas se faire tout seul.
Je n’attendis pas plus longtemps pour sortir et aller me balader dans les champs devant le bâtiment. Poser les fesses au milieu des épis de blé et de ce fait disparaitre du regard des autres. Souffler, s’étirer et grignoter en même temps. Jambon, tomates, cornichons, un peu de mozzarella et de la salade. Pas mauvais du tout. Ça amène un peu de fraicheur et avec le silence c’est d’autant meilleur. Faisons maintenant le point sur ce qui …

« Mademoiselle Milly ? » S’éleva soudainement une voix en partie essoufflée.

« Quoi ? Je peux pas être tranquille deux minutes ? » Demandai-je en soupirant, sans pour autant bouger.

« Vous avez un ordre de mission de la plus haute importance que je me dois de vous transmettre dans les plus bref délais. »

Je lui fis signe de me l’envoyer avec la main dépassant au milieu des céréales, ce qu’il fit sans se faire prier, avant de repartir au pas de course. Mes yeux parcouraient chaque mot de la missive, la bouche pleine du dernier morceau de pain. Et au fur-et-à-mesure de la lecture, une joie comme une excitation naquit :

Le Nousagi a écrit:
Natsuno Tsubaki : Notre ancien Tsugurike, Sabakyô Seitô, avait un intérêt certain pour Mizu no Kuni et Nami no Kuni. En tant que Buta du Shôraizen, votre mission est de récupérer les informations militaires, économiques et sociales sur ces deux terres. Kaguya Shio et Kaguya Milly vous épauleront pour cette mission, en raison de leurs connaissances respectives des terres du pays de l'eau. Profitez-en pour établir une base de contacts solides, et de rapatrier des Ninjas présents sur ces terres désormais désolées. La position actuelle du Daimyo serait favorable.

Pour Nami no Kuni, l'exercice sera le même.

Kaguya Shio & Kaguya Milly : votre mission consiste à servir d'escorte, de soutien intellectuel et physique à Natsuno Tsubaki lors de sa mission. Elle sera votre supérieure directe tout au long de votre voyage.

Le Nousagi.

Le Nousagi. C’est qui lui ? Un nouveau, ou simplement un secrétaire inconnu ? Sans doute, mais ça n’entachait pas une seconde la principale info. J’allais avoir ma première mission avec ma petite amie !!
Ni une ni deux, je sortis de ma cachette et courut témoigner mon impatience à celle qui faisait battre mon cœur. Ignorant quiconque pouvait m’interpeller en chemin, je descendis au sous-sol, frappai à la porte de notre chambre, embrassai la belle telle une tornade amoureuse. Juste le temps de lui dire que je l’attendais devant le QG, et je repartis. Cette fois à l’étage des garçons. Shio n’était pas encore Aizuyake, rien ne dit qu’il le sera un jour d’ailleurs, donc il doit avoir son lit dans la zone commune. Ah oui le voilà. Comment ne pas le reconnaitre hein ? Avec son dos si musclé et ses airs majoritairement plus âgé que la moyenne des gens ici présents. J’attrapai une feuille de papier, la roulai en boule et la jetai sur le crâne du Kaguya. Ouais le respect hiérarchique, c’est quelque chose de très flou chez moi.

« Hey Shio ! Bouges-toi le cul, on a du boulot ! Je t’attends devant le QG, grouille ! »

Une ou deux minutes plus tard j’étais dehors, adossée contre le béton, le cœur qui battait encore la chamade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un Homura sauvage apparait ![pv] Sam 4 Avr 2015 - 12:46

C'était donc une nouvelle vie qui démarrait, un rythme différent, un sommeil plus léger que par le passé. L'ambiance moins prestigieuse qu'au palais du Shukaï, les entraînements quotidien, les missions, l'espoir. C'était tout un tas de nouveaux éléments qui faisaient leur apparition dans la vie de notre protagoniste. Ce matin là, il n'y avait pas de bruits, les yeux fermés il faisait mine de songer, de penser, ouvrir les yeux l'aurait contraint à sortir de son état de veille. Ce qu'il détestait dès plus particulièrement. Tout comme sa cousine qui venait de lui lancier un projectile totalement inconnu que notre homme ne put apercevoir. Ses yeux s'ouvrirent d'un coup, dans un premier réflexe il l'aurait bien attrapé et broyé en quatre mais à quoi ? Cela n'aurait rien changé au problème, d'autant plus qu'il se devait d'être souple, un chef ne se montre pas enfantin. Même si de temps en temps cela ne lui ferait pas de mal. Observant la jeune femme tout en se tirant de son lit, il eut un sourire pour cette jeunesse fougueuse et impatiente d'aller au boulot. Elle y voyait un nouveau périple, lui, la mort qui s'approchait peu à peu. Deux visions différentes, deux générations différentes.

C'est ainsi qu'il attrapa alors la feuille de mission que la jeune fille avait dans les mains, c'était à lui de prendre les directives désormais. Il plia le papier après avoir fini sa lecture, son faciès était fermé et plusieurs choses le dérangeait. Notamment, le fait de se rendre à Mizu no Kuni, il y avait tant de souvenirs là bas, c'était toute une vie qu'il avait laissé derrière lui. Comment faire semblant d'avoir oublier, néanmoins il n'avait pas le choix, pour le clan, pour le Shoraizen, il devait être fort comme à son habitude. Attrapant son kimono et ses sabres il se prépara en quelques instants, il était temps de se rendre à l'extérieur. Shio espérait surtout pouvoir retrouver des Kaguya durant cette mission périlleuse et voir des visages familiers. Il avait tant d'amis qu'il avait perdu, c'était possible qu'il en retrouve certains. Se dirigeant vers la sortie, il allait rejoindre Milly et son envie folle de participer à la mission. Il ne savait pas vraiment pourquoi mais elle avait l'air toute excité. Il ne put s'empêcher de prendre la parole :
- Cette Tsubaki tu l'a connais ? En tout cas je te préviens à Mizu nous aurons un tas de boulots, nous avons quelques affaires à régler.
Croisant les bras, il s'adossa au mur, histoire d'attendre la dernière personne qui ne devrait pas tarder. Du moins il l'espérait. Cependant quelques questions apparaissaient dans sa tête, qu'était devenu Mizu no Kuni, voilà au moins plus d'une année qu'il n'y avait pas mis les pieds, qu'allait-il y découvrir désormais. Le regard perdu il mettait déjà des plans en place pour la suite des évènements, il était comme ça. Droit telle une statue, épais comme une armoire, les bras croisés, il attendait que les choses bouges. Attention à cet homme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Aizuyake / Nukenin de rang A
Messages : 693
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Un Homura sauvage apparait ![pv] Jeu 9 Avr 2015 - 16:03



La première chose à laquelle pensa Tsubaki après le passage de sa petite princesse fut « Ok. ». Elle n’avait pas bien compris ce qu’il en était, par la fougue, l’engouement, la rapidité de la jeune femme. Elle put rattraper cela par l’arrivée d’un émissaire, qui lui remit le même message qu’à la blonde auparavant. Elle prit le temps de le lire à plusieurs reprises, avant d’intégrer complètement tous les détails qui en découlaient.

Il faudrait des équipements : de survie, de marche, de soins, bien des choses. C’est dans ces moments qu’elle considérait beaucoup l’art des sceaux, qui permettaient de stocker tout ce matériel. Elle demanda au messager d’aller porter des ordres à l’hôpital, aux cuisines et à l’armurerie. Elle prépara deux sacs, en prévoyant un pour sa petite amie, partie bien précipitamment. Après quoi elle se mit en route pour les différentes instances précédemment énoncées.

Elle récupéra plusieurs parchemins, équipements légers, qu’elle glissa dans ses sacs, avant de repartir encore pour un dernier endroit avant de rejoindre ses compagnons de mission. Elle s’annonça donc au Hâle rouge, et demanda un petit encas pour la route, histoire de ne pas partir le ventre vide. Elle retint également le jeune Yuki, pour lui faire passer un message personnel à l'intéressé :

« Après cette mission, j’essayerai de prendre du temps pour t’entraîner un peu, tu me suivras sur un autre coup. »

En effet, il était du souhait du jeune homme que de s’initier à la situation shinobi, ce qu’il avait confié à la jeune femme. Celle-ci, démontrant une certaine affection à son égard, avait réfléchi à un potentiel entraînement de sa part, dans les limites de ses domaine et possibilités. Et non, il n’y a pas de « s » à domaine, tout simplement parce que je parle d’un unique domaine, et que je suis par un mot au pluriel, ce qui induit un « ses ». Enfin bref.

Elle reprit la route afin de se retrouver sur le chemin de l’entrée de la grotte, alors qu’elle croisait, avec une certaine surprise, un petit nuage blanc qui lui sauta sur l’épaule. Elle s’arrêta un instant, le prit dans ses bras en lui caressant la tête, avant de mettre son visage en face du sien et de lui déclarer :

« Non, toi, tu m’attends là. Maman sort et elle en a pour un moment. On ressortira tous les deux quand il y aura de la neige, promis. »

Sur ces mots et avec un baiser sur son front, elle laissa là son chaton avant de repartir pour le point de rendez-vous. A l’approche de la sortie, elle retrouva son amante, qu’elle embrassa sans pudeur, en guise de retrouvailles, et se tourna vers le Kaguya qui lui était encore personnellement inconnu.

« Bonjour, moi c’est Tsubaki, la copine de Milly, comme tu as pu le deviner. Sauf si je suis bête, toi, tu es Shio non ? Enchantée. »

Ces présentations faites, elle en vint au vif du sujet, qui l’avait désignée comme chef de file, et, après avoir donné un sac à Milly, elle lança, en guise de démarrage de la mission :

« Bon, je vous propose de commencer par Nami No Kuni, pour qu’ensuite, on aille dans l’endroit qui vous est plus familier : Mizu. »

Elle laissait la balle dans leur camp. A eux de voir s’ils étaient d’accord ou non.



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Un Homura sauvage apparait ![pv] Dim 12 Avr 2015 - 17:15

Il ne fallut pas bien longtemps pour que celui qui est sensé être mon prof me rejoigne. D’ailleurs vous croyez que je suis trop insubordonnée pour suivre son enseignement ? Je devrais peut-être faire quelques efforts sur ce comportement plutôt explosif. Encore que là ça va, il est cool Shio, mais si je tombe sur un type bien moins flexible et patient, ça pourrait vite dégénérer … Avec ma manie à m’énerver pour pas grand-chose. Le sang chaud, c’est pas toujours une qualité. Rarement en fait.
Bref, je souris à Shio quand il arriva, comme une salutation et une excuse pour la boulette de papier, et émis un rire incontrôlé quand il demanda si je connaissais Tsubaki :

« Oui, on peut dire que je la connais, hihi. Et t’en fait pas pour Mizu no Kuni, oh j’y pense, faudra que je te brief plus en détail sur ce qu’on a fait avec Goren et les autres Kaguya là-bas. Également, que je te les présente. Pas sur qu’il y ait encore tout le monde mais bon … Ah, voilà la plus belle ! » Dis-je en voyant débarquer la brunette, momentanée chef de l’équipe.

A peine arriver qu’elle vint m’embrasser, éclaircissant du même coup notre relation aux yeux de Shio. Me voilà partagée entre deux sentiments, la joie, voir même l’excitation, de ce moment. J’adore ces petits instants où la surprise occulte toutes les autres expressions sur un visage. Mais aussi la peur, la peur de l’inconnue, de ce qu’il se passe après cette surprise. Et si Shio avait quelque chose contre les couples du même sexe ? Ça existe hein, les homophobes, tout ça. J’espérai grandement, si ce n’est de tout mon cœur, qu’il n’en fasse pas partie.
Pour autant j’esquivai les regards dans sa direction pour le moment, au cas où. Pour éviter les jugements par exemple. Tsubaki me tendit un sac à dos identique à celui qu’elle portait dans son dos, qui contenait plusieurs parchemins et de l’équipement léger. Pourquoi donc ? Je suis archi nulle en fuinjustu et mon matos est déjà à l’intérieur de mon corps. En plus elle pourra nous soigner si ça dérape … M’enfin bon, faisons comme si et écoutons ce qu’elle avait à dire :

« Bon, je vous propose de commencer par Nami No Kuni, pour qu’ensuite on aille dans l’endroit qui vous est plus familier : Mizu.

- Ça me va. De cette manière on aura plus de temps pour nos affaires claniques aussi quand la première partie sera terminée. Je pourrais te présenter ma famille, héhé. Même si techniquement on a quasiment aucun lien de sang, ou presque. Ça reste des cousins, et truc dans le genre … »

Shio était compris dans le lot bien entendu, la preuve que même si on est du même arbre généalogique, on ne connait pas tous forcement.
Peu après nous prîmes la route vers la sortie, en suivant le tunnel jusqu’à la ville qui y était rattachée, puis jusqu’à l’extérieur. Ah de l’air ! Enfin de l’air frais ! En plus il fait super beau, l’été dans ce pays c’est génial ! Vous imaginez si on avait été à Suna ? Interdiction de mettre le nez dehors sans se badigeonner de crème solaire, et encore c’est même pas certain d’être complètement à l’abri des coups de soleil. Alors qu’ici on est tranquille, le risque est minime sans que pour autant ça nous gâche le voyage.
Les premières centaines de mètres se passèrent plutôt silencieusement, en ce qui me concerne, je fouillai dans le sac que la belle m’avait laisser :

« Dit, pourquoi je devrais me trimbaler ça ? C’est pas comme si j’en avais besoin, et puis j’y connais rien en sceau … » Pour autant je le remis quand même à l’épaule, même si son utilité me paraissait très flou. « Et Shio, du coup comment tu t’en sors dans ta nouvelle famille ? On est mieux qu’au Shukai ? Hein c’est mieux ? Héhé. Au fait, avec les autres Kaguya du coup, on s’était lancé dans un plan particulièrement bancale afin d’investir Mizu no Kuni. J’t’avais expliqué tout ça, qu’on avait empêcher une mission menée par le Shukai justement, que j’avais rencontrée une certaine Yuki. Tout ça, tout ça … » Je faisais des grands gestes des mains en même temps que parler, comme pour donner de la consistance à mes propos. « Il nous faudra de l’argent donc pour s’installer sur l’archipel, et en faire le foyer de notre clan, sans parler du Shoraizen. Du coup ça m’a donner une idée. Regarde. »

Je tendis la paume vers le ciel, face à moi. Du centre un amas osseux sortit petit à petit, et prendre la forme imaginative d’un arbre en plein hiver. Un mouvement du poignet pour le détacher, et je le lui tendis pendant que le trou se refermait tout seul au milieu de ma main.

« Je pourrais ouvrir une boutique avec des petites figurines comme ça, non ? Vous en dites quoi ? Parce que Tsubaki aussi, tu t’y connais en commerce. Ce serait une bonne idée ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un Homura sauvage apparait ![pv] Mer 15 Avr 2015 - 9:36

Surprenant c'était surement le premier mot qui vint aux lèvres de notre homme. Les voir s'embrasser comme ça devant lui, il n'était pas habitué le pauvre. Shio écarquilla donc légèrement les yeux puis fit signe de rien n'avoir vu. Le Kaguya était de l'ancienne école, il n'avait jamais connu ce genre d'exotismes, n'allez pas croire pour autant qu'il s'en offusquait. Non, il n'était juste pas habitué. De plus ce n'était pas son genre d'éprouver de la haine envers les siens, sa foi lui avait apprit à être tolérant et à accepter les torts des uns et des autres. Ainsi la petite troupe se mit une route, une fois que chacun fût présentés. Néanmoins Milly expliqua qu'elle aurait quelques détails à raconter à notre homme, d'actions réalisés avec un certains Goren. Ironique, car dans le passé il l'avait rencontré quand Aoji' avait souhaité s'en prendre au Shûkaï, puis il avait fuit. Cet homme appréciait vraiment les Kaguya, à voir comment il les suivait partout, enfin bref cela fit sourire le moine qui se contenta d'enfiler sa capuche. Chassant ses quelques idées noirs il passa à autre chose, la mission débutait et il devait donner son maximum.

Milly semblait toute excitée par ce voyage, ça se sentait à sa manière de gisticuler dans tout les sens et de prendre la parole sans cesse. L'ancien eut un sourire en repensant à sa jeunesse, il n'était pas si différent d'elle dans le fond. Même s'il n'avait pas connu les mêmes guerres, les mêmes affrontements, dans le fond chacun avait perdu des proches. C'est alors qu'elle expliqua un peu mieux la mission faîte sur Kiri, même si les détails restaient tout de même flou. C'était là qu'elle avait rencontré Yuki, espérons qu'il ne la croise pas non plus. Shio était désormais un déserteur et de plus il était dans une organisation criminelle. Puis sa collègue se mit à faire des petites formes avec des os, elle avait l'air complètement à l'ouest et espérait trouver de l'argent grâce à ce genre de futilités. L'ancien capitaine prit la parole d'une voix ferme, un vrai chef de clan :
- Ce n'est pas avec ça que nous pourrons espérer nous reconstruire. Milly ... Nous sommes des Kaguya, notre clan est l'un dès plus sanguinaires et guerriers qui existent, nous sommes fait pour nous battre alors pendant quelques temps nous vivrons de certains contacts et contrats ...
Shio marqua une légère pause, il allait être plus précis et en dire davantage. Après tout il devait bien justifier ses propos, sinon il perdait toute crédibilité. Car oui, dans contrat il n'entendait pas aller tuer des villageois à tout va ou même faire du mal à des innocents. Loin de là, pour lui ce n'était pas digne de sa religion.
- Nous allons faire dans l'escorte et la protection rapprochée. Cela nous permettra de ne pas nous salir les mains et je connais quelques personnes de confiances à Mizu no Kuni ... Il faut me faire confiance sur ce coup là. De plus, pour ce qui est d'un lieu, je possède quelques bases secrètes à Kiri, certaines doivent être encore sous scellées, cela pourrait être intéressant pour y placer quelques familles le temps de trouver plus grand et plus officiel. Tu me suis ?
Fin des explications, le silence reprend place, il sait très bien qu'elle va vite réagir. Shio regard brièvement le ciel, il espère y trouver une sensation d'apaisement, mais rien ne s'offre à lui. Perturbé, désormais recherché, en pleine reconstruction, il allait devoir avoir des épaules solides pour réussir tout ses projets.
- Au fait, oui je préfère là où je suis aujourd'hui. Parce que je ne l'ai pas construit de mes mains et qu'étrangement je m'y trouve à ma place.
Il ne pouvait laisser cette réponse se balader dans sa tête, en parler venait de lui faire du bien. Impossible de l'expliquer, il s'était confier sans trop en dévoiler tout de même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Aizuyake / Nukenin de rang A
Messages : 693
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Un Homura sauvage apparait ![pv] Mer 22 Avr 2015 - 22:48



La marche était lancée, et la Kaguya avait l’air très enthousiaste, ce que Tsubaki ne pouvait pas lui reprocher. Elle-même aimait voyager, découvrir de nouveaux horizons, des cultures, des personnes. Mais il en serait autrement question, cette fois. Alors que la blonde se plaignait du port de parchemins, elle s’expliqua :

« C’est ce qui contient les tentes, les provisions, et pas mal de choses. En gros, tu auras juste besoin de les activer, pas de truc compliqué à faire. »

Elle joint à cela un chuchotement à l’oreille de sa belle :

« Après tout, on ne peut pas goûter qu’à nos corps, hein ? »

C’est alors qu’elle lui fit part de son projet de restauration du clan Kaguya sur les terres de Mizu No Kuni, en lui montrant les figurines en os sur lesquelles elle travaillait depuis quelques temps. S’il en était folklorique, le principe était pensé, quoique dans l’échelle n’était pas visée de par le plus juste. Mais la base pouvait s’en trouver correcte, et étendue à tout un clan, il s’en pouvait créer toute une chaîne de production massive au potentiel plus qu’intéressant pour tout bon capitaliste qui se respecte.

« Ça peut être cool ! Par contre, il te faudra beaucoup de monde, pour que ça rapporte. Et des contacts pour commencer les ventes. Mais dans le fond, c’est pas bête. »

Mais le dernier élément du groupe ne semblait pas vraiment de cet avis, relayant le projet à une place ridicule. Il pouvait se défendre que la réputation d’un clan de guerriers se devait conservée, mais pourquoi refuser un aspect commercial quand il partage une culture ? Le Kaguya devait avoir ses propres raisons. Mais un mot attira l’attention de la Natsuno : « contrats ». Si elle s’en référait au langage de la pègre, alors elle n’allait pas aimer ce principe. Cependant, sa crainte fut partiellement apaisée par ce qui lui vint ensuite. Elle en restait encore, cependant, quelque peu méfiante.

Les deux stratégies se valaient, selon elle, mais il restait encore à savoir comment allaient-ils opérés pour leur présente mission. La récolte d’informations, si elle y était quelque peu initiée, n’était pas tâche aisée en territoire totalement inconnu, elle le savait, et elle savait qu’ils n’auraient pas le temps de se faire une réputation par des tâches locales. Aussi fallait-il établir un plan d’action. Elle évoquerait ce point une fois dans le bateau pour Nami, à Chiheisen, si tant était que quelqu’un ne le fasse pas avant.

Vint alors une phrase mystérieuse de la part de Shio, qui ne laissa aucune signification à la brune. La question philosophique existentielle de la place dans le monde, elle n’y avait réfléchi que dans l’optique du voyage, donc elle ne pouvait pas saisir le sens de son énoncé.

Reprenant le chemin, elle ne put s’empêcher de glisser à Milly :

« J’ai absolument rien pigé à sa phrase. »

La marche se fit, dans des sujets aussi futiles que de parler de la marque de papier hygiénique ou du modèle de tampon qu’on puisse utiliser, et l’arrivée au port s’en trouva ravie par la présence d’un navire amarré et prêt à partir dans la fin de journée. Il faudrait compter une nuit pour arriver au pays des Vagues.

Pour attendre l’embarquement, la kunoichi ne fit qu’appel à sa mémoire quant à une discussion menée avec son amante, trouvant alors une activité propice au développement, à l’épanouissement d’un organisme féminin : le shopping. Oui, je sais, gros cliché, mais je devais le faire ! Aussi, sur cela, déclara-t-elle, faisant apparaître par un sceau un portefeuille bien épais :

« Bon, qui vient faire les boutiques. »


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Un Homura sauvage apparait ![pv] Ven 24 Avr 2015 - 18:53

La réponse ne se fit pas attendre, et j’aurais préférée une autre que celle dont le Kaguya me sortit. Pour la brunette c’était une bonne idée, surtout en s’y mettant tous ensemble. Mais Shio n’était absolument pas de cet avis. Je fus tellement surprise par sa réaction que sur le coup, aucune réplique ne sortit de ma bouche. Il n’avait pas tord oui, mais y avait des moyens plus sympa de le dire. Je veux bien qu’on soit un clan de guerrier, que la baston soit plus dans notre sang que tout autre art, mais de là à cracher sur l’idée d’ouvrir une petite boutique de souvenir en os …

« M’en fiche je la ferai quand même … » Murmurai-je pour moi-même si faiblement que certainement personne d’autre n’aurait pu l’entendre.

Et puis s’ils en avait été capable, tant pis, j’assume pleinement. Il demandait à ce qu’on lui fasse confiance, qu’il connaissait des gens à Mizu no Kuni, et même des cachettes pour nos familles en attendant de trouver mieux. Un soupire fut ma seule réponse. De toute manière je n’avais pas non plus le choix. Ça n’a encore rien d’officiel aux yeux des autres, mais il est quand même le chef des Kaguya.

« Au fait, oui je préfère là où je suis aujourd'hui. Parce que je ne l'ai pas construit de mes mains et qu'étrangement je m'y trouve à ma place. » Termina-t-il.

Tsubaki se pencha à mon oreille, discrètement et m’y souffler qu’elle n’avait rien compris à sa dernière phrase. Je ne pu empêcher un rire avant de donner l’explication. Ça avait quelque chose de comique tout de même, cette complicité face au grand vilain qu’incarnait le samouraï.

« En fait il dit juste qu’il est mieux ici qu’au Shukai, parce qu’il avait du coup beaucoup de boulot et qu’ici non, je crois … »

Encore un peu et nous voilà à Chiheisen, la ville portuaire de Yu la plus proche du QG. De là il nous fallait un navire pour aller sur Nami no Kuni. C’est pas comme l’archipel de Mizu, où on peut quasiment aller d’une île à une autre simplement en marchant sur l’eau. Il ne fallut pas bien longtemps pour trouver une embarcation, le plus long en fait c’était l’attente nécessaire avant d’embarquer. Le temps que l’équipage soit prêt, que tous les petits détails soit réglés. Du coup, la brunette proposa une session de shopping, en faisant apparaitre d’un de ses sceaux un porte-monnaie visiblement bien remplit.
Je fis une certaine moue, fronçant les sourcils et pinçant les lèvres. Pourquoi du shopping ? Ça fait tellement … fille. Je sais pas, c’est nul, ça crains. Mais d’un autre côté c’est un bon moyen de s’occuper. Pour toute réponse, un haussement d’épaule puis je la suivis. Pour autant je préférai rappeler un détail :

« Ma belle, au risque de te décevoir, faire les boutiques c’est franchement pas mon délire … Mais je fais faire un effort pour toi. »

Je vous passe les détails, mais après plusieurs essais, plusieurs magasins, je me laissai prendre au jeu et en fin de compte j’en ressortis un sac bien plein. Une serviette de plage, une robe au cas où on devrait danser à un moment, des sous-vêtements pour remplacer mes os de temps en temps, et même un chapeau de paille très large pour se protéger du soleil. Purement touristique tout ça, mais bon ça faisait quand même du bien. Un poncho en coton blanc cassé et des lunettes de soleil mouche. Je les appelle comme ça parce qu’elles prennent toute la largeur de la cavité orbitaire, et même un peu plus. Un cornet de glace vanille-cookie pour terminer.

« Je crois qu’on est bon, héhé. Mine de rien ça fait plaisir ces petits moments de détente. Shio ? Ça va, tu ne t’ennuie pas trop ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Un Homura sauvage apparait ![pv] Mer 29 Avr 2015 - 3:18

A la base Homura était venu sur l'Archipel de l'Eau dans un seul but, trouver et rencontrer l'énigmatique Shinda Michiki qui désormais l'était beaucoup moins aux yeux de l'ancien Capitaine du Johô. Et si il avait accepté la mission de ce dernier consistant à trouver une certaine Koken Hassü, il avait également prévenu ce dernier qu'il avait une affaire plus urgente à résoudre avant de s'attaquer à son problème. Et pour cause puisqu'il avait épargné le jeune Jisetsu Demon après qu'il ait accepté de l'inclure, les conditions d'Homura et lui, au sein de son projet de conquête de Nami no Kuni. Et comme il était toujours important de se faire bien voir de la population locale si l'on souhaitait éviter d'être désigné comme un vulgaire envahisseur, Homura avait suggéré à Demon d'entreprendre une mission de rang S concernant un Temple noir sorti des eaux tout en libérant quantité de guerriers sanguinaires de ses entrailles.

Ce dernier étant apparu aux abords de l'une des îles mineurs du pays, l'ancien Capitaine avait vu petit pour commencer et comptait bien bâtir leur légende de bon samaritain à Nami no Kuni d'où sa volonté de se soucier des minorités pauvres pour commencer, puis remonter progressivement dans l'échelle sociale pour terminer par le Seigneur lui-même. Un homme auquel ils viendront en aide en le soulageant de son trop plein de pouvoir sur ces terres perdus au-milieu d'une vaste mer. Le lieux parfait pour accueillir le clan Jisetsu bien que l'Empereur et ancien collègue d'Homura, Samui Kakeshuou, était un autre obstacle à ce projet clanique qu'allait bientôt initier les deux Jisetsu renégats. Mais comme toute grande quête commence par un voyage éprouvant, il avait choisi d'emprunter un bateau pour se rendre sur la principale île du pays et plus précisément sa ville portuaire la plus animée.

Un choix qu'il avait fait pour la simple et bonne raison que tous les bateaux civils transportants des passagers s'y rendaient pour échapper aux pirates grâce à la protection d'un Daimyo sans aucun doute tout aussi assombri par les années que ceux dont il protégeait sa population. Un endroit dans lequel il allait faire une rencontre à laquelle il ne s'attendait pas. C'était son deuxième ancien collègue, l'ex Capitaine du Buki à savoir Kaguya Shio qui arpentait sous ses yeux la même rue que lui. Et même si il semblait être accompagné par deux femmes à l'allure peu commune, Homura n'avait toujours pas digéré sa passivité et sa fuite lors du coup d'état du vieux Samui désormais dirigeant du nouveau Shûkai, et il comptait bien obtenir des réponses. Voilà pourquoi il prit en filature les trois individus jusqu'à ce qu'ils s'engagent dans une ruelle déserte les mains pleines d'achats.

Le moment où le Jisetsu choisit de se manifester puisque dans tous les cas Shio ne tarderait pas à le remarquer du fait justement du caractère désert de leur position.

"Cela faisait longtemps Kaguya Shio ! Je vois que tu t'es trouvé de nouvelles copines. J'en serai presque jaloux, il faut dire que tu n'as pas démérité question lâcheté la dernière fois que nous nous sommes vus. Alors réponds-moi honnêtement, qu'est-ce qui t'a poussé à baisser l'échine devant ce vieux dictateur ?"

On pouvait sentir de l'amertume dans la voix d'Homura, lui qui avait espéré du soutien de la part de cet homme pour mettre un terme au coup d'état qui avait fait tomber le Triumvirat, il n'avait eu en face de lui qu'un homme désintéressé et pressé de quitter ses responsabilités, trahissant par la même occasion son serment de Capitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un Homura sauvage apparait ![pv] Sam 2 Mai 2015 - 20:52

Shopping, présences féminines, voilà de nouvelles habitudes qui étaient totalement étrangères à notre homme. Les yeux à moitié dirigés vers le ciel, il espérait que tout cela se passe le plus vite possible, de plus il n'aimait guère s'exposer de la sorte. Et il suffisait de croiser quelques regards pour confirmer la dangerosité des lieux. Mais bref, il se devait de faire avec au vu de la majorité féminine, Tsubaki et Milly avait le dessus sur lui l'espace d'une journée. Quoi que ... Cela pourrait durer tout le voyage s'il ne réagissait pas. Et puis merde ! Pourquoi ne pas se prendre au jeu, après tout c'était peut-être le temps pour lui de changer de garde robe, surtout que ses vêtements commençaient à se faire usés, des nouveaux ne lui feraient pas de mal. Concernant les finances ... Disons qu'il lui restait une bonne bourse de Ryôs. Vous croyez quoi ? Être Capitaine au Shûkaï lui avait permis de récolté une bonne somme d'argent. Chacun son business.

Milly venait de se trouver une tenue dès plus appréciable et légère, ainsi que d'autres artifices. Pour une fois le vieux général allait apprendre de la nouvelle génération et essayez de faire de même. Pénétrant ainsi dans une échoppe de vêtements pour homme, il essaya quelques vestons, ainsi qu'une chemise blanche. Un pantalon en lin fût aussi adopté histoire de ne pas être gêné durant ses mouvements. C'était tout un autre homme pour le coup, il avait un air de pirate, totalement différent de son allure moniale qui lui collait à la peau. Cela faisait un peu plus moderne et ces habits lui correspondaient un peu plus. En tout cas c'est ce que souligna le gérant de l'enseigne surement qu'il en voulait à la bourse de notre homme. Chacun son business ?
- Non je m'ennuie pas ! Regarde je me suis même pris au jeu, mais dis moi sérieusement je ressemble pas à un clown comme ça j'espère ?! Parce que ... !

Silence, juste un léger bruit de sabre qui sort légèrement de son fourreau, vous savez ce petit "Click". Rien d'autre. Il était comme bouche bée, il croyait presque voir un fantôme. En effet, Jisetsu Homura, ancien capitaine de l'information se trouvait devant lui. Complot, traque ? Il ne savait pas pourquoi cet homme était là, en tout cas les paroles qu'il prononça en visant notre héros le mirent rapidement en colère. Une folle envie de lui découper la tête, devant tout ce monde, peu importe. Une rage qui commençait à monter, très vite apaisée par une main sur l'épaule de Milly. Il valait mieux répondre par des mots, la violence ? Il n'attendait que ça et puis il fallait rappeler les rôles ? Homura c'était l'information, Shio c'était la castagne. Ils ne jouaient pas dans la même cour ces deux là.
- Tiens ! Je ne comprends pas ta jalousie, sous notre règne au Shûkaï il me semblait ne pas t'avoir vu souvent au bras d'une femme. Peut-être serais-tu d'un autre bord ? Ah, tu me parles de lâcheté. Petit con ! Il faut laisser au vieux le sentiment de puissance, puis revenir quand celui-ci sera affaiblit. On affronte pas un ennemi lors de son apogée, ce n'est pas une bonne stratégie pour gagner une bataille. Excuse-moi, tu ne dois pas le savoir vus que je m'occupais de l'armée pendant que tu faisais dans la paperasse.

Retrouvailles plutôt agitées, avec un certain goût de haine au fond de la bouche. Mais dans le fond, ils en étaient là à cause d'une seule et même personne. Samui Kakeshuou. Peut-être que les deux gaillards devraient s'unir face à cet ennemi commun. Une idée qui commençait à germer dans l'esprit de Shio. Attendons la suite des évènements ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Informations

Message(#) Sujet: Re: Un Homura sauvage apparait ![pv] Lun 4 Mai 2015 - 22:00

Homura aurait très bien pu se vexer face aux diverses attaques de son ancien collègue, pourtant cela ne fut pas le cas. Non il se contenta simplement de rire de bon coeur. Pas pour se moquer à son tour de Shio mais simplement pour souligner son étonnement face à un tel répondant. Du peu de choses qu'il savait au sujet de cet homme, il ne s'attendait pas vraiment à cela. Après tout il avait l'air très résigné si ce n'est pas carrément mollasson lors du coup d'Etat. Le Jisetsu fut même très étonné de voir à quel point il ne semblait pas apprécier Samui Kakeshuou désormais Empereur des terres de l'ancien Shûkai, car si ses souvenirs son bon le borgne l'avait réellement appuyé lors de sa prise de pouvoir en clamant que le vieux Samui était le plus mieux placé pour changer et protéger l'Alliance des pays neutres. Un fait qu'Homura ne tarda pas à mettre en évidence.

"Je constate que tu es bien plus virulent que la dernière fois que l'on s'est vu. A cette époque tu n'avais d'ailleurs pas hésité à appuyer les agissements de Kakeshuou juste avant de détaler comme un lapin. Tu peux me critiquer autant que tu veux mais comment expliques-tu ce revirement ? Toi qui avait effectivement le soutien de l'armée tu aurais pu assumer tes responsabilités non ? A moins que le Shûkai ne soit plus ta priorité depuis plus longtemps que je le pensai."

On ne pouvait pas vraiment reprocher à l'ancien Capitaine du Johô de lui poser de tels questions. Car si se vanter était une chose, les agissements de Shio lors du coup d'état n'était pas vraiment digne du poste q'il occupait. Non pas qu'Homura, qui restait un félon, avait spécialement le droit de le critiquer. Chose qu'il ne cherchait d'ailleurs plus à faire. A quoi bon puisque tout ceci était du passé, c'était seulement sa curiosité qui parlait ici, l'amertume de tout à l'heure ayant été évacuée grâce au rire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Un Homura sauvage apparait ![pv]

Revenir en haut Aller en bas
 

Un Homura sauvage apparait ![pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Nami no Kuni-