N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Dans la forêt aux araignées et aux renards [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 250
Rang : B

Message(#) Sujet: Dans la forêt aux araignées et aux renards [LIBRE] Sam 25 Avr 2015 - 18:33


Après Yu no Kuni et ma rencontre avec ce type errant tout comme moi, j'avais pu enfin me reposer un peu. Ensuite, j'avais annoncé à Utoshi, mon compagnon mercenaire, que je voulais aller voir à quoi ressemblait les forêts du pays de la feuille où semblait-il on vénérait les renards. Mais qu'en était-il des renards au pelage blanc comme Misu ?
J'étais là pour voyager et pour attiser ma curiosité. Les conflits entre village ne m'intéressaient pas. Quant à Utoshi, lui aussi devait vaquer à ses envies et occupations en ce moment. Nous avions bien le droit de nous autoriser une pause entre quelques contrats.

Ma longue marche depuis Yu no Kuni me mena donc dans la forêt au nord de Konoha, ce village dans lequel je n'étais encore jamais allé. C'était totalement différent de la forêt dans laquelle j'avais grandi avec mon renard dans mon pays natal. Ici la nature se ressentait d'une autre façon. Les arbres entre lesquels je progressais me paraissaient tous posséder une vie, c'était à la fois réconfortant pour ma nature de Dôbutsu et mon côté animal; mais je me sentais aussi observé par des forces inconnues. Peut-être étais-je simplement paranoïaque par rapport à ce ressentiment. Ces lieux paraissaient bien sombres en y regardant de plus prêt. Je n'étais plus un enfant pour en avoir peur heureusement.

Bientôt je décidai de me reposer et grimpai dans un arbre centenaire aux branches sur lesquelles on pouvait s'allonger et se déplacer aisément. Tranquillement je fermais les yeux les bras derrière la tête et le dos posé contre le tronc de l'arbre. Un sourire de décontraction sur mon visage. Je ne pensais à rien et écoutait le calme des bruits de la forêt. Le silence fut de courte durée car Misu vint le rompre engageant la conversation dans son langage animal.

" Je la sens pas cette forêt Shamaru, il va nous arriver un truc, insistait-il.
- Pourquoi tu dis ça ? C'est paisible regarde ! je montrai d'un mouvement de bras l'immensité de branches d'arbres qui nous entourait.
- Tu verras on refait pas mon flair je te l'ai déjà dit !
- Mais oui. "

Au fond de moi je ne la sentais pas non plus cette forêt. Mais j'aimais bien le contredire ce poil blanc de renard. A peine avions nous terminé de parler qu'une araignée pendu par un fil de soie et apparue en face de nous. Elle avait la même taille que Misu.

" Ouah ! m'exclamai-je.
- Tu vois, putain elle est grosse comme moi "

Quand Misu parlait, seul moi comprenait. Pour les autre ce n'était des bruits animal que pourrait produire un renard. Là il était surpris de la taille de cette arachnide, et moi je n'aimais pas ces bestioles. Je me levai subitement et lui explosa son corps gonflé à l'aide d'un kunaï. J'avais été au contact d'un monstre pareil dont les poils et les multiples yeux étaient visibles, je n'en revenais pas.

" Pouah dégueulasse ! "

Mon corps entier frissonnait. Les araignées c'était comme une phobie d'enfant chez moi. Misu semblait se foutre de moi, j'entendais son rire de fouine.

" Hahahahaha "

Une autre, puis une autre, puis six araignées toutes plus grosses l'une que l'autre apparurent ensuite de la même manière. L'une commença à avancer vers nous.

" Misu... on file. "

Je sautais de branche en branche, d'arbre en arbre pour semer au plus vite ce nid d'araignées que nous avions dû déranger malgré nous. Rapidement la lumière apparut au loin et quelques instants plus tard j'atterris dans une clairière lumineuse qui changeait avec le manque de lumière de cette forêt hostile. Ici il n'y avait pas de monstres à huit pattes au moins.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin de Konoha - Chef de Clan
Messages : 624
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Dans la forêt aux araignées et aux renards [LIBRE] Sam 25 Avr 2015 - 19:45

Que voilà une belle journée que celle qui se passait en ce moment, je m'entraînais depuis plusieurs semaines à des longues méditations et j'avais fini par obtenir ce que je voulais, une technique ultime et puissante. Kuroi m'avait regardé tout au long, il n'était pas des plus heureux, il aurait voulu que je le fasse participer, mais j'avais un autre projet pour lui bien plus ambitieux et qui nous mettrait à l'abri de pas mal de chose. Je me détendais dans la rivière, le courant agissait sur moi comme un massage, je me sentais revivre encore une fois, une sensation bien agréable. Pendant ce temps, Kuroi avait fini son repas. Je sortais alors de l'eau tout en me laissant sécher par la douce brise qui parcourait mon domaine. Kuroi se redressait alors et il reniflait l'air... il avait repéré une proie ou alors il voulait encore se montrer pour je ne sais qu'elle raison. Il s'avançait vers moi tranquillement d'un air assez agacée.

« Que se passe t-il mon ami ? »

« J'ai senti une odeur familière que je n'aurai pas cru possible ici, il n'est pas bien loin... ça semble venir de la clairière. »

Je restais un peu perplexe, je n'avais pas son sens de l'odorat et il n'était pas clair dans ses propos.

« Si tu en venais a l'essentiel, je n'ai pas ton nez... »

Il grognait entre ses dents.

« Un être avec un compagnon, une chose qui pue... en tout cas, ça ne peut être qu'un des nôtres ou un Inuzuka, mais je doute fort. »

« Pour en être sur, on va aller voir, une fois que l'on pénètre dans mon domaine, je me dois de savoir qui s'y trouve et pour quelle raison. »

Nous nous mettions tout les deux en route vers la clairière qui n'était qu'à quelques minutes d'ici. Le chemin était rapide jusque là clairière et nous y arrivions assez rapidement... Je pouvais alors voir un jeune homme aux cheveux blancs, un regard dorée assez sauvage, une allure décontractée. Je regardais surtout celui qui l'accompagnait, un renard peu commun... Il n'y avait pas trop de doute sur l'origine, mais quelque chose cloché. Je m'avançais alors vers eux, Kuroi tout prêt de moi, sans aucune marque d'agressivité...

« On vient se perdre par ici jeune homme ? Il est assez dangereux de s'aventurer dans certaines parties de cette forêt sans en connaître ses habitants... »

Je l'observais attentivement.

« Je me nomme Dôbutsu Kuma, Jônin de Konoha... tu ne sembles pas être d'ici, même si je me doute bien d'où tu viens... Puis je savoir ton nom jeune homme et celui de ton compagnon peut être ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 250
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Dans la forêt aux araignées et aux renards [LIBRE] Sam 25 Avr 2015 - 21:49


La clairière était verdoyante et on s'y sentait mieux que sous un nid d'araignées géantes. Je me penchais légèrement pour reprendre mon souffle tranquillement.

" Tu crois qu'elle vont nous suivre jusque là ? Je hais ces choses. dis-je à l'intention de mon renard.
- Qu'est-ce que j'en sais. "
- J'espère pas en tout cas. "

Je fis quelques pas en avant, allant plus au centre de la clairière. Misu me suivait d'un pas tranquille.

" Je sens quelque chose d'autre arriver. Mais je ne saurais pas dire quoi.
- Encore ? Un jour viendra où notre flair sera mieux entraîné. Attendons voir ce qui s'amène. " décidais-je.

J'attendais alors pénard en guettant autour de moi. Qui allait bien pouvoir se montrer ? Des shinobis de Suna ou bien une autre créature immonde ? Si c'était une araignée encore plus grosse que les autres je prendrais mes jambes à mon cou et me tirerai d'ici en vitesse. Je ne savais pas si mes capacités marchaient ou pas sur une telle bête.
Alors nous vîmes arriver vers nous à une allure tranquille un homme plutôt mastoc et au style très mystérieux. Un ours l'accompagnait. Je n'avais jamais vu tel personnage. Sa peau tirait sur le bleu. Et cet ours... était-il de mon clan ? Possédais-t-il un lien profond avec ? J'attendis qu'il se rapproche et commence la conversation.

" Haha oui j'ai vu ça ! On vient de se faire attaquer par des araignées géantes dans un arbre. "

L'inconnu poursuivit ensuite en se présentant à moi en tant que Dôbutsu Kuma, un jônin de Konoha. Hoho, je venais de tomber sur le gros lot. C'était le premier homme portant le nom de mon clan que je rencontrais en dehors de mon grand père nommé Kosho. Un petit sourire naquit sur mon visage quand il me demanda mon nom et celui de mon compagnon.

"Je suis Dôbutsu Shamaru. Voici Misu. (je le montrais de la tête) Il semblerait donc que nous appartenions au même clan. Dans ma famille nous possédons un lien fort avec une famille de renards blancs. Tu es le premier Dôbutsu que je rencontre en dehors de mon grand père. "

Misu me regarda un instant.

" Il est pas petit cet ours tiens. "

Je lui souriais en retour avant de me concentrer à nouveau sur notre nouvel arrivant.

" Le tiens il s'appelle comment ? " demandai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin de Konoha - Chef de Clan
Messages : 624
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Dans la forêt aux araignées et aux renards [LIBRE] Sam 25 Avr 2015 - 22:08

A première vue, il s'était fait poursuivre... Je me doutais des auteurs qui faisaient en sorte de rabattre tout étranger à la forêt vers une zone découverte et non loin de mon domaine pour que je puisse les repérer facilement. Un système de défense banal qui n'avait rien d'offensif mais qui était d'une bien belle efficacité.Je souriais paisiblement, cela faisait du bien de voir un membre de mon clan, même si il était loin de nos terres. Pourtant, cela était dangereux, surtout qu'il semblait encore bien jeune et se promener comme ça, n'était pas la meilleur des choses à faire. Il se présentait alors comme un membre du clan Dôbutsu, du nom de Shamaru et son compagnon Misu et je tiquais directement quand il me disait que sa famille avait un lien fort avec les renards blancs... Je pensais cette lignée éteinte, je me suis donc trompé et j'en suis bien heureux...et il parlait brièvement de son grand-père.
Il me demandait qu'elle était le nom de mon ours, à mon grand étonnement il n'avait pas encore parlé, je lui laissais donc le plaisir de le faire lui-même et je me tournais vers lui. Je le voyais soupirer entre ses crocs...

« Je suis Kuroi gamin... en tout cas vous n'êtes pas bien discret et s'aventurer dans les terres d'un pays n'est pas la chose la plus intelligente a faire. »

Ce Kuroi ne savait pas être sympathique à la première rencontre, impossible pour lui. Je m'avançais donc vers notre jeune invité.

« Ne fais pas attention à ce vieux grincheux...Je suis heureux de voir un Dôbutsu, cela faisait quelques temps que je n'avais pas vu les miens depuis la mort de mon Père. »

Je me remémorai alors mes souvenirs, j'avais connu un membre en particulier de cette lignée, je ne pouvais pas me tromper. Ma mémoire me jouait parfois des tours, mais pas en ce qui concernait mon clan. Je me devais d'en connaître son histoire en tant que chef.

« Je vois... tu es sans doute le petite fils de Kosho, je l'ai connu qu'il était encore plus jeune que toi. Qu'est il devenu ? »

Ce gamin ne semblait pas au courant de ce qui s'était passé dans le clan, ce vieux ermite avait dû le garder loin de toutes nos histoires, pour le protéger pendant la guerre peut être, je ne le savais pas vraiment et ce n'était pas le sujet à aborder.

« En tout cas, si tu veux te reposer un peu et profiter de nos terres, je peux t'y aider. J'ai bien fait de tomber sur toi, cela évite pas ma l'interrogatoire et autres bricoles que les hommes aiment tant mettre en place. »

Je l'invitais alors à me suivre vers mon domaine.

« Viens avec moi, en tant que chef du clan, tu n'auras rien à craindre dans notre pays. En tout cas, tu es bien loin de notre pays... une envie de découvrir notre Terre ? »

Kuroi nous suivait de prêt quand il se mettait à grogner.

« J'espère pour lui, mais ça reste de l'inconscience ! »

Bla bla bla... Je préférais ignorer cette nouvelle remarque de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 250
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Dans la forêt aux araignées et aux renards [LIBRE] Dim 26 Avr 2015 - 1:04


Ce fut finalement l'ours lui-même qui répondit à la question et se présenta. Mon étonnement avait dû être visible, il avait parlé et je l'avais compris. Je ne savais pas pourquoi, pourtant je n'avais aucun lien particulier avec lui, pas comme avec Misu. C'était peut-être un aperçu du haut niveau de communication que pouvaient atteindre les animaux des Dôbutsu. Dans tous les cas je poserai mes questions plus tard. Et ce Kuroi n'était pas des plus sympathiques.

" Peut-être. Moi j'appelle ça la liberté. Le voyage, la découverte. " telle fut ma réponse à l'ours et je lui souriais.

Ce Kuma vint heureusement rattraper les propos de son compagnon. Ces animaux étaient décidément bien instinctifs sur les bords, Misu aussi disait ce qu'il avait à dire avec moi. Avec les autres il savait paraître selon les besoins. Les mots que j'entendis alors me résonnèrent dans la tête. Heureux de revoir les siens. Le petit fils de Kosho disait-il. Oui j'étais le petit fils de ce vieil homme qui était ma famille. Surtout, que j'essayais de ne pas m'étonner encore une fois qu'il me dise qu'il l'avait connu alors qu'il était encore plus jeune que moi.

" Sérieusement ? Cela doit sacrément remonter alors. Connais-tu donc sa renarde, Matsuna ? Misu est son fils. Quant à Kosho, il fait aller, toujours dans la caverne près de la source aux renards. "

Je disais ça mais je ne savais même pas si mon grand père avait déjà son lien avec Matsuna à cette époque. Ni d'ailleurs qui étaient les autres Dôbutsu à l'époque. Cela signifiait que ma lignée avait été un jour rattachée à d'autres dans le clan. Que nous n'avions pas toujours été si reclus avec nos renards. Quasiment en voie de disparition même, vu qu'il ne restait que moi et mon grand père à nous battre et vivre avec le renard blanc. Ce Dôbutsu Kuma avait l'air vieux, et il savait sûrement un paquet sur l'histoire de mon clan. J'étais intéressé d'en apprendre plus.
Quand ensuite il disait que j'avais eu de la chance en quelque sorte de tomber sur lui et pas un autre je ne savais trop quoi penser et restai silencieux. Il me proposa de venir avec lui, de le suivre à son domaine.

" Hum ok pourquoi pas. "

Je le suivais alors et nous entamions la marche quand l'ours se mit à grogner. Cette fois je ne compris rien à ce qu'il venait de dire s'il avait parlé. Je continuais quant à moi de répondre à Kuma.

" Un peu de bon temps oui. J'arrive de Yu no Kuni et j'avais envie de découvrir la nature du pays du feu. J'ai entendu dire que Konoha était un village puissant. ( je marquais une légère pause) Tu en es un Jônin, pourquoi ? Quel est le rapport avec notre clan ? "

Je commençais déjà à poser mes questions. Par curiosité. Pendant ce temps, Misu était resté silencieux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin de Konoha - Chef de Clan
Messages : 624
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Dans la forêt aux araignées et aux renards [LIBRE] Dim 26 Avr 2015 - 1:26

Son étonnement à la réponse de mon compagnon me faisait remarquer une chose essentielle et navrante à la fois... Il n'avait pas encore un lien assez fort pour pouvoir faire parler Misu en dehors de la télépathie. Il était bien jeune, cela viendra sûrement avec l'âge...Je le supposais, dans ma lignée cela était une habitude et c'était surtout très utile. J'écoutais alors des mots bien beaux, la curiosité de la jeunesse, l'envie de découvrir, d'être un loup solitaire sans avoir de compte à rendre à personne... Un noble chemin semait d'embûche, mais c'était nécessaire à son apprentissage. Il s'étonnait alors une seconde fois quand je parlais de son grand-père, un homme bien, même si il était assez reclus, surtout avec l'âge. Il me parlait alors de sa renard et comme quoi il était en compagnie de son fils et rien n'avait réellement changé, il était toujours dans sa caverne... amusant et une perte en même temps de sagesse pour notre clan.

« Je vois, il n'était pas présent à notre cérémonie, je ne peux lui en vouloir. Il a choisit sa vie. A cette époque, je ne le connaissais pas encore avec sa renarde.. Mais je l'avais revu quelques années plus tard... mais je n'arrive pas à voir son compagnon. Ce n'est pas le plus important. Mais il est bien que tu n'as pas décidé de suivre le même style de vie que ton grand-père. »

Il était d'accord pour me suivre. On se rendait tranquillement vers mon havre de paix. Il me parlait un peu de sa route et il venait de Yu no Kuni, ce n'était pas tout près et il était venu ici car il avait entendu dire que Konoha était un village puissant, réel ou non à la fois. Le reste des questions me faisaient un peu sourire et je m'arrêtais un moment alors que nous étions à quelques mètres de mon domaine.

« Tu fais là un bien beau voyage, je me suis déjà rendu dans ses terres. Sinon, en ce qui me concerne... Pas un réel lien, je suis devenu Jônin de Konoha pour remercier les Hayashi de leurs enseignements. Mais cela me permet d'entretenir une paix à Kawa no kuni, surtout maintenant que j'ai la dur tâche de diriger le clan. Konoha sera un très bon soutien pour mettre les nôtres à l'abri. »

Je reprenais la route et une fois sur mon domaine, je me permettais de l'inviter dans ma demeure. La porte s’ouvrait de manière circulaire, d'un simple geste, le bois semblait se dissoudre comme si ce n'était que de la poussière. Je faisais de même avec le reste, laissant apparaître l'intérieur de ma demeure. Il faisait bon après tout, autant profiter du soleil, ayant détruit de ce qui me servait de terrasse pour y créer des arbres, j'avais réduis un peu mon espace de vie, mais je comptais bien construire un autre étage... demain peut être... le temps m'importe peu après tout.

« Tu peux t'installer, je n'ai pas trop l'habitude de recevoir des invités, mais je dois m'y habituer de plus en plus. »

Je penchais la tête pour regarder Kuroi.

« Tu pourrais faire visiter le domaine à Misu, pendant que nous discutons, cela te sera plaisant de discuter toi aussi au lieu d'aller dormir dans ta grotte... »

« Me voilà guide touristique maintenant, tu me l'avais jamais fait celle-la ! »

Kuroi regardait le renard.

« Suis-moi... on va essayer de se divertir en allant chasser quelques rongeurs, j'ai un petit creux. »

J'invitais Shamaru à s'asseoir et j'en faisais de même.

« Je vais devoir signaler ta présence à Konoha, question de sécurité intérieur, mais ne t'inquiète pas. Tu es le bienvenue. Mais pourquoi venir ici, tu aurais plus d'aisance à Kawa no Kuni ou cherches tu simplement un refuge provisoire. Je t'écoute, tu peux me répondre, si tu en as envie ou me poser les questions que tu veux et sur n'importe quoi... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 250
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Dans la forêt aux araignées et aux renards [LIBRE] Dim 26 Avr 2015 - 17:22

Selon les dires du Dôbutsu, mon grand père n'était pas présent à leur cérémonie, je ne comprenais pas de quoi il voulait parler et me posais déjà des questions. Il avait choisi sa vie disait-il. Oh mais il ne savait pas que Kosho avait bien vécu avant de se reclure dans sa caverne. Celle-ci était certes le refuge des membres de ma lignée avec nos renards, elle était notre QG, mais mon grand père avait tout de même pu rencontrer femme à son goût et avoir un fils, mon père en l'occurrence. Il m'avait vaguement parlé de ça mais sans plus.
Le fait est que je pensais que mon grand père avait eu deux périodes dans sa vie. L'une plus claire et l'autre plus sombre. Dans la seconde, il était celui que j'avais connu, presque fou, maléfique, et se considérant comme supérieur aux hommes. Il avait d'ailleurs pu me transmettre quelques bribes de ces choses, de lui. Mais dans son histoire, l'élément déclencheur, je ne le connaissais pas. Kuma me félicitait alors de ne pas avoir choisi le même style de vie que mon grand père.

" Il n'a pas toujours vécu dans la caverne aux renards cependant. J'en sais très peu, mais je ne serais pas né sinon. " ajoutai-je.

Un air fier apparut sur mon visage, comme pour défendre mon ancêtre. Plus tard, dans la suite de notre conversation sur le chemin, il s'était arrêté en répondant à mes questions. D'après sa réponse, je compris alors que l'homme en face de moi avait aussi des racines Hayashi, ou du moins qu'il avait bénéficié de leur enseignement. N'était-il pas un sang pur, un vrai Dôbutsu ? Je restais dubitatif sans me faire une véritable opinion pour le moment. Il était aussi le chef de notre clan, en voilà une nouvelle. Le premier Dôbutsu que je rencontrais. J'étais un véritable chanceux. Et selon lui, Konoha serait une terre de choix pour mettre les nôtres à l'abri. Je hochais juste la tête en réaction à cela. Même si je n'y attachais pas d'importance pour le moment.
Quelque temps plus tard, nous voilà dans sa demeure, où il m'invita à m'installer. Puis Kuroi partit faire visiter les lieux à Misu. Les hommes d'un côté, et les animaux de l'autre. Je trouvais ça amusant. Ils pourraient faire connaissance au moins. Je m'asseyais tout comme Kuma et le laissais commencer. S'il devait signaler ma présence à Konoha, alors ma présence serait connue de tous les shinobis ici. Mais de toute façon, quelle menace pouvais-je bien représenter contre tout un village ? Et quel intérêt trouverai-je aussi à m'en prendre à celui-ci ? Aucun. Même si l'incendie de mon village natale et la mort de mes parents avaient été causé par un affrontement entre Konoha et Suna. J'étais mercenaire avec Utoshi, mon compagnon qui maîtrisait les plumes, notre intérêt nous le trouvions dans les contrats pour le moment. Rien de plus.

" Pourquoi aller ailleurs ? Je viens sans but précis, par curiosité. (je souriais) Si tu dois signaler ma présence fais le. Je ne cherche pas de refuge non. Insinuerais-tu que je puisse me faire adopter tout comme toi par Konoha ? "

Je ne savais pas quoi dire d'autre sur le sujet. J'en restais là et relançai le sujet des Dôbutsu pour en apprendre plus.

" Tu as dit que mon grand père n'était pas présent à ta cérémonie. Quelle cérémonie ? (puis une autre question plus pratique.) J'ai remarqué aussi que je pouvais comprendre Kuroi, alors que je n'ai pas de lien avec lui. C'est parce que tu l'as entraîné à se faire comprendre de tous ? Misu il n'y a que moi et mon grand père qui le comprenons. Tout comme il ne peut parler qu'à moi ou aux animaux. "

J'attendais mes réponses.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin de Konoha - Chef de Clan
Messages : 624
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Dans la forêt aux araignées et aux renards [LIBRE] Dim 26 Avr 2015 - 19:42

Réponse logique de sa part, je me doutais bien que son grand-père n'avait pas toujours vécu comme cela, sinon je ne l'aurais sans doute pas rencontré et ce jeune homme ne serait pas là en ce moment même. Je ne répondais pas, c'était assez clair, mais son grand-père était un homme que je respectais, même si certaines de ses idées étaient un peu radical, mais je pouvais le comprendre et le concevoir. Je le laissais se mettre à son aise et j'en faisais tout autant. Il était rare de recevoir un membre de mon clan en ses terres éloignées. J'allais donc en profiter un peu, avant de partir vers d'autres obligations. Il m'expliquait qu'il venait par curiosité, une belle qualité qui pouvait être cependant ennuyante pour certains. Je pouvais le signaler ou pas, mais je ne parlais pas de refuge, plus d'un endroit où se reposer. Je n'avais nullement l'intention de lui demander de rester, chacun était libre de faire ce qu'il voulait après tout. J'avais fais mon choix, pour le moment du moins et je savais que cela ne serait pas éternel.

« Pourquoi venir ici ? J'aime répondre par des questions. Mais tu as raison, il te faut faire tes propres armes en découvrant ce monde. J'ai choisi de rejoindre Konoha pour certains principes, un passage dans ma longue vie et je ne te propose nullement de me rejoindre. Je n'en vois pas l'intérêt si tu n'en trouves aucun. »

Il me posait maintenant une question au sujet de la cérémonie, il ne semblait vraiment pas au courant de ce qui c'était passé et puis, une question sur mon compagnon qu'il pouvait comprendre alors que Misu n'en était pas capable sauf envers lui et les autres animaux.

« Pour ta première question, il s'agissait de la cérémonie pour que mon Père, ancien chef du clan Dôbutsu, puisse rejoindre notre créatrice. La suite a été une passation de pouvoir envers ma personne.  Ton grand-père n'a peut être pas pu venir ou alors il est resté discret. »

Je prenais une carafe remplie d'eau et deux verres, j'en déversais le liquide avant de reprendre et de lui proposer un verre.

« J'ai appris à Kuroi à comprendre le langage des hommes. Une chose bien utile pour ne pas toujours me déplacer ou paraître plus discret, cela permet de récolter des informations facilement... même si sa taille fait souvent fuir ahah. »

Je buvais une gorgée alors que je regardais au loin Kuroi et le jeune renard.

« Je ne signalerai pas ta présence, tu n'es pas un danger et je m'en porte garant. Ceci dit, nos senseurs ont sûrement remarqué ta présence. Tu pourrais être interpellé si tu décides de visiter le pays du feu. Si c'est le cas, tu n'auras qu'à dire que tu as mon autorisation. »

C'était encore plus simple et je me devais de faire confiance aux miens.

« Mais que fais tu, surtout seul avec Misu. Ce monde est dangereux, je ne doute pas de ta force. Il y a beaucoup de danger en ce moment surtout en ce qui concerne le Shukai et l'empire naissant... Une chose qui n'est pas bonne du tout, cela crée un déséquilibre. »

Je lui souriais alors.

« Tu peux rester ici autant de temps que tu le voudras. Mais je voudrais savoir une chose, ton grand-père a toujours les mêmes convictions en ce qui concernent les hommes ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 250
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Dans la forêt aux araignées et aux renards [LIBRE] Dim 26 Avr 2015 - 21:28

La conversation avait donc belle et bien commencé, celui qui dirigeait mon clan me répondit semble-t-il avec toute honnêteté. Je prenais note des raisons pour lesquelles il avait rejoint Konoha et ses forces shinobis.

" D'accord. Mes projets sont flous actuellement. Mais être ici et là me va bien. "

Concernant ma question sur la cérémonie qu'il avait énoncé plus tôt, sa réponse m'informait comme je voulais. J'avais aussi ma petite idée sur les raisons de l'absence de mon grand père à celle-ci. Jalousie ou bien désintérêt, ce devait être un peu des deux. Il m'avait partagé ne pas apprécier le fait d'avoir un chef de clan pour nous diriger, tout comme son père avant lui. Tout comme le fait qu'il y avait eu des différents entre ma famille et les autres membres des Dôbutsu à une époque. J'avais été mis au courant sur quelques passages de l'histoire des Dôbutsu, mais dans les grandes lignes. Le reste je devais l'apprendre seul. Mais mon grand père m'avait en revanche désigné comme faisait partie d'une prophétie selon laquelle il aurait un jour un nouvel héritier et élève pour la lignée des renards. Les choses avaient commencé comme ça, mon père ayant refusé ce destin à son époque, j'étais d'abord né sans avoir connaissance de cet héritage que j'avais finalement accepté.
Kuma me servit un verre d'eau que j'accepta et écoula tranquillement. J'avais soif oui. Je le remerciai d'un signe de tête. Et je préférais rester silencieux pour le moment au sujet de mon grand père et des différents qu'il pouvait y avoir eu entre les renards et les ours. Je régissais sur l'apprentissage qu'il avait dispensé à Kuroi cependant.

" Bonne initiative. Cela a dû prendre du temps. " dis-je en souriant.

Lui buvait une gorgée de son eau avant de poursuivre et de dire qu'il ne signalerait finalement pas ma présence parce que je ne représentais pas de danger. Il me donnait l'autorisation de visiter le pays du feu et me conseilla de donner son nom en disant que j'avais eu son autorisation si jamais l'on m'interpellait.

" Je voyage souvent avec un coéquipier la plupart du temps et ne suis donc pas seul. Mais en ce moment on prend du temps chacun pour nous. "

Je buvais encore une gorgée de mon eau.

" J'ai vaguement entendu parler des événements au Shukaï. Leur système visant à la paix semble finalement être une utopie... C'est plutôt drôle. Je n'en sais pas plus en revanche. "

Il me souriait et enchaînait avec une autre question après m'avoir dit que je pouvais rester ici autant de temps que je le voulais. Mais moi je frissonnais en repensant à ces araignées de tout à l'heure et en me disant que la forêt devait en être infestée par ici. Je pris un air léger en lui répondant quant à mon grand père.

" Hum plus ou moins, il est ce qu'il est. Un vieux sournois. Plus jeune que vous tout de même haha. Ses convictions sont toujours les mêmes. Pourquoi ça ? "

Et puis je demandais aussi :

" Merci de ta confiance. Je pourrai donc me rendre à Konoha ensuite ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dans la forêt aux araignées et aux renards [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-