N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Repas familial ou interrogatoire ?! - Ren-kun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taichou
Messages : 125
Rang : B+

Message(#) Sujet: Repas familial ou interrogatoire ?! - Ren-kun Dim 26 Avr 2015 - 17:07





Un repas en famille. Rien de mieux pour remonter le moral des uns ainsi que des autres. Ayant remarquer que Shin'nosuke et Aru étaient quelque peu à cran, Shizuka eut l'idée de leur proposer de se relaxer autour d'un bon petit repas en famille. Quand la rose pourpre évoqua les mots « repas en famille », Shin'nosuke crut qu'il était juste question d'Aru, Shizuka et lui. Qu'elle ne fut sa consternation lorsque sa belle-sœur lui annonça qu'elle avait aussi invité Ren à se joindre à eux. Étant donné qu'il faisait aussi parti de la famille, la jeune femme estimait qu'il ne fallait le laisser de côté lors de ce genre d’événement. Depuis le temps Shin'nosuke s'était naturellement résolu à l'idée que Ren serait de temps en temps avec eux néanmoins par habitude ou plutôt par jalousie, il ne pouvait s'empêcher d'être sur ses gardes face au jeune homme. Qui n'avait pourtant jamais fait preuve d'une quelconque effronterie en sa présence.

Aru qui avait l'habitude des comportements fantaisistes de son père envers tout homme l'approchant, ne lui faisait plus aucune remarque. Au contraire, elle s'amusait parfois à le taquiner en lui sortant des phrases du genre « Avec un peu de chance, ce sera sans doute lui ton futur gendre alors sois poli ». Elle disait cela pour rire, mais son père ne le prenait naturellement jamais en rigolade. Il paniquait constamment lorsqu'il la savait partie en balade. Il arrivait même qu'il n'en dorme pas en songeant à ce que sa fille lui disait parfois pour l'enquiquiner et à ce pourrait arriver si elle tombait à nouveau amoureuse... Shizuka et Aru prenaient beaucoup de plaisir à importuner le pauvre Shin'nosuke, qui ne savait pas toujours comment faire pour tenir tête aux deux jeunes femmes. Songeant à toutes ces choses, que Shizuka et elle disaient à son père, Aru qui était accoudée à la fenêtre de sa chambre à regarder le dehors, esquissa un sourire indéchiffrable.

Dans quel état serait son père, le jour où elle lui annoncerait qu'elle a passé la nuit avec un homme ? Ou même le jour où elle lui emmènerait un homme qu'elle présenterait comme étant son petit ami ? Se posant ces questions, la jeune flavescente esquissa un petit sourire. L'instant qui suivit, elle quitta sa posture. Elle attrapa ensuite une magnifique broche dorée qui était sur sa table de nuit, attacha ses cheveux en chignon puis introduit le bijou dedans. Elle sortit ensuite de sa chambre, descendit les escaliers pour finalement se rendre dans la cuisine où étaient son père ainsi que sa tante. Leur faisant un bisou à tous les deux, elle prit la tasse de café que lui tendait son père puis alla se placer à côté de sa tante.

« - Bien dormi ma chérie ?, demanda Shizuka qui posa sa tasse sur le rebord de l'évier.
- Oui... Et vous deux ?, elle regarda sa tante puis son père.
- Moi oui mais je crois que ton père a encore passé une nuit blanche. »

Souriant légèrement, Aru alla faire un câlin à son père. Elle le rassura ensuite en lui disant que l'homme de sa vie c'était lui. Entendant ses mots, Shin'nosuke se détourna un peu puis finit par prendre sa fille dans ses bras pour lui dire à quel point il l'aimait. Après ses instants d'étreintes, Shizuka réquisitionna Aru. Toutes deux allèrent faire les courses qui manquaient pour le dîner. Elles n'eurent pas trop à courir partout pour trouver ce qu'elles voulaient. Lorsqu'elles eurent terminées leurs courses, les deux demoiselles se rendirent à leur habitation où elles préparèrent ensemble tout ce dont elles avaient besoin. Shin'nosuke leur prêta un coup de main avant de partir faire un tour. Aru et Shizuka restèrent donc entre femmes. Elles parlèrent de tout ainsi que de rien et allèrent même se balader avant de rentrer. Lorsqu'arriva enfin le soir, la petite famille qui avait ensemble dressé la table et préparé tout ce dont il y'avait besoin, alla se préparer. Alors qu'Aru finalisait sa coiffure dans sa chambre, Shin'nosuke et Shizuka qui eux étaient prêts, attendirent en bas l'arrivée de Ren. Qui ne fut pas si longue que ça. Lorsque la sonnerie de leur porte retentit, la rose pourpre qui se doutait bien qu'il s'agissait du jeune homme, s'en alla ouvrir.

« - Bonsoir Ren, formula-t-elle d'une voix très enthousiaste en lui faisant signe de rentrer. Aru-chan ne devrait pas tarder à descendre, elle termine de se préparer. »

Dès qu'elle fit rentrer Ren, Shizuka ferma la porte. Elle l'accompagna jusque là où se trouvait Shin'nosuke. Ce dernier lança au jeune homme, un regard perçant avant de se diriger vers lui.

« - Bonsoir, jeune homme. », formula-t-il d'un ton placide en tendant sa main vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 43
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Repas familial ou interrogatoire ?! - Ren-kun Dim 26 Avr 2015 - 19:45

Assis en tailleur proche du fameux lac où j'avais emmené Aru quelques semaines plus tôt, je réfléchissais. Bandant un de mes bras, je soignais une plaie récente. En effet, récemment, j'ai retrouvé ma soeur et je l'ai traqué. De cette traque est naît une bataille et durant celle-ci, j'ai réussis à la piéger durant quelques instants. Même si l'instant était bref, j'avais pu discuter avec elle avant de me battre contre mon gré. Celle-ci avait eu le cerveau lavé visiblement, d'où le fait qu'elle ne me reconnaisse pas, mais j'avais l'espoir de la retrouver, du moins, je voulais y croire. Après avoir parler avec elle, nous nous sommes battu et elle m'a entaillé le bras de manière quelque peu sérieuse sans que ce soit mortel ou handicapant. Serrant les bandages sur la plaie refermée depuis peu, je vins à regarder le lac en douceur. Dedans, j'y voyais mon reflet se troubler...
Pourquoi est-ce que je ressens de la tristesse ? Car je suis seul, tout simplement. Du moins, je me disais cela depuis un moment, mais depuis mon arrivée dans le Shûkai, je me rends compte que non. Surtout quand j'ai rencontré Aru. Son lien signifie que je ne suis plus réellement seul, elle représente un ultime lien familial et je ne compte pas le perdre, sans quoi, ce n'est pas qu'un lien qui se perdrait, mais une réelle identité. Quant bien même j'aimais ce lien, même s'il me faisait chaud au coeur, il représente une barrière. Au fin fond de mon âme, j'ai peur d'Aru. Peur de la perdre, de lui faire du mal. A cause de ces peurs, je doutais de moi, mais ces doutes se sont envolés en partit depuis un récent événement.

En effet, j'avais été convié à un repas de famille et cela m'avait énormément touché. Cela affirme qu'on me considère comme non pas un étranger, mais une personne. Je suis le cousin d'Aru. Soufflant pour me retirer mes idées noires de la tête, je me met en route pour sa maison. Mettant dans un petit sac un kimono adapté à ma personne, je pensais dormir chez elle ce soir, car chez moi, ma maison actuelle est un peu lointain... Il me faudrait faire un petit trajet et de nuit, ce n'est pas très sûr. Bref... Passons.

Arrivant proche de la maison de la belle, je me demandais par où entrer. Devais-je surprendre la miss ? Mouai... Non.... Si son père me tombe dessus, je suis mort. Surtout que connaissant ma chance, la seule fois où je voudrais faire cela, je tomberais sur celle-ci alors qu'elle se change... Bref, idée à éviter. Approchant de la porte, j'y frappe en douceur et j'attends qu'on me fasse entrer. Shizuka est toujours aussi gentille, cependant, j'appréhendais la suite. En effet, sa tante est sympathique, mais son père... j'ai toujours l'impression de le déranger. Aussi, quand ce dernier se pointe, je fixe son regard, puis sa main.

" B... Bonsoir Shin'nosuke-san. "


M'inclinant face à lui après avoir serré sa main, je faisais toujours autant profil bas face à ce dernier. Certes, parfois on brise la glace, mais avouons le, j'ai toujours peur de faire une gaffe et je sais quel est le sujet principal qui nous " oppose " : Aru. Il a peur que je m'en approche trop, et moi, j'ai peur de faillir à ma tâche. Double tranchant dirions-nous. Quoi qu'il en soit, une fois les salutations faites, je remarquais que Aru n'était pas encore là. Elle terminait de se préparer visiblement. Pas question d'aller la chercher moi-même, ce serais une provocation aux yeux de Shin'nosuke, or, je ne veux pas d'ennuis... De ce fais, je me contente de demander gentiment.

" Puis-je aller me changer s'il vous plait ? "


Une fois l’autorisation obtenue, je m'en aller pour mettre mon fameux Kimono. Autant être à l'aise non ? Enfilant mes affaires, je ressortais en douce et retournais à table en attendant Aru. Me mettant à même le sol, j'observais Shizuka et Shin'Nosuke. Je devais être franc et comme souvent, avant que la bonne humeur s'installe et que on se libère des formalités entre nous, je me montrais un peu solennel.

" Merci de m'avoir invité. Cela me touche énormément, je ne saurais comment vous remercier comme il se doit. Merci. "


M'inclinant face à eux, je me redressais avant de finalement regarder les deux jeunes gens et leur sourire de manière franche. Ce soir serait tranquille. Manger, boire, et discuter, ni plus ni moins, suite à quoi, au mieux je resterais ici jusqu'à demain, ou au pire... je repartirais seul, comme une ombre, mais avec la chaleur du soleil au creux de mon coeur. Prenant un peu de saké mis à disposition, je servais une tasse à chacun, et une pensée me vint à l'esprit : comment allait être habillée Aru ? Secouant la tête - bien que je n'arrivais pas à faire disparaitre mes rougeurs - pour dissiper mes pensées illicites, je vins alors à prendre une gorgée de saké.

" Il est véritablement délicieux. "


Me mettant en tailleur, c'est là que je cru ressentir une présence non loin de nous. Hm ? Me retournant en douceur, je me demandais si s'était un chat, ou bien... Aru ?

Tenue du jeune homme : http://ekladata.com/2dRlYQ5gexePSynTCW8rE0JG3PA.jpg


Dernière édition par Tao Ren le Ven 1 Mai 2015 - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taichou
Messages : 125
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Repas familial ou interrogatoire ?! - Ren-kun Ven 1 Mai 2015 - 15:57

Alors que Ren, Shizuka et Shin'nosuke l'attendaient, Aru qui avait pris un peu de temps pour se préparer, sortit enfin de sa chambre après avoir pris une grande inspiration. Refermant la porte derrière elle, elle traversa le long couloir menant vers les autres pièces de leur habitation, avec des petits pas. Pour la deuxième fois de sa vie, la belle était habillée de façon traditionnelle avec un magnifique kimono fleuri. Qui lui avait été offert par sa délicieuse amie Rin. Elle était aussi coiffée d'une manière bien différente que celle d'habitude avec ses cheveux qu'elle avait laissé poussé. Sous les charmants conseils de Rin, qui lui avait assuré qu'ainsi sa beauté naturelle s'accroitrait. Pour cette soirée, la chevelure de la jeune flavescente était maintenue attachée d'un côté de la tête. Parmi les éléments qui la retenait, se trouvait une sublime broche dorée que son père lui avait offert, quelques jours auparavant, pour fêter son anniversaire.

La jeune femme avait mis du temps à accepter de porter le bijou. Au vu de sa grande valeur, elle estimait ne point la mériter. Donnant comme prétexte à Shin'nosuke le fait qu'elle n'était, après tout, pas sa véritable fille. Ce jour-là, le jeune papa prit sur lui et enguirlanda sa fille. Lui rappelant bien qu'une famille n'avait pas forcément besoin d'avoir le même sang coulant dans leur veine. Et que depuis le temps qu'ils vivaient ensemble, peu lui importait si elle était de lui ou pas. Elle était sa fille, c'est ce qui comptait à ses yeux. Il fit un discours assez poignant sur la vie ainsi que la famille à sa fille, qui en versa quelques larmes à la fin. À la suite de cela, Aru avait confié à son père les craintes qu'elle éprouvait depuis quelques temps. Ces derniers étaient en rapport direct avec sa cousine, la sœur de Ren. La belle ne comprenait pas pourquoi, la demoiselle s'obstinait à ne pas vouloir reprendre contact avec son frère. Qui, la demoiselle à la chevelure dorée, se doutait bien en souffrait énormément. Il n'avait franchement pas besoin de lui en parler pour qu'elle s'en rende compte de ça.

La dernière fois qu'elle s'était retrouvée seule avec son cousin, la belle blonde lui avait promis de lui porter mainte-forte pour retrouver sa sœur, il était peut-être temps que cela se fasse. Elle avait bien pris le temps de mettre en ordre quelques affaires, pas tout mais une bonne partie donc elle pouvait désormais se focaliser sur sa famille. Ce qui incluait sa cousine, qu'elle n'avait pas encore eu le plaisir de rencontrer. Arborant un visage déterminé, Aru qui était parvenue dans la salle à manger où se trouvaient son père, sa tante et son cousin, esquissa un sourire en s'inclinant gracieusement et tenant chaque côté de son kimono.

« - Navrée de vous avoir trop fait attendre, formula-t-elle en redressant sa tête. Bonsoir, Ren-kun. »
« - Aru-chan, tu es vraiment magnifique. Il faudra vraiment que je pense à aller remercier ton amie Rin, de t'avoir fait découvrir les joies du traditionalisme ! »

Shizuka ravie de voir sa nièce porter une tenue traditionnelle, esquissa un sourire radieux. Shin'nosuke quant à lui, resta sans voix devant sa fille. La voyant aussi somptueuse, il songea assez rapidement à tous ces hommes qu'elle côtoyait quotidiennement. Ceci l'obligea à se crisper un court instant. D'ordinaire, elle était déjà jolie mais là c'était le summum. Qu'il est dur d'être papa d'une fille loin d'être laide, se dit Shizuka qui sourit légèrement en regardant Shin'nosuke qui avait la tête baissée. De son côté, Aru avança de quelques pas puis s'immobilisa pour regarder son père. Ce dernier, qui s'était manifestement repris, s'était levé pour venir à sa rencontre.

« - Je vous en prie, Aru-Dono, laissez-moi le plaisir de vous conduire jusqu'à votre table. », fit-il délicatement en prenant une pose digne d'un gentleman et en mettant une main derrière le dos.

Surprise, la flavescente écarquilla les yeux puis s'inclina légèrement devant son père qu'elle remercia avec un gracieux sourire. Après cette scène pour le moins burlesque, Aru prit la main de son père qui la conduit à table. L'attitude de Shin'nosuke surprit beaucoup Shizuka.

« - Jamais je n'aurais cru qu'un jour je reverrais ça, elle se tourna vers Ren, les seules fois où Shin s'est comporté ainsi c'était quand ma sœur était encore en vie. »
« - C'est vrai ça, je me souviens que quand maman était parmi nous, papa passait son temps à jouer les séducteurs. C'était très amusant. »
« - Ça ira vous deux !, dit-il d'un ton montrant qu'il était gêné. Je ne pense pas que Ren ait envie d'entendre ce genre d'histoire. N'est-ce pas ? »

Shin'nosuke s'assied confortablement à côté de sa fille puis se tourna vers Ren, à qui il adressa enfin un visage accueillant. Était-ce là le début d'un rapprochement entre Shin'nosuke et Ren ? Allez savoir ! En tout cas, l'atmosphère était bien partie vers la décongélation.

« - Je suis certaine que Ren-kun a envie de savoir comment tu étais quand tu es plus jeune !, dit-elle dans un sourire en adressant un clin d’œil à Ren. Je ne t'ai pas dit, mon père ici présent, elle désigna Shin'nosuke, a connu ma véritable mère. Il est sorti avec elle quand il était adolescent. Et donc il a connu notre famille. J'ai beaucoup de souvenirs d'eux mais je pense qu'il y'en a un ici, qui en a beaucoup plus que moi des choses à raconter sur le Clan Kazunari originaire d'Ame no Kuni. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 43
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Repas familial ou interrogatoire ?! - Ren-kun Ven 1 Mai 2015 - 18:02

Prêt à boire tranquillement en compagnie de cette merveilleuse famille, je me demandais bien comment la soirée allait tourner. Pour débuter, nous avions droit à du saké et je me faisais plaisir à en boire une belle coupelle. Mais alors que je me retournais, je cru voir un ange dans la pièce. Aru était là, habillée d'un kimono lui aillant plus qu'à merveille. Ses cheveux longs courant sur son corps étaient aussi mignon à admirer. Rougissant instinctivement, je me retenais de recracher le saké que j'avais pris tant j'étais surpris de la voir ainsi. Si féminine, si ... femme ? Ravalant ma salive et ma gorgée d'alcool, je tentais de garder les pieds sur terre, plutôt que céder et m'évanouir.

" Bonsoir, Aru-chan. "


Esquissant un large sourire, j'étais tout à fait d'accord avec la tante de la miss. Le traditionalisme... Ouep, il faut le dire, ce morceau de tissu brodé était vraiment sublime sur elle. Il laissait imaginer son corps dans les moindres détails, sans être érotique. Il ne manquait plus qu'une tombée de pétales de fleurs et la scène serait parfaite. J'admirais par la suite le père de madame se faire gentleman. Ooh ? Que lui prends-t-il ? Serait-il en train de tomber sous le charme de sa propre fille ? Intrigué, je reste silencieux bien que j'avoue, ce moment est amusant pour pas dire hilarant.
L'atmosphère devint bien plus calme quand Shizuka mentionna un fait. Sa soeur ? ... Cela doit remonter à loin vu la façon de dire cela, mais soit. J'essayais de m'imaginer cet homme qui jusqu'à présent m'avait paru si hostile à ses heures. Comme tout le monde, il a un coeur et je me demande bien à quoi il ressemble quand il est serein et heureux, comme là.

" Hm ? "


Revenant à moi, je remarquais que Shin'nosuke se faisait chambrer et cela semblait le gêner. Haha, ma foi, découvrir le passé des gens, cela m'amuse parfois, alors... pourquoi pas ? Alors que j'allais répondre, Aru me pris de court et elle parla suffisamment. Souriant joyeusement, je termina ma coupe de saké et je repris la parole.

" Ma foi, je ne suis pas contre le fait de savoir. Après, je me ferais un plaisir de raconter quelques souvenirs à moi, en supposant qu'ils soient utiles à savoir. De ce fais Hm... Dites moi Shin'nosuke-san, comment étiez vous à cette époque ? Pouvez vous m'en dire un maximum sur le clan que vous avez connu ? Vos impressions ? Tout. "

Espérant ne pas le froisser via ma curiosité maladive, je regardais en coin un bref instant Aru et lui souris chaleureusement. Mon regard signifiait bien ce que je voulais lui dire : " tu es magnifiques ". Je repensais à bien des choses, comme notre rencontre ou la dernière fois au lac, devenu notre cachette à nous seul.

" Je me ferais un plaisir de répondre à vos questions, après tout, cette soirée repose sur un échange. "


Lançant un regard serein à chacun, je vins à me concentrer plus que Aru que les autres. Elle me perturbait dans cette tenue, en bien bien entendu. D'ailleurs, une pointe de rouge aux joues se faisait voir. J'espérais que je n'allais pas être chambré, car cela pourrait vite me mettre mal à l'aise ( dans les bon sens du terme bien entendu ). Servant une coupe pleine à chacun, je vins alors à lever mon verre.

" Gambai "


Sur le coup, je m'en voulais presque de pas être aller à la rencontre d'Aru. Un baise-main aurait été de mise, histoire de montrer à quel point sa beauté est soulignée ainsi mise en valeur. Je m'en mordais la lèvre tant cela me triturais l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taichou
Messages : 125
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Repas familial ou interrogatoire ?! - Ren-kun Mar 5 Mai 2015 - 1:43

Aru s'était, comme qui dirait, mise sur son trente-et-un. Elle opta pour un style traditionnel qui lui allait comme un gant. Sa tante ne manqua pas de lui faire la remarque en la complimenta. Son père en fit de même à sa manière en se comportant de façon élégante à son encontre. Quant à son cousin, la flavescente supposa que la tenue ne le laissait pas indifférent. Pour cause, il avait les joues teintées d'une magnifique couleur rougeâtre. La demoiselle à la chevelure dorée fut quelque peu amusée de voir cela. S'ils n'avaient été que tous les deux, elle ne se serait point gênée pour l'enquiquiner à ce sujet. En lui faisant des remarques pour la plupart ironiques. Mais se disant que cela ne serait pas très approprié qu'elle le fasse en présence de son père ainsi que de sa tante, elle se contint. Dès qu'elle se retrouva assise, la jeune flavescente ne put s'empêcher de se moquer gentiment de l'attitude de gentleman de son père avec la complicité de sa tante. Toutes deux se souvenaient que Shin'nosuke était très charmeur lorsque sa femme Suzuka était encore en vie.

Lorsque les deux jeunes femmes évoquèrent cette époque, le jeune papa ne put cacher son embarras bien longtemps. Il montra enfin un visage accueillant devant Ren. L’atmosphère s'étant plus ou moins détendue, Aru invita Ren à interroger son père sur leur Clan après lui avoir fait savoir que ce dernier avait connu leur famille. Le jeune homme ne se faisant pas prier, saisit l'occasion pour questionner Shin'nosuke. Celui-ci le regarda d'un œil interrogateur avant de croiser ses bras. Il arbora ensuite un air nostalgique en regardant fixement Ren. Le jeune homme lui rappelait beaucoup son vieil ami Kazunari Ginjirô qui n'était autre que le petit frère d'Amaya, la mère d'Aru. Shin'nosuke était resté en très bons termes avec Ginjirô malgré le fait qu'il n'était plus avec la sœur. Ils se perdirent de vue lorsque Shin'nosuke retourna à Kiri. Se souvenant de cette période ainsi que de tous les bons moments passés aux côtés de feu son ami et du reste du Clan Kazunari, Shin'nosuke arbora un visage attristés en contemplant Aru. Il était désormais son seul lien avec Amaya et Ginjirô.

Si un jour, il devait perdre sa fille, le jeune papa ne s'en remettrait jamais. Alors que Shin'nosuke était parti dans ses pensées lointaines, Ren qui avait servi tout le monde proposa qu'ils trinquent tous ensemble. Shizuka, Shin'nosuke et Aru prirent chacun leur verre et le levèrent pour ensuite venir trinquer avec le jeune homme. Après ceci, la belle blonde qui n'absorba qu'une toute petite gorgée de saké, fut la première à poser son verre. Ce fut ensuite au tour de la rose pourpre puis enfin à Shin'nosuke. Dès qu'il posa son verre, il dirigea ses yeux vers Ren.

« - Ren-kun, formula-t-il d'un ton se voulant très claire et condescendant, il faut que tu saches que le Clan Kazunari était un Clan... extraordinaire. Ils avaient tous des personnalités que je trouvais très singulières cependant ils étaient admirables. Et cela même s'ils n'étaient pas toujours enclins à mélanger leur sang avec celui des personnes étrangères à leur famille... Je vous jure, j'ai galéré pour séduire Amaya-chan... » Il souffla légèrement.
« - Vu le tempérament grognon de grand-père, je veux bien te croire que ça n'a pas été facile d'approcher maman. » Aru éclata de rire.
« - Je ne te le fais pas dire, ce vieillard était d'une exaspération des fois ! Il soupira de lassitude avant de reprendre. Mais au fond, je le comprends... Il voulait juste préserver sa famille... Savez-vous ce que vos sceaux en forme de tatouage de papillon veulent dire ? »
« - Grand-père me l'avait expliqué lorsque je n'étais encore qu'une enfant... Si le papillon a été choisi pour être le symbole de notre Clan c'est parce qu'il symbolise l'immortalité. Mon oncle n'a pas cessé de me le rappeler par la suite pour que je n'oublie jamais que notre Clan ne serait jamais navré par quoi que ce soit et que quoi qu'il advienne, il continuerait à subsister encore et toujours... Mais cela n'a pas été le cas... ils sont tous... »

Le fait de parler de son Clan ainsi que d'une partie de leur histoire, éveilla en Aru une légère douleur. Qui trôna quelques instants au niveau de sa poitrine avant de disparaître comme elle était apparue. Il y'avait longtemps que la demoiselle à la chevelure dorée s'était faite une raison concernant la disparition de plusieurs membres de sa famille néanmoins, elle ne savait pas pourquoi dès qu'elle se penchait un peu trop dessus, elle devenait soit nostalgique soit mélancolique. La belle qui n'avait pas tellement envie de gâcher la soirée avec une mine de ce genre, essaya de faire comme si tout allait bien mais n'y parvint pas. La voyant arborer un visage quelque peu chagriné, sa tante se rapprocha d'elle pour la prendre dans ses bras et la consoler. Shin'nosuke de son côté, posa juste une main au niveau de l'épaule de sa fille.

« - Si tu as envie de pleurer, surtout n'hésite pas ma fille. Aucun de nous ne te jugera parce que tu pleures la perte des membres de ta famille... Nous sommes aussi ta famille alors laisse-toi aller avec nous sans craindre quoi que ce soit. Nous serons là pour te soutenir quoi qu'il arrivera, n'est-ce pas Ren ? »

Shinosuke adressa un regard amical à Ren avant d'enlacer sa fille, qui ne tarda pas à se calmer. Dès qu'elle fut remise de ses émotions, Aru remercia son père sa tante ainsi que son cousin d'être là pour elle. Quelques instants après, Shizuka accompagnée de Shin'nosuke, s'en alla à la cuisine pour chercher les plateaux contenant les entrées pour qu'ils puissent commencer à manger. Avant que sa tante et son père ne reviennent, la blonde se rapprocha de Ren.

« - Je suis vraiment contente que tu aies accepté de venir... Lorsque le repas sera fini, il faudra que je te dise quelque chose de très important concernant ta sœur... En attendant, j'ose espérer que tu apprécieras ce repas en famille. »

Aru offrit un sourire radieux à Ren. L'instant d'après, elle regagna sa place. Son père et sa tante emmenèrent des plateaux où il y'avait plusieurs entrées : Tempura de légumes, Temaki au fromage, Gyoza au poulet, Tartare de saumon au yuzu, Soupe de poulet aux shiitakes, Makis etc... Shizuka n'avait absolument pas lésiné sur la quantité d'entrées à faire. Il y'avait vraiment de quoi à nourrir un régiment, à se remplir la panse sans penser au plat et tout ce qui s'ensuit. La rose pourpre posa le tout sur la table afin que chacun puisse se servir. Elle mit les sauces, ainsi que les baguettes et tout le nécessaire des outils à disposition.

« - Surtout ne fais pas de manière Ren-kun, formula Shin'nosuke qui invita le jeune homme à se servir, mange autant que tu voudras. »
« - Papa a raison. Et surtout bon appétit ! », lança Aru en esquissant un sourire amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 43
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Repas familial ou interrogatoire ?! - Ren-kun Ven 15 Mai 2015 - 20:16

Ce repas était un moyen parfait pour faire plus ample connaissance avec tout le monde ici présent. En effet, nous aurions pu apprendre à nous connaitre lors de nombreuses visites surprises, mais discuter cinq minutes quarante fois, c'est plus long et moins efficace. Là, nous avions des heures devant nous et qui sait ce qui se trouvera au bout de ces dernières. Une belle amitié, une confiance. Au fond, je me sentais plus proche que jamais de cette famille, ma famille. Tout sourire, je me demandais bien ce que j'allais apprendre sur ce fameux clan. Après tout, moi même je n'y connais pas grand chose et pourtant, moi et Aru nous en faisons partit, que nous le voulions ou non.

Terminant mon verre, je vins alors à regarder l'homme qui m'interpellait. Visiblement, l'heure de vérité avait sonné et c'est donc serein que je prenais une grande bouffée d'air, comme si j'allais retenir mon souffle durant tout son discours. Bref, quoi qu'il en soit, l'homme livrait des dires que je n'aurais pas imaginé. Visiblement, mon clan était très singulier. Ce détail ne me déstabilisait pas, en revanche, la suite qui était plus personnelle, là j'en étais surpris. Complétement détendu, j'effaçais cette image d'homme dur qu'il avait et je me mis à l'imaginer en train d'essayer de draguer une femme, avec pour seul obstacle un vieillard. Amusé au plus haut point, je rigolais en même temps qu'Aru n'en croyant pas mes oreilles.

" Le papillon ? "


Instinctivement, je posais ma main sur mon coeur un bref instant. Mon tatouage n'était pas là, mais j'essayais de me souvenir des dires de mon père à son sujet. Mystérieux, il avait été flou comme s'il ne voulait pas que je sache sa vraie définition. De ce que j'ai appris, au final, il y en a plusieurs et c'est au membre de choisir celle qui lui plait. Un joli poéme à lui tout seul. Me laissant bercer par les dires d'Aru, je vins alors à sourire.
Même après la mort, on perdure dans le coeur de ceux qui nous ont aimer ? Non ? Je compris certains dires de mes paternels et je vins à sourire de manière radieuse jusqu'à ce qu'elle termine sa phrase et s'apprête à pleurer, à cause de l'émotion. Je m'apprêtais à me lever, mais ses parents me devancèrent et je les laissaient gérer la chose. Jje me contentais de hocher la tête pour montrer que moi aussi je serais là pour l'aider en cas de coup dur.

" En effet, je serais là. Toujours là. "


Laissant les parents aller chercher de quoi manger, je vins alors à fixer la belle et arquer un sourcil à ses dires. Au sujet de ma soeur ? Immédiatement une main à moi se dirigea vers mon bras meurtris, mais je stoppais le geste pour ne pas l'interpeller. Si elle découvrait ma blessure, qui sait ce qu'elle penserait.

" Oh.. Euh... E... Et bien on pourra discuter ce soir si tu veux. Je tenterais de rester dormir ici, donc on a tout notre temps. "


Ne rajoutant rien, j'admirais les plats arriver et j'en restais bouche bée. Il y avait tellement de choix... C'est inhumain de faire autant de choses pour si peu de personnes. Bavant presque sur la table, je me servais joyeusement en me faisant ma petite assiette, puis par la suite, ce ne sont plus des mots qui se faisaient entendre, mais bel et bien une symphonie faite à base de bruits de baguettes et autres sons montrant que nous mangions. Bien entendu, parfois il y avait une pause avec des paroles et des blagues.
La soirée commençait plutôt bien me disais-je et une fois que mon estomac était déjà bien remplit, je vins à poser mes baguettes et remercier chaleureusement mes hôtes.

" Merci infiniment. Bien que ce ne soit pas terminé, c'est un véritable festin. Avec ça, impossible de faire plus de deux kilomètres, ou alors, je roulerais par terre pour rentrer. Shin'nosuke-san, Shizuka-san, serait-il possible que je reste au moins ce soir pour dormir ? "


Attendant une réponse, je vins à sourire puis je vins à m'exprimer par rapport à un sujet qui avait été évoqué lors du repas. A savoir, le papillon.

" Hm, pour le papillon, on m'a raconté de mon côté bien des choses. Une blague disant que si deux personnes possèdent ce tatouages et vont... hm... loin dans une relation, plus leurs tatouages sont à la même position, plus la relation est difficile, mais plus il est loins... Plus elle est passionnante. Mais pour ta version Aru... Je pense qu'elle est vraie. Nous avons des photos, des souvenirs, mais ce tatouage est sans doute l'ultime présent que notre clan pouvait nous faire. Ainsi, seul la mort peut vraiment nous séparer et encore... sans vouloir paraitre fleur bleu, j'en doute. "


Rougissant légèrement, je repris un peu de saké en espérant qu'ils ne pensent pas que je suis un peu touché niveau alcool. Me raclant la gorge, je vins alors à reprendre d'une voix largement plus enthousiaste.

" La prochaine fois, c'est moi qui invite. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taichou
Messages : 125
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Repas familial ou interrogatoire ?! - Ren-kun Mar 26 Mai 2015 - 13:35

Finalement, Shizuka avait eu une très bonne idée en suggérant un repas en famille. Aru était vraiment heureuse du fait qu'ils aient tous pu réussir à se réunir pour passer une soirée ensemble, en toute harmonie. Au départ, elle pensait que tout ne se passerait pas bien, mais ensuite elle se décontracta en voyant que tout allait dans un sens plus que merveilleux. Son père qui était réticent au départ, s'adoucit peu à peu pour que le bonheur de sa fille soit le plus complet possible. Sachant que cet instant comptait vraiment beaucoup à ses yeux, il ne fit rien qui pourrait scandaliser sa fille. Tout se déroula donc merveilleusement. La flavescente fut aux anges au moment où son cousin lui annonça qu'il essaierait de rester pour la nuit afin qu'ils discutent rien que tous les deux. Leur discussion n'allait naturellement pas tourner autour d'un sujet insignifiant, mais rien qu'à l'idée de savoir qu'il allait rester plus longtemps, elle fut ravie. D'autant plus que cela allait lui donner l'occasion de pleinement exposer à son cousin tout ce qu'elle avait en tête et qui était en rapport direct avec les recherches sur sa sœur.

Se penchant sur ce sujet, la demoiselle à la chevelure dorée hocha légèrement la tête. L'instant qui suivit, elle posa son regard sur Ren. Dès que ce dernier se retourna vers elle, elle lui offrit un sourire très complaisant avant d'incliner sa tête pour finalement boire un peu de saké. Ayant vu Aru et Ren se regarder avec un air de complicité dans les yeux l'un de l'autre, Shin'nosuke détourna le regard d'eux sans dire quoi que ce soit. Ceci surprit beaucoup Shizuka qui arbora un sourire en regardant son beau-frère. Le reste du repas se poursuivit ensuite dans la bonne humeur. Entre les coups d’œil des uns et des autres, les histoires à dormir debout qu'ils se racontaient, les blagues qu'ils sortaient de temps en temps etc... la petite troupe ne s'ennuya guère. À un moment, Ren fit une demande assez singulière qui obligea Shin'nosuke, Shizuka et Aru à se regarder entre eux puis à se retourner vers lui.

« - Rassure-toi jeune homme, il n'a jamais été question que nous te laissions rentrer chez toi ce soir, annonça Shin'nosuke. Ces deux demoiselles ici présent, il désigna Shizuka et Aru, ont préparé la chambre d'amis pour toi... J'avoue que je n'étais pas très d'accord avec cette idée au départ... »
« - Oh papa qui se confesse, je suis certaine qu'il va neiger demain ! »

Aru et sa tante se mirent à rire en regardant Shin'nosuke qui était assez gêné. Après ça le jeune papa réclama le silence puis arbora ensuite un air sérieux en regardant Ren.

« - Sache que tu seras toujours le bienvenu dans cette maison. Considère-la comme la tienne. »

Sur ces mots, la soirée reprit son cours. Après que Ren ait exprimé son récit sur la signification du sceau en forme de tatouage de papillon qu'Aru et lui possédaient, Shin'nosuke le toisa du regard en se demandant s'il n'était pas entrain de dire ça parce qu'il avait des vues sur sa fille. La rose pourpre de son côté esquissa un large sourire en regardant tout d'abord Shin'nosuke puis Ren et enfin Aru, qui semblait avoir les joues aussi légèrement empourprées. Durant ce laps temps, la rose pourpre imagina les deux jeunes gens en couple. Cela lui extirpa un rire qu'elle se retint de montrer. Voyant les visages des uns ainsi que des autres, Aru ne sut quoi exprimer. Elle était vraiment émue par ce que venait de dire son cousin au sujet du papillon et tenait à lui dire ce qu'elle pensait, mais ne voulant pas voir son père devenir ronchon ce qui gâcherait la suite de la soirée, elle s'abstint de formuler quoi que ce soit. Elle lui dirait bien plus tard, ce n'était pas pressé. Ils avaient tout leur temps ce soir. Souriant légèrement, Aru qui s'éclaircit la voix reprit une posture convenable avant de se servir un peu de saké. Subséquemment, elle porta son attention sur Ren, qui venait de dire que la prochaine fois ce serait lui qui les inviterait.

En guise de réponse, Aru hocha la tête, son père de son côté en fit de même en inclinant légèrement la tête. Shizuka quant à elle, répondit avec enthousiasme qu'elle avait hâte d'y être. Après ceci, le repas continua toujours dans une atmosphère calme et agréable. Sachant qu'elle ne tenait absolument pas l'alcool, la flavescente n'en abusa pas. Elle fut d'ailleurs la seule qui fut raisonnable à ce niveau-là. Car du côté de sa tante, elle n'était pas très loin du summum de l'ivresse. Shin'nosuke de son côté, avait invité Ren à le suivre. Ce qui avait fait qu'à eux deux, ils avaient du ingurgiter une quantité assez déraisonnable de saké. À la fin du repas qui prit fin très tard dans la nuit, Aru fut la seule qu'on aurait pu qualifier de personne sobre. Toute seule, la belle rangea quelques affaires puis prit son père à part pour discuter de quelque chose d'important avec lui. Pendant ce temps, Shizuka alla s'asseoir sur le fauteuil du salon à côté de Ren.

« - C'était une chouette soirée, n'est-ce pas ? Ce serait bien qu'on s'en refasse une autre. Elle s'adossa contre le dossier du fauteuil. Dis-moi Ren-kun, quand est-ce que tu comptes lui dire ce que tu ressens vraiment à Aru ? Pas la peine de me regarder avec des yeux étonnés, je t'ai vu comment tu l'as regardé durant tout le repas... Elle représente beaucoup plus qu'une simple cousine pour toi, n'est-ce pas ? »

Après avoir posé sa question d'un ton sérieux, Shizuka tourna sa tête vers Ren. Malgré son indélicatesse à cet instant, la rose pourpre espérait que le jeune homme lui répondrait honnêtement sans se dérober.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 43
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Repas familial ou interrogatoire ?! - Ren-kun Ven 29 Mai 2015 - 15:59

Cette soirée se résumait à un bon repas, une merveilleuse compagnie et de l'alcool. Ce mélange remplissait mon coeur d'une joie nouvelle. J'en oubliais presque le fait d'être stresser par ce qu'avait à me dire Aru. J'imaginais bien des choses et j'espérais que ce qu'elle avait à me dire par rapport à sa soeur était quelque chose de classique. Il serait dommage d'apprendre qu'elle l'a trouvé et tué par exemple...

Quoi qu'il en soit, le repas se terminait dans la joie et la bonne humeur. Le ventre plein, et mon corps légèrement flottant à cause de l'alcool, je ne remarquais pas le fait que la miss blonde se soit absenté avec son père. Me retrouvant là, sur le canapé, je me demandais presque où j'étais. Il fallait que je fasse vite avec Aru, car avec de l'alcool dans le sang, qui sait ce que je pourrais dire comme ânerie. Mais voilà, la tenta de la belle en question approchait et se met à mes côtés.
Sa voix atteint mes oreilles et sur le coup, je pensais à un simple débriefing. Manque de pot, ce n'est pas le cas... Elle en vint à poser une question plus qu'indiscrète. Profitait-elle du fait que ne ne sois pas totalement sobre ? Ou bien est-ce juste une petite curiosité maladive de sa part ? Quoi qu'il en soit, j'écarquille les yeux lors de sa question avant de finalement devenir pensif.

Ce que je ressens ? C'est clair comme de l'eau de source. Dernièrement, je pensais à elle, et plus j'y repense, plus je me rends compte de la chose évidente... Elle est plus qu'une simple cousine comme le laisse entendre sa tante. Sans doute que je nourris des sentiments pour elle et j'en suis le premier surpris malgré mon air stoïque à ce niveau là. Cependant, ce soir, j'avais craqué. J'avais sans doute laisser voir mon " attirance ", alors j'étais piégé sur ce coup. Soupirant dans un premier temps, je ne me mis pas à résister et... je me permis quelques aveux.

" ... Quand j'ai appris ce qu'elle était, au début je ne l'ai pas cru. Pourtant, avec le temps, je l'ai accepté sans broncher. Savoir que je n'étais plus seul m'a fait un bien fou. Mais... Plus le temps passe et plus je me rends compte que ... elle m'attire. "


Serrant mes mains l'une dans l'autre, je me penche doucement en baissant doucement la tête.

" ... Je ... Oui, je l'aime. Mais je ne peux pas me permettre cela. J.. Je ne suis pas bon pour aider. Puis, mon rôle est de la protéger, comme je vous l'ai promis. L.. L'aimer, ce serais risquer de la mettre en danger et ça, je ne me le pardonnerais jamais. Jje ne veux pas que l'éclat de la rose dorée soit tâché à cause de ma personne. Même si cela signifie souffrir du fait de ne pas pouvoir le lui dire. "


Doucement, je vins à me remettre contre le canapé en silence. L'alcool me faisait dire des conneries et des vérités, le tout mêlé dans un seul et même noeud. J'aimais Aru, c'est un fait, mais je ne pouvais pas me permettre ce gere " d'aventure " si ? Son père ne me le pardonnerais pas.

" ... Un jour peut-être. Ce soir aurait pu être une occasion, mais... Je ne veux pas que cela se sache. Je passerais pour un opportuniste. Non ? "


Indirectement, on pouvais imaginer une demande de feu vert pour agir. Qu'elle allait être la finalité de tout ça hein ? Attendant une réponse, une fois celle-ci obtenue, je m'apprêtais à bouger dans ma chambre, ou celle d'Aru. Après tout, nous devions discuter non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taichou
Messages : 125
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Repas familial ou interrogatoire ?! - Ren-kun Mar 2 Juin 2015 - 17:45

Après avoir écouté les nombreuses déclarations de Ren, Shizuka esquissa un large en le remerciant de prendre soin de sa petite Aru. La rose pourpre qui s'était bien doutée des sentiments que le jeune homme nourrissait à l'égard de sa nièce, ne put qu'être enchantée de l'entendre lui parler avec autant de sincérité. Pour cause, elle était persuadée au fond d'elle que lui seul possédait la clef du bonheur de la belle flavescente. Déjà du fait qu'ils étaient tous deux de la même famille et avaient connus des blessures similaires. Pour elle, ces choses ne pouvaient que les rapprocher. Elle ne se doutait évidemment pas qu'en ce qui concernait l'intéressée, les choses étaient loin d'être simples étant donné ce qu'elle éprouvait depuis quelques temps maintenant. Elle avait vécu quelque chose qu'elle n'avait pas envie ni ne pouvait se permettre d'oublier à Yuki no Kuni. Elle n'en avait naturellement pas touché mot ni à sa tante ni à son père, préférant de loin prendre le temps de voir chaque chose sous un angle nouveau avant de se lancer dans quoi que ce soit de complexe. N'ajoutons pas à cela, le fait que la belle flavescente avait un épouvantable doute qui ne cessait d'accroître en elle et qui consumait son cœur.

Rien n'était facile pour la belle flavescente qui n'avait aucune idée des embûches que le destin se préparait à parsemer sur son chemin. Tandis que Shizuka regardait Ren prendre congé d'elle, Aru de son côté, terminait de discuter avec son père. Au moment où ils terminèrent, ce dernier enlaça fortement sa fille. Il lui recommanda ensuite de faire très attention à elle pour l'avenir. Puis il l'embrassa pour la unième fois et la laissa partir rejoindre Ren. Après ceci Shin'nosuke rejoint Shizuka qui était restée au salon. La rose pourpre proposa à son beau-frère d'aller faire une petite balade nocturne. Le jeune papa n'était pas très d'accord avec l'idée de laisser sa fille seule en compagnie d'un garçon, mais rapidement il se résigna en se remémorant de leur discussion à tous les deux. Durant la fameuse discussion, la belle blonde avait tout d'abord demandé des conseils à son père sur comment devaient-ils procéder son cousin et elle pour retrouver la sœur de Ren ? Sur ce point Shin'nosuke donna quelques excellents conseils à sa fille. Durant l'échange, Aru avait demandé à son père de ne pas agir de façon trop farouche envers Ren sans quoi elle lui annoncerait quelque chose qui ne lui plairait pas forcément.

Shin'nosuke qui avait craint et s'était imaginé que sa fille allait lui annoncer qu'elle dormirait dans le même lit que Ren et qu'ils feraient tous deux des choses pas catholiques, s'était empressé de déclarer qu'il continuerait à se comporter de façon complaisante en présence du jeune homme. Ce qui avait grandement fait plaisir à la demoiselle à la chevelure dorée. Mais surtout ça l'avait fait rire. Après que la belle ait rejoint son cousin, qui était manifestement en route vers les parties chambres, elle l'invita tout d'abord à venir dans sa chambre à elle avant de le convier à nouveau à se diriger vers le fond de la pièce. Sur place, Aru ouvrit la porte fenêtre qui aboutissait sur une petite terrasse délimitée par une barrière vers laquelle la flavescente alla s'appuyer. L'instant qui suivit la belle prit une grande bouffée d'air puis se retourna vers son cousin.

« - Tout à l'heure j'ai discuté avec mon père du fait que j'allais partir avec toi quelques jours pour chercher ta sœur... Devine ce qu'il m'a sorti ? Il veut lui aussi participer aux recherches. On dirait bien que tu t'es fait un ami de choix du nom de Shin'nosuke, Ren-kun ! Elle rigola un peu puis effaça son sourire pour afficher un air sérieux et tourner le dos à son cousin. Je ne sais pas vraiment ce qu'il y'a actuellement dans l'esprit de ta sœur néanmoins j'espère qu'on pourra à nous tous la convaincre de rentrer... avec nous... Elle agrippa fortement la barrière puis la relâcha pour se tourner vers Ren. Je ne veux plus perdre personne... »

Après ces mots, Aru arbora un visage attristé en plaçant sa main au niveau de son cœur, qui fut accaparé par une légère douleur sans conséquence.

« - Nous partirons dès que tu le voudras ! », déclara-t-elle en affichant une mine plus détendue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 43
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Repas familial ou interrogatoire ?! - Ren-kun Mer 3 Juin 2015 - 3:11

La soirée, ou plutôt le repas touchait bientôt à sa fin. Chacun vaquait à ses occupations et moi, j'allais parler avec Aru. Loin de me douter du fait qu'ils allaient nous laisser seul, je me décidais à prendre congé pour aller rejoindre la rose dorée. Aru n'était pas le genre de personne que je voulais faire attendre, bien au contraire. Me taisant donc, je vins à me redresser et partir en direction des couloirs. Shizuka semblait ravie de mes dires. Se pourrait-il qu'elle souhaite que je m'occupe plus de sa fille ? En tant qu'un amant aimant ? Je ne le savais pas, mais quoi qu'il en soit, notre relation ne devait pas tourner ainsi. Simple principe de précaution. Du moins, c'est ce que se dit Ren sobre.. Or là, je ne le suis pas totalement.

La belle me trouvait, à moins que ce soit l'inverse, puis nous allâmes à sa chambre. Me laissant guider, je ne faisais aucun bruit, me contentant d'admirer le kimono de la demoiselle faisant très femme. Elle était belle, même de dos et je ne pouvais m'empêcher de l'imaginer dans bien des tenues. Malheureusement, je reste un homme, et dans cette imagination, je ne pu m'empêcher de penser à la tenue d'Eve bien sûr. Rougissant légèrement, je me dirigeais vers le fond de pièce comme indiqué, puis j'attendis le feu vert de la miss.

L'observant sous toute ses coutures, finalement, j'écoutais ses dires et esquissais un doux sourire. Oh ? Se pourrait-il que mon père se mette à m'aimer, au lieu de me craindre ? Cela était un gros changement en effet. Comme Aru, je me permis de rire un peu, car là, il y avait de quoi. Cependant, la suite moins drôle se fit entendre et je tombais nez à nez avec une Aru sérieuse, et triste visiblement. S'inquiéte-t-elle autant pour une personne qu'elle ne connait même pas ? Cela me montrer à quel point la famille compte pour elle, et cela me touche. Ainsi donc, je m'approche délicatement d'elle et laisse celle-ci agir.
Sa main sur son coeur semble crispée. Aurai-elle mal au coeur aussi ? C'est la goutte qui fais déborder le vase. Tandis que la belle rose dorée se contente de lancer ses dernières paroles, moi, je me poste face à elle avant de finalement regarder ses yeux et poser une main sur son coeur. Certes, cela signifie presque palper un de ses seins, mais il n'en est rien. Ma main est posée sans pour autant " profiter " de sa position. Cherchant à m'accaparer son attention, je vins alors à me plonger dans ses yeux et lui dire d'un ton calme, à la limite de la confidence.

" ... Tu ne perdras plus personne. "


Une promesse que je ferais devenir réelle. Je ne voulais pas la perdre. Ni elle, ni qui que ce soit. Celle-ci avait perdu la mémoire et cela était bien suffisant. Désormais, je la protégerais quoi qu'il m'en coute. Cependant, m'aider à retrouver ma soeur signifiait prendre des risques et je ne pouvais pas me le permettre.
Retirant ma main, je vins la déposer sur sa joue en douceur, la laissant à cette place. Frémissant au simple toucher chaste sur sa peau, je vins alors à reprendre la parole.

" ... Jure moi que ni toi ni Shin' Nosuke vous mettrez en danger lors de ces recherches ? ... S ... S'il vous arrivez quelque chose, je ne me le p... pardonnerais jamais. "


Caressant sa joue en douceur je m'attardais sur celle-ci avant de finalement descendre sur sa nuque et déposer mon front contre le sien, lui faisant face avec tout mon courage. Malgré l'alcool, je gardais pleinement conscience de mes actes. Je ressentais son souffle et avant de me laisser hypnotiser, je vins alors à lui dire d'un ton suave.

" ... S'il t'arrivait malheur... Je ne m'en remettrais plus jamais..."


Perdre quelqu'un, c'est terrible, mais là... Perdre celle qu'on aime. Laissant ma main palper sa nuque, mon visage se rapprochait du sien. Millimètres par millimètres, mes lèvres s'en allaient vers les siennes. J'allais oser ? ... Peut-être que non. Je repris mes esprits alors qu'il ne restais que quelques millimètres. Que faire hein ? Dans ce genre de moment ? Ma raison ne savait pas sur quel pied danser et c'est donc à moitié raisonnable que j'agissais selon moi.

" ... Désolé. "


Me jetant à l'eau, mes lèvres tuèrent les dernières choses qui empêchaient nos lèvres de se rencontrer et je déposais délicatement mes lèvres sur les siennes. Un baiser chaste, doux, remplit de choses différentes, mais se voulant agréables. J'avais franchis la barrière que je m'étais imposé, mais très vite, je changeais d'avis. Me retirant rapidement, je fis un pas en arrière, détournant le regard.

" ... J... Je sais pas ce qui m'a pris Aru... Je... Excuse moi. "


Nerveux pour la première fois de ma vie je vins à me mordiller la lèvre, tandis qu'une main agrippait mon bras meurtris, bien que la blessure était caché sous les manches de ce long kimono noir que je portais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taichou
Messages : 125
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Repas familial ou interrogatoire ?! - Ren-kun Mar 16 Juin 2015 - 15:42

Comme à chaque fois qu'elle se trouvait en compagnie de son cousin, Aru sentit une agréable sensation de béatitude s'emparer d'elle. Ce qui la ravit grandement. Son ravissement s'intensifia au moment où Ren vint vers elle pour la rassurer. Lorsqu'il posa l'une de ses mains au niveau de sa poitrine, là où se trouvait son cœur, la flavescente qui avait une mine attristée, redressa ses yeux pour le contempler avec tendresse. Après qu'il l'ait à son tour fixé droit dans les yeux et qu'il lui ait promis qu'elle ne perdrait plus personne, elle esquissa un léger sourire en guise de remerciement. L'instant qui suivit, la belle releva doucement sa main pour venir l'apposer contre celle de son cousin qui était placée contre sa joue. Elle resta ensuite là à écouter avec attention chaque mot de Ren, qui s'exprimait avec un ton des plus complaisantes. Par la suite, il lui demanda de lui promettre que son père et elle ne feraient rien d'imprudent, rajoutant qu'il ne se pardonnerait pas s'il leur arrivait quelque chose.

Afin de rassurer son cousin, Aru hocha légèrement la tête puis lui offrit un sourire chaleureux pour lui faire comprendre que tout irait bien. Subséquemment, la demoiselle à la chevelure dorée se laissa emporter par l'atmosphère, qui commença à devenir assez singulière. Plus qu'en temps normal. La belle qui ne s'attendait pas à ce que la situation prenne une tournure aussi inattendue, fut totalement abasourdie. Sur le moment, elle n'en revint pas. Prise au dépourvu et ne sachant pas quoi faire, elle resta sans voix quelques secondes après que son cousin l'ait embrassé. Elle s'immobilisa sur place et ne fit rien même lorsqu'il recula pour finalement s'excuser de ce qu'il venait de faire. Alors qu'elle regardait Ren droit dans les yeux sans rien dire, la belle flavescente arbora un visage impassible puis laissa son esprit gamberger au loin. L'instant qui suivit, elle redressa sa main pour venir effleurer ses lèvres à elle. Effectuant ce geste, une image lui vint en tête. Celle-ci la poussa à laisser ses pensées bohémiennes l'accaparer entièrement. Ces dernières la transporter vers le lieu où s'étaient regroupées ses interrogations sans réponses.

Jusque là la belle n'avait fait aucune promesse d'amour à qui que ce soit. Elle ne comptait d'ailleurs pas en faire, étant donné qu'elle songeait désormais plus à son avenir en tant que kunoichi qu'à autre chose d'autre de superficiel comme par exemple avec qui elle passerait le reste de son existence ? Ou bien serait-elle capable de trouver quelqu'un qui la comblerait totalement ? Les questions dans ce style-là, la jeune flavescente n'en avait que faire aujourd'hui. L'amour ne faisait plus parti de ses préoccupations premières. S'attardant sur ce point, la demoiselle à la chevelure ambrée ressentit une légère vibration. Au moment où cette dernière s'empara de l’entièreté de son corps, la belle écarquilla ses yeux puis fixa intensément Ren. Pour sûr, elle éprouvait beaucoup de plaisir à être en sa compagnie. Et même si aujourd'hui, elle n'y songeait plus si les choses s'étaient déroulées d'une façon contraire, qui les aurait emmené à être ensemble en tant qu'amants, cela ne l'aurait nullement dérangé. Au contraire, la demoiselle aurait été enchanté de pouvoir partager sa vie avec ce jeune homme avec lequel, elle avait pas mal de points communs.

Peu importe qu'ils soient de la même famille, elle se serait volontiers laissée blottir dans ses bras pour ne jamais en sortir. Aujourd'hui encore, elle aurait laissé cela se produire si elle n'avait pas pris la décision de se concentrer sur l'affinement de ses aptitudes et surtout si elle n'avait pas fini par se dire que l'amour n'était finalement pas si important. Si elle pensait ainsi, qu'en était-il du côté de Ren ? Songeait-il à l'amour ? Éprouvait-il quelque chose de plus profond à son égard ? Ou l'avait-il simplement embrassé sous le coup de l'ivresse ? Voulant connaître le fin-mot de l'histoire, Aru se rapprocha de son cousin. Une fois à sa hauteur, elle prit ses mains entre les siennes et l'incita à la regarder droit les yeux.

« - Tu n'as pas à t'en vouloir pour ce que tu viens de faire... Mais dis-moi... Éprouves-tu à mon égard plus qu'un amour fraternel ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 43
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Repas familial ou interrogatoire ?! - Ren-kun Mer 17 Juin 2015 - 2:20

J'avais agis sur un coup de tête. Pourquoi avoir succombé à cette envie ? Pourquoi donc ais-je plongé surses lèvres pour les déguster telle une gourmandise ? Je suis idiot et pourtant, je me dois d'être franc avec elle, je ne peux pas me permettre de lui mentir ou quoi que ce soit, non. Ainsi, je l'observe elle qui semble si choquée. Le temps s'est arrêté durant quelques instants, son souffle est identique à tout à l'heure, me laissant croire qu'elle n'a rien ressentis. Est-ce qu'au final, ce geste c'est montré inutile ? Au plus profond de moi, je crains son indifférence.

Nous sommes deux shinobis, notre vie est dédiée aux combats, la survie de nos personnes et nos familles, notre pays... L'amour n'a pas sa place, pourtant, pourtant... Même si je suis convaincu de cela, je brise mes principes. Mon coeur parle et je n'arrive pas à le faire taire. J'ai craqué et je ne peux pas jouer la carte de l'indifférence. Quand j'entends sa question, j'écarquille donc les yeux avant de finalement devoir faire un choix. Lui dire, ou garder cela secret...

" Je... "


Je me mords la lèvre, me maudissant que ce moment doive arriver si rapidement. Lui faisant donc face, je vins à regarder celle-ci dans les yeux avant de finalement soupirer, abandonnant ma résistance.

" Sans doute... Depuis que j'ai fais ta connaissance, que je sais ce que tu es via les liens du sang, j'ai laisser place à un sentiment autre que de l'amitié. J'ai ressentis ce vide qui m'envahissait et seule ta personne arriviait à combler ce trou, laisser par ma soeur... Mais avec le temps, je me suis ... rendus compte que tu ne faisais pas que combler le manque. Il y avait autre chose en plus. J... Je me suis toujours refusé de dire quoi que ce soit de ce genre, ou te l'avouer ... Mais... Aru... Je crois que oui..."

Serrant mon bras meurtris, je vins fair une légère grimace avant de finalement la re-regarder dans les yeux.

" Je suis tombé amoureux de toi.. Aussi interdit cela soit-il. "


Nous sommes cousin, nous n'avons aucun droit de nous aimer amoureusement. Secouant alors la tête, je me sens ridicule de l'avoir dit ainsi. Il y a mieux comme déclaration. Bref, me reculant encore d'un pas, je n'ose pas l'affronter. Pour la première fois, l'homme fort que j'étais laisse place à ... un faible ? Sans doute.... Une personne qui a peur d'aimer, de s'accrocher.

" ... Je comprendrais que tu ne ressentes pas la même chose, c'est d'ailleurs tout à fait normal. Cependant... Un jour ou l'autre, tu l'aurais su non ? J'espère.. ne pas te décevoir. "


Voilà ma peur, la décevoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Repas familial ou interrogatoire ?! - Ren-kun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Iwagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels-