N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Deux loups, deux Feuilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1048
Rang : C

Message(#) Sujet: Deux loups, deux Feuilles Sam 7 Jan 2012 - 15:20

Citation :
Mission rang B :
River, un des hommes les plus riche de Hi no Kuni, s'est cru très malin en commandant deux loups géants comme chien de garde. Cependant bien que sa propriété soit immense, celle-ci n'est pas assez grande pour les deux animaux qui se battent sans cesse et ont déjà détruits plus d'une habitation dans les alentours du village civil. Excéder les habitants vous demande de faire quelques choses contre ses fauves.

Je venais de recevoir l’ordre il y a de cela quelques heures. J’avais fait une demande, surtout pour admirer les futurs recrues. Je ne savais pas exactement ce que comprenait mes responsabilités en tant que responsable de Genkaï, mais j’étais toujours curieux de voir les possibles candidats dans le futur, les gens avec qui je travaillerais peut-être un jour. Les missions de rang B étaient difficiles, même pour un Chûnin ou un Jônin, elles présentaient des risques non négligeables ou devaient être accomplie d’une manière précise, sans que trop d’indications ne soient données. Elles permettaient une certaine liberté et de nombreuses manières de le faire, c’est pourquoi je les trouvais très utiles pour travailler avec des potentielles et futures recrues. En plus, celle-ci me semblait très intéressante, parce qu’elle permettrait à la jeune Konohajin de voir que même les membres de sa patrie pouvaient être stupides et dangereux. Il faut tout envisager, s’ouvrir à la nature, aux comportements de chaque animal.

Je l’attendais au lieu de rendez-vous, près de la porte est. L’homme se trouvait à avoir son terrain près de Kawa no Kuni et la frontière de Konoha. Il pouvait bénéficier de la proximité de la grande ville de Kawa et de rester près de chez lui : Konoha. J’attendais, dans mes habits habituels, ignorant si bientôt je serais condamné à un uniforme. Baku lui s’était couché à terre pour lécher ses pattes et se rouler dans la poussière du sol, probablement pour se gratter, probablement pour attirer mon attention. Je préférais toutefois lui donner de délicat coup de pieds, enfin, plutôt enfoncer ma pointe de ma botte pour l’agacer. Je souriais un peu en gardant mon sérieux, mes lunettes posées sur mon front.

- « Alors, mon gros, tu te mets beau pour notre compagnon ? »

En parlant, je vis approcher une jeune femme. Elle ressemblait à la fille du dossier. J’attendis patiemment qu’elle approche. Je savais que la missive de mission ne me citait pas et que les portes étaient souvent un lieu de rendez-vous pour les Shinobis du Village sur le départ. À son approche, je fis un pas dans sa direction avec un hochement de tête. Baku réagit en se relevant, l’air curieux, la tête penchée sur le côté.

[J'ai fait court, désolé, je voulais pas trop m'avancer et te laisser libre de te décrire pour faire ton introduction.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 480
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Deux loups, deux Feuilles Sam 7 Jan 2012 - 16:11

C'était l'Hiver qui était rapidement tombé sur Hi no Kuni et depuis quelque temps, c'était une avalanche qui chamboulait totalement sa vie. Non pas dans le mauvais sens, ça non ! C'était plutôt une douce poudreuse qui recouvrait tous ses problèmes de santé depuis quelques temps, mais pas tout, certes, ses crises étaient moins importantes, mais surtout elle effectuait des missions de plus en plus importantes et montrait que malgré son handicap, elle arrivait à donner le meilleur d'elle même sans pour autant se ménager. Certes, elle ne pouvait pas enchainer des missions comme d'autres Shinobi, mais sur celles qu'elle faisait, elle donnait le meilleur d'elle même.

Elle espérait que ses performances étaient arrivées aux oreilles des hauts gradés, mais aussi de ses parents qui semblaient de moins en moins... protecteurs, la laissant partir non pas sans un pincement au cœur, mais ils la laissait tout de même partir après de nombreuses mises en garde et bisous protecteurs. Comme quoi, ça devait marcher ce genre de... remède. Soupirant, la belle était donc partie après plusieurs accolades, son nouvel ordre de mission reçu quelques instants plus tôt, elle devait se rendre à la porte de Konoha afin de rencontrer son compagnon pour la mission qui devait être d'un rang bien plus élevé que le sien si elle effectuée une rang B. A vrai dire, elle n'en savait pas plus.

Mettant sa cape beige sur ses épaules et la fermant pour ne pas laisser le froid passer à travers, elle se dirigea vers le point de rendez-vous sans pour autant en savoir plus. C'était une surprise ou quelque chose du genre ? Qui sait ! Elle aimait l'aventure depuis qu'elle avait commencée à faire des missions de moyens rangs, alors autant dire que de ne rien savoir et partir à l'inconnu, c'était la meilleur des choses pour elle. Regardant les personnes aux portes, il y avait plusieurs personnes, des villageois comme des Shinobi et elle allait commencer à se diriger vers l'un d'entres eux lorsqu'un homme fit un pas en avant tandis qu'un chien, plutôt imposant se redressa. Constatent qu'ils la regardaient, elle se dirigea vers eux, souriante.

- Hum... Bonjour ! Je suis Iwasaki Nami, c'est vous qui m'avez convoquée Sensei ?

Elle regarda l'homme en face d'elle avec ses lunettes, puis le chien, imposant et surement puissant. Elle aurait bien aimée le caresser, mais elle ne le connaissait pas et avait une petite appréhension quant à mettre sa main sur son poil, de peur de perdre sa main. Il devait s'agir d'un Inuzuka un dresseur de chien Shinobi. C'était la première fois qu'elle allait partir avec un tel duo. Si tant est que ce soit la personne qui l'ait convoquée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1048
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Deux loups, deux Feuilles Sam 7 Jan 2012 - 17:03

En me voyant approcher, elle se contenta de sourire et de me saluer. Je devais bien avouer que les phrases empruntes de titres m’agaçaient toujours autant. C’était néanmoins l’attitude qu’inculquait le Village à ses jeunes pousses. Elle eut un moment d’hésitation en direction de Baku qui se dressa sur ses pattes en bougeant sa queue. Je savais que si proche du Village, face à une Konohajin et qui ne me semblait pas particulièrement expérimentée, je risquais peu. Je pouvais laisser Baku aller. Il se contenta de s’approcher après un regard dans ma direction. Il commença par coller sa truffe sur les mains de la jeune femme pour quérir quelques caresses. Je souris en coin, satisfait qu’il occupe ainsi la jeune femme et m’évitant le rituel de serrage de mains. Un rituel que je ne parvenais pas à comprendre et qui, dès que je ne le suivais pas, semblait mettre els gens mal à l’aise.

- « Ne m’appel pas Senseï, veux-tu, Nami ? Je déteste ces singeries de respect et de titre avant de connaître une autre personne. »

En parlant, je lui souris. Je n’étais pas fâché, mais au contraire amusé par la petite citadine. Je remontais un peu ma capuche « décorée » de fourrure sans grande apparence, mais de bonne qualité et chaude pour la saison hivernale. Je lui fis signe de me suivre après l’avoir regardé de haut en bas. En faite, je voulais discuter un peu avec elle avant de continuer plus loin, non pas que si elle m’aurait déplut j’aurais refusé de travailler avec, mais simplement pour voir quelle stratégie mettre au point. Je voulais aussi la provoquer, pas méchamment, mais essayer d’avoir une discussion pour me faire une idée sur ses forces et ses faiblesses.

- « Cette mission a peu de risques en soi, je te l’accorde. Mais quand je vois un autre imbécile de Konoha agir comme ça… Beaucoup trop des gens de Konoha sont des imbéciles. Il va falloir faire un minimum de mal aux deux animaux et faire comprendre au type que tant qu’il a recours à des Shinobis pour régler ses problèmes, même sur son terrain, l’Hokage a quelque chose à y voir. Alors comment on va faire ? »

En parlant, je regardais devant moi et me dirigeais vers les sentiers. Nous devrions les quitter bientôt, mais les hauts arbres de Konoha, même en hiver, nous permettaient de ne pas trop nous prendre dans la neige. Nous pourrions couper en sautant de branches en branches, rencontrer rapidement l’homme. Je ne pus m’empêcher de couler un regard vers la jeune kunoichi pour examiner sa réaction, mais surtout en espérant une réponse. Même vive, même colérique, j’aurais été curieux de l’entendre. Je voulais aussi entendre son opinion sur ce qu’elle espérait faire et comment elle le ferait. Ses premiers réflexes en diraient longs sur sa personnalité, ses méthodes, mais j’espérais qu’elle ne jouerait pas la carte du bon petit Genin. Baku lui s’était déjà un peu écarté du sentier pour jouer dans la neige, bondissant avec un mélange d’amusement et de dégoût en sentant le froid sur ses pattes. Il n’avait jamais aimé le froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 480
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Deux loups, deux Feuilles Sam 7 Jan 2012 - 17:54

Quel soulagement de voir que le chien n'était pas trop... méchant avec elle. Il vint même réclamer quelques caresses à Nami qui les lui offrit bien volontiers. Elle aimait les animaux, que ce soit les chiens, les chats, les oiseaux, les serpents comme ceux qu'utilisaient ses parents, elle les aimaient. Certes, elle avait du mal avec les insectes, mais elle s'y ferait un jour, elle le savait. Acquiesçant lorsque son supérieur lui demanda de ne pas l'appeler ainsi, la jeune femme se demanda si il savait qu'elle ne connaissait pas son prénom. Autant dire qu'elle aurait bien du mal à communiquer avec lui sans véritablement le connaître. Bien que légèrement impressionnée, elle resta muette tout en écoutant une nouvelle fois son coéquipier et leader de groupe.

S'occuper de deux loups semblait être dans les cordes des Shinobi, bien qu'elle espérait qu'ils ne soient pas si énormes que ça... bien que détruire des habitations en dit long sur leur corpulence. Déglutissant assez difficilement, elle écoutait et réfléchissait à une alternative diplomatique afin de ne pas blesser les deux animaux. A vrai dire, ça ne devait pas être totalement de leur fautes non ? S'ils avaient étés mal éduqués, ce n'était pas totalement eux à blâmer. Pourquoi ne pas aller directement parler à cet homme extrêmement riche qui fait office de maître ? En lui expliquant clairement la situation, il pourrait surement faire quelque chose, comme par exemple les faire dresser correctement par des personnes compétentes.

- Et bien... Je pense que les habitants ont déjà tentés de parler au propriétaire des loups, mais vu que nous sommes mandatés par Hokage-Sama, ne pourrions nous pas directement aller lui parler de ce problème et lui proposer des solutions qui iront à tout le monde ? Je pense qu'il pourrait payer quelqu'un pour mieux les... éduquer afin qu'ils se calment et restent dans la limite de sa propriété.

Après tout, ce River n'était il pas l'un des hommes les plus riches du pays ? Ca ne lui couterait presque rien du tout et ses loups de garde n'en seraient que plus efficaces à l'avenir. Malheureusement, elle se doutait qu'une personne s'offrant de tels animaux devait avoir un égaux tout aussi susmentionnée et cela ne serait pas simple de le résonner. Ainsi, ils devraient... surement donner une leçon aux animaux pour les... calmer. Cela lui faisait mal au cœur, mais de temps à autre, il fallait frapper pour que la raison rentre. Souriante, elle n'avait pas vraiment fait attention aux « insultes » qu'il avait proféré envers les habitants de Konoha, elle savait bien que le monde n'était pas tout blanc et tout noir.

- Si River refuse, il nous faudra en contre partie nous occuper des loups d'une manière ou d'une autre. A vrai dire, je ne sais pas comment, je ne m'y connais pas beaucoup en comportement animal.

Suivant son supérieur, elle réfléchissait, surement était ce la loi du plus fort ? Si tous les trois ils arrivaient à leur mettre une petite raclée, surement seraient ils plus calme à l'avenir ? Elle en doutait, mais c'était une idée comme une autre. Regardant le chien s'amuser, elle souriait encore plus, ça devait être bien agréable d'avoir un compagnon canin qui suit son maître pendant ses missions et surtout qui se bat avec lui. Une petite équipe qui devait faire un travail exemplaire. Revenant à la raison, elle se souvint qu'elle ne savait toujours pas à qui elle avait à faire, ni à l'homme, ni à l'animal qui semblait s'amusait avant de passer aux choses sérieuses pour cette mission qui semblait délicate.

- Au fait... Je ne connais pas vos prénoms... Vous ne voulez pas que je vous appel Sensei, mais je ne vois pas trop comment vous appeler autrement en fait...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1048
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Deux loups, deux Feuilles Lun 9 Jan 2012 - 3:30

Baku n’était même pas un humain et me semblait avoir bien plus de facilité que moi à avoir l’affection de mes semblables. Je ne savais pas trop quoi en penser, mais, finalement, le portrait m’amusa comme à chaque fois. Je me contentais de m’approcher et de lui tapoter un peu l’arrière train pendant qu’il agitait la queue. En parlant et en marchant avec elle, je l’écoutais et ne pouvait m’empêcher de sourire. C’était bien une citadine, avec une idée du monde, mais incapable de s’imaginer autre chose, incapable de croire que le monde puisse fonctionner autrement. Je secouais lentement la tête de côté alors que Baku passait devant nous. Nous en avions pour une journée de marche si nous ne nous dépêchions pas. En courant, nous parviendrons rapidement au lieu de notre mission. Je lui fis un signe vers le haut, vers les branches d’arbre. Je pliais un peu les jambes pour sauter de branches en branches, espérant qu’elle suivrait. Je me calquais sur son rythme, beaucoup plus habitué qu’elle à ce genre d’exercices. Je parvenais à parler sans ressentir l’épuisement, en espérant qu’elle ne soit pas trop affectée par la petite course.

- « Je ne voulais pas trop te dire comment faire la mission, mais je crois que c’est nécessaire. Éduquer des loups est impossible, les animaux font ce qu’ils ont à faire. Comme nous. Ils font. Ils restent fidèles à leur nature. Il va falloir expliquer à ce River, de façon diplomate, ce sera ta partie, que nous allons capturer les animaux et les relâcher. »

J’étais bien conscient que cette manière de faire ne satisferait pas toutes les parties, au contraire. Les habitants seraient certainement contents, mais River serait furieux. Je ne savais pas comment il prendrait la nouvelle, en faite, je n’en avait rien à faire. J’espérais que la jeune femme avait un meilleur sens pour la diplomatie que je n’en avais. Cependant, elle n’avait pas tord, les villageois avaient certainement déjà fait part de leurs problèmes avec les animaux de l’homme. Ils ne semblaient pas vouloir régler la situation d’eux-mêmes, mais je me doutais que les tensions seraient grandes. Si nous ne faisons pas vite, les deux pauvres loups risqueraient de finir comme des cibles pour une battue. Une battue loin d’être injustifiée, c’est vrai. On doit défendre son terrier, mais si nous pouvions l’éviter tant mieux. Soudainement, je me rappelais de la remarque de ma coéquipière. Je tournais un peu la tête vers elle pour lui parler.

- « Au faite, tu as raison… J’ai oublié de me présenter. Je m’appel Ryôken. »

Après plusieurs heures, entrecoupées de pause lorsque nécessaire, nous étions rendus près de la bourgade. Nous pouvions voir au loin les quelques maisons, mais, surtout, à un peu plus de 100 mètres, une grande maison qui était richement décorée. Le soir tombait déjà, le soleil ne résistant pas souvent à l’hiver. Si le manoir était moins bien éclairé que les quelques bâtiments publics, il était plus grand qu’eux. En approchant du Village, les arbres devenaient de moins en moins denses et grands, à tel point que nous avions dues marcher à un rythme plus constant. En approchant, nous réalisions qu’il y avait quelques fermes disséminées autour de la bourgade, mais surtout de nombreux feux de fortune, probablement pour éloigner les loups. Cependant, aucun bétail, malgré les clôtures, n’occupait les champs. Je jetais un regard en direction de Nami, cherchant à voir si elle prenait conscience des dégâts causés par un riche imbécile.

- « Il va falloir le rencontrer. Je te laisse mettre les choses au clair, je te laisse parler. Il va falloir faire le plus rapidement possible après. Je ne suis pas très doué pour la diplomatie, mais il faut lui faire comprendre que ces lubies dangereuses ne seront pas tolérées. D’accord ? »

Je pinçais un peu la lèvre inférieure en lui parlant, conscient de lui en demander beaucoup. Après cette journée de marche, elle me semblait un peu épuisée, mais je préférais ne pas le relever. Elle n’aurait qu’à me le signifier si elle n’était plus capable. Sinon, si elle ne prenait pas conscience de ses limites, ce serait à elle de vivre avec les conséquences. Pourtant, malgré sa relative naïveté, j’espérais qu’elle se débrouillerait mieux qu’avant. Je devais avouer que mon intérêt avait baissée à son sujet.

[Au faite, je joue mon perso hein xD. J’aime bien ton RP, ça me fait plaisir, mais, bon, pour Ryôken c’est pas mon opinion.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 480
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Deux loups, deux Feuilles Lun 9 Jan 2012 - 19:19

Elle n'y connaissait rien dans l'éducation des animaux, surtout ceux de la forêt. Si cet homme qui avait acheté ces deux loups devait surement les avoirs fait éduquer un minimum... mais apparemment pas, dommage. Elle allait donc devoir faire quelque chose contre ces deux grosses bestioles poilues et avec de grosses, très grosses dents afin qu'ils puissent tous les trois les relâcher bien plus loin dans les montagnes d'après elle. Dans un lieu ou ils pourraient donner libre court à leurs folies destructrices sans pour autant mettre en danger toute la population aux alentours. C'était donc la seule solution pour cette mission et ça n'allait pas être du gâteau, surtout pour faire entendre raison à ce riche homme qui ne devait pas souvent se faire dicter sa conduite.

Ne disant pas un mot de plus, elle fit simplement un signe de tête en guise d'affirmation, elle préférait se concentrer sur sa course plutôt rapide. Elle se dépêchait déjà un peu plus rapidement qu'à la normale afin de ne pas ralentir son coéquipier qui devait déjà aller bien moins rapidement que s'il avait été seul avec son compagnon canin. Elle eu un léger sourire lorsque ce dernier se présenta finalement, enfin elle avait un prénom à mettre sur son visage et elle poussa même un peu le bouchon en lui demandant comment s'appelait son chien. Elle n'allait pas l'appeler mon chien chien, mon toutou, ou quelque chose d'autre assez blessant. C'était tout de même un compagnon de mission qui serait surement extrêmement utile lorsqu'ils devraient passer à l'action.

Les pauses faites furent pour Nami d'un grand secours, elle qui avait quelques difficultés à avancer au rythme imposé, elle tentait de montrer qu'elle pouvait se déplacer sans être un poids pour le groupe. Finalement, ils débouchèrent sur les plaines ou quelques maisons étaient présentes ainsi que des feux de miséreux afin de faire fuir les loups. Est-ce qu'ils avaient peur du feu ? Elle n'en savait rien et ne tarda pas à poser la question à son coéquipier afin d'en apprendre un peu plus sur ses prochaines « proies ». En tout cas, ces dernières avaient fait de nombreux dégâts et il semblait que les villageois ne désiraient plus rester inactifs face à cette menace toujours plus présente maintenant qu'elle savait qu'elle n'avait aucune... résistance en face. Cela pourrait tourner rapidement en un bain de sang.

- Allons chez lui dans ce cas. Au vu de l'heure, il doit être chez lui.

Il n'était pas compliqué de voir ou se trouvait sa demeure. Grande et illuminée de milles feux, elle trônait dans la pénombre tel un soleil à côté de tous ces feux allumés. Il ne fallut pas bien longtemps au trio pour se rendre chez lui et ils ne virent pas âmes qui vivent. Ni loups, ni humains, comme quoi, tout semblait paisible, mais les apparences pouvaient êtres trompeuses. Un homme ne tarda pas à s'approcher d'eux lorsqu'ils arrivèrent au niveau du portail et voyant que c'était à elle de négocier, elle prit la parole en première, elle était plutôt douée pour faire le premier pas et ainsi, elle allait tenter de montrer ce qu'elle valait à Ryôken. Même si elle n'était pas une grande diplomate, elle ferait de son mieux.

- Nous désirions parler à Monsieur River s'il vous plait. Dîtes lui que ce sont des Shinobi de Konoha mandatés par l'Hokage qui désirent lui parler. C'est... important.

L'homme ne tarda pas à partir pour revenir quelques minutes après afin de les mener jusqu'à l'intérieur de la demeure et plus particulièrement jusqu'au salon ou se trouvait l'homme qu'elle désirait voir ainsi que plusieurs autres personnes, surement de la famille ou des collaborateurs.

- Nous aimerions vous parler en privé s'il vous plait. Je ne suis pas certain que vos invités soient impliqués ni même intéressés par le sujet que nous allons évoquer. Pourrions nous... aller discuter dans une autre salle monsieur ?

Il était plutôt imposant et sa voix tout aussi grave et forte. Elle n'apprécia pas vraiment ce qu'il lui répondit. Que si elle désirait lui parler en privé, elle devrait attendre la fin de leur repas et attendant à l'extérieur. Pour qui les prenaient-ils ? Des chiens qu'il pouvait envoyer dehors ? Elle tenta de garder son calme et de l'autre côté de la table, elle poursuivit, faisait mine de ne pas voir les invités qui souriaient de la bonne blague de leur hôte.

- Soit... Je vous parlerais ici et maintenant. Nous sommes mandatés par maître Hokage pour venir mettre fin aux destructions commises par les deux loups que vous avez achetés. Afin d'empêcher d'autres dégâts matériels, mais aussi pour préserver la vie des villageois, ainsi que des loups, nous allons les remettre en liberté dans leur milieu naturel.

Pendant qu'elle parlait, elle voyait bien le rouge de la colère montait et il était certain qu'il n'appréciait pas ce qu'il venait d'entendre et pour cause ! Il avait payé ces deux loups une fortune et il n'hésita pas à le crier haut et fort. Tapant du poing sur la table, il annonça que ça ne se passerait pas comme ça. Il perdait totalement son calme et son assurance, c'était à la fois drôle et effrayent. Il ne tarda pas à se lever et à venir se planter devant le Kunoichi, la dépassant de deux bonnes têtes, une tête furieuse, lui disant qu'elle allait perdre gros si elle tentait quoi que ce soit contre son loups et qu'il lui ferait amèrement payer. Apparemment, il n'appréciait pas qu'on lui dise ce qu'il devait faire et qu'il n'écoutait pas les plus pauvres que lui. Elle avait comprit ça quand elle s'était dit qu'il n'avait même pas écouté les villageois qui avait subit les attaques de des loups.

- Je suis désolée, mais nous sommes en mission et nous devons mettre fin aux actions de ces loups. Je ne crois pas que vous ayez une solution viable aux problèmes que causent vos acquisitions... alors nous allons devoir intervenir. J'aimerais que vous nous... aidiez.. Autant que tout cela ce passe dans le calme afin de ne pas blesser les loups et que les villageois ne s'en mêlent pas et n'aggravent pas la situation. C'est à vous de voir, mais dans tous les cas, vous n'avez d'autres solutions que de vous défaire de ces deux animaux qui n'ont pas leur place ici.

Le choix lui revenait à présent.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1048
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Deux loups, deux Feuilles Lun 9 Jan 2012 - 20:23

En approchant du manoir, je pouvais voir les décorations et le luxe des lieux. Je plissais le nez, incertain de comprendre l’utilité de toutes ces fioritures. Alors qu’elle s’occupait du pauvre valet, je restais silencieux en baissant ma capuche, pour secouer la neige. Je me penchais un peu sur le côté pour voir la cour. Une partie de celle-ci était clôturée et isolée du reste, su le sol, on voyait plusieurs trou et un espèce de hutte étrange. Ce devait être là que les loups étaient gardés avant que River ne les échappe. Pas étonnant que les animaux aient fuis. Les loups ont de large territoire, ils préfèrent vagabonder et patrouiller sur leur territoire à la recherche de proies et d’intrus. Ils s’étaient contentés d’obéir à leur instinct. Quand il avait vu tout ces gens et les hommes de River essayer de les rattraper, pas étonnant qu’ils soient devenus méfiants envers les humains. Je pris une grande inspiration pour me calmer en mettant ma main sur la tête de Baku.

En entrant, je me contentais de regarder autour de moi comme un enfant. Je savais, d’après le peu que j’avais vu, que Nami se débrouillerait. Elle n’avait pas de problème, elle était patiente avec les gens… La preuve, elle m’avait supporté. Alors que le valet se préparait à nous faire entrer dans la salle à manger, je me penchais sur la jeune femme pour lui susurrer quelques mots.

- « Son nom c’est Baku… »

Pendant le bref instant où elle tourna sa tête vers moi, je lui souris en hochant la tête. En entrant dans la pièce, je sentis la bonne odeur de nourriture, Baku aussi. Je fis claquer mes doigts pour le calmer alors qu’il se levait et marchait avec nous à mes côtés. La salle jeta un regard au chien alors que ma jeune coéquipière parlait. Elle était franchement polie, elle appelait l’homme par son nom, mais aussi un titre vague. Un manque d’informations ou une tactiques pour faire comprendre notre position et que nous savions ce que nous faisions ici ? Je ne savais pas trop, mais ce n’était pas le moment de la questionner. Alors que l’homme se moqua de nous, probablement à cause de la présence de Baku et de sa stupidité, la jeune Genin se contenta d’insister. Je souris en coin. Elle venait de lui montrer que, même s’il était chez lui, la jeune femme garderait le contrôle et ferait ce qu’elle a à faire. Autant mon intérêt pour elle avait baissé, le voilà qui revenait à la charge.


Le ton montait maintenant. L’homme n’était pas habitué à voir son autorité remise en doute, surtout devant sa petite bande. Je plissais le nez, brièvement, agacé par une telle réaction. Je pris une courte inspiration qui prit un temps fou avant d’être expulsée. Pourtant, Nami continuait et ne lâchait pas un pouce de terrain. Sans un regard vers moi, elle continuait et tentait de remettre l’homme à sa place. Le rouge lui montait aux joues et, malgré sa taille largement supérieure à celle de la femme, elle ignorait. Je ne savais pas si c’était à cause de son entraînement ou tout simplement parce qu’elle savait avoir raison. À sa demande, l’homme resta silencieux, les jointures blanchies. Nami n’avait pas besoin de moi, mais je voulais faire comprendre à ce gros imbécile la situation. Je mis la main sur l’épaule de ma coéquipière et fit un pas en avant.

- « Je vous rappel que votre domaine se trouve sur le territoire de Konoha et qu’en conséquence nous assurons sa protection. Je fais ce que j’ai à faire. Vous êtes un homme d’affaires, je crois que votre rôle est de gérer vos biens et de les bonifier. Vous n’avez même pas sus gérer vos deux loups, c’est décevant. Il vaut mieux nous aider et prouver que… Vous savez faire ce que vous avez à faire : gérer vos biens. En plus, vous avez été chanceux, il semblerait qu’aucun villageois ne vous tienne responsable et demande réparation. »

Au fur et à mesure que je parlais, sans le regarder, sauf du coin de l’œil, une main sur Baku pour la caresser, je le vis passer par différentes émotions. En effet, après l’excitation de River, j’avais sentis la tension monter d’un cran chez mon ami canin. L’homme me regarda, conscient qu’il avait une bonne occasion de bien paraître, mais aussi conscient de tout ce qu’il allait perdre. Il sembla se détendre, puis nous fit signe de le suivre dans son bureau après s’être excuser auprès de ses invités. Je fis signe à Nami de le suivre et de parler, avec un grand sourire satisfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 480
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Deux loups, deux Feuilles Lun 9 Jan 2012 - 21:59

L'intervention de son compagnon fut plus que bénéfique pour faire avancer les choses, car l'homme finit par les inviter dans son bureau afin qu'il ne puisse pas perdre encore plus la face devant ses nobles invités. C'était tant mieux, car à chaque fois qu'il parlait, il s'enfonçait un peu plus et perdait du crédit face à des personnes qui devaient normalement avoir la plus haute opinion de lui. Dommage pour lui... il aurait très probablement dut écouter la jeune Kunoichi dès le début. Comme quoi, elle savait faire mouche quand il le fallait ! Entrant donc dans le bureau plus que richement décoré, il s'installa à son fauteuil, croisant ses bras tout en réfléchissant à la solution la plus confortable pour lui.

- Sachez qu'en nous laissant intervenir rapidement, vous n'envenimerez pas la situation et ainsi... il n'y aura aucunes séquelles dût aux loups. Dans le cas contraire, les personnes qui ont subis vos... caprices pourraient venir réclamer réparation et ils seront dans leurs bons droits. Vous avez toutes les cartes en main à présent. Il ne tient qu'à vous de les joueur correctement monsieur.

Elle avait prit de l'assurance, mais était-ce nécessaire face à un homme de pouvoir tel que lui. L'homme réfléchit pendant un petit moment avant de se redresser et d'aller se placer devant l'une des grandes fenêtres pour prendre une profonde inspiration. Il semblait qu'il allait accepter à leur demande, mais ce n'était pas totalement le cas... Il était un grand joueur et il annonça qu'il les laisseraient chasser ses créatures, mais qu'il ne donnerait aucunes informations sur le lieu ou ils se trouvaient, ni même à ses hommes qui protégeait ses propriétés. En sommes, ils seraient reconnus comme des intrus et seraient chassés par sa garde personnelle. Il ne faisait donc rien contre les ordres des Shinobi, mais ne les aidait pas non plus, dans tous les cas, il se se mouillait pas. Finalement, il s'excusa et quitta le bureau pour rejoindre ses invités, un sourire aux lèvres, croyant probablement qu'il retrouverait des restes des deux Shinobi le lendemain dans un coin de sa propriété.

- Nous vous remercions. Nous vous tiendrons au courant de la suite des opérations monsieur.

Elle s'inclina légèrement et une grimace apparue sur son visage lorsqu'elle se retrouva de nouveau seule avec Ryôken et Baku. Ainsi, ils pouvaient partir à la recherche des deux loups géants, ça allait être une partie de plaisir pour elle après cette petite joute verbale.

- Nous devrons revenir ici afin de nous assurer qu'il ne recommence pas et qu'il ne se venge pas des villageois...

Heureusement, à présent ils pouvaient continuer leurs missions et ce n'était pas pour déplaire à la Kunoichi qui avait enfin envie d'en découdre un peu. Réfléchissant aux dires de l'homme, elle se souvint qu'ils ne seraient plus accueillit en tant qu'invités à présent et donc s'ils sortaient par la porte d'entrée, ils ne pourraient plus entrer... de façon légale. Mais pour l'heure actuelle, ils étaient à l'intérieur de la propriété et ils pouvaient donc s'enfoncer dans les terres de cet homme plus que détestable. Secouant la tête, elle s'approcha de la fenêtre et en un tour de main, elle l'ouvrit, posa un pied sur le rebord, un sourire aux lèvres.

- Dois t'on attendre le jour ou passer directement à l'action ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1048
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Deux loups, deux Feuilles Mar 10 Jan 2012 - 0:24

Malgré les mots que Nami essayait d’enfoncer dans sa grosse tête joufflue des principes simples. Des principes qui me semblaient basiques pour se rendre du point A au point B. Malheureusement, l’homme n’appartenait pas au même univers que nous. Pour lui, tout était une question de domination, de contrôle, presque à peine d’argent. Tout ce qu’il voulait, c’était avoir le dessous, le dernier mot. Pendant qu’il se retournait pour regarder par la fenêtre, je me demandais si je devais monter le ton encore un peu. C’était une carte que je n’aimais pas jouer, mais ce genre de comportements excédaient ma patience, me semblaient contre nature. C’est à cause de ce genre d’individus qui m’avait fait douter du bien fondé de Konoha dans mes débuts.

Alors que l’homme nous expliqua la situation, mais surtout sa menace, je pris une inspiration. Il n’y avait aucun risque, je pouvais me laisser aller sans risque. River posait la main sur la porte pour l’ouvrir quand je m’avançais vers l’homme. Ce dernier se retourna, intrigué, mais aussi étonné. Sans le fixer, ni même essayer de l’intimider, je caressais Baku en souriant jusqu’à ce qu’il se décide de s’éloigner. Je me tournais vers Nami, fermant mes yeux dans une grande inspiration profonde. Je la soufflais lentement. Nami me présenta rapidement son plan, enfin, un plan est un bien grand mot. Elle résumait surtout ce que nous savions. Je hochais silencieusement la tête. Quand elle posa sa question, je me mis en marche vers l’extérieur. Une fois le portail du domaine franchit, je me permis de lui répondre.

- « En meute, une partie patrouille et l’autre se repose pendant le jour, ensuite, les dormeurs vont chasser pendant la nuit. Deux loups ce n’est pas une grosse meute, ils se sentent coincé, ils vont se cacher de jour et chasser de nuit. Il vaut mieux attendre le jour. »

Je savais qu’une bonne nuit de repos ne serait pas de trop. En plus, nous pourrions en profiter pour nous informer auprès des habitants du coin et mettre un plan solide. Les loups ne seraient pas nécessairement sur le terrain de River, alors nous pourrions fouiller ailleurs. Même que River avait certainement fait fouiller chez lui, mais ce n’était qu’une hypothèse. Je fis part de mes plans pour la soirée en espérant que cela ne la dérangerait pas. Je savais que la citadin aimaient bien un lit et un peu de luxe, je devais bien avouer que pour le premier, c’était une bonne chose. En approchant et en ouvrant l’auberge, j’expliquais mon air sérieux à ma coéquipière.

- « Je devrais découper River en petit morceau et le donner à Baku. Pour une fois, cette baudruche servirait à quelque chose d’utile… »

En laissant échapper ces quelques mots, je fis glisser des Ryôs vers le responsable en échange de deux doubles de la même chambre. J’en tendis une à Nami. Moi et elle savions que nous nous séparerions pour trouver des informations sur les terrains aux alentours, où les attaques récentes avaient eu lieu, dessiner des cartes sommaires, mais aussi trouver les grottes ou autres petits sites pittoresques de la région. Ensuite, j’aurais une longue discussion avec la jeune femme, car je souhaitais faire le point avec elle et discuter longuement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 480
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Deux loups, deux Feuilles Mar 10 Jan 2012 - 12:26

Qu'il en soit ainsi, elle attendrait la journée pour passer à l'action avec ses deux coéquipiers. Ryôken avait des idées pour la suite de la soirée ce qui les aideraient surement pour le lendemain afin de rechercher les deux loups qui allaient donc se mettre à chasser durant la nuit et voir même attaquer les habitations s'ils s'amusaient un peu trop violemment. Suivant son supérieur sans dire un mot, elle était prête à aller faire un petit tour d'inspection afin de glaner quelques informations. Entrant dans un auberge, ils louèrent une chambre et eurent deux jeu de clés, car ils allaient se séparés pour la suite de la mission. Nami savait déjà ou se rendre et quoi faire. Il n'avait certes pas le flair de l'Inuzuka, mais elle avait la main sur le cœur et savait ou aller s'informer... quoi de mieux que les « victimes » ? Ce seraient les mieux à même de parler et elle était sur qu'ils avaient déjà menés l'enquête, mais n'avaient encore rien fait... la peur des créatures géantes très probablement.

- Heureusement que je serais la pour vous en empêcher alors ! Certes, ce River est détestable et nuisible à son entourage, mais il est... nécessaire au pays. C'est détestable, mais ainsi vont les affaires dans ce monde, l'argent change les gens et bien souvent, c'est en mal !

Souriant légèrement, elle finit par s'incliner devant son coéquipier et lui annonça qu'elle reviendrait dans plusieurs heures et qu'elle allait se rendre chez les villageois afin de voir s'ils savaient quelque chose sur les habitudes des loups. Offrant quelques caresses au gros chien qu'était Baku, la Kunoichi quitta donc les deux compagnons de mission et se dirigea vers la clairière qu'ils avaient passés quelques temps plus tôt. Les feux avaient étés alimentés par les paysans vivant aux alentours et la belle ne tarda pas à toquer à la première ferme qu'elle croisa, attendant patiemment que quelqu'un vienne lui ouvrir. Une petite trappe coulissa au niveau de la porte afin qu'on l'identifie et lorsque la personne derrière vit qu'il s'agissait de leur sauveuse en voyant l'insigne de Konoha sur sa ceinture, la porte s'ouvrit et on la fit entrer.

- Bonsoir, excusez moi de vous déranger à cette heure-ci, mais j'aurais besoin de vous parler au sujet des... loups. Je suppose que c'est vous et vos voisins qui avez fait appel à nous c'est bien ça ?

Sa voix douce calma surement les inquiétudes des personnes présentes dans la cuisine lorsqu'elle entra. Il y avait deux familles qui étaient à table, partageant un repas simple, mais qui sentait terriblement bon pour la petite demoiselle qui n'avait pas mangée grand chose et qui était épuisée par le voyage qu'elle avait fait. On lui proposa de s'installer et elle ne refusa pas. L'un des hommes ne tarda pas à s'excuser et il sortit de la demeure pour une destination inconnue, surement allait il s'occuper des quelques protections à l'extérieur afin que les loups ne s'approchent pas trop d'ici. On lui apporta un verre d'eau et cette dernière les remercia avant de poursuivre.

- Moi même et un de mes compagnons sommes en train de chercher des informations sur les loups. Tout ce que vous savez sur eux pourrait nous être utile. Comme des endroits possibles ou ils pourraient se terre, des lieux de chasses pour eux, tout ce qui pourrait vous venir en tête. Autant vous le dire, demain, nous les capturerons et les ramènerons dans leur habitat naturel. Ils ne vous causerons plus de problèmes.

Ce fut un moment de joie et de relâchement pour toutes les personnes présentes dans la pièce et malheureusement, ils ne savaient pas grand chose, mais on l'informa que le père était allé chercher les autres villageois afin qu'ils puissent tous écouter ce qu'elle avait à dire. Ainsi, elle n'aurait pas à se déplacer jusqu'aux autres habitations. Elle n'avait donc qu'à patienter et elle accepta bien volontiers le repas que l'on lui offrit et pendant ce temps, elle parla un peu de sa vie, qui n'était pas bien palpitante. Elle préféra donc parler de celle des personnes présentes autour de la table et en apprit un peu plus sur le train train quotidien et ainsi sur les loups qui étaient vraiment... immenses. Une petite heure plus tard, de nombreuses personnes entrèrent dans la cuisine, pour la plupart des hommes, jeunes ou âgés, il y en avait pour tous les goûts. Montant sur la table, elle ne tarda pas à demander le calme et elle expliqua calmement la situation.

- Bonsoir ! Je m'appelle Nami et je suis ici pour vous demander votre aide. Demain matin, moi même et un autre Shinobi de Konoha allons nous mettre en chasse des loups qui vous ont attaqués. Il me faudrait des informations sur ces derniers. Si vous savez ou ils peuvent chasser, s'il y a des cavernes, des rivières dans les environs qui pourraient être des lieux qu'ils fréquentent. Si vous possédez un carte des lieux, j'aimerais bien vous l'emprunter s'il vous plait. Réfléchissez bien et lorsque vous aurez trouvez quelque chose qui pourrait m'aider, venez me parler et s'il vous plait... laissez nous agir, il n'y aura aucuns blessés et tout rentrera dans l'ordre rapidement !

Descendant de la table, elle attrapa un petit bloc note et commença à écrire tout ce que les hommes avaient à lui dire. On lui donna même une carte des lieux et avec son stylo, elle entoura les possibles endroits ou pouvaient se trouver les loups en journée. Il y avait quelque rivières au nord à plusieurs kilomètres et non loin des grottes inexplorées. Cela pouvait être un bon endroit pour se reposer. On lui annonça aussi que plus au nord, à plusieurs kilomètres en plus après la rivière, il y avait des champs d'élevages d'autres villageois. Ils ne savaient pas s'ils étaient encore en activité avec les deux créatures qui rodaient, mais c'était aussi un bon point de départ. En sommes, elle découvrit que malgré la belle propriété de River, les loups devaient sortir de cette dernière pour chasser et probablement dormir. Ainsi, elle glana assez d'informations, rien de concret, mais c'était déjà une bonne chose.

- Je vous remercie. Vos informations nous serons utiles. J'aimerais que vous me promettiez que vous ne tenterez rien jusqu'à ce que je revienne. Protégez vos familles, allez travailler sans craintes, demain, ces loups ne serons que de mauvais souvenirs. Merci !

Après quelques minutes, la Kunoichi put enfin partir de la ferme et retourna à l'auberge, constatant que son coéquipier n'était toujours pas de retour, elle ferma la chambre à clé, posa cette dernière sur une petite table avec la carte ainsi que les notes qu'elle avait prise et elle déposa son sac de voyage. Tirant une petite serviette, elle se rendit sans plus attendre dans la salle d'eau ou elle prit une rapide douche pour retirer toute la fatigue de son corps. Il était temps qu'elle prenne soin d'elle et seule dans sa chambre, elle se massa les jambes et se prépara quelques... boissons énergétiques tout en attendant ses deux compagnons qui devaient eux aussi chercher des informations. Puis soudain, une idée lui vint à l'esprit.

- Il nous faudra des cages pour les déplacer...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1048
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Deux loups, deux Feuilles Mar 10 Jan 2012 - 17:50

Alors que Nami était parti s’occuper de ses affaires, j’étais aller m’occuper du reste. En faite, j’étais resté dans la petite auberge où les habitants commençaient à retourner chez eux pour la nuit. Les fermiers et les éleveurs se lèvent tôt, avec la menace pour leurs terrains, ils le faisaient encore plus. J’avais pris quelques arrangements avec eux, mon bandeau de Konoha aidant à m’ouvrir quelques pas et mes ryôs facilitant des arrangements honnêtes. Après une soirée à me promener de fermes en fermes, je compris que les dégâts n’étaient pas autant sur les habitations que sur les terrains. De nombreuses clôtures, des animaux disparus, des animaux domestiques attaqués, etc. Les deux grands loups ne s’étaient pas trop occupés du bois des maisons, mais ils avaient peur et cherchaient à trouver un terrain viable.

En entrant dans l’auberge, je me dirigeais directement vers ma chambre avec un sac un peu plus plein que je lançais au pied du lit principal de la chambre. J’entendais le bruit de la douche et j’en profitais pour m’installer dans un coin de la pièce avec mes couvertures, subtilisant quelques coussins qui serviraient d’oreiller et de matelas. Baku lui s’assis au pied du lit avec un soupir alors que je m’assis sur mon lieu de sommeil improvisé en attendant que Nami termine sa douche. Dès qu’elle sortit, je me mis à parler pour attirer son attention.

- « J’espère que tu as eu un peu de succès dans tes recherches. »

Je regardais la jeune femme sortir de la douche dans un accoutrement de circonstances avant de lui désigner vaguement mes nouvelles acquisitions dans un sac. Je la laissais ensuite terminer de se préparer en reniflant l’air pour essayer de sentir un parfum quelconque, vérifier si elle avait utilisé du champoing ou du parfum ou même un savon un peu trop odorant. Pendant qu’elle se mettait un peu plus à l’aise, je retirais mes lunettes et les posais à côté de moi. Baku réagit en jetant un regard à la Genin avant de reposer sa grosse tête sur ses pattes pour continuer à se reposer. Le fis approcher de moi une assiette récupéré en bas contenant un bon repas, puis, du bout des doigts, fit glisser la deuxième dans sa direction pour lui laisser le temps de s’installer pour un petit repas.

- « J’ai trouvé de quoi attirer les loups, soit dans un guet à pend, soit pour les mener ailleurs que dans la région. S’il faut les combattre, il suffira de les encourager à se diriger ailleurs après quelques coups pour qu’ils s’en contentent… Sauf s’ils sont paniqués. »

En parlant, l’assiette coller sur ma poitrine pour éviter que je ne fasse tomber de la nourriture au sol, je mangeais. Mes phrases étaient plus longues que nécessaires, car elles étaient souvent entrecoupées par une bouchée. J’observais le comportement de ma coéquipière par curiosité, voir si mon sac d’achats l’intriguerait ou si elle se concentrerait sur autre chose.

- « Quand nous partirons à l’aube, un fermier a accepté de me vendre un de ses jeunes poulains. Il pourra servir d’appât et sera difficile à guider tant qu’on ne va pas sur un terrain escarpé. Un cerf aurait mieux fait l’affaire, mais ce genre de chasse peut s’étendre sur longtemps. J’ai des provisions supplémentaires si nous devons les traquer ou rester cacher longtemps, un peu de papier où j’ai commencé à dessiner une carte sommaire de la région, des couvertures chaudes de rechange et un peu d’urine de loup d’un chasseur que j’ai épicé avec Baku. Des questions ? »

Ce n’état pas grand-chose, pas les meilleurs outils, mais ça devrait largement faire l’affaire. J’étais prêt à répondre à ses questions si elle en avait, ce dont je me doutais fortement vu sa nature un peu citadine et peu au courant de ce genre de pratiques. Je verrais bien si elle souhaitait apprendre ou tout simplement se débarrasser au plus vite de la mission. Plus je travaillais avec elle, plus je la trouvais compétente avec les gens, bien plus que moi, mais aussi étrangement ignorante sur certaines aspects. Évidemment, chaque personne à sa « spécialité », mais il faut au moins connaître les bases de quelques autres sphères pour se débrouiller. C’est une leçon que mon retour à Konoha m’avait appris presque durement. Je déposais mon assiette pour parler plus correctement.

- « Je te félicite, tu te débrouilles très bien, mieux que je le pensais. Si ça t’intéresse, je peux t’expliquer quelques principes de la traque avant de se coucher. Sinon, je suis sûr que nous pourrons nous débrouiller. »

Cette fois, je souris. Je ne savais rien de sa réponse, un refus ne m’aurait pas offusqué, mais je devais avouer que la petite Genin avait piqué ma curiosité. Elle semblait presque retardée, en retard sur les autres que j’avais rencontré, en terme d’expériences, je me demandais bien pourquoi. Elle manquait d’expérience en survie, ce qui est nécessaire à un Shinobi et enseigné, elle semblait maîtriser plus difficile son chakra pendant les activités physiques, mais avait du sang-froid comme le prouvait la rencontre avec River, c’était un manque d’entraînement… Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 480
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Deux loups, deux Feuilles Mer 11 Jan 2012 - 14:55

Elle fut presque surprise de découvrir que ses coéquipiers étaient rentrés, mais ce n'était pas plus mal, elle pouvait donc exposer ce qu'elle avait et écouter ce qu'il avait à lui dire. Elle refusa poliment le repas proposé, bien que gourmande, ce qu'elle avait mangée chez les villageois l'avait totalement rassasiée et elle ne désirait plus rien manger, s'en était trop pour elle. Soucieuse de la suite de la mission, elle écouta tel un élève à un sensei les dires et les découvertes de Ryôken. Il lui expliqua qu'il avait déjà tout préparé pour le lendemain matin et c'est la que la belle intervenait. Lui avait commencé à dessiner une carte alors qu'elle... elle en avait déjà une des régions avec les différents endroits ou ils pourraient chercher. Ce serait surement un gain de temps minime, mais ce serait surement une bonne chose pour eux. Actuellement, elle n'avait rien payée, son coéquipier avait tout déboursé de sa poche et ne lui avait pas demandé quoi que ce soit, elle nota dans sa tête qu'elle devrait le rembourser plus tard.

- J'ai déjà une cartes des environs. Les victimes des loups m'en ont offert une. Nous avons donc réussit à isoler quelques endroits ou nos deux loups pourraient se trouver. Ca nous fera surement économiser nos forces et nos vivres en veines recherches.

Comme pour argumenter ses dires, elle déplia la carte et la tendis à Ryôken tout en lui passant les quelques notes qu'elle avait prises. Ca ne pourrait que les aider dans cette chasse aux loups. Finalement, elle rougie lorsqu'il la complimenta, cela faisait toujours plaisir d'en recevoir et surtout pour elle qui n'en avait jamais vraiment eu de la part d'autres Shinobi. Ca l'aiderait surement à donner le meilleur d'elle même le lendemain afin de chasser les deux monstres sans causer de dégâts collatéraux. Elle jouera tout en finesse, comme toujours, de toute manière, elle n'avait pas les moyens de faire ce genre de... choses. Elle n’aimait pas faire du mal intentionnellement, elle préférait protéger les autres et déjà, germait dans son esprit de nouvelles techniques qu'elle allait confectionner au fil du temps. Elle n'était pas bien rapide, pas bien forte, pas bien endurante, mais elle allait faire autrement... elle sera une protectrice pour Konoha.

- Et bien... oui, j'aimerais en apprendre plus sur la traque. Je préfère être parfaitement prête et au courant quand le moment viendra pour éviter de blesser outre mesure les loups ou bien même quelques... aventuriers. J'aimerais également savoir ou vous désirez les emmener pour les... remettre en liberté ?

Elle avait pensée à faire construire deux cages, mais... allaient elles vraiment tenir le choc face aux deux monstres ? Ou ils pouvaient tenter de récupérer celles de River, il devait encore les avoirs, lui qui n'aimait rien céder aux autres. Tout ouïe, elle était assise sur le lit, prête à écouter les principes de la traque, bien qu'elle était épuisée... Le lendemain et surement les jours d'après seraient tout aussi épuisant et il lui faudrait ménager ses efforts, elle le savait. Elle pouvait tout de même attendre quelques minutes pour s'instruire. Elle n'avait pas beaucoup voyagé à l'extérieur de Konoha depuis ces quelques années, alors il était temps de rattraper le temps perdu à cause de son handicap.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1048
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Deux loups, deux Feuilles Mer 11 Jan 2012 - 17:55

Alors qu’elle m’avertissait à propos de sa propre carte, je me contentais de hocher la tête. Assis dans mon coin, elle me passa quelques notes qu’elle avait prises. Je comparais les deux petits documents improvisés en ajoutant quelques note ici là sur la carte, certaines notes venaient directement de ce qu’elle avait pu récolter, d’autres de mes propres connaissances sur la région au fil des pérégrinations du Clan Inuzuka. Il y avait une grotte un peu plus au Nord qui pourrait certainement les accueillir. C’était un lieu un peu dangereux, légèrement instable, et les gens de la région disaient à leurs enfants de l’éviter, mais les loups pouvaient être intéressé. Il y avait un escarpement, de quelques mètres de hauteur et de largeur dans la forêt, légèrement en angle, ce qui pouvait offrir une couverture pour la nuit, il y avait aussi un endroit où les villageois chassaient souvent avant de craindre les loups, juste à l’Est de quelques petites fermes et, finalement, une large zone de pâturage de plusieurs fermiers près les uns des autres. C’était une zone plus en collines qui offraient quelques grottes de quelques mètres de profondeur, tout ou plus, un peu à l’Ouest. J’expliquais ces détails, qu’elle connaissait pour la plupart en lui tendant la carte.

Un léger grognement vînt interrompre nos préparations, suivit d’une longue respiration. Je me tournais vers Baku qui venait de s’endormir, au pied du lit. La grosse masse poilue étirait un peu ses pattes dans son sommeil avant de retomber dans une immobilité dormante. Je me retournais vers ma coéquipière en continuant à parler pour ne pas perdre le fil de la discussion. Elle se levait et s’assoyais sur le rebord du lit pour me faire face. Elle parla ensuite, un peu, motivée par la curiosité ou le vouloir bien paraître, malgré ses traits qui trahissaient la fatigue. Je hochais silencieusement la tête.

- « On a quelques zones intéressantes, ça devrait aller. Ça va nous permettre de trouver des zones de recherches moins hasardeuses. Il vaut mieux chercher un endroit sans grande activité humaine, avec une cachette loin d’être parfaite pour eux, trouvée dans l’urgence, mais qui offre des proies faciles. Les deux animaux essaient de se remettre, de retrouver leurs habitudes. »

Je ne savais pas si c’était clair, mais pour moi il était certain que les deux énormes canidés ne chercheraient pas une grotte parfaite ou une tanière. Les loups se déplacent généralement beaucoup et seule les grandes meutes se permettent le luxe d’une cachette fixe. Les patrouilles alors se font jour et nuit, la chasse est sur de longues distances, mais ils prennent peu de risques. Si ces deux loups n’ont pas de blessures, ils ne vont pas être désespérés, ils savent qu’ils peuvent se déplacer et risquent de chercher des proies faciles, comme le bétail. Soudainement, je fronçais les sourcils avant de prendre une grande inspiration. Je regardais longuement Nami avant de reprendre la parole.

- « Tu n’apprendras pas tout de la traque, c’est quelque chose qui prend des années. Mais pour apprendre, il y a un principe de base. La plupart des gens croient que suivre des traces et les reconnaître, c’est ça traquer. Ça en fait partie, mais ils se trompent. Des les bois, tellement de choses peuvent se produire pour expliquer une brindille cassée ou une tâche de sang. Pour traquer, il faut comprendre ta proie, imaginer ce qu’elle veut, connaître son comportement, ses… réflexes instinctifs. À partir de là, tu peux mieux lire les traces. »

En parlant, je la regardais pour examiner ses traits. Je voulais savoir si un détail l’agaçait. Je voulais surtout essayer de comprendre ce qu’elle pensait de tout ça. Elle était jeune, peut-être un peu trop de mon point de vue, mais elle semblait être une Genin compétente. Je ne doutais pas que sa promotion serait pour bientôt, mais, en passant ma langue sur mes lèvres, j’eus une hésitation. Je me renfrognais un peu en me plaçant plus confortablement sur le coin de la pièce, comme si je me préparais à dormir.

- « Il y a juste un détail qui me chicotte. Si les deux loups sont des mâles alphas, ils vont se battre ensemble. Il nous faudrait des informations pour savoir s’ils le faisaient avant de se libérer. Sinon il va falloir mener deux traques pour les envoyer dans la forêt de Konoha, plus au Sud. »

Ce détail commençait à m’agacer. Je verrais bien ce que ferait la jeune fille pour le trouver. Irait-elle voir River, simplement, ou devrions-nous examiner les empruntes de leur dernière présence au village ? Je verrais bien demain matin. Non, les deux loups n’étaient pas dangereux, juste paniqués et dans un milieu que leur instinct ne connaissait pas et les forçait à faire des choses étranges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 480
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Deux loups, deux Feuilles Mer 11 Jan 2012 - 21:44

La traque... ce ne serait certainement pas ce qu'apprécierait la Kunoichi. Demain, elle se plierait à cet art avec ses deux compagnons, pour le bien de la mission, mais si elle devait faire ça pour le plaisir... ce ne serait pas vraiment pour elle, non. Elle le faisait pour le bien des villageois, mais cela ne l'enchantait pas vraiment du fait qu'elle n'était pas non plus spécialement douée dans ce domaine ci. Bien que ses capacités de Senseur lui permettait de retrouver des personnes dans un périmètre donné, elle n'appelait pas ça de la traque, mais plus du repérage ou encore de la recherche plus ou moins importante. Quand elle usait de ses techniques Doton, c'était un excellent moyen pour viser avec précision ses adversaires et les toucher sans faire de dépenses inutiles.

- Je vois... Cela me semble bien compliqué, mais je tacherais d'apprendre à vos côtés... J'ai quelques notions en tant que Senseur, j'espère qu'elles nous seront utiles...

Soucieuse, elle réfléchissait à la meilleur des façons de se rendre réellement utile et son compagnon lui donna quelques éléments de réponses en lui disant qu'il leur faudrait des informations quant à ces loups, s'ils étaient bien des mâles dit « alpha » ou autres. A vrai dire, Nami ne comprenait pas vraiment ça, mais elle resta silencieuse et décida qu'il était temps de... dormir. Elle n'était pas plus curieuse à présent et elle avait besoin de se reposer. Après quelques minutes, elle demanda à éteindre les lumières afin de pouvoir dormir au plus vite, épuisée par ce voyage, elle avait besoin d'au minimum cinq heures de sommeil afin de recharger complètement ses batteries. Rapidement, elle ferma les yeux et sombra dans un profond sommeil.

Elle avait la capacité de pouvoir s'endormir en quelques secondes et de régler son horloge interne afin de se réveiller à un moment donné. Une heure avant que le soleil ne se lève, la Kunoichi ouvrit les yeux rapidement et se leva, faisant le moins de bruit possible pour sortir de la chambre dans la plus grande discrétion. Elle doutait de ne pas les avoirs réveillés, mais elle avait une mission à accomplir et elle ne tarda pas à courir en direction de la demeure de River. Tel un chat se déplaçant, elle ne laissait presque pas de traces ni ne faisait de bruit, passant rapidement par dessus le portail, avançant sans se faire remarquer. Elle n'était qu'une ombre dans l’obscurité et elle venait chercher quelques informations dans le bureau de River.

Elle n'était certes pas très douée en combat, très forte ni rapide, mais en tout cas, elle était agile et était d'une grande finesse. C'est pour cela qu'elle rentra sans difficulté, passant les gardes sans le moindre mal et entrant dans la pièce qu'elle avait déjà visitée quelques heures plus tôt. En supposant que cet homme était quelqu'un de très soucieux de ses affaires et fière de ses actions, il devait avouer gardé des notes, des bulletins, des factures de ses acquisitions. Elle fouilla donc les tiroirs avec grands soins, cherchant dans des dossiers pouvant être liés à cette affaire. Mais elle trouva ce qu'elle cherchait... sur le mur. Il y avait une photo de River avec les deux loups en cage derrière. Juste en dessous, un contrat de vente, avec des informations. Elle ne chercha pas plus et subtilisa le morceau de papier et sortit de la demeure. C'était tout ce qu'il lui fallait...

Fière d'elle, elle retourna à l'auberge sans difficulté et revint à l'aube dans la chambre, le morceau de papier plié entre ses doigts.

- J'ai ce qu'il vous fallait ! J'espère que ceci nous aidera !


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1048
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Deux loups, deux Feuilles Jeu 12 Jan 2012 - 3:35

Je m’étais endormi quelques minutes après l’avoir écouter. Lentement, j’avais senti mon souffle devenir plus lourd. J’avais resserré ma couverture contre moi, car contre le mur, le froid hivernal se faisait sentir. J’étais encore tout habillé quand je m’endormis. Jamais, même avec des Konohajins, je ne me serais permis une telle confiance envers un autre être humain, mais je savais que Baku se réveillerait aux premiers signes de problèmes. Il fallait aussi dormir pour être en forme, nous ne savions pas si la traque durerait quelques heures ou quelques jours. Je ne voulais pas que les loups aient le temps de se reposer ou de reprendre leur esprit. Une fois la poursuite commencée, ce serait jusqu’au but ou jusqu’à l’échec… Enfin, jusqu’à la retraite avant de revenir à l’assaut.

Je m’endormis en réfléchissant à ce qu’elle m’ait dit. C’était un senseur, mais elle se refusait à la traque. C’était un concept étrange, car elle avait tous les outils pour réussir dans ce domaine, comme moi. J’avais Baku et les techniques de mon Clan, elle avait un moyen parfait pour trouver et identifier des ennemis, d’une manière différente. Je réfléchissais à la question, en imaginant ce qu’elle deviendrait à l’avenir, quand le sommeil m’acheva. Quand je me réveillais, je vis la jeune kunoichi entrer, Baku semblait s’être couché près de moi. Je me secouais un peu pour me réveiller et examiner le papier qu’elle me tendait. Baku s’était réveillé pour me rejoindre, probablement quand elle s’était levée pendant la nuit, sinon, il ne le faisait pas. Je pris le papier et le parcouru en me frottant les yeux de l’autre main.

- « Qu’est-ce que c’est ? C’est… le certificat de vente des deux loups ? »

Je gardais le silence en relevant la tête, les sourcils froncés. Où avait-elle obtenue cet objet ? Acheter des loups devait se faire par des contacts particuliers, retrouver le vendeur aurait pu être difficile, surtout si on considère que River avait des connaissances particulières. Je jetais un regard vers la vitre, je voyais la pâle lueur de l’aube. Elle devait être parti pendant la nuit. Elle l’avait obtenu rapidement. Soudainement, je pris conscience d’où je l’avais vu et comment elle l’avait obtenue.

- « Tu n’as pas volé ça dans le bureau de River ? Tu sais que « alpha » ça veut dire « dominant en meute » ? »

En lui parlant, j’essayais surtout de voir si nous aurions les informations. J’en doutais, jamais ça ne serait écrit. Il y avait la taille, le poids, l’âge de chaque loup au moment de l’achat, une description physiques, des signatures d’examens médicales, etc. Rien qui ne pouvait nous aider. Ça avait été un vol inutile et potentiellement risqué pour la mission. Je pinçais les lèvres un peu, frustré, frustré de devoir la réprimander. Quand, mes yeux s’accrochèrent sur une information qui différait. L’un des loups avait vu le jour en élevage, l’autre avait été pris un peu plus vieux, dans le début de l’adolescence. Ce dernier était plus mince que son frère au profil domestiqué, mais pour moi il n’y avait pas de doute.

- « Parfait, les deux vont être ensembles. L’un aura des réflexes de soumissions. Attention, ça ne veut pas dire moins obstiné, simplement, il sera sous l’échine de l’autre. En plus, River va devenir paranoïaque. »

Je ne pus m’empêcher de sourire en imaginant le gros marchant tourner en rond. Il verrait bien qu’on pouvait entrer chez lui, donc que ses hommes ne nous dérangeaient pas. Qu’il risquait bien plus que nous. Je me relevais en écartant définitivement la couverture. Baku s’était déjà réveillé et, pendant que je parlais, essayait de me décourager en s’étirant. Il fallait maintenant faire nos bagages. J’avais déjà des vêtements de rechanges, surtout de quoi ne pas mourir les pieds gelés ou des gants, j’avais pris des provisions, pas beaucoup d’eau, mais une petite gourde de cuir épais que je pouvais garder contre ma peau sans que le froid ne soit « brûlant » sur la peau. J’en tendis une neuve en direction de Nami en lui expliquant qu’en prenant de la neige, elle pourrait la faire fondre contre son corps sans geler, les vêtements en cas d’humidité et la nourriture facile à manger. Après moins d’une demi-heure, nous étions partis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 480
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Deux loups, deux Feuilles Ven 13 Jan 2012 - 8:57

Elle ne répondit rien à Ryôken, car il était évidant qu'elle avait usée de ses qualités de Kunoichi pour s'infiltrer et récupérer les informations pour la mission. Pas la peine d'en dire plus, River était déjà sur leur dos, un peu plus ou un peu moins... cela ne changerait pas grand chose. Ils se préparèrent pendant un petit moment avant de quitter l'auberge définitivement enfin, elle l'espérait. Ce n'était pas qu'elle n'appréciait pas les lits ni même partager la chambre avec un homme du clan Inuzuka ainsi que son chien non... mais elle n'aimait pas vraiment restait trop loin de son village et des médecins qui pouvaient la remettre sur pied si elle flanchait. Malheureusement, ici, dans la campagne, elle n'avait pas ce genre de prestations à portée de main. Elle devait donc faire attention à elle, à ne pas pousser son corps trop loin et surtout... trop rapidement. Si son corps n'était pas correctement chauffé et qu'elle devait débuter un combat sans y être préparée, il pourrait lui arriver quelques bricoles... comme des crises qui la bloquerait pendant un petit moment. Quittant finalement l'auberge, le petit groupe de trois se dirigea vers la bergerie ou ils achetèrent l'un des jeunes poulains à son propriétaire.

Ils chargèrent l'animal des vivres et de l'équipement qu'ils avaient avant de prendre la route. Ca n'allait pas être une partie de plaisir, mais ils n'avaient pas le choix, telle était leur mission. Une chose était certaine, les deux loups n'avaient pas fait de ravages durant la nuit. Pourquoi était elle aussi affirmative ? Tout simplement que les villageois se seraient rassemblés en masse pour partir à la chasse de River pour qu'il calme ses bêtes. Malheureusement ce dernier n'avait aucun talent pour dompter ce genre d'animaux, qui, vraisemblablement ne pouvaient l'êtres. Au loin, ils voyaient sa luxuriante propriété, grande et bien entretenue par de nombreux jardiniers... et deux loups géants. Soudain, tout en pensant à ce que River faisait en ce moment comme plans, elle pensa à quelque chose qu'elle fit part à son collègue. Rien de bien important, mais ça avait toujours son importance.

- River ne semble pas vouloir perdre ses deux loups... Qu'elle serait sa réaction la plus logique d'après vous ? Nous empêcher purement et simplement d'entrer chez lui ? Il n'en a pas vraiment le droit, car nous sommes mandatés par maître Hokage et donc il pourrait avoir quelques soucis avec elle. Non ?

Elle fit une courte pause.

- Le meilleur moyen qu'il a est donc de cacher ses loups non ? Certes, il ne pourra jamais les éduquer, mais il a des hommes de mains qui peuvent tenter de les capturer et de les mener dans des endroits ou nous ne pourrions pas les trouver ? Après tout, ils ont déjà étés capturés, alors il peut recommencer. Nous devrions également... traquer des groupes d'hommes... Enfin, vous ne pensez pas ? Et puis... s'il les cache assez longtemps et que nous ne les trouvons pas, il sait bien que les villageois ne pourrons plus s'offrir nos services...

Le fait étant que River ne pourrait pas directement empêcher les Shinobi de récupérer les loups si ces derniers les trouvaient. Sa seule chance était soit que Ryôken et Nami fassent mal leur travail et ne les trouvent pas, soit qu'il les cache de la vue de tous pendant un petit moment avant de les relâcher. Il se doutait bien que les villageois avaient fait le coups et qu'ils n'auraient pas assez d'argent pour payer une seconde équipe pour calmer les loups. River étant un homme fière, il ferait tout son possible pour gagner la partie et garder ses trophées, chose que les deux Shinobi ne pouvaient laisser faire pour le bien des personnes habitants dans la région.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1048
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Deux loups, deux Feuilles Ven 13 Jan 2012 - 15:33

Le lendemain matin, j’étais plutôt content. Malheureusement, ce sentiment ne semblait pas partagé. Je pense qu’elle était habituée aux missions à terminer en quelques heures, probablement des missions de plus faible rang, mais on ne pouvait pas toujours accélérer les choses. Je devais avouer que la petite Nami m’avait impressionné, elle avait de l’initiative, elle était capable de se lancer. Elle irait certainement faire des erreurs dramatiques dans le futur, mais j’avais l’impression qu’elle essaierait… Franchement, c’était une excellente Kunoichi pour le Village de Konoha qui devait faire la fierté de plus d’un. Baku semblait avoir une certaine affection pour elle, il la suivait partout dans la chambre quand elle se levait et me jetait des regards curieux.

Une fois préparés, nous allions chercher le pauvre équidé. Nami ne m’en avait pas parlé et je n’étais pas certain qu’elle sache ce qui se passerait. Il y avait de bonne chance que le pauvre animal se retrouve « libéré » dans les bois. Nous devrions le suivre et espérer que les loups le dévorent. De là, nous pourrions le capturer. Il ne restait qu’à déterminer où nous installerions notre piège. J’essayais de réfléchir à l’endroit parmi celles que Nami et moi avions identifiés. Je regardais notre petite carte en essayant d’imaginer, avec les positions et les différents endroits où les animaux avaient causés du dégât, où le loup avait le plus de chances de se retrouver, en pointant certaines zones et en lui expliquant pourquoi. Soudainement, la jeune Genin changea de registre. Je ne savais pas trop quoi en penser.

- « Ce que tu fais là, c’est la base de la traque, Nami. Ton idée n’est pas bête et ça expliquerait pourquoi nous n’avons pas eu de nouveaux problèmes cette nuit. Surtout avec ce que nous lui avons dit hier : avoir recours à nous lui est bien moins alléchant. Par contre, s’il l’a, il vient de le capturer, sinon il ne nous aurait pas venir, il est trop orgueilleux. Alors il va y avoir des pistes fraîches. »

Elle était franchement douée. Je devais bien l’avouer que je ne pus m’empêcher d’avoir des regrets de savoir qu’elle ne deviendrait jamais un traqueur. Pourtant, son idée m’encouragea encore dans ce sens et je m’étais fait mon idée finale. Je hochais la tête, retournant presque immédiatement vers notre auberge, où j’attachais le pauvre animal. Je m’éloignais du village pour retourner directement vers la demeure luxueuse de River. Au lieu d’approcher de la grille par le chemin principal, je fis signe à Nami de me suivre alors que je déviais vers la gauche. J’envoyais un peu plus loin Baku pour qu’il observe les alentours.

Je fis signe à Nami, la pointant, puis pointant mes deux yeux avec mon index et mon majeur avant de désigner les alentours. Je fis les mûdras, j’eus un léger étourdissement, mon genou plia un peu avant que je ne le redresse, j’entendis Nami, mais ce que je voyais ne m’appartenait pas. Baku faisait le tour de la clôture, il pouvait s’approcher plus facilement des grilles sans risquer d’attirer l’attention. Il reniflait le sol en avançant, jusqu’à arriver à une accès arrière. Il y avait des traces de pas, plus d’une dizaine d’homme, mais vu la manière dont il reniflait, c’était frais. Il se dirigea en s’éloignant de chez River. En regardant derrière lui, mon chien vit des hommes qui l’observaient en riant un peu ou en poussant des cris, il faut dire que je n’entendais pas. Baku s’éloigna et se dirigea pour aller vers où la piste devenait plus froid. En mettant fin à la technique, je me tournais vers ma coéquipière.

- « Beaucoup de ses hommes sont partis puis revenus cette nuit. Nous allons rejoindre la piste en nous éloignant pour éviter que les hommes de River ne nous voient. S’ils sont allés directement vers une des zones que nous avions jugés comme une cachette des loups, nous allons devoir chercher les loups. »

Aussitôt dit, aussi tout fait. Nous nous mettions en marche en nous éloignant rapidement du manoir de River. A piste semblait se diriger vers la forêt et il y avait de bonnes chances que Nami ai visée juste. En rejoignant la dernière position de Baku, nous commencions à attendre des aboiements. Il suffisait de les suivre pour que mon chien nous mène directement vers la forêt. Les hommes de River avaient passé ici, c’était certain. En avançant, je pouvais montrer à Nami des branches cassés, de la neige projetée un peu vers l’avant par les pas, des traces de pas ou encore des capes qui avaient traîné au sol. Nous allions directement arriver vers la zone de chasse abandonnée depuis l’arrivée des loups. Un endroit avec des proies pour les deux animaux. Nami avait vu juste.

[Pas de problème, moi non plus. Tu peux quand même t’amuser à décrire la zone où on arrive, les traces, etc, ça ne me dérange pas. Sinon, on peut directement retourner chez eux. Enfin, à toi de voir.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 480
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Deux loups, deux Feuilles Lun 16 Jan 2012 - 15:49

Le petite remarque de la Kunoichi sur les intentions de River fit mouche et cela la fit sourire de plus belle. Elle montrait qu'elle avait un peu de jugeote bien qu'elle semblait simple d'esprit à première vue. Elle se doutait bien que cet homme ne se laisserait pas faire ainsi et il avait rapidement joué ses cartes afin de mettre des bâtons dans les roues des Shinobi en coupant l'herbe sous leurs pieds. S'il trouvait les loups en premier et il devait savoir ou ils se trouvaient, Ryôken et Nami ne pourraient pas les ramener dans un endroit sur pour eux comme pour les voisins, mais ils devraient aussi partir, déshonorés par cet échec causé par un homme qui se pensait bien trop malin, ce qui serait sa plus grosse erreur. Certes, il avait des hommes spécialisés dans la capture des deux loups, mais ils ne pourraient pas se camoufler, surtout pas d'un Inuzuka.

Ainsi, ils n'avaient pas à prendre... d’appâts pour attirer les loups et Nami se contenta de suivre son supérieur qui prenait à présent les choses en main. Après tout, il était spécialisé dans le domaine de la traque et ainsi, il pourrait plus facilement et rapidement trouver des traces, ce qu'il fit avec aisance avec Baku qui était parti devant. Quoi de mieux qu'un chien pour passer inaperçu ? Regardant tout simplement et patientant, elle regardait leur compagnon avancer sans aucunes difficultés tout en gardant un œil protecteur sur son coéquipier qui ne semblait plus... la, elle l'avait vu effectuer quelques mudras et se doutait qu'il devait combiner une technique avec son chien afin de pousser leurs capacités ou bien quelque chose dans le genre. Elle ne connaissait pas grand chose sur les techniques du clan Inuzuka, mais cela devait êtres des pouvoirs à user en binôme.

- Ou rebrousser chemin et suivre les traces s'ils ont réussit à capturer les loups et les mettre... à l'abris chez River...

Silencieusement elle suivit ses deux compagnons de route, apprenant de son Senseï les arts de la traque dans la nature. Des traces de pas, des branches cassés qui n'auraient pas du l'êtres... de la neige blanche souillée et bien d'autres choses. Avec cette homme, elle n'était qu'une élève avide d'apprendre, bien qu'elle n'appréciait pas le fait de traquer un jour quelque chose d'autre que des créatures dangereuses. Tout ce qu'elle apprenait restera gravé dans son esprit et elle s'en servirait au moins contre ceux qui tenteraient de la traquer... autant connaître au mieux les techniques pour pouvoir esquiver ceux qui pourraient la traquer un de ces jours. Finalement, après avoir entendu de nombreux aboiements, ils prirent une direction qui était indiquée sur la carte qu'ils avaient. Autant dire qu'ils avaient visés juste.

Il s'agissait d'une petite clairière au milieu de la forêt. Elle était coupée en deux par un petit courant d'eau avec de nombreux rochers. A plusieurs centaines de mètres de l'autre côté d'ou ils se trouvaient et d'ou provenaient les aboiements, il y avait de nombreuses groupes assez grandes pour abriter des loups ainsi que de nombreuses personnes. Ils avaient à présent le choix, faire le tour par la forêt, ce qui pourrait prendre du temps, ou tout simplement couper par la clairière en allant tout droit, ainsi ils pourraient glaner de nouvelles informations sur les alentours. Bien qu'elle n'avait pas une vision aussi bonne que celle d'un Hyûga, elle pouvait voir quelques morceaux de pierres tombées... ou plutôt arrachées, dégommés par une force bestiale. A bien y regarder, on pouvait aussi voir des traces de... pattes. Oui, les loups étaient passés par la.

- Il serait préférable de faire le tour... Les loups étaient ici et il semblerait qu'ils n'étaient pas seul... Si les hommes de River se trouvent dans une des nombreuses cavernes, je pourrais m'y infiltrer facilement en utilisant une technique Doton.

Elle pouvait en quelque sorte... fusionner avec avec la terre et ainsi se déplacer sans se faire remarquer et surtout neutraliser ses adversaires sans qu'ils ne s'en rendent totalement compte... Ainsi, ils pourraient attaquer sur deux fronts, lui de face et Nami par derrière afin de les prendre par surprise. Son coéquipier n'avait qu'à lui dire quoi faire et elle passerait à l'action.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1048
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Deux loups, deux Feuilles Dim 22 Jan 2012 - 5:43

En avançant, je parlais peu ou restais silencieux, me contentant de pointer ici et là des indices sur la piste. Je voulais éviter que nous soyons trop bruyants. Je voulais aussi que la jeune Shinobi n’apprenne pas la traque tout simplement en me croyant par confiance, mais qu’elle essaye de faire les liens et les significations. Même si elle venait de clairement m’avouer ne pas y être particulièrement intéressé, elle apprenait, se forçant. Je me demandais si elle finirait par se prendre au jeu. Probablement, si elle passait par-dessus ses préjugés et comprenait que les enseignements de la chasse allait bien plus loin que simplement trouver et piéger une personne. La Traque c’était comprendre comment tel ou tel objet ou trace avait été faite. C’était parvenir à se faire un portrait de sa cible, parfois de sa personnalité, parfois simplement de leur état. En combat, c’était le pivot des bons combattants, en politiques aussi, même si je trouvais cette dernière puéril dans bien des cas. Elle se demandait surtout ce que nous ferions si River avait agi comme elle le pensait.

- « Et si nous faisions erreur et aggravions la situation ? Le but est simplement de trouver des preuves en ce moment. Une fois que ce sera fait, tu verras si tu avais raison. Si tu apprends à trouver des preuves, tu pourras apprendre de chaque situation, sans professeur ni livre… »

Après plusieurs heures à ce rythme, la neige commençant à engourdir un peu mes pieds, m’obligeant à bouger mes orteils dans mes bottes, alors que Baku semblait implacable, reniflant les branches cassées, les odeurs moins évidentes dans la neige. En approchant près d’un grand tronc d’arbre, renversé, formant une espèce de grotte avec la dénivellation du sol, je sus que nous avions trouvé ce que nous cherchions. Près de la grotte, il y avait quelques kunaïs qui trainaient ici et là, surtout autour de l’entrée. Je passais la langue sur mes lèvres en me penchant, posant ma main dans la neige. Une tâche sombre sous la couche de neige attirant mon attention. Je plongeais ma main pour en arracher un bout, l’écrasant un peu pour dévoiler une trace rouge sous la couche superficielle. L’indice était clair, un homme avait été blessé ou un animal, il semblait que le loup avait été attiré puis que les hommes se fussent contentés de le bombarder de leurs projectiles. Malheureusement, ils visaient mal. Je me relevais pour regarder aux alentours avant de pointer une piste qui s’enfonçait dans les bois.

- « Selon moi, ils en ont eu un. Le deuxième n’était pas là, puisqu’il ne semble pas y avoir d’attaque autre. L’animal n’est pas trop blessé selon moi, mais une partie des hommes est allé chercher l’autre. Probablement qu’ils l’entendaient ici le deuxième, mais l’animal a réussi à s’échapper. »

Je levais la tête pour examiner les traces sur le tronc. Un homme semblait s’être tapi là. Je me mis à chercher autour. C’était étrange, pourquoi avoir laissé un homme là, qui risquait d’être blessé. En fouillant encore un peu, je trouvais une seringue. Je plissais le nez en comprenant qu’il avait tout simplement drogué l’animal. Depuis combien de temps est-ce qu’il courrait après ces deux loups. C’était probablement la raison de leur violence, car, habituellement, ces animaux ne sont pas spécialement agressifs avec les humains. Pourtant, en regardant la taille de la caverne et en y entrant, je pris conscience de la taille de l’animal. Sans être un géant, il devait avoir une tête de moins qu’un humain pour prendre autant de place. Je ressortis en regardant Nami.

- « Et bien, tu avais raison… Alors, tu préfères trouver le deuxième loup ou aller régler la situation avec River et libérer le loup ? »

En demandant, je souriais en coin, bien conscient que je lui laissais le contrôle, mais surtout sûr de sa réponse. Je tenais à voir comment elle se débrouillerait maintenant.

[J'ai pas tenu plus longtemps sans RP et je t'avais promis que je le finirai mon RP. Razz]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 480
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Deux loups, deux Feuilles Jeu 26 Jan 2012 - 11:46

Un loup était donc en leur possession à présent, il ne manquait plus qu'à trouver le deuxième à présent. La question était donc la suivante, devait elle se charger de retrouver le deuxième ? Ou bien aller batailler une nouvelle fois avec River ? Autant dire que la réponse était clair dans l'esprit de la Kunoichi qui désirait faire ses preuves devant un traqueur telle que l'équipe Ryôken et Baku. Elle devait donc se mettre en chasse de ce deuxième monstre de puissance en espérant ne pas avoir à l'affronter pour le calmer gentiment. Si des hommes avaient réussit l'exploit, elle pouvait tout aussi bien le faire, mais vu qu'elle devait économiser au maximum ses forces, cela allait lui causer quelques soucis ci elle devait utiliser un peu trop de chakra, autant face aux hommes de River qui la prendrait pour une ennemie, mais aussi pour le dernier loup.

- Je m'occupe de retrouver le dernier loup. J'ai déjà ma petite idée sur sa position actuelle. Que fait-on de celui-ci ? On le laisse la pour le moment ? Ou nous retrouvons-nous après ?

Comment pouvait elle être aussi affirmative ? Pour la simple et bonne raison qu'elle avait apprit la carte presque par cœur durant le chemin et qu'à la sortie de la grotte, toutes les empruntes prenaient la même direction et ce n'était certainement pas vers la demeure de River, mais bien à l'opposée. Ils devaient suivre très certainement les grottes afin de trouver la dernière créature, qui, comme l'avait dit Ryôken, devait se reposer à présent qu'il faisait jour. Ils auraient donc plus de chances de l'attraper en suivant les traces des chasseurs qui avaient toute la nuit d'avance sur elle. Attendant l'approbation de son supérieur ainsi que la réponse quant au sort du loup pour le moment, elle prit donc la direction choisis, désireuse de suivre les traces qui étaient à présent recouvertes par la neige, mais après avoir traquée auprès de l'Inuzuka, elle avait apprit deux trois trucs qui pourrait l'aider.

Armée de son courage, elle s'aventura seule dans la forêt, cherchant les indices utiles qui pourraient l'aider dans sa traque. Des brindilles cassées sous le poids d'un homme. Une branche au mauvais endroit après avoir étés déplacées avec trop de force par un homme ou une bête, des traces de chaussures ou des empruntes fraiches lorsqu'elle retirait lentement la neige. Elle utilisait également ses capacités de Senseur afin de trouver d'éventuelle trace ou résidu de passages des hommes de River, mais une nouvelle fois, elle ne parvint pas à repérer qui que ce soit, ils étaient bien trop loin pour elle. Elle devait donc avancer, encore et toujours, s'éloigner donc de son point de retour. Les minutes ainsi que les heures passaient et finalement, elle tomba sur ce qu'elle appelait, un véritable indice. Tout comme Ryôken ou presque, elle trouva des Senbons, pour ne pas dire plusieurs en fin de compte vu que des flacons étaient déposés au sol un peu plus loin.

Regardant tout autour d'elle, elle ne voyait rien de bien concret, mais elle savait qu'ils n'étaient pas bien loin. Epoussetant la neige un peu partout, elle vit qu'on avait trainé quelque chose dans la neige... Le loup. Malheureusement pour elle, elle se dirigeait vers un endroit qu'elle ne désirait pas visiter... une ancienne petite mine, un dédale de nombreux tunnels s'enfonçant un peu plus profondément dans le sol. Les villageois lui avaient parlé de cet endroit, il n'y avait que deux sorties. Une à trois kilomètres d'ici, l'autre de l'autre côté de la petite montagne, ce qui lui demanderait une, voir deux autres journées de course pour l'atteindre. Cette autre sortie débouchait sur une vieille, très vielle forêt inhabitée et qui pourrait offrir un terrain de chasse aux loups. Elle doutait que les hommes de River soient assez fou pour aller chercher n'importe qu'elle créature dans une telle forêt et c'était parfait.

Approchant en toute discrétion, elle fit rapidement interpelé par quelques pièges grossièrement posés, indiquant qu'ils étaient bel et bien la et que le loup était bien dans la mine. Evitant soigneusement de se faire avoir, elle arriva finalement en lisère de forêt, non loin de l'entrée ou quelques hommes montaient la garde et préparaient un repas à l'entrée de la mine qui était plutôt imposante. Préférant éviter toutes attaques ou autres problèmes, la belle sautant de sa branche et s'enfonça dans le sol, se mouvant le plus rapidement possible pour passer les premiers gardes. Une fois passé le premier barrage, elle remonta à la surface et apprécia les torches allumées qui lui facilitèrent la tache pour se déplacer dans ces nombreux couloirs. Esquivant quelques hommes qui se déplaçaient, elle arriva finalement à un embranchement.

D'après les dires des paysans et anciens mineurs, l'un menait à un cul de sac, l'autre vers la sortie qui était à des kilomètres de la. Prenant rapidement une solution, elle s'aventura sur la droite et trouva rapidement de nombreuses chaines qui retenaient l'animal. Aussi imposant qu'il pouvait être, ils ne pourraient se défaire d'une telle étreinte ! Bien qu'endormis et surement drogué. Désireuse de le laisser à son sort en lui offrait sa liberté, l'Iwasaki rebroussa chemin et revint sur ses pas juste avant l'embranchement afin de faire s'écrouler le plafond à l'aide d'une de ses techniques Doton. Et fit au minimum afin que la structure ne s'écroule pas sur elle, mais qu'elle empêche totalement les hommes de creuser et de faire un passage sans prendre de risques. Ainsi, elle coupait aux hommes de River l'accès à la seconde sortie ainsi qu'au loup.

A présent, il était temps pour elle de poursuivre son plan et tout en attrapant plusieurs torches, elle prit le chemin de la sortie à toute allure, créant un petit chemin à suivre pour la créature lorsqu'elle sortirait de sa torpeur. Lorsqu'elle rebroussa finalement chemin, elle déposa quelques unes de ses provisions au sol afin que l'odeur attire l'animal qui serait affamé et revint à lui pour lui retirer ses chaines tout en faisant bien attention à ne pas le réveiller. Usant une nouvelle fois d'une technique Doton pour se fondre dans la roche, elle sortie des mines à quelques mètres de l'entrée principale et remarqua que la nuit était tombée... Elle avait perdue la notion du temps sous terre et à présent, il était temps de rentrer. La fatigue était bien présente, mais les hommes de River ne pourraient récupérer le loup et le laisseraient probablement pour mort.

Une défaite pour River, une victoire pour le loup. Se dépêchant, elle partie rejoindre Ryôken pour lui faire son rapport.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 480
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Deux loups, deux Feuilles Dim 5 Fév 2012 - 13:52

La situation chez River était plus que tendue lorsqu'elle arriva, car Ryôken était entouré par de nombreux hommes et qu'il semblait ne pas apprécier la situation tout comme Baku qui montrait les crocs bien qu'il restait calme. La discussion était houleuse et le propriétaire parlait de violation de domicile et de bien d'autres trucs inutiles qui, ne marchaient pas sur les Shinobi en mission spécialement mandatées par l'Hokage elle même. Arrivant escortée par trois hommes armés aux yeux pleins de... malices, Nami s'approcha de son coéquipier et lui adressa un magnifique sourire ainsi qu'un petit clin d'oeil pour lui dire sans un mot qu'elle avait réussit sa mission et que le loups à présent avait son destin entre ses mains. Désireuse de ne pas déclancher un combat contre les hommes de River vu qu'elle n'était vrais-semblablement pas en état de se battre, plus épuisée qu'autre chose par le chemin parcouru, elle décida de prendre les choses en mains.

- Tout ce que vous venez de dire Monsieur n'a pas lieu d'être. En tant que Shinobi mandatés par l'Hokage elle même et sachant que ce sont vos loups qui causes de nombreux dégâts, nous sommes dans notre bon droit pour faire nos recherches sur vos propriétés. Je vous demanderais donc de bien vouloir renvoyer vos hommes à leurs posts et nous laisser emmener le loups qu'ils ont capturés et drogué dans la grotte à 7 kilomètres d'ici dans une petite caverne.

Certains hommes tout autour d'elle furent surpris du fait qu'elle sache exactement ou se trouvait le dernier loups. Ils ne désiraient pas engager un combat et River était à présent muselé par la propre juridiction qu'il pensait pouvoir le protéger des Shinobi. Dommage. Mais afin que tout cela ce passe bien, elle avait une petite idée dans la tête du fait qu'il ne devait pas encore savoir ce qui s'était passé dans la grotte d'ou elle revenait.

- De fait, vu que nous n'avons pas trouvé le second loups et que notre temps ici est écoulé, nous... nous retirerons après avoir amené l'animal dans un endroit plus enclin à sa façon de vivre.

Elle s'avouée vaincue et lui montrait qu'il avait en un sens gagné vu qu'il lui restait au final un loup sur deux... mais lorsqu'il apprendrait la vérité sur l’effondrement de la caverne, il aurait tout perdu et ne retrouverait plus jamais ses précieux animaux. L'homme prit un moment pour réfléchir et un sourire victorieux apparu sur son visage. Les hommes se dispersèrent finalement et les deux Shinobi remercièrent leur hôte avant de partir récupérer le loups et le ramener dans son élément naturel, un forêt dense et abondante. Ce ne fut pas simple de le transporter, mais vu qu'il était plus qu'endormis, ils le « tirent » donc sur une sorte de planche jusqu'à un endroit éloigné, cela épuisa plus qu'autre chose Nami qui ne put repartir une fois la sale besogne terminée, trop épuisée pour continuer.

- J'ai... besoin de me reposer...

Sa maladie la tétanisée presque totalement et fort heureusement, elle eu la chance de « monter » sur Baku qui la transporta, la laissant prendre des forces jusqu'à l'arrivée jusqu'à Konoha ou elle fut rapidement envoyée à l'hôpital pour quelques examens de routine afin d'être certain qu'elle ne se soit pas plus épuisée que de mesure. Mais le plus important pour elle était qu'elle avait réussit sa mission et c'était le plus important pour elle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Deux loups, deux Feuilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-